Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2017

QUITTER LA FRANCE

QUITTER LA FRANCE
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/640I9VD9SVAetxWaOR3NqFhqQTBkP--2aETAf4pLYSVvhqnPvYAMl7zePiRlGMJY7r4kX6lswyI8AK4Al4Yg1mNyTjBQi7RvEM0uddfTisqz1zExxxkLebBWSePXP4VCnq3V3xWLREfnTIzS0NwfaeH-W0ryLE03GSczm-C3C_dagxMxzk3s0jomFh4-KnPfgCNfETivun05nBS-uJJGGvwMwfecejOGA7OwxFHfTNP5bHTCMrxb-6JI4TfUb0G7v_3N2Gsbw9ZvKuZF9mcpk9X66V1N2CNUIc2Fkcr9xMPwSTbJb8JIG2YFm4bW_iX4WB8vHh7N6h-yAYIBPazdIscp3--V_x2sLIpMOFTsVg91TI-Nto9z3qmL9ZeLjJ4LNR82bXaMIHSYY_ni0jRv_gwyQQK1Sx1NQLCGDdt0otRXNIJkbIZbn0XP6Xy7bnVb1mR6mVjbSrXQJAZBk8LwhaQl0HBEJkSYNxcYqPPQBaB6Pm0v3zmwjq8EPUOGVxqIMV8xYw2srrjZea6NcfHGCnyfBj5CRrkee8URi7Pzh08G4OxyTYHBXssNtp0jRfFGWBuaQBg0qNG4orEIseLBa9V2pwx-Fo1ohdxTfXg-_L6oh901MeYTwCLuJ89JWvv-4QMEhLrMvd3h-y-897Och7CzJF7b4axG2MARQcclGJU=w330-h405-no
.
.
.
LES DESTINATIONS
.

21 JANVIER 2018
.
https://lh3.googleusercontent.com/uKknREwNAUK9ENqTyfusrRh2AbWY6C0kcoJhwYCLPAIYF5dDFrbNxJrx2HGNPNo-r81WkRI2VPvos5ko_Za-4kWFcGMaPmVYrJEZ0k76TlII51OJ09bXgIYmVihkMsqvIcPD4-5ptTyPi0B8QS3jHI07GLjkqB6We6oLCWbvJDwwAXQM2EoocLAuyQD0bpWxzvaI72PhcaU40M9ytynT_uFJXJI4iPExEGhMn6N2q0ysjUcDCLE9ZFAWbifwL4tDeJo8uwzw1yUMu8ezAqfcsUjXweIqoxnzRiOQcHzJcfOQxzl3u5E5GKULxs5ZT4WVE_q9yHRFtpUjAsHqSiDSC1asJqhYDrvamNIi19QyDLXDkdbfmecPGN9ALz0DBS9u4yd0r48RXHKEsGq48drL0AJB9wq94qbH3I-RaOch5BVAPOLfLwawNDVjgosoBz2q5aCHav3S10bv24SGhKsYzQxGAyuRF47tt6pqRi2h8lrP2U9adMibOfL8eCxKOK32v2Q3M7lPBstsaO3TKIXOXkXdxGG5D345o00JV9dv48z0ZOCTa-2NhLTOOsuWZ6hrJPeW58Y2xLT9WHBYpZILkflmG-JTbFiTS22ubqJG9-V33ycOvf6JdsAx8kvd87yuGaidWT8f832O2gripVxZxarVbaKfN1liEw=w84-h57-no CAMBODGE L'EXIL DES FRANÇAIS
.
.
.
4 OCTOBRE 2017
.
https://lh3.googleusercontent.com/7VRfJ8UXB9dxpoHcfFsTmvcNGimkIqGPUvxVpOfwVaTtKVRLcAkWL31Wh0ugGjeFPtGiGa0a4DmD6b0AXDV66gGfGekUtEKotzBTQlL-aRaLrk-pNyvJfxn_zErLEQgvJIGrlyAvL38ICVZEa67l5JrS606OZgKEGzkanXGwH7KGuax5Pk_yPOJvKvMpYsCvlzenBGN4fcATyZUrW7KyTMWf73dKJe-nOg-aHgeA85PLAQFHOUON2nKdZB-Q4KwO5YoC66L3SFldhHNLzZFoGnSD_YO58qYIcaqaL4K5N-KkXbSS_boUvUNYiTvjHBFJwB0s2fK2qQIJQ9iRC9_4wpN3H42Y49E8OKhd34Dt7ZtF7Z7q1_0a56Fv6U8cReoP44KsuQxCTyKDOHv4hjKwzwFPltMdMJrGl2ikMNa9DZITdwfIVobiMZQ7d83ICU7njcaByf5zLE4Ixniy8xjXW0EXUMDbuUTYYwUGZVSnvsVR01Et1Nc1Mw0qY4PO25ae9Tg1Jd0ERfsszgkjYSDW2wwJ_es-3cl3biPnpIAzhcWEjAMUrXAAGubYyFb9wZVEARKATadfCUycCn8sCjRG0704_f7QGDAhMNNGskHoMTYeRcC4cyhrnUXnMA8V3UvERWfwxqZKQUbg_pLPI427DdAXBY0o1BacHw=w84-h57-no LES FRANÇAIS S'EXILENT AU PORTUGAL
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/P--Rkm0LR3zvIlpCCBK3_bQmwTnZ82NJ9RBQtWpz8eY3NLZ8AtrG-tObxU_YGpgTWWyWd-gAO16DA5eR6Q_v_dA76UBVvmnHZyIw7uYLm1NTqZ50VfzmikAoogD6PwRDWGtuonJorLjRdURHxTkL3PcmWFkk8Sz0cufptO28k7rV6xNf0VF25uqFmclAaKrFihTsbgXCO4G8i7OHo9z-BayKSf1813sGEGSKjbEUPusbalR_ZQF5-mJhohVwnCxtsgh7aJz9L0loqnYQbloqgba8aZjScXgh1hRUKX8S7sv98GQw3QGIwWrANB4TC_Ci77_CNFPnw5D3dyzXwDGGV6Hh6cMpxNON_FIJMcbX00AZ3GOHeevUEiIqKF81spwW6uUhg3ypCsr8_DRH0c8sucowLR7Rv7NyQZfRpRhNs9RgJMyo9FZvx53zzLqMoR-A_jeo1N5UZ_KwESNp0ZovL0kVdQbz44460QOjd5Xoa8P6wcdNceDr1OAxgwr1Y_OuEGbCtDebeBquxYEmCFXqh0F-7ltQHB7wCmUDUgcSG7ycLWlDjO6Pi18pn0HyK5afFOZCrZZlnzHyv2CUv5dSs33FmInSmOeHRyExOMFV2pQ5bpwx_JLZvVMNAS2ATPPBPL1UVQjb8sB6mXT-Yt5fTfAuJv-ZS99hYBl4n-WCxOo=w640-h480-no
ILS EN ONT RAS LE BÉRET DE LA FRANCE
11 MARS 2017 LE PARISIEN
.
Contexte économique difficile, climat politique délétère... Hier à PARIS, au salon S'expatrier, plusieurs Français nous ont expliqué pourquoi ils veulent quitter le pays.

.
Pour eux, ça n'est pas un rêve, mais une échappatoire. Déçus ou inquiets du contexte politico-économique, les visiteurs qui se sont rendus hier au salon S'expatrier, tenu à PARIS le temps d'une journée, n'étaient pas rares à vouloir «voir si l'herbe est plus verte» à l'étranger. C'est le cas de JEAN-CLAUDE TIRIAU qui sillonne les allées en tirant sa valise à roulettes.

.
«Je suis en FRANCE depuis dix jours, mais j'ai hâte de repartir. C'est la première fois que ça me fait ça», raconte ce retraité costaud de 64 ans parti il y a un an s'installer en ALGARVE, au PORTUGAL. «J'ai vécu quinze ans à MARSEILLE où j'ai failli me faire agresser plusieurs fois. Quand on arrive à la retraite, on a besoin de sérénité. la FRANCE n'est plus sereine, alors qu'au PORTUGAL...» Une autre raison a motivé cet EX-DIRECTEUR DE SOCIÉTÉ DE SÉCURITÉ. «Ce sont mes revenus à la retraite. Avec 2 000 € en France, on ne fait pas grand-chose. Et moi qui ai travaillé soixante-dix heures par semaine, j'ai envie d'en profiter tant que j'ai la forme. En ALGARVE, un bon resto, c'est 8 € ! Et ça n'est pas le climat électoral qui me fera revenir, il est déprimant»

.
LE RÊVE AMÉRICAIN EN... NOUVELLE-ZÉLANDE
.
Domiciliée à MONTROUGE (HAUTS-DE-SEINE), BÉNÉDICTE NIANG, elle, a déjà programmé son départ, ce sera cet été. «Je suis en disponibilité de l'ASSISTANCE PUBLIQUE-HÔPITAUX DE PARIS depuis sept ans. Je travaille dans une association de soins à domicile où je gagne mieux ma vie. Ma disponibilité arrive à terme et je ne veux pas retourner à l'hôpital, dit la jeune mère de deux enfants. C'est devenu trop stressant : on fait de l'abattage, le patient ne compte plus, on travaille la nuit, le week-end... Je vais tenter ma chance au CANADA»

.
«J'aime la FRANCE, insiste de son côté la pétillante ALIX ABANDA, 29 ans. Mais son logiciel n'est plus compatible avec le mien. Ici, il faut entrer dans des cases, poursuit l'ingénieur en éclairage et diplômée en pâtisserie. Avant, on pouvait être mathématicien, philosophe et peintre, maintenant, c'est impossible. Et moi, explique cette habitante de LEVALLOIS-PERRET (HAUTS-DE-SEINE), je veux organiser mon travail comme je veux. J'ai trouvé un poste d'ingénieur en NOUVELLE-ZÉLANDE» Costume-cravate, GRÉGOIRE, 38 ans, est DIRECTEUR EN CERTIFICATION et prépare son départ aux ETATS-UNIS. «Je veux pouvoir constituer un patrimoine à laisser à mes enfants sans qu'on me pénalise. Et puis je m'inquiète de la montée des extrêmes, de l'impact que ça aura sur l'économie»

.
Venue en famille de PONT-L'EVÊQUE (CALVADOS), CÉLINE GRANDJEAN a 40 ans. «Pour les CROUPIERS DE CASINO, comme moi, il n'y a plus d'avenir» Alors cette ex-restauratrice veut remettre le couvert et ouvrir un nouvel établissement. «Mais en FRANCE c'est trop compliqué, trop de paperasses. Et puis il y a les cotisations au RSI (NDLR : régime social des indépendants). Un vrai obstacle ! C'est la ruine et pour une pauvre retraite !» Alors direction la NOUVELLE-ZÉLANDE pour elle aussi. Le nouvel eldorado des Français ?

.
2,4 MILLIONS DE FRANÇAIS VIVENT DÉJÀ À L'ÉTRANGER
.
La FRANCE compte environ 2,4 millions d'expatriés, dont 1,8 million vivent en EUROPE. Un volume en augmentation régulière de 2 à 3 % par an. Les chiffres 2016 n'ont pas encore été dévoilés, mais selon le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, «il n'y a pas eu de boom des départs». Les Français ont peu la bougeotte, comparés aux Italiens ou aux Britanniques (5 millions d'expatriés). Pays les plus prisés par nos expatriés sont dans l'ordre : la SUISSE, les ÉTATS-UNIS, le ROYAUME-UNI, la BELGIQUE et l'ALLEMAGNE. Les métiers qui s'exportent le mieux sont ceux qui contribuent à la bonne image de l'Hexagone (hôtellerie-restauration, métiers de bouche, du luxe). Mais on y trouve aussi les filières d'excellence : ingénierie, informatique et santé.
.
.
.

https://lh3.googleusercontent.com/vVgZ3HPtAt53rocLf7tpKYLwyxwb9nvY6say-ipe7XTGIFUovZeAfGyYAUWhFMGj4OSE4ayrDVEh7hvJeEYJQGpLFD99gbHbtKHpjHb4I7v5vzcrxcJKQIp4EkwcowmARzD_lh9YzKFbb7NBWtAHC0tUdcO-JSpfrakeLUW5egMHKE44j3o-sbcRNEMQUZVOsmaF6S-OGYIl6hitXZAAzBUBEXAeU6xGbcI-Jpiaeyf1RYbe8NIDW72apk8-t2nhm5b0_P85w8qgm09P7cpzjVd4g5_sr-siCOcLVMETfidhIG7eO0lfM_gSKucoSBXJ4wWumh0fv3w1ki4GekFI_ZiJCgLE-Z9sFwuD0B_rOsAO_7oWv9zOWVim3hVDvhyXiGFYdSmy3faa5ZLxzqAT4UiePge75YrKr0B8r0vqDakysZnbXI2EAIkNnP7zfpPLGn9D49jK7wgXFt4lKdacdyuxEGFFsSv7rFoHwUHDkv2OWNxWtx8KNBDPiTez__c7nWVQhZX5LAJLAIHYQ9I3duL_23VqRlqthVI-vsaUxn_UL6zAUaFFdCEbVNI6FTKb9lONVwLK3xMap5wFRFafQxcwEMH1gDNc1waCjJELuk8XMlvHq_FamPhjPMpXVAJj40VHJUZmUS33aulNfHy-8RYd1sUYJdn1TA=w84-h57-no ISRAËL : SERGE MOATI : «DE NOMBREUX JUIFS NE SE RECONNAISSENT PLUS DANS LA FRANCE»
4 MARS 2017 / I24NEWS / BREIZATAO /
.
https://lh3.googleusercontent.com/hbJpzehE-vzpjA_Gf5jNBOyYeN25TF-hN0nobMIuBSxjIh9D4uD5eEEPVYstBeWkg4iJNtOlYnsqtp5-XtE-o5Oi7omP_9DEl4CvbxJMq9m5ugkgQBKAg6264dq0Su0ZmZtFU8e0hZBq4eahifb5qQG2mw2xu4IKlwiE0BZnPYYk8iP__RPF2dye7R1aCZrqvj_qLtI_Ie8_6zmyDft1MHYxbs_xArtC3GnwXOCPsDB03TLTJ83eRvDaMzuqagWTPDY0xdsZpSHCebpw51ADavIw5LEqOEiS4-yJwWKIZHnl0swjVNjDDSFxRPJz0spOuATMrv5qkF4kU1CqKNVP67AD1CWxP-Lz4EfBJoy-01KNz7VRg0f-1rGIO7ubkTjgNpD9SNHIx-0bHyAdQD6JrHt0h4L_M3YqItDvH8dTqPr9i88KtGuN0NmfJ2A6FvH96erRabLRovXRvckq607Qn7IT5DjPT91ZmsmEo38qCepOOkUsqRh-9-7lAht4eERDpk02MZfHPhIFTLKDMB-LkQCcMUJEeQZjiUCe2cj5fQ7_JCukaeq-RNIVFZ46NG6ntrwWfbGbSd8_iFV32p9j1wnRZ7GxlZhRPrUuxpsRU5ymYK8gOj-yNHBDQ4lGj6umMomTpmHZRWBQFgwiFKJAg9b0gpcYJYBGRxNZEcvVB8s=w190-h303-no
Le réalisateur SERGE MOATI, figure du socialisme mitterrandien et maçon du GRAND ORIENT DE FRANCE, a tenté d’aborder la question de la fuite des juifs de FRANCE dans un documentaire, sans succès. Il s’est rabattu sur un projet de livre visant à expliquer les raisons de ce puissant phénomène.
.
La chaîne de télévision i24 l’a interrogé. SERGE MOATI a découvert un phénomène qu’il ignorait visiblement : les conséquences de l’immigration de masse afro-musulmane.
Devant une salle agitée, MOATI raconte les origines de l’idée du livre : lors de la grande manifestation du 11 janvier 2015 qui a suivi les ATTENTATS DE L’HYPERCACHER et de CHARLIE HEBDO, il rencontre plusieurs personnes qui lui disent «La FRANCE, c’est fini. On ne la reconnaît plus. On part en ISRAËL».
.
Le sujet dérange visiblement une partie de la communauté juive hexagonale tout comme le gouvernement français. L’ANTISÉMITISME, longtemps associé exclusivement avec l’extrême-droite, est désormais le fait d’immigrés musulmans particulièrement violents.
.
Interloqué devant ces témoignages répétées qui l’ont «ému», celui qui fut conseiller de FRANÇOIS MITTERRAND, décide d’en faire un film. «Mais impossible de faire ça à la télévision française. On me dit que ça va créer de l’antisémitisme», révèle-t-il. Face au refus surprenant des télévisions de financer un sujet qui touche pourtant à un phénomène massif et sans précédent, MOATI se rabat sur l’édition.
.
L’affaire ILAN HALIMI, la tuerie de l’école juive de TOULOUSE ou PLUS RÉCEMMENT LA MUTILATION D’UN JUIF PAR DES MUSULMANS À PARIS sont autant d’épisodes jalonnant cette progression des départs vers l’étranger.
.
«MENACE ARABE»
.
MOATI a visiblement découvert avec surprise un sentiment très répandu au sein de la communauté juive, qu’il s’est dit étonné de découvrir «religieuse» et «sioniste», c’est-à-dire «de droite» selon le réalisateur :
.
Le journaliste part alors en ISRAËL recueillir le témoignage de ces Juifs, venus seuls ou en famille, ouvrir un nouveau chapitre de leur vie. Le constat est sans appel et très sévère : les Juifs du livre de MOATI sont «une minorité angoissée» qui sent qu’elle ne «pesait plus rien en FRANCE» et dont le récit évoque «un sentiment de catastrophe».
.
L’IMMIGRATION ARABO-MUSULMANE CONSTITUE AUX YEUX DE NOMBREUX JUIFS LE PRINCIPAL MOTIF DE LEUR DÉPART :
.
Les témoignages sont très crues et sans équivoque. Une grande majorité des personnes rencontrées reconnaissent que la «menace» que représente l’immigration arabe est la principale cause qui a motivé leur départ.
.
ET ÉVOQUE LE VIRAGE IDENTITAIRE JUIF :
.
MOATI insiste sur le fait que le mot identité est beaucoup revenu dans les entretiens. «Les gens disent «En ISRAËL, on sera majoritaire, on va pouvoir vivre notre identité, être ce que nous sommes (…) nous partons tant que c’est encore possible, pour nos enfants». Pour l’auteur, cette idée que l’avenir de ces gens-là n’est plus en FRANCE ne fait que creuser davantage le fossé entre eux et lui.
.
Le sujet est d’autant plus tabou que les élites françaises ont longtemps usé, après 1944, de la mystique antifasciste comme source de légitimation du régime républicain. Las, elles sont désormais aux prises avec une très forte islamophilie qui rend de plus en plus difficile la critique d’une immigration afro-maghrébine clairement antisémite et anti-israélienne.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/PBrc4ioJuVrBIdk-zQnFOPsmqQLRrsHNJr1tGbgZz7b3BvQQk2HDYD-OapG_GXHQsPUbcsSkjLQEy_9ipb5OGqCuvS-bn9ooUDJV5OcIITDdJ_1vqB_MntxE-pGACzj2MkHaeW0z6Wma6wlWugoT5VrqSDEUwXIuqIjSia_uT3X5Qt0UZeibpyYxfuCSSki-hpbRUGUzLsdXZFXfxcvOiUJ0Ocb6crBLY4BuEAofocRFaz9Ew3rNZfIW4SyUThIK6HuilcnKYK0Hn1FF-XPzNm8gE18nxjcod7SUMad9FVRTTUfVUKEJvpIZZI2dnoFhVBd47KNOBfMdAPYax9eOKzMPFlvmn26SD4CBnEvhEMwY3msU-m5rLmR_m6B5-MiKGNYmXlkPzs6vu_En5vIox9DDN8MFLYEE-JjVb8eb42xgWgQSyRDElwNQgFTzsYs4cQetxHwEHxbrftW9p_CyKLPd7N3f3V9CBjk9mAoat0wTfccrv1_XXbj9b2q4op7YMgTvnpavVET-v_nhRM1aW2ghz-2Qt_MFBbC4hfjfjsyxUXt2AavvKhci-dTku555GMuAiTMOHZkdz1uQioHm-8FiyKsFPVqPSWKexYrzE3yCkOkjDYkpcw__3wIV02fxT_PanQ3kcLBsPZje0bPapAuy3AR97nCyJg=w84-h57-no HONGRIE : LE PREMIER MINISTRE VEUT ACCUEILLIR LES «VRAIS RÉFUGIÉS» DE «FRANCE ET D’ALLEMAGNE» FUYANT L’IMMIGRATION AFRO-MUSULMANE
11 FÉVRIER 2017 EURONEWS / BREIZ ATAO
.
Le PREMIER MINISTRE HONGROIS VIKTOR ORBAN a déclaré vouloir ouvrir son pays à des réfugiés, mais seulement ceux qui doivent fuir leur pays d’EUROPE OCCIDENTALE à cause des conséquences des politiques gauchisantes qui y sont menées.
.
Dans son discours annuel sur l’état de la nation, M. ORBAN a désigné un certain nombre de menaces pesant sur la HONGRIE, dont l’invasion afro-musulmane de l’EUROPE. Il a assuré vouloir accueillir les réfugiés européens fuyant l’EUROPE DE L’OUEST menacée par le chaos migratoire.
.
«Bien sûr, nous pouvons offrir notre protection aux vrais réfugiés : Allemands, Hollandais, Français, Italiens, hommes politiques et journalistes terrorisés, les Chrétiens qui doivent fuir leur propre pays, tous ces gens qui veulent trouver ici l’EUROPE qu’ils ont perdu chez eux» a assuré le chef du gouvernement hongrois sous les applaudissements de l’assistance.
.
VIKTOR ORBAN A ÉGALEMENT POINTÉ DU DOIGT GEORGE SOROS, un milliardaire américain d’origine juive proche de HILLARY CLINTON. Ce dernier soutient en effet la déstabilisation du gouvernement hongrois via le financement d’organisations subversives visant à détruire racialement le peuple hongrois par l’arme de l’immigration.
.
.
.
LES FRANÇAIS FUIENT LA FRANCE
.
 
EXPATRIATION : 37 % DES FRANÇAIS ENVISAGENT DE PARTIR À L’ÉTRANGER DANS LES DEUX ANS
5 JUIN 2018 COURRIERCADRES /
.
L’entreprise spécialisée dans la gestion des ressources humaines ADP, vient de dévoiler un nouveau volet de son étude WORKFORCE VIEW IN EUROPE*. Cette fois-ci, un focus a été effectué sur le désir des salariés européens de partir à l’étranger pour faire carrière. Résultats : plus d’un tiers des Français envisagent de passer le cap dans les deux années à venir tandis que 7 % pensent activement à un départ.
.
Faire ses valises et partir à l’étranger, bonne idée pour faire carrière ? Selon les salariés européens, la réponse est oui. Dans le nouveau volet de son étude WORKFORCE VIEW IN EUROPE, ADP dévoile en effet que les Européens ne sont pas réticents à l’idée de changer de pays pour travailler. Ainsi, 57 % des salariés italiens déclarent envisager partir à l’étranger. «Un chiffre qui contraste fortement avec la SUISSE où moins d’une personne sur cinq (18 %) partage cette opinion et les PAYS-BAS où seulement 3 % envisagent activement de déménager», détaille ADP. En FRANCE, ce sont plus d’un tiers des salariés interrogés (37 %) qui envisagent, dans les deux ans, de quitter le pays. Ils sont en revanche 7 % à penser activement à un départ prochain.
.
L’ÂGE, UN FACTEUR IMPORTANT
.
Dans le détail, évidemment, il existe bien des contrastes puisque, parmi les salariés européens envisageant un départ à l’étranger, 45 % sont des hommes et 30 % des femmes. L’âge apparaît être également un facteur important puisque près d’un répondant sur cinq de moins de 35 ans envisage activement de quitter son pays au cours des deux prochaines années. «Contre seulement 8 % des plus de 45 ans», insiste ADP.
.
.
.
E
POURQUOI JE QUITTE LA FRANCE
.
.
.

.
https://lh3.googleusercontent.com/Fw6vP5bYFmb0ilcLaFfyQ3iBQ73da6OZDHflY8p3zYRslYxaIDCFwVdfN3SYzLzR4PMns7j6tBR0qkngzIWJ84MNkiJP5pWVDL0PiPzHf-h8QZF0PVQZWgKbNIu3MlGvllmY3nveBRRD5ROibdls0sth4GNh4NURPL_-auz1JTavUHwCDECry83l5hRZpAnYW1qT3fqDY8FYDNj-0YYtfkZvIXofyik-8dOJVxS7yT4fyRs3xXSNkty5kW0PpKcW6Np-XqJwjgdKyHJLKPmS-AJqEjbaL9ZLTPjdh-zc516ngu_GoofyFNjNYcpeGv1mBb8SxVqUTADWIBnb40dqeoPtFHqGWCrJ91Z-iw1v2nzZbv77AgLIRMNGypmIemKuy7trMp9gIRZO2Qk_YstAbSl1Ri7BlYlvAv3wvYNtjCO19np6oTniEPA3CufQiBU1q0b4b7Y0Wc086rslLnMZBfI9tH7Dh6RlK6xZEjgtetjjMs6rFeCNfFm1Y2NeI7Vd8T2BLrmTPeDIiPUYoz_R9-k5nNxkwnqY3wbYoFnzors_M2pE9AfGjCnhQZLD1Dx8YlPH4xSzupJOcThPqQkxLeBfm7DO-GEt6hFFo0MKuhT9rYHFaM9P0F0bLGdAPScUiV62amURx3mqp8AK2TluHSbhqcuDxAZKHw=w84-h57-no INQUIÉTUDE SUR LA CÔTE D’AZUR : OÙ SONT PASSÉS LES YACHTS ?
3 AOÛT 2017 BFMTV /
.
Les élus locaux s’inquiètent de l’exode massif des bateaux de luxe vers l’ITALIE ou l’ESPAGNE. La faute, selon eux, aux charges sociales excessives dans l’HEXAGONE.
.
Les ports de la grande CÔTE D'AZUR, un fleuron de l'économie locale, se vident de leurs YACHTS. C’est le constat dressé par les élus locaux, qui s’en sont inquiétés dans une lettre ouverte au chef de l'État.
.
«La gravité de la situation économique de la filière yachting de la région PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR nous impose de vous saisir et d'en appeler à votre intervention directe (...)», indiquent ainsi RENAUD MUSELIER, CHRISTIAN ESTROSI et HUBERT FALCO, respectivement PRÉSIDENT DE LA RÉGION, DE LA MÉTROPOLE NIÇOISE ET DE L'AGGLOMÉRATION DE TOULON, dans ce courrier transmis à la presse ce mercredi.
.
Depuis début 2017, écrivent-ils, la perte de chiffre d'affaires en escale du port emblématique de SAINT-TROPEZ est de 30%, celle de la rade de TOULON de 40%. Le manque à gagner est similaire à ANTIBES, plus gros port de yachting d'EUROPE et célèbre pour son fameux «quai des milliardaires», selon la CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE (CCI).
.
UNE HARMONISATION FISCALE RÉCLAMÉE
.
En cause, selon eux, l'application stricte par la FRANCE d'un arrêt européen sur la taxation du gasoil et un récent décret de mars 2017 imposant aux armateurs de cotiser pour leurs marins résidents.
.
Ils donnent des exemples : «faire un plein de gasoil maritime en Italie pour un yacht de 42 mètres permet d'économiser près de 21.000 euros par semaine en raison du différentiel de taxe» et «le surcoût annuel en FRANCE lié aux charges sociales s'élève à 300.000 euros pour un équipage de 7 personnes».
.
Dès lors, la société d'entretien MONACO MARINE vient de perdre un chantier pour un bateau de 152 mètres «parti en ESPAGNE», à ANTIBES, «il n'y a quasiment plus d'embauche de marins résidents français» et «les quatre plus gros distributeurs de gasoil maritime de la région ont perdu 50% de volume pour la saison estivale 2017», selon la lettre.
.
«L'harmonisation urgente des réglementations fiscales et sociales au niveau européen est donc indispensable (...)», ajoutent-ils.
.
LE PORT DE SAINT-TROPEZ NUANCE LES INQUIÉTUDES DES ÉLUS LR
.
Le port et la MAIRIE DE SAINT-TROPEZ ont nuancé jeudi les inquiétudes exprimées des élus LR concernant la fuite des yachts vers des pays moins taxés comme l'ITALIE et l'ESPAGNE. «Nous ne sommes pas particulièrement inquiets, tout en reconnaissant les difficultés de la filière yachting dans la région qui ne nous ont pas impactés jusque là», a indiqué JEAN-PIERRE TUVERI, MAIRE de la célèbre station balnéaire, prisée de la jet-set et des amateurs de luxe. «On a une tendance à recevoir des unités plus longues et plus larges, ce qui conduit à une hausse du chiffre d'affaires», a-t-il ajouté.
.
«Si quelque chose a vraiment changé, c'est que nous avons moins de yachts au mouillage qui attendent pour s'amarrer, c'est indéniable», a précisé JEAN-FRANÇOIS TOURRET, PATRON DU PORT DE SAINT-TROPEZ. Il se souvient de listes d'attente pouvant atteindre jusqu'à cinquante bateaux, contre seulement 15 à 20 cet été. «Sur le chiffre d'affaires du port, cela n'a aucune incidence pour l'instant», dit-il. Sur les sept mois de l'année en cours, le chiffre d'affaires du PORT DE SAINT-TROPEZ - composé principalement des redevances de passage et des contrats longue durée - aurait augmenté de 5% par rapport à la même période de 2016.
.
.
.
 
 
https://lh3.googleusercontent.com/REP1ef47ze4eXO5GBo4RuQcR25qOnT-DJR0X0vDBsWabZlQrt982gzJ7ZB09qhoIDlH6_EqROqgNNz8lXVf-YfXo6bmJXOyt5TyVc_dk7qnMfMSrDasOAOT8AqRnHH0lBHC2CnexALkzSP3GDesJTMSYo3Gv8RjbHtlKMIhVzurebVDOoc_ez38EYup4IKd77EFHHw_DYmtXj0Rt37rVx2XexwylnG5lFF0Ga29o_KL18CgF_3UHkBuxGDlu0xCoPUwX0X3Q3LM10-xDye0Q9htLdUsjKvwF36nP7Gfn1ucxF4UJRtfkmXTj0VguXxJHPJvJX0GdeVA00LwV7FFvuBEMC2dd-SRZP7W9vQNJDBJgScEu9t_fUUEOIDm-E1M_aWIUr9asR1qi18RJ6JmD-AxNqS1oLQbqcDaSJTANzzth2F_yq5NVtiOT3FBhYNoW7EsvbLX6UkuWdJUoMmjV755Fuil-kBeHff-gnX68rsAiT_hoEBSdTWq5Qlt9UN-XBIkDI7i6P6Z_MfpsV7cXRSMTHDsm96yYV-eR96vh-CRvi7zQrk_Uk52A-H6kC-1QLLtPZxHrIqr0aas_QDAJ97rCOH_COmrQOGWWKGNCO7A2AYPgGP0KjifixFHYqhBHEjgnyZkUGR5RtumiiKeLPGUC6biEVPx7W5HOGlsGd3s4Xlc=w280-h90-no
POURQUOI LES ENTREPRENEURS FRANÇAIS SONT CONTRAINTS À L’EXPATRIATION FISCALE
.
Une étude de REXECODE publiée cette semaine tente de chiffrer l’expatriation fiscale qui touche la FRANCE et d’en comprendre les raisons. On y trouve quelques perles rares.
.
https://lh3.googleusercontent.com/49XfFguGeIDTJKTVHpIMf6XbVnwoejrdXdy7FOtGWQwRCtSopiUjG2OIAgdbyQnamMPf-TD30DqOD9kOMCVvSZ9buTsIeH3iI2ZBW6KTBEe10tQ8zanEJeevCxBUOvYz9OPnS9ys3blSHNLWrcPek5X7wbAfl6mvmVnZTBBt7bvDQlK988LZSP11cfCoT531Tu5rpdhFaM08FCNyOJyN0DrhoeXit8NOGnaVfrwdxXgZjaLbV8SslHyLkKNzevLD7KS3gaBCh_AYRpaJQaVcbFqlE4z-JoEYa3OJemLXix8TgNNd_g6zQ2qiD3NVPIszhjrVoWe2CuHFVC5Q6yhUqN0NYgZAsguPmO7k_1JYdGrofjipvje2W0ditN_OfHqwHe7uBvLgEqG5BuJL3S0haspisLIyO7UeX9oKe14VzM2-7Faa7QWJBq1WKopBERyU8ifyi8HLLEwMoeDwLI2g1H93NbmD6Ysl7kSSSXTdZ07qKtQezH7d101S_GnjmxkbhSA6KeMBqabnsFD7m1AIJ48Xg140HJ8zk1ympYN1PH3pL0WBPTuBd2wcHTLDnFKXejzB4RyN8Y1ec_UZEDJclvbCaZHiSN2l8f0wmCjg6rY5jB1N8YTzGPkljkmEizGGu_N_mUv05zFAC29YYxOGLjxRYNOwRnyc95U51gIplI1yuJc=w590-h152-no
.
Selon REXECODE, la FRANCE perd chaque année 1.200 contribuables, dont 700 seraient des jeunes. Ces données ne concordent pas, au demeurant, avec les données de BERCY qui sont (sans surprise) plus optimistes. L’explication majeure de ce flux continu tient à la fiscalité qui pèse sur les revenus du capital.
.
Le tableau ci-dessus illustre parfaitement les différences de poids dans la fiscalité en EUROPE pour un entrepreneur. L’exercice est mené selon la description patrimoniale et salariale exposée dans l’encadré vert. Elle concerne donc un entrepreneur marié, avec deux enfants, percevant 300.000€ annuels. L’intéressé dispose d’un patrimoine professionnel important.
.
À situation égale, la charge fiscale qui pèse sur lui va de 162.000 € d’impôts au LUXEMBOURG à 230.000 € en France, soit un niveau d’imposition plus élevé que la Suède. L’Allemagne se situe en très bonne posture, avec 50.000 € annuels de moins que la FRANCE.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/A48zPZ0PlEZJbfuetBcmC7u61m0qxKSd-qqySWvxjix6mFqoCdRgeIXmAk1gfbP37-uQe71v3gG5n1MkzKlnszHy9R77uFzGLOg7oiCL8j58ftw7HS2fIyNKCLpBFZDa_e7F3mKhc7QCv9GnpqSuWWa45dhGRZmREmGOlnnH5DCnjUdGfXB7hVLDVlS4idEo5Y2VqavFff-HnJIR-1gvnB204jbLdujjuY60E2R1_ATl5WQ0KN-rx6duHjOniY3Rv2XlQALYKx_qXpqMr2ECvHBdDvBLstbW1azerdKsW8GRRVPdFt3XMCmXO4LQHBIZPYcAeJMc6iGI9zV1FQop3sJ1mbO1L4PNFxSWCCkuaWYh_VfY3fVaR1e_2z7-85_jCYyvvn-zwnzRFdNuvxRKJVx-sH-X_Z8sqjTfalS0qOsmYDBBBSPzMHZhPiFqZR2AItH2eHChyWg0G7s5EhkMbAQc0rD6hiZB7G6iEGluWn4d03ZZKa-qL6ZwWhI9y4RxT2S5_YboJf47e8Ni_EZtS3qvkxFSahHhcwR0YOVF6w1WoafrwUPAMmH2z4PCpB4kjfpA39xI6l3k8es5Sv2SGqAGoYUigvhIYdE3VreR5wlgBmyVFHhX9GXiZhpG19hG54-4NdSwia2AAWK3ES-J1KjsBzvpI20AqOiwESKnJmE=w285-h222-no
.
NOUVEAU RECORD MONDIAL : 12 000 MILLIONNAIRES ONT QUITTÉ LA FRANCE EN 2016
28 FÉVRIER 2017 BREIZATAO / CNN /
.
Pour la deuxième année consécutive, la FRANCE a connu un exode de capitaux massif, plaçant le pays en tête du classement mondial des expatriations de personnes détenant un million d’euros ou plus.
.
LES MIGRATIONS DE CAPITAUX S’ACCÉLÈRENT
.
Mais parlons d’abord du tableau général. Le groupe d’études économiques «NEW WORLD WEALTH» indique que les «migrations de richesses s’accélère», passant de 64 000 millionnaires (ou plus) qui s’expatriaient en 2015 à 82 000 en 2016. L’AUSTRALIE est devenue par la principale destination d’accueil de ces personnes, devant le ROYAUME-UNI et les USA. Largement en raison de l’isolement du pays lui garantissant une grande stabilité.
.
Les puissantes insulaires anglo-saxonnes demeurent les destinations considérées comme les plus sûres pour le capital international.
.
NOUVEAU RECORD MONDIAL POUR LA FRANCE
.
COMME NOUS L’AVIONS DÉJÀ RAPPORTÉ EN 2016 POUR L’ANNÉE 2015, la FRANCE avait déjà établi le record mondial du nombre de personnes considérées comme «aisées» voire fortunées faisant le choix de quitter leur pays. Les faibles perspectives économiques du pays couplées aux tensions sociales, ethniques et religieuses figuraient parmi les principales raisons données par les expatriés comme motivation de leur départ.
.
L’institut «NEW WORLD WEALTh» a publié son rapport sur les « migrations de richesses » pour l’année 2016 et le résultat est encore plus accablant pour l’HEXAGONE. Au total, ce sont 12 000 millionnaires (ou plus) qui ont quitté la FRANCE pour cette seule année, soit 2000 de plus que l’année précédente.
.
ENTRE 2000 ET 2016, LA FRANCE PERDU 60 000 MILLIONNAIRES. Les seules années 2015/2016 représentent le tiers des départs sur cette période ! Un rythme qui en dit long sur l’accélération de l’effondrement économique du pays, la crise sociale et ethno-religieuse qu’il connaît avec, comme corollaire, une profonde crise de confiance envers le gouvernement.
.
LA FRANCE COMPTAIT, EN 2016, 523 000 MILLIONNAIRES.
.
.
.
.
ÉMIGRATION : LES FRANÇAIS FUIENT LA FRANCE
https://lh3.googleusercontent.com/ZCtJb5sYXhXN0oACSSPJVXLAXRc5BySsOg0I_j9BAXzH8vjJkYMU8J4CUDfuuu15Vp4xa5YIcDAst7zIFoKG-rfWVqJR2BLwZe0k5U-xprgcwzzmzr_SOBZvV-ycnrxR9cj_hjLxA-Fo6ACsiBslfa32jluNT0_y7rJOPLxA0ubt6gTK-R7_695vyjs3otsoY93GgFKiT-M53ZSH8v1eys995ehGOLvj9AfIrKPb-RGlSQTMMZOEKH2cyXLPx18Mg9xNRMGDAqyKOmK19LqZNIfUaPelWmUgh499SJRwe5xkJg3q8XOeea0gI9ev1zpBNTe5Bzmspnqo4LIkkSjhUP5hnTmu3M3CppCSw1dpa96gHdLyK0XHpWjs8EnvFpkxEZZZnWUwRp44II9H1obAT8yjcvX-8KF4Tw_xY9kezbmnDK48D-1HSRo_pOiN8ApnJnK2-dZy0rvJ4isGC3ppRm2PvkYShUm9Pg37aS-BoCpdjvsi9XTpGPp2J03B0aQVTaRPDg7Y6pTkNVbaAJpLkP85bdBnuIdh82VViLR51Kf4qb5-GaVsq_GNJ-KQ5zUpnGyNlcmcgRqzCk_79Tv541g161-2YqQbd356GIwlshUH-bCdPlcPcMV1iAotHZU0KJEeu7Hq-Hee6zU2W4ud8Oxw2Ak13-BvjtzI5Q9R_m4=w300-h156-no
14 MAI 2015 SLATE / JACQUES ATTALI
.
LA FRANCE SE VIDE QUI S'EN OCCUPE ?
.
C'est comme quand quelqu'un se coupe les veines : au début, c'est sans douleur, et puis il s'endort, et puis il meurt. C'est lentement que la FRANCE mourra du départ de ses forces vives.
.
De ce qui suit, il n'existe aucune statistique fiable, et on ne peut le comprendre que par ce qu'on entend, partout, où qu'on soit et à qui qu'on parle.
.
La FRANCE peut encore croire qu'elle est un formidable lieu d'attraction pour le monde ; elle attire en effet le plus grand nombre de touristes ; et toute l'industrie mondiale du cinéma est à CANNES cette semaine. Mais ces gens-là ne font que passer, dans le plus beau pays du monde. La réalité est tout autre ; la FRANCE se vide.
.
Les plus riches Français quittent le pays, de plus en plus nombreux, attirés, selon la nature de leur fortune, par GENÈVE, LONDRES, BRUXELLES, HONG KONG, ou même MILAN dans certains cas.
.
Les retraités trouvent de bonnes raisons de vivre au MAROC, où le coût de la vie est très bas, ou au PORTUGAL, où ils ne paient pas d'impôt sur le revenu pendant dix ans, s'ils y séjournent au moins la moitié de l'année, ou ailleurs encore.
.
Nos jeunes chercheurs se précipitent dans les laboratoires étrangers, d'abord provisoirement, puis définitivement, pour les meilleurs, préférant travailler là où on leur fournit les moyens de leur recherche plutôt que là où on ne leur fait miroiter qu'un emploi à vie, sans moyen de travail. Il en va de même pour les meilleurs professeurs, les meilleurs musiciens, les meilleurs artistes.
.
Et il ne faut pas nous vanter de mérites illusoires : par exemple, s'il y a 7 FRANÇAIS parmi les 25 meilleurs jeunes économistes mondiaux désignés par le FMI, UN SEUL travaille en FRANCE ; et c'est vrai dans de très nombreux autres domaines.
.
Les directions financières des grandes entreprises ont toutes les bonnes raisons de s'installer à LONDRES, où se trouve l'essentiel des acteurs des marchés financiers, avec qui elles travaillent. Avec elles, partent les banques et tous les prestataires financiers ; et, en conséquence, tout naturellement, tous les entrepreneurs français, en particulier les plus jeunes, s'y installent, parce qu'ils y trouvent tout ce qu'ils ne trouvent pas à PARIS : le financement, l'audace, la rapidité de décision, la proximité de tous les partenaires et les incitations fiscales. LONDRES est ainsi devenue, en silence, dans le non-dit, le premier centre financier et entrepreneurial français.
.
La FRANCE doit se réveiller d'urgence. ELLE DOIT DEVENIR ACCUEILLANTE POUR TOUS CEUX QUI VEULENT CONTRIBUER SÉRIEUSEMENT À SON AVENIR
.
Plus même : pour des raisons fiscales, les autres membres des comités de direction de ces grandes entreprises quittent aussi la FRANCE, pour s'installer à Londres, ou à BOSTON, ou à HONG KONG ; et bientôt, les réunions des COMITÉS de direction de ces entreprises n'auront plus jamais lieu en FRANCE. Et comme le pays où se réunit son comité de direction est le dernier pays où une entreprise licencie, les licenciements vont s'accélérer en FRANCE, même pour les entreprises qu'on croit encore françaises.
.
Le départ des Français est une des principales menaces sur l'emploi dans l'avenir. On peut encore croire que tous ces Français à l'étranger sont utiles à l'économie française, et c'est vrai pour beaucoup d'entre eux ; mais ils ne pourront bientôt plus aider personne : il n'y aura plus d'entreprise à aider.[...]
.
.
.
FACILITER LES RETOURS DE FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER PLUTÔT QUE PLEURER LES DÉPARTS
21 JUILLET 2015 LE MONDE
.
«Après un long séjour à l’étranger, on finit par être un étranger dans son propre pays»… Cette phrase, que la sénatrice HÉLÈNE CONWAY-MOURET a de nombreuses fois entendue, est à l’origine d’une série de 50 propositions qu’elle fait mardi 21 juillet au premier ministre, MANUEL VALLS, pour simplifier le retour des Français de l’étranger. Selon le comptage de l’OCDE, ils seraient 1,3 million à vivre aujourd’hui hors des frontières.
.
La représentante au SÉNAT des Français établis hors de FRANCE met entre parenthèses le débat latent sur l’«exil des forces vives» qui a occupé les esprits en 2014 et concentre son propos sur la facilitation des retours en FRANCE grâce à une simplification du rapport aux administrations. Il aura fallu ce travail pour qu’émergent des idées aussi simples que leur attribuer un numéro de téléphone les rendant accessibles depuis l’étranger, afin d’anticiper les procédures d’inscription à la SÉCURITÉ SOCIALE, à PÔLE EMPLOI, la CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES ou encore la CAISSE DE RETRAITE.
.
En creux, le rapport de Mme CONWAY-MOURET montre combien il est aujourd’hui difficile de rentrer à PARIS et combien la FRANCE s’est à ce jour peu préoccupée du sujet. «Les études réalisées soulignent un lien fort entre la durée de séjour à l’étranger et la complexité perçue par les intéressés dans leur parcours de retour», rappelle la sénatrice. Or 47 % des 7 255 personnes qu’elle a interrogées dans une vaste enquête reviennent après plus de six années.
.
RETOUR AU BOUT DE SIX ANS
.
Si 36 % des rentrants sont des familles, selon la même étude, la réinsertion des plus jeunes dans le système éducatif français est un des casse-tête majeurs. La sénatrice propose donc que soit pris en compte leur niveau en langue étrangère et que des domiciliations temporaires (à la mairie, sur un lieu de travail) permettent d’inscrire rapidement ses enfants à l’école. Mme CONWAY-MOURET, dont le rapport contient 50 propositions souvent très pratiques, suggère aussi que soit mis fin à la réclamation à ces «nouveaux parents» d’un tarif maximum de cantine ou de centre aéré faute de disposer pour eux d’un quotient familial. Elle propose aussi que le candidat au retour puisse s’entretenir en amont avec un responsable de PÔLE EMPLOI, afin de faciliter l’atterrissage économique.
.
Tous les rentrants ne se sont pas enrichis à l’étranger, estime la SÉNATRICE. EX-MINISTRE DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER, HÉLÈNE CONWAY-MOURET connaît bien cette population qu’elle trouve «mal connue et mal aimée», et trop souvent assimilée à un groupe de nantis. Ses travaux montrent que l’image d’ÉPINAL du cadre supérieur expatrié par son entreprise ne correspond plus tout à fait à la réalité. Ce statut ne concerne d’ailleurs que 14 % des 7 255 dossiers de Français qu’elle a analysés dans son enquête. 39 % en revanche seraient en contrat local, 12 % en recherche d’emploi, 11 % indépendants, 8 % fonctionnaires et 7 % entrepreneurs (sur les 7 255 dossiers de son enquête). Sur un échantillon de 798 familles avec qui elle a pu avoir un entretien qualitatif, la sénatrice observe que 59 % rentrent en France car leur contrat prend fin, 21 % pour un motif familial (naissance, séparation), 18 % pour se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle, 11 % pour les études des enfants…
.
2,5% DE LA POPULATION FRANÇAISE
.
À l’heure actuelle, l’OCDE évalue les Français de l’étranger à 1,3 million, soit 2,5 % de la population française. Reste que l’inscription au consulat, facultative, diffère d’une zone géographique à l’autre. Or, comme les listes sont peu remises à jours, certains pays surévaluent le nombre de ressortissants français, d’autres les sous-évaluent largement. «En prenant en compte ces biais, nos statistiques montrent que globalement aucun pays n’accueille plus de 15 000 ou 20 000 Français par an», rappelle JEAN-CHRISTOPHE DUMONT, responsable de la division migration à l’OCDE à PARIS.
.
Le panorama international de l’organisme montre que les Français sont majoritairement en EUROPE. «En 2012, les flux migratoires les plus importants étaient vers trois pays : l’ALLEMAGNE, le ROYAUME UNIS et la BELGIQUE», rappelle M. DUMONT. Les flux vers les ÉTATS-UNIS ou le JAPON ne représentaient que le tiers de ces destinations.
.
Pour CHRISTOPHE DUMONT, «l’augmentation de 30 % des départs d’hexagonaux en 12 ans n’est qu’un lent rattrapage d’un retard d’entrée dans la mondialisation et pas une fuite des cerveaux»
.
Aux yeux de cet organisme, le total des Français installés à l’étranger reste bien plus faible – en valeur absolue et en pourcentage de la population – que le nombre de Britanniques ou d’Allemands faisant le choix de sortir de leurs frontières. Ainsi, 4,4 % de nos voisins germaniques vivraient aujourd’hui hors ALLEMAGNE, soit 3,3 millions de personnes et 3,2 millions de Britanniques (6 %).
.
Pour CHRISTOPHE DUMONT, pas d’inquiétude donc, «l’augmentation de 30 % des départs d’hexagonaux en 12 ans n’est qu’un lent rattrapage d’un retard d’entrée dans la mondialisation et pas une fuite des cerveaux». Ce qui n’enlève rien à la nécessité de simplifier les retours ! C’était d’ailleurs une des préconisations de l’OCDE faite l’an dernier devant la COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR L’EXIL DES FORCES VIVES. «Assister les retours» et mettre en place «un véritable système de suivi des mouvements» étaient deux des recommandations de M. DUMONT. Ce sont aussi deux des 50 propositions de Mme CONWAY-MOURET
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/cUU3sTo7ffbDmGAnSJ8T3qeLRfJK0ODbEhAA30c_xyk7p1wo6iR7WGOHAHEPvUqj8JuU4ZqMoQpoy3kodxrB0BGE_r2AUoMQb_mS1Yp1tCT0eSNRJp3CGMTXZcuS6NypLfSi37gL856ia0xtl8kKglei0MFSfe8afFN9WlFB3aZrMOcAPBoIouOewrAm33pj4Iyq_9650pf1gbOucDqWY9GxWUzK143BCqIzJR3PxK-wZ_8A-Fp2AQoey0hPtw7WwdocZ8EFJPvaETX3rigOLYUp4g7fJhxe1JeGTH1CEIF0RgjQf11pgLCusRsXM56YhJp2bc5HueTzN8aaao_BaKoPImlAhNGBE3OmatT4hOhJiiu9zIPHBFUnOY-BfUTFWPeVBo92WYT9PGPheZ5DlTKH0cxh8AdE9alHTnK2bmzhA1Jgch1fAqXesA2T9LqSbKd5kaD2ILLfOCa6PhJVm37Kr56D6Y6d_bqsq3LHtYRH5En9plaggwRfeNlUn0hhpw2amIY-GPn8Hys77BsKlETIXbYR1cNVWowk_YKTTXEIS54WsNpApvQm1yt98a_D89YlSEpSWd0PLBSFvIva53Z5RzOVwKtQ4ATkbKoKZ8219o6cucdHPHH2eppSvmSA14h1Jy-8VgkhkfJ9Ln6etGjx7GLB6vkOCKuwNjF0YeI=w300-h201-no
.
QUAND LES RICHES CONTRIBUABLES QUITTENT LA FRANCE
29 JUIN 2015 LES ÉCHOS
.
29 NOVEMBRE 2014 49 FRANÇAIS PARMI LES 300 PLUS RICHES DE SUISSE LE PARISIEN
.
Les données, partielles, montrent une forte hausse des départs des contribuables dont le revenu dépasse 300.000 euros depuis 2010.
.
Combien sont-ils ? Source de tous les fantasmes, l’exil fiscal est toujours aussi difficile à quantifier. Les estimations varient de quelques centaines à quelques milliers, sans qu’il soit possible de savoir avec précision qui sont ces Français qui quittent le territoire.
.
A défaut d’avoir des données fiables, plusieurs indicateurs permettent de cerner l’ampleur du mouvement, mais ceux-ci peuvent être trompeurs. Le registre des Français de l’étranger montre ainsi une forte augmentation des inscriptions sur dix ans – celles-ci ont crû de 35 % à plus de 2 millions de personnes. Mais, selon le rapport des députés YANN GALUT (PS) ET LUC CHATEL (UMP), paru fin 2014, il s’agit surtout d’un phénomène de rattrapage, la FRANCE n’étant historiquement pas une terre d’expatriation.
.
2007, MISE EN PLACE DU BOUCLIER FISCAL
.
Sous la pression des élus, BERCY s’est astreint depuis 2013 à publier un état des lieux annuel sur le sujet, via les quelques indicateurs dont dispose le fisc. Le plus emblématique est celui des départs d’assujettis à l’ISF, même s’il porte sur un échantillon très limité. Ces chiffres font état d’une augmentation régulière, malgré des variations ponctuelles souvent correlées à des mesures précises. Les départs augmentent ainsi très fortement à partir de 2002 et se stabilisent à partir de 2007, année de la mise en place du bouclier fiscal (explicitement identifié comme un motif de stabilisation des départs par l’administration fiscale). Le nombre de départs reflue ensuite à partir de 2011, mais pour des raisons essentiellement statistiques liées au relèvement du seuil d’imposition de l’ISF, écartant de nombreux contribuables.
.
La crise financière a tout changé, tout bouleversé. Salaires et pouvoir d’achat, modes de consommation, impôts, épargne, nouvelles fortunes, évasion fiscale, rapport à l’argent  : «LES ECHOS» détaillent dans un dossier spécial les conséquences d’une rupture historique.
.
Les départs de contribuables imposés sur le revenu sont plus significatifs car ils portent sur une population plus importante. Ces derniers ont commencé à augmenter à partir des plans de rigueur de 2010-2011, année où ils ont crû de 60 % avant de se stabiliser. Surtout, les chiffres montrent une nette augmentation des départs de riches contribuables, ceux dont le revenu fiscal de référence excède 300.000 euros. «Il s’agit d’une population de jeunes actifs, note un expert. Ils ne paient pas forcément l’ISF car il peut s’agir de chefs d’entreprise exonérés sur leurs biens professionnels»
.
Depuis 2010, leur nombre a plus que doublé : ils ont été 450 à quitter le pays en 2012 (dernières données disponibles), contre 251 l’année précédente. 60 % d’entre eux ont moins de 50 ans, et leur revenu fiscal de référence moyen a doublé, à 1,2 million d’euros.
.
LA SUISSE, LA BELGIQUE ET LE ROYAUME-UNI
.
Les données disponibles font, en revanche, état de quelques constantes : les candidats au départ choisissent ainsi presque tous les mêmes destinations. Les assujettis à l’ISF partent en priorité pour la SUISSE, la BELGIQUE, et le ROYAUME-UNI, trois Etats de choix également pour les redevables de l’impôt sur le revenu, dont les destinations sont toutefois plus éclectiques. Les partants sont aussi plus jeunes que ceux qui restent. Les assujettis à l’ISF ayant choisi de s’exiler ont en moyenne 10 ans de moins que ceux qui restent (57 ans), tandis que 70 % des redevables de l’impôt sur le revenu ayant quitté le pays ont moins de 40 ans.
.
Sans surprise, ils disposent aussi d’un patrimoine plus élevé (et plus financier). Les redevables de l’ISF affichent des actifs de 6,6 millions d’euros en moyenne (contre 2,7 millions pour l’ensemble des foyers assujettis), tandis que les redevables de l’impôt sur le revenu ont un revenu moyen de 52.000 euros, soit le double de celui de l’ensemble des foyers
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/gZ5Q8YAZk_FEBNR_l-2aEfD5xICVx95q9ItGxNvlSOdEVuod_z5WuiJQUugkNhKGq0_522aiEkn4ZGGRNs7Gz_PiQZOjngvTt1hYN1JMNa7ssxJJNR1kAP09QB1O44h7F2MWUw7Yr7V0RCpXpNE1XPva6VjQrGJtUKJ4IZP3UCHuN8W7w9vmjAcA046m37tAwVUzVN25duuVWPQVt8Ka9BaJxa02_iOCoTLxqYPzu6VSFp8Dzu2qubnFF7wmqEPmvAR2Gl7wIUYCiZG__4jxjMUg3bW5bHw3RH36pupKWm3rP_GCVKAcD1rWmtMi6GFXXCemkRuMNHRNlKBoFuM3oiLMiOxSsfbPTQu85yMhHccMoBkiT8KXt2N4iuDiz6DosDuHg3Qv8Msu08nJ_-Q_QgbGRzRDf3dzuSuO0-dIbTgVuDPoLjRH1qU9Pu80mV9w2q4bYZaG5HWbP5fGpJjDh4SqtpwK64Ks-7fT15ujetrIUeZZEyUQQTOgVZZUmMzhR1n9X3mNUw274qk5TDmh_xcYcvBN1S6lC34RWOyEYqdfXSVdy3VuDgXmU47M56O1eXTn_R-xtPDDQBhnTMkUeAInRMInjijk1IXQI_ACO39hXz_2MRYOHOANmsNgPfW4X42riyzwbPi3F-J47MU66RKt0yiiTiokQbgReihI6AA=w300-h199-no
.
DE PLUS EN PLUS DE RETRAITÉS QUITTENT LA FRANCE
.
Vivre à l’étranger attire aujourd’hui de nombreux Français, notamment chez les retraités. Ils seraient plus d’un million à vivre loin de l’hexagone. Ces pays souvent chauds ont l’avantage d’offrir une meilleure qualité de vie et un pouvoir d’achat plus élevé.
.
Quand vient l’âge de la retraite, les goûts changent ainsi que les envies. Certains rêvent de tranquillité, de calme et de repos, en FRANCE ou ailleurs. Pour ce faire deux Français sur cinq prévoient de déménager une fois à la retraite. Soit pour décompresser et acquérir un meilleur niveau de vie, soit pour se rapprocher de la famille, des enfants et des petits enfants notamment. Des envies plutôt masculines puisque 47% des hommes souhaitent déménager, contre 33% des femmes.
.
DE PLUS EN PLUS DE RETRAITÉS QUITTENT LA FRANCE
.
Plus étonnant, de nombreux retraités français n’hésitent plus à quitter la FRANCE. SELON UNE ÉTUDE HSBC SUR L’AVENIR DES RETRAITES DANS LE MONDE, 15% DES FRANÇAIS PRÉVOIENT DE QUITTER L’HEXAGONE APRÈS 60 ANS. Un mode de vie plus tranquille, des économies ou encore un climat plus clément, tels sont les facteurs qui poussent aujourd’hui les Français à franchir le pas. Depuis 2008 et la crise boursière, de plus en plus de retraités quittent la FRANCE, leur nombre a même doublé depuis 2005, portant leur total à plus d’un million.
.
LES DESTINATIONS À LA MODE
.
Les retraités privilégient généralement les pays chauds, non loin de la FRANCE. 20% partent au PORTUGAL, 16% en ESPAGNE et 13% au MAROC. Là encore ce sont les hommes qui ont des envies d’ailleurs, puisque plus de 20% d’entre eux souhaitent quitter la FRANCE, contre 9% des femmes. Ces pays présentent de nombreux avantages; une vie pas chère, du soleil et une certaine proximité géographique avec la FRANCE. Ce qui évite d’avoir à tout plaquer du jour au lendemain.
.
VOYAGER PLUS POUR GAGNER PLUS
.
Mais certains n’hésitent pas à partir encore plus loin. En effet, 20% s’envolent pour la THAÏLANDE, d’autres l’INDONÉSIE, la RÉPUBLIQUE DOMINICAINE ou encore l’ILE MAURICE. Pour cette dernière, le nombre de ressortissants français a progressé de 170% depuis cinq ans. Le fait qu’on y parle Français est un atout certain. De plus, ces destinations offrent un coût de la vie deux fois moins élevé qu’en FRANCE. Ces pays possèdent également de bons services médicaux et surtout de bonnes conditions climatiques. Il n’y fait jamais froid, pas même lors de la saison des pluies.
.
Enfin la SUISSE (6%) et la BELGIQUE (1%) séduisent peu les retraités français. L’aspect fiscal semble donc peu compter dans le choix des destinations. A l’inverse du soleil et du niveau de vie qui permettent aux retraités français de profiter sous d’autres cieux d’un repos bien mérité.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/mg0z_gvLjRbIG8EKL2_Y8S3A3PcwMS6vJxHSunUmSlObmRcesatoVIXo8W9AOic3WTIWASBH2Xg_fQcRXvIRfSjqaH6KP1WE_UILDQ6FXkQ5d4i_bA3XgnGTbMWY0BATJIi2vO4PzuJqAI9kyS0R3n466x55pymEnLB-chKkGfUbCH974zhOGIqgcpLtuhsmQoOapDjcLAMQj32VozVghwICMgHd9wtBCRxClIGwt8xOHiHFqdADjRZSAQW2rEXj9XqXbS8psSE64zHZLMwtVJQzxyNNl1CRsyEw5NNPjJpv1nssdaK11mptwXmGx7G2-qTKI4cTtWDsZOVcJ-ESV_DBr2NJ4G4JsVGMg-6DfNCbUEQHi-BhWIqTLceSiEclWgmLMqfUa5W3tzgDRyDcSgzJz4G2aLMrrVlcWiuioGeOhDcG_ZVPjwnM0zPkhWehuZPBUjC71mK0MIx0msMe-UeThWEvg4Xabr1LGCmm6ihwjVk7VtFCAKQronv2Ty0Y1F4grj-5_ym4ZUmftZx0BSihZZubjgkrMr75iIJ27xNtWKjba_DgyiXQGnmNFI-TxQqjfHPSHX1R-BIklh7PvUPPA9Ix03C2--J-a79kZconkNH8ixYjvbAFDjSTvtqbQYXZLZdeeCn42PFob2oNvBrD31rJ1SX_05WYNWt9wwE=w300-h169-no
.
EXPATRIATION : L'APPEL DU LARGE
21 JANVIER 2015 L'EXPRESS
.
Chaque année, entre 60000 et 80000 personnes quittent la FRANCE pour s'installer à l'étranger, guidées par l'envie de booster leur carrière, d'élargir leurs horizons ou, tout simplement, d'inventer leur bonheur ailleurs. Une prise de risque pas toujours facile à faire accepter...
.
Il y a JOHANN, 35 ans, qui rêve d'ouvrir une «pousada» au BRÉSIL ; MATTHIEU, 24 ans, ingénieur en mécanique des fluides, qui se verrait bien, après une expérience chez ALSTOM, «poursuivre sa carrière en AUSTRALIE» ; SANDRINE, 47 ans, qui «envisage une expatriation aux ÉTATS-UNIS» avec ses ados de 14 et 16 ans, tandis que FRÉDÉRIC, 38 ans, est tout disposé à renoncer à son CDI dans une entreprise de transports pour s'installer «dans les trois ans» à SYDNEY, avec sa femme... fonctionnaire. Diantre.
.
Un coup d’œil sur le forum d'
EXPAT UNITED, réseau social (gratuit) destiné aux expatriés, suffit à mesurer l'ampleur du phénomène : quels que soient leur âge, leur milieu social, leur situation professionnelle et personnelle, nos compatriotes fourmillent d'envie de larguer les amarres. En dix ans, le nombre de Français installés à l'étranger a augmenté de 35% (soit 60 000 à 80 000 émigrants supplémentaires par an) ; au 31 décembre 2013, 1,642 million de personnes étaient inscrites au REGISTRE MONDIAL DES FRANÇAIS ÉTABLIS HORS DE FRANCE. Et encore, «c'est la moitié de la réalité !», estime HÉLÈNE CHARVERIAT, DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE DE L'UNION DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER, qui, avec les non-inscrits, chiffre même cette population à trois millions
.
Une pente inquiétante ? Incontestablement pour l'UMP qui, convaincue que le pays est en train de perdre ses «forces vives», a demandé en avril dernier la création d'une COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE sur le sujet. Après six mois d'auditions, le rapporteur (PS) concluait, non pas à un «exode massif», mais à un processus de «rattrapage» par rapport aux pays voisins. Mondialisation oblige. Une analyse qui a déclenché les foudres et le rejet de l'opposition. [...]
.
.
.
17 DÉCEMBRE 2015
.

CES MÉDECINS QUI DÉCIDENT DE QUITTER LA FRANCE
À peine est-il installé depuis quatre mois à AMNÉVILLE, en MOSELLE, que ce médecin généraliste pense déjà à repartir. CÉDRIC SUDROW se plaint de passer 2 heures par jour dans des formalités administratives, et avec le tiers payant, il craint une surcharge de travail supplémentaire. Aujourd'hui, il envisage de s'installer au LUXEMBOURG. Ce choix de quitter la FRANCE, d'autres médecins l'ont fait. Portrait de l'un d'entre eux en SUISSE
.
.
.
QUITTER LA FRANCE
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/640I9VD9SVAetxWaOR3NqFhqQTBkP--2aETAf4pLYSVvhqnPvYAMl7zePiRlGMJY7r4kX6lswyI8AK4Al4Yg1mNyTjBQi7RvEM0uddfTisqz1zExxxkLebBWSePXP4VCnq3V3xWLREfnTIzS0NwfaeH-W0ryLE03GSczm-C3C_dagxMxzk3s0jomFh4-KnPfgCNfETivun05nBS-uJJGGvwMwfecejOGA7OwxFHfTNP5bHTCMrxb-6JI4TfUb0G7v_3N2Gsbw9ZvKuZF9mcpk9X66V1N2CNUIc2Fkcr9xMPwSTbJb8JIG2YFm4bW_iX4WB8vHh7N6h-yAYIBPazdIscp3--V_x2sLIpMOFTsVg91TI-Nto9z3qmL9ZeLjJ4LNR82bXaMIHSYY_ni0jRv_gwyQQK1Sx1NQLCGDdt0otRXNIJkbIZbn0XP6Xy7bnVb1mR6mVjbSrXQJAZBk8LwhaQl0HBEJkSYNxcYqPPQBaB6Pm0v3zmwjq8EPUOGVxqIMV8xYw2srrjZea6NcfHGCnyfBj5CRrkee8URi7Pzh08G4OxyTYHBXssNtp0jRfFGWBuaQBg0qNG4orEIseLBa9V2pwx-Fo1ohdxTfXg-_L6oh901MeYTwCLuJ89JWvv-4QMEhLrMvd3h-y-897Och7CzJF7b4axG2MARQcclGJU=w330-h405-no
.
.
.
LES DESTINATIONS
.
 
21 JANVIER 2018
.
CAMBODGE L'EXIL DES FRANÇAIS
.
.
.
4 OCTOBRE 2017
.
LES FRANÇAIS S'EXILENT AU PORTUGAL
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/P--Rkm0LR3zvIlpCCBK3_bQmwTnZ82NJ9RBQtWpz8eY3NLZ8AtrG-tObxU_YGpgTWWyWd-gAO16DA5eR6Q_v_dA76UBVvmnHZyIw7uYLm1NTqZ50VfzmikAoogD6PwRDWGtuonJorLjRdURHxTkL3PcmWFkk8Sz0cufptO28k7rV6xNf0VF25uqFmclAaKrFihTsbgXCO4G8i7OHo9z-BayKSf1813sGEGSKjbEUPusbalR_ZQF5-mJhohVwnCxtsgh7aJz9L0loqnYQbloqgba8aZjScXgh1hRUKX8S7sv98GQw3QGIwWrANB4TC_Ci77_CNFPnw5D3dyzXwDGGV6Hh6cMpxNON_FIJMcbX00AZ3GOHeevUEiIqKF81spwW6uUhg3ypCsr8_DRH0c8sucowLR7Rv7NyQZfRpRhNs9RgJMyo9FZvx53zzLqMoR-A_jeo1N5UZ_KwESNp0ZovL0kVdQbz44460QOjd5Xoa8P6wcdNceDr1OAxgwr1Y_OuEGbCtDebeBquxYEmCFXqh0F-7ltQHB7wCmUDUgcSG7ycLWlDjO6Pi18pn0HyK5afFOZCrZZlnzHyv2CUv5dSs33FmInSmOeHRyExOMFV2pQ5bpwx_JLZvVMNAS2ATPPBPL1UVQjb8sB6mXT-Yt5fTfAuJv-ZS99hYBl4n-WCxOo=w640-h480-no
ILS EN ONT RAS LE BÉRET DE LA FRANCE
11 MARS 2017 LE PARISIEN
.
Contexte économique difficile, climat politique délétère... Hier à PARIS, au salon S'expatrier, plusieurs Français nous ont expliqué pourquoi ils veulent quitter le pays.

.
Pour eux, ça n'est pas un rêve, mais une échappatoire. Déçus ou inquiets du contexte politico-économique, les visiteurs qui se sont rendus hier au salon S'expatrier, tenu à PARIS le temps d'une journée, n'étaient pas rares à vouloir «voir si l'herbe est plus verte» à l'étranger. C'est le cas de JEAN-CLAUDE TIRIAU qui sillonne les allées en tirant sa valise à roulettes.

.
«Je suis en FRANCE depuis dix jours, mais j'ai hâte de repartir. C'est la première fois que ça me fait ça», raconte ce retraité costaud de 64 ans parti il y a un an s'installer en ALGARVE, au PORTUGAL. «J'ai vécu quinze ans à MARSEILLE où j'ai failli me faire agresser plusieurs fois. Quand on arrive à la retraite, on a besoin de sérénité. la FRANCE n'est plus sereine, alors qu'au PORTUGAL...» Une autre raison a motivé cet EX-DIRECTEUR DE SOCIÉTÉ DE SÉCURITÉ. «Ce sont mes revenus à la retraite. Avec 2 000 € en France, on ne fait pas grand-chose. Et moi qui ai travaillé soixante-dix heures par semaine, j'ai envie d'en profiter tant que j'ai la forme. En ALGARVE, un bon resto, c'est 8 € ! Et ça n'est pas le climat électoral qui me fera revenir, il est déprimant»

.
LE RÊVE AMÉRICAIN EN... NOUVELLE-ZÉLANDE
.
Domiciliée à MONTROUGE (HAUTS-DE-SEINE), BÉNÉDICTE NIANG, elle, a déjà programmé son départ, ce sera cet été. «Je suis en disponibilité de l'ASSISTANCE PUBLIQUE-HÔPITAUX DE PARIS depuis sept ans. Je travaille dans une association de soins à domicile où je gagne mieux ma vie. Ma disponibilité arrive à terme et je ne veux pas retourner à l'hôpital, dit la jeune mère de deux enfants. C'est devenu trop stressant : on fait de l'abattage, le patient ne compte plus, on travaille la nuit, le week-end... Je vais tenter ma chance au CANADA»

.
«J'aime la FRANCE, insiste de son côté la pétillante ALIX ABANDA, 29 ans. Mais son logiciel n'est plus compatible avec le mien. Ici, il faut entrer dans des cases, poursuit l'ingénieur en éclairage et diplômée en pâtisserie. Avant, on pouvait être mathématicien, philosophe et peintre, maintenant, c'est impossible. Et moi, explique cette habitante de LEVALLOIS-PERRET (HAUTS-DE-SEINE), je veux organiser mon travail comme je veux. J'ai trouvé un poste d'ingénieur en NOUVELLE-ZÉLANDE» Costume-cravate, GRÉGOIRE, 38 ans, est DIRECTEUR EN CERTIFICATION et prépare son départ aux ETATS-UNIS. «Je veux pouvoir constituer un patrimoine à laisser à mes enfants sans qu'on me pénalise. Et puis je m'inquiète de la montée des extrêmes, de l'impact que ça aura sur l'économie»

.
Venue en famille de PONT-L'EVÊQUE (CALVADOS), CÉLINE GRANDJEAN a 40 ans. «Pour les CROUPIERS DE CASINO, comme moi, il n'y a plus d'avenir» Alors cette ex-restauratrice veut remettre le couvert et ouvrir un nouvel établissement. «Mais en FRANCE c'est trop compliqué, trop de paperasses. Et puis il y a les cotisations au RSI (NDLR : régime social des indépendants). Un vrai obstacle ! C'est la ruine et pour une pauvre retraite !» Alors direction la NOUVELLE-ZÉLANDE pour elle aussi. Le nouvel eldorado des Français ?

.
2,4 MILLIONS DE FRANÇAIS VIVENT DÉJÀ À L'ÉTRANGER
.
La FRANCE compte environ 2,4 millions d'expatriés, dont 1,8 million vivent en EUROPE. Un volume en augmentation régulière de 2 à 3 % par an. Les chiffres 2016 n'ont pas encore été dévoilés, mais selon le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, «il n'y a pas eu de boom des départs». Les Français ont peu la bougeotte, comparés aux Italiens ou aux Britanniques (5 millions d'expatriés). Pays les plus prisés par nos expatriés sont dans l'ordre : la SUISSE, les ÉTATS-UNIS, le ROYAUME-UNI, la BELGIQUE et l'ALLEMAGNE. Les métiers qui s'exportent le mieux sont ceux qui contribuent à la bonne image de l'Hexagone (hôtellerie-restauration, métiers de bouche, du luxe). Mais on y trouve aussi les filières d'excellence : ingénierie, informatique et santé.
.
.
.
ISRAËL : SERGE MOATI : «DE NOMBREUX JUIFS NE SE RECONNAISSENT PLUS DANS LA FRANCE»
4 MARS 2017 / I24NEWS / BREIZATAO /
.
https://lh3.googleusercontent.com/hbJpzehE-vzpjA_Gf5jNBOyYeN25TF-hN0nobMIuBSxjIh9D4uD5eEEPVYstBeWkg4iJNtOlYnsqtp5-XtE-o5Oi7omP_9DEl4CvbxJMq9m5ugkgQBKAg6264dq0Su0ZmZtFU8e0hZBq4eahifb5qQG2mw2xu4IKlwiE0BZnPYYk8iP__RPF2dye7R1aCZrqvj_qLtI_Ie8_6zmyDft1MHYxbs_xArtC3GnwXOCPsDB03TLTJ83eRvDaMzuqagWTPDY0xdsZpSHCebpw51ADavIw5LEqOEiS4-yJwWKIZHnl0swjVNjDDSFxRPJz0spOuATMrv5qkF4kU1CqKNVP67AD1CWxP-Lz4EfBJoy-01KNz7VRg0f-1rGIO7ubkTjgNpD9SNHIx-0bHyAdQD6JrHt0h4L_M3YqItDvH8dTqPr9i88KtGuN0NmfJ2A6FvH96erRabLRovXRvckq607Qn7IT5DjPT91ZmsmEo38qCepOOkUsqRh-9-7lAht4eERDpk02MZfHPhIFTLKDMB-LkQCcMUJEeQZjiUCe2cj5fQ7_JCukaeq-RNIVFZ46NG6ntrwWfbGbSd8_iFV32p9j1wnRZ7GxlZhRPrUuxpsRU5ymYK8gOj-yNHBDQ4lGj6umMomTpmHZRWBQFgwiFKJAg9b0gpcYJYBGRxNZEcvVB8s=w190-h303-no
Le réalisateur SERGE MOATI, figure du socialisme mitterrandien et maçon du GRAND ORIENT DE FRANCE, a tenté d’aborder la question de la fuite des juifs de FRANCE dans un documentaire, sans succès. Il s’est rabattu sur un projet de livre visant à expliquer les raisons de ce puissant phénomène.
.
La chaîne de télévision i24 l’a interrogé. SERGE MOATI a découvert un phénomène qu’il ignorait visiblement : les conséquences de l’immigration de masse afro-musulmane.
Devant une salle agitée, MOATI raconte les origines de l’idée du livre : lors de la grande manifestation du 11 janvier 2015 qui a suivi les ATTENTATS DE L’HYPERCACHER et de CHARLIE HEBDO, il rencontre plusieurs personnes qui lui disent «La FRANCE, c’est fini. On ne la reconnaît plus. On part en ISRAËL».
.
Le sujet dérange visiblement une partie de la communauté juive hexagonale tout comme le gouvernement français. L’ANTISÉMITISME, longtemps associé exclusivement avec l’extrême-droite, est désormais le fait d’immigrés musulmans particulièrement violents.
.
Interloqué devant ces témoignages répétées qui l’ont «ému», celui qui fut conseiller de FRANÇOIS MITTERRAND, décide d’en faire un film. «Mais impossible de faire ça à la télévision française. On me dit que ça va créer de l’antisémitisme», révèle-t-il. Face au refus surprenant des télévisions de financer un sujet qui touche pourtant à un phénomène massif et sans précédent, MOATI se rabat sur l’édition.
.
L’affaire ILAN HALIMI, la tuerie de l’école juive de TOULOUSE ou PLUS RÉCEMMENT LA MUTILATION D’UN JUIF PAR DES MUSULMANS À PARIS sont autant d’épisodes jalonnant cette progression des départs vers l’étranger.
.
«MENACE ARABE»
.
MOATI a visiblement découvert avec surprise un sentiment très répandu au sein de la communauté juive, qu’il s’est dit étonné de découvrir «religieuse» et «sioniste», c’est-à-dire «de droite» selon le réalisateur :
.
Le journaliste part alors en ISRAËL recueillir le témoignage de ces Juifs, venus seuls ou en famille, ouvrir un nouveau chapitre de leur vie. Le constat est sans appel et très sévère : les Juifs du livre de MOATI sont «une minorité angoissée» qui sent qu’elle ne «pesait plus rien en FRANCE» et dont le récit évoque «un sentiment de catastrophe».
.
L’IMMIGRATION ARABO-MUSULMANE CONSTITUE AUX YEUX DE NOMBREUX JUIFS LE PRINCIPAL MOTIF DE LEUR DÉPART :
.
Les témoignages sont très crues et sans équivoque. Une grande majorité des personnes rencontrées reconnaissent que la «menace» que représente l’immigration arabe est la principale cause qui a motivé leur départ.
.
ET ÉVOQUE LE VIRAGE IDENTITAIRE JUIF :
.
MOATI insiste sur le fait que le mot identité est beaucoup revenu dans les entretiens. «Les gens disent «En ISRAËL, on sera majoritaire, on va pouvoir vivre notre identité, être ce que nous sommes (…) nous partons tant que c’est encore possible, pour nos enfants». Pour l’auteur, cette idée que l’avenir de ces gens-là n’est plus en FRANCE ne fait que creuser davantage le fossé entre eux et lui.
.
Le sujet est d’autant plus tabou que les élites françaises ont longtemps usé, après 1944, de la mystique antifasciste comme source de légitimation du régime républicain. Las, elles sont désormais aux prises avec une très forte islamophilie qui rend de plus en plus difficile la critique d’une immigration afro-maghrébine clairement antisémite et anti-israélienne.
.
.
.
 
HONGRIE : LE PREMIER MINISTRE VEUT ACCUEILLIR LES «VRAIS RÉFUGIÉS» DE «FRANCE ET D’ALLEMAGNE» FUYANT L’IMMIGRATION AFRO-MUSULMANE
11 FÉVRIER 2017 EURONEWS / BREIZ ATAO
.
Le PREMIER MINISTRE HONGROIS VIKTOR ORBAN a déclaré vouloir ouvrir son pays à des réfugiés, mais seulement ceux qui doivent fuir leur pays d’EUROPE OCCIDENTALE à cause des conséquences des politiques gauchisantes qui y sont menées.
.
Dans son discours annuel sur l’état de la nation, M. ORBAN a désigné un certain nombre de menaces pesant sur la HONGRIE, dont l’invasion afro-musulmane de l’EUROPE. Il a assuré vouloir accueillir les réfugiés européens fuyant l’EUROPE DE L’OUEST menacée par le chaos migratoire.
.
«Bien sûr, nous pouvons offrir notre protection aux vrais réfugiés : Allemands, Hollandais, Français, Italiens, hommes politiques et journalistes terrorisés, les Chrétiens qui doivent fuir leur propre pays, tous ces gens qui veulent trouver ici l’EUROPE qu’ils ont perdu chez eux» a assuré le chef du gouvernement hongrois sous les applaudissements de l’assistance.
.
VIKTOR ORBAN A ÉGALEMENT POINTÉ DU DOIGT GEORGE SOROS, un milliardaire américain d’origine juive proche de HILLARY CLINTON. Ce dernier soutient en effet la déstabilisation du gouvernement hongrois via le financement d’organisations subversives visant à détruire racialement le peuple hongrois par l’arme de l’immigration.
.
.
.
LES FRANÇAIS FUIENT LA FRANCE
.
.
.
.
INQUIÉTUDE SUR LA CÔTE D’AZUR : OÙ SONT PASSÉS LES YACHTS ?
3 AOÛT 2017 BFMTV /
.
Les élus locaux s’inquiètent de l’exode massif des bateaux de luxe vers l’ITALIE ou l’ESPAGNE. La faute, selon eux, aux charges sociales excessives dans l’HEXAGONE.
.
Les ports de la grande CÔTE D'AZUR, un fleuron de l'économie locale, se vident de leurs YACHTS. C’est le constat dressé par les élus locaux, qui s’en sont inquiétés dans une lettre ouverte au chef de l'État.
.
«La gravité de la situation économique de la filière yachting de la région PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR nous impose de vous saisir et d'en appeler à votre intervention directe (...)», indiquent ainsi RENAUD MUSELIER, CHRISTIAN ESTROSI et HUBERT FALCO, respectivement PRÉSIDENT DE LA RÉGION, DE LA MÉTROPOLE NIÇOISE ET DE L'AGGLOMÉRATION DE TOULON, dans ce courrier transmis à la presse ce mercredi.
.
Depuis début 2017, écrivent-ils, la perte de chiffre d'affaires en escale du port emblématique de SAINT-TROPEZ est de 30%, celle de la rade de TOULON de 40%. Le manque à gagner est similaire à ANTIBES, plus gros port de yachting d'EUROPE et célèbre pour son fameux «quai des milliardaires», selon la CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE (CCI).
.
UNE HARMONISATION FISCALE RÉCLAMÉE
.
En cause, selon eux, l'application stricte par la FRANCE d'un arrêt européen sur la taxation du gasoil et un récent décret de mars 2017 imposant aux armateurs de cotiser pour leurs marins résidents.
.
Ils donnent des exemples : «faire un plein de gasoil maritime en Italie pour un yacht de 42 mètres permet d'économiser près de 21.000 euros par semaine en raison du différentiel de taxe» et «le surcoût annuel en FRANCE lié aux charges sociales s'élève à 300.000 euros pour un équipage de 7 personnes».
.
Dès lors, la société d'entretien MONACO MARINE vient de perdre un chantier pour un bateau de 152 mètres «parti en ESPAGNE», à ANTIBES, «il n'y a quasiment plus d'embauche de marins résidents français» et «les quatre plus gros distributeurs de gasoil maritime de la région ont perdu 50% de volume pour la saison estivale 2017», selon la lettre.
.
«L'harmonisation urgente des réglementations fiscales et sociales au niveau européen est donc indispensable (...)», ajoutent-ils.
.
LE PORT DE SAINT-TROPEZ NUANCE LES INQUIÉTUDES DES ÉLUS LR
.
Le port et la MAIRIE DE SAINT-TROPEZ ont nuancé jeudi les inquiétudes exprimées des élus LR concernant la fuite des yachts vers des pays moins taxés comme l'ITALIE et l'ESPAGNE. «Nous ne sommes pas particulièrement inquiets, tout en reconnaissant les difficultés de la filière yachting dans la région qui ne nous ont pas impactés jusque là», a indiqué JEAN-PIERRE TUVERI, MAIRE de la célèbre station balnéaire, prisée de la jet-set et des amateurs de luxe. «On a une tendance à recevoir des unités plus longues et plus larges, ce qui conduit à une hausse du chiffre d'affaires», a-t-il ajouté.
.
«Si quelque chose a vraiment changé, c'est que nous avons moins de yachts au mouillage qui attendent pour s'amarrer, c'est indéniable», a précisé JEAN-FRANÇOIS TOURRET, PATRON DU PORT DE SAINT-TROPEZ. Il se souvient de listes d'attente pouvant atteindre jusqu'à cinquante bateaux, contre seulement 15 à 20 cet été. «Sur le chiffre d'affaires du port, cela n'a aucune incidence pour l'instant», dit-il. Sur les sept mois de l'année en cours, le chiffre d'affaires du PORT DE SAINT-TROPEZ - composé principalement des redevances de passage et des contrats longue durée - aurait augmenté de 5% par rapport à la même période de 2016.
.
.
.
 
 
https://lh3.googleusercontent.com/REP1ef47ze4eXO5GBo4RuQcR25qOnT-DJR0X0vDBsWabZlQrt982gzJ7ZB09qhoIDlH6_EqROqgNNz8lXVf-YfXo6bmJXOyt5TyVc_dk7qnMfMSrDasOAOT8AqRnHH0lBHC2CnexALkzSP3GDesJTMSYo3Gv8RjbHtlKMIhVzurebVDOoc_ez38EYup4IKd77EFHHw_DYmtXj0Rt37rVx2XexwylnG5lFF0Ga29o_KL18CgF_3UHkBuxGDlu0xCoPUwX0X3Q3LM10-xDye0Q9htLdUsjKvwF36nP7Gfn1ucxF4UJRtfkmXTj0VguXxJHPJvJX0GdeVA00LwV7FFvuBEMC2dd-SRZP7W9vQNJDBJgScEu9t_fUUEOIDm-E1M_aWIUr9asR1qi18RJ6JmD-AxNqS1oLQbqcDaSJTANzzth2F_yq5NVtiOT3FBhYNoW7EsvbLX6UkuWdJUoMmjV755Fuil-kBeHff-gnX68rsAiT_hoEBSdTWq5Qlt9UN-XBIkDI7i6P6Z_MfpsV7cXRSMTHDsm96yYV-eR96vh-CRvi7zQrk_Uk52A-H6kC-1QLLtPZxHrIqr0aas_QDAJ97rCOH_COmrQOGWWKGNCO7A2AYPgGP0KjifixFHYqhBHEjgnyZkUGR5RtumiiKeLPGUC6biEVPx7W5HOGlsGd3s4Xlc=w280-h90-no
POURQUOI LES ENTREPRENEURS FRANÇAIS SONT CONTRAINTS À L’EXPATRIATION FISCALE
.
Une étude de REXECODE publiée cette semaine tente de chiffrer l’expatriation fiscale qui touche la FRANCE et d’en comprendre les raisons. On y trouve quelques perles rares.
.
https://lh3.googleusercontent.com/49XfFguGeIDTJKTVHpIMf6XbVnwoejrdXdy7FOtGWQwRCtSopiUjG2OIAgdbyQnamMPf-TD30DqOD9kOMCVvSZ9buTsIeH3iI2ZBW6KTBEe10tQ8zanEJeevCxBUOvYz9OPnS9ys3blSHNLWrcPek5X7wbAfl6mvmVnZTBBt7bvDQlK988LZSP11cfCoT531Tu5rpdhFaM08FCNyOJyN0DrhoeXit8NOGnaVfrwdxXgZjaLbV8SslHyLkKNzevLD7KS3gaBCh_AYRpaJQaVcbFqlE4z-JoEYa3OJemLXix8TgNNd_g6zQ2qiD3NVPIszhjrVoWe2CuHFVC5Q6yhUqN0NYgZAsguPmO7k_1JYdGrofjipvje2W0ditN_OfHqwHe7uBvLgEqG5BuJL3S0haspisLIyO7UeX9oKe14VzM2-7Faa7QWJBq1WKopBERyU8ifyi8HLLEwMoeDwLI2g1H93NbmD6Ysl7kSSSXTdZ07qKtQezH7d101S_GnjmxkbhSA6KeMBqabnsFD7m1AIJ48Xg140HJ8zk1ympYN1PH3pL0WBPTuBd2wcHTLDnFKXejzB4RyN8Y1ec_UZEDJclvbCaZHiSN2l8f0wmCjg6rY5jB1N8YTzGPkljkmEizGGu_N_mUv05zFAC29YYxOGLjxRYNOwRnyc95U51gIplI1yuJc=w590-h152-no
.
Selon REXECODE, la FRANCE perd chaque année 1.200 contribuables, dont 700 seraient des jeunes. Ces données ne concordent pas, au demeurant, avec les données de BERCY qui sont (sans surprise) plus optimistes. L’explication majeure de ce flux continu tient à la fiscalité qui pèse sur les revenus du capital.
.
Le tableau ci-dessus illustre parfaitement les différences de poids dans la fiscalité en EUROPE pour un entrepreneur. L’exercice est mené selon la description patrimoniale et salariale exposée dans l’encadré vert. Elle concerne donc un entrepreneur marié, avec deux enfants, percevant 300.000€ annuels. L’intéressé dispose d’un patrimoine professionnel important.
.
À situation égale, la charge fiscale qui pèse sur lui va de 162.000 € d’impôts au LUXEMBOURG à 230.000 € en France, soit un niveau d’imposition plus élevé que la Suède. L’Allemagne se situe en très bonne posture, avec 50.000 € annuels de moins que la FRANCE.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/A48zPZ0PlEZJbfuetBcmC7u61m0qxKSd-qqySWvxjix6mFqoCdRgeIXmAk1gfbP37-uQe71v3gG5n1MkzKlnszHy9R77uFzGLOg7oiCL8j58ftw7HS2fIyNKCLpBFZDa_e7F3mKhc7QCv9GnpqSuWWa45dhGRZmREmGOlnnH5DCnjUdGfXB7hVLDVlS4idEo5Y2VqavFff-HnJIR-1gvnB204jbLdujjuY60E2R1_ATl5WQ0KN-rx6duHjOniY3Rv2XlQALYKx_qXpqMr2ECvHBdDvBLstbW1azerdKsW8GRRVPdFt3XMCmXO4LQHBIZPYcAeJMc6iGI9zV1FQop3sJ1mbO1L4PNFxSWCCkuaWYh_VfY3fVaR1e_2z7-85_jCYyvvn-zwnzRFdNuvxRKJVx-sH-X_Z8sqjTfalS0qOsmYDBBBSPzMHZhPiFqZR2AItH2eHChyWg0G7s5EhkMbAQc0rD6hiZB7G6iEGluWn4d03ZZKa-qL6ZwWhI9y4RxT2S5_YboJf47e8Ni_EZtS3qvkxFSahHhcwR0YOVF6w1WoafrwUPAMmH2z4PCpB4kjfpA39xI6l3k8es5Sv2SGqAGoYUigvhIYdE3VreR5wlgBmyVFHhX9GXiZhpG19hG54-4NdSwia2AAWK3ES-J1KjsBzvpI20AqOiwESKnJmE=w285-h222-no
.
NOUVEAU RECORD MONDIAL : 12 000 MILLIONNAIRES ONT QUITTÉ LA FRANCE EN 2016
28 FÉVRIER 2017 BREIZATAO / CNN /
.
Pour la deuxième année consécutive, la FRANCE a connu un exode de capitaux massif, plaçant le pays en tête du classement mondial des expatriations de personnes détenant un million d’euros ou plus.
.
LES MIGRATIONS DE CAPITAUX S’ACCÉLÈRENT
.
Mais parlons d’abord du tableau général. Le groupe d’études économiques «NEW WORLD WEALTH» indique que les «migrations de richesses s’accélère», passant de 64 000 millionnaires (ou plus) qui s’expatriaient en 2015 à 82 000 en 2016. L’AUSTRALIE est devenue par la principale destination d’accueil de ces personnes, devant le ROYAUME-UNI et les USA. Largement en raison de l’isolement du pays lui garantissant une grande stabilité.
.
Les puissantes insulaires anglo-saxonnes demeurent les destinations considérées comme les plus sûres pour le capital international.
.
NOUVEAU RECORD MONDIAL POUR LA FRANCE
.
COMME NOUS L’AVIONS DÉJÀ RAPPORTÉ EN 2016 POUR L’ANNÉE 2015, la FRANCE avait déjà établi le record mondial du nombre de personnes considérées comme «aisées» voire fortunées faisant le choix de quitter leur pays. Les faibles perspectives économiques du pays couplées aux tensions sociales, ethniques et religieuses figuraient parmi les principales raisons données par les expatriés comme motivation de leur départ.
.
L’institut «NEW WORLD WEALTh» a publié son rapport sur les « migrations de richesses » pour l’année 2016 et le résultat est encore plus accablant pour l’HEXAGONE. Au total, ce sont 12 000 millionnaires (ou plus) qui ont quitté la FRANCE pour cette seule année, soit 2000 de plus que l’année précédente.
.
ENTRE 2000 ET 2016, LA FRANCE PERDU 60 000 MILLIONNAIRES. Les seules années 2015/2016 représentent le tiers des départs sur cette période ! Un rythme qui en dit long sur l’accélération de l’effondrement économique du pays, la crise sociale et ethno-religieuse qu’il connaît avec, comme corollaire, une profonde crise de confiance envers le gouvernement.
.
LA FRANCE COMPTAIT, EN 2016, 523 000 MILLIONNAIRES.
.
.
.
.
ÉMIGRATION : LES FRANÇAIS FUIENT LA FRANCE
https://lh3.googleusercontent.com/ZCtJb5sYXhXN0oACSSPJVXLAXRc5BySsOg0I_j9BAXzH8vjJkYMU8J4CUDfuuu15Vp4xa5YIcDAst7zIFoKG-rfWVqJR2BLwZe0k5U-xprgcwzzmzr_SOBZvV-ycnrxR9cj_hjLxA-Fo6ACsiBslfa32jluNT0_y7rJOPLxA0ubt6gTK-R7_695vyjs3otsoY93GgFKiT-M53ZSH8v1eys995ehGOLvj9AfIrKPb-RGlSQTMMZOEKH2cyXLPx18Mg9xNRMGDAqyKOmK19LqZNIfUaPelWmUgh499SJRwe5xkJg3q8XOeea0gI9ev1zpBNTe5Bzmspnqo4LIkkSjhUP5hnTmu3M3CppCSw1dpa96gHdLyK0XHpWjs8EnvFpkxEZZZnWUwRp44II9H1obAT8yjcvX-8KF4Tw_xY9kezbmnDK48D-1HSRo_pOiN8ApnJnK2-dZy0rvJ4isGC3ppRm2PvkYShUm9Pg37aS-BoCpdjvsi9XTpGPp2J03B0aQVTaRPDg7Y6pTkNVbaAJpLkP85bdBnuIdh82VViLR51Kf4qb5-GaVsq_GNJ-KQ5zUpnGyNlcmcgRqzCk_79Tv541g161-2YqQbd356GIwlshUH-bCdPlcPcMV1iAotHZU0KJEeu7Hq-Hee6zU2W4ud8Oxw2Ak13-BvjtzI5Q9R_m4=w300-h156-no
14 MAI 2015 SLATE / JACQUES ATTALI
.
LA FRANCE SE VIDE QUI S'EN OCCUPE ?
.
C'est comme quand quelqu'un se coupe les veines : au début, c'est sans douleur, et puis il s'endort, et puis il meurt. C'est lentement que la FRANCE mourra du départ de ses forces vives.
.
De ce qui suit, il n'existe aucune statistique fiable, et on ne peut le comprendre que par ce qu'on entend, partout, où qu'on soit et à qui qu'on parle.
.
La FRANCE peut encore croire qu'elle est un formidable lieu d'attraction pour le monde ; elle attire en effet le plus grand nombre de touristes ; et toute l'industrie mondiale du cinéma est à CANNES cette semaine. Mais ces gens-là ne font que passer, dans le plus beau pays du monde. La réalité est tout autre ; la FRANCE se vide.
.
Les plus riches Français quittent le pays, de plus en plus nombreux, attirés, selon la nature de leur fortune, par GENÈVE, LONDRES, BRUXELLES, HONG KONG, ou même MILAN dans certains cas.
.
Les retraités trouvent de bonnes raisons de vivre au MAROC, où le coût de la vie est très bas, ou au PORTUGAL, où ils ne paient pas d'impôt sur le revenu pendant dix ans, s'ils y séjournent au moins la moitié de l'année, ou ailleurs encore.
.
Nos jeunes chercheurs se précipitent dans les laboratoires étrangers, d'abord provisoirement, puis définitivement, pour les meilleurs, préférant travailler là où on leur fournit les moyens de leur recherche plutôt que là où on ne leur fait miroiter qu'un emploi à vie, sans moyen de travail. Il en va de même pour les meilleurs professeurs, les meilleurs musiciens, les meilleurs artistes.
.
Et il ne faut pas nous vanter de mérites illusoires : par exemple, s'il y a 7 FRANÇAIS parmi les 25 meilleurs jeunes économistes mondiaux désignés par le FMI, UN SEUL travaille en FRANCE ; et c'est vrai dans de très nombreux autres domaines.
.
Les directions financières des grandes entreprises ont toutes les bonnes raisons de s'installer à LONDRES, où se trouve l'essentiel des acteurs des marchés financiers, avec qui elles travaillent. Avec elles, partent les banques et tous les prestataires financiers ; et, en conséquence, tout naturellement, tous les entrepreneurs français, en particulier les plus jeunes, s'y installent, parce qu'ils y trouvent tout ce qu'ils ne trouvent pas à PARIS : le financement, l'audace, la rapidité de décision, la proximité de tous les partenaires et les incitations fiscales. LONDRES est ainsi devenue, en silence, dans le non-dit, le premier centre financier et entrepreneurial français.
.
La FRANCE doit se réveiller d'urgence. ELLE DOIT DEVENIR ACCUEILLANTE POUR TOUS CEUX QUI VEULENT CONTRIBUER SÉRIEUSEMENT À SON AVENIR
.
Plus même : pour des raisons fiscales, les autres membres des comités de direction de ces grandes entreprises quittent aussi la FRANCE, pour s'installer à Londres, ou à BOSTON, ou à HONG KONG ; et bientôt, les réunions des COMITÉS de direction de ces entreprises n'auront plus jamais lieu en FRANCE. Et comme le pays où se réunit son comité de direction est le dernier pays où une entreprise licencie, les licenciements vont s'accélérer en FRANCE, même pour les entreprises qu'on croit encore françaises.
.
Le départ des Français est une des principales menaces sur l'emploi dans l'avenir. On peut encore croire que tous ces Français à l'étranger sont utiles à l'économie française, et c'est vrai pour beaucoup d'entre eux ; mais ils ne pourront bientôt plus aider personne : il n'y aura plus d'entreprise à aider.[...]
.
.
.
FACILITER LES RETOURS DE FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER PLUTÔT QUE PLEURER LES DÉPARTS
21 JUILLET 2015 LE MONDE
.
«Après un long séjour à l’étranger, on finit par être un étranger dans son propre pays»… Cette phrase, que la sénatrice HÉLÈNE CONWAY-MOURET a de nombreuses fois entendue, est à l’origine d’une série de 50 propositions qu’elle fait mardi 21 juillet au premier ministre, MANUEL VALLS, pour simplifier le retour des Français de l’étranger. Selon le comptage de l’OCDE, ils seraient 1,3 million à vivre aujourd’hui hors des frontières.
.
La représentante au SÉNAT des Français établis hors de FRANCE met entre parenthèses le débat latent sur l’«exil des forces vives» qui a occupé les esprits en 2014 et concentre son propos sur la facilitation des retours en FRANCE grâce à une simplification du rapport aux administrations. Il aura fallu ce travail pour qu’émergent des idées aussi simples que leur attribuer un numéro de téléphone les rendant accessibles depuis l’étranger, afin d’anticiper les procédures d’inscription à la SÉCURITÉ SOCIALE, à PÔLE EMPLOI, la CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES ou encore la CAISSE DE RETRAITE.
.
En creux, le rapport de Mme CONWAY-MOURET montre combien il est aujourd’hui difficile de rentrer à PARIS et combien la FRANCE s’est à ce jour peu préoccupée du sujet. «Les études réalisées soulignent un lien fort entre la durée de séjour à l’étranger et la complexité perçue par les intéressés dans leur parcours de retour», rappelle la sénatrice. Or 47 % des 7 255 personnes qu’elle a interrogées dans une vaste enquête reviennent après plus de six années.
.
RETOUR AU BOUT DE SIX ANS
.
Si 36 % des rentrants sont des familles, selon la même étude, la réinsertion des plus jeunes dans le système éducatif français est un des casse-tête majeurs. La sénatrice propose donc que soit pris en compte leur niveau en langue étrangère et que des domiciliations temporaires (à la mairie, sur un lieu de travail) permettent d’inscrire rapidement ses enfants à l’école. Mme CONWAY-MOURET, dont le rapport contient 50 propositions souvent très pratiques, suggère aussi que soit mis fin à la réclamation à ces «nouveaux parents» d’un tarif maximum de cantine ou de centre aéré faute de disposer pour eux d’un quotient familial. Elle propose aussi que le candidat au retour puisse s’entretenir en amont avec un responsable de PÔLE EMPLOI, afin de faciliter l’atterrissage économique.
.
Tous les rentrants ne se sont pas enrichis à l’étranger, estime la SÉNATRICE. EX-MINISTRE DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER, HÉLÈNE CONWAY-MOURET connaît bien cette population qu’elle trouve «mal connue et mal aimée», et trop souvent assimilée à un groupe de nantis. Ses travaux montrent que l’image d’ÉPINAL du cadre supérieur expatrié par son entreprise ne correspond plus tout à fait à la réalité. Ce statut ne concerne d’ailleurs que 14 % des 7 255 dossiers de Français qu’elle a analysés dans son enquête. 39 % en revanche seraient en contrat local, 12 % en recherche d’emploi, 11 % indépendants, 8 % fonctionnaires et 7 % entrepreneurs (sur les 7 255 dossiers de son enquête). Sur un échantillon de 798 familles avec qui elle a pu avoir un entretien qualitatif, la sénatrice observe que 59 % rentrent en France car leur contrat prend fin, 21 % pour un motif familial (naissance, séparation), 18 % pour se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle, 11 % pour les études des enfants…
.
2,5% DE LA POPULATION FRANÇAISE
.
À l’heure actuelle, l’OCDE évalue les Français de l’étranger à 1,3 million, soit 2,5 % de la population française. Reste que l’inscription au consulat, facultative, diffère d’une zone géographique à l’autre. Or, comme les listes sont peu remises à jours, certains pays surévaluent le nombre de ressortissants français, d’autres les sous-évaluent largement. «En prenant en compte ces biais, nos statistiques montrent que globalement aucun pays n’accueille plus de 15 000 ou 20 000 Français par an», rappelle JEAN-CHRISTOPHE DUMONT, responsable de la division migration à l’OCDE à PARIS.
.
Le panorama international de l’organisme montre que les Français sont majoritairement en EUROPE. «En 2012, les flux migratoires les plus importants étaient vers trois pays : l’ALLEMAGNE, le ROYAUME UNIS et la BELGIQUE», rappelle M. DUMONT. Les flux vers les ÉTATS-UNIS ou le JAPON ne représentaient que le tiers de ces destinations.
.
Pour CHRISTOPHE DUMONT, «l’augmentation de 30 % des départs d’hexagonaux en 12 ans n’est qu’un lent rattrapage d’un retard d’entrée dans la mondialisation et pas une fuite des cerveaux»
.
Aux yeux de cet organisme, le total des Français installés à l’étranger reste bien plus faible – en valeur absolue et en pourcentage de la population – que le nombre de Britanniques ou d’Allemands faisant le choix de sortir de leurs frontières. Ainsi, 4,4 % de nos voisins germaniques vivraient aujourd’hui hors ALLEMAGNE, soit 3,3 millions de personnes et 3,2 millions de Britanniques (6 %).
.
Pour CHRISTOPHE DUMONT, pas d’inquiétude donc, «l’augmentation de 30 % des départs d’hexagonaux en 12 ans n’est qu’un lent rattrapage d’un retard d’entrée dans la mondialisation et pas une fuite des cerveaux». Ce qui n’enlève rien à la nécessité de simplifier les retours ! C’était d’ailleurs une des préconisations de l’OCDE faite l’an dernier devant la COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR L’EXIL DES FORCES VIVES. «Assister les retours» et mettre en place «un véritable système de suivi des mouvements» étaient deux des recommandations de M. DUMONT. Ce sont aussi deux des 50 propositions de Mme CONWAY-MOURET
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/cUU3sTo7ffbDmGAnSJ8T3qeLRfJK0ODbEhAA30c_xyk7p1wo6iR7WGOHAHEPvUqj8JuU4ZqMoQpoy3kodxrB0BGE_r2AUoMQb_mS1Yp1tCT0eSNRJp3CGMTXZcuS6NypLfSi37gL856ia0xtl8kKglei0MFSfe8afFN9WlFB3aZrMOcAPBoIouOewrAm33pj4Iyq_9650pf1gbOucDqWY9GxWUzK143BCqIzJR3PxK-wZ_8A-Fp2AQoey0hPtw7WwdocZ8EFJPvaETX3rigOLYUp4g7fJhxe1JeGTH1CEIF0RgjQf11pgLCusRsXM56YhJp2bc5HueTzN8aaao_BaKoPImlAhNGBE3OmatT4hOhJiiu9zIPHBFUnOY-BfUTFWPeVBo92WYT9PGPheZ5DlTKH0cxh8AdE9alHTnK2bmzhA1Jgch1fAqXesA2T9LqSbKd5kaD2ILLfOCa6PhJVm37Kr56D6Y6d_bqsq3LHtYRH5En9plaggwRfeNlUn0hhpw2amIY-GPn8Hys77BsKlETIXbYR1cNVWowk_YKTTXEIS54WsNpApvQm1yt98a_D89YlSEpSWd0PLBSFvIva53Z5RzOVwKtQ4ATkbKoKZ8219o6cucdHPHH2eppSvmSA14h1Jy-8VgkhkfJ9Ln6etGjx7GLB6vkOCKuwNjF0YeI=w300-h201-no
.
QUAND LES RICHES CONTRIBUABLES QUITTENT LA FRANCE
29 JUIN 2015 LES ÉCHOS
.
29 NOVEMBRE 2014 49 FRANÇAIS PARMI LES 300 PLUS RICHES DE SUISSE LE PARISIEN
.
Les données, partielles, montrent une forte hausse des départs des contribuables dont le revenu dépasse 300.000 euros depuis 2010.
.
Combien sont-ils ? Source de tous les fantasmes, l’exil fiscal est toujours aussi difficile à quantifier. Les estimations varient de quelques centaines à quelques milliers, sans qu’il soit possible de savoir avec précision qui sont ces Français qui quittent le territoire.
.
A défaut d’avoir des données fiables, plusieurs indicateurs permettent de cerner l’ampleur du mouvement, mais ceux-ci peuvent être trompeurs. Le registre des Français de l’étranger montre ainsi une forte augmentation des inscriptions sur dix ans – celles-ci ont crû de 35 % à plus de 2 millions de personnes. Mais, selon le rapport des députés YANN GALUT (PS) ET LUC CHATEL (UMP), paru fin 2014, il s’agit surtout d’un phénomène de rattrapage, la FRANCE n’étant historiquement pas une terre d’expatriation.
.
2007, MISE EN PLACE DU BOUCLIER FISCAL
.
Sous la pression des élus, BERCY s’est astreint depuis 2013 à publier un état des lieux annuel sur le sujet, via les quelques indicateurs dont dispose le fisc. Le plus emblématique est celui des départs d’assujettis à l’ISF, même s’il porte sur un échantillon très limité. Ces chiffres font état d’une augmentation régulière, malgré des variations ponctuelles souvent correlées à des mesures précises. Les départs augmentent ainsi très fortement à partir de 2002 et se stabilisent à partir de 2007, année de la mise en place du bouclier fiscal (explicitement identifié comme un motif de stabilisation des départs par l’administration fiscale). Le nombre de départs reflue ensuite à partir de 2011, mais pour des raisons essentiellement statistiques liées au relèvement du seuil d’imposition de l’ISF, écartant de nombreux contribuables.
.
La crise financière a tout changé, tout bouleversé. Salaires et pouvoir d’achat, modes de consommation, impôts, épargne, nouvelles fortunes, évasion fiscale, rapport à l’argent  : «LES ECHOS» détaillent dans un dossier spécial les conséquences d’une rupture historique.
.
Les départs de contribuables imposés sur le revenu sont plus significatifs car ils portent sur une population plus importante. Ces derniers ont commencé à augmenter à partir des plans de rigueur de 2010-2011, année où ils ont crû de 60 % avant de se stabiliser. Surtout, les chiffres montrent une nette augmentation des départs de riches contribuables, ceux dont le revenu fiscal de référence excède 300.000 euros. «Il s’agit d’une population de jeunes actifs, note un expert. Ils ne paient pas forcément l’ISF car il peut s’agir de chefs d’entreprise exonérés sur leurs biens professionnels»
.
Depuis 2010, leur nombre a plus que doublé : ils ont été 450 à quitter le pays en 2012 (dernières données disponibles), contre 251 l’année précédente. 60 % d’entre eux ont moins de 50 ans, et leur revenu fiscal de référence moyen a doublé, à 1,2 million d’euros.
.
LA SUISSE, LA BELGIQUE ET LE ROYAUME-UNI
.
Les données disponibles font, en revanche, état de quelques constantes : les candidats au départ choisissent ainsi presque tous les mêmes destinations. Les assujettis à l’ISF partent en priorité pour la SUISSE, la BELGIQUE, et le ROYAUME-UNI, trois Etats de choix également pour les redevables de l’impôt sur le revenu, dont les destinations sont toutefois plus éclectiques. Les partants sont aussi plus jeunes que ceux qui restent. Les assujettis à l’ISF ayant choisi de s’exiler ont en moyenne 10 ans de moins que ceux qui restent (57 ans), tandis que 70 % des redevables de l’impôt sur le revenu ayant quitté le pays ont moins de 40 ans.
.
Sans surprise, ils disposent aussi d’un patrimoine plus élevé (et plus financier). Les redevables de l’ISF affichent des actifs de 6,6 millions d’euros en moyenne (contre 2,7 millions pour l’ensemble des foyers assujettis), tandis que les redevables de l’impôt sur le revenu ont un revenu moyen de 52.000 euros, soit le double de celui de l’ensemble des foyers
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/gZ5Q8YAZk_FEBNR_l-2aEfD5xICVx95q9ItGxNvlSOdEVuod_z5WuiJQUugkNhKGq0_522aiEkn4ZGGRNs7Gz_PiQZOjngvTt1hYN1JMNa7ssxJJNR1kAP09QB1O44h7F2MWUw7Yr7V0RCpXpNE1XPva6VjQrGJtUKJ4IZP3UCHuN8W7w9vmjAcA046m37tAwVUzVN25duuVWPQVt8Ka9BaJxa02_iOCoTLxqYPzu6VSFp8Dzu2qubnFF7wmqEPmvAR2Gl7wIUYCiZG__4jxjMUg3bW5bHw3RH36pupKWm3rP_GCVKAcD1rWmtMi6GFXXCemkRuMNHRNlKBoFuM3oiLMiOxSsfbPTQu85yMhHccMoBkiT8KXt2N4iuDiz6DosDuHg3Qv8Msu08nJ_-Q_QgbGRzRDf3dzuSuO0-dIbTgVuDPoLjRH1qU9Pu80mV9w2q4bYZaG5HWbP5fGpJjDh4SqtpwK64Ks-7fT15ujetrIUeZZEyUQQTOgVZZUmMzhR1n9X3mNUw274qk5TDmh_xcYcvBN1S6lC34RWOyEYqdfXSVdy3VuDgXmU47M56O1eXTn_R-xtPDDQBhnTMkUeAInRMInjijk1IXQI_ACO39hXz_2MRYOHOANmsNgPfW4X42riyzwbPi3F-J47MU66RKt0yiiTiokQbgReihI6AA=w300-h199-no
.
DE PLUS EN PLUS DE RETRAITÉS QUITTENT LA FRANCE
.
Vivre à l’étranger attire aujourd’hui de nombreux Français, notamment chez les retraités. Ils seraient plus d’un million à vivre loin de l’hexagone. Ces pays souvent chauds ont l’avantage d’offrir une meilleure qualité de vie et un pouvoir d’achat plus élevé.
.
Quand vient l’âge de la retraite, les goûts changent ainsi que les envies. Certains rêvent de tranquillité, de calme et de repos, en FRANCE ou ailleurs. Pour ce faire deux Français sur cinq prévoient de déménager une fois à la retraite. Soit pour décompresser et acquérir un meilleur niveau de vie, soit pour se rapprocher de la famille, des enfants et des petits enfants notamment. Des envies plutôt masculines puisque 47% des hommes souhaitent déménager, contre 33% des femmes.
.
DE PLUS EN PLUS DE RETRAITÉS QUITTENT LA FRANCE
.
Plus étonnant, de nombreux retraités français n’hésitent plus à quitter la FRANCE. SELON UNE ÉTUDE HSBC SUR L’AVENIR DES RETRAITES DANS LE MONDE, 15% DES FRANÇAIS PRÉVOIENT DE QUITTER L’HEXAGONE APRÈS 60 ANS. Un mode de vie plus tranquille, des économies ou encore un climat plus clément, tels sont les facteurs qui poussent aujourd’hui les Français à franchir le pas. Depuis 2008 et la crise boursière, de plus en plus de retraités quittent la FRANCE, leur nombre a même doublé depuis 2005, portant leur total à plus d’un million.
.
LES DESTINATIONS À LA MODE
.
Les retraités privilégient généralement les pays chauds, non loin de la FRANCE. 20% partent au PORTUGAL, 16% en ESPAGNE et 13% au MAROC. Là encore ce sont les hommes qui ont des envies d’ailleurs, puisque plus de 20% d’entre eux souhaitent quitter la FRANCE, contre 9% des femmes. Ces pays présentent de nombreux avantages; une vie pas chère, du soleil et une certaine proximité géographique avec la FRANCE. Ce qui évite d’avoir à tout plaquer du jour au lendemain.
.
VOYAGER PLUS POUR GAGNER PLUS
.
Mais certains n’hésitent pas à partir encore plus loin. En effet, 20% s’envolent pour la THAÏLANDE, d’autres l’INDONÉSIE, la RÉPUBLIQUE DOMINICAINE ou encore l’ILE MAURICE. Pour cette dernière, le nombre de ressortissants français a progressé de 170% depuis cinq ans. Le fait qu’on y parle Français est un atout certain. De plus, ces destinations offrent un coût de la vie deux fois moins élevé qu’en FRANCE. Ces pays possèdent également de bons services médicaux et surtout de bonnes conditions climatiques. Il n’y fait jamais froid, pas même lors de la saison des pluies.
.
Enfin la SUISSE (6%) et la BELGIQUE (1%) séduisent peu les retraités français. L’aspect fiscal semble donc peu compter dans le choix des destinations. A l’inverse du soleil et du niveau de vie qui permettent aux retraités français de profiter sous d’autres cieux d’un repos bien mérité.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/mg0z_gvLjRbIG8EKL2_Y8S3A3PcwMS6vJxHSunUmSlObmRcesatoVIXo8W9AOic3WTIWASBH2Xg_fQcRXvIRfSjqaH6KP1WE_UILDQ6FXkQ5d4i_bA3XgnGTbMWY0BATJIi2vO4PzuJqAI9kyS0R3n466x55pymEnLB-chKkGfUbCH974zhOGIqgcpLtuhsmQoOapDjcLAMQj32VozVghwICMgHd9wtBCRxClIGwt8xOHiHFqdADjRZSAQW2rEXj9XqXbS8psSE64zHZLMwtVJQzxyNNl1CRsyEw5NNPjJpv1nssdaK11mptwXmGx7G2-qTKI4cTtWDsZOVcJ-ESV_DBr2NJ4G4JsVGMg-6DfNCbUEQHi-BhWIqTLceSiEclWgmLMqfUa5W3tzgDRyDcSgzJz4G2aLMrrVlcWiuioGeOhDcG_ZVPjwnM0zPkhWehuZPBUjC71mK0MIx0msMe-UeThWEvg4Xabr1LGCmm6ihwjVk7VtFCAKQronv2Ty0Y1F4grj-5_ym4ZUmftZx0BSihZZubjgkrMr75iIJ27xNtWKjba_DgyiXQGnmNFI-TxQqjfHPSHX1R-BIklh7PvUPPA9Ix03C2--J-a79kZconkNH8ixYjvbAFDjSTvtqbQYXZLZdeeCn42PFob2oNvBrD31rJ1SX_05WYNWt9wwE=w300-h169-no
.
EXPATRIATION : L'APPEL DU LARGE
21 JANVIER 2015 L'EXPRESS
.
Chaque année, entre 60000 et 80000 personnes quittent la FRANCE pour s'installer à l'étranger, guidées par l'envie de booster leur carrière, d'élargir leurs horizons ou, tout simplement, d'inventer leur bonheur ailleurs. Une prise de risque pas toujours facile à faire accepter...
.
Il y a JOHANN, 35 ans, qui rêve d'ouvrir une «pousada» au BRÉSIL ; MATTHIEU, 24 ans, ingénieur en mécanique des fluides, qui se verrait bien, après une expérience chez ALSTOM, «poursuivre sa carrière en AUSTRALIE» ; SANDRINE, 47 ans, qui «envisage une expatriation aux ÉTATS-UNIS» avec ses ados de 14 et 16 ans, tandis que FRÉDÉRIC, 38 ans, est tout disposé à renoncer à son CDI dans une entreprise de transports pour s'installer «dans les trois ans» à SYDNEY, avec sa femme... fonctionnaire. Diantre.
.
Un coup d’œil sur le forum d'
EXPAT UNITED, réseau social (gratuit) destiné aux expatriés, suffit à mesurer l'ampleur du phénomène : quels que soient leur âge, leur milieu social, leur situation professionnelle et personnelle, nos compatriotes fourmillent d'envie de larguer les amarres. En dix ans, le nombre de Français installés à l'étranger a augmenté de 35% (soit 60 000 à 80 000 émigrants supplémentaires par an) ; au 31 décembre 2013, 1,642 million de personnes étaient inscrites au REGISTRE MONDIAL DES FRANÇAIS ÉTABLIS HORS DE FRANCE. Et encore, «c'est la moitié de la réalité !», estime HÉLÈNE CHARVERIAT, DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE DE L'UNION DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER, qui, avec les non-inscrits, chiffre même cette population à trois millions
.
Une pente inquiétante ? Incontestablement pour l'UMP qui, convaincue que le pays est en train de perdre ses «forces vives», a demandé en avril dernier la création d'une COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE sur le sujet. Après six mois d'auditions, le rapporteur (PS) concluait, non pas à un «exode massif», mais à un processus de «rattrapage» par rapport aux pays voisins. Mondialisation oblige. Une analyse qui a déclenché les foudres et le rejet de l'opposition. [...]
.
.
.
17 DÉCEMBRE 2015
.

CES MÉDECINS QUI DÉCIDENT DE QUITTER LA FRANCE
À peine est-il installé depuis quatre mois à AMNÉVILLE, en MOSELLE, que ce médecin généraliste pense déjà à repartir. CÉDRIC SUDROW se plaint de passer 2 heures par jour dans des formalités administratives, et avec le tiers payant, il craint une surcharge de travail supplémentaire. Aujourd'hui, il envisage de s'installer au LUXEMBOURG. Ce choix de quitter la FRANCE, d'autres médecins l'ont fait. Portrait de l'un d'entre eux en SUISSE
.
.
.

09/02/2017

BENOÎT HAMON PRÉSIDENT ?

.
     
BENOÎT HAMON
PRÉSIDENT ?
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/BdA6oyewoYbO4r1nTpebDKz0cPgSFh6iKji_aeuhpvZSOhORtm9Gkn-TbHyRQME47WFwvsO11QMEkFlVboMFEFWHsyIwWk-f2D0zbXu3Pup4GmpjiXrGJFk5OjsGzgI5y2naFDCSU8A--CuPbYdNgfw1poLLcA-uH6vl1UzBRVWyEaGP1vCJNsSNYEmOoq9R89TsV-vQ54jNTslgA9z-NgPcNlsIGXEgO66Y1HbIn9BgPgpVIPwUpqHgqw9ZjoW1XOV6DBnhKy0m9T4NVQxVLzBTzbAL_2JCY4A8ahdDyDMJe6icDQagAe2QiivwdC10ouaI42Tx_kwnACrNhgubPnUW-OvjTnPo_A3hIHal9P_qUIRdc9PG2VJqEaNjKFDsVfkfHI82pSpmWtVcHMvv6HTZixgfMmuOz5YNfKQAgPjvGcYkIq0KEBgFB2LnUsivHG10-WIXOqGoS0cxfcA17BNIjVcm02h5mAmD1OOtDeuJ68eIGKpDbRpPYwI5kq7TIf3VPPap7NbObjl8vsorT-QgfUZBh_MAltX9cuk2BZBIaV_pcAeUG02FBh6GXXekKHG0DE1q-SN0r0w-sDCxb9Q-NN_qHl71C62Pii07NM94QfFYRhI89xpJNz3Owc71wBLSoEZDQWu_f6YBz9AEqDx8WmIylhfKxyBY7-FWSgk=s100-no
 
.
..SES CASSEROLES :
.
.
.

.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/buUlvpDGMFeNrLlIuDFHDhR8L71R2Gdu46QnZGl0TjZVViawbYvXaKzb_LPHimgBATNKzvNYTi5F5tBwBgsnKgNhlFz5UT2-B_krb1JTtgmlpKhvyxeEOhczmEIenFB3vI0oQYEmZVV6ILoL4KRmcjBME-wcyc46KOe84LgAEqwW3g5mjmxokcXnbLy3ij3Q9rG2mkjfOqwh7nzSPi8LZM-HpIz2XU2wNa1DKOGC386s-ifL51fIkLJmQMl3FVK1nlLUOjeh4MLM4cF6MmX8t1m8kO_W7UNOoZ6C9zODlu-5KEyNU9Qwr7EojWvxEOvv6Jcs3zcAtr3qb2Zn2vIgFaTcnuynVVsHC8dVadQzC-0OZ4UfT5mdS0sZPhQ27obWEtRoHONqfAmn_AgQ5E0XqxkGJbRJLDIf0hnHEUywvUuyaa_0xe9SCKXDs7cgVWHg3DvhYrMMoQJrzHmNbRFOWGYKwJN-uW9EAxYYGe1gQ7w3ekTAinULe0nQPDP_SDzT0ILUtDWXZkmX19IkrVMYqNwKGGo3b2HzWXEOGvi4lAQSiMf7IfsziEXd_9slDGcOXng1gBDui0sg02eBtnS2rZqc4lRjSc_7h2Un7LJ2gyRBnnpdzYnxsjCGuPxQDXB25QoM_6de8PGGSahQ5FoJPjw-ZPTOQ5ft0tA5_8i0EVI=w240-h176-no
.
BENOÎT HAMON ET SES DIPLOMES
.
BENOÎT HAMON A ÉTÉ NOMMÉ PROFESSEUR D’UNIVERSITÉ SANS EN AVOIR LES DIPLÔMES !» LOUIS ALIOT
30 JANVIER 2017 RMC
.
LOUIS ALIOT, député européen et VICE-PRÉSIDENT DU FRONT NATIONAL, passait le Grand Oral des GG. En revenant sur la victoire de BENOÎT HAMON au second tour de la primaire de la gauche, l’élu frontiste nous a fait une révélation surprenante : «BENOÎT HAMON a été nommé professeur d’université avec une licence en histoire». Selon le conjoint de MARINE LE PEN le conseil d’administration de l’université lui aurait créé une chaire de professeur et ce dernier «était curieusement membre du conseil d’administration de cette université». Une histoire qui risque de susciter une nouvelle polémique dans le monde politique.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/9vWOoZufr0NlyZg38_lP3E-5fNh8YmNERLfI8R8QSYV32wPUU9ZWdS-BbZZP6_6PyIv_pnjsw0aA1smSVx8FSrRZGUnKCFpG8YcHHKfz0FNIEJVuT3rekVqYpyubM4HBg_dY4w272GX7gXUvgmaYSjxH8QZPA02ksAO6hYDGLp20gM7yXmbpy-QH_3nB4ou9X0qFwTiN0i4yIiqvaitLNnMQiNTC9F0MEADVRAksoJC_ZiM4xV7fhr4i64Rl4XNS_FP7PvSp3kf4qWwXVciiyXYdISGZ78_uTWCrvdyew_3M3X_6F3Gpjl4ycKoHYVjmfcJLOIq-AThzz-1_inJhQvxbPj8xXDQeVktD2holfDufpufiqYdxrN-LGfwNkQ8SSrnxrchO0nVOkF_75TDgUKTzisswBzE4I3Dy2RL9UH-hHP5MO7bJtk1VGbTfacf7T1rh4pvEfEWR3jAA-G34TRyScbphuK8D64LpjqITYmfMgJ-WC1RuO2KvzB-ubusiJtXAHiIJPKGyzu09MlbfKW4zZHC25SyQbh6Xxk82RKPZNesV_U_Q03672B4L7zvaFYP5kqZhN6REvxyXWmllDiA5WHHkCEvYAIq1iCgxnBvFTNA_JfN6m1usTrYv2RG8HbdYyqQIPgeNaoJSUdZC8m5wX3P9CSgtglIIscI7wNA=w239-h251-no
.
BENOÎT HAMON ET LE RACISME
.
QUAND BENOÎT HAMON TROUVAIT QU’IL Y AVAIT «TROP DE BLANCS» À BREST
30 SEPTEMBRE 2007 LE TELEGRAMME
.
Le candidat à la primaire socialiste BENOÎT HAMON, s’exprimant dans les colonnes du journal de gauche «LE TÉLÉGRAMME», s’exprimait sur les raisons de son engagement politique :
.
«De retour à BREST, quelques années plus tard, il éprouve un certain mal à se réadapter. «La rupture a été terrible : la température, la culture, la manière de vivre, les odeurs, tout était trop différent. Quand je suis rentré à BREST, j’ai trouvé la ville très blanche. Pour être très honnête, j’ai même trouvé qu’il y avait trop de blancs puisque BREST est une ville sans immigration. Cette attirance pour les autres cultures a certainement favorisé mon engagement politique».
.
IL POURSUIVAIT :
.
«Le déclic, ce sera la montée en puissance du FRONT NATIONAL au milieu des années 80. «J’ai été très sensible à la petite main jaune de SOS RACISME : «Touche pas à mon pote». À la FACULTÉ DE BREST, on en demandait beaucoup, mais il n’y en avait pas assez», résume-t-il.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/on2XYGzb6DF9wnUCWycsfBCIonrotff8rSLP5ROlGhlQVViAID8fr3sMl5Qzj0DYqggase42pofi6HdD48K4Nqi4Byz3rDkdEE2qjv6r21vBm2zvdKwlljpgqd4leGN1dUt-Skwd62E_3xmD_dbrOKVARpAeA3yEdLlZNEqAF9HfktV3ZpSOgJnZpfRdtM_72JLjefwDYY1OdlYXve969GHFfcmpICZNwY5L9GFm9M3zqy3EfOIfWRLHcFW5f8TO4uHEyCIGKJ-qGEG3CxQYqxKFdlUUArfjVDHzO3pcJm17VVQWczT6cdphPvHyUtvkqOnDLIl2q66KEi4Qn9Nz9t6KwFNg0tmbvzjSSSHTSAylhX4JivcrCnUYc0aKupDUI6E8XNmRLfuNhuSdeZwbO6ZRKeVDE3QZFJqSn9EEGjeg8H7hfcMwF0t-OQzdIVTwwCkFJGwIq-JYl1t7c8Yh_XfL0bfzR8skoTozOQxCwUPhEcghfzsW8IcQhRKJJq5hur9hboHpM-5XAB6hnCu_FqFKVh0yc3SmI1Q7s2RFG2lVB3BykTVIBsECmxt8TmguVhboie4dSCuVI3qIHln47SmOdoctZTLwlFqNXGaIT_1MpJLlF_2oXa_sx1cakQCkJNagAFxhDuyWTKy69r5E3Ra6juDfGCVEeJiKHt0eZP8=w280-h222-no
.
BENOÎT HAMON ET LA POLICE
.
 
BENOÎT HAMON VEUT UNE POLICE D’ÉTAT CAPABLE DE «VÉRIFIER LA RÉALITÉ DES DISCRIMINATIONS»
.
BENOÎT HAMON VEUT UNE POLICE D’ÉTAT CAPABLE DE «VÉRIFIER LA RÉALITÉ DES DISCRIMINATIONS»
3 JANVIER 2017 BFMTV


BENOÎT HAMON a défendu mardi sur BFMTV la création d'une «police anti-discrimination», destinée à encadrer le DÉFENSEUR DES DROITS, un organisme indépendant permettant d'alerter et d'ouvrir des procédures lorsqu'une personne est victime de discrimination raciale, sexiste ou homophobe.
.
Pour faire avancer la société sur ce point, LE CANDIDAT À LA PRIMAIRE À GAUCHE préfère ne pas attendre qu'elle «devienne naturellement plus douce et bienveillante», et souhaite donc lancer un corps d’État, «comme l'inspection du travail».
.
«Poser un corps de contrôle, dire qu'on va vérifier la réalité des discriminations, c'est une manière de dire aux victimes que la République les protège», a-t-il estimé.
.
.
.

 https://lh3.googleusercontent.com/2SqVvRo6IpFhjI0T6XPx6epgsIfuUZQ4c01-6EaryU27PCqK-V-b_nh0POskbAb1PVH6zGkglQK9A0wbub4ckrBUluEgv6QapdDXRRV9gZDnLuItIuAY79SbX-PCIWvrO8zxxzJnyScHc229_r6VNaZpaA05KjWCXJubshU32fqzf_qVzlW9AXJhJJrrqJ2qGGRFBFTnOIJ4IoOHW7tV2Mer8l1otv11p8bRdcQyaPF-1HDZAaSMtD8aT4NNSu1wzQxkgW2ifaKDLPoa0V09ReeaTF8e8PUbIrH3J2_LqJysyMoqotYO2uz-rIyG_9uXXQNhEPKZOltlLn84S9thju3PgAptKv5M4zhGOVt_-HBUvWAZW4hhQXQy6SXmsZpHWptgu_gXD5qkBP0bJgpMrziCAnCwgiBGfT5JOznLHc0Ohv0ux-YCZDNsspc8jJ2r3ecSwNIvPF7eeLbI-tXh4OvWDRzNGwBS7bePB7MTL6hU-4xJWl4UCNEh9vQlcb_-v8pVus8OHT-n7GnbUdNHyuQ6m3zRYzyfwY2A2cmwQoMZu94v1YijeqsDJNFCxuyJY2zyj1gT4c7O2G6aFo6LiImHk8aN2a5n-uSpy5dXRF7M-y4VC-BYdththdOA85_iyOFzke7WzP4EjHUSmk9lIExGpAw9uVkZe9-9XfVS2_k=w200-h178-no
.
BENOÎT HAMON ET LA PRESSE
.
CONFLIT D'INTÉRÊT ? : LE COMPAGNON DE LÉA SALAMÉ ÉCRIT LES DISCOURS DE BENOÎT HAMON
19 MARS 2017 CLOSER
.
L'écrivain et réalisateur RAPHAËL GLUCKSMANN, COMPAGNON DE LÉA SALAMÉ, est un des auteurs des discours de BENOÎT HAMON.
.
C'est un petit TWEET posté par UNE JOURNALISTE DE LIBÉRATION qui n'est pas passé inaperçu. Selon cette dernière, RAPHAËL GLUCKSMANN écrit les discours de BENOÎT HAMON : «En plus de MEHDI OURAOUI, RAPHAËL GLUCKSMANN a a participé à la rédaction du discours de HAMON de BERCY dimanche» a-t-elle indiqué sur le réseau social. Un engagement à gauche, donc, pour l'écrivain et fils du célèbre philosophe ANDRÉ GLUCKSMANN récemment disparu. Pour l'instant, difficile de savoir à quel niveau le compagnon de LÉA SALAMÉ est investi dans la campagne du candidat PS.
.
Il y a quelques jours, selon nos informations exclusives, on vous annonçait que LÉA SALAMÉ avait accouché dimanche 12 mars de son premier enfant. Le fils de la journaliste de FRANCE 2 et de son compagnon, l'écrivain et réalisateur RAPHAËL GLUCKSMANN, est un petit garçon appelé GABRIEL. Le nouveau-né a vu le jour dans un hôpital parisien. Début février, LÉA SALAMÉ avait pris son congé maternité. «Merci à vous LÉA SALAMÉ. Vous revenez dans quelques semaines, le temps d'un heureux événement», avait alors annoncé le journaliste MARC FAUVELLE sur les ondes de FRANCE INTER - précisant qu'ALEXANDRA BENSAÏD allait la remplacer.
.
.
.

https://lh3.googleusercontent.com/RF4BmNPuknNTOE2NLsODFDWToKEXxkBMXwi1B9i_EurYVMycOPsU1gcV8R3odF-hMItS8_0dgWCL_GDhthereoLQciReenBBMBKYX4jrakWsvStm_87fxcpN1_JtME8_tZUngcYsTGoLF0n9KQRx-ePeUBkTAQt4A8GxOQtLZ0FFbEnC333mcCVP7E3NBYgO36mxMKFTpdXrBv_F69SUNOPXWq8QTUvBRK9MTmrie5VjZPUMIEeJJ8aUlvYvNa8CuZ9g13MKTueo_pmtYvcSmlLOb-y1QIHbcf8z0QOjOR-JP5uDLoAmCyIyu5HQ0J_yDrGZLovoo5hYVJBMy1rQR-ZiMDPVQTvOH3IRrhEsGjbJdpmCVuc80nC3Eg5NPrWQWR0-X9eTMwPc9QJZHW_t4lpPjg2hGu3D2HHRayVD50mgzHvr1sCkCttDMOuIV0PLkGYFB4BZm9KxasacjrpG2Bj_ss_ZUsuJCpR3mbjXXLba7Af4_tZFOPw6DUx5dBEP6HrDAAaxek6ejh2qvMJqi-laGwqkNNmMEQkkyT5l9vAjp4YicwVY6MkxNu1o0e2b4AcMJIBnYPyT5IbwQLOvtWMhBBQ5S6CBYEMItEy1Fo3gBA0JLYeejosoWm8TlKXkne7hkiV9SzGPJwnaiVvGVGkLUeX4bgnYdw2FD8aPYqc=w100-h87-no BENOÎT HAMON ET DAESH
.
https://lh3.googleusercontent.com/hkbezKOTCnT2dyScX72U9aGv6DE1gnqX0wTEGf5q2l4Y_sftOozngE6Htb-qGqr2RIgaFIHnrMc-mNlFo0MVq_srHvjSJIxrrY8Tc9-WpCHk2hTOtjrrF2yz2z6ATPr2Ft_lTw0aiM3PtCsyGPdh-jnKPyQ0o0VtyZd7QGomqEj3yK99e1vQewUcUZAzmIYSrtMhBki8-xjBdVs1dXzdECv8N9Krjod7v7H-8jzYoQG1wGmQlWvAFeG2pP2mCwHv6jIwo8JLocxWff2V0HPz44fY5aevWgIVrmfB6qk9g6Uk7NXORw0krMxkdMklrB4YHJWcHzXtGFnGSABj-LwsXDpyQER6e20pwnqNDG_n9IECLHp9fVO6pV7wC0HyKdAkeo-6AY3s6oSKwMUbw2rb43_MxZ0I5HVM3ISfvKBMX7aF3Y0tkXkegZyHKJMKZnKLwfOBCC-dGG0Vbe5UeqM35_hGXTmFs-TEPoXDgoVRF0kzsPCTiTSgvgSu5snMFmha7nwppXiV64NBIKUB9EbeDHC4h-JlHF5YJpWsNa8xoLObSqIr44Tx9FnJdJ-lTdyARJ_fgmOGOpYbrAIpjFK0la1jgEgCAd8fVyVyi71wGnSrwFm4Sjg-vr55wwLLI5s0BEbV46GaFCnQ9219FfaHNWXGN1XnGKJ66pozZXnyM4M=w280-h159-no
LES FRÉQUENTATIONS NAUSÉABONDES DE BENOÎT HAMON
30 MARS 2017 BVOLTAIRE
.
Ce jeudi, BENOÎT HAMON était à BÉZIERS. L’occasion pour lui – on n’a pas de mal à l’imaginer – de dire tout le mal qu’il pense de ROBERT MÉNARD, le maire de la ville. Tout y est passé : racisme, xénophobie, islamophobie… La panoplie complète des poncifs d’une gauche à bout de souffle et prête à tout pour séduire un électorat issu de l’immigration. Faute de convaincre une classe ouvrière qu’elle n’a cessé de trahir.
.
De ce périple en terre biterroise, on n’aurait rien à retenir si ce n’est un moment tout simplement sidérant. Entouré de ce qui reste de socialistes – en fait, bien peu de monde -, le porte-drapeau du parti du même nom s’est offert une promenade dans le quartier de La Devèze, un quartier «difficile», comme on dit pudiquement.
.
Entre deux selfies et quatre poignées de mains, approuvant de la voix les tirades anti-MÉNARD des militants «associatifs», BENOÎT HAMON a pris la peine et le temps de saluer les plus islamistes d’entre eux.
.
Ceux-là mêmes qui perturbent régulièrement les séances du conseil municipal, insultent la police, manifestent sous les fenêtres du maire.
.
Surtout, le prétendant à l’ÉLYSÉE n’a pas hésité à s’afficher avec l’un d’entre eux, connu de toute la ville. Le dénommé MEHDI ROLAND. Ce converti proposait, il y encore peu sur son FACEBOOK, une image de MARIANNE… décapitée. Dont la tête avait été remplacée par… un CORAN !
.
 https://lh3.googleusercontent.com/B3H7ZIhOpX1nMG8Ts5KygTJv2lzDvYjAZ-g3CWXeBzAHT5Q2RKQTdObgSPQSDkggN4XeFamxdjJ5W8ttOE22Vp2AopLac04dy19C1VZaiZjz3g8AaCSQJn4C93U0gSfuF5d4FtBQWnJAV-4fUSsqIX37kzWAEWNg1f_WGs-VEOz14MpChnHaObcwAfWIjftTnfl3hk815GQm417uj074e6pvjA7DnDK7TiRpPFaSbmGOwLSmVNRnvaRWXHhfACVx_qj0DElQp8bWURhk5kYY6qDelng0swhWnWezzMomKlzDQPYAebTADXxVMTtICbnqYLhzKSqi9i0P5Sci2N2VPvh5dVUtLCbGyNU0tj_Fd6mCWcvZ2TS3iGnYpwLw-ylWNLojBAPFopgerdJFzeg39aR_Jc4By3orr-T-RkznkS8SpTKEUqUvBr6Fj8oH35ICRlW74wcssyneETR4Z7PBCxMLpkxLy6NIfYYe1jFRExFhPJazoCwOnnuk5G6xQ1rR0pNzPijmMrGFCesBWdYvXNTC0iqkJAV5qe3cnT2em_YYr5p7bjPiZOW3B7D9iTOkqmy6lKG4jpPfI_wUx-cH_nXvXhCE54Xgl1R3yreSoWNHpH3QJJTv1bim8KBYbqsV71oIDw9IfYYAGcAKS6yrqMya7otozRHdr3ACA-UpKyE=w580-h349-no
.
Un agitateur islamiste parfaitement identifié des responsables socialistes qui accompagnaient l’ancien MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE. Mais pourquoi se seraient-ils gênés ? Le sous-préfet local n’est-il pas le premier à l’inviter, en toute connaissance de cause, quand il s’agit de fêter… la RÉPUBLIQUE !
.
Une poignée de mains symbolique pour celui qui aime, aujourd’hui, se faire appeler par ses supporters «BILAL HAMON». Faut-il rappeler que le candidat à la présidentielle osait justifier l’interdiction des femmes dans certain café de Sevran par cette phrase : «Historiquement, dans les cafés ouvriers, il n’y avait pas de femmes…»
.
.
.
 
BENOÎT HAMON REND VISITE À SES ÉLECTEURS DANS L'UNE DES 172 MOSQUÉES SALAFISTES DE FRANCE
26 JANVIER 2017 VALEURS ACTUELLES
.
Voici les propos adressés à BENOIT HAMON par MANUEL VALLS hier soir lors du débat en vue de la 5ème pour la PRÉSIDENTIELLE DE 2017 :
.
«Comme toi j’ai dû avoir une éducation catholique chrétienne et ensuite, grâce à l’école publique on s’émancipe de tout ça»
.
.
.
TRAPPES, BASTION FRANÇAIS DU DJIHADISME
BENOÎT HAMON RÉSIDENT ET CONSEILLER MUNICIPAL DE TRAPPES, BASTION FRANÇAIS DU DJIHADISME
https://lh3.googleusercontent.com/OB6Qyd842KwmMrAQsw_yLUU_Vd8JxHmrMEOn-d5n9d2lknWE22dwsNMJVbr5ApZWx5pPMZ7xXZjvTCsaK3SGTPSkf9wTTfNTRmT1mANPZb9G8bG8mpcwOuSDmsloR_8ihXZ0WfFzgxlV722vL4mNDoaI43wVxv8nXMlPFckcsO8VGiA56rjhSUgDjkTZgx3h2L0-KE30IdG2_8og7nWtnWGH3aAP1dLGX-yCbPY7XTDYLs4Zv5k3ktJgGWzcsguxPfVikYeCo-N9APjnuv_oDayTSsHCIYGePvHudlXcQv0p7qXuENZMQkycpZBZgdcFx2E2OEWXaCDju6e_mnDnTxw_SX1U4CLtdf01ufdcjuHW31qPuUQW38pCFh4ZjrRxupxVhYOtRZMoN_vX9JnqExap28_cuAnUZLBX5GanBLL3QIbvHr_2zAV13IT4DpYqIKuNnxnOWmn_nLhXvja7_bR8B6EIbAVeRJ9VaDTTz9QVaQVOrp9Gzi8qycWbg_W5VwIQi9odUwryiHMrCymIcjCuiG6txjam1kIw-vBoAMF60O6YQdC00j0655clvepQNFV3q_1yQ7T0kENMopYxAvubOvVN14r_OBet8FhIubC9siGZcyAqsGziAex2iWtD934ZRgVO9pJYWzZ8KYBuL6BFhhbr5a9L0k1uDFZ6c_4=w518-h178-no
.
.
.
«HAMON EST LE CANDIDAT DES FRÈRES MUSULMANS»
24 JANVIER 2017 LIBERATION / MARIANNE /
.
[...] l'ancien chef de cabinet de MANUEL VALLS, SÉBASTIEN GROS, va jusqu'à écrire sur sa page FACEBOOK que «maintenant, il faut faire le choix entre les valeurs républicaines et le communautarisme». Toujours selon le quotidien, un ministre a même osé souffler que «HAMON EST LE CANDIDAT DES FRÈRES MUSULMANS». [...]
.
.
.
POUR MALEK BOUTIH, «BENOÎT HAMON EST EN RÉSONANCE AVEC UNE FRANGE ISLAMO-GAUCHISTE»
24 JANVIER 2017 20MINUTES
.
[…] BENOÎT HAMON EST-IL «AMBIGU» SUR LES QUESTIONS DE LAÏCITÉ ?
.
Ceux qui défendent la laïcité ont toujours un propos clair. BENOÎT HAMON, comme tous les TARTUFFE, cultive une ambiguïté. C’est un peu, «cachez ce voile que je ne saurais voir». Sa théorie est claire : il est normal qu’il y ait du communautarisme car les musulmans sont maltraités. Il justifie des comportements sexistes, mais aussi une montée de la radicalité.
.
Ces accusations rejoignent celles que faisait MANUEL VALLS contre l’«islamo-gauchisme», visant CLÉMENTINE AUTAIN…
.
BENOÎT HAMON est en résonance avec une frange islamo-gauchiste et fait un appel du pied électoral. C’est une stratégie d’attrape-tout. Pour obtenir un vote, tout est valable. C’est le pire des discours possibles, un discours de faiblesse. Autour de lui, il y a un certain nombre de gens, comme PASCAL CHERKI [PORTE-PAROLE DE BENOÎT HAMON], qui vont encore plus loin et ont soutenu par exemple une réunion qui était interdite aux blancs ICI et ICI.
.
BENOÎT HAMON a réagi ce matin, en estimant qu’il s’agissait d’accusations «graves»…
.
Elles sont graves. Mais les propos de BENOÎT HAMON sur le reportage de FRANCE 2* sont certainement les plus choquants que j’ai entendus depuis des années dans la classe politique (je mets de côté l’extrême droite). C’est la première fois que j’entends UN LEADER POLITIQUE DONNER UNE JUSTIFICATION À L’INTERDICTION DES FEMMES DANS LES CAFÉS, EN DISANT QUE CE SERAIT UNE TRADITION OUVRIÈRE… […]
.
VALLS est sur un terrain républicain. BENOÎT HAMON et ses amis sont dans une dérive identitaire lorsqu’ils justifient des comportements non-républicains. Ils sont absorbés par des termes et des concepts importés par des islamistes. Bien sûr, il peut y avoir un racisme anti-musulman qui existe. Mais il y a une deuxième question, qui est très grave aussi : HAMON et ses amis considèrent qu’on peut critiquer l’ÉGLISE CATHOLIQUE mais pas les musulmans. Vous ne les verrez jamais utiliser le terme christiannophobe par exemple. […]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/-SJG0MwQ7n-JjpNpLEEPlGZlEoMAX13GzpdzUPTNbH9DAilCOYvfgueIX_0DZewro7ohKIfN7p-0Xw2z0mVFkCubxiLwCdRmpeTAxB3khH5uVB7Q9Sl-rtz0z-MLyTIimvqmbaftFu5qGm9gwePvt04W1DUnUpo5Jr8uZ4wlmueiba2xsZNiDDv-NIN7D4zhODnTIKXUs7MSsd8itC_y1TO_ZAoBcrR2DblVv3cbKeqgn8dLi4uFtTotq9NDQJP2sWokq8pUyfaypBFLZ4fo3IZPrP9TD-vuNuCqC8YQeU0MGsmYmSF8ERlIrwP518hHRfF-vDwXMrsJ_uduLDdIGB0sX4JuZ4t96EH8fvzwINj2KEKj5mGIX12eFRn_R6DY73YPUgi_d9GiezypBAoO_NGFOJu15wQZjamgZq_27hy6k-XpNTiBAlRx2Z4WpJGOKKFwc_R93isdkJE0v7GVTeLkDXAv7B0wGUlJSsaCfJwvzN0aAaoYNVFCNIVl8ttbQTjSosletDmaTz_X7jFpKwr56s1u6vkF_D7Xai0mvDf4tN1shAwMhYVTOPEW1cecYPVs3RaT-16gZ1NwfZBWTMERmkjQLdFU9hBsvvNkUFU6t15_OqsJ=w248-h161-no
BENOÎT HAMON ET SES AMIS
.
BENOÎT HAMON VAINQUEUR DES PRIMAIRES PS ET SES ÉLECTEURS
https://lh3.googleusercontent.com/KlOpgDWqiYHB8g4GfdNz6x3y0m1dq8mXCmmw38JpBtDyS9-Y311dS5fwYfzGTvsIcC4mCe6QGdeg7mTXcYd5WotQsHbuuESkDU5rWbncLsFHRMgeY5QyZVkFGWhalZ2zrfkRBvF0OivWo2XRGX7CGn6pQ73NOxSf6Jjy6LcNNKSsrbCxfFJiMHSKzcP2wxsf0GX3ENyTZR7gOTAKvR9WBDpphppMpCKtE1GyIVXF500nPuEGZyyxycGlmyzIU9zznANwNEH00FrytXI0-SZKlsSMIV0nR8pMfYd78SzTzFvN9LDml5PB1zqbe3ekl6jUKW12c-bxEbGdlQklWp2I1dh4yKNeY5G6IHrskKzDQFe-tDA27q3AJjlh7nT3fJuzRi3wS9JwdQrlp5EgfQ-Qq2Wf3jgO-APqKVNNMF-d11WvLZbty9VIPdxwvyFlvXumSbxm8Ux2t_X3-8e7RK0DkNFqgPFWRqkJmpUh1Umab0R0h66rD0P49BRjo_GPUP46rw3-dCb5WmOn7uldAW4NnCxS4PVO4OBiTun9uMIPHj5KDZodeW2efl4bWb8gJU5_fw0UKUUu3fZQThMjTMg6Z6-3piE1uB_J8AlLcSoTlc3Hf-5mprxKjuurHTh0bbDklAWTeGQLdIWhc9vWhi8kyFor99MBmq9wjfZdd6k2VEM=w580-h218-no
https://lh3.googleusercontent.com/DTSXd5hZqGChALX2CBpACIe-j4D9bxfKFyesl-G3_nE9NU9YH7n7vuIqZwXyFyhvaUQ4oIBFmBaFNPUMVO3EwNTvwsXI-xkvHM0CmSxVWm8WJgve1cBFXAFSqUgzka1p0tgzXAtaF3d9f9v2BYg0kMQqzH0uWHnRQeeGgqg6hM45EjcvVAiE25H4rzpQlEi14602LBxiqH67AKRb4QRDK2bJntVr7RZoq2y9owEjrikXd8voO6huktGziBMt8VxUQ_Q8y5eeMfYk5fiuOaVEjmXMe_kUtyFpKHxtNKOg6pAfbwPr72tWHZVHKg_JbdpR9FS3HrWkFMq9yH8WqQPrkmsxxE11ARndpjMBs2yXF8CZa4ckj96MdyW1XHFg3E7eJ-ARJLzMk8Trecq7UvU_o9aFcURQ-rOU4LyDbbHdq4UbipFu8nvhgXFZ1dacuhMxD_6YVFiG3zSqE6AicEXNntMt1pjZYhMVRQfO6bhbEnI0BCB44s16TUPrEuMXsLyW8Xc_ZtJK3jpv8ORBvZzG6oypUSFdQzhAOs2VZk5M6H-zi2YzZ8z8bHySxwHQ5WWY2XCxEOtBeEZ8pzsEqoAl5RVCQ85GdDotS2zDVMfCwabJbkJoZ0M4THKS2oSBraOMPj-8puZa--2lbi1VUQGKLIVxxmqUeExJs_sa61gJl7k=w580-h385-no
https://lh3.googleusercontent.com/kLuFxIdpTvaT8oKM-OMJ2oNilLJJNOLhDh3qQzXXCXw_H1wDLHR2QQRtHvwRePq2-_J-tW0uohJTIdrNcdcfO18V1ua40Hho0s6yggD6p2OxVjVrJx1LSgiKI4tNYiB54pl7qS1w32O98-027Vn_aNy8RF9GvSJsyzFZS_4kNJV7-0_ZWaFE2NnsUkIJs0X9XNNBJt4-GbO3_LMS21nWjt6R7jsmF1JM5_bHEsPJ8hhebP5vXptOlhsruR209RVnGcujJ8AIgaDbyMrhIAHr3zUCPPVGVA6m6XJDB3ks6ON-_9Jj7QYL9IEVZIrAiujpm3MKPgZZPZT0GQqEMBSPW6Bb6SDm6vo0cMGYohLCVcwwn5o60tyFkRVdBCUx0WSTCqG2_-E3k_e8fgPN7zD1zzYgumqdfaMOQ9LyaYYnshbj2frS_EuC8_YxTbQVbycDidtVtOFDJQw5W3SX3hIaYk7eWEpBw03n3kL6ESaBNTk4_GLZIDvsxI4Gwkdjxr2aeYOP-uUiuzyRKATirYgQGNbJkVLmT4KpDlge4MEQi9U1HUyZuCUaAXZ_a1d0zHP1zrPTRR5SatoaUAg_tJW9IBu7WnZyaVJxbmUhkRmvkRA2nF7GuYHc53uJO9kW7ywE3TbKRKV_V-BCt11P0OmGPuVGhJEU8mHjhXknAw1ZuSY=w580-h470-no
 
.
.
.
 https://lh3.googleusercontent.com/p5JBhTSc4YFtaNRUTS_PqUO2z_gmua9pe66Td-AN2s65vaQsm3jmjhq61OBSME0F4lEGgUIrgmTaKgLEqr0A0-FlsSrTRcNxvus60uHi1dbBYEzIQzcNzEbdImpdbkqzDIPbxqebq_61zgICXVcylKnDbCtg90Zuzf0eZIzCt01SXJccA2ZItAlNQrZqZ_Eo23wvhnghvbz-6K2Kmy_PjRHqU00_n-BnsA4ORTcUa8lXUvAZm4iSKCiGZ3T3hZkz6O6EBLwjkiHFuWMv1ueD722X6ldHVCZZS6HrWlmCZW3LSkghGzLFVe6c7agc8d3O8F5atgS8TOoSJWHa1l_Ogc16fTcLQCA7Mv0u7MwnvVYm9reXn-P-Tlq-Lhwz_5PCRFDHFr2hvSnbolQAjPIM8gMQ1eFihqPKGo9HwBidx0xL2S8hd7zVkz2p4e7YZsfb5NQaFmn4oZk085SyI2XiBZdiJxgcB2NDjBGK_Ge-bkYGuSG6xT1cK1hTvWzecrkuoV2MOBv2vzyz8TCwiAd0E4Pmbj3dcogUBQ3qnT2yMxH5lMrnmtIHmcKVo3TADOlzJuPL46_JIYKmG3T47SNuWUNFMjKTHgb3SEIIQNUOtdIwDvKcHIZp8DSiAIvdPZzyfOXAIbodjEScnqE45BTFvSB7DNbOGRVdLPTxnm3qtoo=w350-h196-no
BENOÎT HAMON RENVOIE L'ASCENSEUR A SES AMIS
.
BENOÎT HAMON VEUT INCLURE LE DROIT DE VOTE DES ÉTRANGERS DANS LA RÉFORME CONSTITUTIONNELLE
3 FÉVRIER 2016 RTL
.
Le député de l'aile gauche du PARTI SOCIALISTE a déposé un AMENDEMENT sur cette promesse de campagne de FRANÇOIS HOLLANDE.
.
En plus de la déchéance de nationalité et l'état d'urgence, voilà un nouveau sujet qui devrait agiter les débats parlementaires sur la réforme constitutionnelle. À quelques jours de l'ouverture de l'examen du projet de loi, vendredi 5 février, BENOÎT HAMON et 35 autres députés ont déposé un amendement visant à introduire le droit de vote des étrangers aux élections locales. Cela modifierait ainsi l'article 3 de la CONSTITUTION pour y ajouter l'alinéa suivant : «Peuvent également être électeurs aux scrutins locaux, (...) les étrangers majeurs des deux sexes, (...) non ressortissants de l'Union européenne et résidant régulièrement en FRANCE».

.
Les signataires de l'amendement, dont font partie AURÉLIE FILIPPETTI, CHRISTIAN PAUL et THOMAS THÉVENOUD (CELUI QUI NE PAIE PAS SES IMPOTS PARCE QU'IL SOUFFRE D'UNE PHOBIE ADMINISTRATIVE), expliquent que «l'unité de la nation implique la concorde entre tous ceux qui y résident régulièrement». Selon ces députés, qui ont notamment reçu le soutien de JEAN-LUC MÉLENCHON, accorder le droit de vote aux étrangers serait «non seulement une mesure de justice prise en faveur de l'égalité mais permettrait également de reconnaître leur implication dans la vie locale». [...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/yJsvcHQnmOjzzDrHBfGpVM2nM-ayb4-34HIm-ECbLdByP7QDZC6xOvmJ14W27nAB1mQLbWtq8OVHs7VSNp0hrVVi2hJ-Mhpop83NTdNLl-PvfWzpEu0ev8J_m0yeQ5kZXaYXi2V2xEjOhJuusyBpHfcfE-VtEgxkoM4ohRPlzDhv8CJoKvvToQZAiJLG8T42ICxNDFxv7hS8vzbybFmfX6sNEGnQTRnLl6qRlAIp_TgKmAvkyqwSZy3iy6HpxoDOlzPyyw05cuiXDswktyT78YGq6FCUuGxgrm_xLVAIJto7B8_vDb0XGPCOzxVHURKEOC3coXXkwYecbcSqHu8VMGQ_0DQwucEkkcBLwt1RJTAoEHsCJgSrkDrjC5UdFGnbvIt1Rd6pDT0TvbKqNpeVgNac-7K9NBCvRMVz3T84fkvhvNpUJwaGKgtNi9BnCyGmGDjhJ5enu9j8SUdJysSRTJ3O7BQreRBJagwgOj7l1xap-TbNV1ZqtjP3vfWrD_G7LQQJU1CpKgPaMRsmq2emQtgpITl9bR-VlT7hWX3clE3gk6qMkVzxeheOTYPNYukEGMGYReQsoqiY4UB3MqRykajfLrWwX2aFtac0ueAb7GiMI71w-uRzLTlFG9zxYwOFsmQBArgvQ0KTVC3oU_dGFkHwJYvSoLEfHYW9Voc-apU=w280-h214-no BENOÎT HAMON ET LES RÉSEAUX D'INFLUENCE
.
 
ALEXIS BACHELAY, PORTE-PAROLE DE BENOÎT HAMON, A DEMANDÉ DE L’ARGENT À L’AMBASSADEUR DU QATAR
24 JANVIER 2017 BREZATAO /
.
LE PORTE-PAROLE DU CANDIDAT AUX PRIMAIRES SOCIALISTES BENOÎT HAMON, ALEXIS BACHELAY, AURAIT-IL ÉTÉ CORROMPU PAR LE QATAR ?
.
L’argent qatari n’aurait pas laissé indifférent l’intéressé mais, ironie, c’est l’émirat qui a refusé de donner suite à ses demandes. C’est en tout ce qu’affirme le journaliste GEORGES MALBRUNOT, co-auteur avec CHRISTIAN CHESNOT du livre «Nos chers émirs» traitant de la corruption des politiciens français par les pétromonarchies du Golfe.
.
Interrogé sur TWITTER à ce sujet, GEORGES MALBRUNOT n’a pas hésité à répondre sans détour :
.
.
La gauche socialiste est, on le sait, largement achetée par les états terroristes du GOLFE. Entre 2012 et 2017, la présidence HOLLANDE s’est efforcée, avec l’aide de ministres comme JEAN-YVES LE DRIAN ou LAURENT FABIUS, de soutenir les ambitions régionales de l’ARABIE SAOUDITE ou du QATAR. Quitte à soutenir activement les djihadistes en Syrie (SOURCE).
.
Sans surprise, BENOÎT HAMON est des plus compréhensifs à l’égard de l’ISLAM. Il déclarait ainsi que si l’opinion publique percevait la doctrine de MAHOMET comme une menace, c’était le simple résultat d’une politique gouvernementale «stigmatisante».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/e28WYPd9HA7SCVBHujKifZHo3JlqeVjRemplAtdxkA8W3hiV1zNr82_HkB6nR5rnA959x1K5lhwer7rSmDHOADSEV0ImgKB4-Wr4bzkZw7GbfL37-vk54OWTnopOaIAZqWdLAlRXjd28_8ALInelRYQoOdAxjFXL96wm71wVkoEXLMT6IpCnkZVZngb4_bAMuWfCnehFnuwDEQ5eVCsvUIuay1jV8UIoLtQiroTPtqDN9Ib5zP7v2CdklG1nLKvHHmBLJSOFaEvsYoLSqmRqw_6MZ2IlaMFsMppSkduRvHdzqAPmK9VPo51-O0husJoCo_DvtC3GCNrvtw6XpdaGzeLvnx8BmOXCZaP60V0oKvWcyNgZXwykHtZw_R-WvA4P9q-Ph-iersMnpgEkeMv4keEPnW48lQZo5wMofN41wPQlbR88hC2cKwtb88o4F6bHPDXGb90NBybT-Zt_IqAgFEmRRD5WWMRfTJCzQ4vdQVonH9kjt1TdpUPMuYQg1DhH1Z5lC1AMFi1XvVWqXSHNr8IIjpFl2bWu-53N7Q_JHGiEFFJG46zbyRcFQOJtzgdZdB9h_4bZGk375UWtoLT2K_H8WXxkYpwOCX_GYATQmc2WPSf45YwzudBX-A-8bpLYhwqIbkVc2C9gDoRjwxyWAxIQis88nGQH3ayMD_J3M60=w280-h157-no
ALEXIS BACHELAY, LE PORTE-PAROLE DE BENOÎT HAMON, EST-IL UN AMI DES ISLAMISTES DU CCIF ?
.
https://lh3.googleusercontent.com/Bi4YZGyE8yjebU2miqYn4UQhjFjcmxZQrv4JBtE2wa5lCz8_EY9XPl5ZCRlfJgnPpo7UhSpkDe-7nfjqQVb7-Bf-_ifrIy9C-A1xqlcOo0eeWxIB1FW58QJMx6ez42iW5y8XusGUr51r_3PA7pvaAPMVYMI1hI_Fr-lLajCZWXrJyW28TSon9_rYd8UGQWaF0haMK22yk0NtXQSZZok8jyV75-CDyc6wwlf44Ecj-sU2sqZft362xa-GZFvNZ-CWsDlkcxlETbUfw_dD3XQC0j6xBzkVGg1APn6TkCUB8VQDVjpX75EMWWVg8qYsRsr6zKJ7HjwugiH12sC9WbfRreCkbDX-SywNcP1HMGmeFtV5svORl1L-YPtS89GK2Ez7GrvRhl5uvTQl3dsbVGjk4haizi6Ql7dmPcMyF4Yx1FqEwMcDEx7nOk7mdcsVLWnyPOW0VU-lKdX7JEtSW6mGsLq0chO3oFbQebdQlFzZmTjXKj7a-TnjbzUCNSlayI2XQXBPz6UKw6hR54dZXCXN9ubHZ51IdiEZiAACXHQpENGkq1DMyuh6Oay-gsp4jd1zwoV0kAHpF8WMkt_hlvydTimQ4GiRzxWNPwg7_xvv4WlAW4LnTWpJpOVLScbr7rrzJNCH_zmWos72IOkxPBALbUvTziHtdb1WKC9BBuybavs=w400-h220-no
https://lh3.googleusercontent.com/1DaDWjEoMmxMRn6h8w1QJN1Y8JxXsHwB-gBU9a5X97eyVxRWHBuzHOTvi0TaO0QsL9orMh6PVFDG7nLelV-BDo1ATaLguCtRDkfsjVvxCcAdOqX5h4umXhrDXXkDPqyM2DSyTmsZAplCAOOwOEuujMZmwOzWXVJ-6aPKGSmt6E6dyjujy36YSCVcSHAu0vgoi9X06ySfyjQ1XTFXRk0Fz-GHJHi1R-iGHCzGCPHfZjf4OFg3qjxxcg4-WP33gtvEMhoNs7sR3O0Ik2es-t-gFrB0JQ0_fQbEZxGOJZDtKm4R_IuC26ig7d6uOzHskhgtUgDwo2p6DdLb-IRbGyd2DxDKyq1unG18B1Oa0iG3wV2uE6afK0APR895eLsIxZm2aPCMbSFmugt84u7P_OTgh9EYMfgum9Dhi2BMiC2786nmSfz7xYEITGQO35XJ0ZxUN68tqv1RqOda6nYztJyk93fxcQtyNPZZt_Y52mBs2EaGC3sJr_6fFMAacXiVHiL2neteVHFnSpAxcopZ2Rb8CVrSHXs0vJ7fn8F40o-KWlha1fe1BUE8xHDZUI55_4MMzr4S-bErv3en6jUPjqMLZnVZd20mkbDAdlZKjKZTpj9OxtHO768LRvojWRx2CV0IYX7NPoO7-oJoviiJ5IQ0BQoRALUBR1keqNWVW3FN9j4=w419-h268-no
LE CCIF (COLLECTIF CONTRE L'ISLAMOPHOBIE EN FRANCE) ORGANISATION DONT LE PRÉSIDENT MARWAN MUHAMAD EST FINANCÉE PAR GEORGES SOROS
le PRÉSIDENT MARWAN MUHAMAD, avait déclaré en 2011 :
.
«Qui a le droit de dire que la FRANCE dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là»
 https://lh3.googleusercontent.com/CSnHNZGuoNWwAvLZBHydeR7BvtCTvTEaithZ9FVpuutuFsb8a29raFjZX1ydliYGn0094kEcWY1W3ThhSrJwtsFWIaElbZy3tEyQmOR7u6-MeBEIW6fCzT_0bRB_U2Si2N3parwUHmmEFUzhz_bKWyQUV-Kh4cB1j0n5u-uZo1X3_nH9TT26CwpdPW5KEhPaa7SVG0NLfgoLds_DKa0pw3P52EMzqkbOdkvwwVCrDJTLw9IbQFiRbE51kSlg4xmzMb02q_WKpcLvmD8h7vKjskmsB8juPi_v8mvHpZKeup1_nGDUlh0mu-0ZlzDVIYFSjF-h5stObzN-tRp6oPtsBJzRbqjh6msyvUAvIuiS1xQgSrvZLkbdy2iaygwkDXjLHm2PkedZsGt5ddJWjOIhkXiMxaBj4mCq-DXpJEnUoCzp0lTo3keQ_zt_8FVCxSW-bU8hRLLNBrqdMshPbl-72qAi3HW-bleXg_mgsXNMdsh9yspxnLMS9mPe0UsJbCJ-eR4iJmMH0ZLPwgDdG7wjh3QxcgxjWNrYogQxvB9Y5UYO1oBusBwkDAx__tSm3TSbsSBIH0eTZTVU9zMJFzw_pqQwGH6elLMuBzig77CSy0SihhsZwDnpv4mlFlx3Mp9SMk0d0JLiwm36WENrEiltK79qaiFxO_Wn3XF75aCrMTM=w575-h845-no
ALEXIS BACHELAY, PORTE-PAROLE DE BENOÎT HAMON, S’ÉTONNE DES ATTAQUES CONTRE SON CANDIDAT, POURTANT EN JUILLET 2014 IL PARTICIPAIT AU DÎNER DE GALA EN SOUTIEN AU CCIF
Marwan_FX c’est le pseudo sur TWITTER de MARWAN MUHAMMAD, le leader du CCIF :
https://lh3.googleusercontent.com/3lPyLLy7v8TlQoxBGl4_pivJUEj5cZUk-QbJXFpjj_UL4th-2f_5e2uJjONNBExKSlAx4KfARTe3KKWCjdAzfa0NCrwcdq_jUaoOXioVqMafnr5fRGuA5_Q7J4MVTd6LWM2yCwPrZQ9GReixf-E-yUx0Q_gYDAOeTRbESrIpOJCx0Pg51GVSeT96GTSJ-IL71KLxXcpXM9jq1JWC0bCl2EPZPnkCzASMMPeRqUzlr3Bjidz1Dz6f5uuAGPY7PeXhIskxiK6tn7k1mCiZKHyJhAFKMEL3dAVGmMAkAXY-QJQuUWmOrNg3Y7SQCs6Ip_bFP3BdJKQ36iiuZpfqxpoQgRVoS0v2Icm9F492csTOGHnORtctfFwsEE-QmKhpZstdZVNYR3PPAjNIUG67_78kVEjPB98EJQM4mYJFDlSIvUhurfnSYP7m4_ajsVvsksdM9INlJx1MJcnNzycmuD7fHPS7NOX1Dzr6JM2feAYjLSSBuTAgmfWZKXRIlOiq3uzYSwarZHl5LZxonPwQql4hzXIJ3V0ji-r_vw75m1u8JuZq6NkNRnLhM-WR3CNgdtiXSwlVmu0jL0jT5gYh-iFhl8bmQxOYK6VCTOdGavTkOWPC7vTeckWHD5tRYaCW3Oz59MxxCwgqT2IYI8Cd2EsXBHq6yNzfJGZD43L_dMRpnlU=w580-h359-no
Ici encore le leader du CCIF fait l’apologie d’ALEXIS BACHELAY :
https://lh3.googleusercontent.com/1iyx8xBsb99H1YfHW4u4-AtnoBMDCYnUBNrFxv52rsjpPDsMaGzNfhF_h7jMIEk2gqNQe7Ie8O2rUzF0XuvHSU_CYq0XG4fWpWBcOycr1d-PiJ8qhFbZupVuTHVW1_Wj5FXSJKixkcVASQpNkToibLO82ELv0b2y-yj3RhN4NsUsfECYnF7dmtD9Po3dii-w7InKq1APkBC364uUGOQjiw9trBktRUEgRvrqlRVr3jz2ptp4AutYcosDUaNN6CwgFik86ayyfozOWEc0416bFgdb8IIZ6z8Yus5yzyhg2CSyg49QtnDLc1IHimwBy4Gdk9eyG8LtKhudnMAjfGgrKqYlDdg_Gtp5U542Xr3TdTZdB1WpqiTLShCVsgF0Wn9DAphgcCYeakO9pJk7lQzuScevyVkiEEE4Q9pTTkSErvQmtBAahz2qYmseMj6DrncSjzn9S94GcMXyLpKtv1OfCx183EWCbGCaHYrNLMLjJzaO0UQgT8pfq_hU5uXxQs9FmPfkU_tFAat1DyZ9SHE_S9o-5iDqQGbEcExlrl3QjaGm6XqWtPpDJmi4nkrysACAG-dSsrvrvVni0goSqLaTSFjecCbqHevHoaQ0DGxHfgY8JS14G7xB9DvmanfgaE8bkh6fLZKN83S1Rv_ZmVhYnlAmyU1VM6EwP3QYjUouNXk=w580-h329-no
.
.
.

FRANÇOIS FILLON PRÉSIDENT ?

.
     
FRANÇOIS FILLON
PRÉSIDENT ?
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/BdA6oyewoYbO4r1nTpebDKz0cPgSFh6iKji_aeuhpvZSOhORtm9Gkn-TbHyRQME47WFwvsO11QMEkFlVboMFEFWHsyIwWk-f2D0zbXu3Pup4GmpjiXrGJFk5OjsGzgI5y2naFDCSU8A--CuPbYdNgfw1poLLcA-uH6vl1UzBRVWyEaGP1vCJNsSNYEmOoq9R89TsV-vQ54jNTslgA9z-NgPcNlsIGXEgO66Y1HbIn9BgPgpVIPwUpqHgqw9ZjoW1XOV6DBnhKy0m9T4NVQxVLzBTzbAL_2JCY4A8ahdDyDMJe6icDQagAe2QiivwdC10ouaI42Tx_kwnACrNhgubPnUW-OvjTnPo_A3hIHal9P_qUIRdc9PG2VJqEaNjKFDsVfkfHI82pSpmWtVcHMvv6HTZixgfMmuOz5YNfKQAgPjvGcYkIq0KEBgFB2LnUsivHG10-WIXOqGoS0cxfcA17BNIjVcm02h5mAmD1OOtDeuJ68eIGKpDbRpPYwI5kq7TIf3VPPap7NbObjl8vsorT-QgfUZBh_MAltX9cuk2BZBIaV_pcAeUG02FBh6GXXekKHG0DE1q-SN0r0w-sDCxb9Q-NN_qHl71C62Pii07NM94QfFYRhI89xpJNz3Owc71wBLSoEZDQWu_f6YBz9AEqDx8WmIylhfKxyBY7-FWSgk=s100-no
 
.
..SES CASSEROLES :
.
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/1HiLwqK7SgNB8UFMsagMTWtDBAdGNz2u4BY3SRfFvnWI7r2NqA2exuaMbhWJBTgXAvPKcRf5AOLjt9H62Qyrd1Hw_hW92KSTebCdwkHThZWENQvA19VNELbnAdRDFpG9zLq_Millj0IFRPaEiyLZF9s4wEo9XDlQbeVDE5rKkxcXpSifr95Kr1MxNjrgA60K1PtawTS3ANTLgp_VsbS8fertpN5Pr4nBGWBeZewzeCA9Ayvx_4zaXJd2iNNksqTbAcb82kz-ogX6DbKX-1JaxVyc05K708YaeKu-_3pVetNKLVljgSJx41BE1qK4u6Jn673AjaMKJFmn-t_w1UGOoQl_XBLdVLmF0bKiELJbNKByhTc2bcxY5B0kfxooG3o4t9-49fr0Plgn8fSpWJnoTv99M2o4WdYxFePIYBto_lpPwTyAhP6-Plhm6-c08Z1uoXdOsgtzRZ4Pl3ZN3CZHhN0lYKyHAth80HklVNZMpDNnmmzWAwahqShksoKtt43UvMH9xIMrEz9lmzYrDyoVg9oOQPGYsfT7Y0BbiNNfrDPuNblyWzoNlnM1wruyU0bVNfK8Jvt0N57lJnodToRN6h3QU6YTrP4ioldsS4GZzhDBnulmcd0jLKJxncf_JPAOPw9n8x_padTWjb8hMEh_lpy4H1DwvJfxB4GmEQSspmU=w200-h113-no
»
«RETOURNER SA VESTE»
.
https://lh3.googleusercontent.com/n_uqZfgEF8MFHdXIVDvpmCGBuz3OMFlAAENIDfZNgrP8dTTzxbi1mTx3OuyJpaXb8_dX65B5K11bZFoqFHSUDlsXVS74uVg7WSgFHTSJs5PPHAWig-b2shuXFSPGlJL-OlnN2SU9ydZoQnqnBlwO6WzczDdroHmRtGViTMAHSJnlpsV31d730fZ-kfNQruksIJLYY0bTEJ5BwpTy7DPyTtHwbTgIYcDvXN5TNTVrsAy02PiDduEw1LybDduaMLk7b-NdoO9PUWCj5kfFB_XnXZLQFJK-wC3npQhHQ5J6-1P4cTGSPw6a5w-MiARnKmmhkX0gvu9m6FgyBSv7vg-ZiIDoGUtsFjvWNnJeNpcX3F4K-1Qw33qD3uZ72qQ15cAXaBia4p1hRSoDrZkwClSb0ziabaM3mO-nFKJ975VKkSW6R8ObAwJC4C2Ea0GAeS5J7SoCdkK0olOpLWjFTl1Jc7Q3X5DtaDj8Uv8A_REN_Hfu0GgfDzFMW6EnYbz1pTwD_yIc7_tqZwrqG0M1bcnGHRm7d05HYISj53E2KFTuCBHT4aFVfLW40aT2wuyODKMmQG1ghLktm93aGkQ8IaohChoBtv1EOIhjHsMIFNT0UlIQIqE6IYirV4Pix1A41KLufde0fEyTgtQXYq08WRh60RsSPh183B7_5YBgq2PQxVA=w280-h158-no
RAPPROCHEMENT ÉLECTORAL ENTRE UN CATHOLIQUE ET UN CHRISTIANOPHOBE
30 MARS 2017 L'OBS / RTL
.
Ceci n'est ni un poisson d'avril (trop tôt) ni un mauvais cauchemar. C'est le fruit d'un dialogue par média interposés entre deux anciens premiers ministres d'un même système européiste et mondialiste :
.
MANUEL VALLS LE 30 MARS 2017 DANS UN INTERVIEW À L'OBS, SUR BFM ET RMC :
.
«Même si FRANÇOIS FILLON sortait vainqueur de ce combat, il faudrait aussi chercher à trouver des compromis avec la droite parlementaire. Sans se renier, sans gommer nos différences. Mais il faut en finir avec les dogmes. Ne plus s'enfermer dans des postures figées, politiciennes, repliées sur elles-mêmes»
.
FRANÇOIS FILLON LE MÊME JOUR SUR RTL :
.
«J'ai toujours entretenu un dialogue constructif avec MANUEL VALLS. Le pays est dans une situation très grave et tous ceux qui ont le courage de vouloir le redresser doivent pouvoir parler ensemble»
«MARIAGE POUR TOUS» ENFANTS, PAPYS ET MAMYS GAZÉS SUR ORDRE DE MANUEL VALLS
.
.
.
FRANÇOIS FILLON ET LES SOUS
.
FRANÇOIS FILLON AURAIT TOUCHÉ 200.000 EUROS POUR UN EMPLOI QU’IL NA JAMAIS RÉVÉLÉ
1er FÉVRIER 2017 RTL / MÉDIAPART
.
À chaque jour son lot de révélations. Après celles du CANARD ENCHAÎNÉ, c’est au tour de MEDIAPART de renchérir ce mercredi 1er février en dévoilant un juteux contrat signé par FRANÇOIS FILLON lorsqu’il a quitté MATIGNON au printemps 2012.
.
LE PURE PLAYER révèle que l’ancien premier ministre occuperait depuis cette date un poste de senior advisor du groupe RICOL LASTEYRIE. Il serait également membre du comité stratégique de ce groupe, la structure chargée de réfléchir aux destinées de l’entreprise, spécialisé dans le conseil qui compte parmi ses clients de nombreuses sociétés du CAC 40, notamment AIR FRANCE, ALSTOM, BPCE, ENGIE, ALTRAN. Il en est aussi depuis la même époque membre du comité stratégique. Ce que FRANÇOIS FILLON n'a jamais déclaré publiquement affirme MEDIAPART. En 4 ans et demi, cet emploi lui aurait rapporté près de 200.000 euros.
.
Depuis la loi sur la transparence de la vie publique, promulguée après l'AFFAIRE CAHUZAC, les parlementaires sont tenus de publier une déclaration d'intérêt afin de mettre en évidence de possibles conflits d'intérêts. Dans sa déclaration, ce contrat avec RICOL LASTEYRIE est protégé par la société 2F de FRANÇOIS FILLON, actuellement empêtré dans une affaire d'emplois fictifs présumés de son épouse PENELOPE, notamment à l'ASSEMBLÉE NATIONALE.
.
.
.
FRANÇOIS FILLON A BÉNÉFICIÉ DE FONDS PUBLICS DÉTOURNÉS AU SÉNAT
28 JANVIER 2017 MEDIAPART
.
MEDIAPART révèle que FRANÇOIS FILLON, quand il était sénateur, a empoché une partie des crédits théoriquement réservés à la rémunération d’assistants, grâce à un système de commissions occultes.
.
PORTRAITS DE FRANCOIS FILLON
.
FRANÇOIS FILLON n’a pas seulement salarié son épouse ou ses enfants avec les fonds publics mis à sa disposition par le parlement. À l’époque où il siégeait au SÉNAT, il s’est mis dans la poche une partie des crédits théoriquement réservés à la rémunération d’assistants, grâce à un système de commissions occultes. Les sommes siphonnées entre 2005 et 2007 par l’actuel candidat LR à la présidentielle ne dépassent sans doute pas les 25 000 euros mais des juges d’instruction ont d’ores et déjà estimé que le stratagème utilisé, partagé avec nombre de sénateurs UMP entre 2003 et 2014, pouvait relever d’une infraction pénale. Plusieurs élus en ayant profité viennent même d’être mis en examen pour « recel de détournements de fonds publics». À ce stade, l’information judiciaire en question porte uniquement sur des faits postérieurs à 2009, période à laquelle FRANÇOIS FILLON avait déjà quitté le PALAIS DU LUXEMBOURG pour MATIGNON. Son cas ne fait donc pas l’objet d’investigations.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ZOwmPIHtPJofMHolwy0EbrPdFpd4nCPOHOiiG_N0IFIvun0fFKR33n8RdmIcOiJEPjDHBrzJ-OAS0QDcAvf5BVgxNjeEUCY0rm-5ERghwJUhfW3lXcjipSyuk6Zkn1ohhSbYDgZvAmA32MCmzef7g5Ra_sk7jRIauluaWBSkbnGFbee5TPMnT0C4BDbluSMAA2Af2tYjXqE4LqTAHzYXozyt_onbZidxra32nXBAdy_TCL1x49TD3hNgHGB1-jPj14Yj6OdI1mv-VFk2r9_jYIy2FzQiRbc4KJ7-GQjaQ1T1DSAKgb3ocpI-RcNNVL8RkQtSDy-NDIXkB-nw59-ldVCBWuftYXJS2lAusqNMoeqsrrK3L_2-702p3Tbh_hU1C--iQzcb1YPjN81W5c45xJPFWrwRE_nuxtOssQI_-QRrLAAZQBP2ujaL0vuQaK0EZkrmHFQM5C2JhIRbeWKHhgjevMMbvmK0DRmHdR1U5LicZQaU8d0jNV3ZxCGUdoBJbYTGhyuwnMtcbsfUvxntNt5thW6flIDIAaHk5v30vOsGy6w2tpYT-973NsHKUCxELnleLLWp8lCVV6LHJF_clRXMP9iq3Lp2nRz2b6Vs0jwOM-6bbjJlu_4CSqH28qNTboQDF1C_CwQt1j-54yfAl_920gZ8EiWr8vW_YpPRXrA=w198-h380-no
FRANÇOIS FILLON ET LE PÉNÉLOPE GATE
.
https://lh3.googleusercontent.com/L1RzGZuGr73I8P-1b0pWxpBLgSHB-lXR0hIGwhXl3avknwI4i0Dn1Wi45aSIdjir2F4wdw9EWSjwEmb5C6xmMhpQ7z9OPAA23KzzjiQmA5j6cnouj4j2rAWbVnM41SRMxpsK5vvEPaJEyHv0JRIGnCxwxzQdNzeXTBhlU1G-AgCkxxMdmlZy4VBvcMVQnr_lsvEb7DhFxP3ksWzI5v82wpwYrRV495PNTtWLwuELKYnREAZ2dC-SgEuhtSs2t9ozRfZEePKSW17wQuIyJLlrojDQ0bm1hasK7yjk5CXCLjIPSZ7N_OueWDqQecIRIfV8OEnAKy9y-fO7rCti4rVhsRXvfoFRb-riLyhTFzSQ_2NjzJisxWXRRZ93ej50kDLkbPHtoEHMuWP2vOh1TmmZ-4XbGT05NV4AmclWWcgLUNuqAd3fb3w0Dsx-WEro-kIrBG5He9KMwO6-0PwCZ4JmOF9UcY_fK46CpHjPgw9FIWSLUSXHrBI5TylG0QHBsNt92vfptlmvznzRXqVAr5piTv1MKqVbZmUhvCWHwQqcdL7x9GIGu6jMG0ynpeDi6Xh-PJwTegs04mnW-GFKIEfMqjv1cukEmE6D8homwO3wfEzC_K15SbX7u_UiU1ExszJ2HgUqbZzLPX6itgVxYJi6diLoSUu9qwMMHSUX5mJeYuA=w580-h420-no
.
.
.
PÉNÉLOPE FILLON AURAIT CUMULÉ 2 EMPLOIS ET PERÇU 29 000 EUROS D’INDEMNITÉS DE LICENCIEMENT POUR «17 MOIS DE TRAVAIL» À L’ASSEMBLÉE
7 FÉVRIER 2017 JOURNAL DU DIMANCHE /
.
FRANÇOIS FILLON a beau vouloir «faire oublier» le scandale dans lequel il est empêtré depuis deux semaines, rien n’y fait. Des nouvelles révélations, à paraître demain dans LE CANARD ENCHAÎNÉ, enfonce encore un peu plus la défense déjà bancale de l’ancien PREMIER MINISTRE FRANÇAIS et candidat aux ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES.
.
LE JOURNAL DU DIMANCHE INDIQUE :
.
Dans le détail, PENELOPE FILLON a perçu en août 2002 «16.000 euros d’indemnités, soit l’équivalent de cinq mois de salaire», alors qu’elle avait retrouvé un mois plus tôt un emploi auprès de MARC JOULAUD, alors suppléant de l’actuel candidat de la droite à la présidentielle, selon l’hebdomadaire satirique, qui assure qu’elle a «cumulé deux salaires durant un peu plus d’un mois». «La législation ne prévoit pas un tel niveau d’indemnités de licenciement pour un collaborateur parlementaire», affirme encore LE CANARD. Ces indemnités portent sur la période 1998-2002, pendant laquelle l’intéressée a été rémunérée comme assistante parlementaire de son époux (165.686 euros net de salaires sur cette période, selon le site INTERNET du candidat FILLON).
.
Outre ce cumul de deux emplois à temps plein et ces indemnisations douteuses, PENELOPE FILLON aurait perçu pas moins de 29 000 euros pour seulement 17 mois de travail entre 2012 et 2013 :
.
Par ailleurs, lorsque FRANÇOIS FILLON a mis fin, en novembre 2013, au dernier contrat de son épouse à l’ASSEMBLÉE NATIONALE, celle-ci a perçu «29.000 euros» d’indemnités de licenciement pour 17 mois de travail (rémunérés 65.839 euros net, selon le site INTERNET du candidat de la droite).
.
La police française n’a trouvé aucune trace matérielle prouvant un travail effectif de l’épouse de l’actuel candidat LR.
.
.
.
2 FÉVRIER 2017
.
PÉNÉLOPE FILLON INTERVIEW OUBLIÉE Reportage Envoyé Spécial d'Élise Lucet
.
.
.
REPORTAGE ENVOYÉ SPÉCIAL AFFAIRE FILLON : LA JOURNALISTE BRITANNIQUE KIM WILLSHER DÉMENT AVOIR TÉLÉPHONÉ À PÉNÉLOPE FILLON POUR S'EXCUSER
6 FÉVRIER 2017 RT
.
Quelques heures après la conférence de presse de FRANÇOIS FILLON, la journaliste KIM WILLSHER, citée par le candidat, s'est exprimée sur TWITTER pour contredire les propos de l'ex-Premier ministre. Elle n'aurait jamais appelée PENELOPE FILLON.
.
Au cours de sa conférence de presse, FRANÇOIS FILLON a affirmé que la journaliste britannique qui avait recueilli le témoignage de PENELOPE FILLON en 2007 avait été «choquée» par l'utilisation de son travail qui avait été fait dans le cadre d'un reportage diffusé dans l'émission ENVOYÉ SPÉCIAL.
.
Mais l'intéressée, KIM WILLSHER, alors correspondante du SUNDAY TELEGRAPH à PARIS, a démenti avoir contacté PENELOPE FILLON, et a manifesté son soutien à l'équipe d'ENVOYÉ SPÉCIAL.
.
https://lh3.googleusercontent.com/vt-XHXQ2QnMP_Zk4hCuansLbDHnBnRd-EgRtOqRDmFc2TsENGgt4_9Iu97uxKj2n-lUv3MGIakyL9DLYktQR5j8GDixP-if-s1lGyaF3rwrhC83hGwe2yZl-6N-WM6tb5CsWmsZjKvIZM9lD0nPoNKfyvwfKgRjP3INoMsq4R2KKo09FANcUwyemqztogpMNBqTt-JZoFjxyrgPn8BeIv9UzbMyRCRpGEnvxuadk45w2S7Ybk4K-XGx5MhgVgo0g-mMBdTG0Ci81QShR30CeWpC9PK3GxYXaxJJoR7xqjdQzDCr_-rxJ0qa8PzqxhFzqHLWVwxmounZaDHGR33TnvZbAd2fvrUVYydUnWGMS0Ye7gJwhVXUFvoVX3WfpLmbPFHwyzj4O60lOQd09Kag98QObmXnkgboWVMRjOldMV72YABbm_H_2kiK0__z08G2RrNLEbtdrJ1vzsL5DjzCIxmkEys7Gv_8L0w4NDW1viqTb36miJ8PJs8yUAW20kBTcIinATzjJCz0NktQUg_xUkuw-QairLtfXj2Df35oyqb9DXNzmVrlrIcSVlHxo_LJjdysDEcScQjk_NLPXcgt7fBq7F1HETSCD2wZwGC6Y3GlQnjtn47bo7xf9vD8Fl9AZzAeZAm283i1YXm666JsKPog0n9oeQjE1w6ITE01thvQ=w500-h224-no
.
«Cessez de m'attribuer ces propos. L'interview et le film sont dans le domaine public. LES FAITS SVP», a-t-elle martelé. […]

https://lh3.googleusercontent.com/9Bb3IeQXcY8_TGoAD-QNOZesvSIus3vApj5LpaxE7OufClqMkzcWKaFCiLRlnJDvIYx_bBR_9jkjVtjtivRYC9xo1gr-9WrCnEKyxYObD7Y-Y7cIN_fg7uclIaHxmFA_1F1dGOqF-pKo-VhRq7lj9-oVb_j9iJvXGZ_-JvXh3XNO1LGdAn1Voic3pygDF4_3tToPlekJVfVD3pJbR_nhA-UbEpWhAsZIpzM4isX7QatHPsaF0RlY5y9wscxqUEp-Z-Uep0FE22ubCLdSSWVhYpzpR0aYGrBOykqdY5JNVw5VyC8uCpzuUyAvpaEMmc2zFA6gvI-b3qXEL3nN6owfmz8EErAuJe-XPKGtFHWcJFVhnLiREmD-TghVkGk0a84WZ9aZE_4R1QIYTMctg37XzQFGdO9UWfdRrTRWINP7c7k2hi8a5vrStOsJwrgTaw16BgQPPZE3RMgt8bTfDRoabjH9nPMkx-El-q1AtiRRfDmktZzQcJQBjVLH2nAhN5jfkQ7Bmx3vqIWrlXLCst-1Mlv6kLECONthRcNsqL0Tv43Wk-pzafIaxV4W67x_JcQoxOi_a4hTgDrOo9YT6zwYciNxrh-6bryKLWkJzz60ZqPdqDmCvmDR98RvrOGb60MzPz5YuUrZz3gZsdApMXfM-OIMq7FDb7MkvfwA-EIfaL0=w479-h182-no
.
.
.
PÉNÉLOPE FILLON AURAIT PERÇU 831 440 € BRUT COMME ASSISTANTE PARLEMENTAIRE, LES DEUX ENFANTS DU COUPLE 84.000 € COMME «ASSISTANTS» PARLEMENTAIRES
31 JANVIER 2017 LE POINT
.
Selon le «CANARD ENCHAÎNÉ», deux enfants du couple étaient rémunérés comme «assistants» parlementaires quand FRANÇOIS FILLON était sénateur de la SARTHE.
.
Après le coup de tonnerre de la semaine dernière, beaucoup attendaient LE CANARD ENCHAÎNÉ de la semaine. Dans son édition du mercredi 1er février, l’hebdomadaire publie de nouvelles informations sur le «PENELOPEGATE». Il affirme désormais que l’épouse de FRANÇOIS FILLON, PENELOPE, soupçonnée d’emplois fictifs, a touché au total plus de 900 000 euros brut comme collaboratrice de son mari et à LA REVUE DES DEUX MONDES. Par ailleurs, le candidat de la droite à la présidentielle a rémunéré deux de ses enfants comme «assistants» parlementaires pour 84 000 euros brut quand il était sénateur de la SARTHE entre 2005 et 2007, affirme aussi l’hebdomadaire.
.
Après avoir évoqué la somme de «500 000 euros brut» la semaine dernière, LE CANARD chiffre désormais à 831 440 euros brut la somme perçue par PENELOPE FILLON comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant MARC JOULAUD. Non pas seulement de 1998 à 2002, comme écrit la semaine dernière par la même source, mais aussi de 1988 à 1990. MARC JOULAUD sera entendu mercredi 1er février par le parquet financier. L’épouse du candidat de la droite à l’élection présidentielle de 2017 a également perçu quelque 100 000 euros brut pour un emploi au sein de LA REVUE DES DEUX MONDES.
.
.
.
PÉNELOPE L'ÉPOUSE DE FRANÇOIS FILLON SOUPÇONNÉE D'EMPLOI FICTIF À L'ASSEMBLÉE NATIONALE
https://lh3.googleusercontent.com/jHK9uz-6xdcjy_TPsX0LHD29TyNBRjV7jVqts7udNjlE2UMX5pvi65_B2boAUkSYYf2xUR3bisqyUnBJKqegwR1kV4bXyfMtvfy8dPvcw9qndlF2S7dwPScnfJ9mBBtOAPXqYTMeMw_C65y6yMSYclql865Ru2N3aIBekqifGmv0qR4vnMpTkhUIhpexE_LGpYjWppIR_OTHWApb2vheDiBKjapIkVP5hGn7f6OD8dKEfq0jk-XrFkn7DULR2akbFn45WV_qWn3OwORUNz4jCJKLzp5nqkPUIbD_b6m1S_CZltazzOQp_HjEQagHHsSYFCDKheOdGvJmzh_4Oj20kfFRSniW4YgygOfTNtzhpnqbwthP3gwg7sy1mi2MsM4wou5nFWLwzTPYwpYeybJvGYqFmWjql49X8mKFYdoYO7k5JJ4P9X3GbDct49OYx9qTkgg05g54OjYlAzTD3ppiCtDPG3zBvGknc2sbA7VviQ2O8albC-rINAahpPGblUD_xcrzdFPmhIMEAnjJp2ZenN56aS-EyDO9vgHotfznBzz797hwk5BwbvzbvKZvE92WdSu2zvsPXuwRZ-dYoMJEeQrpUjyRmlXQ8uLlBXUUsD5DGwhSFZ6SZjeIbetKlFATJVSAOUgKXOqXOY6NHmdesE_AP-wFMIvh-fbJAdM7Gr4=w580-h285-no
QUI DES DEUX AVAIT UN EMPLOI FICTIF À L'ASSEMBLÉE NATIONALE ?
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/KiT2LuaVNl6FS55D0iADIaWqJT_C1RMgOntlAh9fowxRpebIR2x3iYRDa78P6BRAVVo0y5iLmiHsNU6nLoShdauGyOcJ4zd46dYynZwfPl7o9qbl1SYISEQOegbj34zS108soBD03udF2JANkUy322c7TTbiAvqih8Zie1k-8sgGlk02CRD0P48RebO079BM0LTzIBSrrvAMjRF8dTp-otmXK5V9RWe86_hlKG9Tw0ml3ERgehDxX7nJG2qHwb9VlBy2IibzSBx6pRIU3-rSyNvjtciKFekSqWRNXUEP-YDY5aE0lt-NqKJB80bxN9DANemJFvX83ydu4Uy-94ksI96MT3pKUWaYPkvHy4mJEh6pN1JELbZ9NpBCFk3gWFFVAKdRO_wNuzcCIUmYwJz7rEB99hNvFA3smMUf02ld6nXZ-DWPObnUP01vQZ76BqX03kF66u66K-pGBNaE4rRVfMERm0tqwMd7rUObwUZgtVFZhn5rPpCyRRVOSDSFgnHMAMRNaEf_k54b0xyPrZJvY_yplk12m-F1hfk6wPbpglIkqGzB2enlm1n8QqGuskvgl1Yhv6iBCH5FVNsJfzHQX3kyBNeAsZpfNlU4dj1Znupp0SF8bo5iL11h39vfaEELSPLgCzxF04ie3IL3mtj5POU-431qYrvY42gW_CsajUo=w280-h283-no
 
PÉNÉLOPPE FILLON : 100.000€ POUR DEUX ARTICLES DANS «LA REVUE DES DEUX MONDES»
26 JANVIER 2017 MARIANNE
.
.
VOICI LES 2 NOTES À 100.000€ DE PÉNELOPE FILLON POUR «LA REVUE DES DEUX MONDES»
.
Le travail fourni par PENELOPE FILLON lorsqu'elle était rémunérée 5.000 euros brut mensuels par «LA REVUE DES DEUX MONDES», durant 20 mois :
.
Deux notes de lecture, publiées en septembre et octobre 2012 à la toute fin de la revue, sous le pseudonyme «PAULINE CAMILLE». Ces notes, les voici : la première fait 2.500 signes, s'étale sur deux colonnes et concerne un ouvrage du romancier LUCIEN AZAY, récompensé par le prix de «LA REVUE DES DEUX MONDES» en 2012. La seconde, publiée le mois suivant, est encore plus courte : moins de 1.000 signes consacrés à l'essayiste WILLIAM MARX, lui aussi sélectionné à l'occasion du même prix.
.
LA PREMIÈRE :
.
https://lh3.googleusercontent.com/nuDLtDy-cp--TLBOwnv0Tr4sH-VUoW-z1zTt0Vi71u5-HIEj_vM4Uci_QkmqY-VXrIo3XcbtcxVYZGJq2GevbJZjm4dLlFHVjtmJmWRvLIavrOFlMBNGF-emCKV8oAanlMVZaceLgZEIR_O2edi-E5WXz7G2GA_NWkMB7s0IQSpzNndgvfwHTKNtjMzSUJ9mySZ1lA0-ItQQNzbxENjRmxhNMWuulMi1H2OrPj-nYt3O7GllTiTfjlVWIHVnaPxsyHgxtbekFSACw6lRI0BA4XD7Q91qmFGOh5ZZFJb68dy6e8L0w40QwPdGfXqf3QOivaOn0qaIigjqN8U7NOMyJa8gtU8TttjE-CfRi4sPUMQ6IWt0GRZDbBNm3ISTueLPqRwGJVBaPc76VR-PQoocWbQu3Ug1ToijQ7-uWHbvF5C2bpu81vJ_jFNE45oqTQ2oQp8WsdMVzW2CdaDA2Cv7Pkc6XlbLu4aPeiQ9YDKDemsKjW18iHS2chq_JGQ_cwfdCKNq44Ku2Y2Zr_WP4jWjwogeG8CHtHg1E1wOMUV8XeJtLMd6S7hftOjUe2KNEpWjt-066pT_ewIvfWMEa4_KMMBWLVn7VMwzRuvxffCLj43lIY49HUfb7rDDkhBHyDaCphxemg7_08OrYiQMgCbUHHn34TNqGMEx1HBnzfdWdgk=w741-h845-no
.
LA DEUXIÈME :
.
https://lh3.googleusercontent.com/7LwhglmrfItEE6GFtWybMin6zcHdIP3OnL74K0r3uPxomZjWaShJn8gv1sliwpaS3_nlZRqvJgiRBKMoMIHXgF8veoweyDnioCsHETA1rhD20GZ5rc9jo7npyKRI75yQVsRqdQLsOuIGZjCavctP1QDsr2StN3ViHuEd5bppy1EE32865BDGQsxMYSRAeMQp02DGebs2NkKvRmDdwoOXLn6yU2bWMG4b2la3UHtAtojR5hoOQgRAh_P3OdILS7Ul3jWB_kAR0x4gtR1BtEmbHNJNq7nwX2FKIl2ngzGlnlw6uaqTmOFQ-SwW65QDOtcA1j9xDFavHGO-sCgd1CHBImXRgbd2PrN1PUSPhqc6w5pdzpLj4UKivZ07AH0dCZXwYCPKGqNdUSmbEoUklQuNCV-ctq7sPVk1QvLYLFWnrPyPL_ZAcEhOLULSQygaruqZITH3D0WuuQCXwes8AIHrFgTcYTODHXe3oZAXO5uoueACgV7adE7y03a3wDJWrUt-glvq0Z-tSLf3HCeWTM2cxVZHvocZWx-xbwOYbRGuVWTMoQfNppim-9OD8R1OwJJB346jLUSx1B8fK5PEqmdXL-DUfYZR_He4peDbOGd1VhQhtOHqDysInqqYug8Jt8Tl7DBrHLLn9SyhH0zMAf_OvwBa37P8IoF9_SMwuOw6ypg=w507-h845-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/zqzlhj0ykAZFQyD-MQBEK_mLcWmaAltS5eR6dJdR4OIED2QUAYVb1EiqPjiNl0Z-pNK74g4l4YTeZFldOHXsLhSNSZFQIj1EiP4P9qkNkIuTNU9jLT2vkizzNYkPG6-IhnLEF2CnSZjsmEMr_4pDFBId9RLrjguLsO2lhbAa_qYSq8zHyxi70qFVDGDmXVvEL_QD9F8z3KVKwciRMyKx78I-i-oEmYByXN6H-7DRwK7US59Fsy0zL-vjlJ_YRCYnsWVM-aIomzxSHAvMnSQwZyRxLBNZckD1kaLN3bmv-rLmP_FZJizR_YEILO6ERMzPwc8xnRi98N8la19qBkOf10RWe9Lmz21eNF5QFvrJ5mIBmrwSUEEr7qnMov350sOeo6TDDlFZUMHZTsrnXwnr9McrnjG5C6_1tBQvzH7qXvkiuglGSAz67UgpBCveiUJuF2s20Yr3_i79G0CaC4azkdVerfcqvG-7wdR8Iuc0GHlF2AX0NbiqGzgQWaEuD3LSZqfC9HYs1sGfAPnBmJI_buEFsZnXTYlxMCOWuEKrB4DX6OCQMvQcmipq7B7Kq--Nvmhnx0kqw5Niu9Y696k0P5lpVeA6E_-whtqm_pKhtTHN-QKxC6hwYtECjVe6t_viJA7bLng7ofImXPb8TLdTf5aGcI5sjbwzHkeFyxkCLPk=w158-h177-no
.
FRANÇOIS FILLON ET LES FRANÇAIS MODESTES
.
https://lh3.googleusercontent.com/K5csLbedrMSJF3srWJekpWw2MXYvzyBCnlnlWNnPabNl3xWKO23kR7621xckybH5Do7yJVqogC6vZDjkfl1wxmnUq4f7Zl5XeGJyJYf2UrqXOkYHAurNLxXHEhxl52Ymd-JIPfCOE5u3VnpKklIHD0tB2SnjU_Wp63OxJmXRWGYfXBWdJayZqGJ9h5gC7l6lY3UgLsXLe5hZwXhkdXvR2FQqrWt-W4RWIikWN9HR6vWzCdrsULBlErPGwmneYMzwDxPWCDG6Rn8AI46kwTdgSH1o2QZJB0jW6x36-He6jT8tw1jrTY4hy9ygx8aNLSNO75XnRaEPhciFlt8glSD8b6RAhF6EWC6yIwxuVPOOJJyKQMqtKUguaMydvy3HcrK1GEPp-V-npeTz4rQPHN63uGnWY-wnkMk1SXm56P8ulQcppMW_XWl-aQr79lVSPLsuf9xTDhENGJzTmrkbuMSqdqAwesreKY-ujgBISaFJlPrlDk59DkD0BFX9OZY3tptqRKnNTlWQJt1tOyRyNK9Q-Mb6CyGaBNp84pYmStPSd1D9JZBuU1owziWpM72TQyO4P8f91iUQnW2GXRGLSuMd-Xt51Jp5CufDirLzPpUaBg_A4XsKU6FprZU4fnkrqG-Tvons2BT1LtNWNm-3Y1KXCtqqcP-WIM-9_Ciez6vUOqw=w280-h186-no
 
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ZZWmvPLnsXguEdWq9vzVduLEsN9dFQ5sfmgrFE8CHtS_0IvmTffToy7TXWufyk1y2otoMq36tOrse_MGbL4N7k7dYMo4I_Zci339GgS77z71LlNF9STleeUGuNUk66yZrypzIMeRozByue619De4xdgh03osS0-VIBuC12lJZV6y_YM1sab9Tt8WePIhDQ6geACpvcptZO_Au4B5w4x4OPFr6RBw2B4rxtT3XjSWQ7_xhBmxZMKc_xCOWh4HS9wLjDQ37TuM_dQCBjLfLSmrEtF4Q9tD-v4imHYKJM5vfvowB6gSVa7Vvh0lcdWqm9SvYSre_UXZm5hXLe8AKCFRDwqHBdYdywbQp4rrzouugzqtxYapLxskBWGBI83KBuf9quuW6hC_CjQ9TNrjXdZroNHKwcqiej_HfMjvHQi84MY5StusTFUJFMJlOzHPCd_p3afxisnpYE2vdEioF6ri4_pYOa1CWlfwELZN6HEFt7jY38H8kcKLzp6MFuH7vvg7TmtWn3Lbz7eowfOCOIuNd9hEt-c0nb0VxBqVTjUszQyixB0D_p2HoARBBnlYkXx5pcjNmyBZxHCfANkZOdDGiYyE_yMmIEGSLubTkZbUA83KQ5hj7ndmF2yXMTrv3UPQGwT8VuOj9XjUv6JrKsi5XIhQ0zFRkWU1WbB1RL2wg6Y=w176-h96-no
.
LA RELÈVE DE FRANÇOIS FILLON
.
https://lh3.googleusercontent.com/TdtLrmrbHuZDTLiGLhwJURGpiZkInEvI2acFHvZA5Ipvgiltoq9DQOF-jOAUz2uwnEUpCx5Kbv3V5DGK1x0bKUcRCEYNbuJza5L_FVlElKDOueCsAVu6DPu5ceSZNezHaGV6wElrZf0eaarWnjNTlMVJUwjsDtRG7CMtc2is0TA4qjip1Kml5xrMSL3ofFGf6gis0-8ADnE4H-cAWDjVJfG_z3j4mnx2jrHCbcAvrKr9Ai8FzbOXoJ9GHWZFikOXJAiuu-CE3s5hEcAe2T4EnDe4ihAUDQH9EvVQtYR9jttHj9311jne-obvRgj6ab4SNI4yCIHtBcMV1MQaUZF1t3_cyNYWNHXSfyvf2NDUQBBRq7OzWDAPRZ8xls2AEhV44Z-y4qSgvfPQoNwQqkloSMMtWjGRi6ja1e_4OVaKKzr3oDxwP8AkCI-DD8Rlwkq3_OZ85bwfiG4Pg32d-rhk-GawHm_WpYythnoSugs4ifMRWBurX5rrtUYkTKWEktCn3AkPY8MSp2wiIKK_2l9A_5Bg9Ec1Y6DxmNABGbQmxLAB8w4ZaX_Gaa60eqgGmhfS0UZug-RyUmI8ZgT8O6Wi8ZtUiAQJSp_97EN9KOqjT_U0dOimhfUukqiyFcMwLxoWfcJLndW5gyeqmk1Hrww7MV4sKQGquHfCQ33nvqo-GGI=w280-h210-no
 
BAROIN2017.FR, WAUQUIEZ2017.FR, BERTRAND2017 : CES NOMS DE DOMAINE QUI FLEURISSENT AVEC LE PENELOPEGATE
1er FÉVRIER 2017 / RT CHALLENGES.
.
Alors que FRANÇOIS FILLON est pris dans la tourmente du PENELOPEGATE, des noms de domaine au nom d'élus LR suivi de 2017 ont vu le jour. Signe de la recherche d'un PLAN B ou simple plaisantin ?
Mardi 31 janvier 2017. La une du CANARD ENCHAÎNÉ révélée en fin d'après-midi plonge à nouveau le camp FILLON dans la tourmente. Une semaine après le début de l'affaire FILLON et l'annonce d'une enquête sur les emplois de PENELOPE FILLON, le journal satirique fait de nouvelles révélations : ce serait au total plus de 900.000 euros que la femme du candidat de la droite à la présidentielle aurait perçu comme assistante parlementaire et à la REVUE DES DEUX MONDES. Quelques heures après ces révélations, deux noms de domaine sont créés : WAUQUIEZ2017.FR et BERTRAND2017.FR…
.
https://lh3.googleusercontent.com/OpSqP8e6zh9GFYW8A2QoPXHKubknddnD5xAV9KnM4C842kcLSzsEVuYlclrhbQY5ZcaKlZ1m1o7z7r_TtFLiMsIgxzLW4clCy8KLWd-kYjvjnzrppChqy8djaWyKQWszKCdeRXsQQsBoWiPExDrpffMWI7vGFNyFDALZF3oENejrAnmI--6extmItvd4fFmRvd-8rw4k8Lwdr5_INh_aHRLA60JBbKWDTN-WJo0K6xt-FNJi_7fet0pkuuolLH8O647ULj8sQ80M070FoBK4DK0JkkbKDHIcP4qYgGF_wG2pWt8lA1auAwY21aQMN8Q9uQUmiO6rpZ8unZ9JiCVo43RhB_OqsktvQKpIMInPeuNVsEPnYkju-qAPznE0TcSRJ4tf-2UlTq-TPOre5q3688PshchMFRVpchtpA1jwfIHkkFP7LAPh6wxpCvqY2HyHINiyf47vRDq6b7c9X6jVJdkS9Y7OswCCdExKVuoQcoE8CIFK4RwVGhIno34RxJgfaKM_xv3xjEJioSym7VT8GrFu7FKBucD0gAyOYqqX_9RbPW7D5OrHKPsEvc36-fkUc7-BwddKibCtWzEG8_Zxc9OEDRB0wKTQiJEyaY92qOF4UOmVILAC35LvRAE1jjmjFBOl4ewyUNFxOpUm6X56U54kczrE9o9yLfAwd0u2JwY=w244-h198-no
.
Une création qui a nourri la spéculation sur d'éventuels «PLANS B» : LES RÉPUBLICAINS seraient-ils en travail d'envisager un après-FILLON ? Difficile de répondre à cette question. Car que sait-on? Le nom de domaine WAUQUIEZ2017.FR a été réservé mardi soir à… 23h15. Mais impossible de savoir qui est à l'origine de cette réservation. Contacté, l'hébergeur «GANDI» indique «ne pas avoir le droit de révéler» les données du propriétaire du nom de domaine. Dans les informations accessibles en ligne, il est précisé que la personne «a choisi de restreindre l'accès à ses données personnelles».
.
C'est ensuite à 23h52, toujours mardi soir, qu'un autre nom de domaine a été déposé. Il s'agit ici de BERTRAND2017.FR, faisant référence au président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand. Le nom de domaine a été déposé auprès de l'hébergeur OVH, basé à ROUBAIX. Celui-ci précise à CHALLENGES que la personne ayant déposé le nom de domaine a lui aussi demandé que ses informations soient masquées. Enfin, un autre nom de domaine, BAROIN2017.FR, avait déjà été déposé vendredi 27 janvier par KOALAWEB – JUNGLEWEB, une agence de communication digitale. A noter que si les sites INTERNET WAUQUIEZ2017.FR ET BERTRAND2017.FR sont vides, le site BAROIN2017.FR présente un logo assez travaillé et renvoie sur des comptes TWITTER, FACEBOOK et YOUTUBE non alimentés pour l'heure.
.
Le dépôt de ces noms de domaine pourrait donc tout aussi bien être une spéculation commerciale en vue de les revendre par la suite. Ou simplement une plaisanterie surfant sur les rumeurs de PLAN B pour le remplacement de FRANÇOIS FILLON s'il venait à se retirer de la course. Ou à en être empêché par la justice : FILLON a imprudemment annoncé qu'il se retirerait s'il est mis en examen.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/mERpcg_UlDVJx91QA7HJOYxFAJdFf1QNLlHpajqZiGOeFdLFTEIBgcEpsv3eDUgNG7ZqkQn_rPg4pOWw7Vh4aNhRaec2nb_7fHFkr6mIpQZSt71msR4OZ8fT-C4eT5O9R6xbuJ-CmiNA495MUmAciqnNK06m6njwky4NHTFedqttQGEtyDNuVjH9YCnBjjGuz7zZmNPtTDRwbMpNu8lcQbML9f8YXv3jBc1q9c2lLIwkYVCBSnnMbXjNYFdySu9Tsb4zi51H2-2vfxhGlKesnUgBseY-9CnoY8DejRPv-SO_KkxUwSagajTElr5i_2oodA-nCo20CgTTFaL0lQgECDZdFDo0oeAcDSX5ugZYeEpiQbHLq5796AoM23QxI13E39ihuCk-9WNXoBum1aDpPG0b7U3hADiW2K582JimBy9Gw2BFTv0kmyZA59TyXghCVv4u1YAs_Fdu7LXnZtID0_yVVLulXiaVPUm1eB_81gxJK01oHwCTtYhTmpHK-BsrbFQK4IBqiKSbMgIcZ4C_o9hg780lYvvvFfZ5wooDbNFlqA3TRfVVRfKUAjezaoRbPdJlDiKF-kEq9Sl2H-TVxEJe8RL4WC0Uecww4nTJKOk_YGrFDtGMBODoItKPatfL6xXSi5_iF-X7Oe2UGxCwZ1r89z6n2OjmHM7m6EDOoDU=w84-h57-no
FRANÇOIS FILLON ET L'ALGÉRIE
.
QUAND FRANÇOIS FILLON PROMETTAIT À ALGER D’AUGMENTER LES VISAS POUR LES ALGÉRIENS
.
«ABDELAZIZ BELKHADEM PREMIER MINISTRE ALGÉRIEN, qui n’a pas évoqué le dossier pour l’heure, a plaidé pour «une plus grande fluidité dans la circulation des personnes entre les deux pays», une référence à la question des visas, qui nourrit la frustration des Algériens.
.
Ces derniers, confrontés à de grandes difficultés pour obtenir un visa à destination de la FRANCE, dénoncent une politique de quotas qui ne dit pas son nom.
.
«Nous avons beaucoup, beaucoup ouvert notre pays. Nous sommes dans une perspective d’augmentation de l’accueil des Algériens en FRANCE», a assuré FRANÇOIS FILLON, précisant que la FRANCE avait octroyé 126.000 visas en 2006 contre 50.000 en 1995»
.
LU DANS AGENCE FRANCE PRESSE DÉPÊCHE DU 21 JUIN 2008 :
.
«AFP— Le CHEF DU GOUVERNEMENT ALGÉRIEN, ABDELAZIZ BELKHADEM [islamiste notoire], a interpellé samedi à ALGER son homologue français FRANÇOIS FILLON, en visite à ALGER, sur «la nécessité d’une plus grande fluidité dans la circulation des personnes entre les deux pays» […] La FRANCE, régulièrement critiquée par l’ALGÉRIE au sujet de la circulation des personnes, fait valoir la progression du nombre de visas, désormais octroyés au rythme d’environ 170.000 par an, contre 57.000 en 1997» [sous LIONEL JOSPIN !]
.
Le 7 juillet 2011 – Invité dans l’émission BOURDIN&Co sur RMC/BFMTV, le MINISTRE DE L’INTÉRIEUR DU GOUVERNEMENT FILLON/SARKOZY, CLAUDE GUÉANT, se dédouana d’être xénophobe en démontrant que sa politique était ultra-laxiste : «La FRANCE n’est pas fermée, écoutez : 200.000 autorisations de séjour par an JEAN-JACQUES BOURDIN ! C’est l’équivalent d’une ville comme RENNES, je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que ça représente» Donc en fin de quinquennat SARKOZY, on apprenait par son MINISTRE DE L’INTÉRIEUR censé incarner une ligne dure, que l’invasion de la FRANCE est organisée avec une pluie de titres de séjours !
.
Les visas courts séjours comme les 150000 pour l’ALGÉRIE (chiffre 2010) chaque année (170000 ne fut pas atteint selon les chiffres officiels) ne sont que très rarement médiatisés, surtut durant le précédent quinquennat car ils démontrent le décalage énorme entre la communication de l’UMP et les chiffres : juste pour l’année 2008, 150 000 visas pour le MAROC, 80 000 pour la TUNISIE,110 000 pour la TURQUIE et 130 000 pour l’ALGÉRIE furent délivrés. Le gouvernement SARKOZY-FILLON régularisait 25 000 clandestins chaque année, alors que la lutte contre l’immigration clandestine fut un grand thème de campagne de SARKOZY en 2007.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/RF4BmNPuknNTOE2NLsODFDWToKEXxkBMXwi1B9i_EurYVMycOPsU1gcV8R3odF-hMItS8_0dgWCL_GDhthereoLQciReenBBMBKYX4jrakWsvStm_87fxcpN1_JtME8_tZUngcYsTGoLF0n9KQRx-ePeUBkTAQt4A8GxOQtLZ0FFbEnC333mcCVP7E3NBYgO36mxMKFTpdXrBv_F69SUNOPXWq8QTUvBRK9MTmrie5VjZPUMIEeJJ8aUlvYvNa8CuZ9g13MKTueo_pmtYvcSmlLOb-y1QIHbcf8z0QOjOR-JP5uDLoAmCyIyu5HQ0J_yDrGZLovoo5hYVJBMy1rQR-ZiMDPVQTvOH3IRrhEsGjbJdpmCVuc80nC3Eg5NPrWQWR0-X9eTMwPc9QJZHW_t4lpPjg2hGu3D2HHRayVD50mgzHvr1sCkCttDMOuIV0PLkGYFB4BZm9KxasacjrpG2Bj_ss_ZUsuJCpR3mbjXXLba7Af4_tZFOPw6DUx5dBEP6HrDAAaxek6ejh2qvMJqi-laGwqkNNmMEQkkyT5l9vAjp4YicwVY6MkxNu1o0e2b4AcMJIBnYPyT5IbwQLOvtWMhBBQ5S6CBYEMItEy1Fo3gBA0JLYeejosoWm8TlKXkne7hkiV9SzGPJwnaiVvGVGkLUeX4bgnYdw2FD8aPYqc=w100-h87-no
FRANÇOIS FILLON ET SES LIAISONS DANGEREUSES
.
LES «PERLES» DE FRANÇOIS FILLON
 
 https://lh3.googleusercontent.com/fw4uFnqe0kBuq2g8yfn0I--f0BgUMmemWEy2RbrvDlYP_qGHsuG1NszulnAedHDNgjpxLMZ4JWBuL5VRc8JmsuiG5hwEcBkREbsq-yOBZ0DS_G_dFAQf0KxNAu0M8e3AtlocW7DozYng96k8m95pUroqQZCxlY6C1M4w5MnrIc0m1mOaQoADhagURowdwxh9BZ7Wp1N44-ecUTI-KAjMUjykiri-6yM_cljkgSPmFMKk4n_wj2KmlXwLlWTCLlMLfe_qGNB5LTrRaz1fWHrZxz5tLo5-KuN3gfwmr3VKUiVVUa9FpfWd-f6RYxdCITegcq_Ye2KHhGVXOEKgK4JXtiGeGvQvI9gDR16y4bxCDJHyu_dt8vFPO5AJ52p1GJZ-ClcqZaYLtwSNdWwpD_9eV4p0w-bnsjhrPvXeVhlh_mc-PxOX9ISVdf-KyXPtimKArvC2I7PrDovmMp2T1yZqxGegb-aHRx8foD-Ix29h2BDg-x2buovtx63A3hAw7Gbms7OV0JnjcXXXVIEJFAAFrW3avlBeBs4p5v156psYuakbrMjVAkZxq0lj_B89FEbUFyTgCwu1R5e4ZttGvn2KCwFLc833sy6Wz5S7F-fdc2uwPppJibYefQaU-rcdw-LQbTPh3qfqW379sf7tmc7KxDfDjK1qvfermFBZDQDHBhY=w580-h285-no
.
.
.
FRANÇOIS FILLON ET LE RECTEUR DE LA MOSQUÉE DE STAINS FERMÉE DÉBUT NOVEMBRE 2016 PAR LA PRÉFECTURE DU 93 POUR CAUSE DE PRÊCHES RADICAUX
.

FRANCOIS FILLON SALIH FARHOUD IMAM DE STAINS ET HASSEN CHALGHOUMI MOSQUÉE DE DRANCY 2014

.
.
.
FRANÇOIS FILLON ET LE RECTEUR DE LA MOSQUÉE DE STAINS FERMÉE DÉBUT NOVEMBRE 2016 PAR LA PRÉFECTURE DU 93 POUR CAUSE DE PRÊCHES RADICAUX
.

 
 
FRANÇOIS FILLON ET LE RECTEUR DE LA MOSQUÉE DE STAINS FERMÉE DÉBUT NOVEMBRE 2016 PAR LA PRÉFECTURE DU 93 POUR CAUSE DE PRÊCHES RADICAUX
Documentaire de l’OBSERVATOIRE DE L’ISLAMISATION sur la politique volontariste de FRANÇOIS FILLON concernant la construction de mosquées (discours d’ARGENTEUIL), ses rencontres avec d’une part les islamistes pro-niqab et pro-charia de l’UAM93 (preuve vidéo) et le RECTEUR DE LA MOSQUÉE DE STAINS fermée début novembre 2016 par la PRÉFECTURE DU 93 pour cause de prêches radicaux et de présence de nombreux djihadistes.
.
Le voyage de FRANÇOIS FILLON à ALGER en 2008 est aussi rappelé, lorsqu’il promit d’augmenter les visas pour les algériens (une dépêche AFP l’atteste). Pour finir, un extrait d’une interview de son porte-parole de campagne, BENOIST APPARU qui plaide pour le financement public des mosquées.
.
.
.

 
 
CES MAIRES QUI COURTISENT L'ISLAMISME L'EXEMPLE D'ARGENTEUIL MAI 2015
FRANÇOIS FILLON INAUGURE LA MOSQUÉE D'ARGENTEUIL LA PLUS GRANDE MOSQUÉE D'EUROPE EN PLEIN DÉBAT SUR LA BURQA
28 JUIN 2010 LE PARISIEN / LE FIGARO
.
Vendredi midi, la MOSQUÉE AL-IHSAN à ARGENTEUIL avait des allures de fourmilière. Les ouvriers étaient à l'œuvre pour que tout soit fin prêt à l'issue du week-end, car c'est aujourd'hui que le PREMIER MINISTRE, FRANÇOIS FILLON, vient inaugurer ce nouvel édifice de 2500 places. L [...]
.
UNE RÉALISATION DE 8000 M2 AVEC UNE COUPOLE ET UN MINARET
.
Cela n'a toutefois pas empêché la communauté musulmane d'ARGENTEUIL de s'approprier les lieux depuis plusieurs années. Ainsi, nombreux sont les croyants qui fréquentent depuis longtemps la mosquée et l'école. Cette dernière, qui dispense des cours d'arabe et de religion, compte plus de mille élèves, enfants et adultes confondus.
.
C'est d'ailleurs uniquement grâce à la générosité des fidèles que cette construction a été rendue possible. Une réalisation splendide de 8000 m2 avec une coupole et un minaret. «C'est la plus grande mosquée d'Europe par sa superficie», assure avec fierté ABDELKADER ACHEBOUCHE.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/yJsvcHQnmOjzzDrHBfGpVM2nM-ayb4-34HIm-ECbLdByP7QDZC6xOvmJ14W27nAB1mQLbWtq8OVHs7VSNp0hrVVi2hJ-Mhpop83NTdNLl-PvfWzpEu0ev8J_m0yeQ5kZXaYXi2V2xEjOhJuusyBpHfcfE-VtEgxkoM4ohRPlzDhv8CJoKvvToQZAiJLG8T42ICxNDFxv7hS8vzbybFmfX6sNEGnQTRnLl6qRlAIp_TgKmAvkyqwSZy3iy6HpxoDOlzPyyw05cuiXDswktyT78YGq6FCUuGxgrm_xLVAIJto7B8_vDb0XGPCOzxVHURKEOC3coXXkwYecbcSqHu8VMGQ_0DQwucEkkcBLwt1RJTAoEHsCJgSrkDrjC5UdFGnbvIt1Rd6pDT0TvbKqNpeVgNac-7K9NBCvRMVz3T84fkvhvNpUJwaGKgtNi9BnCyGmGDjhJ5enu9j8SUdJysSRTJ3O7BQreRBJagwgOj7l1xap-TbNV1ZqtjP3vfWrD_G7LQQJU1CpKgPaMRsmq2emQtgpITl9bR-VlT7hWX3clE3gk6qMkVzxeheOTYPNYukEGMGYReQsoqiY4UB3MqRykajfLrWwX2aFtac0ueAb7GiMI71w-uRzLTlFG9zxYwOFsmQBArgvQ0KTVC3oU_dGFkHwJYvSoLEfHYW9Voc-apU=w280-h214-no FRANÇOIS FILLON ET LES RÉSEAUX D'INFLUENCE : BILDERBERG
.
FRANÇOIS FILLON VEUT CONFIER L’ÉCONOMIE HEXAGONALE A HENRI DE CASTRIES PRÉSIDENT DU GROUPE BILDERBERG
30 NOVEMBRE 2016 BREIZATAO
.
Candidat officiel du parti «LES RÉPUBLICAINS» pour l’élection présidentielle française, FRANÇOIS FILLON a déjà pré-sélectionné ceux de son entourage qui pourraient se charger de restructurer l’économie hexagonale au profit de l’oligarchie.
.
Bien qu’il agite le spectre d’une montée en force de la «société civile», les conseillers dont s’entoure FILLON sont sans surprise des membre du capitalisme d’état hexagonal. Tous sont issus de l’ENA et ont piloté à ce titre les grandes entreprises française sous tutelle étatique. [...]
.
.
HENRI DE CASTRIES pourrait quant à lui faire partie de ces ministres «issus de la société civile». Issu de la noblesse du LANGUEDOC, HENRI DE CASTRIES était le dixième patron français le mieux payé en 2008, il était PDG d’AXA jusqu’en août dernier. C’est un ami de FRANÇOIS FILLON et pourrait devenir MINISTRE DE L’ÉCONOMIE. [...]
.
.
.

 
 
PHILIPPE DE VILLIERS : FRANÇOIS FILLON ET LES BILDERBERG
FRANÇOIS FILLON SE REND À LA CONFÉRENCE DE CE CLUB BILDERBERG TRÈS FERMÉ
6 JUIN 2013 L'OBS
.
Le dîner ne figure pas à l'agenda officiel. L'hôte et ses invités tiennent à cette discrétion. Début novembre 2011, alors que la crise de l'euro est à son comble, FRANÇOIS FILLON prend le temps de recevoir à MATIGNON un groupe obscur d'une trentaine de personnes dont les noms sont presque tous inconnus du grand public, mais pas des initiés.
.
Ce soir-là, le PREMIER MINISTRE DE NICOLAS SARKOZY planche sur l'état de la FRANCE devant les membres d'un petit club qui ne fait jamais la une des journaux, mais fascine les obsédés du complot : le BILDERBERG.
 
LE JUGE ANTI-MAFIA IMPOSIMATO ACCUSE LE GROUPE BILDERBERG 28 JANV. 2013
A croire les «conspirationnistes», ce cercle, fondé en 1954 par un prince hollandais et un milliardaire américain pour endiguer le communisme, serait le «vrai gouvernement du monde». On lui devrait la victoire de BILL CLINTON, la guerre en IRAK ou la nomination de HERMAN VAN ROMPUY, PRÉSIDENT DU CONSEIL EUROPÉEN. Rien de moins !
.
GOTHA POLITICO-FINANCIER OCCIDENTAL
.
Comparés au BILDERBERG, d'autres forums internationaux bien plus célèbres, tels la TRILATÉRALE ou DAVOS, auraient autant d'influence qu'une fête de patronage. Les convives de FRANÇOIS FILLON sont tous d'éminents représentants du gotha politico-financier occidental. Sous les lambris de l'HÔTEL MATIGNON, il y a là, entre autres, le patron de la banque GOLDMAN SACHS, PETER SUTHERLAND, le big boss de la banque d'affaires LAZARD, KEN JACOBS, l'inspirateur des néoconservateurs américains, RICHARD PERLE, le grand manitou de SHELL, JORMA OLLILA, le futur CHEF DU GOUVERNEMENT ITALIEN, MARIO MONTI, ou la PRÉSIDENTE DU MUSÉE D'ART MODERNE DE NEW YORK, MARIE- JOSÉE KRAVIS, par ailleurs épouse du propriétaire d'un fonds d'investissement américain.
.
Le grand ordonnateur du dîner n'est autre qu'HENRI DE LA CROIX, COMTE DE CASTRIES, PDG DU GROUPE D'ASSURANCES AXA et premier Français à présider le BILDERBERG. Petit-fils d'un ministre de la IVe République et inspecteur des Finances, ce pilier de l'establishment français est aussi proche de NICOLAS SARKOZY que de FRANÇOIS HOLLANDE, son camarade de la PROMOTION VOLTAIRE à l'ENA. On l'a compris : à un tel aréopage, même le chef du gouvernement de la cinquième puissance mondiale ne peut refuser l'hospitalité. Ce repas est-il pour autant le signe d'une vaste conspiration ? «Je ne comprends pas l'hystérie autour du BILDERBERG, s'amuse aujourd'hui FRANÇOIS FILLON. Je ne trouve pas qu'il s'y dise des choses si confidentielles...»
.
GROUPE ULTRAMONDAIN OU CONFRÉRIE D'INFLUENCE PLANÉTAIRE ?
.
Groupe ultramondain ou confrérie d'influence planétaire ? De 6 au 9 juin, le club réunira, à l'abri des regards, sa soixantième et unième conférence annuelle, dans un palace près de LONDRES. Comment fonctionne ce groupe, dont la liste des membres n'est publiée officiellement que depuis trois ans ? A-t-il le pouvoir qu'on lui prête ? «LE NOUVEL OBSERVATEUR» a interrogé une trentaine de personnalités françaises et étrangères qui ont participé aux travaux du BILDERBERG. Elles racontent, souvent pour la première fois, les coulisses de cette institution qui suscite tant de fantasmes.
.
«C'est un DAVOS en plus fermé», dit JEAN-PIERRE JOUYET, PRÉSIDENT DE LA CAISSE DES DÉPÔTS et autre camarade de promotion de FRANÇOIS HOLLANDE à l'ENA. Le célèbre forum suisse accueille plus de mille VIP issus des cinq continents. Le BILDERBERG, lui, s'adresse à un cercle bien plus restreint - cent trente personnes, jamais plus, venues d'EUROPE et des ETATS-UNIS. Les fondateurs du club l'ont voulu ainsi, discret et transatlantique. Le PRINCE BERNHARD DES PAYS-BAS et DAVID ROCKEFELLER l'ont créé en 1954, au plus chaud de la guerre froide, avec un objectif précis : la lutte contre le communisme. La première réunion se déroule du 29 au 31 mai, en catimini, à OOSTERBEEK, aux PAYS-BAS, dans un hôtel appelé BILDERBERG.
.
Les participants : de grands leaders politiques et économiques du Nouveau et du Vieux Continent - tels les Français GUY MOLLET, JEAN MONNET et ANTOINE PINAY. «A l'époque, le but était de convaincre les dirigeants européens et américains de resserrer leurs liens et de ne pas baisser la garde face à la puissante UNION SOVIÉTIQUE», explique l'ancien MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES HUBERT VÉDRINE.
.
Dans les premières années du BILDERBERG, on s'exprime en français et en anglais, les deux langues officielles de l'OTAN. On parle défense de l'EUROPE DE L'OUEST et contre-propagande. On réfléchit à des actions communes contre le péril rouge.
.
RIEN NE DOIT FILTRER
.
Rien ne doit filtrer. DAVID ROCKEFELLER veille. Le richissime héritier de la STANDARD OIL est un expert en opérations spéciales. Comme il le raconte dans ses Mémoires (1), le futur patron de la CHASE MANHATTAN BANK a fait la guerre dans le renseignement militaire, à ALGER. Francophone, il a poursuivi ses activités d'espion en 1945 à PARIS. Son goût du secret a imprégné l'esprit du club, dont on n'a découvert l'existence qu'au milieu des années 1960.
.
L'institution est véritablement sortie de l'ombre en 1976, à l'occasion d'une grande affaire de corruption qui a durablement terni son image. On a appris que le PRINCE BERNHARD monnayait son prestige pour favoriser le groupe d'armement LOCKHEED auprès de l'armée néerlandaise et que ses conciliabules avec les dirigeants de la firme américaine avaient notamment lieu en marge de la conférence du BILDERBERG, qu'il présidait depuis vingt ans. «Ce scandale a failli tuer LE CLUB, reconnaît THIERRY DE MONTBRIAL, PATRON DE L'INSTITUT FRANÇAIS DES RELATIONS INTERNATIONALES (IFRI) et membre du BILDERBERG jusqu'à aujourd'hui. On l'a sauvé en remplaçant le prince par l'ancien Premier ministre britannique, lord Home».
.
L'ODEUR DE SOUFRE EST RESTÉE.
.
En dépit de ce passé controversé, le BILDERBERG est toujours le cercle le plus sélect de l'élite transatlantique. Sa grande affaire n'est plus le communisme, mais la mondialisation et les défis qu'elle pose à l'OCCIDENT. Au sommet, on trouve un petit cénacle, le comité directeur, composé de trente personnalités du monde du grand business et de la géopolitique, celles-là mêmes qui ont dîné à MATIGNON.
.
«DE L'ENTREGENT ET UNE VISION PLANÉTAIRE»
.
«Pour y être coopté, il ne suffit pas d'être patron de COCA-COLA : il faut avoir de l'entregent et une vision planétaire», explique l'avant- dernier président du BILDERBERG, le flamboyant VICOMTE ETIENNE DAVIGNON, dans son immense bureau qui surplombe la place Royale à BRUXELLES. Lui-même tutoie la terre entière. Ancien commissaire européen, cet octogénaire belge toujours bronzé et courtois est administrateur d'une dizaine de multinationales. «STEEVIE», comme le surnomment ses amis du gotha, a siégé pendant des décennies au comité directeur du club, aux côtés de figures historiques, tels le magnat italien GIOVANNI AGNELLI ou l'ex-SECRÉTAIRE D'ETAT AMÉRICAIN HENRY KISSINGER, et de personnalités montantes, comme l'avocat TOM DONILON, QUI DEVIENDRA CONSEILLER DE BARACK OBAMA pour la sécurité.
.
Les trente se réunissent deux fois par an - généralement dans une capitale européenne pour parler de la situation du club et du monde. Ils en profitent pour dîner discrètement avec les dirigeants locaux ou les leaders prometteurs. En février, c'était à ROME, autour du nouveau PRÉSIDENT DU CONSEIL ITALIEN, MARIO MONTI, un fidèle du BILDERBERG depuis trois décennies. Il n'a fait que présenter ses réformes au club. Mais ces repas peuvent avoir une influence sur le cours des choses. En novembre 2009, le comité directeur se retrouve à BRUXELLES. On invite le chef du gouvernement belge d'alors, HERMAN VAN ROMPUY. «Personne ne connaissait ce petit homme discret et quadrilingue, raconte «STEEVIE». Il nous a fait un explosé très clair. Il a défendu l'euro avec force et brio, face aux Américains incrédules».
.
Quelques jours plus tard, à la surprise générale, le «petit homme» est désigné à la présidence de l'Union européenne. «Sa brillante présentation l'a peut-être ajouté, au dernier moment, à la liste des candidats possibles», reconnaît son compatriote DAVIGNON, sans livrer d'autres détails. En revanche, les trente n'ont pas réussi à rencontrer le futur président français, FRANÇOIS HOLLANDE. En novembre 2011, HENRI DE CASTRIES avaient convié son camarade de l'ENA, qui venait tout juste de remporter la primaire socialiste, à plancher devant le STEERING COMMITTEE à PARIS. L'adversaire de NICOLAS SARKOZY avait accepté, avant de se décommander. C'est son ami JEAN-PIERRE JOUYET, autre «voltairien», qui l'a remplacé au pied levé.
.
100 INVITÉS
.
Le comité directeur a une autre prérogative : établir la liste des cent invités à la prestigieuse conférence annuelle du BILDERBERG, qui se déroule début juin, en EUROPE ou aux ETATS-UNIS. Comme tous les ans depuis 1954, DAVID ROCKEFELLER, 97 ans, assistera à la prochaine, «si sa santé le lui permet», précise le vicomte belge. Rares sont ceux qui déclinent l'invitation. Certains redoutent encore d'être épinglés par les «conspirationnistes». FRANÇOIS FILLON, par exemple, a refusé d'y assister tant qu'il dirigeait le gouvernement. VLADIMIR POUTINE aussi. C'était en 2002 quand le président russe a commencé à vociférer contre l'OCCIDENT. Mais, le plus souvent, les invités acceptent, flattés.
.
«Etre convié à ce forum annuel est un signe de reconnaissance, une marque de prestige, assure THIERRY DE MONTBRIAL, membre du steering committee jusqu'en 2011. J'y ai été coopté en 1976, en remplacement de WILFRID BAUMGARTNER, MINISTRE DES FINANCES sous DE GAULLE», glisse-t-il pas peu fier. C'est donc lui qui, pendant trente-cinq ans, a désigné les heureux élus français à la conférence du BILDERBERG - «quatre par promotion», précise-t-il. Délicieux privilège pour cet X-Mines, éternel patron de l'LFRI.
.
De l'ère GISCARD au quinquennat SARKOZY, THIERRY DE MONTBRIAL a fait défiler à la conférence du BILDERBERG une grande partie de l'élite parisienne. Quand le français a été abandonné comme langue officielle du club, à la fin des années 1980, il n'a plus convié que des anglophones. «Ca limite le choix», ironise-t-il. Sont venus des dirigeants politiques, de droite et de gauche, des grands patrons, des journalistes réputés. Aujourd'hui encore, craignant d'être stigmatisés par les obsédés du complot, certains n'avouent leur participation que du bout des lèvres. «Moi, je regrette de ne pas avoir été invité plus souvent», reconnaît franchement le député UMP PIERRE LELLOUCHE, grand spécialiste de l'OTAN.
.
JETS PRIVÉS ET LIMOUSINES
.
La conférence annuelle est organisée comme un sommet de chefs d'Etat. Arrivés en jets privés et en limousines aux vitres teintées, les 130 happy few sont enfermés pendant deux jours et demi dans un hôtel de luxe entièrement privatisé. L'obsession de la sécurité et de la confidentialité est telle que le lieu exact de la rencontre est tenu secret jusqu'au dernier moment. «A ce point, c'est ridicule, confie HUBERT VÉDRINE. Il y a même un système de triple badge pour franchir chacune des trois barrières de sécurité». «Il est interdit de venir avec son conjoint ou sa secrétaire», ajoute NICOLAS BAZIRE, l'ancien DIRECTEUR DE CABINET DE BALLADUR et témoin de mariage de NICOLAS SARKOZY. Et «pas le droit non plus de partir avant la fin du week-end», précise le PATRON DE PUBLICIS, MAURICE LÉVY.
.
A l'extérieur, des militants altermondialistes tentent de prendre des photos des participants. Leurs pancartes dénoncent une conspiration. «Cette idée de complot est une farce, assure HUBERT VÉDRINE. Le BILDERBERG réunit des gens du même monde qui se rencontrent dans d'autres cercles». «Contrairement aux fantasmes, aucune décision n'y est prise», assure l'économiste et éditorialiste au «FIGARO» NICOLAS BAVEREZ, qui vient de remplacer THIERRY DE MONTBRIAL au comité directeur. «En fait, on est là pour travailler. Les deux jours et demi sont très intenses. De 8 heures à 20 heures, il y a une SUCCESSION de débats». Les thèmes ? Depuis peu, le site du BILDERBERG en publie une liste dont on ignore si elle est exhaustive.
.
Au menu officiel de la conférence 2012, à CHANTILLY (ETATS-UNIS) : «austérité et croissance», «l'OCCIDENT face à l'IRAN» ou «géopolitique de l'énergie». Selon nos informations, cette année, ils débattront de l'accélération de la croissance aux ETATS-UNIS et en EUROPE, du nationalisme et du populisme ou des orientations prioritaires de la recherche médicale... Bref, les grands dossiers du moment. «Les exposés sont strictement limités à dix minutes et les questions à trois minutes», raconte l'ancien PATRON DE LA BANQUE PARIBAS ANDRÉ LÉVY-LANG. Seul HENRY KISSINGER n'est pas rappelé à l'ordre quand il déborde.
.
CONFIDENTIALITÉ ABSOLUE
.
Autre règle, plus surprenante : tous les membres, sans distinction de titre, doivent accepter d'être assis par ordre alphabétique. Ainsi, lors des trois conférences auxquelles elle a assisté, la star du petit écran CHRISTINE OCKRENT s'est-elle retrouvée à la droite de BÉATRIX D'ORANGE-NASSAU, REINE DES PAYS-BAS (et fille du PRINCE BERNHARD). Tandis que la Russe LILIA SHEVTSOVA, kremlinologue réputée, côtoyait l'autre souveraine habituée du BILDERBERG, la REINE SOFA D'ESPAGNE.
.
Au BILDERBERG, tout le monde est traité sur un pied d'égalité. Le compte rendu des débats est rédigé par deux journalistes de l'hebdomadaire économique britannique «THE ECONOMIST», qui font office de greffiers mais n'ont pas le droit d'en publier le contenu. Tous les participants sont tenus de respecter une confidentialité absolue. Même les think tanks les plus stricts, comme le prestigieux CLUB DE GÉOSTRATÉGIE CHATHAM HOUSE, autorisent que l'on dévoile la substance des discussions, à condition de ne pas citer de personnalités précises. «A BILDERBERG, c'est le silence total», souligne, admiratif, MAURICE LÉVY. «A cause de cette contrainte, certains journalistes réputés refusent de venir», admet le VICOMTE DAVIGNON. Mais les hauts responsables parlent plus librement que dans d'autres forums. Le patron des services secrets britanniques a pu ainsi décrire la cyberdéfense en détail, bien avant que le sujet ne devienne médiatique.
.
Cette liberté de parole provoque parfois des étincelles. En juin 2003, alors que l'armée américaine vient d'envahir l'IRAK, la conférence annuelle se déroule au PETIT TRIANON à VERSAILLES. Le MINISTRE FRANÇAIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, DOMINIQUE DE VILLEPIN, fervent opposant à la guerre, accepte de se déplacer. L'ÉDITEUR CONRAD BLACK, propriétaire notamment du «DAILY TELEGRAPH», le prend à partie. Il l'accuse d'avoir souhaité une défaite des ETATS-UNIS. «C'est faux», s'insurge VILLEPIN. «Pourtant quand l'un de mes journalistes vous a demandé si vous préfériez une victoire de SADDAM HUSSEIN ou de GEORGE BUSH, vous avez refusé de répondre», lance BLACK. Le Français dément. «J'ai ici la cassette de l'interview, vous voulez l'entendre ?», rétorque le Canadien.
.
«UN NIVEAU INÉGALÉ DANS LE MONDE»
.
«Parce que rien ne fuite, les conversations du BILDERBERG sont d'un niveau inégalé dans le monde», dit, enthousiaste, MICHEL ROCARD. Plus réservé, PHILIPPE VILLIN, ancien PATRON DU «FIGARO», trouve les invités «assez conformistes», «tous attachés au capitalisme et au libre-échangisme». «Les sessions sont d'un intérêt variable», commente ANNE LAUVERGEON. L'ex-PATRONNE D'AREVA se souvient du jour où, en 2007, JOSÉ LUIS ZAPATERO est venu présenter, en avant-première, les mesures financières que son gouvernement allait prendre. «Il a été applaudi à tout rompre, raconte-t-elle. Et puis on a vu le résultat...»
.
Passionnante ou pas, la conférence du BILDERBERG est l'occasion de se faire repérer par des hommes très puissants. MANUEL VALLS, MICHEL SAPIN et JEAN-FRANÇOIS COPÉ y sont allés. «COPÉ, vous êtes sûr ? Je ne l'ai pas remarqué», dit, vachard, le VICOMTE DAVIGNON. MARGARET THATCHER a été invitée dès 1975, quatre ans avant sa nomination à Downing Street. Et BILL CLINTON, en 1991, quand personne ne misait sur lui. C'est l'un des piliers du club et grand argentier du Parti démocrate, VERNON JORDAN, qui a repéré l'obscur gouverneur de l'ARKANSAS.
.
Le BILDERBERG a joué un rôle dans la présidentielle américaine de 2004. En juin, alors qu'il est en passe d'être désigné candidat face à GEORGE BUSH, JOHN KERRY (autre habitué du club) cherche un colistier. Selon le «NEW YORK TIMES», il reçoit alors un appel de son ami le diplomate RICHARD HOLBROOKE. Celui-ci est à STRESA, en ITALIE, où il assiste à la fameuse conférence annuelle. Il vient d'écouter une intervention du SÉNATEUR DE CAROLINE DU NORD JOHN EDWARDS, et a été séduit. Il lui recommande de le choisir. KERRY écoutera son conseil.
.
CHRISTINE LAGARDE, VALÉRIE PÉCRESSE ET FRANÇOIS FILLON
.
«Le plus souvent, ce sont les à-côtés de la conférence qui sont les plus intéressants», dit ANNE LAUVERGEON. Pendant deux jours et demi, du petit déjeuner au coucher, les cent trente invités ne se quittent pas. «C'est plus intime que DAVOS, souligne MAURICE LÉVY. On a le temps de construire des relations qui vont au-delà du «speed dating». Autour d'un verre ou pendant une promenade, des discussions inattendues s'amorcent. Lors du BILDERBERG de 1998, en ECOSSE, l'ancien DIRECTEUR DE LA STRATÉGIE DE MATRA JEAN-LOUIS GERGORIN a appris que l'allemand DASA et l'anglais BAE négociaient leur rapprochement. Du coup, il a initié la fusion entre MATRA et AEROSPATIALE, qui a donné ensuite naissance à EADS. PHILIPPE VILLIN, lui, a rencontré là-bas le banquier qui l'a aidé à démarrer dans la finance quand il a quitté «LE FIGARO».
.
Pour la première fois depuis 1954, le BILDERBERG vient de publier sur son site la liste des participants à sa conférence annuelle qui démarre le 6 juin dans le HERFORDSHIRE, au nord de LONDRES. Seront présents notamment CHRISTINE LAGARDE, VALÉRIE PÉCRESSE et... FRANÇOIS FILLON.
.
(1) «MÉMOIRES» DE DAVID ROCKEFELLER, EDITIONS DE FALLOIS, 2006.
.
.
.