Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2016

SALAIRE POUR TOUS : 1 € DE L'HEURE

SALAIRE POUR TOUS : 
1 EURDE L'HEURE
.
.
.
une immigration européenne
orchestrée pour baisser les salaires
.
https://lh3.googleusercontent.com/7o32SbGWuF7XjkLwC3mSPwvuNcH_ODCOixH3I3olAlzupoWU-XQTTKLTx5Nj7pW9VEEEPdbmdgJCg1QAniNsWReeQI98uakN2foUDWyi0JVgIhpvfkAg4i4hZOUGw9SEuuBRSgJAg7ct-GtdvvMkNaJXy84faSyKrZN25mNqlyyR8sRAwBMI8kHgxbXuXXiVG0agNxaOQKz3EUtoKyShTuddNnsidzZVkpgIqUCSzMluu6V3xxWzIKEVDWU3eLUy94nmuTNXqrOiNoxldhrGfLLQCEDw9X2k40V81r3SCiIs0cME0uoR739hjfKjC4arvqUTNrh3uL65fRh5fLYAsUNzPeKjS1T75K4e0RtC0l7-ybp_f_zygGKP1cuU6yoHZa5dxNj7Aiir7stObkLw_7H2_h5AS2wAml09lkCT9PK0TCP-s1wwLvX8XoSOMfE8iwp9CGbENnq8xz2DHbfUqTtJE_XpEP11x1gLZ46u6UWWmu4ErcyFa56pyMdkKdiFSZxAhrgCF8Xk2WKywbGGFcuNWO1-4LGKa1sCxe7n6QNeQ2-rp6_XuOJn_Cbr3v3Q5fEFmqhHNSDNWHhaeuMJqJIZvhmm8Q0v=w300-h200-no
.
.
.
35 ANS DE PROMESSES D'EUROPE SOCIALE EN BREF
ET PUIS... BAISSER LES SALAIRES DE GRÉ OU DE FORCE
.
CE FUT D'ABORD UNE CHAUDE RECOMMANDATION DES BANQUES
.
GOLDMAN SACHS «LA PIEUVRE»
GOLDMAN SACHS CONSEILLE À LA FRANCE DE BAISSER LES SALAIRES DE 30%
30 JANVIER 2013 LE PARISIEN
.
Interviewé vendredi par le HUFFINGTON POST, l'économiste en chef de la banque, HUW PILL, a généreusement confié son analyse de la situation française. Le «MONSIEUR EUROPE» de la BANQUE INTERNATIONALE D'INVESTISSEMENT s'est ainsi penché sur son «manque de compétitivité» et nombre de «déséquilibres dans ses comptes». Interrogé sur un solution miracle à proposer au PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇOIS HOLLANDE, l'expert assure qu'«il faudrait s'appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. ON ESTIME QUE LA FRANCE DEVRAIT RÉDUIRE SA MOYENNE SALARIALE D'ENVIRON UN TIERS…» SOIT 33% DE MOINS EN MOYENNE. Mais c'est «politiquement impossible à imposer», convient-il [...]
.
.
.
PASCAL LAMY ANCIEN DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE (OMC) PRÔNE DES PETITS BOULOTS PAYÉS EN DESSOUS DU SMIC
3 AVRIL 2014 HUFFINGTONPOST
.
PASCAL LAMY ANCIEN DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE (OMC) ET PROCHE DU PRÉSIDENT FRANÇOIS HOLLANDE PRÔNE DES PETITS BOULOTS PAYÉS EN DESSOUS DU SMIC
.
«UN PETIT BOULOT, C'EST MIEUX QUE PAS DE BOULOT»
.
«Je sais que je ne suis pas en harmonie avec une bonne partie de mes camarades socialistes mais je pense qu'il faut, à ce niveau de chômage, aller davantage vers de la flexibilité et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au Smic», a-t-il déclaré. «Un petit boulot, c'est mieux que pas de boulot. Je ne réponds pas ça dans l'absolu, je n'aurais pas dit ça il y a 10 ans ou il y a 20 ans, mais à ce niveau de chômage...»
.
RAPPEL :
.
PASCAL LAMY, socialiste et ami de François Hollande, percevait en 2009 un salaire annuel de 480 000 francs suisses (316 000 euros) auquel s'ajoute une cotisation de 15 % du montant de son salaire pour sa retraite. Il réclamait alors une augmentation de 32%. LE MONDE
.
.
.
BRUXELLES PRESSE LA FRANCE D'ENTREPRENDRE SIX GRANDES RÉFORMES
30 MAI 2013 ECONOMIEMATIN
.
BRUXELLES veut que la FRANCE tape plus fort et plus vite. Sous leurs faux airs de bons conseils, ces injonctions s'apparentent en réalité presque à des ordres puisque si elles sont validées fin juin lors d'un sommet, elles deviendront légalement contraignantes. La FRANCE pourrait être sanctionnée si les résultats budgétaires n'étaient pas au rendez-vous.
.
«L'heure des réformes courageuses a sonné» estime le COMMISSAIRE EUROPÉEN OLLI REHN dans une interview au FIGARO.
.
En somme, BRUXELLES CONSEILLE À LA FRANCE DE RÉFORMER TOUS AZIMUTS SON ÉCONOMIE. ET CE DANS SIX DOMAINES : LE DÉFICIT, LES RETRAITES, LE TRAVAIL, LES SERVICES, LES ENTREPRISES ET LA FISCALITÉ. Bref, il y a du boulot !
.
La COMMISSION EUROPÉENNE voudrait par exemple voir la FRANCE ouvrir davantage à la concurrence européenne les héritiers des grands monopoles publics (EDF et SNCF), réduire le poids des contributions sociales des employeurs, simplifier la loi sur les heures d'ouverture des magasins, supprimer les tarifs réglementés sur le gaz et l'électricité ou encore introduire la concurrence sur le rail et l'énergie. En somme, qu'elle libère les énergies, ouvre ses marchés, débloque son potentiel pour aller chercher la croissance.
.
Parmi les chantiers encore jamais ouverts depuis l'accession au pouvoir de FRANÇOIS HOLLANDE, mais que BRUXELLES aimerait mettre sur la table : la question du salaire minimum, l'un des plus élevés d'EUROPE. Et les règles de licenciement, parmi les plus contraignantes, même si elles viennent d'être assouplies dans l'accord sur la flexisécurité.
.
.
.
MARIO DRAGHI VEUT «AJUSTER» LES SALAIRES EN ZONE EURO
27 NOVEMBRE 2014 LA TRIBUNE
.
Le président de la BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (BCE) a défendu dans une intervention à HELSINKI la NÉCESSITÉ DE POUVOIR BAISSER OU AUGMENTER LES SALAIRES en fonction de l'état de l'économie.
.
Pour répondre à la crise et renforcer la viabilité de la monnaie unique, le président de la BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (BCE) MARIO DRAGHI semble avoir la solution. Interrogé lors d'une discussion à l'université d'HELSINKI sur le «risque que nous revenions au système du XIXe siècle» où les salaires et les prix pouvaient fortement baisser ou augmenter, le banquier central a défendu la nécessité de la «dévaluation interne».
.
RAPPEL
.
Selon le rapport annuel 2013 de la BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE, qui vient d'être publié, le salaire de MARIO DRAGHI a atteint l'an dernier 378.240 euros BOURSIER.COM
.
.
.
LE FMI INSTITUTION DE WASHINGTON PROPOSE UNE NOUVELLE FOIS À LA FRANCE DE BAISSER SES SALAIRES
21 MAI 2015 ATLANTICO
.
Le FMI va s’intéresser plus directement au marché français de l’emploi. Ici, et toujours selon l’institution, c’est la compétitivité qui se doit d’être améliorée pour sortir le pays du chômage de masse. CE QUI NÉCESSITE LA MISE EN PLACE DE MÉCANISMES DE BAISSE DU COÛT DU TRAVAIL, recette pas franchement nouvelle mais qui semble toujours avoir les faveurs du FMI.
.
.
.
LE FMI PRÔNE UNE INTÉGRATION RAPIDE DES MIGRANTS AU MARCHÉ DU TRAVAIL
21 JANVIER 2016 RTS.CH
.
Le FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL plaide dans un rapport pour une intégration rapide des migrants sur le marché du travail. Mais certains économistes craignent une concurrence déloyale.
.
Autoriser les réfugiés à travailler pendant l'examen de leur dossier, mais aussi et surtout, POUVOIR LES PAYER MOINS QUE LE SALAIRE MINIMUM LÀ OÙ IL EST EN VIGUEUR : c'est ce que propose ce rapport du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL (FMI) pour intégrer les migrants sur le marché de l'emploi, présenté par sa directrice générale CHRISTINE LAGARDE mercredi au WORLD ECONOMIC FORUM (WEF) à DAVOS.
.
PAS D'OBLIGATION DE SALAIRE MINIMUM
.
Les dépenses publiques liées à leur accueil risquent en effet de peser sur les finances des Etats, et il faut trouver des solutions. Pour le FMI, l'impact économique de cette vague migratoire dépendra de la capacité des réfugiés à pouvoir travailler rapidement et sans que les employeurs ne doivent forcément leur verser le salaire minimum.
.
«Sur le plan économique, c'est LA bonne solution», estime CHARLES WYPLOSZ, professeur d'économie à l'IHEID à GENÈVE. «Ces réfugiés qui arrivent ont des problèmes pour acquérir la langue et les compétences locales. Et ils ne sont probablement pas employables dans les pays où les salaires minimum sont relativement élevés, ce qui est un peu le cas de l'ALLEMAGNE et beaucoup le cas de la FRANCE», relève-t-il.
.
RAPPEL
.
En 2011 le salaire de CHRISTINE LAGARDE était de 551.700 dollars (380.989 euros) par an LE FIGARO exonéré d’impôts sur le revenu TOUTSURMESFINANCES
.
.
.
BAISSER LES SALAIRES PAR LE PASSAGE EN FORCE D'UNE LOI DU TRAVAIL
.
ESPAGNE
LE FMI RÉCLAME UNE BAISSE DES SALAIRES
19 JUIN 2013 LE FIGARO
.
L'ESPAGNE doit baisser les salaires et flexibiliser son marché du travail pour favoriser l'emploi. La principale conclusion du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAl (FMI), après sa mission à MADRID, VALENCE et SÉVILLE, est également la plus polémique, dans un pays ou le SMIC dépasse à peine les 750 euros mensuels. L'institution internationale appelle le gouvernement de MARIANO RAJOY à préparer une deuxième réforme du marché du travail, après celle adoptée en février 2012, qui baissait déjà les coûts de l'embauche et du licenciement et avait suscité une grève générale.
.
.
.
BELGIQUE
.
LA LOI TRAVAIL PROVOQUE DES GRÈVES
27 MAI 2016 METRONEWS
.
A l'heure où la contestation contre la loi travail n'en finit plus côté français, la BELGIQUE est à son tour victime d'un climat social houleux. Manifestation de masse, cheminots en grève surprise, conflit des gardiens de prison dans l'impasse... La situation, déjà explosive, s'est tendue ce jeudi, un syndicat de la fonction publique appelant à «faire tomber le gouvernement» du Premier ministre libéral CHARLES MICHEL.
.
LOI PEETERS, LOI EL KHOMRI, MÊME COMBAT
.
Ce mardi, une manifestation émaillée d'incidents a rassemblé à BRUXELLES quelque 60.000 personnes opposées à LA LOI PEETERS. Comparable en certains points à la LOI EL KHOMRI, ce projet qui devrait rentrer en vigueur au 1er janvier 2017 prévoit notamment «l'annualisation» du temps de travail, avec la possibilité pour les employeurs d'imposer des semaines de 45 heures suivies de périodes à horaires allégés».
.
Plusieurs grèves touchent également le pays. Le trafic ferroviaire était à l'arrêt ce jeudi en Wallonie (sud de la BELGIQUE), où les cheminots ont débrayé spontanément pour protester contre la suppression de jours de récupération décidée par leur employeur, la SNCB. Depuis plus d'un mois, les agents pénitentiaires de WALLONIE et de BRUXELLES ont quant à eux cessé le travail pour réclamer des moyens financiers et en personnel supplémentaires, tandis que leurs collègues de Flandre ont accepté le plan de «rationalisation» – dit «Travailler autrement» – défendu par le ministre de la Justice, KOEN GEENS.
.
.
.
FRANCE
.
LE PASSAGE EN FORCE DE LA LOI TRAVAIL PROVOQUE DES GRÈVES
FRANÇOIS HOLLANDE ET MANUEL VALLS UTILISENT 4 FOIS LE 49.3 :
.
1. 18 FÉVRIER 2015 FRANÇOIS HOLLANDE devant le Conseil des ministres : La décision de recourir au 49-3 pour le projet de LOI MACRON était destinée à «aller vite» parce «qu'on n'avait pas de temps à perdre ni de risques à prendre» DIRECT MATIN
.
2. 15 JUIN 2015 LOI MACRON : MANUEL VALLS dégaine à nouveau le 49-3 LE FIGARO
.
3. 9 JUILLET 2015 LOI MACRON : un troisième recours au 49-3 pour une adoption définitive LE MONDE
.
4. 12 MAI 2016 Loi Travail finalement adoptée pour la quatrième foi avec le 49.3 après un débat houleux à l’Assemblée Nationale RT
.
.
.
JEAN-CLAUDE JUNCKER DE L'UNION EUROPÉENNE ASSUME : LA LOI EL KHOMRI, C'EST LUI
26 MAI 2016 LE FIGARO
.
JEAN-CLAUDE JUNCKER a déclaré que «LA RÉFORME DU DROIT DU TRAVAIL VOULUE ET IMPOSÉE PAR LE GOUVERNEMENT VALLS EST LE MINIMUM DE CE QU'IL FAUT FAIRE». Pour CORALIE DELAUME, l'économie de notre pays est depuis longtemps l'application des orientations de l'UNION EUROPÉENNE.
.
pour JEAN-CLAUDE JUNCKER, il se trouve que «la réforme du droit du travail voulue et imposée par le gouvernement Valls est le minimum de ce qu'il faut faire». Le minimum seulement. Et, avec un peu de chance, de constance et d'audace, une simple étape vers ce rêve éveillé que constitue l'idéal grec !
.
Autre grand bavard : PIERRE MOSCOVICI. Lui assume mieux encore que JUNCKER, et ses insinuations n'en sont plus. Ce sont même des aveux: oui, l'UNION EUROPÉENNE veut la LOI EL KHOMRI. Dans un ENTRETIEN PUBLIÉ ICI LE 18 MAI soit, précisément, le jour de la parution des recommandations adressées par la Commission à la FRANCE dans le cadre du «SEMESTRE EUROPÉEN», le commissaire aux Affaires économiques faisait connaître sa volonté. S'il minaudait tout d'abord en prétendant qu'il ne lui appartenait pas de «juger» la Loi travail, il rappelait toutefois qu'il lui appartenait bien de l'exiger : «Tout ce que je peux dire, c'est que la réforme est indispensable et qu'y renoncer serait une erreur lourde (…)».
.
RAPPEL
.
En 2016 JEAN-CLAUDE JUNCKER concerné par une augmentation de plusieurs centaines d’euros par mois en 2016 dans le cadre de ses fonctions, devrait ainsi toucher 31 272 euros mensuels, soit 700 de plus par rapport à son salaire présent. GAUCHEMIP.ORG
.
.
.
LA LOI TRAVAIL A ÉTÉ ÉCRITE LE 14 JUILLET 2015 À BRUXELLES
.
.
.
D'AUTRES OUTILS UTILISÉS PAR L'UNION EUROPÉENNE POUR LE PASSAGE EN FORCE DE LA BAISSE DES SALAIRES : LA CONCURRENCE DES «TRAVAILLEURS DÉTACHÉS» ET DES «MIGRANTS»
.
LES «TRAVAILLEURS DÉTACHÉS» ... UNE BONNE AUBAINE à 5 € MAXI
.
AU VU CI-DESSOUS DES SALAIRES MINIMUMS PRATIQUÉS EN EUROPE, ON COMPREND L'INTÉRÊT DE LEUR CONCURRENCE POUR OBLIGER UNE BAISSE DES SALAIRES.
.
QU'EST-CE QU'UN TRAVAILLEUR DÉTACHÉ ?
.
Un travailleur détaché est une personne issue d'un pays membre de l'Union européenne, chargée par son employeur d'exercer ses fonctions en France ou dans un autre pays de l'UE. Ce statut est à différencier de celui des travailleurs migrants.
.
Le détachement d'un employé peut avoir lieu quand l'employeur conclut un accord avec une autre partie de l'Union européenne. Une société peut également détacher un salarié vers un établissement du même groupe.
.
En France, le salarié détaché et ses ayants-droits peuvent bénéficier d'un salaire équivalent ou supérieur au Smic et bénéficier du régime la Sécurité sociale, en plus de celui de son État d'origine.
SALAIRES MINIMUM EN EUROPE LES CRISES
.
.
TRAVAILLEURS DÉTACHÉS : LEUR NOMBRE A BONDI EN FRANCE EN 2015
.
En 2015, 286 025 travailleurs détachés ont été déclarés à l’administration française, soit une progression de 25% par rapport à l’année précédente.
.
VOICI LE TOP 3 DES PAYS POSSÉDANT LE PLUS DE SALARIÉS DÉTACHÉS EN FRANCE.

1. La POLOGNE (46 816 travailleurs)
2. Le PORTUGAL (44 456)
3. L'ESPAGNE (35231)
.
.
.
LES «MIGANTS» ... UNE BONNE AUBAINE ... L'ALLEMAGNE MONTRE L'EXEMPLE
.
LE FMI SUGGÈRE DE NE PAS TROP PAYER LES RÉFUGIÉS EN EUROPE
20 JANVIER 2016 EURACTIV
.
LE FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL SUGGÈRE DE NE PAS ACCORDER LE SALAIRE MINIMUM AUX RÉFUGIÉS. L’organisation souligne également l’effet positif des dépenses pour les réfugiés sur le PIB européen.
.
Le FMI se penche dans UN RAPPORT publié le 20 janvier sur le défi économique posé par l’afflux de réfugiés en Europe. Un pensum au sein duquel il recommande un traitement différencié des réfugiés et des ressortissants des pays de l’UE.
.
.
.
BERLIN
.
PROPOSE AUX MIGRANTS DES EMPLOIS À 1 € DE L’HEURE JUSQU’À 80 HEURES PAR MOIS
 
3 AVRIL 2016 NEWS360X et FRANCETVINFO
.
L’angélisme de façade d’ANGELA MERKEL au sujet de l’accueil des migrants n’aura pas mis longtemps à trouver une rentabilisation économique. La mairie de BERLIN propose aux réfugiés des emplois d’intérêt général rémunérés 1 euro de l’heure, une rémunération 8 fois inférieure au SMIC HORAIRE.
.
L’ALLEMAGNE a vu arriver plus d’un million de réfugiés sur son territoire en 2015. Et rien que dans sa capitale, 43.000 d’entre eux ont élu domicile le temps que soit validé ou non leur demande d’asile. Organiser la mise à disposition de leur logement et leur apporter de quoi se nourrir nécessite une logistique bien huilée mais aussi des… bras. La mairie de BERLIN a donc décidé de demander de l’aide à certains d’entre eux. Elle a ouvert 4.000 mini-postes d’intérêt général, rapporte LE MONDE.
.
Sur la base du volontariat, des milliers de nouveaux arrivants travaillent donc dans les centres qui les hébergent. Ils aident à faire la cuisine, le ménage ou procèdent à de petits travaux d’entretien. En échange, ils reçoivent une rémunération de 1,05 euro de l’heure, en plus des 143 euros perçus d’office comme argent de poche à partir du moment où ils sont enregistrés auprès des services de l’État. S’ils font le choix de ce petit boulot, ils doivent travailler au minimum 20 heures par mois et au maximum 80 heures.
.
Bien entendu, cette rémunération est très inférieure au salaire minimum légal de 8,5 euros de l’heure en vigueur outre-Rhin depuis un peu plus d’un an. Ce ne sont pas des emplois permettant de trouver une indépendance financière immédiate. L’objectif n’est pas là. Il s’agit plutôt d’une compensation financière offerte à des personnes prêtes à s’engager personnellement pour faire face aux besoins massifs de leurs pairs, tout en permettant à ces migrants d’acquérir une première expérience qui facilitera leur insertion professionnelle ultérieure. C’est aussi un moyen de combattre l’ennui dont se plaignent certains, rapporte LE MONDE. Ces emplois doivent être temporaires et les réfugiés formés si besoin.
.
Comment ces petits emplois peuvent-ils être néanmoins autorisés dans un pays ayant institué un salaire minimum ? Tout simplement parce que le dispositif existe déjà et s’applique aux Allemands eux-mêmes. La mairie berlinoise s’appuie sur la LOI HARTZ IV adoptée en janvier 2005 quand le social-démocrate Gerhard Schröder était aux commandes du pays. Depuis cette date, les chômeurs de plus d’un an bénéficiaire d’une aide sociale sont obligés d’accepter des «minis-jobs» et des «emplois à 1 euro» dans des communes ou associations, au service de l’intérêt général. Ils travaillent donc, dans la limite de 15 à 30 heures par semaine, leur rémunération étant exonérée de cotisations sociales.
.
Le dispositif a donc été étendu aux migrants qui le souhaitent. CETTE PREMIÈRE EXPÉRIENCE VA PERMETTRE DE TESTER LE DISPOSITIF. A terme, la MINISTRE ALLEMANDE DU TRAVAIL ET DES AFFAIRES SOCIALES ANDREA NAHLES espère créer, dans tous le pays, 100.000 emplois d’intérêt général réservés aux réfugiés. Un objectif qui semble très réaliste. A ce jour à Berlin, «il y a souvent plus de volontaires que de postes proposés», assure le quotidien du soir.
.
.
.
L'ALLEMAGNE CRÉE DES MINIJOBS À 80 CENTIMES DE L'HEURE POUR LES RÉFUGIÉS
23 AOUT 2016 L'EXPRESS
.
Le gouvernement allemand souhaite offrir 100 000 emplois dans des structures d'accueil pour faciliter l'intégration des migrants qui ne possèdent pas de titre de séjour.

C'est une proposition qui choque. L'ALLEMAGNE veut créer 100 000 emplois pour
LES MIGRANTS SUR SON SOL d'ici trois ans, payés 80 CENTIMES D'EURO L'HEURE. L'objectif est de faciliter leur intégration et leur permettre d'apprendre l'allemand à travers le monde de l'entreprise, relate FRANCE BLEU ce mardi.
De tels mini-emplois existent déjà pour les chômeurs longue durée dans le pays, mais ils sont rémunérés 1,05 euro de l'heure, ce qui est déjà minime. Les recrutements ont déjà débuté.
.
«NI UN SALAIRE, NI UN VRAI TRAVAIL»
.
Les réfugiés seront logés gratuitement dans des centres d'accueil, qui les feront travailler dans la structure: restauration, nettoyage... «Ce n'est ni un salaire, ni un vrai travail, comme remplacer des vendeurs ou autre, mais des tâches qu'ils n'effectueraient sans doute pas en temps normal. Plutôt un travail d'utilité publique», explique la DIRECTRICE GÉNÉRALE DE L'ASSOCIATION DES VILLES ALLEMANDES GUDRUN HEUTE-BLUHM, interrogée par FRANCE BLEU.

.
«Ces activités ont été conçues pour des chômeurs de longue durée qui ont besoin d'une structure d'accueil où on les prend en charge au quotidien. Cela concerne des personnes qui n'ont pas travaillé depuis longtemps, ce qui n'est pas le cas des réfugiés, qui, eux, insistent pour trouver un emploi», conteste une DÉPUTÉE DES VERTS, BRIGITTE POTHMER, auprès de FRANCE BLEU.

.
LES MINI-JOBS ALLEMANDS, PÉNALISANTS POUR L'EMPLOI ?
.
Les réfugiés qui n'ont pas de permis de séjour définitif ne peuvent pas trouver de véritable emploi. Mais ils perçoivent une
AIDE FINANCIÈRE, COMME EN FRANCE.
.
En 2011, 20% des salariés allemands étaient payés à un niveau inférieur au SMIC HORAIRE FRANÇAIS et 40% avaient un salaire mensuel net inférieur à 1000 euros. En 2012, l'AGENCE ALLEMANDE POUR L'EMPLOI (BA) a chiffré à
7,4 MILLIONS LE NOMBRE DE «MINI-JOBS», des contrats à temps partiel RÉMUNÉRÉS 450 EUROS PAR MOIS MAXIMUM, dont plus d'un tiers concernaient des salariés ayant plusieurs emplois. Selon le BA, ils pénaliseraient parfois la création de vrais emplois.
.
.
.
ALLEMAGNE : DES MIGRANTS REFUSENT DES EMPLOIS CAR «LES INVITÉS DE MERKEL NE SONT PAS LÀ POUR TRAVAILLER»
18 AOUT 2016 JUNGE FREIHEIT
.
Des demandeurs d’asile accueillis par la ville de WALDENBOURG (SAXE) refusent des emplois proposés par la municipalité. «Nous sommes les invités de madame MERKEL, et les invités ne doivent pas travailler» expliquent-ils. La mairie avait pourtant obtenu la création de 7 emplois d’utilité publique à 20 heures/semaine, et acheté pour 700 euros de tenues de travail. BERND POHLERS, le maire de la ville, a déclaré avoir été «dissuadé» de révéler cette affaire.
.
La ville avait mis à disposition ces emplois afin d’occuper les requérants et encourager une plus grande acceptation dans la localité. Le programme avait débuté en avril et n’aura duré qu’une semaine, à l’issue de laquelle les requérants ont refusé de continuer sous le prétexte d’être les invités de MERKEL. Les requérants ont ensuite demandé à ce que la ville leur paie un salaire de base de 8,50 euros de l’heure. Plusieurs tentatives de médiation avec traducteur et différents intervenants sont restées vaines.
.
Le maire de la ville saxoise a fait part de la situation dans le bulletin officiel. Selon lui : «Il était mon devoir de transmettre ces informations bien que ce soit difficile. On m’a dissuadé de le faire». Le maire a été largement soutenu par la population.
.
.
.
L'AUTRICHE
.
DES JOBS À 1 EURO DE L'HEURE POUR LES RÉFUGIÉS, L'IDÉE FAIT SON CHEMIN EN AUTRICHE
19 AOUT 2016 LE VIF
.
L'AUTRICHE envisage de mettre en place des petits jobs payés 1 euro de l'heure pour les demandeurs d'asile, à l'image de ce qui se fait déjà en ALLEMAGNE.
Ces jobs feront partie d'un paquet de mesures destinées à améliorer l'intégration des réfugiés, a indiqué le MINISTRE AUTRICHIEN DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DE L'INTÉGRATION, SEBASTIAN KURZ.
.
Actuellement, l'AUTRICHE compte quelque 25.000 demandeurs d'asile reconnus signalés comme demandeurs d'emploi.
«Celui qui reste toute la journée à la maison ou traîne dans un parc a le temps d'avoir de mauvaises idées», justifie le ministre autrichien.
.
L'ALLEMAGNE propose déjà des petits emplois payés 1 euro de l'heure, ce qui permet aux demandeurs d'asile de gagner un peu d'argent en plus de l'argent de poche qu'ils se voient octroyer dans l'attente du traitement de leur dossier. Le gouvernement allemand voit ces petits jobs comme une étape en vue d'un meilleur emploi sur le marché de l'emploi.
.
.
.
CONSPIRATION ? LES «MIGANTS» ... UNE AFFAIRE JUTEUSE ... TÉLÉGUIDÉE ?
.
LES SERVICES DE RENSEIGNEMENT AUTRICHIENS RÉVÈLENT QUE LA CIA ORGANISE L’AFFLUX DE MIGRANTS MUSULMANS EN EUROPE
5 AOUT 2015 INFO-DIREKT.AT
.
L’ACCUSATION AVAIT DÉJÀ ÉTÉ PORTÉE PAR VLADIMIR POUTINE EN PERSONNE : les ÉTATS-UNIS portent une responsabilité directe dans le phénomène migratoire vers l’EUROPE auquel nous assistons.
.
Un employé anonyme du BUREAU DE LA DÉFENSE AUTRICHIEN – qui opère sous la DIRECTION DU MINISTÈRE FÉDÉRAL AUTRICHIEN DE LA DÉFENSE – affirme que des organisations situées aux USA paient les trafiquants afin qu’ils acheminent davantage de migrants africains et d’orientaux en EUROPE.
.
«Les trafiquants demandent des sommes exorbitantes pour amener illégalement des «réfugiés» en EUROPE. Les conditions sont souvent très précaires, mais un transport coûte actuellement 7 000 à 14 000 euros» a déclaré un employé du Bureau de la Défense Autrichienne au site INFO-DIREKT.AT.
.
«Il y a des éléments qui attestent que des organisations situées aux USA ont créé un modèle de co-financement et contribuent substantiellement aux paiements exigés par les trafiquants» a-t-il ajouté.
.
«Tous les «réfugiés» d’AFRIQUE DU NORD n’ont pas 11 000 euros en cash. Personne ne demande d’où vient l’argent» précise cet agent du renseignement autrichien.
.
Ce dernier souligne enfin qu’une «strict censure médiatique» est imposée sur la façon dont les immigrés africains et orientaux paient les trafiquants.
.
.
.