Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2017

LE RACISME AUTREMENT

LE RACISME AUTREMENT
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/3Y9c_QPIwk7gNpSohrjjG9heBER2DGQToaeiEjzMNJjEcxrJB8o5ZUCppGA88fUT5PQP9y8_8uhmvMgdmXBpM5PYq0WqBqFFF8DOVAZ8iVLgJmhn9EtctE5Z8fgfx_D1D3nUbN888W3_TrSMf7wa31CkfA55VLYR3AEttp23QjOJFOfqnVLlBNSulfNUiVXF088C1a4BDLaZOdVA6N44M4UTkiQ9JxJLODPmLL0qK0OvjO5Y--DB5V1XXeALuBBm_FIMqAQUdhFwKqdE3IgPCGHyG3ZGhiwqHXwOw8G9xueyaEw9oZhmfa4Zg5mbGt_5OTQuXj3HEWeU64rdbqQSRqE8RrsS_7ZVgLojqYdEXDwI_-unhxMNrfhfV5Tb63WuQFbPkYd_nCpdvI-kQK-DdybbxP4hbOvhlfkKMFWbig5LnQHe7JdLst7gLhRt_UKei8WiWXLRGVnKX6X1i9wWPZyF0riFw-x3jN4U0ngT2hDn2RgNQDIYOz-V0wcqLmN62xdx9cVo8udq5kRBPNyz-3Ns1Xx35xj63qLsNOLE_FvNm52zFZo0MJZJaoCPO3gkqcg8s4Pwv_CYV3i-6NOnLhkxNGgf7ZZidB29PNO35ANUDcu61mLMbZEMDf4YgNtcx_2IvSHxDHVoGBbVl58zcqtqUGee3SmHQvouO-4tYkI=w197-h283-no
.
.
.
.
UN FESTIVAL INTERDIT AUX BLANCS A PARIS 29 MAI 2017
.
.
.
.
 
 
DANIÈLE OBONO DÉPUTÉE PARIS «LA FRANCE INSOUMISE» «LES INDIGÈNES DE LA RÉPUBLIQUE» PAYÉE 7100 € MENSUELS REVENDIQUE LE DROIT DE«NIQUER LA FRANCE»
.
https://lh3.googleusercontent.com/mnKn_i8WnfgxW1RfVLYOhd2IAKjiSlxt90aRytY8a3-FoRpnE6TOXq136Psc8vhB2xol743lUuYtS9sat15XvgfNlXWPJ6aWbrbjO2AIMmvTNji20Jujb0yzlOJm6JPgFbeYyC647L-62byzOYbYTT9wdRh8Hduk8TbqpUzyRNBQ4s44tuYgmrGR8EE0_PVkXAm2PzOyqgyEXVEJCa-iJhf69VPZYBrphnuSG--TAbTIOdV7zxrGptBaxKsMvoh8v1y0QDyxDhqvHaQ-z0mw2ZlIkOExqn82_6GWFdEtCgn51zU5RJRjxFwTEk6h3j2hDUKfkmFPigsM1GgU1jGXXc_WuWLRcUAlA0P28M9_OQHVuwKY3k5TAdc6CwSMvYnEo7snPBoFcmYS4aZCV-GsWVANrobBT5IpaB9SJtShsu74tY6pZmr40NrScm-QBbyu772-Ug2z8Xx1d-_IsU_t6EtGoZu8s6HWYNgejTG60eh6xWgbpaABWhXe1FZkmwoE2bdfc7DTgQ4YNNl--FkDgcOGNDvUpkkTfIrMo_cTtW0TIx32S5ePa76EqI7nbNhx8aw31AwleDgNzUAOWVL2Fa3qe7x79Ik2xuhHBu3lZHFNNxt1AoAaASAcjpUEWadpuDtr4-uSUF831X4y7w0hwo5jt10YnIMohyH6QJMmQJ0=w449-h190-no
.
POT-POURRI DES «INDIGÈNES DE LA RÉPUBLIQUE»
.
https://lh3.googleusercontent.com/YZRuTJhdD_TTacKnV3_drgdsrsom6phj9XiMzd6Pw9RII5l2wM6ev_s44Yy4na3WiulE1CSYuHjfs2C6NSRC3BnRaDggvwFU8H0eKKMIXG9wAflY9K9z0JFAJTdJRpm4d9f_RKVupw2iifCQbEVYBdsVuryceT3SIPdryqw4Obx2C6XGAv2HafgcFP82r7o9ywXQuCklqAtahRofLTf1DRHo6fNzMQRelPSwkYQdaPQBa3glNGlndzrLW1XbYn9F7UN8SlvtHXvo0TYilKsSXZG1j59WO4ej5l3ZUeDTs2gnQPCZ-yektvGR3JdduWCKDrOVkzfNdeeNWFwQtxWI8G7yYaOT3fYMcJt8RBDLvCFDEJtK8xfuAaweGbG5a4Yrb06mKbULBaLf8yJuImfM193kQqBGJFKWH5CrRZyMqePMcZYhEy8--p6F739p4XNv65-mlal8e5tejqupd7ikmb5Z5IiXF66X30z4lbP7Dc_u-PFLt2gVcmkQ1svkcZsuMrteMpSgaEd4is3g8H9Mbr3PpHgoOY49nvaXfMNoOQ9zygIDGH4za3_ignGxdPokoR-hr3PmSzayYeyKJTZXhpJfVtdmqPeWT1NyntGjBjzYbGWMbjtSjP7PRFaapRb4GGmjrK4QwioDwjhiM4YOO2_zv0KbwrjFETXdeHhIxu0=w285-h403-no
https://lh3.googleusercontent.com/WvyZQEv7sWeeIu0jlWMdNsMOGltjJGwvvVBZOlScgCHEKE9Pc4YZ2tYXTvzeaYeGJgiwXP-MkOANnvujegNEgl-eoQRB59G4M6MtRmU-tFczMdIsi6L3CMOEbUbofYR7PhujaBUgjiBG-coARnomZaBjgTTrJHE-S1TAsWoG9lWiOXOR51wVsJARP1KBw3T_P-ZcTzBxn1wLMFZ9hwhKCH4Uj-_J6COOrlcT0Psdm1vIyjXX3HWeCkhk9547UtRQjyHb8rqhuREssEGjO5NRQ-FpABQDU7yZUC4AuDzaOSY31Hrpjv2QFvPQGUWt-s3kICg6d2vzBZ_wu9n7OO3l5aKm9xParJWimCHRShqrWvfOiysaPnXn1VZvwZ0fk86-EvGwyJA-kcxovRmmPvwIgqEZsss2WAYUrjR0L_3BIlJnWOGIxA92RcXZcbdxo436k4dY8nVbFzBPluLhaXbHtTSdm-h47Beqme0tthUfMD7IUGnjoqVyDhDJ6rOT1IX44-uWoqrDBGJfH0r_N8yprpMc4FTt9Cy8FAIJ3tyzb5pjNJ5CWYsG_z1C5RLKriGAt_0H3LS3mBYNvfsM1LQNAaDPUVNEB0VozqULqdG5ontY16SpG9WbgBaEXcaplvAx8myKR9V2xYvkGLiS7dlRaBqfJCvOZNZ98ZqfQg7gY3w=w318-h213-no
https://lh3.googleusercontent.com/X1CmjCgJjuf8CdvQsciL-i6doTW6Mev7i-2CcZUVOzJeeRboxCgVTjTOuybj1sBrJBGJecsi8_APOwt6a3r7WO3KUIICD7PmrDzlUtytn9CQqL4qFefCiLZS7tA9JRY27WthOKFFfETCCp0vTXEP7T3Uyo-6H9vNw96LOg71JxakwW7oQBhnlCDiV2g1EtiLPsoOgjzjhYrOlnlSNdXLts9csAe6ENJkMJ2--M29B9JQqxHYnw43wg7-Xwc9cH4DAdqoercx59pfCmTHsr4bM4t2rmAmp059IcTH-H2jDnELSLjrXHaY-PXqBtScF1mjeYkp5W2WaVPdNjcrE0v1UCQ4-s_wkggbOJJ4uOlahhbd5eykf4a41QWxG9OdrXzcA1MkqA01cULgnuwK5TvPuizGIKQvQgas-Oblw33VusVTLnJcvej53vgZ3199svn6tT5igk6BILbBlryyQKgnh7X_nbTiJKDKxJyXREAcRZExa0zHUmtHtzS6t9PZdl52iMg5sHY_jT8z5wx2i5bbJ_mhMz7cUlZXVdoZY2TY7dAySPKubSXMUa11c1cWYvdaYOSWlV3En0GGyAL9ihZ_5WvtoryxInRmJqViSb9kKaV9upsQxGzlH-AUBd8fr3DDaRwVNqtkFHLnbyVIk1psiGHUXFgo6xzhb8OnQgS3sp8=w540-h303-no
 
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/GUuv8kSV8zHjnaAD3IxSArJC9AjTPob8frx4eCNiUJvKqsrTC_qoJobTR92lgtbTgcQdou6mxxzKyuymYP3TwpWn6k9qjD2c6cJ87j3lTvjMGUEMOdFgzOVvNFCBvqYxeirFrVcfYjwt8hCjfFnBcWNY5T3zhzESHJoiVT2D3aq5yCYfcjsRCTpq8W6S0w3YPfrVxry_okm3QtKprjv8ipGD7nxrMrXhKU_HhxDLI8jvLisNkcVlg4rxu3cqLGPzRXGOTuFXMZA8WijKK-tChQlmLuQKkZRpJfqTmw8FNCxicGWvO_-KVy0MadocaJMwzzdMx2e5bNRIYdsE3lUZgPTlyTk9NRP-LyNoLKcTq9coqjy14SazuEsoRVtJuEPhUmyQrQ7KpKkJVJEp0uIm6G8D4EIQPaqX1sf7Y_j1yaHGVwCAluOsQhkt0umRSuhtTKsbL-nVanwLQHppedhwbSQVpmx_voR_h7CrCrXH2r9RLw-haYUo3cu7B6A1xazz___J839188CESciin9qJM5OeUNPhbfSZ3RbZNPwE8Vha0bN5Pa7DqWjtj2LXeRiYVWCVC1jfeV6Ma8c1VpZmC1M5Yw-rQibWB2ysWUyvYpDjdqt8iTKXgw=w580-h495-no
.
.
FESTIVAL NYANSAPO INTERDIT AUX BLANCS
28 MAI 2017 LIBERATION /
.


La MAIRE DE PARIS, ANNE HIDALGO, annonce vouloir saisir le préfet pour faire interdire un événement organisé dans un bâtiment de la capitale, au motif qu’il comprend des espaces non mixtes. C’est le dernier acte d’une polémique lancée par l’extrême droite et relayée par la LICRA.
.
Du 28 au 30 juillet doit se tenir à Paris un festival «afroféministe militant à l’échelle européenne», NYANSAPO, organisé par LE COLLECTIF MWASI. Deux mois avant sa tenue, l’événement fait l’objet, ces derniers jours, d’une offensive sur Internet, relayée ce dimanche par la MAIRE DE PARIS, ANNE HIDALGO, qui a publié UNE SÉRIE DE TWEETS où elle dit «demander l’interdiction du festival» et annonce qu’elle va «saisir le préfet de police en ce sens». L’élue «se réserve également la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination». […]
.
Le festival NYANSAPO ASSUME D’ÊTRE POUR PARTIE ORGANISÉ EN NON-MIXITÉ. C’est-à-dire qu’il proposera quatre espaces distincts dont trois seront réservés respectivement aux femmes noires, aux personnes noires, et aux femmes «racisées» (lire ICI UNE DÉFINITION DU TERME «RACISÉ»). Le quatrième sera ouvert à tout le monde. […]
.
Ce dimanche, c’est donc la série de TWEETS de la MAIRE DE PARIS, ANNE HIDALGO, qui a pour de bon lancé une polémique en gestation depuis plusieurs jours. Pour rédiger SON PREMIER MESSAGE, elle s’appuie sur un autre TWEET, signé lui par la LIGUE INTERNATIONALE CONTRE LE RACISME ET L’ANTISÉMITISME (LICRA) et publié vendredi après-midi.
.
«Festival « interdit aux Blancs» : la formule de la LICRA, reprise telle quelle par la MAIRE DE PARIS, ne s’appuie sur aucun extrait de la présentation du festival par ses organisatrices. Au contraire, la LICRA publie à l’appui de ses TWEETS des captures d’écran où figure bien le fait qu’un espace «ouvert à tou.te.s» est prévu.
.
Par ailleurs, comme l’expliquaient l’année dernière les organisatrices du camp d’été «décolonial», «la couleur de peau est loin de constituer le seul marqueur de racialisation. A cela s’ajoutent des marqueurs plus ou moins visibles tels que le patronyme ou des signes distinctifs, notamment d’appartenance à la religion musulmane, qui renvoient à une origine, une différence réelle ou supposée». Ainsi, dans le cas du festival NYANSAPO, rien ne dit que l’espace réservé aux «femmes racisées» ne pourrait pas accueillir des femmes blanches.
.
Mais pour la LICRA, contactée par LIBÉRATION, «il faut dire les choses clairement : «espace non mixte femmes noires (80% du festival)» revient à une conséquence simple : si vous êtes un homme blanc, vous n’êtes pas autorisé à participer aux ateliers». [...]
.
.
.
L’UNEF SOUTIENT LE FESTIVAL INTERDIT AUX BLANCS
10.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/mz6bHuVQF3OFXdVw4B3NeB9IeoAkBMvbDIBppfczaytr_L8T0aLoj3iXW35D56q9lIQLkiyr9_P-AURAAd7wmVtTHeb1c2w5KfXK3m53Cbq_BE8PX2j7RUtLFrXk-2VKKdEoqG-CccxnYkB5oJi4BNI9FQOigRxhuJlpmlXRoflg9FIpJ9MDIEkvRrIOstrxH4Fvgg5oiamobh8FtzcP3NS7Mi-_PnUMvE_ubTGmso8TXj6-EQNratRE9Ycz4DtbCcig4S_KA713BB1ZuTz8MahBovLPrKIZHlU1x29G1tj18VN_ArkXJr0lG2pQAkFrWmNL-hiMBeHbyMUPaHAC5mPBgNdbgdMypYZDGXHSWj2NFsojnX2D8fthdTkbnya511UhTg2-RqVjPlSqVnAy4r3R1X_wDw8BzGE3aKogbGUeRwAOhWRGHqS7LHHwsywpfnmWaM3l0I9RAp6dknkc_HPsxq_OBmHi28q-KMRICRbAjdeqVd7eBdBym8wq0rVHlrosnsTakmDHmBlG9kZCwzQUIRQlEI2qHzA2EJHaMloARnfxnXCi1I8Kl3ZBULM5VUKWm7_K8CzsZky6bwRaA91GxxbiTBKIHLrYqRSU2peKbM-_g9Hk2HE4u7Uo_mNkxr1vZ3Ic5aBmM4vwZZAYM0iZHoT1JecCL7OobVpSpLE=w300-h150-no
 
.
.
.
ANNE HIDALGO DONNE LA PERMISSION AUX ORGANISATEURS DU FESTIVAL D’EXCLURE LES BLANCS MAIS DANS UN LIEU PRIVÉ
29 MAI 2017 LIBERATION /
.
[…] La MAIRE DE PARIS, ANNE HIDALGO, annonce dans une série de TWEETS qu’une «solution claire a été établie» concernant l’organisation du festival afroféministe NYANSAPO, qu’elle menaçait hier de faire interdire en raison de son organisation en non-mixité partielle : «Le festival organisé dans un lieu public sera ouvert à tous. Des ateliers non-mixtes se tiendront ailleurs, dans un cadre strictement privé» C’est-à-dire une répartition que le collectif MWASI expliquait hier après-midi avoir prévue depuis le départ (lire notre article). La MAIRIE DE PARIS affirme de son côté que c’est à la suite d’un premier échange entre ANNE HIDALGO et le collectif, hier midi, que cette répartition a été évoquée, puis actée ce lundi matin. [...]
.
.
.
CAMP D'ÉTÉ DÉCOLONIAL INTERDIT AUX «BLANCS» : QUAND L'ANTIRACISME VERSE DANS LE RACISME
https://lh3.googleusercontent.com/W-nwxxisCOat_s8aZT-jqoEi8g1V0HX925l9F75LJRSBchdJ0X--kKC9xXoXsLPXmxf2oVM6ZRvzAu-ZJivAv9ronEjMXj7XtYJLJWhzZ7hpa7CfChJzBMOhlOb2GW4xLp2uIyc3QNxaGPec4zVtcWKPDATGW0W72mc2JNK0vS3pS41oECN_CbW64gvYEKUtGYGQn7Qc_WYot2QKSeq75GbSAQsQIP2O2xF0__Ru55LqrD7-IHC3wcI1xL-TpNyJ3wYCmXMX74TUE6lxva9gezHuz-7_8kwTJVD0tMUP1KG-4Qxid2CIO-1SlHAMLBZ1Ue2b6k-iE6C8Qt8X9yek9jDBuQNZYiOH298jHC3eCGS8lCrD7COc2jSFPgAhEp6Q6wexpHrUnAWGNFUL5GKNaryglTV1dajDS7ZIpSVJE3PLgwv6dZ1fmzK71Ho5ei4khR3n8Bpzz0r3XzgCOvPaoUoghD4IU7ZZ0u5lCFp3WDpSbYk8C1ffEikWi_VBoL2DSQqF55TmOqYskaA2I53hgiiaOVD4VgBKNvlXpTDwmaJfuCAnoeSKenkf2pUS8VigFvX4fmQbg2yaLBbCAD2eVmXEQSXmQuqF26YiX-kuHybKg5mQZz84tw=w400-h507-no
25 AOÛT 2016 MARIANNE /
.
A REIMS, un «CAMP D'ÉTÉ DÉCOLONIAL» interdit aux Blancs
.
Du temps de l'AMÉRIQUE ségrégationniste, à l'entrée des établissements publics, était affiché «Interdit au Noirs». En 2016, en FRANCE, un «CAMP D'ÉTÉ DÉCOLONIAL» proclamera, lui, «Interdit aux blancs». Ou comment la lutte des classes se fait peu à peu remplacer par la lutte des races dans les esprits d'une partie des militants d'extrême-gauche.
.
Avec l'arrivée du beau temps, on se met à rêver vacances. Dans cette perspective assez plaisante, je m'étais dit : pourquoi ne pas projeter d'aller en CHAMPAGNE-ARDENNE ? Je connais mal la région et j'aurais pu en profiter pour aller jeter une oreille au «CAMP D'ÉTÉ DÉCOLONIAL» qui se tient dans les environs, au mois d'août. Se former à «l'antiracisme politique» entre deux balades, quoi de mieux ? Seulement voilà. Je suis blanc de peau. Je ne peux donc pas prétendre mettre les pieds dans un endroit où il faut montrer patte non blanche, vu qu'il est expressément réservé «aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’État en contexte français».
.
PAS QUESTION DE MÉLANGER LES TORCHONS ET LES SERVIETTES, LES BLANCS ET LES AUTRES
.
«En contexte français», comme on dit chez ces gens-là, je suis du mauvais côté de la barrière, car je n'ai pas la bonne couleur de peau. Bref, je suis victime du délit de sale gueule, à l'instar des jeunes Beurs à l'entrée de certaines boîtes de nuit. Je me heurte à un panneau virtuel où il est écrit : «Interdit aux Blancs», comme il était inscrit «Interdit aux Noirs» dans les établissements publics de l'AMÉRIQUE ségrégationniste. Pour la même raison, je n'aurais pu me rendre aux rencontres organisées à l'UNIVERSITÉ DE PARIS-VIII, où il était précisé : «Paroles non blanches». Afin de préparer les travaux, les concepteurs de ce machin avaient décidé de constituer un «groupe de réflexion organisé en non-mixité». Pas question de mélanger les torchons et les serviettes, les Blancs et les autres, fût-ce pour lutter de concert contre tous les racismes et toutes les exclusions. La FRANCE étant décrétée blanche, coloniale et raciste, tout Blanc est raciste et je me découvre donc raciste à l'insu de mon plein gré, ce qui fait toujours un choc.
.
On connaissait le réflexe identitaire d'une extrême droite qui rêve d'une FRANCE blanche. Voilà son contrepoint avec ceux qui définissent les dominés non sur une base de classe, mais en fonction de l'ethnie, de la couleur de peau, de la race supposée, du sexe, du genre ou de l'origine géographique. Cerise sur le gâteau, ces nouveaux racistes sont encouragés par des esprits sensibles qui crient au «fascisme» à la moindre gesticulation du FN, alors qu'ils encouragent de la voix et du geste les chevaux fous de l'identitarisme ethnique. On a beau être blanc, il y a de quoi être vert de rage et rouge de honte.
.
.
.
 
JEAN-LUC MÉLENCHON ET LE RACISME (IL N'AIME NI LES BLANCS, NI LES BLONDS, NI LES CATHOLIQUES)
10.
.
.
MANUEL VALLS, MINISTRE DES CULTES EN FRANCE, LIÉ DE MANIÈRE ÉTERNELLE À ISRAËL, MAIS RACISTE
.
.
.
QUAND BENOÎT HAMON TROUVAIT QU’IL Y AVAIT «TROP DE BLANCS» À BREST
30 SEPTEMBRE 2007 LE TELEGRAMME
.
Le candidat à la primaire socialiste BENOÎT HAMON, s’exprimant dans les colonnes du journal de gauche «LE TÉLÉGRAMME», s’exprimait sur les raisons de son engagement politique :
.
«De retour à BREST, quelques années plus tard, il éprouve un certain mal à se réadapter. «La rupture a été terrible : la température, la culture, la manière de vivre, les odeurs, tout était trop différent. Quand je suis rentré à BREST, j’ai trouvé la ville très blanche. Pour être très honnête, j’ai même trouvé qu’il y avait trop de blancs puisque BREST est une ville sans immigration. Cette attirance pour les autres cultures a certainement favorisé mon engagement politique».
.
IL POURSUIVAIT :
.
«Le déclic, ce sera la montée en puissance du FRONT NATIONAL au milieu des années 80. «J’ai été très sensible à la petite main jaune de SOS RACISME : «Touche pas à mon pote». À la FACULTÉ DE BREST, on en demandait beaucoup, mais il n’y en avait pas assez», résume-t-il.
.
.
.

22/03/2017

NOS MINISTRES ET LEURS COSTUMES

NOS MINISTRES ET LEURS COSTUMES
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/sPAkgyPGjy0LBk6NMvfaHHONkhDNy5iKEkq0mMsLJYlUc7R-0CbsW53tWHFWG7TdMp194bWGn7PKpaUppciME0G3tY0fgyIMrKWBN8yjBmfT7dAdcpeedSqTaFmeEThUH2CCwoa1thHZ0adYdKq3zPR7dU7ubzLUSlEtHkz5aMeJglyn_nBPreLDANwTBm9AsGCA__udtYxhoLdRVkuX_5mwLgvUtbRg8w7epVPkSre8pDqbxvxEIL4kr6AfAhH0EjyDOdQu_O_4a6Dcz1Z_I_I1yIlNEo8HumAdJBL41A5kVwatM0a-qwfgHjyb3Os7Tqp7RNk7TsQE0Y8_Kjgz-Z78txfMPhhtpDADnLACpjpawlwIneu2n6xy6LKSfSywqEcM0by71EQQTUThen9EEXUHqMswpJ8AkX2MhVkSt3_EdnyCrBaMgoZvEoxaOToN7zXsIvGphsHqN9f5c3iz_0Bdy-MgoC5GcpT7r3Rn74sWRnYFW2Z83YbjoKWcX9pe625TkX24sQlCWOdJsl7tjJ3GKtJkx3jj0_SfiyowWgysJU5H8A9OYA-Z7d6iuG0G-wyJsailv4l25PXzjagxqSWX1-AXCwAgl8LWZEOSGrLTfY9XuD4v_L4f5MHugFWR9x1fyxZiHi87LMQ0TK-BkJiiVrcX1QBlFlZDOY9xT3s=s480-no
.
.
.
.
EMMANUEL MACRON ET SES COSTUMES
https://lh3.googleusercontent.com/EPGaBnjHRMiHdMIM4h7tSy-cj_WMihnMg2LAaqK3_sLoPDczaHTfQBdd5lcMCmetW9hJZ7-7xT-jOc_9yTqtCH4tLbg7dwXgWvGiA5L97ZbCICkRPElnogGSXqfI5-OTB2bZ2HLJzRawAvL6q8adaUDXP8a5LaGW-YAGqFBhaUdhONqxNVEe86aOD6byGHo1CyyMj_IvJKbIKIBqxuaFQAZ36TF7tlsbmE74uLZY6jmLFRZTv8lAoTkfZZMDr2vh7Xk9oFmFXiL69Ez4zu0RvcSMC4GG-rI9nqwWPnU4Zo5nM7cuRWPf9QjCx79uQKMIC8X5KK-55ROTyAeEUIae8i2PVlvRfGgilf467Jw8wtSfkrxEjeLEFUeb1t7Q0nptrOHR8EEyaRpj9NV6yISw2HZuTW5pXQLQVHCLKsYeHZG5bh1pCNv3uH_WcHo2dTxXsw-dxQWgiXGxoyrBe6HzrUZZ3Hq0B4hWqezqBvrHHMJMsPcRkI_u0r-WmPzqS8p9GyiVbnhNxtCvqEwJLpDR5JvW23QYqTMzeTvzEjT1xALP93--uYGjM25icLiNsN5Jw46okvQRa0mEPTvga3_A9CdOr5GU-KgWoVrWVQ59ZK80_y7BA3h19o-Sf4w23UdX-MNjz5BOgYY9KCGmPpSRAU1OBw1GUJhjD0M_-DRfRE8=w780-h390-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/o5nnEewF7D-Uzte9B0g2xdGpKrOnaeuFgBiY93whqJIICia60XrxYgPGRS1wXoqXhHX_IzWdW1NLzKkzn7UH12UThBK2ROW6WqC_r2jaQ7B6CNCcRJzYwtT9WHlDE2bVzFYNVcVTuT_Bw4zi4gAdxt0PwzQQ4oF4-xh8lVnVc6I6QinUocOo4scV2N5HjToty4sYaqfLogWIVxqpN0ILdU803PDcrMchxBCElW1yaI6aROiUIZz2JaVpMx-LVQmRbIlZ5Wwm-UneS5o9X3dLeGNneZTHQpUixNwR2439yvBvctf-d0xZ0Tvp6AZjAvJBf3QzcyrxolD-_ScwrD9QlaGTShEOMYk8a0OvqaRr9ovP-56BUa-SYDOWK4ujBh_Eh6TawX3D_5ZiDwF1VfF5BbtjLdEZfB7f8r6yNqxMAS3KyJr_7SssesWjv-Ogd3__VMNVKBv1RIHrjJyIjx7KkewW-79gX5gsx3u4tJ1LerWN2CyXTG1G5VkTFm82Cwpvetr-RGi-9pvpm3ntXsCI-dkmiHPjwbf2noL7HWYh_7WJeYkMGFJNnEAdZwq01fPiWvPGc9b8QVwpqdCKXpSQcTprIV2y5muQa6vj6LSl5yM4wF7KMGTGz2ztUmn-rPyYhHaadgFz6ePcQGhC24uFMzBvvi17AzqPjVptiaco8ns=w285-h273-no
.
LA JUSTICE VA ENQUÊTER SUR LES COSTUMES DE FRANÇOIS FILLON
16 MARS 2017 LE PARISIEN
.
L'affaire des costumes de FRANÇOIS FILLON fait désormais l'objet d'une enquête du PARQUET NATIONAL FINANCIER.
.
La justice s’empare de L’AFFAIRE DES COSTUMES DE FRANÇOIS FILLON. Selon nos informations, le PARQUET NATIONAL FINANCIER (PNF) vient d’accorder un réquisitoire supplétif contre X pour «trafic d’influence» aux trois juges d’instruction en charge du dossier de l’emploi fictif présumé de PENELOPE FILLON et des enfants du couple.
.
L’ENQUÊTE S’ÉLARGIT.
.
LE JOURNAL DU DIMANCHE du 12 mars avait révélé qu’un riche ami du candidat de la droite à l’élection présidentielle lui avait offert depuis 2012 pour près de 48 500 euros de vêtements provenant du très chic tailleur ARNYS. Essentiellement des costumes dont 35 000 euros auraient été réglés en espèces, puis 13 000 euros par chèque, les 9 et 10 février, soit 15 jours après les révélations du CANARD ENCHAÎNÉ sur l’«emploi» de PENELOPE FILLON.
.
Une «visite» judiciaire a eu lieu dès lundi dernier chez ARNYS à PARIS où des documents comptables ont été saisis par les policiers, selon nos informations. L’hebdomadaire MARIANNE sur son site INTERNET parle de «deux perquisitions». Les juges étaient à la recherche des factures de ces vêtements réglés par un mystérieux émissaire. «J’ai payé à la demande de FRANÇOIS FILLON, avait affirmé au JDD le signataire du chèque dont le nom circule avec insistance mais n’a pas été révélé. «Un ami m’a offert des costumes, et alors ?» avait répliqué FRANÇOIS FILLON dans le journal LES ÉCHOS dénonçant une «chasse à l’homme».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/E048BR_Ag7ARuy4KIPceWFdhzeSkM81XfAygc5HBtJtI428CD4c5esDLqLjsL52feCAmiwDIsrQrSEQoqt6rOBwpeeoE88bRuqH1PO57SEhSgXFghFfjtDagQmELLLhzkepbf9blsiFI4zJZPgxpxRmJoSicB3cAUpI3REacSWpJ_2ZWw6AZwgiAna0Oou5JA0rUe9CwYiqwTQX8Gp92a_zNpEc2RP8OUNMoB4W8_jI3eLtINuaowdlg8SXbh_1-kOYTq-nSQw-XaHHtAjzl-GT0aHzm7L8GJaiTAZs0kbsniueuLBkcFFL5e1qPI5fRh9NKmxJLrdkrumacfpwD2guH_40Dko1KJONrD7yqrgciPdOgEq4FN8aReS37E2fB3ywxj5hdumS7wshxEywuPqOjURtH8BXqY-_8bfV75E2bi3aDY7pNBJcJRJELmqHGXp012ivGPP-6C-roEDpnBPZ4ffrkY36co5e_wkZIEjNLgu7t1R_h2TARXhrb6MUG1fLUgyEdy-5PCv5FApJAd8WWbt5mr4VDZyqcOaDKTs6vPOeDkZXyebUk8Vj2E92HIEpUjEMaCYeif0rYE84WJMQ5nsm9pGf60JqcLmF7sZGci1CUDhAt9qipTXYtaRj6FGJ76hDpo8rYd__BWrG3NZm8VjEQ7Pz4BnQrhmeDog4=w280-h257-no
.
COSTUMES «OFFERTS» À PIERRE MOSCOVICI AUSSI
22 MARS 2017 LA TRIBUNE
.
Une affaire à tiroirs... image à prendre au premier degré, puisque c'est lors de la perquisition chez ARNYS, le fameux fournisseur de costumes grand luxe de FRANÇOIS FILLON, que les enquêteurs sont tombés sur une facture qui mentionnait comme bénéficiaire l'ex-MINISTRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES.
.
Entre amis, on se fait des cadeaux, c'est normal. L'amitié n'est pas une relation à sens unique. Mais telle n'est pas la conception de PIERRE MOSCOVICI, puisqu'il a d'abord nié toute contrepartie à ce cadeau fait par, dit-il, un «ami de quarante ans».
.
Selon LE CANARD ENCHAÎNÉ publié ce mercredi 22 mars, le commissaire européen français PIERRE MOSCOVICI s'est fait offrir des costumes de luxe par un ami chez le tailleur parisien
habillant FRANÇOIS FILLON.
.
TRAFIC D'INFLUENCE OU «CADEAU NORMAL»?
.
L'hebdomadaire satirique rappelle que les faits sont antérieurs à 2012, à une époque où les parlementaires n'avaient pas à déclarer de tels dons aux autorités. Néanmoins, n'y a-t-il pas un problème ici ? L'intéressé ne voit pas où, déclarant que cette affaire «ne (l')embarrasse pas».
.
Pourtant, c'est chez ce même tailleur de luxe du 7e arrondissement que l'avocat franco-libanais ROBERT BOURGI a récemment offert deux costumes à FRANÇOIS FILLON, des faits qui ont conduit le PARQUET NATIONAL FINANCIER (PNF) à accorder un réquisitoire supplétif contre X pour «trafic d'influence» dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié la famille du candidat de la droite et du centre à la présidentielle.
.
CHANTRE DE LA MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE, HAMON VA-T-IL RÉAGIR ?
.
Interrogé au sujet de l'article du CANARD ENCHAÎNÉ lors d'un point de presse avec le candidat socialiste à l'élection présidentielle, BENOÎT HAMON, à la COMMISSION EUROPÉENNE, À BRUXELLES, PIERRE MOSCOVICI a affirmé de ne pas être gêné par ces informations.
.
«Ce n'est pas tout à fait le lieu pour parler de cette affaire, mais je ne suis pas du tout embarrassé par cela, dès lors que ce sont de vrais cadeaux par de vrais amis, dans un vrai cadre privé», a dit l'ancien MINISTRE.
.
BENOÎT HAMON n'a pas dû beaucoup apprécier, lui QUI A PUBLIÉ SON PATRIMOINE EN FÉVRIER et qui a inscrit à son programme 10 mesures phares pour «moraliser la vie publique», parmi lesquelles «la publication de l'identité des personnes dont les dons aux formations politiques dépassent 2.500 euros».
.
«CINQ CADEAUX» MAXIMUM «EN QUARANTE ANS»
.
Toujours est-il que, lors de ce point presse à BRUXELLES, à la question de savoir si ces dons étaient sans contrepartie, PIERRE MOSCOVICI a répondu : «Cela va de soi».
.
Dans LE CANARD ENCHAÎNÉ, PIERRE MOSCOVICI confirme s'être fait offrir des costumes par un «vrai ami», négociant en vins et fournisseur de l’ÉLISÉE et de MATIGNON (ET DU QUAI D'ORSAY PRÉCISE L'OBS).
.
«En quarante ans d'amitié, leur nombre se compte sur les doigts d'une main. Et surtout, il n'y a pas de relation d'intérêt entre nous», se défend-il.
.
Le commissaire européen ajoutait cependant : «Moi aussi, je lui ai fait de beaux cadeaux ! Rien à voir avec l'affaire FILLON !»
.
On ne connaît pas encore le prix de ces cadeaux-là, on connaît seulement pour l'instant le prix des deux costumes ARNYS reçus par FRANÇOIS FILLON : environ 13.000 euros, soit 6.500 euros pièce.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Zxc0s-y-WHoaaOPnIa1M-IIhaC0wh9P3qvgGk5848MN2NosAN8aoWk7dutdrQEx_t9YXN0GLgUvdninEE4FOq8OWeVHIjOSZTswvKILtBfOlPXzYDuN3KbH79mnlvheG6atfkfBSN1x0F_H6iutGECQqUYedugDzaWFkajEnQY7382-TcE2gC2gmyGURd1Z3A2kHVmNGixIUmlBVoOpbawkxHJMPy3OQUxTOoq0x0usaWrSzUJoVWW-Wu64XlOvsZkra7Q1PJ5d5GjYv6Uje0p3fgLYiIM41suzqR8wCRGt5e82duvbJFr9V-W9HtokCIiWhheh3aKUmpZOdSTxsNnskf22VhkM-pQsHE-uIU3506ClwjPz9-fjMQIRO4x6M8LvTgMDIRvKgnlsqeqdUYQSX2gRPFKzFnAhMTKseUbdXQE_Ux2LWo0t2o2qyG8O_X3S7yYCa1sjjDUs6wgFFn_Xf6nN7hSQuItT7Qc8i_tUSPez5RiAdn2iZQHkMWTq1Rdxvr6PSP7rwVhnpM8bOOUYK5BtG0ua6By5TO3EoC-gPKvuvg1s8KxszJvWNjsSCrJJzsSYTA9MjYyUMIP7A1Nzv5NJi1oHlI62jHRpobrXFd6RNUUhzHEyiS3vz8BKA9L9pEi8oOtc-Aegv6oS4DKk4RssZiN002xFL0jgWqXA=w285-h239-no
QUAND FRANÇOIS BAYROU SE PAYAIT POUR 42 566 EUROS DE COSTUMES EN 2002
20 MARS 2017 VALEURS ACTUELLES
.
HYPOCRISIE. FRANÇOIS BAYROU, récent soutien d’EMMANUEL MACRON, se fait un plaisir d’attaquer FRANÇOIS FILLON et ses costumes offerts pour plus de 40 000 euros. En oubliant qu’en 2002, il tentait de faire passer en frais de campagne 42 566 euros de frais d’habillement.
.
Le JDD révélait il y a peu la garde-robe à 48 500 euros de FRANÇOIS FILLON, dont une partie payée par l’avocat ROBERT BOURGI. La classe médiatico-politique s’enflammait pour cette énième révélation sur le candidat de la droite à un mois du premier tour de l’élection présidentielle. Dans ses accusateurs, un en particulier : FRANÇOIS BAYROU. Pourtant, comme l’a fait remarqué ERIC CIOTTI dimanche 19 mars sur BFMTV, en 2002, lors de l’élection présidentielle, le nouveau soutien de MACRON a connu pire.
.
Le candidat centriste de l’époque tentait ainsi, comme le rappelle également LE POINT ce lundi 20 mars, de faire passer en «dépenses de campagne» – et donc en somme que le contribuable aurait dû payer - des frais d’habillements s’élevant à 42 566 euros. Le CONSEIL CONSTITUTIONNEL avait alors estimé que cette dépense était «manifestement excessive» et l'avait ramené à 5000 euros. FRANÇOIS BAYROU avait donc dû payer de sa poche, en 2002, 37 566 euros de frais d’habillement pour la campagne présidentielle.
.
.
.

06/03/2017

INFORMATION MUSELÉE liberté d'expression en échec

.
L'INFORMATION MUSELÉE
 
LA LIBERTÉ D'EXPRESSION EN ÉCHEC
 
.
.
.
.
.
.
.
L'INFORMATION MUSELÉE EN FRANCE
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/VFvIsXUPBRrFyStcxlnakQO9h8hOV4oRS6I5vW1nQz4-DRkMwt4M0UPnvun5Sw70euPFfcBVo9r5eAXTDAyL6ALiwhrTriYHZKwKeI7CffvBBuCkQPxwL3Gt_D3Qef7RCE53vlsUdGPc-4gNH9lXBNfYzzWtepIm4x_hyDR08TPvUCIDY-EiPCKhzH9RViNTpvUpwF9GpTOKcUHupX6M9Ic8ohKxAIv2P7hEXFapBindDxqo1CAYubel3IJxX-SKzfI_2oq-Ln9tRPyHpRnkC2-RHbezScFplYKRTnGJvesxyeibv7DQePzwFs5lhXhQzVZLvgGNceZWLHM8A7VvVHEGYHTMACfIu3aq0Nnj0Tr4O-SUOkpGiryl5NRBcC-d5xx9cCVIBhZRmsUr_4CZZwSKEzmcA47t8746zCRg4hriqzXUPhp6ZY93NvzZ95KlLRFnR27l2Gp7KRFcAFAkXkmcJ24qjZQavlako3k0WCIWaOoJpADICV_TYsHRDeWSaYgOwljk37Ed0V7kqHlMb9KF4hXH41xOPBoMzO7u6HBvV2VPYtr2Jx6hCUrg-yCY0AmaCfBS4D_YtQ0MdbjZa-VOHGRUkDa4hfU2TuhwMiH2wYfhpAN_qBUC3jUh9lniAYemHQirnDABY_CF-EDRBp-1PfMZBmshjcfs14fkxUU=w580-h457-no
 
 
REPORTEURS SANS FRONTIÈRE LIBERTÉ DE LA PRESSE EN FRANCE
.
.
.
.
ÉTHIQUE JOURNALISTIQUE
.
L'AVEU D'UN JOURNALISTE DE LA VOIX DU NORD : NOTRE RÔLE C'EST QUE LES «GENS VOTENT CORRECTEMENT»
.
.
.
24 MARS 2017
.
FAKE NEWS DANS LES MEDIAS OFFICIELS OU COMMENT«VOIR LA BOSSE DU CHAMEAU D'EN FACE MAIS PAS LA SIENNE»
.
.
.
DÉBAT SAPIR BERRUYER SUR LE DÉCODEX ET LES FAKE NEWS 26 FÉVRIER 2017

ÉLISABETH LÉVY DÉCODE DEÉCODEX
 
.
LE DECODEX POUR LES MÉDIAS DITS «ALTERNATIFS» = LIBRES
4 FEVRIER 2017 RT
.
Depuis le 1er février, la version web du MONDE propose un kit de vérification de l’information sur la toile. Censé lutter contre les «fake news» et financé par le fonds GOOGLE, il classe les sites selon leur «fiabilité».
https://lh3.googleusercontent.com/eCrGyuJzEca_XfDWrwaFgDI5Od6GMazR-BUKlXYdRdcvFuuax_vvpYR5YkIbBg5xIkHOL-uaPITsvkm51eQiHF53cjQ5D4U6SD5zK0J_18oxTbem9Be87hZN0cN5C9MgFimo_gn00Zg2Gw4AZxyv0ART5-Rn56W0xFck0EACFlFtQN92ZFXej3-zg_5uFhYmERTghzWhfv7yLhnN5cb4DzE-xQTYjdTwzIRWEOKOEg0sTn7qiPVGutcVSYz0C8xYG96NeV3ua5dYxcB40zoF2ks2S665GbxNnnmxXwdQ3P4hzuZRKKGa9TJNYUk0htA6_1x39JQVECd1q70oY6sHabVwj0DVFi7F-wm_hnBEL-YOgXAI012S6kQUIGsr3ArgWQpZVOfTMVbHDf9F0FKqs4sLaQXy4e16h2JUf-5gRCPIbAS54df0j1clbJiKoj9xXbF_4NBLpSqB5mKhSwk6GhMFvTy5j9h6IYBx1Ln-Qks9JTpSpuwkeY_VgbyPHED8wOf5lBYpItLVIAQcxtoOdWC6UL4-GZhMzFLQxZUYHL9jZ3xpnPBY_PtKncOPLRU8QzqM-0hM5KIZoxZIJMAJz5uyl-4ib0Ksuuk1m5lfmpK-K3bXQ4RsaQUg-2REWH1Na02RTnA7dVCFcUUJtjDf7IaDsH77NhhEITLxvot26g4=w498-h486-no
.
Dans un édito publié le 2 février, JÉRÔME FENOGLIO, DIRECTEUR DU QUOTIDIEN LE MONDE, présentait le «DECODEX».
.
Fruit du travail des «DÉCODEURS», rubrique du MONDE.FR chargée de «vérifier» la parole publique, il se veut un outil de référence pour aider l’internaute à choisir son information. Il a été financé par le fonds GOOGLE. SAMUEL LAURENt, boss des «DÉCODEURS», évoque un montant compris entre 50 000 et 60 000 euros.
.
SUR LA PLANÈTE MONDE, LE LABEL ROUGE N’EST PAS SIGNE DE QUALITÉ
.
Comment cela fonctionne ? Le «DECODEX» est une sorte de boîte à outils numérique. Elle propose notamment un moteur de recherche ainsi qu’une extension pour navigateur. Le classement des sites se fait par couleurs :
* GRIS pour les sites collectifs,
* BLEU pour les parodiques.
* VERT, comme avec les feux de circulation, vous pouvez y aller. On est sur du crédible.
* ORANGE, attention ! Il s’agit de publications «peu fiables ou très orientées».
* ROUGE est associé aux sites «pas du tout fiables, complotistes ou trompeurs».
.
Depuis son entrée en fonction, le quotidien vespéral fait face aux critiques. Il faut dire qu’en répertoriant environ 600 sites, difficile de contenter tout le monde. Que ce soit au niveau de la démarche en elle-même ou de la manière de classer les publications, le titre contrôlé par le trio PIERRE BERGÉ - XAVIER NIEL - MATTHIEU PIGASSE ne s’est pas fait que des amis.
BUZZFEED est tout pardonné
.
De nombreux observateurs se sont interrogés sur la manière dont LE MONDE a classé les publications. «Dans ce travail, nous n’avons pas tenu compte de la nature des positionnements politiques ou idéologiques des sites, des pages ou des comptes sur les réseaux sociaux étudiés. Notre seul critère a été leur respect des règles journalistiques (croisement des sources, vérification, etc.)», a affirmé SAMUEL LAUREnt.
.
Pourtant, à y regarder de plus près, certains «labels» ont de quoi étonner. Ce qui n’est pas surprenant, c’est la couleur verte qui est associée à l’écrasante majorité de la presse mainstream française et étrangère. Pour L’OBS, LIBÉRATION, L’EXPRESS, CNN, la BBC ou… LE MONDE, que les internautes se rassurent, «LES DÉCODEURS» ont donné leur BLANC-seing.
.
Mais qu’est-ce qui fait donc virer un site au orange ? Dans les griefs retenus par «LES DÉCODEURS», on trouve le qualificatif «militant». Visiblement, le quotidien vespéral rejette cet adjectif et peu importe s’il est régulièrement accusé de complaisance vis à vis de l’OCCIDENT et de l’OTAN. En mars 2015, lors de la visite du secrétaire général de l’ALLIANCE, le Norvégien JENS STOLTENBERG, une journaliste du MONDE s’était livrée à une interview qui avait fait des émules tant les questions qu’elles avaient posé étaient défavorables à MOSCOU.
.
En septembre de la même année, LE MONDE publiait un graphique censé démontrer la répartition des victimes du conflit syrien. Le travail du quotidien faisait apparaître une majorité écrasante de morts imputables au gouvernement de BACHAR EL-ASSAD, bien plus que l'ETAT ISLAMIQUE. Hors les données provenaient du RÉSEAU SYRIEN DES DROITS DE L'HOMME (RSDH). Un organisme connu pour son positionnement anti-ASSAD et financé, selon plusieurs médias, par l'OCCIDENT. FADEL ABDOUL GHANY, PRÉSIDENT DU RSDH, avoue d'ailleurs ne pas COMPTABILISER le nombre de victimes dans les rangs des pro-Assad. Ce qu’a reconnu à demi-mots le journaliste NICOLAS HÉNIN : «Le PRÉSIDENT DU RSDH admet avoir très peu d’information sur les pertes dans les rangs du régime.»
.
Mais il y a bien plus surprenant. Ainsi, L’HUMANITÉ, «quotidien d'information généraliste, ancien organe central du PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, classé politiquement à la gauche de la gauche» selon «DECODEX» bénéficie du bon code couleur. Le journal ne serait donc pas «militant». Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas faites attendre.
.
RT FRANCE s'est vu classé dans la catégorie ORANGE. Si LE MONDE admet que notre média «peut présenter des enquêtes de qualité», il nous reproche notre «biais» pro-russe. Une tare que la chaîne qatarie AL JAZEERA ne s'est pas vue reprochée. Appartenant au gouvernement de DOHA, cette dernière a passé le test haut la main et a gagné sa pastille VERTE. Elle se retrouve pourtant régulièrement au cœur de polémiques. D’après le média suisse RTS, «dans le monde arabe, on l'accuse carrément de flirter avec les idées des djihadistes du groupe ETAT ISLAMIQUE (EI)». Cette différence de traitement entre RT France et la chaîne qatarie n’a pas manqué de faire réagir sur la toile. Certains internautes ont parlé d’un manque de «crédibilité» de l’outil du quotidien parisien.
.
BUZZFEED, à l’instar d’AL JAZEERA, a obtenu la faveur du MONDE. Le 10 janvier, la version américaine du site prenait une décision à l’éthique journalistique douteuse. Alors que CNN (elle aussi classée en VERT) rendait public l’existence d’un rapport compromettant sur DONALD TRUMP sans en publier le contenu arguant que ses journalistes n’avaient pu vérifier les informations, BUZZFEED a fait le pari inverse en mettant en ligne les 35 pages dans la foulée des révélations de sa consœur.
.
Pourtant, BEN SMITH, RÉDACTEUR EN CHEF du site, soulignait que les allégations n’avaient pu être vérifiées. Sa décision lui a valu les foudres d’une bonne partie de la presse américaine. Mais après tout, pastille VERTE ou pas, LE MONDE a couvert ses arrières en précisant que ces sites sont «en principe plutôt fiables». Personne n’est à l’abri d’une boulette.
.
ORWELL 2.0 ?
.
Au-delà des bons points distribués, c’est la démarche en elle-même qui interpelle anonymes et personnalités. DANS UN ÉDITO AU VITRIOL, ELISABETH LÉVY, fondatrice de CAUSEUR, s’est interrogée sur la pertinence de ce projet : «C’est tout de même curieux. En général, les journalistes du MONDE n’aiment pas du tout qu’on les accuse d’être des donneurs de leçon. Or, voilà qu’ils se proclament eux-mêmes arbitres des élégances morales de la profession. Au nom de quoi le service «DÉCODEURS» du MONDE serait-il habilité à décerner des brevets de fiabilité ? N’y aurait-il pas un petit conflit d’intérêt dans le fait que LE MONDE, qui est producteur d’information, soit aussi celui qui délivre l’AOC ?»
.
Même chose du côté de l’économiste JACQUES SAPIR. Celui dont le blog s’est vu coloré en ORANGE par «LES DÉCODEURS» a confié son analyse du «DÉCODEX» à RT. Il dénonce une démarche d’auto-promotion : «C'est typiquement une méthode utilisée par LE MONDE pour se faire mousser et de la publicité. Si on veut effectivement avoir un site ou une extension qui répertorie et classe les différentes plateformes qui diffusent de l'information pourquoi pas, mais cela ne devrait pas venir d'une institution comme LE MONDE qui est partie prenante de la blogosphère. C'est typiquement une méthode d'autopromotion et d’auto-publicité du quotidien.»
.
Il doute également de la pertinence de la démarche : «Face à cet outil, il y aura deux types de réactions. Soit le lecteur est convaincu par ce que dit LE MONDE et de toutes les manières, il n'ira pas regarder ou s'informer sur les sites désignés. Soit il s'agit d'un lecteur méfiant naturellement [...] Ce lecteur-là va directement voir que DÉCODEX est sponsorisé par LE MONDE et qu'il correspond donc à ce que pensent les journalistes du MONDE et que cet outil n'est pas formellement objectif.»

A l’instar de PHILIPPE BÉCHADE, collègue de JACQUES SAPIR au sein du collectif des Econoclastes, de nombreux internautes ont critiqué la trouvaille numérique du quotidien vespéral.
.
LE MONDE EN CONQUÊTE
.
Le «DÉCODEX» n’est qu’une des armes de la croisade du MONDE contre les «fake news». Un peu dans la veine de ce qu’avait proposé le gouvernement en février 2016 et son site WWW.ONTEMANIPULE.FR, les journalistes du quotidien ont décidé de mettre à disposition de tous un «kit pour vérifier l’information».
.
Notamment destiné aux enseignants, le document contient «des conseils utiles, illustrés par des dessins, cas pratiques et exercices». La rédaction du MONDE est ambitieuse, elle espère ainsi aider tout enseignant qui souhaite s’investir dans l’éducation aux médias en classe.
.
De là à voir des professeurs interroger leurs élèves à coup de «Pourquoi il est important de vérifier une information avant de la partager ?» ou distiller les «conseils pour reconnaître une théorie complotiste» de l’équipe «DES DÉCODEURS», il n’y a qu’un pas qu’il appartient à chaque enseignant de franchir.
.
Les détracteurs du projet ne sont pas au bout de leurs peines à en croire les responsables du «DÉCODEX» : «Nous n’allons évidemment pas en rester là. Nous souhaitons améliorer et compléter cet outil, en fonction de vos remarques et de vos critiques, et lui adjoindre d’autres fonctionnalités. Nous voulons aussi mobiliser une communauté d’internautes volontaires pour nous épauler. Nous travaillons également avec des chercheurs autour de la question de l’automatisation des vérifications, ce qui contribuera à enrichir notre outil.»
.
Le mot de la fin pour JÉRÔME FENOGLIO : «Notre objectif n’est nullement d’orienter le débat public : nous souhaitons contribuer à le stimuler en le préservant mieux de ceux qui cherchent à l’étouffer par la prolifération de contenus fallacieux ou tendancieux. Notre démarche n’est ni mercantile ni hégémonique.» Nous voilà rassurés.
.
Reste que la tâche des journalistes du MONDE s’annonce ardue. Le 2 février, LA CROIX publiait son baromètre annuel des médias. Leur crédibilité est en chute libre.
.
.
.
8 SEPTEMBRE 2016
.
LAURENT MAUDUIT «MAIN BASSE SUR L’INFORMATION»
8 SEPTEMBRE 2016 HUFFINGTON.POST
.
Dans cette vidéo, LAURENT MAUDUIT explique pourquoi la presse est en état de déliquescence avancé. On comprend mieux pourquoi personne ne l’invite pour qu’il parle de son livre. LAURENT MAUDUIT est co-fondateur de MEDIAPART, ancien chef du service économique de LIBÉRATION et ancien directeur adjoint de la rédaction du MONDE. Autant dire qu’il sait de quoi il parle.
.
Son livre, «MAIN BASSE SUR L’INFORMATION» est sorti il y a une semaine
.
«Alors qu’il est ambassadeur des ÉTATS-UNIS en FRANCE, THOMAS JEFFERSON écrit : «si l’on me donnait à choisir entre un gouvernement sans journaux ou des journaux sans gouvernement, je n’hésiterais pas un moment à choisir cette dernière formule.
.
Depuis la fin de la SECONDE GUERRE MONDIALE, jamais la liberté et le pluralisme de la presse n’ont à ce point été menacés. Pourtant, ce droit de savoir était au fondement de notre démocratie, garantie par l’article 11 de la DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN. Certainement serait-il bon de le rappeler :
.
La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. Depuis quelques années d’un quinquennat laborieux et liberticide, pire encore peut-être que celui de NICOLAS SARKOZY, nous avons vécu un véritable tournant. En 2012, la concentration de la presse entre les mains de quelques milliardaires a atteint en FRANCE des proportions inimaginables. Ils contrôlent à eux seuls la quasi-totalité des grands médias nationaux, de la presse écrite ou de l’audiovisuel. Des milliardaires qui ont de surcroît presque tous comme point commun de ne pas avoir la presse ou l’information pour métier. Des milliardaires qui ont presque tous acquis des journaux non selon des logiques professionnelles mais d’influence ou de connivence. Qu’on en juge :
.
1. VINCENT BOLLORÉ est à la tête d’un groupe issu du capitalisme néocolonial français, et a pris de force CANAL + pour asservir la chaîne cryptée à ses lubies.
.
2. LE FINANCIER ISRAÉLIEN PATRICK DRAHI, véritable symbole des excès de la finance folle, s’est lancé dans une course à l’endettement et a croqué en quelques mois LIBÉRATION, le groupe L’EXPRESS avec ses innombrables publications, dont L’EXPANSION, L’ENTREPRISE, L’ÉTUDIANT, LIRE, À NOUS PARIS, CLASSICA, et pris le contrôle de 49 % du capital de NEXTRADIOTV (BFM-TV, BFM-BUSINESS, RMC), avec une option exerçable en 2019.
.
3. LE TRIO RICHISSIME COMPOSÉ DE XAVIER NIEL, PIERRE BERGÉ ET MATTHIEU PIGASSE, après avoir mis la main sur le groupe LE MONDE, a élargi son empire en achetant LE NOUVEL OBSERVATEUR. Le même banquier d’affaires MATTHIEU PIGASSE a par ailleurs investi dans le magazine LES INROCKS et la RADIO NOVA, ainsi que dans VICE. À eux trois, ils possèdent désormais LE MONDE, M, LE MONDE DES RELIGIONS, LA VIE, TÉLÉRAMA, COURRIER INTERNATIONAL, L’OBS, RUE89, VICE, et comme actionnaire minoritaire Le HUFFINGTON POST.
.
4. LE MILLIARDAIRE DU LUXE BERNARD ARNAULT, après avoir avalé le premier quotidien économique français, LES ÉCHOS, s’est offert le premier quotidien populaire, LE PARISIEN. Il possède de ce fait RADIO CLASSIQUE, Aujourd’hui en France, INVESTIR, et pour partie L’OPINION.
.
5. LE MILLIARDAIRE LIBANAIS ISKANDAR SAFA
s’est offert le magazine de droite radicale VALEURS ACTUELLES.
.
6. ARNAUD LAGARDÈRE a en partie liquidé l’immense empire de son père mais a gardé le contrôle de trois grands médias : EUROPE 1, PARIS-MATCH et LE JOURNAL DU DIMANCHE. Le groupe est par ailleurs encore propriétaire de FRANCE DIMANCHE, ELLE, VERSION FEMINA, ICI PARIS, PUBLIC, TÉLÉ 7 JOURS, GULLI, MCM, MEZZO, VIRGIN RADIO, RFM.
.
7. MARTIN BOUYGUES, le roi du béton, détient la première chaîne privée française, TF1, et donc TMC, NT1, HD1, LCI, TV BREIZH, HISTOIRE et USHUAÏA TV.
.
8. SERGE DASSAULT, avionneur et marchand d’armes de son état, est à la tête du FIGARO.
.
9. FRANÇOIS PINAULT, l’autre milliardaire du luxe, est le propriétaire du magazine LE POINT.
.
10. LES BETTENCOURT contrôlent et financent massivement le journal L’OPINION.
.
11. BERNARD TAPIE contrôle LA PROVENCE.
.
12. LE GROUPE EBRA, propriété du CRÉDIT MUTUEL, détient les journaux régionaux LYON PLUS, TOP EST, LE BIEN PUBLIC, L’EST RÉPUBLICAIN, LES DERNIÈRES NOUVELLES D’ALSACE, LE PROGRÈS, LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE, LE JOURNAL DE LA HAUTE-MARNE, VAUCLUSE MATIN, VOSGES MATIN, LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ, LE RÉPUBLICAIN LORRAIN, LA LIBERTÉ DE L’EST.
.
L’énumération parle d’elle-même, et vaut pour constat. Nous vivons un mouvement de concentration tout à la fois historique et grave. Nous assistons à un retour de la presse de l’entre-deux-guerres, cette presse vénale et corrompue, propriété des plus grandes puissances d’argent, avec lesquelles le CNR avait précisément voulu rompre. Mais que l’on observe encore les crédits publics à la presse, pour achever ce tour d’horizon : dans le cas des aides directes, ce sont les milliardaires qui sont les premiers servis et, pour tout dire, les aides les plus colossales tombent toujours, semble-t-il, dans la poche des plus riches. Au hit-parade de ces aides directes (chiffres 2014) :
.
1er – Le Figaro (groupe de Serge Dassault) arrive 1er (15,2 millions d’euros) ;
2ème – Aujourd’hui en France (Bernard Arnault), 2e (14 millions)
3ème – Le Monde (Niel, Pigasse et Bergé), 3e (13,1 millions) ;
6ème – Libération (Patrick Drahi), 6e (8 millions) ;
7ème – Télérama (Niel, Pigasse et Bergé),7e (7,1 millions) ;
9ème – L’Obs (Niel, Pigasse et Bergé), 9e (5,2 millions) ;
10ème – L’Express (Patrick Drahi), 10e (4,9 millions) ;
12ème – Le Parisien (Bernard Arnault), 12e (4,3 millions) ;
14ème – Paris-Match (Arnaud Lagardère), 14e (3,6 millions) ;
15ème – Le Point (François Pinault), 15e (3,5 millions) ;
17ème – Les Échos (Bernard Arnault), 17e (3,4 millions) ; et ainsi de suite…
.
Nous avons encore oublié qu’une démocratie se construit avec une presse libre.
.
MAIN BASSE SUR L’INFORMATION, de LAURENT MAUDUIT. Sortie le 8 septembre aux éditions Don Quichotte. 19,90€»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/pwNgOj9iSzcfwox7wR7_dtzTUrhzuGMZf7jsA1RHR0vMgYjQI5_YmHxe4W5l3lrqyudMQSPm_Hwu-qxK5BeYX0HyhifSJndUrJ3InJEW9m5jx630NMNE84SUJ33BEtoBi7RY_yAM7lGml5fC4AjYwHt4B3BR1dmInGuQ6bGCsJ_AbAQik6Y1yZA5G1gOXx7XLTX28tqc3LrFgfxQmEANJEGVO5joevU3MP_DeLyfPUuj5TjFCJV9eO1thH79fZrahsuWYiGsytUJ5DZ6-VFNdyVRNtPXo3sOwRopJTex6SAyStD0bP4FtSecVxLlGNUP-UDT2WNGZfo3el2KFuxCFbp4rkCPDXH9KtU7uQuXSkOXH8e1jdBpvIjuyv7k0kxdjPJNFrhqarXhiVtVi84Lrq85Ey3Y9xTDG3OUHnPpp8aF-eq1BjL53aaYDIbSu92ky7VVr-lC6J-AuD_CBKHFJYlRudH968U-q9A08AeJCCRg51uwfbF3BFYPgkS_mKNmPTvxLlJu3GhPge44VvFPs0yhrEMGXsbOC4zOsG_6qyd2o4K-ZvTDrFZI7Lw_Su_aMYB2xv4WDu_U6WjOcDwhDtE22deEIr0tUoTWZLpFIO3w9oqd7Mk3K1SQCw4dwihhJKjhyy6HJS5dg99NuRVD_2oFAdBCYtJ70papjoEXfLg=w300-h279-no
CONSÉQUENCE DE L'INFORMATION MUSELÉE : LES FRANÇAIS BOUDENT LES MÉDIAS
.
LES VENTES DE LA PRESSE PAPIER ENCORE EN BAISSE
22 SEPTEMBRE 2016 FRANCE SOIR
.
La vente de journaux papier a continué de reculer au premier semestre 2016 selon l'ALLIANCE pour les chiffres de la presse et des médias. Des baisses très variables qui représente en moyenne 2,3% et qui ne sont pas compensés par les ventes de contenus numériques.
.
A de rares exceptions près, la presse en FRANCE a de nouveau vu ses ventes baisser au premier semestre, surtout les magazines et les quotidiens régionaux, tous deux en recul de 3,5% en moyenne, selon des chiffres de l'ACPM (Alliance pour les chiffres de la presse et des médias) parus ce jeudi 22.La presse quotidienne nationale (sans compter L'HUMANITÉ) a vu ses ventes diminuer de 2,3% sur les 7 premiers mois de l'année, davantage que la baisse de 1,4% sur l'ensemble de 2015.
.
Concurrencés par l'info gratuite sur internet, pénalisés par les fermetures de kiosques, la plupart des titres ont subi une baisse de leurs ventes papier, que la hausse des ventes numériques n'a pas suffi à compenser.
.
Le quotidien le plus touché est de loin LIBÉRATION (groupe SFR MÉDIA) dont les ventes ont chuté de 21,5%, à 73.506 exemplaires en moyenne par jour, mais à comparer à un début 2015 marqué par les attentats de janvier où ses ventes avaient fortement augmenté. LIBÉRATION a vu ses ventes en kiosques et ses abonnements s'éroder depuis le début de l'année et ses ventes numériques stagner.
.
SONT ÉGALEMENT EN BAISSE :
.
* Le Parisien/Aujourd'hui en France, à -4,9% (341.000 exemplaires quotidiens en cumulé dont 209.000 pour Le Parisien)
* Le Figaro (-2,8%, 307.000 ex.)
* Le Monde (-1,8%, 267.000 ex.)
* La Croix (-0,4%, 93.000 ex).
.
SEULS TITRES EN HAUSSE :
 
* Les Echos (+1,2% à 127.000)
* L'Equipe (+5% à 228.000).
.
Dans la presse magazine, au premier semestre (comparé au 1er semestre 2015) c'est L'Express (groupe SFR Média) qui souffre le plus (-21%), avec des ventes en kiosque et des abonnements qui ont dégringolé malgré une nouvelle formule alors que les ventes numériques restent très faibles.
.
La presse télé est à la peine avec une diminution de 4 à 7% pour Télé Star, Télé Loisirs, Télé 7 Jours, Télé Poche, Télé 2 Semaines et Télé Z, et de 3% pour Télérama. Dans la presse féminine, Grazia a perdu 10%, Femme Actuelle a reculé de 8% et Elle de 1,3%.
.
Les news magazines sont également en difficulté, à l'instar de Marianne (-12%) mais aussi du Point (-8%) et, sur le même créneau, du Journal du Dimanche qui est en recul de 9% (L'Obs n'a pas encore transmis ses chiffres). Seuls quelques titres sont en hausse : Valeurs Actuelles (+5%) et Challenges (+3%).
.
Dans la presse people, Public chute de 14% et Closer recule de 7%, tandis que Voici, VSD et Gala limitent la casse avec des reculs de 3 à 5%.
.
Dans la presse quotidienne régionale, les 67 titres recensés sont tous en recul, entre -0,5% et -9% sur un an (entre juillet 2015 et juin 2016). Le leader, Ouest France, a vu ses ventes baisser de 2,3% sur un an, à 688.000 exemplaires, Sud Ouest de -3,6%, La Voix du Nord de 4,6% et Le Parisien de -6%.
.
Selon l'étude de l'ACPM, 95% de la population française déclare lire chaque mois au moins un titre de presse papier, et 61% en lit un chaque jour, dont 39% au moins un quotidien et 45% au moins un magazine. 71% des français lisent aussi au moins une marque de presse en version numérique, dont 46% sur mobile.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/tiFDHnvd0T3LRGsbxAoGJ1Hqau-DI98K_fYXSQQ3QjOZLqZjLyBBks-8oVTU-8UFY6bANod5yAR-4S1ouW4DpOpl3S06RD88hLseI-vS2L7M8weFjrxdxMhvosczSCJWnevJXdXAHdN9lfSo0OdjtL02EZCtiidwXYYKDunNznjXun5P-wWlGmRE9_ZFtgc7_76zX3QMtoWZJq1WvEdxlhm8KRzqNw8AWgQLJgkTHQj9bAtbnB_-yLTMfufOcf-0cVG0J8pZXs9M6a1NzuTI_2YW_YSA_9ICupyp1kUCmm0G06azzDIOiTAA_c3MBKmPdiMn4_oSR_uxqvD2D3K2_xbCzOVW0LNZ-o5X4FqG0aQ_v9a1LlIGbDYY00P55W5j_tFMuoxgHUrk7W_nHUic4YP0vEiJQMdKteh1cnAyZhoCFtj_yw7HrRKKfw44LKB47UOXHMcRFnRKpnwyqMUba9rfLxFlOvbp5K3ycF-dB-1RwPjweTtzZvC72xPMxWOdGewuXjKK--a7JXPtc4n4CohYikBEltZSmu77uD5lqOuZ7MWUHeZPuHHpaze-QzEs-r_59BUtHNapoWmQE4Wn7IsjkQQE0eEEqgqCewDiflkTn_t4ByCozlDfpijUUlia_bOMT6YrjDm_9OGnpTyg6hleiFWcmylgxArK7MsseYI=w100-h115-no
.
CONSOLEZ-VOUS....IL VOUS RESTERA LES SITES DE CUL
.
..

LE TSUNAMI DU PATRIOT ACT «À LA FRANÇAISE» CALQUÉ SUR LE PATRIOT ACT USA, CONTINUE
.
ET SI L’ON BLOQUAIT LES SITES INJURIEUX ENVERS LES ÉLUS, SANS JUGE ?
10 MARS 2015 NEXTINPACT.COM
 
Dans une question parlementaire qu’il vient d’adresser à la GARDE DES SCEAUX, CHRISTIANE TAUBIRA, le député du PAS-DE-CALAIS GUY DELCOURT (PS) propose d'étendre le blocage administratif aux sites diffusant des contenus injurieux ou diffamatoires pour les élus. Il demande dans le même temps de basculer ces infractions dans le Code pénal afin de muscler la réponse judiciaire.
 
La récente loi sur le terrorisme a entrepris plusieurs réformes d’ampleur dans notre droit. Spécialement, elle a transféré dans le Code Pénal L’APOLOGIE DU TERRORISME et son incitation. L'intérêt ? Outre la comparution immédiate, cela fait jouer une prescription étendue à trois ans afin de frapper des propos nettement plus anciens. Aujourd’hui, comparativement, les messages vieux de trois mois ne sont plus attaquables au titre de la diffamation publique. La même loi a aussi activé le blocage et le déréférencement administratifs des sites diffusant ce genre de contenus, et donc sans intervention du juge (voir notre actualité complète ou ).
 
Cette brèche ainsi ouverte devrait prochainement être exploitée pour d’autres infractions. FRANÇOIS HOLLANDE et le gouvernement voudraient par exemple l’étendre aux injures et diffamations à caractère raciste ou antisémite. LA MINISTRE DE LA JUSTICE A DE MÊME SUGGÉRÉ DE «CONFIER À L’AUTORITÉ ADMINISTRATIVE LA POSSIBILITÉ DE BLOQUER LES SITES ET MESSAGES DE HAINE RACISTE OU ANTISÉMITE».
 
ÉTENDRE CES MESURES AUX INJURES ET DIFFAMATIONS ENVERS LES ÉLUS
 
GUY DELCOURT, député PS, voudrait cependant qu’on aille un peu plus loin encore. Selon lui, «avec le développement croissant des nouvelles technologies et des supports d'informations et de publications libres, se multiplient et se banalisent presque les injures et propos diffamatoires envers les élus de la République».
 
De tels propos fleuris agacent justement ce parlementaire : «Les élus (…) subissent des propos de plus en plus violents qui portent atteinte à notre démocratie, et ce sans véritable possibilité de faire cesser ces agissements, compte tenu de la lourdeur et de la complexité des recours existants». Du coup, IL DEMANDE AU GOUVERNEMENT s’il ne serait pas possible d’étendre ces mesures aux injures et diffamations visant les représentants du peuple.
 
Une telle démarche, qui n’a pas encore obtenu la réponse de l’exécutif, montre une nouvelle fois la banalisation de ces réponses juridiques à caractère parfois exceptionnel, comme le blocage administratif. Rappelons que l’élu en question avait été indigné par une banderole anti-ch'tis lors d’un match de football opposant PARIS et LENS EN MARS 2008 au STADE DE FRANCE. On pouvait lire dans les tribunes, le message «Pédophiles, chômeurs, consanguins : Bienvenue chez les Ch'tis». Si l’affaire avait conduit à la condamnation de plusieurs personnes, l’élu du PAS-DE-CALAIS regrettait avoir «aussi fait l'objet de menaces sur Internet via les forums de certains groupes de supporters ultras de Paris». UN AN PLUS TARD, il décidait de bouder d'ailleurs une rencontre entre les mêmes équipes, car il avait «reçu des insultes sur un site Internet».
.
.
.
LE JOURNAL L'EXPRESS,RACHETÉ PAR LE MULTIMILLIONNAIRE FRANCO-ISRAÉLIEN PATRICK DRAHI, SOUCIEUX DE LA PÉRENNITÉ DE L'ACTUEL GOUVERNEMENT, DONT LE SCORE S'ÉCROULE, COMMENCE À DRESSER LA LISTE NOIRE DES SITES QU'IL JUGE «CONSPIRATIONNISTES» EN PRÉPARATION D'UNE DEMANDE DE FRANÇOIS HOLLANDE AU MOTIF QUE CES SITES SERAIENT ANTISÉMITES
30 JANVIER 2015  L'EXPRESS
.
CHEMTRAILS-FRANCE.COM
CHAOS-CONTROLE.COM
DREUZ.INFO
LA DISSIDENCE.ORG
DONDEVAMOS.CANALBLOG
FAWKES NEWS
LA GAUCHE MA TUER
FDESOUCHE.COM
LE LIBRE PENSEUR.ORG
LE SALON BEIGE.FR
VOLTAIRENET.ORG
LES CHRONIQUES DE RORSCHACH
RÉSISTANCE AUTHENTIQUE.WORDPRESS.COM
LE ROUGE ET LE NOIR.ORG
VOXNR.COM
LECLAIREUR.WORDPRESS
CHEMTRAILS SUISSE.CH
ALTERINFO
UN NOUVEAU PARADIGME.COM
CORRUPTION SIDA.CANALBLOG
AGENCE INFO LIBRE
999SPIRITUS.ORG
AVORTEMENT.NET
BREIZH.INFO.COM
CERCLE DES VOLONTAIRES
LA CONTRE RÉVOLUTION.WORDPRESS
CONTRIBUABLES.ORG
DIKTACRATIE.COM
ENQUETE-DEBAT.FR
ÉGALITÉ ET RÉCONCILIATION
INFO PINTERAC.NET
NOVOPRESS.INFO
MÉDIAS PRESSE.INFO
FR.STT.NET
METATV.ORG
IFATTOQUOTIDIANO.FR
INFO.CONTREINFO.FR
24MATIN.CH
MEDIA LIBRE.EU
PANAMZA.COM
LE GRAND SOIR.INFO
LE GORAFI.FR
LE JOURNAL DU SIECLE.COM
LES MOUTONS ENRAGES
MICHEL COLLON.INFO
MONDIALISATION.CA
NOUVEL ORDRE MONDIAL.CA
OUMMA.COM
PLUXACTU.COM
QUENELPLUS.COM
REOPEN911.INFO
STOPMENSONGES.COM
THEORIE DU GENRE.FR
TOUT SAUF SARKOZY.COM
TV LIBERTÉS.COM
http://www.voltairenet.org/IMG/pdf/CONSPIRATIONNISME.pdf
.
.
.
DES JOURNALISTES VICTIMES DE L'INFORMATION MUSELÉE
.
AUDE LANCELIN JOURNALISTE LICENCIÉE SUR PRESSION DE FRANÇOIS HOLLANDE
.
.
.
M6 «DOSSIER TABOU» L'ISLAM EN FRANCE LA RÉPUBLIQUE EN ÉCHEC DU 28 SEPTEMBRE 2016
.
.
.
L’UN DES AGRESSEURS DE BERNARD DE LA VILLARDIÈRE EST ADMIRATEUR DE DIEUDONNÉ ET POSE AVEC DES ARMES
.
.
.

LE DÉPUTÉ LR JULIEN AUBERT INTERPELLE CAZENEUVE SUR LE REPORTAGE DE BERNARD DE LA VILLARDIÈRE
.
.
.
BERNARD DE LA VILLARDIERE RÉPOND À SES DÉTRACTEURS
6 OCTOBRE 2016 FACEBOOK
.
Voici quelques jours que je suis la cible d’un certain nombre de médias – notamment sur INTERNET – pour ne pas avoir dit «bonjour» (ce qui est faux) à la bande de «loulous» qui m’a ensuite pris à partie, à SEVRAN, lors d’une tentative d’interview du propriétaire de la mosquée dites «des Radars».
.
L’intégralité de la vidéo de l’altercation ayant été fournie par M6 au site PUREMÉDIAS, il est possible à chacun, depuis quelques heures, de se rendre compte de l’inanité des reproches qui me sont adressés.
.
Cette fausse polémique m’a évidemment atteint car elle révèle le mal profond dont souffre la presse française. J’aurais aimé qu’elle commente plutôt, ce que nous avons contribué à révéler à travers ce premier numéro de «DOSSIER TABOU» : l’incapacité des autorités publiques – au niveau national et local – à encourager voire organiser un islam conforme aux valeurs de la RÉPUBLIQUE. Par lâcheté et/ou clientélisme électoral, on laisse des organisations plus ou moins fondamentalistes et inféodées à des puissances étrangères prendre le contrôle des mosquées, des écoles confessionnelles et donc des esprits. L’émission a fait un joli score d’audience avec plus 2 400 000 téléspectateurs. Elle a fait office de psychothérapie à en croire les multiples témoignages recueillis depuis. Nous avons posément montré, expliqué, dénoncé, ce que nombre d’entre nous ressentions confusément. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur des musulmans qui évoquent ces dérives depuis des années en prêchant dans le désert. «ISLAM en FRANCE : la RÉPUBLIQUE EN ÉCHEC» est en passe – avec plus de 900 000 clics en 7 jours - de battre des records, en nombre de vidéos vues, sur le site du groupe M6. A voir ou à revoir.
.
Il y aurait bien des choses à dire encore sur ce sujet. Il y aurait matière à le prolonger en s’interrogeant sur les raisons pour lesquelles les gouvernements successifs se sont couchés devant les assauts de l’ISLAM RADICAL. Que plus de la moitié de la dette publique française soit détenue par des fonds étrangers ne doit pas être innocent dans cette forfaiture ! A la manœuvre, il y a d’abord JEAN-LOUIS BIANCO, le président de l’OBSERVATOIRE DE LA LAÏCITÉ, qui nous a adressé une lettre d’indignation qui vaut son pesant d’or. Elle illustre la timidité pour ne pas dire la complaisance d’un organisme – financé par le contribuable – censé défendre les couleurs de la laïcité à la française. L’ancien ministre socialiste conteste qu’il y ait, de la part d’agents publics, de «multiples arrangements» avec les lois de la RÉPUBLIQUE. Il est pourtant aux avant-postes : en quelques mois, quatre membres de l’OBSERVATOIRE ont démissionné, jugeant le président JEAN-LOUIS BIANCO trop accommodant face aux revendications islamistes.
.
Mais revenons aux méthodes de certains de mes chers confrères, grands donneurs de leçon de déontologie... qui n’ont pas pris la peine avant de publier leurs saillies moralisatrices – à part une ou deux exceptions – de m’appeler pour connaître ma version des faits sur le tournage à SEVRAN.
.
Il est vrai qu’il leur est plus facile de relayer de fausses polémiques sur INTERNET pour faire le buzz ou de donner un semblant de contenu à des talk-show qui sonnent creux. C’est ainsi que dans une étrange mise en scène, la télé dévore ses propres enfants. Il suffit de voir les sympathiques chroniqueurs de CYRIL HANOUNA jouer les têtes de Turc du grand Mamamouchi du PAF.
.
Je n’aime pas les attaques ad hominem mais puisque je suis devenu de la chair à canon pour gagner des clics ou des téléspectateurs, je vais tout de même faire une petite exception en m’en prenant aux deux extrémités du spectre des «idiots utiles» de l’islamisme.

D’abord – et en tout bien tout honneur - ENORA MALAGRÉ, de chez HANOUNA ( C8 ). Elle m’a traité de menteur avec une autorité de vestale au vu de la vidéo tronquée diffusée par BUZZFEED. Parmi les crétins décérébrés qui me mordillent les mollets depuis quelques jours, elle figure en pièce de choix.
.
ENORA Malagré donc, et son contentement d’elle-même. L’expression de la bêtise rendue arrogante par le simple effet de l’exposition télévisuelle. Son patron, CYRIL HANOUNA m’avait invité dans son émission il y a quelques mois à l’occasion de la sortie de l’HOMME QUI MARCHE chez CALMANN-LÉVY. J’avais dit oui. Mes enfants m’ont finalement dissuadé de m’y rendre. Je suis peut-être un mauvais journaliste mais j’ai bien élevé mes enfants. Si l’un des animateurs préférés des Français se reprend, je pourrais peut-être leur désobéir.
.
A l’autre extrémité du spectre, sur son versant idéologisé :
ERIC METTOUT.
.
Il exhale sa haine bien au chaud dans une des nombreuses usines à contenus du milliardaire PATRICK DRAHI. Dur, dur pour un ancien employé de SOS RACISME. Il est vrai que lui et son patron sont les complices objectifs des deux travers qui menacent le monde : la névrose égalitaire et le capitalisme sans foi ni loi. ERIC METTOUT se rend-t-il compte que son job de DIRETEUR ADJOINT DE LA RÉDACTION DE L’EXPRESS.FR en fait un négrier ? Il demande de pisser de la copie à longueur de journée à des journalistes bien planqués derrière leur ordinateur et qui ne connaissent pas grand-chose du monde qui les entoure. Il en fait des snipers pour régler ses comptes avec la vie et ses fantasmes fracassés par la dure réalité. Sectateur du «vivre ensemble», il trouve insultant que j’interviewe un imam devant un foyer djihadiste en banlieue. Quoi ? Un type avec une particule et des chaussures de ville tâchant de comprendre pourquoi des gosses ont pu rejoindre les rangs de DAECH – et pour certains en mourir ? Un comble : l’ancien activiste me reproche de jouer les boutefeux. Ce qu’il ne supporte pas – comme quelques uns de ses collègues – c’est que «DOSSIER TABOU» ait fait voler en éclat son fantasme d’une société à sa sauce, morcelée comme «LES TERRITOIRES PERDUS DE LA RÉPUBLIQUE» et dominée par la haine et l’inculture. SOS RACISME a cédé la place aux INDIGÈNES DE LA RÉPUBLIQUE. Le «vivre ensemble», selon ERIC METTOUT et ses amis, c’est chaque communauté sur son territoire et sus aux journalistes qui ne sont pas ses potes !
.
J’ai bien évidemment reçu ces derniers temps de nombreux messages de soutien. «DOSSIER TABOU» pour son premier numéro a fait un carton en terme d’audience et de notoriété. J’aurais à cœur avec mes équipes et grâce au soutien de M6, de ne pas décevoir les attentes des téléspectateurs lors de la deuxième édition. Et je me promets d’aller partout, sans amertume... et sans tabou !
.
.
.
KARINE LE MARCHAND DIABOLISÉE PAR PATRICK COHEN 5 OCTOBRE 2016 POUR AVOIR INTERVIEWE MARINE LE PEN
5 OCTOBRE 2016
.
.
.
ERIC ZEMMOUR ON VEUT ME FAIRE TAIRE ! ON VEUT M'ABATTRE ! (8 OCTOBRE 2016)
.
ERIC ZEMMOUR : LA JUSTICE OUVRE UNE ENQUÊTE POUR APOLOGIE DU TERRORISME
7 OCTOBRE 2016 LE MONDE
.
Le PARQUET DE PARIS a ouvert une enquête préliminaire pour apologie du terrorisme après les propos du polémiste ERIC ZEMMOUR, qui a affirmé «respecter les djihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient», a indiqué une source judiciaire au MONDE.
.
L'HISTOIRE SECRÈTE DE SOS RACISME 1990
L’enquête a été confiée à la BRIGADE DE RÉPRESSION DE LA DÉLINQUANCE CONTRE LA PERSONNE (BRDP), après que le PARQUET DE PARIS A été saisi par des familles de victimes des ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 et par SOS-RACISME.
Les familles considèrent que ces propos «glorifient l’action des terroristes», a déclaré leur avocate, Me SAMIA MAKTOUF. Dans un communiqué, l’association indique, elle, avoir saisi le PARQUET DE PARIS pour des propos «intolérables en ce qu’ils justifient l’injustifiable et blessent les victimes du terrorisme et leurs proches».
.
«JE RESPECTE DES GENS PRÊTS À MOURIR»
.
Dans une interview au mensuel «CAUSEUR», parue jeudi 6 octobre, l’écrivain estime qu’entre la FRANCE et l’ISLAM, «les musulmans doivent choisir» et prône le rétablissement «des règles assimilationnistes qui prévalaient jusqu’aux années 1960».

 .
Mais il réfute la qualification «d’esprits faibles» des terroristes de l’organisation ÉTAT ISLAMIQUE (EI) que donne le journaliste qui l’interroge. «Quelle condescendance ! Moi, je prends l’ISLAM au sérieux, je ne le méprise pas, dit-il. Et je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient, ce dont nous ne sommes plus capables»

 .
Quand le journaliste lui demande s’il respecte «des gens qui roulent en camion sur des enfants», par référence à l’ATTENTAT DU 14 JUILLET à NICE, il répond : «Pardon de vous chagriner, mais l’Histoire, c’est ainsi. Des innocents meurent parce qu’ils sont dans le mauvais camp ou au mauvais endroit au mauvais moment»[...]
.
 
.
.
.