Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2018

RÉVOLUTION GÉNOCIDE VENDÉEN

RÉVOLUTION
GÉNOCIDE VENDÉEN
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/e-QljFG8UtFe1RH-r4WEI0PcUsE7XQpCujj8ceQS_8MByGODlfUWgOocvX1OtPnX6Jt3Eyp6cDbsae5pViSEKDlTU4ntkmHMcKTipc6MqcMjvNttW_yk4bApYXeeGi3_qAJX6rQwnXW6r-g46UteVuZPqg3s-3SX6eVuCg7n_Qd_R2kg6d_R3Hys7mKE6IAQF-9tJa5FI-7O7WQP1XzjdF2Y-2M7_J6K_UP2Hjva7UE1zFWgJFJ4Zb1q-IjAigCFpdz6NtmrauyjF1JAY2UPmnVnTewoMpQ7TPudNcv8hHWeSen1C6dFFwRLOioEwsb32IhyDNaz6Rx58v126nf2ybKuQanDdNx8c7RfvWOND7x5iVDBc0Bnl_OOvbESqYtJ5XR-iBxMf0QNZm0Qi3lSRcA41EvZNivhLYK8DUdWrqs5vfQKSMjJuevLTHbyLu5vAVcnyc936aYpYIUxUlwfIlVRulXKDiwlofOWVJnfr1_qMTBDrayT_sRAP8NmErdmjZjydo-FkqOuvx5fZcNu_37jgDdF4HTfbCIQyjxX3if7SGZg2rOI033MrLx0KQ1Nm67Ppdpw2XC1I3_bFcOhh96PkUfN_zuJ8RjWgNgcnp6Hihpag3_zV6LDy_0YGToTBy2I6YyvJdyX2OuKWiznmVpUQ2uL4jMbaQ=w164-h200-no
SAINT JUST RAPPORT DU 14 AOÛT 1793 Â LA COMMISSION DES MOYENS EXTRAORDINAIRES :
.
«on tanne à MEUDON la peau humaine,. la peau qui provient d’hommes est d’une consistance et d’une beauté supérieure à celle des chamois. Celle des sujets féminins est plus souple mais présente moins de solidité».
https://lh3.googleusercontent.com/79jU1ZGyMg0Va4uVM17vMfHG-eUqGaUb0cEDXMj1adoIV0XExAdTSEpuczctoXdSO37NCoJ0TAzH6qj95idyDvT01LkuTcYwVFqqbKSWU0GggWH3hRb1iQmyu0A4fdhYERmACe6ltdRyVvYIVQXesbzhzPKW_UFiyYSjPQawJ2GJ7pDQhI1J_D4gaKAzrP1KbkiaAN8UWXW_S062ULYlAcI3XtVbEKqLfAaK7cfvzuJAFpO126VhAyDy1607p4jZVZ82UmM0JT5iVZsSkXdA6KeGPvv2bqX2tWLZ2MrbUSfrJjyzCiF_vb8ORGqdLNmbzaiC4A5ij1RDExLr4Oy5EqUF-lIX0qVjuQ7x71KXG8nH6b4yxxdKvvyScm-07t8Dea0cj4WeNaBMo5JCNK1XcsrYTqvC5O1V84_jVx_4shPzjkEyeXaHM-jStrQfbbh1fHWoUUUz2Mv6FrgLYUQH-vVl1mF2WY5MKjJk_PbgILgt80P4xzjQPQ70sslhUASXgPGhZ-hsEAiT19mw2DnnkpgYbbzAUxReWotFLfTEoJKQpm7ZkvdlGZZfoRGtLCg_1n44t4y258tO3EsNoYUoErOcfWIMq262krDh_8K5__Fme40mhjW8kmiAnfLozCUQHoMProACMQ6oTzDGuPifceOMY-ZsX2iTXQ=w152-h200-no
JEAN-BAPTISTE CARRIER :
.
«cette opération économique [faire fondre la graisse humaine] produisait une graisse mille fois plus agréable que le saindoux»
 
 
.
.
.
GÉNOCIDE PAR LE VOTE, À LA CONVENTION NATIONALE, DE TROIS LOIS SPÉCIFIQUES À LA «VENDÉE»:
* LOI DU 1ER AOÛT 1793 prescrivant l’extermination des hommes, la déportation des femmes et des enfants, et la destruction du territoire
* LOI DU 1ER OCTOBRE 1793 prescrivant l’extermination de tous les « brigands », qu’il identifie à la population vendéenne (par exemple le massacre des Lucs-sur-Boulogne inclus des brigands à l’état d’embryons, de bébés et d’enfants dont 110 ont moins de 8 ans)
 LOI DU 7 NOVEMBRE 1793 rebaptisant la Vendée du nom de département « Vengé »
.
Mise en œuvre du plan d’anéantissement et d’extermination par les colonnes infernales du général Turreau.
.
.
.
14 DÉCEMBRE 2017
.
«LA RÉBELLION CACHÉE» UN FILM SUR LE GÉNOCIDE VENDÉEN DIFFUSÉ À L’ASSEMBLÉE NATIONALE
16 DÉCEMBRE 2017 RÉINFORMATION.TV /
.
Qui aurait pu imaginer un seul instant ce qui s’est passé, jeudi 14 décembre 2017 dans un bâtiment de l’ASSEMBLÉE NATIONALE ? Certainement pas les écrivains, les historiens, les amoureux de la vérité qui, depuis des décennies, cherchent à faire reconnaître publiquement les crimes commis par l’État lors de la révolution dite «française» de 1789, REYNALD SECHER en tête.
.
Jeudi dernier, c’est donc «LA RÉBELLION CACHÉE», le film-documentaire du réalisateur franco-américain DANIEL RABOURDIN qui a été diffusé à l’Assemblée. Une projection devant une petite quarantaine de personnes. Dans l’assistance, GUILLAUME DE THIEULLOY, LE DIRECTEUR DU SALON BEIGE, les assistants parlementaires des députés MARIE-FRANCE LORHO et EMMANUELLE MÉNARD, PHILIPPINE RAMBAUD et CHARLES DE MEYER, des amis. Et c’est sous l’impulsion de ses deux députés que la chose a été rendue possible.
.
L’ÉTAT VA-T-IL ENFIN RECONNAÎTRE SES CRIMES ?
.
«LA RÉBELLION CACHÉE», le film courageux et très touchant de DANIEL RABOURDIN, révèle, en une heure et quart, l’histoire d’un massacre de grande dimension. Le massacre de plus de 150.000 Français, en 1794, de paysans, d’ouvriers, de prêtres, de religieuses, des amoureux de la monarchie. Ils étaient Vendéens mais aussi Bretons.
.
Mais les massacres ne se sont pas cantonnés à la seule région ouest de la FRANCE. Les républicains commirent des atrocités dans les régions de LYON, MARSEILLE et PARIS.
.
C’est donc ce film, ignoré des grands médias et de la classe politique dans sa presque totalité, qui fut diffusé dans une des salles de l’ASSEMBLÉE NATIONALE. Incroyable quand on sait que c’est la CONVENTION, l’ancêtre de l’ASSEMBLÉE NATIONALE, qui décida de l’extermination des Vendéens parce qu’ils se battaient pour défendre leur Roi mais aussi leur foi ! Les preuves matérielles existent. Il suffit juste de les reconnaître… Une injustice considérable
.
Si ce serait un miracle que l’actuelle législature reconnaisse enfin les crimes commis par ceux-là mêmes qui ont voté l’extermination sur cette terre chrétienne qu’était la VENDÉE, la diffusion d’un film sur le génocide pourrait être un premier pas.
.
Car depuis plus de 220 ans, l’injustice envers les victimes défuntes et ceux qui ont contribué à l’exhumation de cette page de l’HISTOIRE DE FRANCE est considérable. REYNALD SECHER est l’une d’elles. L’historien et écrivain breton – il est docteur d'État ès lettres et sciences humaines – est le spécialiste français des guerres de VENDÉE.
.
Auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, il fut aussi victime d’un complot manifeste visant à le discréditer et surtout à le priver de sa chaire à l’université. Son combat très courageux qui a démarré il y a plus de 25 ans contre un déni d’Etat, sera peut-être un jour enfin récompensé.
.
.
.
«LA RÉBELLION CACHÉE», UN FILM DE DANIEL RABOURDIN SUR LE GÉNOCIDE VENDÉEN … TOUJOURS NIÉ !
22 OCTOBRE 2017 RÉINFORMATION.TV /
.
Il s’appelle DANIEL RABOURDIN. Il est réalisateur, franco-américain. Il vit à LOS ANGELES mais n’a jamais oublié ses racines françaises. C’est de passage en FRANCE, il y a quelques années, qu’il tombe sur cette histoire volontairement cachée par l’Etat et les gouvernements qui se succèdent : l’histoire d’une rébellion, mais surtout, l’histoire d’un massacre de grande dimension. Le massacre de plus de 150.000 Français, des paysans, des ouvriers. Ils étaient Vendéens. Mais c’était aussi des Français résidant en BRETAGNE, dans les régions de LYON, de MARSEILLE et de PARIS.
.
La RÉVOLUTION, une gigantesque manipulation En 1789, lorsqu’elle éclate, la RÉVOLUTION FRANÇAISE, qui depuis longtemps était fomentée dans les loges, ne met en œuvre que quelques centaines de personnes, des aristocrates, des intellectuels, des commerçants enrichis. L’idée ? Arracher le pouvoir à la monarchie pour l’accaparer, tout en faisant croire que les droits du peuple étaient bafoués. Le peuple ne se rendit pas compte qu’il allait être manipulé. Mais en BRETAGNE, en VENDÉE, une insurrection se leva. Une révolte paysanne … avant tout Parce que les Vendéens refusèrent le pouvoir totalitaire qui se mettait en place, ils décidèrent de se révolter et de défendre leurs acquis.
.
Ils se révoltèrent surtout pour défendre la monarchie et la Foi catholique qui était la leur. La CONVENTION ne l’entendit pas ainsi. En 1793, ROBESPIERRE et ses amis, les TURREAU, KLÉBER, WESTERMANN et CARRIER mirent en place un vaste plan d’extermination de la population. Un génocide sera commis … au nom de la justice sociale.
.
«LA RÉBELLION CACHÉE», un film à la mémoire des martyrs du génocide vendéen Dans ce film-documentaire d’une heure et quart, DANIEL RABOURDIN met en évidence le coup d’Etat que fut la RÉVOLUTION FRANÇAISE, le martyr vécu par cette population de FRANCE et l’héroïsme de ces paysans vendéens. Pour appuyer son document, le réalisateur s’est notamment approché de REYNALD SECHER, grand spécialiste en FRANCE des GUERRES DE VENDÉE – il a écrit plusieurs ouvrages sur ce thème et notamment «Du génocide au mémoricide». Il s’est également entretenu avec STÉPHANE COURTOIS, HISTORIEN et universitaire français. Loin des budgets pharaoniques du cinéma hollywoodien, «LA RÉBELLION CACHÉE» est un film à budget réduit.
.
Il n’en reste pas moins un document réalisé avec une grande finesse, émouvant et courageux, à l’heure où plus de 200 ans après la RÉVOLUTION FRANÇAISE, le déni de mémoire est toujours aussi criant dans notre pays.
.
Depuis 6 mois, boudé par les médias, DANIEL RABOURDIN fait le tour de France des salles indépendantes pour promouvoir son film.
.
.
.
DEUX DÉPUTÉES PROPOSENT UNE LOI POUR FAIRE RECONNAÎTRE LE «GÉNOCIDE VENDÉEN»
16 FÉVRIER 2018 OUEST FRANCE /
.
Une proposition de loi déposée le 7 février à l’ASSEMBLÉE NATIONALE vise «à la reconnaissance des crimes commis contre la population vendéenne». Elle est déposée et co-signée par les députées d’extrême droite EMMANUELLE MÉNARD (HÉRAULT) et MARIE-FRANCE LORHO (VAUCLUSE).
.
C’est la quatrième tentative en ce sens depuis 2007  : le 7 février, à l’initiative de la DÉPUTÉE DE L’HÉRAULT EMMANUELLE MÉNARD, une nouvelle proposition de loi visant à faire reconnaître le «génocide» vendéen a été déposée à l’ASSEMBLÉE NATIONALE.
.
Plus précisément, la proposition réclame que la RÉPUBLIQUE française reconnaisse «que les violences commises en VENDÉE entre 1793 et 1796, par les troupes aux ordres de la CONVENTION et de son COMITÉ DE SALUT PUBLIC, sont des faits qui seraient aujourd’hui qualifiés de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et, s’agissant notamment de l’expédition dite des «COLONNES INFERNALES», de génocide»
.
ANNULER LES LOIS
.
Cette proposition de loi préconise, en outre, que soient annulées «les lois en exécution desquelles ils ont été commis», tout en précisant qu’«elle n’ouvre la voie ni à des sanctions ni à des réparations qui, après deux siècles, seraient dépourvues de sens»
.
L’élue à l’origine de cette proposition est EMMANUELLE MÉNARD, FEMME DU MAIRE DE BÉZIERS. Celle qui se dit « pour l’union des droites », et réfute toute appartenance à un parti, a été élue députée notamment avec le soutien du FN et du MOUVEMENT POUR LA FRANCE.
.
Elle évoque d’ailleurs une proximité avec PHILIPPE DE VILLIERS lorsqu’on l’interroge sur son intérêt pour la question vendéenne : «Quand on passe au PUY DU FOU et ça a encore été mon cas l’été dernier, on ne peut qu’être sensible à cette question»
.
La seule co-signataire du texte est la DÉPUTÉE DU VAUCLUSE MARIE-FRANCE LORHO, MEMBRE DE LA LIGUE DU SUD, parti d’extrême-droite fondé par le maire d’Orange et ancien membre du FN puis du MPF JACQUES BOMPARD.
.
Le débat sur un «génocide» vendéen n’est guère nouveau et NE MET PAS D’ACCORD LES HISTORIENS.
.
La dernière proposition de loi en ce sens, déposée par le DÉPUTÉ DES ALPES-MARITIMES LIONNEL LUCA (à l’époque membre de l’UMP), avait notamment FAIT POLÉMIQUE APRÈS AVOIR REÇU LE SOUTIEN DE LA PERSONNALITÉ FN MARION MARÉCHAL LE PEN.
 
Elle avait également été signée par les députés vendéens de droite à l’époque, ALAIN LEBOEUF, YANNICK MOREAU et VÉRONIQUE BESSE.
https://lh3.googleusercontent.com/LiY--zJcdopvky3RGSJpB8MIhKcB-QaEyuN9FNzbUm5OiXRYgq_IYm8mg_9jrbHquiolupbcFztU85ZiZNShPPIHhpcvwQUyT6i4wd-afNh8kN8eynMk7RUCJwcue9IyoKluqzqZo1jBe4I2tAA0mC1exIk-qrqLmVQYvt1jJBuFdtZYKRd9qSzjyb31GWzng8c06Doc9Qjj3lSOlzNBli6QJbJFGpxOECQo1lR0HQqj-AraL13F7woh9jLueWnLsHbTcWr_yk664bQ9jZPkgYMb2nfQY73d6dIr0pYnGWketGIggb2eF82DuiBUOQGc_aFyJ76mlID-XE8GTnUO-RC_FCyb1cZG0Cq79FWAEHpCW24_LWHbXH5TQnfF_ExumkAxZfA-QYWWLQii0cXwOrxbUQwju5nEbYko6SEfMd56rDg6-fAoIBYvywfzvEZqqbv_XsLREa8n7lSN7QEjcJA-4adsOF8GJFDwDuUP3jenVGk29ElwCDMkR7MuZ5_5Rxsniek61__X1xTFvI1-NYnpLDWBnKlDtPjFev0yV744me-JdlCmnKlHWiTv0VpH60lodUmxkVxF1QSdFsbArQvd0dxxQLGnhxxY053aEm0TcpAIq3dSXcy-5a-i2CRDofOafNtKKZ6ZDhJnBVTS99EKICsvhlmTZA=w580-h319-no
.
.
.
* 2007 PROPOSITION DE LOI NO 3754 relative à la reconnaissance du génocide vendéen de 1793-1794 moins d'un an après la réédition de l'ouvrage Le génocide franco-français : LA VENDÉE-VENGÉ de PIERRE CHAUNU
* 2012 PROPOSITION DE LOI NO 4441 «visant à reconnaître officiellement le génocide vendéen de 1793-1794»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ICY_LP506sQzOpYPja6qEJkhtpAKady9eaYEJ7TS5J3oYv8MFkZj6EnK7zxzg5LNkjSItPw3P4yBTNyvDT-ZLspNKVDfGsQ7mLAykEO063uFQKf0pGk50EAJrt-pUF8Lx_S1PcuF4imSV64QznuTDTtJAX-ejjdtPvXGdXEEV76FesPGdopEEGDkBYJFdNvfYgs4yBMMqVJ2z908yU8hR0LnB857qso1h9DNg9xNUaStdrYsBj23nBfrwoErRjgz23SZ06qWMm7h-FTBbti2uRZLeErXdwzhMiAd03EGFhmfkkFRPuFVDH-Br5GzUFVq-mzA4t8cxlAqGV0AI-yP0DhN2LBTH7k8SgOPnbeMY0s7073hx2pEVDTrxHLp7qkoI_-mewfdUG3S7gY_pAQsjXnKCJafmR8mCYzkURp-K7sU9YXIslt9oD0iSPh2V_ALmzNSMTM2y4WBu_WpnVIhyEqT_nurpL5krwUU7bmLibSkXQlXwZfDFACXrwEJiISvOLilvxqvOkw9mzmnS1XwGo_0iQNqZF286onDgl35nFRNxKIF0n67GmWsgFvV9jJOM3FhRbbhO2taLfOyFzPvOlBavnJfyxavAfoEZq9LX_1IBLktUDothKgoWKxvN2pR9Whu9SDhJrjqPSqjSN3ivJWJCKr6gVyrXw=w178-h200-no
.
LA VENDÉE A INSPIRÉ LÉNINE
27 FÉVRIER 2018 PRESSEOCEAN /
 
https://lh3.googleusercontent.com/Nn35j2g_KCccLI1gbelXXO3eU4AA0eqNyCshZJpfglDW8RrKdW3AEpevWy9Uz0ffF7eeJRu48PYueoX5yvtwDvjKWU8jN-jIpAfzBK_wfh5baNxT7j-DmN5nBkJKhB4KbgdqBZRSuo_TTqZ9zPXxGbwUYO8ILujspLc2Ec1KIP_-4rFmYJnv-cby-L0Rw3BklkbM-tFX7Spu_a5tyxdeq9BF-976FUPyAj32SFw2IjpWBb0MUo3QTA9quYc6tn1L53A0jf2mYTdflPYlmxVZ2T4_esBsYnsih4LRGA_5ogdDER_mvNE5dxC2FjwPVezuCWsvcWgSt8qokvvCc4vi19AJatJl4iK9-mjmb8IBKPBpUOK9RpG1SPKW5Sm9JVfgrVDAMBLsHOfsJ1qA2Loa3Jd6q9FhcipcBc4bRudiGVKCJaoO6VNdDiLlfH1lfC8mFqaHLye7xOSHN6anUQ0-Lz3iELFQ7RK3fpcO1_e8FKrFZG40yhMFGsPZGjd1n2Kns0anTmIOpLLDk_9rXscDcvf4CdhgI9GrhAzf5jlzLHLiT97UfqOjOOvYQbnXuDQJF6OGrM2pd9jHLt6_8CX94KtBpmHyE7AKPawjZRNHnkCYfqAIFLb29IY9HHAn0ZBWZwY_1muqVU7KHi_uxmz32BTvZGI8ViDkxg=w200-h133-no
L’historien du communisme STÉPHANE COURTOIS vient de sortir une biographie de LÉNINE. Où il est question de la GUERRE DE VENDÉE…
 
PRESSE OCÉAN : TOUT N’AVAIT PAS ÉTÉ DIT SUR LÉNINE ?
.
STÉPHANE COURTOIS : «J’ai voulu montrer que LÉNINE était dans un processus de radicalisation révolutionnaire depuis 30 ans, depuis la pendaison de son frère en 1887. Je me suis appuyé sur ses 45 volumes traduits en français. Lorsqu’il prend le pouvoir en novembre 1917, la guerre civile est au programme. La répression en VENDÉE étant le point d’acmé de la guerre civile en FRANCE, elle lui a servi de modèle»
.
EN 1905, LÉNINE PARLE DÉJÀ DE LA «VENDÉE RUSSE»…
.
«Lors des soulèvements révolutionnaires de 1905 en RUSSIE, LÉNINE vit exilé en SUISSE. Il demande à ses militants bolcheviks, via des messages clandestins, de se battre les armes à la main quitte à être confronté à ce qu’il appelle une VENDÉE russe. Il publie donc un texte dans lequel il raconte à quel point ces Vendéens étaient des gens abominables»
.
.
.
29 DÉCEMBRE 2016
.
RECONNAISSEZ LES CRIMES DE LA TERREUR DE 1793 CONTRE LA VENDÉE
29 NOVEMBRE 2016 YANNICK MOREAU /
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/EdWgMqiAVnhiEw45gwkG2-wGevd7bA8JhtdYpUgcldcid9sPxUTefYzVM6SBYwBaSs2OJSUjiSJ77TZGkwt_SZLVsfXd95haku0CZA8hnxjCHwKzNrDNnxrkOJ2AofoWQXUcbzQ92Mw9kfbUxOChVxaIZWMjmAG1Bq7lzAoUFvH_tOl30xjhfxPzQIyICKCwT4MHjG9ZBe9vehiybdihBEG_os6t9KKGWP2Lc-jttBai4n-3rMjyt-6fxTg1dQ4bYYz6pih9zRkxpVPhTD9RVxo94aw9WrucGXwRLYByUmBFjotFOaUoAbFEa718y5jdvODhrqYd7xqnVRhjtObsOCGk0g14fGsx1g7I-gsQtBItoSE2i6SH1Nql_gtA6DFdarYkFUuENSIvd8KD9PKrpoNk8Kf2iVtgcjCQbfGxjIMghrSe34r5L3C2mIyesdtUv1KecLuq1oKuqfg1kKq1s6hdVaTu2dOVN5UeAiiFSeFqag--TCoH0-_BncaboGVPc4lsv4nfLIskFiFMFHwLwCJkc9GXL9xaAyYtTLiAfyCeGft-1r63GgAi5miwBhty0BVboAG7zkpiF2GjYDw7usERd65CfkmdBLq9A3YFJcZF180cDOYciL2mqK-8l1Vy5RAgluLw4qzVmFqDWWjvjnhSF99TMG8AhA=w300-h169-no
1793 – 1794 LE GENOCIDE DES CHOUANS BRETONS ET VENDEENS …. 240.000 HOMMES-FEMMES-ENFANTS
22 NOVEMBRE 2017 BZHREFLEXION /
.
«En 1793 et en 1794, des crimes sans nombre sont commis par les soldats français, sur les ordres réitérés de PARIS. Les abominations commises dépassent, de loin, par leur caractère monstrueux, celles causées par les nazis en EUROPE.
.
Des hommes sont émasculés ; d’autres sont coupés vivants en morceaux ; d’autres sont jetés dans des fours, dans des brasiers, ou dans des chaudrons d’huile bouillante; la graisse humaine est récupérée pour lubrifier les canons, les roues des charrettes, les fusils. Ceux qui cherchent à s’enfuir, ont les bras et les jambes coupés. On introduit des charges explosives dans le corps des individus, et on y met le feu ; les femmes sont violées en série, si possible collectivement, devant leurs familles; on les embroche avec des fourches, alors qu’elles sont vivantes ; mieux : pour empêcher cette vermine de se reproduire, on éclate avec des fusils leurs organes génitaux… Des femmes enceintes sont écrasées sous des pressoirs. Le ventre d’autres femmes enceintes est ouvert, on y met de l’avoine pour y faire manger les chevaux. Les enfants sont des proies de choix : on les tue, sans pitié, souvent devant leur mère, parfois en les écrasant, comme des insectes (on rapporte des cas atroces : celui d’un enfant au sein, transpercé par la même baïonnette que sa mère, sous les applaudissements du commandant, et celui de ces enfants embrochés sur une même pique, promenés en triomphe devant la soldatesque française)
.
REYNALD SECHER :
.
«Nous n’avons jamais eu l’ordre écrit de HITLER concernant le génocide juif, par contre nous possédons ceux de BARRÈRE et de CARNOT relatifs à la VENDÉE»
.
Les moyens utilisés pour ce faire, ont été nombreux : épuration par mutilation sexuelle, création d’un camp d’extermination moderne à NOIRMOUTIER, premiers essais de gazage de masse (insuccès, dû au gaz employé et à l’absence de confinement), premières crémations avec les fours à pain et les églises (exemple de l’ÉGLISE DES LUCS-SUR-BOULOGNE où furent brûlés vifs 563 villageois), noyades collectives avec les «NOYADES DES GALIOTES» ou en couples avec les «mariages républicains dans la Loire, création au PONTS-DE-CÉ d’ateliers de tannage de peau humaine — peau dont se vêtent les officiers républicains — et d’extraction de graisse par carbonisation des corps des villageois massacrés à CLISSON.
 
À force de tueries, des municipalités, pourtant républicaines, et des représentants du COMITÉ DE SALUT PUBLIC finissent par s’émouvoir. TURREAU est relevé de ses fonctions en mai 1794, puis décrété d’arrestation en septembre. Jugé en décembre 1795, il est acquitté à l’unanimité.
.
LES MOYENS D’EXTERMINATION :
.
* Les NOYADES DE NANTES sont un des moyens d’extermination pré-industriels mis en œuvre par les RÉPUBLICAINS.
Le massacre des LUCS-SUR-BOULOGNE n’a pas épargné les enfants comme le montre un vitrail d’église.
* Énumération des différents moyens pré-industriels mis en œuvre par les émissaires du COMITÉ DE SALUT PUBLIC et de la CONVENTION MONTAGNARDE :
.
1. TANNERIES DE PEAUX HUMAINES :
.
à PONT-DE-CÉ des sacs sont réalisés en peau d’homme ou de femme, des pantalons de gendarmes sont confectionnés en peau humaine.
.
2. FOURS CRÉMATOIRES :
.
les fours à pain sont utilisés pour brûler vif les villageois, à LES LUCS-SUR-BOULOGNE la crémation a lieu dans l’église.
 
3. CAMPS D’EXTERMINATIONS :
 
des camps d’extermination sont établis à NOIRMOUTIER.
 
4. GAZAGES :
 
des essais infructueux sont réalisés par le chimiste FOURCROY, puis par le pharmacien Proust qui a mis au point un dispositif utilisant une boule de cuir.
 
5. NOYADES COLLECTIVES :
 
des bateaux sont coulés dans la LOIRE ce sont les «NOYADES DES GALIOTES», les «MARIAGES RÉPUBLICAINS» consistent à dévêtir puis à lier par couple hommes et femmes avant de les noyer à NANTES.
 
6. UTILISATION DE GRAISSES HUMAINES :
 
à CLISSON la graisse est extraite par carbonisation des villageois, elle est utilisée pour faire du savon.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ZEpCg3ARPtcxOuBwSTfzTtdvvl0YHBdBk7KtzKd5yErSeAyi_5lYj3n3Ntbc1SG6iCF01P6Tl0hRV_mLVyiyUceAZT3eAAtR0zo33yEIdrft0mE0HREHGV_nzEupAb_0lvau6WS2rD4xTCHLLStbI8oKVd5l7K-IEUK4uuo9mzkBb-k0MOh55fc6zfvebEixVyfFuLEWzhA8lNDc88wr2Z7snH61f-8c4RIgx7-HAtgfWzntLDd3Ydp0H4gS9FBtZKnl50A5nTd837hiY6wTRuSGBY0I8iLY8gxyegtLInap3YSFrJwjzmSCav9ce8378mLv8QmAsCRAPEArKszgVqyyqqU2sMZ_R7ErsXpRuLE86BFSpCZEYTXcRKG37aTtXbLZSso3hFmQwBpyaP4pnC2LcQxjjkQpnrqi7AbsGh6G8lgihgCHqIHQMNNkQ69FE_T6mwOf3MwJnm2bssjKuGQRMOApyg2RKX1sXsMz0oOaMCaKovY33dgEMAr5G_H9zCrHGlwyv3ifQ5KNarY1RhGUjdNrITdtrRXjHsMFfohhB3EPV8ynhNE8LSBxXQIpBgCosDgp7IN9SKTKUsYIdJHQy9ceHXfGVW_jOhsLUxyTcf7GwFIjehp6N_ASYvjCMidGrFI9hxgj2viWHLsFXAd5BoibrAUYNg=w378-h581-no
LES TANNERIES DE PEAUX HUMAINES DE CHOUANS BRETONS ET VENDÉENS ( UNE INDUSTRIE FLORISSANTE)
.
LE CONVENTIONNEL HARMAND TÉMOIGNE :
.
Citons d’abord le témoignage du CONVENTIONNEL HARMAND (de la MEUSE) qu’il a consigné dans un livre paru en 1820 chez MARADAN, à PARIS, et intitulé ANECDOTES RELATIVES À QUELQUES PERSONNES ET À PLUSIEURS ÉVÉNEMENTS REMARQUABLES DE LA RÉVOLUTION. Voici ce qu’il apporte :
.
«Une demoiselle jeune, grande et bien faite, s’était refusée aux recherches de SAINT-JUST ; il la fit conduire à l’échafaud. Après l’exécution il voulut qu’on lui présentât le cadavre et que la peau fût levée. Quand ces odieux outrages furent commis, il la fit préparer (la peau) par un chamoiseur et la porta en culotte. Je tiens ce fait révoltant de celui-même qui a été chargé de tous les préparatifs et qui a satisfait le monstre ; il me l’a raconté avec des détails accessoires que je ne peux pas répéter en présence de deux autres personnes qui vivent encore.Il y a plus : c’est que, d’après ce fait, d’autres monstres, à l’exemple de SAINT-JUST, s’occupèrent des moyens d’utiliser la peau des morts et de la mettre dans le commerce. Ce dernier fait est encore constant. Il ne l’est pas moins que, il y a environ trois ans, on mit aussi dans le commerce de l’huile tirée des cadavres humains ; on la vendait pour la lampe des émailleurs».
.
Arrêtons-nous un instant sur cette dernière accusation pour dire qu’il ne s’agit pas d’un racontar : il est établi par des faits notoires, en particulier à CLISSON où, le 6 avril 1794, des soldats de la compagnie de MARAT dressèrent un bûcher sous lequel ils placèrent des barils et, dans une seule nuit, ils firent fondre les cadavres de cent cinquante femmes pour se procurer de la graisse. Ces barils furent transportés à NANTES pour être vendus aux hôpitaux et dans le registre de CARRRIER on lit que «cette opération économique produisait une graisse mille fois plus agréable que le saindoux»
.
LA TANNERIE DE MEUDON :
.
SAINT-JUST, dans son rapport du 14 août 1793 à la COMMISSION DES MOYENS EXTRAORDINAIRES, écrit : «On tanne à MEUDON la peau humaine. La peau qui provient d’hommes est d’une consistance et d’une bonté supérieure à celle du chamois. Celle des sujets féminins est plus souple mais elle présente moins de solidité»
.
AIMÉE DE COIGNY :
.
Trois tanneries de peaux humaines, aux PONTS DE CÉ (près D’angers), ….à ÉTAMPES, …..à MEUDON, ont été identifiées ; à la FÊTE DE L’ÊTRE SUPRÊME plusieurs députés en portèrent des culottes. Après THERMIDOR GALETTI le prouva au péril de sa vie.
.
L’ABBÉ DE MONTGAILLARD corrobore les dires d’AIMÉE DE COIGNY dans le troisième (p. 290) des neuf tomes de son HISTOIRE DE FRANCE DEPUIS LA FIN DU RÈGNE DE LOUIS XVI JUSQU’EN 1825 ; il a vu cette tannerie de MEUDON et il confirme que :
.
https://lh3.googleusercontent.com/ukq0-t14iXtPWJXWBcP4tyesLHip4hhUSy-6m_6y1-ZHG1fwX06iZv07QA1BKhrL4e-owwap1tVQBl_2tYZrLGQvw4rk5Qlu7CoDB367OKgD34lVlNmCf85vCyyl7t5H7SQdoR0KbugYX6sol7HuAXp0I6Ip-C5ep827RyyBD-wl9JOSur4l0TRwEMk9pHsbZPhb1K6yUdVUBrEkrNp_ZTbKJNpZX-Enhxdi9MkeSpkhqKS8ygfmesW-S78lyehrPRzxPeAAuapQnERRv1LLTW8O8t_JjColOKr6uCbVyV4eEHx_3VWtfFQOYOf5_w2uETIM-H12FpLyH0zkVr0Iy990J2Kx4BWUBMpEMNBxYxzA5AoB-VXD6MLVsB_rp8UWm7H5n7ZZb6DXzK8LAXD0XuILRtcqswu4j7sN08bK-P_Ix-DoTDAoIpQfjkc1TLt6njY6Dp7_GjQyTYinUNL6ZyBBZPYPsJ4lZdcXey_P8FMv4Y4cK5WIR7e-90rlIims-IgG1JLadeuuAB8vQTFZK1yewCltIggj_ZFKlZJBl5XCkp8O2TDqs88v2a4JvYfASB11ZGt2Gex7tuiQK-R0Ir78IJ58u6LgQu4GCGX8Jv4hVqWvwvj1UQ9qxoUSJNxlV-RpdWrjrruXSO5BHi_4oye8pUspF1yS-Q=w200-h263-no
«on y tannait la peau humaine, et il est sorti de cet affreux atelier des peaux parfaitement préparées. Le DUC D’ORLÉANS (ÉGALITÉ) avait un pantalon de peau humaine. Les bons et beaux cadavres des suppliciés étaient écorchés et leur peau tannée avec un soin particulier. La peau des hommes avait une consistance et un degré de bonté supérieur à la peau de chamois ; celles des femmes présentait moins de solidité à raison de la mollesse du tissu».
.
DUSAULCHOY DE BERGEMONT, qui avait été l’ami de CAMILLE DESMOULINS et son collaborateur, publia en 1818 chez ROSA, à PARIS, un livre en deux volumes portant pour titre MOSAÏQUE historique, littéraire et politique, ou glanage instructif et divertissant d’anecdotes inédites ou très peu connues, de recherches bibliographiques, de traits curieux, de bons mots et de médisances. La concision n’était pas la qualité de cet auteur ! À la page 140 du premier volume, sous le titre «TANNERIE DE PEAU HUMAINE», on lit :
.
«Quel est le peuple d’EUROPE qui ne prend pas pour une fable l’établissement de la tannerie de peau humaine de MEUDON ? On se souvient cependant qu’un homme vint à la barre de la CONVENTION annoncer un procédé simple et nouveau pour se procurer du cuir en abondance ; que le COMITÉ DE SALUT PUBLIC lui accorda l’emplacement de MEUDON dont les portes furent soigneusement fermées et qu’enfin plusieurs membres de ce COMITÉ furent les premiers qui portèrent des bottes faites de cuir humain.
https://lh3.googleusercontent.com/MX_M7xbpa8fhKrAGbbHtQxIbtL45irDvGEut8EB-n45yMGQ3PsgWHWAMkOnajbWoGSuvqopFjCtQ9m7rBLSUH9NsvC2UibADz7mCPh2OHp3sekaACfJK_suYxng8qqTK6GlvNvGin5lFahY2E7PuX2sMh2yWqpm6P_xdxl-kaedmJviuB7Z0DyaoXGKOYrUs3z1O7qkKyxHNO14QjZLWHf8xlKcIvy-akVWNnOnglZLDhMZD9BPM2SqtgoaLACQYVgjMTrHRE2nR2iGey4ryxi4dG9Bsc3mham45LV8lOJguVCPL8tHgiuSLkMUerzS3RrGV4Ebxo-BywO_YjMsjPoPTdZXTUNxM6IfuaRIzIuQWgN9_Q9i_FmFXeesLGNroO3VIuwQn0-iTcOBJtP3gutYYboxynmExErBLI1MKq3sOvqrJb4gb1Ao6nr7gW82J02sMjRFZbUi54wm1NA9rswDWk2Bk8x4r7_0aFtPAtYKx2sb6gR30tERkEdXchgbghWG1E3QJ9wUUh1Q7ot5JvesrnDivpsqBUmcXOfYanEZ8shR1rc3UgQyE3xZ3I5jY3YKG6g4Y5oiJFZJxkW1DX7jU8Qdwo2cbavlJO0BHbyhrGDLHpVfUKQwjA8nktc6RCZtXPAg4igmVq6HthUflZ2gyZy6SqeCW3A=w184-h200-no
Ce n’était pas au figuré que ROBESPIERRE écorchait le peuple, et comme PARIS fournissait des souliers aux armées, il a pu arriver à plus d’un défenseur de la patrie d’être chaussé avec la peau de ses parents et amis».
.
L’homme en question s’appelait SEGUIN, «inventeur de nouveaux procédés pour le tannage des cuirs», auquel le COMITÉ DE SALUT PUBLIC procura «toutes espèces possibles de facilités» pour la fondation des TANNERIES DE SÈVRES, et non de MEUDON comme dit notre chroniqueur qui confond avec une usine de munitions de guerre fondée à MEUDON.
.
L’accusation de DUSAULCHOY DE BERGEMONT, jointe à maintes autres du même genre, ne laisse pas d’être troublante, comme l’est l’émotion qui saisit les thermidoriens chargés de la surveillance de l’établissement de MEUDON devant les bruits persistants et de plus en plus fournis sur l’existence d’une tannerie de peau humaine. Ils la manifestèrent près de la CONVENTION par une démarche que nous fait connaître le Moniteur. Les représentants du peuple envoyés à MEUDON adressent à la CONVENTION une lettre par laquelle ils réclament contre un bruit calomnieux, inséré dans plusieurs journaux, qu’on tannait à MEUDON des peaux humaines pour en faire des cuirs. «La CONVENTION passe à l’ordre du jour».
.
ON TANNE LES PEAUX HUMAINES EN PAYS REBELLE
.
LES TANNERIES D’ANGERS :
.
À ANGERS, le fondateur d’une tannerie de peau humaine fut le MAJOR PÉQUEL qui chargea le tanneur LANGLAIS de les préparer. Le manchonnier PRUDHOMME put ainsi confectionner trente-deux culottes en peau de Vendéens que portèrent certains officiers Bleus.
.
Dans un ouvrage impartial et s’appuyant sur des documents irréfutables, le PROFESSEUR RAOUL MERCIER, PROFESSEUR HONORAIRE DE L’ÉCOLE DE MÉDECINE DE TOURS, MEMBRE CORRESPONDANT DE L’ACADÉMIE DES SCIENCES, publia en 1939 chez ARRAULT et Cie, à TOURS, LE MONDE MÉDICAL DANS LA GUERRE DE VENDÉE où il donne des précisions sur le CHIRURGIEN-MAJOR PÉQUEL du 4e bataillon des ARDENNES qui «s’est acquis, dit le Pr MERCIER, une triste célébrité en dirigeant l’atelier de tannerie de peaux des Vendéens fusillés près d’ANGERS»
.
LE RÔLE DE PÉQUEL EST CERTIFIÉ PAR DEUX TÉMOINS :
.
* l’un, Poitevin, agent national de la commune des PONTS-DE-CÉ, interrogé le 15 brumaire an III (6 novembre 1794), affirme avoir vu PÉQUEL écorcher, au bord de la LOIRE, les peaux d’une trentaine de Vendéens fusillés.
* l’autre, un Angevin, ROBIN, raconta le 31 mai 1852, les scènes dont il fut témoin dans sa jeunesse :
.
«J’avais, dit-il, l’âge de treize à quatorze ans, je puis affirmer avoir vu, sur les bords du fleuve (la LOIRE), les corps des malheureux Vendéens dont les cadavres avaient été écorchés. Il étaient écorchés à mi-corps parce qu’on coupait la peau au-dessous de la ceinture, puis le long des cuisses jusqu’à la cheville, de manière qu’après son enlèvement le pantalon se trouvait en partie formé. Il ne restait plus qu’à tanner et à coudre» Les peaux étaient envoyées à la tannerie de LANGLAIS, aux PONTS-LIBRES, ci-devant les PONTS-DE-CÉ, où elles étaient travaillées par des soldats, les ouvriers refusant de faire ce travail».
.
LES TANNERIES DE NANTES :
.
Poursuivons notre quête de témoignages. L’existence de ces tanneries d’un nouveau genre est établie en VENDÉE pendant les années cruelles de 1793-1794.
.
Le GÉNÉRAL BEYSSER, rapporte CRÉTINEAU-JOLY (HISTOIRE DE LA VENDÉE MILITAIRE, T1, p. 165, Ed. de 1851), osa être le premier à porter un pantalon fait avec la peau préparée et tannée des Vendéens qu’on écorchait après la bataille.
.
En 1829, la COMTESSE DE LA BOUËRE, qui préparait la rédaction de ses MÉMOIRES, se trouvait à passer par La FLÈCHE, a l’idée de recueillir, si possible, de quelqu’un du pays des renseignements sur le passage des Vendéens dans cette ville pendant la VIRÉE DE GALERNE. Aux abords de la diligence elle s’adresse au hasard à un homme qui flâne par là et lui pose des questions.
.
«Vous ne pouviez mieux vous adresser, Madame, répond-il. J’ai servi sous les généraux KLÉBER, CANCLAUX, TURREAU, CORDELIER…»
.
Et cet ancien BLEU donne à Mme DE LA BOUËRE de terribles précisions ; il se vante même d’avoir écorché des «brigands» pour en faire tanner la peau à NANTES. Et il conclut le récit de ses exploits par ce satisfecit personnel :
.
«Ah ! je bûchais bien. Aussi, on m’appelait «le boucher des Vendéens». Et si cela revenait, je recommencerais encore. Je le ferais encor, si j’avais à le faire»
.
Continuons nos recherches. PAUL LACROIX, plus connu sous le nom de BIBLIOPHILE JACOB, avait fait la connaissance d’un nommé SOUTERRE, ancien HUSSARD DE LA MORT, lequel lui assura avoir porté une culotte de peau humaine. Il recueillit un aveu identique de la bouche d’un architecte qui était, en 1823, un des plus terribles exécuteurs de la BANDE NOIRE : il rasait les châteaux avec une impitoyable rage. Cet architecte lui confia que, se trouvant à l’armée, il avait porté une culotte de peau humaine «fort bien tannée, fort souple et fort convenable»
.
DES OBJETS EN PEAU HUMAINE
.
LA PEAU HUMAINE EXPOSÉE AU MUSÉUM DES SCIENCES NATURELLES DE NANTES :
.
Tannerie et peaux humaines MUSÉE DOBRÉE NANTES
Des objets en peau humaine existent dans des collections privées ; mais l’on peut voir au MUSÉUM DES SCIENCES NATURELLES de NANTES, une peau humaine tannée
.
Un exemplaire de la CONSTITUTION du 24 juin 1793 reliée en peau humaine :
.
LOUIS COMBE a fait connaître le texte du placard, copié sur l’original même, dans ses Épisodes et curiosités révolutionnaires et l’a fait suivre de sa Réponse à l’affiche de BILLAUD-VARENNE, VADIER, COLLOT ET BARÈRE dans laquelle il dit ceci :
.
«Plusieurs journaux avaient parlé avant nous des prétendues tanneries. Le fait nous parut si hasardé que nous le reléguâmes dans les on-dit, et nous nous contentâmes, dans un mémoire suivant, de rapporter littéralement les détails que donnait à ce sujet une feuille accréditée. BILLAUD-VARENNE, VADIER, COLLOT et BARÈRE ont cru bon et utile de signer une grande affiche bleue contre nous seuls. À la première explication que nous venons de donner, nous ajouterons que le fait de la tannerie humaine a certainement existé, puisqu’un de nos abonnés nous envoie, comme un digne monument des decemvirs, une CONSTITUTION de 1793, imprimée à DIJON chez CAUSSE, sur un papier vélin et reliée en peau humaine qui imite le veau fauve. Nous offrons de la montrer à tous ceux qui seraient curieux de la voir…»
.
Cet exemplaire de la CONSTITUTION a une histoire. Il devint plus tard la propriété d’un historien de la RÉVOLUTION, VILLENEUVE, qui y joignit un exemplaire de l’affiche et une note destinée à l’authentifier. Muni de telles références, le livre fut mis en vente et acquis en 1849 par un libraire parisien. On en perd ensuite la trace jusqu’en 1864 où, le 13 février de cette année, il était vendu par les soins de M. FRANCE, le père d’ANATOLE, le maître styliste et délicieux conteur, pour la coquette somme de 231 F or. Cet exemplaire, après avoir eu plusieurs possesseurs, dont le MARQUIS DE TURGOT, fut acheté en 1889 par le MUSÉE CARNAVALET. C’est un in-12, joliment relié avec filets sur les plats et doré sur tranches.
.
GRAISSE HUMAINE (UTILISÉE POUR HUILER L’ARMEMENT) :
.
UTILISATIONS DE GRAISSES HUMAINES :
.
Dans de nombreux endroits comme à CLISSON, les villageois sont massacrés et on extrait la graisse par carbonisation des corps empilés sur des buchés avec des feux au dessous et au dessus des corps , elle est utilisée pour faire du savon, pour huiler l’artillerie, les armes …etc.
.
https://lh3.googleusercontent.com/1-pYed7AWGwJUhnc0E8C75XqgYjKmrBXO_QGggJMPPEBD7-tbwM_2qgQuX5M3nkPoM9E79QYCmTur52LLO6AY3KRSzFsTJ9E7SqJUqRSgMNZorMein5EOPwgamF55lCMDNAH8sSLgkHBz-LIt1y3awP8k4yEIOZzkNbiplYMoCJjWI5F29wpa3-9Yx7E3vhE4Qcxep4oiquGUZVQ3_aSyBmMnRzeB_mh957xNpKpMeBzWvh0VwtqscojAQ_tr-lYYqTFQYpOif91wjQc2wSLIj5OMHfEndKU26-necb9RMUh0bUcjpxukP2-uaCVHq7lqiS4x77Fj5T1CoBfMI1K0h-YjaS6tc4Qtw2asRADssusZBhno7IeIRCji8atHuvSzwkPMdh7Orl2H_ppsK0ufXemv525ltmEQh04Mfvkf7zdQ3BLaIUQ-pZaSqk0bsvQQNMqeIs8axDNt4O9zI_-AXvjZgq6S2jsIMUnzqoDq_hanh40Le-oULeC25A10qusleiynwaRCxzdmhRglV8g5jjfzYpN8jHNvOs8cCW71_gJulCbMrng4kBSkQeFkUCqu7A5ulstMmkrs_JxyxsKv4enN6NEznVSCATYsOuvzURxL4t3C6GOAAzODSSWVHymGQDCgNxyr25zH-jtZ3EG-a_detSfhXhG5g=w238-h163-no
L’INVENTION DE LA BAIGNOIRE NATIONALE PAR LA FRANCE (NOYADES A NANTES)
.
PLUSIEURS MILLIERS DE BRETONS ONT ÉTÉ NOYÉS DANS LA LOIRE…(4.500 À 9.000 SELON LES SOURCES)
.
Les noyades à NANTES sont un épisode de la TERREUR qui a eu lieu entre novembre 1793 et février 1794 à NANTES. Pendant cette brève période, des milliers de personnes, suspects aux yeux de la RÉPUBLIQUE, notamment des personnes d’Église, ont été noyées dans la LOIRE sur ordre de JEAN-BAPTISTE CARRIER. Des milliers d’hommes, de vieillards, de femmes, d’enfants meurent ainsi dans ce que CARRIER appelle la «BAIGNOIRE NATIONALE».
.
MARIAGE RÉPUBLICAIN, NANTES EN BRETAGNE.
.
Entre novembre 1793 et février 1794, sous le gouvernement révolutionnaire de la TERREUR, des milliers de prisonniers furent noyés à NANTES. Il s’agissait pour beaucoup d’hommes d’église, mais aussi de femmes et d’enfants suspectés de résistance. Le «mariage républicain» consistait alors à enchaîner ensemble un homme et une femme leurs têtes face aux organes génitaux et à les jeter au fond de la LOIRE.
.
La noyade fut la méthode d’exécution retenue, car la poudre des fusils était trop onéreuse.
.
GÉNOCIDE BRETON À NANTES, LES NOYADES ORGANISÉES PAR L’ÉTAT.
.
JEAN-BAPTISTE CARRIER va inaugurer dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 1793 un mode d’extermination moderne : LES NOYADES. Il n’en est pas l’inventeur car des expériences ont déjà eu lieu aux PONTS DE CÉ dans le MAINE ET LOIRE. Les premières victimes, dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 1793, sont des prêtres dont l’âge va de 29 à 81 ans.
.
D’autres NOYADES vont suivre et se poursuivre après le départ de CARRIER en février 1794. Elles toucheront des personnes différentes, hommes, femmes, enfants et s’accélèreront après la débâcle de SAVENAY (23 décembre 1793).
.
Jamais un procédé aussi ignoble n’avait été inventé pour se «débarrasser» en masse d’opposants majoritairement non combattants.
.
https://lh3.googleusercontent.com/-olBDGa5QI12TQpAe4l6BF2U47h6NHBPDZnhaFlgQWb84zVqwJciOXctDQoXxi4aI7XFMtH3evi02tfRJ_4rgasm6cWEVn9zSwyQOQonxfcElYIaY6ner-5Vo4hGYgO1yhYJK3-RQyqBBuU0qjknG3p1StAPFV6Do1Ctw9v3pa82qXFyHn_TLnGs-On-ngGqeHfdrlYaDRh1kYSDETVfFyt5jArbyKTAiCOMOwuKllgohbfrpR2_Ihb0F4PkFASJobZ-jIP3vADzCm-fnEDsahhuZadY23cfukx58aOd5ypDqHOvumVMylvkBn3SCOQ4BJGPPst4B7x9rb6L-3A18jSjE8ebP64jOpiPdmbbzAv6ZtHkWxidlb-_Mz9yMQs4G_iCbfM_92guvZ17pVUUiP3PxhJ5WPHWKFkioDzC0P7qEdLUv4ZCCTT2gNGuDTZLxRulYR01ztNP_YSc-zZBSObRQasO4gDCyGVNJBtJfgCDOexXwtqZkPwMVXtGScLztzX65cShSTx31Rl-4BwjyFY3aJLKTCHAGLWJcVnjOTUPLxwMkM7D-3re13OZdJbk6XU-cnTppH8td1cpuH6cQQDnYOvDgnxUqghX1xon=w178-h200-no
.
REYNALD SECHER Historien et Écrivain
Pour la Thése de REYNALD SEICHER, concernant la VENDÉE militaire qui englobe le sud de la BRETAGNE, celui-ci a eut des pressions contre lui en 1985/1986 pour le bi-centenaire de la révolution la FRANCE continuait le mythe de MICHELET selon lequel la révolution n’était pas entachée de nombreux massacres. REYNALD SEYCHER à donc subit la mise au placard pour sa carrière.
.
A l’époque de 1789 à 1793 la VENDÉE militaire est située des 2 côtés des frontières Britto-Française notamment à la CHAPELLE BASSE MER ou des fouilles ont été réalisées et tout le long de l’imposante ligne de défense qui comprend de nombreuses fortifications.
.
En 1793 on a débaptisé le terme VENDÉE par VENGÉ, on a supprimé le département vendée et remplacé par le département VENGÉ, il s’agit d’un nettoyage ethnique et culturel pour effacer les crimes de la révolution. En fait la VENDÉE n’a jamais existé en tant que tel, elle est située sur 3 anciennes Provinces vaincues, la BRETAGNE, Le MAINE et le POITOU. Le POITOU lui même divisé en 3 départements en 1789 dont la VENDÉE.
.
En 1793 environ 65 % de la population de l’HEXAGONE (anciennes provinces) et territoires annexés s’est insurgée contre les délires des révolutionnaires et même dans de grandes villes comme LYON, TOULON, BORDEAUX, CAEN …etc . Cette Histoire n’est jamais enseignée par l’ÉDUCATION NATIONALE française car il faut effacer cela de la mémoire collective afin de faire entrer dans les têtes de nos jeunes le mythe de la RÉVOLUTION. Mais en fait il n’y avait qu’à peine 0,01 % de la population qui n’était pas monarchiste et c’est elle qui va imposer ses vues aux 99 % du reste de la population.
.
.
.
RÉVOLUTION
GÉNOCIDE VENDÉEN
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/e-QljFG8UtFe1RH-r4WEI0PcUsE7XQpCujj8ceQS_8MByGODlfUWgOocvX1OtPnX6Jt3Eyp6cDbsae5pViSEKDlTU4ntkmHMcKTipc6MqcMjvNttW_yk4bApYXeeGi3_qAJX6rQwnXW6r-g46UteVuZPqg3s-3SX6eVuCg7n_Qd_R2kg6d_R3Hys7mKE6IAQF-9tJa5FI-7O7WQP1XzjdF2Y-2M7_J6K_UP2Hjva7UE1zFWgJFJ4Zb1q-IjAigCFpdz6NtmrauyjF1JAY2UPmnVnTewoMpQ7TPudNcv8hHWeSen1C6dFFwRLOioEwsb32IhyDNaz6Rx58v126nf2ybKuQanDdNx8c7RfvWOND7x5iVDBc0Bnl_OOvbESqYtJ5XR-iBxMf0QNZm0Qi3lSRcA41EvZNivhLYK8DUdWrqs5vfQKSMjJuevLTHbyLu5vAVcnyc936aYpYIUxUlwfIlVRulXKDiwlofOWVJnfr1_qMTBDrayT_sRAP8NmErdmjZjydo-FkqOuvx5fZcNu_37jgDdF4HTfbCIQyjxX3if7SGZg2rOI033MrLx0KQ1Nm67Ppdpw2XC1I3_bFcOhh96PkUfN_zuJ8RjWgNgcnp6Hihpag3_zV6LDy_0YGToTBy2I6YyvJdyX2OuKWiznmVpUQ2uL4jMbaQ=w164-h200-no
SAINT JUST RAPPORT DU 14 AOÛT 1793 Â LA COMMISSION DES MOYENS EXTRAORDINAIRES :
.
«on tanne à MEUDON la peau humaine,. la peau qui provient d’hommes est d’une consistance et d’une beauté supérieure à celle des chamois. Celle des sujets féminins est plus souple mais présente moins de solidité».
https://lh3.googleusercontent.com/79jU1ZGyMg0Va4uVM17vMfHG-eUqGaUb0cEDXMj1adoIV0XExAdTSEpuczctoXdSO37NCoJ0TAzH6qj95idyDvT01LkuTcYwVFqqbKSWU0GggWH3hRb1iQmyu0A4fdhYERmACe6ltdRyVvYIVQXesbzhzPKW_UFiyYSjPQawJ2GJ7pDQhI1J_D4gaKAzrP1KbkiaAN8UWXW_S062ULYlAcI3XtVbEKqLfAaK7cfvzuJAFpO126VhAyDy1607p4jZVZ82UmM0JT5iVZsSkXdA6KeGPvv2bqX2tWLZ2MrbUSfrJjyzCiF_vb8ORGqdLNmbzaiC4A5ij1RDExLr4Oy5EqUF-lIX0qVjuQ7x71KXG8nH6b4yxxdKvvyScm-07t8Dea0cj4WeNaBMo5JCNK1XcsrYTqvC5O1V84_jVx_4shPzjkEyeXaHM-jStrQfbbh1fHWoUUUz2Mv6FrgLYUQH-vVl1mF2WY5MKjJk_PbgILgt80P4xzjQPQ70sslhUASXgPGhZ-hsEAiT19mw2DnnkpgYbbzAUxReWotFLfTEoJKQpm7ZkvdlGZZfoRGtLCg_1n44t4y258tO3EsNoYUoErOcfWIMq262krDh_8K5__Fme40mhjW8kmiAnfLozCUQHoMProACMQ6oTzDGuPifceOMY-ZsX2iTXQ=w152-h200-no
JEAN-BAPTISTE CARRIER :
.
«cette opération économique [faire fondre la graisse humaine] produisait une graisse mille fois plus agréable que le saindoux»
 
 
.
.
.
GÉNOCIDE PAR LE VOTE, À LA CONVENTION NATIONALE, DE TROIS LOIS SPÉCIFIQUES À LA «VENDÉE»:
* LOI DU 1ER AOÛT 1793 prescrivant l’extermination des hommes, la déportation des femmes et des enfants, et la destruction du territoire
* LOI DU 1ER OCTOBRE 1793 prescrivant l’extermination de tous les « brigands », qu’il identifie à la population vendéenne (par exemple le massacre des Lucs-sur-Boulogne inclus des brigands à l’état d’embryons, de bébés et d’enfants dont 110 ont moins de 8 ans)
 LOI DU 7 NOVEMBRE 1793 rebaptisant la Vendée du nom de département « Vengé »
.
Mise en œuvre du plan d’anéantissement et d’extermination par les colonnes infernales du général Turreau.
.
.
.
14 DÉCEMBRE 2017
.
«LA RÉBELLION CACHÉE» UN FILM SUR LE GÉNOCIDE VENDÉEN DIFFUSÉ À L’ASSEMBLÉE NATIONALE
16 DÉCEMBRE 2017 RÉINFORMATION.TV /
.
Qui aurait pu imaginer un seul instant ce qui s’est passé, jeudi 14 décembre 2017 dans un bâtiment de l’ASSEMBLÉE NATIONALE ? Certainement pas les écrivains, les historiens, les amoureux de la vérité qui, depuis des décennies, cherchent à faire reconnaître publiquement les crimes commis par l’État lors de la révolution dite «française» de 1789, REYNALD SECHER en tête.
.
Jeudi dernier, c’est donc «LA RÉBELLION CACHÉE», le film-documentaire du réalisateur franco-américain DANIEL RABOURDIN qui a été diffusé à l’Assemblée. Une projection devant une petite quarantaine de personnes. Dans l’assistance, GUILLAUME DE THIEULLOY, LE DIRECTEUR DU SALON BEIGE, les assistants parlementaires des députés MARIE-FRANCE LORHO et EMMANUELLE MÉNARD, PHILIPPINE RAMBAUD et CHARLES DE MEYER, des amis. Et c’est sous l’impulsion de ses deux députés que la chose a été rendue possible.
.
L’ÉTAT VA-T-IL ENFIN RECONNAÎTRE SES CRIMES ?
.
«LA RÉBELLION CACHÉE», le film courageux et très touchant de DANIEL RABOURDIN, révèle, en une heure et quart, l’histoire d’un massacre de grande dimension. Le massacre de plus de 150.000 Français, en 1794, de paysans, d’ouvriers, de prêtres, de religieuses, des amoureux de la monarchie. Ils étaient Vendéens mais aussi Bretons.
.
Mais les massacres ne se sont pas cantonnés à la seule région ouest de la FRANCE. Les républicains commirent des atrocités dans les régions de LYON, MARSEILLE et PARIS.
.
C’est donc ce film, ignoré des grands médias et de la classe politique dans sa presque totalité, qui fut diffusé dans une des salles de l’ASSEMBLÉE NATIONALE. Incroyable quand on sait que c’est la CONVENTION, l’ancêtre de l’ASSEMBLÉE NATIONALE, qui décida de l’extermination des Vendéens parce qu’ils se battaient pour défendre leur Roi mais aussi leur foi ! Les preuves matérielles existent. Il suffit juste de les reconnaître… Une injustice considérable
.
Si ce serait un miracle que l’actuelle législature reconnaisse enfin les crimes commis par ceux-là mêmes qui ont voté l’extermination sur cette terre chrétienne qu’était la VENDÉE, la diffusion d’un film sur le génocide pourrait être un premier pas.
.
Car depuis plus de 220 ans, l’injustice envers les victimes défuntes et ceux qui ont contribué à l’exhumation de cette page de l’HISTOIRE DE FRANCE est considérable. REYNALD SECHER est l’une d’elles. L’historien et écrivain breton – il est docteur d'État ès lettres et sciences humaines – est le spécialiste français des guerres de VENDÉE.
.
Auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, il fut aussi victime d’un complot manifeste visant à le discréditer et surtout à le priver de sa chaire à l’université. Son combat très courageux qui a démarré il y a plus de 25 ans contre un déni d’Etat, sera peut-être un jour enfin récompensé.
.
.
.
«LA RÉBELLION CACHÉE», UN FILM DE DANIEL RABOURDIN SUR LE GÉNOCIDE VENDÉEN … TOUJOURS NIÉ !
22 OCTOBRE 2017 RÉINFORMATION.TV /
.
Il s’appelle DANIEL RABOURDIN. Il est réalisateur, franco-américain. Il vit à LOS ANGELES mais n’a jamais oublié ses racines françaises. C’est de passage en FRANCE, il y a quelques années, qu’il tombe sur cette histoire volontairement cachée par l’Etat et les gouvernements qui se succèdent : l’histoire d’une rébellion, mais surtout, l’histoire d’un massacre de grande dimension. Le massacre de plus de 150.000 Français, des paysans, des ouvriers. Ils étaient Vendéens. Mais c’était aussi des Français résidant en BRETAGNE, dans les régions de LYON, de MARSEILLE et de PARIS.
.
La RÉVOLUTION, une gigantesque manipulation En 1789, lorsqu’elle éclate, la RÉVOLUTION FRANÇAISE, qui depuis longtemps était fomentée dans les loges, ne met en œuvre que quelques centaines de personnes, des aristocrates, des intellectuels, des commerçants enrichis. L’idée ? Arracher le pouvoir à la monarchie pour l’accaparer, tout en faisant croire que les droits du peuple étaient bafoués. Le peuple ne se rendit pas compte qu’il allait être manipulé. Mais en BRETAGNE, en VENDÉE, une insurrection se leva. Une révolte paysanne … avant tout Parce que les Vendéens refusèrent le pouvoir totalitaire qui se mettait en place, ils décidèrent de se révolter et de défendre leurs acquis.
.
Ils se révoltèrent surtout pour défendre la monarchie et la Foi catholique qui était la leur. La CONVENTION ne l’entendit pas ainsi. En 1793, ROBESPIERRE et ses amis, les TURREAU, KLÉBER, WESTERMANN et CARRIER mirent en place un vaste plan d’extermination de la population. Un génocide sera commis … au nom de la justice sociale.
.
«LA RÉBELLION CACHÉE», un film à la mémoire des martyrs du génocide vendéen Dans ce film-documentaire d’une heure et quart, DANIEL RABOURDIN met en évidence le coup d’Etat que fut la RÉVOLUTION FRANÇAISE, le martyr vécu par cette population de FRANCE et l’héroïsme de ces paysans vendéens. Pour appuyer son document, le réalisateur s’est notamment approché de REYNALD SECHER, grand spécialiste en FRANCE des GUERRES DE VENDÉE – il a écrit plusieurs ouvrages sur ce thème et notamment «Du génocide au mémoricide». Il s’est également entretenu avec STÉPHANE COURTOIS, HISTORIEN et universitaire français. Loin des budgets pharaoniques du cinéma hollywoodien, «LA RÉBELLION CACHÉE» est un film à budget réduit.
.
Il n’en reste pas moins un document réalisé avec une grande finesse, émouvant et courageux, à l’heure où plus de 200 ans après la RÉVOLUTION FRANÇAISE, le déni de mémoire est toujours aussi criant dans notre pays.
.
Depuis 6 mois, boudé par les médias, DANIEL RABOURDIN fait le tour de France des salles indépendantes pour promouvoir son film.
.
.
.
DEUX DÉPUTÉES PROPOSENT UNE LOI POUR FAIRE RECONNAÎTRE LE «GÉNOCIDE VENDÉEN»
16 FÉVRIER 2018 OUEST FRANCE /
.
Une proposition de loi déposée le 7 février à l’ASSEMBLÉE NATIONALE vise «à la reconnaissance des crimes commis contre la population vendéenne». Elle est déposée et co-signée par les députées d’extrême droite EMMANUELLE MÉNARD (HÉRAULT) et MARIE-FRANCE LORHO (VAUCLUSE).
.
C’est la quatrième tentative en ce sens depuis 2007  : le 7 février, à l’initiative de la DÉPUTÉE DE L’HÉRAULT EMMANUELLE MÉNARD, une nouvelle proposition de loi visant à faire reconnaître le «génocide» vendéen a été déposée à l’ASSEMBLÉE NATIONALE.
.
Plus précisément, la proposition réclame que la RÉPUBLIQUE française reconnaisse «que les violences commises en VENDÉE entre 1793 et 1796, par les troupes aux ordres de la CONVENTION et de son COMITÉ DE SALUT PUBLIC, sont des faits qui seraient aujourd’hui qualifiés de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et, s’agissant notamment de l’expédition dite des «COLONNES INFERNALES», de génocide»
.
ANNULER LES LOIS
.
Cette proposition de loi préconise, en outre, que soient annulées «les lois en exécution desquelles ils ont été commis», tout en précisant qu’«elle n’ouvre la voie ni à des sanctions ni à des réparations qui, après deux siècles, seraient dépourvues de sens»
.
L’élue à l’origine de cette proposition est EMMANUELLE MÉNARD, FEMME DU MAIRE DE BÉZIERS. Celle qui se dit « pour l’union des droites », et réfute toute appartenance à un parti, a été élue députée notamment avec le soutien du FN et du MOUVEMENT POUR LA FRANCE.
.
Elle évoque d’ailleurs une proximité avec PHILIPPE DE VILLIERS lorsqu’on l’interroge sur son intérêt pour la question vendéenne : «Quand on passe au PUY DU FOU et ça a encore été mon cas l’été dernier, on ne peut qu’être sensible à cette question»
.
La seule co-signataire du texte est la DÉPUTÉE DU VAUCLUSE MARIE-FRANCE LORHO, MEMBRE DE LA LIGUE DU SUD, parti d’extrême-droite fondé par le maire d’Orange et ancien membre du FN puis du MPF JACQUES BOMPARD.
.
Le débat sur un «génocide» vendéen n’est guère nouveau et NE MET PAS D’ACCORD LES HISTORIENS.
.
La dernière proposition de loi en ce sens, déposée par le DÉPUTÉ DES ALPES-MARITIMES LIONNEL LUCA (à l’époque membre de l’UMP), avait notamment FAIT POLÉMIQUE APRÈS AVOIR REÇU LE SOUTIEN DE LA PERSONNALITÉ FN MARION MARÉCHAL LE PEN.
 
Elle avait également été signée par les députés vendéens de droite à l’époque, ALAIN LEBOEUF, YANNICK MOREAU et VÉRONIQUE BESSE.
https://lh3.googleusercontent.com/LiY--zJcdopvky3RGSJpB8MIhKcB-QaEyuN9FNzbUm5OiXRYgq_IYm8mg_9jrbHquiolupbcFztU85ZiZNShPPIHhpcvwQUyT6i4wd-afNh8kN8eynMk7RUCJwcue9IyoKluqzqZo1jBe4I2tAA0mC1exIk-qrqLmVQYvt1jJBuFdtZYKRd9qSzjyb31GWzng8c06Doc9Qjj3lSOlzNBli6QJbJFGpxOECQo1lR0HQqj-AraL13F7woh9jLueWnLsHbTcWr_yk664bQ9jZPkgYMb2nfQY73d6dIr0pYnGWketGIggb2eF82DuiBUOQGc_aFyJ76mlID-XE8GTnUO-RC_FCyb1cZG0Cq79FWAEHpCW24_LWHbXH5TQnfF_ExumkAxZfA-QYWWLQii0cXwOrxbUQwju5nEbYko6SEfMd56rDg6-fAoIBYvywfzvEZqqbv_XsLREa8n7lSN7QEjcJA-4adsOF8GJFDwDuUP3jenVGk29ElwCDMkR7MuZ5_5Rxsniek61__X1xTFvI1-NYnpLDWBnKlDtPjFev0yV744me-JdlCmnKlHWiTv0VpH60lodUmxkVxF1QSdFsbArQvd0dxxQLGnhxxY053aEm0TcpAIq3dSXcy-5a-i2CRDofOafNtKKZ6ZDhJnBVTS99EKICsvhlmTZA=w580-h319-no
.
.
.
* 2007 PROPOSITION DE LOI NO 3754 relative à la reconnaissance du génocide vendéen de 1793-1794 moins d'un an après la réédition de l'ouvrage Le génocide franco-français : LA VENDÉE-VENGÉ de PIERRE CHAUNU
* 2012 PROPOSITION DE LOI NO 4441 «visant à reconnaître officiellement le génocide vendéen de 1793-1794»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ICY_LP506sQzOpYPja6qEJkhtpAKady9eaYEJ7TS5J3oYv8MFkZj6EnK7zxzg5LNkjSItPw3P4yBTNyvDT-ZLspNKVDfGsQ7mLAykEO063uFQKf0pGk50EAJrt-pUF8Lx_S1PcuF4imSV64QznuTDTtJAX-ejjdtPvXGdXEEV76FesPGdopEEGDkBYJFdNvfYgs4yBMMqVJ2z908yU8hR0LnB857qso1h9DNg9xNUaStdrYsBj23nBfrwoErRjgz23SZ06qWMm7h-FTBbti2uRZLeErXdwzhMiAd03EGFhmfkkFRPuFVDH-Br5GzUFVq-mzA4t8cxlAqGV0AI-yP0DhN2LBTH7k8SgOPnbeMY0s7073hx2pEVDTrxHLp7qkoI_-mewfdUG3S7gY_pAQsjXnKCJafmR8mCYzkURp-K7sU9YXIslt9oD0iSPh2V_ALmzNSMTM2y4WBu_WpnVIhyEqT_nurpL5krwUU7bmLibSkXQlXwZfDFACXrwEJiISvOLilvxqvOkw9mzmnS1XwGo_0iQNqZF286onDgl35nFRNxKIF0n67GmWsgFvV9jJOM3FhRbbhO2taLfOyFzPvOlBavnJfyxavAfoEZq9LX_1IBLktUDothKgoWKxvN2pR9Whu9SDhJrjqPSqjSN3ivJWJCKr6gVyrXw=w178-h200-no
.
LA VENDÉE A INSPIRÉ LÉNINE
27 FÉVRIER 2018 PRESSEOCEAN /
 
https://lh3.googleusercontent.com/Nn35j2g_KCccLI1gbelXXO3eU4AA0eqNyCshZJpfglDW8RrKdW3AEpevWy9Uz0ffF7eeJRu48PYueoX5yvtwDvjKWU8jN-jIpAfzBK_wfh5baNxT7j-DmN5nBkJKhB4KbgdqBZRSuo_TTqZ9zPXxGbwUYO8ILujspLc2Ec1KIP_-4rFmYJnv-cby-L0Rw3BklkbM-tFX7Spu_a5tyxdeq9BF-976FUPyAj32SFw2IjpWBb0MUo3QTA9quYc6tn1L53A0jf2mYTdflPYlmxVZ2T4_esBsYnsih4LRGA_5ogdDER_mvNE5dxC2FjwPVezuCWsvcWgSt8qokvvCc4vi19AJatJl4iK9-mjmb8IBKPBpUOK9RpG1SPKW5Sm9JVfgrVDAMBLsHOfsJ1qA2Loa3Jd6q9FhcipcBc4bRudiGVKCJaoO6VNdDiLlfH1lfC8mFqaHLye7xOSHN6anUQ0-Lz3iELFQ7RK3fpcO1_e8FKrFZG40yhMFGsPZGjd1n2Kns0anTmIOpLLDk_9rXscDcvf4CdhgI9GrhAzf5jlzLHLiT97UfqOjOOvYQbnXuDQJF6OGrM2pd9jHLt6_8CX94KtBpmHyE7AKPawjZRNHnkCYfqAIFLb29IY9HHAn0ZBWZwY_1muqVU7KHi_uxmz32BTvZGI8ViDkxg=w200-h133-no
L’historien du communisme STÉPHANE COURTOIS vient de sortir une biographie de LÉNINE. Où il est question de la GUERRE DE VENDÉE…
 
PRESSE OCÉAN : TOUT N’AVAIT PAS ÉTÉ DIT SUR LÉNINE ?
.
STÉPHANE COURTOIS : «J’ai voulu montrer que LÉNINE était dans un processus de radicalisation révolutionnaire depuis 30 ans, depuis la pendaison de son frère en 1887. Je me suis appuyé sur ses 45 volumes traduits en français. Lorsqu’il prend le pouvoir en novembre 1917, la guerre civile est au programme. La répression en VENDÉE étant le point d’acmé de la guerre civile en FRANCE, elle lui a servi de modèle»
.
EN 1905, LÉNINE PARLE DÉJÀ DE LA «VENDÉE RUSSE»…
.
«Lors des soulèvements révolutionnaires de 1905 en RUSSIE, LÉNINE vit exilé en SUISSE. Il demande à ses militants bolcheviks, via des messages clandestins, de se battre les armes à la main quitte à être confronté à ce qu’il appelle une VENDÉE russe. Il publie donc un texte dans lequel il raconte à quel point ces Vendéens étaient des gens abominables»
.
.
.
29 DÉCEMBRE 2016
.
RECONNAISSEZ LES CRIMES DE LA TERREUR DE 1793 CONTRE LA VENDÉE
29 NOVEMBRE 2016 YANNICK MOREAU /
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/EdWgMqiAVnhiEw45gwkG2-wGevd7bA8JhtdYpUgcldcid9sPxUTefYzVM6SBYwBaSs2OJSUjiSJ77TZGkwt_SZLVsfXd95haku0CZA8hnxjCHwKzNrDNnxrkOJ2AofoWQXUcbzQ92Mw9kfbUxOChVxaIZWMjmAG1Bq7lzAoUFvH_tOl30xjhfxPzQIyICKCwT4MHjG9ZBe9vehiybdihBEG_os6t9KKGWP2Lc-jttBai4n-3rMjyt-6fxTg1dQ4bYYz6pih9zRkxpVPhTD9RVxo94aw9WrucGXwRLYByUmBFjotFOaUoAbFEa718y5jdvODhrqYd7xqnVRhjtObsOCGk0g14fGsx1g7I-gsQtBItoSE2i6SH1Nql_gtA6DFdarYkFUuENSIvd8KD9PKrpoNk8Kf2iVtgcjCQbfGxjIMghrSe34r5L3C2mIyesdtUv1KecLuq1oKuqfg1kKq1s6hdVaTu2dOVN5UeAiiFSeFqag--TCoH0-_BncaboGVPc4lsv4nfLIskFiFMFHwLwCJkc9GXL9xaAyYtTLiAfyCeGft-1r63GgAi5miwBhty0BVboAG7zkpiF2GjYDw7usERd65CfkmdBLq9A3YFJcZF180cDOYciL2mqK-8l1Vy5RAgluLw4qzVmFqDWWjvjnhSF99TMG8AhA=w300-h169-no
1793 – 1794 LE GENOCIDE DES CHOUANS BRETONS ET VENDEENS …. 240.000 HOMMES-FEMMES-ENFANTS
22 NOVEMBRE 2017 BZHREFLEXION /
.
«En 1793 et en 1794, des crimes sans nombre sont commis par les soldats français, sur les ordres réitérés de PARIS. Les abominations commises dépassent, de loin, par leur caractère monstrueux, celles causées par les nazis en EUROPE.
.
Des hommes sont émasculés ; d’autres sont coupés vivants en morceaux ; d’autres sont jetés dans des fours, dans des brasiers, ou dans des chaudrons d’huile bouillante; la graisse humaine est récupérée pour lubrifier les canons, les roues des charrettes, les fusils. Ceux qui cherchent à s’enfuir, ont les bras et les jambes coupés. On introduit des charges explosives dans le corps des individus, et on y met le feu ; les femmes sont violées en série, si possible collectivement, devant leurs familles; on les embroche avec des fourches, alors qu’elles sont vivantes ; mieux : pour empêcher cette vermine de se reproduire, on éclate avec des fusils leurs organes génitaux… Des femmes enceintes sont écrasées sous des pressoirs. Le ventre d’autres femmes enceintes est ouvert, on y met de l’avoine pour y faire manger les chevaux. Les enfants sont des proies de choix : on les tue, sans pitié, souvent devant leur mère, parfois en les écrasant, comme des insectes (on rapporte des cas atroces : celui d’un enfant au sein, transpercé par la même baïonnette que sa mère, sous les applaudissements du commandant, et celui de ces enfants embrochés sur une même pique, promenés en triomphe devant la soldatesque française)
.
REYNALD SECHER :
.
«Nous n’avons jamais eu l’ordre écrit de HITLER concernant le génocide juif, par contre nous possédons ceux de BARRÈRE et de CARNOT relatifs à la VENDÉE»
.
Les moyens utilisés pour ce faire, ont été nombreux : épuration par mutilation sexuelle, création d’un camp d’extermination moderne à NOIRMOUTIER, premiers essais de gazage de masse (insuccès, dû au gaz employé et à l’absence de confinement), premières crémations avec les fours à pain et les églises (exemple de l’ÉGLISE DES LUCS-SUR-BOULOGNE où furent brûlés vifs 563 villageois), noyades collectives avec les «NOYADES DES GALIOTES» ou en couples avec les «mariages républicains dans la Loire, création au PONTS-DE-CÉ d’ateliers de tannage de peau humaine — peau dont se vêtent les officiers républicains — et d’extraction de graisse par carbonisation des corps des villageois massacrés à CLISSON.
 
À force de tueries, des municipalités, pourtant républicaines, et des représentants du COMITÉ DE SALUT PUBLIC finissent par s’émouvoir. TURREAU est relevé de ses fonctions en mai 1794, puis décrété d’arrestation en septembre. Jugé en décembre 1795, il est acquitté à l’unanimité.
.
LES MOYENS D’EXTERMINATION :
.
* Les NOYADES DE NANTES sont un des moyens d’extermination pré-industriels mis en œuvre par les RÉPUBLICAINS.
Le massacre des LUCS-SUR-BOULOGNE n’a pas épargné les enfants comme le montre un vitrail d’église.
* Énumération des différents moyens pré-industriels mis en œuvre par les émissaires du COMITÉ DE SALUT PUBLIC et de la CONVENTION MONTAGNARDE :
.
1. TANNERIES DE PEAUX HUMAINES :
.
à PONT-DE-CÉ des sacs sont réalisés en peau d’homme ou de femme, des pantalons de gendarmes sont confectionnés en peau humaine.
.
2. FOURS CRÉMATOIRES :
.
les fours à pain sont utilisés pour brûler vif les villageois, à LES LUCS-SUR-BOULOGNE la crémation a lieu dans l’église.
 
3. CAMPS D’EXTERMINATIONS :
 
des camps d’extermination sont établis à NOIRMOUTIER.
 
4. GAZAGES :
 
des essais infructueux sont réalisés par le chimiste FOURCROY, puis par le pharmacien Proust qui a mis au point un dispositif utilisant une boule de cuir.
 
5. NOYADES COLLECTIVES :
 
des bateaux sont coulés dans la LOIRE ce sont les «NOYADES DES GALIOTES», les «MARIAGES RÉPUBLICAINS» consistent à dévêtir puis à lier par couple hommes et femmes avant de les noyer à NANTES.
 
6. UTILISATION DE GRAISSES HUMAINES :
 
à CLISSON la graisse est extraite par carbonisation des villageois, elle est utilisée pour faire du savon.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ZEpCg3ARPtcxOuBwSTfzTtdvvl0YHBdBk7KtzKd5yErSeAyi_5lYj3n3Ntbc1SG6iCF01P6Tl0hRV_mLVyiyUceAZT3eAAtR0zo33yEIdrft0mE0HREHGV_nzEupAb_0lvau6WS2rD4xTCHLLStbI8oKVd5l7K-IEUK4uuo9mzkBb-k0MOh55fc6zfvebEixVyfFuLEWzhA8lNDc88wr2Z7snH61f-8c4RIgx7-HAtgfWzntLDd3Ydp0H4gS9FBtZKnl50A5nTd837hiY6wTRuSGBY0I8iLY8gxyegtLInap3YSFrJwjzmSCav9ce8378mLv8QmAsCRAPEArKszgVqyyqqU2sMZ_R7ErsXpRuLE86BFSpCZEYTXcRKG37aTtXbLZSso3hFmQwBpyaP4pnC2LcQxjjkQpnrqi7AbsGh6G8lgihgCHqIHQMNNkQ69FE_T6mwOf3MwJnm2bssjKuGQRMOApyg2RKX1sXsMz0oOaMCaKovY33dgEMAr5G_H9zCrHGlwyv3ifQ5KNarY1RhGUjdNrITdtrRXjHsMFfohhB3EPV8ynhNE8LSBxXQIpBgCosDgp7IN9SKTKUsYIdJHQy9ceHXfGVW_jOhsLUxyTcf7GwFIjehp6N_ASYvjCMidGrFI9hxgj2viWHLsFXAd5BoibrAUYNg=w378-h581-no
LES TANNERIES DE PEAUX HUMAINES DE CHOUANS BRETONS ET VENDÉENS ( UNE INDUSTRIE FLORISSANTE)
.
LE CONVENTIONNEL HARMAND TÉMOIGNE :
.
Citons d’abord le témoignage du CONVENTIONNEL HARMAND (de la MEUSE) qu’il a consigné dans un livre paru en 1820 chez MARADAN, à PARIS, et intitulé ANECDOTES RELATIVES À QUELQUES PERSONNES ET À PLUSIEURS ÉVÉNEMENTS REMARQUABLES DE LA RÉVOLUTION. Voici ce qu’il apporte :
.
«Une demoiselle jeune, grande et bien faite, s’était refusée aux recherches de SAINT-JUST ; il la fit conduire à l’échafaud. Après l’exécution il voulut qu’on lui présentât le cadavre et que la peau fût levée. Quand ces odieux outrages furent commis, il la fit préparer (la peau) par un chamoiseur et la porta en culotte. Je tiens ce fait révoltant de celui-même qui a été chargé de tous les préparatifs et qui a satisfait le monstre ; il me l’a raconté avec des détails accessoires que je ne peux pas répéter en présence de deux autres personnes qui vivent encore.Il y a plus : c’est que, d’après ce fait, d’autres monstres, à l’exemple de SAINT-JUST, s’occupèrent des moyens d’utiliser la peau des morts et de la mettre dans le commerce. Ce dernier fait est encore constant. Il ne l’est pas moins que, il y a environ trois ans, on mit aussi dans le commerce de l’huile tirée des cadavres humains ; on la vendait pour la lampe des émailleurs».
.
Arrêtons-nous un instant sur cette dernière accusation pour dire qu’il ne s’agit pas d’un racontar : il est établi par des faits notoires, en particulier à CLISSON où, le 6 avril 1794, des soldats de la compagnie de MARAT dressèrent un bûcher sous lequel ils placèrent des barils et, dans une seule nuit, ils firent fondre les cadavres de cent cinquante femmes pour se procurer de la graisse. Ces barils furent transportés à NANTES pour être vendus aux hôpitaux et dans le registre de CARRRIER on lit que «cette opération économique produisait une graisse mille fois plus agréable que le saindoux»
.
LA TANNERIE DE MEUDON :
.
SAINT-JUST, dans son rapport du 14 août 1793 à la COMMISSION DES MOYENS EXTRAORDINAIRES, écrit : «On tanne à MEUDON la peau humaine. La peau qui provient d’hommes est d’une consistance et d’une bonté supérieure à celle du chamois. Celle des sujets féminins est plus souple mais elle présente moins de solidité»
.
AIMÉE DE COIGNY :
.
Trois tanneries de peaux humaines, aux PONTS DE CÉ (près D’angers), ….à ÉTAMPES, …..à MEUDON, ont été identifiées ; à la FÊTE DE L’ÊTRE SUPRÊME plusieurs députés en portèrent des culottes. Après THERMIDOR GALETTI le prouva au péril de sa vie.
.
L’ABBÉ DE MONTGAILLARD corrobore les dires d’AIMÉE DE COIGNY dans le troisième (p. 290) des neuf tomes de son HISTOIRE DE FRANCE DEPUIS LA FIN DU RÈGNE DE LOUIS XVI JUSQU’EN 1825 ; il a vu cette tannerie de MEUDON et il confirme que :
.
https://lh3.googleusercontent.com/ukq0-t14iXtPWJXWBcP4tyesLHip4hhUSy-6m_6y1-ZHG1fwX06iZv07QA1BKhrL4e-owwap1tVQBl_2tYZrLGQvw4rk5Qlu7CoDB367OKgD34lVlNmCf85vCyyl7t5H7SQdoR0KbugYX6sol7HuAXp0I6Ip-C5ep827RyyBD-wl9JOSur4l0TRwEMk9pHsbZPhb1K6yUdVUBrEkrNp_ZTbKJNpZX-Enhxdi9MkeSpkhqKS8ygfmesW-S78lyehrPRzxPeAAuapQnERRv1LLTW8O8t_JjColOKr6uCbVyV4eEHx_3VWtfFQOYOf5_w2uETIM-H12FpLyH0zkVr0Iy990J2Kx4BWUBMpEMNBxYxzA5AoB-VXD6MLVsB_rp8UWm7H5n7ZZb6DXzK8LAXD0XuILRtcqswu4j7sN08bK-P_Ix-DoTDAoIpQfjkc1TLt6njY6Dp7_GjQyTYinUNL6ZyBBZPYPsJ4lZdcXey_P8FMv4Y4cK5WIR7e-90rlIims-IgG1JLadeuuAB8vQTFZK1yewCltIggj_ZFKlZJBl5XCkp8O2TDqs88v2a4JvYfASB11ZGt2Gex7tuiQK-R0Ir78IJ58u6LgQu4GCGX8Jv4hVqWvwvj1UQ9qxoUSJNxlV-RpdWrjrruXSO5BHi_4oye8pUspF1yS-Q=w200-h263-no
«on y tannait la peau humaine, et il est sorti de cet affreux atelier des peaux parfaitement préparées. Le DUC D’ORLÉANS (ÉGALITÉ) avait un pantalon de peau humaine. Les bons et beaux cadavres des suppliciés étaient écorchés et leur peau tannée avec un soin particulier. La peau des hommes avait une consistance et un degré de bonté supérieur à la peau de chamois ; celles des femmes présentait moins de solidité à raison de la mollesse du tissu».
.
DUSAULCHOY DE BERGEMONT, qui avait été l’ami de CAMILLE DESMOULINS et son collaborateur, publia en 1818 chez ROSA, à PARIS, un livre en deux volumes portant pour titre MOSAÏQUE historique, littéraire et politique, ou glanage instructif et divertissant d’anecdotes inédites ou très peu connues, de recherches bibliographiques, de traits curieux, de bons mots et de médisances. La concision n’était pas la qualité de cet auteur ! À la page 140 du premier volume, sous le titre «TANNERIE DE PEAU HUMAINE», on lit :
.
«Quel est le peuple d’EUROPE qui ne prend pas pour une fable l’établissement de la tannerie de peau humaine de MEUDON ? On se souvient cependant qu’un homme vint à la barre de la CONVENTION annoncer un procédé simple et nouveau pour se procurer du cuir en abondance ; que le COMITÉ DE SALUT PUBLIC lui accorda l’emplacement de MEUDON dont les portes furent soigneusement fermées et qu’enfin plusieurs membres de ce COMITÉ furent les premiers qui portèrent des bottes faites de cuir humain.
https://lh3.googleusercontent.com/MX_M7xbpa8fhKrAGbbHtQxIbtL45irDvGEut8EB-n45yMGQ3PsgWHWAMkOnajbWoGSuvqopFjCtQ9m7rBLSUH9NsvC2UibADz7mCPh2OHp3sekaACfJK_suYxng8qqTK6GlvNvGin5lFahY2E7PuX2sMh2yWqpm6P_xdxl-kaedmJviuB7Z0DyaoXGKOYrUs3z1O7qkKyxHNO14QjZLWHf8xlKcIvy-akVWNnOnglZLDhMZD9BPM2SqtgoaLACQYVgjMTrHRE2nR2iGey4ryxi4dG9Bsc3mham45LV8lOJguVCPL8tHgiuSLkMUerzS3RrGV4Ebxo-BywO_YjMsjPoPTdZXTUNxM6IfuaRIzIuQWgN9_Q9i_FmFXeesLGNroO3VIuwQn0-iTcOBJtP3gutYYboxynmExErBLI1MKq3sOvqrJb4gb1Ao6nr7gW82J02sMjRFZbUi54wm1NA9rswDWk2Bk8x4r7_0aFtPAtYKx2sb6gR30tERkEdXchgbghWG1E3QJ9wUUh1Q7ot5JvesrnDivpsqBUmcXOfYanEZ8shR1rc3UgQyE3xZ3I5jY3YKG6g4Y5oiJFZJxkW1DX7jU8Qdwo2cbavlJO0BHbyhrGDLHpVfUKQwjA8nktc6RCZtXPAg4igmVq6HthUflZ2gyZy6SqeCW3A=w184-h200-no
Ce n’était pas au figuré que ROBESPIERRE écorchait le peuple, et comme PARIS fournissait des souliers aux armées, il a pu arriver à plus d’un défenseur de la patrie d’être chaussé avec la peau de ses parents et amis».
.
L’homme en question s’appelait SEGUIN, «inventeur de nouveaux procédés pour le tannage des cuirs», auquel le COMITÉ DE SALUT PUBLIC procura «toutes espèces possibles de facilités» pour la fondation des TANNERIES DE SÈVRES, et non de MEUDON comme dit notre chroniqueur qui confond avec une usine de munitions de guerre fondée à MEUDON.
.
L’accusation de DUSAULCHOY DE BERGEMONT, jointe à maintes autres du même genre, ne laisse pas d’être troublante, comme l’est l’émotion qui saisit les thermidoriens chargés de la surveillance de l’établissement de MEUDON devant les bruits persistants et de plus en plus fournis sur l’existence d’une tannerie de peau humaine. Ils la manifestèrent près de la CONVENTION par une démarche que nous fait connaître le Moniteur. Les représentants du peuple envoyés à MEUDON adressent à la CONVENTION une lettre par laquelle ils réclament contre un bruit calomnieux, inséré dans plusieurs journaux, qu’on tannait à MEUDON des peaux humaines pour en faire des cuirs. «La CONVENTION passe à l’ordre du jour».
.
ON TANNE LES PEAUX HUMAINES EN PAYS REBELLE
.
LES TANNERIES D’ANGERS :
.
À ANGERS, le fondateur d’une tannerie de peau humaine fut le MAJOR PÉQUEL qui chargea le tanneur LANGLAIS de les préparer. Le manchonnier PRUDHOMME put ainsi confectionner trente-deux culottes en peau de Vendéens que portèrent certains officiers Bleus.
.
Dans un ouvrage impartial et s’appuyant sur des documents irréfutables, le PROFESSEUR RAOUL MERCIER, PROFESSEUR HONORAIRE DE L’ÉCOLE DE MÉDECINE DE TOURS, MEMBRE CORRESPONDANT DE L’ACADÉMIE DES SCIENCES, publia en 1939 chez ARRAULT et Cie, à TOURS, LE MONDE MÉDICAL DANS LA GUERRE DE VENDÉE où il donne des précisions sur le CHIRURGIEN-MAJOR PÉQUEL du 4e bataillon des ARDENNES qui «s’est acquis, dit le Pr MERCIER, une triste célébrité en dirigeant l’atelier de tannerie de peaux des Vendéens fusillés près d’ANGERS»
.
LE RÔLE DE PÉQUEL EST CERTIFIÉ PAR DEUX TÉMOINS :
.
* l’un, Poitevin, agent national de la commune des PONTS-DE-CÉ, interrogé le 15 brumaire an III (6 novembre 1794), affirme avoir vu PÉQUEL écorcher, au bord de la LOIRE, les peaux d’une trentaine de Vendéens fusillés.
* l’autre, un Angevin, ROBIN, raconta le 31 mai 1852, les scènes dont il fut témoin dans sa jeunesse :
.
«J’avais, dit-il, l’âge de treize à quatorze ans, je puis affirmer avoir vu, sur les bords du fleuve (la LOIRE), les corps des malheureux Vendéens dont les cadavres avaient été écorchés. Il étaient écorchés à mi-corps parce qu’on coupait la peau au-dessous de la ceinture, puis le long des cuisses jusqu’à la cheville, de manière qu’après son enlèvement le pantalon se trouvait en partie formé. Il ne restait plus qu’à tanner et à coudre» Les peaux étaient envoyées à la tannerie de LANGLAIS, aux PONTS-LIBRES, ci-devant les PONTS-DE-CÉ, où elles étaient travaillées par des soldats, les ouvriers refusant de faire ce travail.
.
LES TANNERIES DE NANTES :
.
Poursuivons notre quête de témoignages. L’existence de ces tanneries d’un nouveau genre est établie en VENDÉE pendant les années cruelles de 1793-1794.
.
Le GÉNÉRAL BEYSSER, rapporte CRÉTINEAU-JOLY (HISTOIRE DE LA VENDÉE MILITAIRE, T1, p. 165, Ed. de 1851), osa être le premier à porter un pantalon fait avec la peau préparée et tannée des Vendéens qu’on écorchait après la bataille.
.
En 1829, la COMTESSE DE LA BOUËRE, qui préparait la rédaction de ses MÉMOIRES, se trouvait à passer par La FLÈCHE, a l’idée de recueillir, si possible, de quelqu’un du pays des renseignements sur le passage des Vendéens dans cette ville pendant la VIRÉE DE GALERNE. Aux abords de la diligence elle s’adresse au hasard à un homme qui flâne par là et lui pose des questions.
.
«Vous ne pouviez mieux vous adresser, Madame, répond-il. J’ai servi sous les généraux KLÉBER, CANCLAUX, TURREAU, CORDELIER…»
.
Et cet ancien BLEU donne à Mme DE LA BOUËRE de terribles précisions ; il se vante même d’avoir écorché des «brigands» pour en faire tanner la peau à NANTES. Et il conclut le récit de ses exploits par ce satisfecit personnel :
.
«Ah ! je bûchais bien. Aussi, on m’appelait «le boucher des Vendéens». Et si cela revenait, je recommencerais encore. Je le ferais encor, si j’avais à le faire»
.
Continuons nos recherches. PAUL LACROIX, plus connu sous le nom de BIBLIOPHILE JACOB, avait fait la connaissance d’un nommé SOUTERRE, ancien HUSSARD DE LA MORT, lequel lui assura avoir porté une culotte de peau humaine. Il recueillit un aveu identique de la bouche d’un architecte qui était, en 1823, un des plus terribles exécuteurs de la BANDE NOIRE : il rasait les châteaux avec une impitoyable rage. Cet architecte lui confia que, se trouvant à l’armée, il avait porté une culotte de peau humaine «fort bien tannée, fort souple et fort convenable»
.
DES OBJETS EN PEAU HUMAINE
.
* LA PEAU HUMAINE EXPOSÉE AU MUSÉUM DES SCIENCES NATURELLES DE NANTES :
.
Tannerie et peaux humaines MUSÉE DOBRÉE NANTES
Des objets en peau humaine existent dans des collections privées ; mais l’on peut voir au MUSÉUM DES SCIENCES NATURELLES de NANTES, une peau humaine tannée
.

* UN EXEMPLAIRE DE LA CONSTITUTION DU 24 JUIN 1793 RELIÉE EN PEAU HUMAINE :

.
LOUIS COMBE a fait connaître le texte du placard, copié sur l’original même, dans ses Épisodes et curiosités révolutionnaires et l’a fait suivre de sa Réponse à l’affiche de BILLAUD-VARENNE, VADIER, COLLOT ET BARÈRE dans laquelle il dit ceci :
.
«Plusieurs journaux avaient parlé avant nous des prétendues tanneries. Le fait nous parut si hasardé que nous le reléguâmes dans les on-dit, et nous nous contentâmes, dans un mémoire suivant, de rapporter littéralement les détails que donnait à ce sujet une feuille accréditée. BILLAUD-VARENNE, VADIER, COLLOT et BARÈRE ont cru bon et utile de signer une grande affiche bleue contre nous seuls. À la première explication que nous venons de donner, nous ajouterons que le fait de la tannerie humaine a certainement existé, puisqu’un de nos abonnés nous envoie, comme un digne monument des decemvirs, une CONSTITUTION de 1793, imprimée à DIJON chez CAUSSE, sur un papier vélin et reliée en peau humaine qui imite le veau fauve. Nous offrons de la montrer à tous ceux qui seraient curieux de la voir…»
.
Cet exemplaire de la CONSTITUTION a une histoire. Il devint plus tard la propriété d’un historien de la RÉVOLUTION, VILLENEUVE, qui y joignit un exemplaire de l’affiche et une note destinée à l’authentifier. Muni de telles références, le livre fut mis en vente et acquis en 1849 par un libraire parisien. On en perd ensuite la trace jusqu’en 1864 où, le 13 février de cette année, il était vendu par les soins de M. FRANCE, le père d’ANATOLE, le maître styliste et délicieux conteur, pour la coquette somme de 231 F or. Cet exemplaire, après avoir eu plusieurs possesseurs, dont le MARQUIS DE TURGOT, fut acheté en 1889 par le MUSÉE CARNAVALET. C’est un in-12, joliment relié avec filets sur les plats et doré sur tranches.
.
GRAISSE HUMAINE (UTILISÉE POUR HUILER L’ARMEMENT) :
.
UTILISATIONS DE GRAISSES HUMAINES :
.
Dans de nombreux endroits comme à CLISSON, les villageois sont massacrés et on extrait la graisse par carbonisation des corps empilés sur des buchés avec des feux au dessous et au dessus des corps , elle est utilisée pour faire du savon, pour huiler l’artillerie, les armes …etc.
.
https://lh3.googleusercontent.com/1-pYed7AWGwJUhnc0E8C75XqgYjKmrBXO_QGggJMPPEBD7-tbwM_2qgQuX5M3nkPoM9E79QYCmTur52LLO6AY3KRSzFsTJ9E7SqJUqRSgMNZorMein5EOPwgamF55lCMDNAH8sSLgkHBz-LIt1y3awP8k4yEIOZzkNbiplYMoCJjWI5F29wpa3-9Yx7E3vhE4Qcxep4oiquGUZVQ3_aSyBmMnRzeB_mh957xNpKpMeBzWvh0VwtqscojAQ_tr-lYYqTFQYpOif91wjQc2wSLIj5OMHfEndKU26-necb9RMUh0bUcjpxukP2-uaCVHq7lqiS4x77Fj5T1CoBfMI1K0h-YjaS6tc4Qtw2asRADssusZBhno7IeIRCji8atHuvSzwkPMdh7Orl2H_ppsK0ufXemv525ltmEQh04Mfvkf7zdQ3BLaIUQ-pZaSqk0bsvQQNMqeIs8axDNt4O9zI_-AXvjZgq6S2jsIMUnzqoDq_hanh40Le-oULeC25A10qusleiynwaRCxzdmhRglV8g5jjfzYpN8jHNvOs8cCW71_gJulCbMrng4kBSkQeFkUCqu7A5ulstMmkrs_JxyxsKv4enN6NEznVSCATYsOuvzURxL4t3C6GOAAzODSSWVHymGQDCgNxyr25zH-jtZ3EG-a_detSfhXhG5g=w238-h163-no
L’INVENTION DE LA BAIGNOIRE NATIONALE PAR LA FRANCE (NOYADES A NANTES)
.
PLUSIEURS MILLIERS DE BRETONS ONT ÉTÉ NOYÉS DANS LA LOIRE…(4.500 À 9.000 SELON LES SOURCES)
.
Les noyades à NANTES sont un épisode de la TERREUR qui a eu lieu entre novembre 1793 et février 1794 à NANTES. Pendant cette brève période, des milliers de personnes, suspects aux yeux de la RÉPUBLIQUE, notamment des personnes d’Église, ont été noyées dans la LOIRE sur ordre de JEAN-BAPTISTE CARRIER. Des milliers d’hommes, de vieillards, de femmes, d’enfants meurent ainsi dans ce que CARRIER appelle la «BAIGNOIRE NATIONALE».
.
MARIAGE RÉPUBLICAIN, NANTES EN BRETAGNE.
.
Entre novembre 1793 et février 1794, sous le gouvernement révolutionnaire de la TERREUR, des milliers de prisonniers furent noyés à NANTES. Il s’agissait pour beaucoup d’hommes d’église, mais aussi de femmes et d’enfants suspectés de résistance. Le «mariage républicain» consistait alors à enchaîner ensemble un homme et une femme leurs têtes face aux organes génitaux et à les jeter au fond de la LOIRE.
.
La noyade fut la méthode d’exécution retenue, car la poudre des fusils était trop onéreuse.
.
GÉNOCIDE BRETON À NANTES, LES NOYADES ORGANISÉES PAR L’ÉTAT.
.
JEAN-BAPTISTE CARRIER va inaugurer dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 1793 un mode d’extermination moderne : LES NOYADES. Il n’en est pas l’inventeur car des expériences ont déjà eu lieu aux PONTS DE CÉ dans le MAINE ET LOIRE. Les premières victimes, dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 1793, sont des prêtres dont l’âge va de 29 à 81 ans.
.
D’autres NOYADES vont suivre et se poursuivre après le départ de CARRIER en février 1794. Elles toucheront des personnes différentes, hommes, femmes, enfants et s’accélèreront après la débâcle de SAVENAY (23 décembre 1793).
.
Jamais un procédé aussi ignoble n’avait été inventé pour se «débarrasser» en masse d’opposants majoritairement non combattants.
.
https://lh3.googleusercontent.com/-olBDGa5QI12TQpAe4l6BF2U47h6NHBPDZnhaFlgQWb84zVqwJciOXctDQoXxi4aI7XFMtH3evi02tfRJ_4rgasm6cWEVn9zSwyQOQonxfcElYIaY6ner-5Vo4hGYgO1yhYJK3-RQyqBBuU0qjknG3p1StAPFV6Do1Ctw9v3pa82qXFyHn_TLnGs-On-ngGqeHfdrlYaDRh1kYSDETVfFyt5jArbyKTAiCOMOwuKllgohbfrpR2_Ihb0F4PkFASJobZ-jIP3vADzCm-fnEDsahhuZadY23cfukx58aOd5ypDqHOvumVMylvkBn3SCOQ4BJGPPst4B7x9rb6L-3A18jSjE8ebP64jOpiPdmbbzAv6ZtHkWxidlb-_Mz9yMQs4G_iCbfM_92guvZ17pVUUiP3PxhJ5WPHWKFkioDzC0P7qEdLUv4ZCCTT2gNGuDTZLxRulYR01ztNP_YSc-zZBSObRQasO4gDCyGVNJBtJfgCDOexXwtqZkPwMVXtGScLztzX65cShSTx31Rl-4BwjyFY3aJLKTCHAGLWJcVnjOTUPLxwMkM7D-3re13OZdJbk6XU-cnTppH8td1cpuH6cQQDnYOvDgnxUqghX1xon=w178-h200-no
.
REYNALD SECHER Historien et Écrivain
Pour la Thése de REYNALD SEICHER, concernant la VENDÉE militaire qui englobe le sud de la BRETAGNE, celui-ci a eut des pressions contre lui en 1985/1986 pour le bi-centenaire de la révolution la FRANCE continuait le mythe de MICHELET selon lequel la révolution n’était pas entachée de nombreux massacres. REYNALD SEYCHER à donc subit la mise au placard pour sa carrière.
.
A l’époque de 1789 à 1793 la VENDÉE militaire est située des 2 côtés des frontières Britto-Française notamment à la CHAPELLE BASSE MER ou des fouilles ont été réalisées et tout le long de l’imposante ligne de défense qui comprend de nombreuses fortifications.
.
En 1793 on a débaptisé le terme VENDÉE par VENGÉ, on a supprimé le département vendée et remplacé par le département VENGÉ, il s’agit d’un nettoyage ethnique et culturel pour effacer les crimes de la révolution. En fait la VENDÉE n’a jamais existé en tant que tel, elle est située sur 3 anciennes Provinces vaincues, la BRETAGNE, Le MAINE et le POITOU. Le POITOU lui même divisé en 3 départements en 1789 dont la VENDÉE.
.
En 1793 environ 65 % de la population de l’HEXAGONE (anciennes provinces) et territoires annexés s’est insurgée contre les délires des révolutionnaires et même dans de grandes villes comme LYON, TOULON, BORDEAUX, CAEN …etc . Cette Histoire n’est jamais enseignée par l’ÉDUCATION NATIONALE française car il faut effacer cela de la mémoire collective afin de faire entrer dans les têtes de nos jeunes le mythe de la RÉVOLUTION. Mais en fait il n’y avait qu’à peine 0,01 % de la population qui n’était pas monarchiste et c’est elle qui va imposer ses vues aux 99 % du reste de la population.
.
.
.

Écrire un commentaire