Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2018

LES BLACK BLOCS D'ULTRA GAUCHE «FILS À PAPA»

LES BLACK BLOCS D'ULTRA GAUCHE SONT DES «FILS À PAPA» CRIMINELS
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/UAhq6iQXTs--628mLjeLycNrO6ar0t6X79om9uba_5pmI4VX3J-z5yH-59YuKFsuUi_QQCVU6IvuBx1VYVoF4LXjc575ZnQgqVlaDt885zf9fBfkgy5NIN5TY2RJrhuHeI8HrI8gOpY4eDNMfiIrQ9LBMa-6guUunWCrIXrvBLKmU732UHVXHcoX12ItnCG-jTUjabKmmOe-wm4kJO1WY_iAQVKB8r_csfHM1xx9DkkqcJendmX0XtlLOQBEToapGNAR0dzr_dYzfYR7AZwl8OF2Sj5vzCzoAHKdnB-9-hNVEz9MXgZv_VZJoEyDMWLyevT5ibcVtKYYZ397ZYKeolyhkQryGJvei2prHTM7b38AOQ5gBYPwAc8RPwQ8r88hBRytoYx5R9Yi-qIS1Hk0OrwuW32YFLQ6EU5DhNmvhtubq1ecIUpBqnkTGBp2o2B_qfcXPI7i1GNWnFSgfBoOsRnDex4jZXjQYvKt2-AAxkhQOrZfHE26e6X3G4QYHcEL1huIegWpf1NV4kOU0EMXo7JovOBnHJOhRgkEI72BAEk1MxKzEnee5QEePRcFNEl8WdlZ8F02rh27dRVQr3OlWmXSeRL_0qEvqyrtVhtL=w640-h320-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ulHsfCqV7HPN03KzonK73E71Vxjs3J5GpOCKSU-6JbLeUcC0gRLn-mQn6EHn9b0762AE90zAHQNHOudWHe-yyRomaUalvXKauYzmu8duykKjVSpOASqfbTRJQjU0cZ0hcvUH1fJBZAm5HLnaY5PqTh6NnfitUZIUXaLGZ1dNdSzl12X7dHg7v1T4lFJ6-L_r4WBx2PhYpZy6TtadM5gtD9pJkFEefE8U0T2RVnbGWdjj2yPEMZI97vCw5OtWxnEnl7TQ-Kk2svQ6Vl8YYG8IPE-ptHVYIHYJKx1RhHsdsXmCE8hYbHU2OSS_3S85hk3Y_00S08jouclB0ccKWt3t3KXVuK3sboWHqu0wXssRlS_dFR0JYqwvsHTyLmbdY5n7zY9dW_m8ccVQmG9wMmJYNDtl4Fz_s5UomW-19JoA_6mq2ZFhFmh5hbjYAGB-GbT1XiKKaLcrKobH2cIQkS5HcR86D4nxnnxM6R-skCBDDP7e-cq1GOzmrVTBrgsH2yTdyQM_xlp2oFr1rUfCUJXxqY5bo30fKNyIFWrgDinIlEVulCYNfglKOSQbyRlt049-K-bitOTQ7Jrod1GJN7DACQ0Ic9VdMr7E2hq559GoFB8YePnEdc8mdyHOgEu3M81gA1_5UZlqC3mmlpzGrzqdikARmo6mi2itJg=w229-h44-no.
 
https://lh3.googleusercontent.com/ulHsfCqV7HPN03KzonK73E71Vxjs3J5GpOCKSU-6JbLeUcC0gRLn-mQn6EHn9b0762AE90zAHQNHOudWHe-yyRomaUalvXKauYzmu8duykKjVSpOASqfbTRJQjU0cZ0hcvUH1fJBZAm5HLnaY5PqTh6NnfitUZIUXaLGZ1dNdSzl12X7dHg7v1T4lFJ6-L_r4WBx2PhYpZy6TtadM5gtD9pJkFEefE8U0T2RVnbGWdjj2yPEMZI97vCw5OtWxnEnl7TQ-Kk2svQ6Vl8YYG8IPE-ptHVYIHYJKx1RhHsdsXmCE8hYbHU2OSS_3S85hk3Y_00S08jouclB0ccKWt3t3KXVuK3sboWHqu0wXssRlS_dFR0JYqwvsHTyLmbdY5n7zY9dW_m8ccVQmG9wMmJYNDtl4Fz_s5UomW-19JoA_6mq2ZFhFmh5hbjYAGB-GbT1XiKKaLcrKobH2cIQkS5HcR86D4nxnnxM6R-skCBDDP7e-cq1GOzmrVTBrgsH2yTdyQM_xlp2oFr1rUfCUJXxqY5bo30fKNyIFWrgDinIlEVulCYNfglKOSQbyRlt049-K-bitOTQ7Jrod1GJN7DACQ0Ic9VdMr7E2hq559GoFB8YePnEdc8mdyHOgEu3M81gA1_5UZlqC3mmlpzGrzqdikARmo6mi2itJg=w229-h44-no
.
.
.
.
.
.
BLACK BLOCS ENQUÊTE SUR LES CASSEURS DE L'ULTRA GAUCHE 6 MAI 2018 
.
BLACK BOCS HISTOIRE
.
Chacun le sait désormais : Le «SCHWARZER BLOCK», d’abord apparu à BERLIN-OUEST pendant l’hiver de 1980 contre les policiers qui vidaient les squats, est devenu «BLACK BLOC» après les événements de SEATTLE, dix ans plus tard.
.
Regroupements éphémères d’individus, reliés par les réseaux sociaux, porté par une espèce de romantisme révolutionnaire, c’est un précipité d’anarchistes, d’écologistes, de communistes revanchards ou de militants sexuels qui ont tous en commun de récuser la démocratie, ce qui ne les empêche pourtant pas de condamner le fascisme ! On les retrouve en juillet 2001 lors du G8 à GÊNES, le 4 avril 2009 au sommet de l’OTAN à STRASBOURG.
.
À leur avantage, l’attention médiatique qu’ils engendrent. Les manifestations paisibles intéressent moins les journalistes. Le mouvement est indissociable des réseaux sociaux : censure inopérante, mobilité, communication en temps réel. Ils permettent des actions spontanées là où des occasions apparaissent, ils se font et se défont à l’image des regroupements tout en offrant une identité. Par les réseaux sociaux, les activistes deviennent ainsi membres d’une communauté pourtant volatile par définition. [...]
.
.
.
VIOLENCES DU 1er MAI 2018 À PARIS : LES BLACK BLOCS CASSEURS D'ULTRA GAUCHE SONT DES «FILS À PAPA»
4 MAI 2018 FRANCE INFO /
.
MANIFESTATION DU 1ER MAI À PARIS : UNE TRENTAINE DE COMMERCES DÉGRADÉS
.
Selon la PRÉFECTURE DE POLICE, 31 commerces ont été dégradés et six véhicules ont été incendiés dans les violences en marge de la MANIFESTATION DU 1ER MAI À PARIS.
.
un centralien payé 4200€/mois, un fils de chercheur au CNRS, une fille de directeur financier… des prévenus aux profils étonnants
.
Les premières comparutions immédiates après les violences du 1er-Mai à PARIS ont eu lieu le jeudi 3 mai. Devant le tribunal, le profil de certains prévenus est étonnant : parmi eux, un centralien payé 4 200 euros par mois.
.
Des prévenus avec des profils très variés : cinq hommes et une femme. Tous étaient poursuivis pour participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou dégradations. Ils ont été arrêtés avec le visage souvent dissimulé. Certains avaient dans leurs sacs des pierres, des ciseaux, masses, masques de piscines entre autres.
.
Dans le box, un jeune homme de 29 ans, t-shirt blanc, diplômé de l’ÉCOLE CENTRALE, consultant. Son salaire mensuel s’élève à 4 200 euros. (…)
.
Son voisin explique aussi avoir donné une fausse identité «dans la panique de la garde à vue». Une garde à vue qui a duré 48 heures pour ce fils de chercheur au CNRS et cette fille de directeur financier.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/RBfIVi7NafO8uSaBaHFBWUl2yP9Jl_yJzf1PTumiP0A8akyd6fgaW3oc6UlkUHsYPh_BY6kCHwY6MNu1rlLP-YXBCnL2IQ4DgngGy2-TydeaCUJV_o_AVez9LU0AJ9y0d0WlHDa2jBmjLJgnCrexGUGq2pKdjny1Qaa3t_bU6iakTp5f94YUhmSSXj9PXeDBpzKrgPCzYvduiDc9qxFwvYamykq6dlIcvdJQh4xogL71RbLI99Bh1uoB0k7UiAdX0dlkcfB4Q-qsoG0rqWlUrS7xb1VHqhx2XKomdEotFXXjVsCfhWs-YHsROR0Nx6DpBLL2ql712TU7X7Qt0VeJTEJwFDVAT1FsUkOl0nEtXmcsv6AQRwT7RO0ER0on6-daVnyHXu6G6bpmmQF6Lebf_YlP0TZVG_wYAsVIXYKq1GS4K5pfBDmzmb7KW18EDe3NeqvviNhVGuX8HVdY-e3pCY6PRX24JW9d_H1-VnW0Z7nX14tvx06jpzNYDYv9QDOdQQSYJ1KMS1npDmyNE_Pe0cOL_cbRiGHiLwTyULOJYcT3l1WJam49m05EGxo9wjJA65LFMNgjN_304ZL2h4LESaajb7aNRFNXsc0mtEeO=w285-h183-no
TENTATIVE DE MEURTRE : ATTAQUE D'UN McCDO PAR LES «BLACK BLOCS» : «ILS ONT LANCÉ UN COCKTAIL MOLOTOV DERRIÈRE LE COMPTOIR»
1er MAI 2018 FRANCETVINFO /
.
TENTATIVE DE MEURTRE :
.
En marge du DÉFILÉ PARISIEN DU 1er-MAI, le restaurant McDONALD'S situé près de la GARE D'AUSTERLITZ a été attaqué par des «BLACK BLOCS». Au moment de l'attaque, des clients et des salariés étaient encore à l'intérieur.
.
Les images ont fait la une des journaux télévisés.
https://lh3.googleusercontent.com/YBs0UFTA8rWyxx-8bnR8-y_OoPYeLbRlkc1JrIgze93NjHQuf3GdCs9WwnCnB8mW7L1xSbV15TlLKy3XzuiAiEI2Vbd25aL0m0dlj8pZt_HUyfgZLiT9wff1-oUmbQ60V7g5_I1VT-N2NeYBb4XyNCH9pN6wmn1vHCnRHO4fTpyEwwFxu3mKzZzbUZ6X5rkolCrhTcZGfflPMTGEdhIZDIlOWumG57gRtqhR2VpuetTtiSevbYZP1MujXY2Ywjz4u84zP0I8yMEh27cSwgvnBXr7xRIPeNm19D32BiZjptbN3i4xmggJnBkaSSG-p7RvJU9-24HjuD2MeUezkyD0dzueZ3bPDOQwTzjyHd0WKtAr4jQ3HXRsUTi1LifEet3i-mGGVGddx5S7TMzugfr75V4emJZhmmQZO4kDXsHNeBoku-GZ2wtxkU8qb7Yaj9eV2rtAmXgdsEHWPDd4b6XJrnC4OtoMPzLXO2PVOqETW1Krpiw7JvOqZP_7D1sPo8krqIV9agtb7MCg0fNxWlz3EaylqkpZdGnIX1vVn4J0ZBRavJ5s4CygsCU5OVcfQPekwaVXZqq8iuawcSjWIDd15cLXk61tZrjXcVlx5rZlCkRL2cTbVAvFOFxjgR8eeNb8yIxwsNUM7OcWYaJ7d5m0dBREWxtLnBRpjA=w1058-h534-no En marge du défilé de la FÊTE DU TRAVAIL, mardi 1er mai, le restaurant McDONALD'S situé boulevard de l'Hôpital, dans le 5e arrondissement de PARIS, est la cible de «BLACK BLOCS» qui en cassent les
vitrines puis tentent d'incendier les lieux. Pour ces militants anti-capitalistes, il s'agit d'un acte «symbolique», comme l'a confié l'un d'eux à FRANCEINFO. Mais l'attaque aurait pu avoir de sérieuses conséquences : à l'intérieur du McDONALD'S attaqué, des clients et des salariés sont présents. FRANCEINFO retrace le déroulement des événements.
.
«LA POLICE NOUS CONSEILLE DE FERMER LE RESTAURANT»
.
Au matin du 1er MAI, «la police est passée pour nous conseiller de fermer le restaurant dès 14 heures», se souvient auprès de FRANCEINFO MATHIEU*, salarié du McDONALD'S d'AUSTERLITZ depuis plusieurs années. "Mais la directrice [du restaurant, qui n'est pas franchisé et dépend de McDONALD'S FRANCE] a attendu un peu plus longtemps pour fermer. Elle ne pensait pas que ça allait partir aussi loin, (...) qu'ils allaient attaquer le restaurant» Une version confirmée par un deuxième salarié présent ce jour-là, auprès de GILLES BOMBARD, SECRÉTAIRE CGT McDONALD'S PARIS et ILE-DE-FRANCE. «La directrice avait totalement sous-estimé l’impact qu’aurait cette manifestation», assure le syndicaliste à FRANCEINFO. Et de s'étonner que «la procédure d'évacuation en cas d'incendie ou de danger imminent», qui consiste «à accompagner les clients vers les issues de secours», n'ait pas été appliquée.
.
De toute évidence, tout le monde était paniqué pour appliquer la procédure d'évacuation et il était trop tard pour sortir.GILLES BOMBARD, SECRÉTAIRE CGT McDONALD'S PARIS ET ILE-DE-FRANCE à FRANCEINFO
.
Selon MATHIEU, la fermeture se met en place «entre 14h30 et 15 heures». Des vigiles sont postés aux entrées du restaurant afin d'empêcher l'arrivée de nouveaux clients, mais ceux déjà présents peuvent rester finir leur repas. Peu avant 16 heures, les black blocs, dans le haut du cortège, arrivent à la hauteur du fast-food, alors qu'il reste encore des clients à l'intérieur. Pris de court, les salariés de l'enseigne – ils sont «15 à 20» à ce moment-là, selon MATHIEU – ferment les portes et se réfugient avec quatre clients et les vigiles dans la cour de l'immeuble voisin, qui donne accès à la sortie de secours sur la rue Buffon. «Une dizaine de clients», selon plusieurs témoignages recueillis par FRANCEINFO, trouvent refuge au premier étage.
.
«UN COCKTAIL MOLOTOV DERRIÈRE LE COMPTOIR»
.
Plusieurs témoins racontent à FRANCEINFO l'attaque à laquelle ils assistent, à l'extérieur du restaurant. «Un membre du «BLACK BLOC» se précipite vers le McDO avec une masse à la main, et commence à taper les vitrines. Plusieurs membres du «BLOC le rejoignent. Les vitrines finissent par se briser», témoigne PAUL CONGE, JOURNALISTE à EXPLICITE, qui suit la manifestation avec les «BLACK BLOCS». Plusieurs personnes pénètrent à l'intérieur du fast-food, et «mettent tout sans dessus dessous (...), lancent un COCKTAIL MOLOTOV derrière le comptoir» Le JOURNALISTE FREE-LANCE CHARLES BAUDRY filme le début des dégradations.
.
Selon les témoignages recueillis par FRANCEINFO, il est difficile d'évaluer depuis la rue si le restaurant est vide ou non. Un photographe qui accompagne les «BLACK BLOCS pense ainsi que le McDO «est totalement vide», et constate que les portes sont «fermées». PAUL CONGE, LE JOURNALISTE D'EXPLICITE qui indiquera plus tard que des clients et des employés étaient présents, raconte aussi que «l'intérieur [du restaurant] a l'air assez sombre». De fait, il ne reste plus personne dans la salle du rez-de-chaussée.
.
«C'ÉTAIT DE L'IMPROVISATION»
.
Dans la cour, les salariés bloquent la porte qui donne sur le restaurant «avec des cartons de bouteilles d'eau» pour éviter que les militants rentrés dans le restaurant ne puissent les rejoindre. «On entendait les bruits de verres qui se cassaient, (...) certains avaient peur du dénouement», se souvient MATHIEU.
.
Mon premier réflexe est de contacter mes proches pour les rassurer sur mon état. MATHIEU, SALARIÉ DU MCDONALD'S VANDALISÉÀ FRANCEINFO
.
«Notre direction nous dit d'attendre dans la cour et de laisser passer la tempête, raconte encore le salarié. C'était de l'improvisation, notre directrice angoissait, elle paniquait, elle pleurait» Finalement, l'ambiance revient au calme. «On s’est dit qu’ils s’attaquaient plus à l’enseigne McDO qu’aux personnes qui y travaillent»
.
Une fois les casseurs partis, plusieurs journalistes et témoins de l'attaque pénètrent dans le restaurant. «Trois ou quatre personnes avaient pris des extincteurs pour éteindre les débuts de flammes», raconte CHARLES BAUDRY. «Une personne est montée voir s'il y avait des gens et effectivement il y avait encore une dizaine de clients au premier étage. Ils avaient l'air paniqués. Je les ai orientés vers la sortie [principale]»
.
Au même moment, le groupe caché dans la cour s'extrait par la sortie de secours, témoigne MATHIEU. Deux camions de pompiers sont dépêchés sur les lieux. L'attaque a été rapide, de «quelques minutes» à «une demi-heure», selon les témoignages recueillis par FRANCEINFO. Les salariés du McDO patientent avec les forces de l'ordre, et regagnent le restaurant «vers 18h30», estime MATHIEU.
.
ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE
.
Contactée, la direction de McDONALD'S FRANCE «condamne avec la plus grande fermeté les actes de violence et de vandalisme» commis à l'encontre de son restaurant. Mais assure que l'équipe de ce dernier «a scrupuleusement respecté les consignes de la préfecture de police, dès qu’elles ont été formulées, de fermer immédiatement le restaurant et de maintenir en sécurité les clients et les équipes à l’intérieur de l’établissement». De son côté, MATHIEU soutient que «la manière dont ça a été fait a été hasardeuse. (...) Vis-à-vis des clients, on aurait dû fermer le McDO avant l’arrivée du cortège».
.
Un accompagnement psychologique a «immédiatement» été proposé à l'ensemble des salariés du restaurant et «demeure en place», fait savoir McDONALD'S FRANCE. L'entreprise ne communique pas sur la durée des travaux, mais selon les nos informations, la réouverture pourrait avoir lieu dès ce week-end. Au lendemain du 1er mai, les salariés du McDO d'AUSTERLITZ étaient invités à rester chez eux, sans retenue de salaire. L'enseigne indique qu'ils ont désormais «la possibilité de rejoindre les équipes d’autres restaurants parisiens durant la durée des travaux».
.
De son côté, MATHIEU se dit bien remis. Le salarié «condamne» les dégradations commisses, même s'il se dit «pas forcément en désaccord avec les idées des manifestants». «Ils ne se rendent pas compte qu’il y a des personnes qui travaillent dans l’entreprise mais qui n’ont rien à voir avec ce qu'elle fait»
.
*Le prénom a été changé
.
.
.
PROFIL DE CES ACTIVISTES
.
UN CENTRALIEN PAYÉ 4 200 EUROS PAR MOIS, UNE DIRECTRICE DE PRODUCTION DANS LE CINÉMA, UN CUISINIER, DES ÉTUDIANTS EN SCIENCES, EN HISTOIRE OU EN PSYCHOLOGIE, UN CADREUR…
.
[...] Devant la 23e chambre correctionnelle, le profil de ces activistes était édifiant. Aucun n’était en rupture avec la société. Un consultant au revenu mensuel de 4.200 €, une directrice de production dans le cinéma, un cuisinier, des étudiants en sciences, en histoire ou en psychologie, un cadreur… Bref, une jeunesse issue de milieu sociaux privilégiés. Aux trois catégories traditionnelles des manifestants (militants, sympathisants et indignés) vient s’ajouter, avec le «BLACK BLOC», celle des esthètes de la violence. Sous une revendication bidon, mais qui se réclame de la gauche progressiste pour se garantir la sympathie des médias, il s’agit d’une catharsis, d’un défoulement collectif comme compensation dans nos sociétés émollientes à un avenir tracé et sans surprise d’appartenance à la moyenne classe bourgeoise. L’aventure permet au casseur d’exister pleinement dans un moment éphémère mais paroxystique, de s’apparenter à une communauté qui vit une geste héroïque et, enfin, d’être magnifié dans les médias.
.
De surcroît, elle est sans risque : on moleste un peu, mais on ne tue pas, on casse ou on brûle, avec la relaxe la plupart du temps si, par malheur, on se fait prendre. Rien à voir avec les luttes armée des groupes terroristes tueurs d’extrême gauche des années 1970. Sous une autre forme, c’est la même impulsion qui anime les cadres sup lorsqu’ils se déguisent en HELLS ANGELS le week-end pour rouler en HARLEY. Ce qui n’empêche pas certains sociologues d’expliquer sans rire que c’est une violence dirigée contre les symboles du capitalisme. Il serait sûrement plus juste d’y discerner une sorte de performance artistique. Cet esthétisme de la violence était déjà le thème du livre et du film ORANGE MÉCANIQUE.
.
Quant aux résultats, les effets contre-productifs sont tels que c’est à se demander si le curriculum caché de ces crétins en mal d’existence n’est pas, au contraire, de servir le patronat, le capitalisme et cette bourgeoisie qu’ils affirment abhorrer mais à laquelle ils appartiennent pleinement. Car les véritables dindons de la farce, ce sont les vrais laissés-pour-compte. Ce sont les petits, les sans-grade, aux fins de mois difficiles, qui n’ont pas eu la chance de pouvoir faire des études ou de pouvoir compter sur une famille aisée et qui, ingénument, s’imaginent être dans le même camp.
.
.
.
ALEXANDRE LANGLOIS : LES CONSIGNES DONNÉES À NOS COLLÈGUES CRS ONT ÉTÉ - «S’IL Y A DE LA CASSE, LAISSEZ CASSER…»
3 MAI 2018 BVOLTAIRE /
.
Après les violences de mardi en marge des défilés de la FÊTE DU TRAVAIL, l’heure est aux interrogations : qui sont ces fameux BLACK BLOCS ? Comment un rassemblement de 1.200 personnes connues pour leur grande violence a-t-il pu échapper aux SERVICES DE RENSEIGNEMENT ?
.
Au vu des consignes qui ont été données aux forces de l’ordre, ALEXANDRE LANGLOIS soupçonne un laisser-faire selon la méthode bien connue de décrédibilisation des mouvements s’opposant aux réformes du gouvernement : les casseurs sont les idiots utiles qui détournent l’attention du débat de fond.
.
PARIS a été mis à feu et à sang à l’occasion du traditionnel DÉFILÉ DU 1ER MAI avec la présence d’un millier de militants BLACK BLOCKS situés à l’extrême gauche.
.
COMMENT CELA A-T-IL PU SE PRODUIRE ?
.
Cela a pu se produire parce que les consignes de la PRÉFECTURE DE POLICE étaient de laisser casser. Ce sont les consignes que nos collègues CRS ont reçues en début de journée : «s’il y a de la casse, laissez casser».
.
Ce ne sont que des suppositions, mais on peut considérer qu’une fois de plus les mêmes techniques que celles employées pour la manifestation de la loi travail ou encore plus intérieurement sur les MANIFS POUR TOUS. Il s’agit de discréditer tout mouvement contraire à ce que le gouvernement souhaite faire passer en laissant les casseurs et des idiots utiles faire leur action afin de détourner l’attention. Cela évite ainsi d’avoir un débat de fond.
.
Concernant la manifestation d’hier, les services de renseignements avaient été précis. Ils savaient qu’il y aurait plus de personnes de ce type que d’habitude en tête de cortège. Aucune mesure n’a été prise en conséquence pour les intercepter avant qu’elles ne se rassemblent en un groupe de 1200.
.
VOUS CRITIQUIEZ ENCORE RÉCEMMENT L’UTILISATION POLITIQUE DE LA POLICE.
.
EST-ON ENCORE DANS CE CAS DE FIGURE LÀ ?
.
Ici, cette utilisation serait indirecte. Pour la com politique, on n’utilise pas la POLICE.
.
Une fois de plus nos collègues sont contraints de subir des attaques de personnes présentes dans une manifestation illégale. Quant aux manifestants, ils ne peuvent pas faire passer leurs propositions et leurs revendications, car elles sont détournées sur des sujets de violences et des images-chocs.
.
Une fois de plus, la POLICE n’est donc pas utilisée pour l’intérêt collectif, mais pour des besoins de communication.
.
On a du mal à comprendre comment un rassemblement de 1200 militants connus pour leur violence aurait pu échapper aux renseignements ? Il ne peut y avoir qu’une volonté délibérée de laisser faire…
.
Il y a forcément une volonté. On ne peut pas laisser une situation comme celle-là se dérouler. Les services de renseignements avaient très clairement défini qu’ils seraient beaucoup plus nombreux que d’habitude. La note était sur le bureau du préfet de police la veille de la manifestation.
.
Comme la plupart des manifestants sont clairement identifiés, on pourrait les interpeller par petits groupes, car ils n’arrivent pas à 1200 en bloc. Cela n’a pas été fait.
.
Une fois de plus les consignes sont claires. Elles n’ont pas changé depuis des années. Le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE a été formé à l’école de monsieur VALLS et de monsieur HOLLANDE qui avaient une sacrée longueur d’avance dans ce détournement des missions.
.
Ces BLACKS BLOCS seraient des groupes d’extrême gauche pour les uns et, pour JEAN-LUC MÉLENCHON, ils seraient plutôt une agitation de gens venus de l’extrême droite.
.
D’APRÈS VOUS, QUI SONT CES MILITANTS ?
.
C’est très difficile à savoir. C’est un amalgame de plein de choses. Le plus gros bataillon serait des gens du mouvement anarchiste autonome anti-fa. Mais, il y a aussi des jeunes des quartiers défavorisés qui veulent se donner de l’adrénaline. Parfois, on y retrouve des hooligans étrangers, car ils savent qu’en FRANCE, il est permis de tout casser alors que ce n’est pas possible dans leur pays.
.
De façon générale, ce sont surtout des gens des bords extrêmes de la manifestation en cours. Pour les manifs pour tous, c’était plutôt des personnes des blocs identitaires.
.
Malheureusement, à chaque fois, ce sont des idiots utiles qui ne font que servir la soupe au gouvernement, car ils détournent le message que les manifestants veulent faire passer.
.
VOUS ÊTES À LA TÊTE DU SYNDICAT VIGI. À L’ISSUE DE CETTE MANIFESTATION QUELLES SONT VOS REVENDICATIONS ?
.
Mes revendications n’ont pas changé depuis trois ans. Dès qu’il y a un trouble à l’ordre public ou un rassemblement illégal, il faut qu’il soit dispersé immédiatement. Cela permet à la fois d’éviter les coups et blessures sur nos collègues et d’agir dans un espace serein, c’est-à-dire face à des petits groupes plutôt qu’à un bloc complètement constitué. Cela évite les dégradations et permet aux gens de manifester tranquillement. Ce contexte rassure et augmente le taux de participation des manifestations.
.
Il faut laisser la Police faire son travail et assurer la liberté d’expression sur l’espace public.
.
.
.
UN CRS DÉLÈGUE UNSA RACONTE QU’IL N’A REÇU L’ORDRE D’INTERVENIR QUE 45min APRÈS LES SACCAGES
4 MAI 2018 RMC /
.
1er MAI : Un CRS raconte qu’il n’a reçu l’ordre d’intervenir que 45min après les saccages : «Les gens venaient nous dire «Ils sont en train de tout casser!» mais tant qu’on n’a pas d’instructions, on reste en barrage. C’est regrettable et honteux»
.
JESSY CRS : «Les gens venaient nous voir, venaient à notre rencontre, en nous disant «Ils sont en train de tout casser là bas ! Ils mettent le feu à un Mc DONALD’S !». Et nous, on attend, on est dans l’immobilisme, on ne bougeait pas. On est frustrés. Les hommes sont frustrés. Les ordres d’intervenir sont arrivés 3/4h après. Tant qu’on n’a pas d’instructions, on reste en barrage, et c’est ce que je trouve regrettable et honteux, quoi. Tant qu’on n’aura pas résolu le problème de ces groupuscules, de les dissoudre complètement, et surtout qu’il y ait des peines lorsqu’ils sont interpellés, les problèmes continueront»
.
.
.
L'ULTRA GAUCHISTE JEAN-LUC MÉLENCHON APPELLE L'EXTRÊME GAUCHE (BLACK BLOCS) EXTRÊME DROITE ET SE RALLIE AUX BLACK BLOCS QU'IL CRITIQUE
1er MAI 2018
.
MANIFESTATION 1200 BLACK BLOCK ULTRA GAUCHE MC DONALD SACCAGÉ
https://lh3.googleusercontent.com/WrSHu0PCMpFclOCDJgJ_hSqv0ejLCEhI1Flspxc_haTnxNFPnG30QfVOELi5tWPvusk9RZDeP7uQIIk1UOaXu-1uxpH2JNwxR6Dw7Mo3eSVPUNgqokSY8MA4PwGf6qxlKirgzFIuS9tRwV5xTHRbLwj_tlpXK79SmxF4omK3enbCLseOobt1nTNL7bJMGmZ59LHBn44oo7m4qFnkb7m4M6suAKlWJtOPts-l9_y3Bq4F-gioqoCkBDdrrL58DUSl5vw5uefftG2xIR9zVU7Xpfd040GB8ik1mT_hEKWtFnVYW8BYq2CTBK_Rt_-hEoo0Yj8-bkZBAEPBwvkejrX2J3X8B-gLYiKoI8pCnzmRaSlOipi_yOdTB40blXV9ARazBWlgWDYwpMFPPDlgmXxxCpX9Eie5y_Ba9cik9925A53PLdfC0h-HWfz10EAQBQGg-dXU4JJnQWFf2jN20UT2ZI3ptd02lS7l1XO_JvpDuw7osRe1qK5USik0M23J1jw2N4vmKVssCG-SlVTtxn1NcqduDugbRY3ISjV0fupuE32TGEs2Eb259EHOjYeKtC9L5JSPvhvI1T-oESvfgkMTRdOqwn6SKia4xnuwAijLuKJuXm1GHqnacD1R7vwZdBRnm-FmK91ynxxG8dcQJz4JDW-h-BAHvjiqbQ=w711-h515-no https://lh3.googleusercontent.com/YBs0UFTA8rWyxx-8bnR8-y_OoPYeLbRlkc1JrIgze93NjHQuf3GdCs9WwnCnB8mW7L1xSbV15TlLKy3XzuiAiEI2Vbd25aL0m0dlj8pZt_HUyfgZLiT9wff1-oUmbQ60V7g5_I1VT-N2NeYBb4XyNCH9pN6wmn1vHCnRHO4fTpyEwwFxu3mKzZzbUZ6X5rkolCrhTcZGfflPMTGEdhIZDIlOWumG57gRtqhR2VpuetTtiSevbYZP1MujXY2Ywjz4u84zP0I8yMEh27cSwgvnBXr7xRIPeNm19D32BiZjptbN3i4xmggJnBkaSSG-p7RvJU9-24HjuD2MeUezkyD0dzueZ3bPDOQwTzjyHd0WKtAr4jQ3HXRsUTi1LifEet3i-mGGVGddx5S7TMzugfr75V4emJZhmmQZO4kDXsHNeBoku-GZ2wtxkU8qb7Yaj9eV2rtAmXgdsEHWPDd4b6XJrnC4OtoMPzLXO2PVOqETW1Krpiw7JvOqZP_7D1sPo8krqIV9agtb7MCg0fNxWlz3EaylqkpZdGnIX1vVn4J0ZBRavJ5s4CygsCU5OVcfQPekwaVXZqq8iuawcSjWIDd15cLXk61tZrjXcVlx5rZlCkRL2cTbVAvFOFxjgR8eeNb8yIxwsNUM7OcWYaJ7d5m0dBREWxtLnBRpjA=w1058-h534-no
.
.
.
.
LES BLACK BLOCS D'ULTRA GAUCHE SONT DES «FILS À PAPA» CRIMINELS
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/UAhq6iQXTs--628mLjeLycNrO6ar0t6X79om9uba_5pmI4VX3J-z5yH-59YuKFsuUi_QQCVU6IvuBx1VYVoF4LXjc575ZnQgqVlaDt885zf9fBfkgy5NIN5TY2RJrhuHeI8HrI8gOpY4eDNMfiIrQ9LBMa-6guUunWCrIXrvBLKmU732UHVXHcoX12ItnCG-jTUjabKmmOe-wm4kJO1WY_iAQVKB8r_csfHM1xx9DkkqcJendmX0XtlLOQBEToapGNAR0dzr_dYzfYR7AZwl8OF2Sj5vzCzoAHKdnB-9-hNVEz9MXgZv_VZJoEyDMWLyevT5ibcVtKYYZ397ZYKeolyhkQryGJvei2prHTM7b38AOQ5gBYPwAc8RPwQ8r88hBRytoYx5R9Yi-qIS1Hk0OrwuW32YFLQ6EU5DhNmvhtubq1ecIUpBqnkTGBp2o2B_qfcXPI7i1GNWnFSgfBoOsRnDex4jZXjQYvKt2-AAxkhQOrZfHE26e6X3G4QYHcEL1huIegWpf1NV4kOU0EMXo7JovOBnHJOhRgkEI72BAEk1MxKzEnee5QEePRcFNEl8WdlZ8F02rh27dRVQr3OlWmXSeRL_0qEvqyrtVhtL=w640-h320-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ulHsfCqV7HPN03KzonK73E71Vxjs3J5GpOCKSU-6JbLeUcC0gRLn-mQn6EHn9b0762AE90zAHQNHOudWHe-yyRomaUalvXKauYzmu8duykKjVSpOASqfbTRJQjU0cZ0hcvUH1fJBZAm5HLnaY5PqTh6NnfitUZIUXaLGZ1dNdSzl12X7dHg7v1T4lFJ6-L_r4WBx2PhYpZy6TtadM5gtD9pJkFEefE8U0T2RVnbGWdjj2yPEMZI97vCw5OtWxnEnl7TQ-Kk2svQ6Vl8YYG8IPE-ptHVYIHYJKx1RhHsdsXmCE8hYbHU2OSS_3S85hk3Y_00S08jouclB0ccKWt3t3KXVuK3sboWHqu0wXssRlS_dFR0JYqwvsHTyLmbdY5n7zY9dW_m8ccVQmG9wMmJYNDtl4Fz_s5UomW-19JoA_6mq2ZFhFmh5hbjYAGB-GbT1XiKKaLcrKobH2cIQkS5HcR86D4nxnnxM6R-skCBDDP7e-cq1GOzmrVTBrgsH2yTdyQM_xlp2oFr1rUfCUJXxqY5bo30fKNyIFWrgDinIlEVulCYNfglKOSQbyRlt049-K-bitOTQ7Jrod1GJN7DACQ0Ic9VdMr7E2hq559GoFB8YePnEdc8mdyHOgEu3M81gA1_5UZlqC3mmlpzGrzqdikARmo6mi2itJg=w229-h44-no.
 
https://lh3.googleusercontent.com/ulHsfCqV7HPN03KzonK73E71Vxjs3J5GpOCKSU-6JbLeUcC0gRLn-mQn6EHn9b0762AE90zAHQNHOudWHe-yyRomaUalvXKauYzmu8duykKjVSpOASqfbTRJQjU0cZ0hcvUH1fJBZAm5HLnaY5PqTh6NnfitUZIUXaLGZ1dNdSzl12X7dHg7v1T4lFJ6-L_r4WBx2PhYpZy6TtadM5gtD9pJkFEefE8U0T2RVnbGWdjj2yPEMZI97vCw5OtWxnEnl7TQ-Kk2svQ6Vl8YYG8IPE-ptHVYIHYJKx1RhHsdsXmCE8hYbHU2OSS_3S85hk3Y_00S08jouclB0ccKWt3t3KXVuK3sboWHqu0wXssRlS_dFR0JYqwvsHTyLmbdY5n7zY9dW_m8ccVQmG9wMmJYNDtl4Fz_s5UomW-19JoA_6mq2ZFhFmh5hbjYAGB-GbT1XiKKaLcrKobH2cIQkS5HcR86D4nxnnxM6R-skCBDDP7e-cq1GOzmrVTBrgsH2yTdyQM_xlp2oFr1rUfCUJXxqY5bo30fKNyIFWrgDinIlEVulCYNfglKOSQbyRlt049-K-bitOTQ7Jrod1GJN7DACQ0Ic9VdMr7E2hq559GoFB8YePnEdc8mdyHOgEu3M81gA1_5UZlqC3mmlpzGrzqdikARmo6mi2itJg=w229-h44-no
.
.
.
.
VIOLENCES DU 1er MAI 2018 À PARIS : LES BLACK BLOCS CASSEURS D'ULTRA GAUCHE SONT DES «FILS À PAPA»
4 MAI 2018 FRANCE INFO /
.
MANIFESTATION DU 1ER MAI À PARIS : UNE TRENTAINE DE COMMERCES DÉGRADÉS
.
Selon la PRÉFECTURE DE POLICE, 31 commerces ont été dégradés et six véhicules ont été incendiés dans les violences en marge de la MANIFESTATION DU 1ER MAI À PARIS.
.
un centralien payé 4200€/mois, un fils de chercheur au CNRS, une fille de directeur financier… des prévenus aux profils étonnants
.
Les premières comparutions immédiates après les violences du 1er-Mai à PARIS ont eu lieu le jeudi 3 mai. Devant le tribunal, le profil de certains prévenus est étonnant : parmi eux, un centralien payé 4 200 euros par mois.
.
Des prévenus avec des profils très variés : cinq hommes et une femme. Tous étaient poursuivis pour participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou dégradations. Ils ont été arrêtés avec le visage souvent dissimulé. Certains avaient dans leurs sacs des pierres, des ciseaux, masses, masques de piscines entre autres.
.
Dans le box, un jeune homme de 29 ans, t-shirt blanc, diplômé de l’ÉCOLE CENTRALE, consultant. Son salaire mensuel s’élève à 4 200 euros. (…)
.
Son voisin explique aussi avoir donné une fausse identité «dans la panique de la garde à vue». Une garde à vue qui a duré 48 heures pour ce fils de chercheur au CNRS et cette fille de directeur financier.
.
.
.
 
1er MAI 2018 FRANCETVINFO /
.
TENTATIVE DE MEURTRE :
.
En marge du DÉFILÉ PARISIEN DU 1er-MAI, le restaurant McDONALD'S situé près de la GARE D'AUSTERLITZ a été attaqué par des «BLACK BLOCS». Au moment de l'attaque, des clients et des salariés étaient encore à l'intérieur.
.
Les images ont fait la une des journaux télévisés. En marge du défilé de la FÊTE DU TRAVAIL, mardi 1er mai, le restaurant McDONALD'S situé boulevard de l'Hôpital, dans le 5e arrondissement de PARIS, est la cible de «BLACK BLOCS» qui en cassent les vitrines puis tentent d'incendier les lieux. Pour ces militants anti-capitalistes, il s'agit d'un acte «symbolique», comme l'a confié l'un d'eux à FRANCEINFO. Mais l'attaque aurait pu avoir de sérieuses conséquences : à l'intérieur du McDONALD'S attaqué, des clients et des salariés sont présents. Franceinfo retrace le déroulement des événements.
.
«LA POLICE NOUS CONSEILLE DE FERMER LE RESTAURANT»
.
Au matin du 1er MAI, «la police est passée pour nous conseiller de fermer le restaurant dès 14 heures», se souvient auprès de FRANCEINFO MATHIEU*, salarié du McDONALD'S d'AUSTERLITZ depuis plusieurs années. "Mais la directrice [du restaurant, qui n'est pas franchisé et dépend de McDONALD'S FRANCE] a attendu un peu plus longtemps pour fermer. Elle ne pensait pas que ça allait partir aussi loin, (...) qu'ils allaient attaquer le restaurant» Une version confirmée par un deuxième salarié présent ce jour-là, auprès de GILLES BOMBARD, SECRÉTAIRE CGT McDONALD'S PARIS et ILE-DE-FRANCE. «La directrice avait totalement sous-estimé l’impact qu’aurait cette manifestation», assure le syndicaliste à FRANCEINFO. Et de s'étonner que «la procédure d'évacuation en cas d'incendie ou de danger imminent», qui consiste «à accompagner les clients vers les issues de secours», n'ait pas été appliquée.
.
De toute évidence, tout le monde était paniqué pour appliquer la procédure d'évacuation et il était trop tard pour sortir.GILLES BOMBARD, SECRÉTAIRE CGT McDONALD'S PARIS ET ILE-DE-FRANCE à FRANCEINFO
.
Selon MATHIEU, la fermeture se met en place «entre 14h30 et 15 heures». Des vigiles sont postés aux entrées du restaurant afin d'empêcher l'arrivée de nouveaux clients, mais ceux déjà présents peuvent rester finir leur repas. Peu avant 16 heures, les black blocs, dans le haut du cortège, arrivent à la hauteur du fast-food, alors qu'il reste encore des clients à l'intérieur. Pris de court, les salariés de l'enseigne – ils sont «15 à 20» à ce moment-là, selon MATHIEU – ferment les portes et se réfugient avec quatre clients et les vigiles dans la cour de l'immeuble voisin, qui donne accès à la sortie de secours sur la rue Buffon. «Une dizaine de clients», selon plusieurs témoignages recueillis par FRANCEINFO, trouvent refuge au premier étage.
.
«UN COCKTAIL MOLOTOV DERRIÈRE LE COMPTOIR»
.
Plusieurs témoins racontent à FRANCEINFO l'attaque à laquelle ils assistent, à l'extérieur du restaurant. «Un membre du «BLACK BLOC» se précipite vers le McDO avec une masse à la main, et commence à taper les vitrines. Plusieurs membres du «BLOC le rejoignent. Les vitrines finissent par se briser», témoigne PAUL CONGE, JOURNALISTE à EXPLICITE, qui suit la manifestation avec les «BLACK BLOCS». Plusieurs personnes pénètrent à l'intérieur du fast-food, et «mettent tout sans dessus dessous (...), lancent un COCKTAIL MOLOTOV derrière le comptoir» Le JOURNALISTE FREE-LANCE CHARLES BAUDRY filme le début des dégradations.
.
Selon les témoignages recueillis par FRANCEINFO, il est difficile d'évaluer depuis la rue si le restaurant est vide ou non. Un photographe qui accompagne les «BLACK BLOCS pense ainsi que le McDO «est totalement vide», et constate que les portes sont «fermées». PAUL CONGE, LE JOURNALISTE D'EXPLICITE qui indiquera plus tard que des clients et des employés étaient présents, raconte aussi que «l'intérieur [du restaurant] a l'air assez sombre». De fait, il ne reste plus personne dans la salle du rez-de-chaussée.
.
«C'ÉTAIT DE L'IMPROVISATION»
.
Dans la cour, les salariés bloquent la porte qui donne sur le restaurant «avec des cartons de bouteilles d'eau» pour éviter que les militants rentrés dans le restaurant ne puissent les rejoindre. «On entendait les bruits de verres qui se cassaient, (...) certains avaient peur du dénouement», se souvient MATHIEU.
.
Mon premier réflexe est de contacter mes proches pour les rassurer sur mon état. MATHIEU, SALARIÉ DU MCDONALD'S VANDALISÉÀ FRANCEINFO
.
«Notre direction nous dit d'attendre dans la cour et de laisser passer la tempête, raconte encore le salarié. C'était de l'improvisation, notre directrice angoissait, elle paniquait, elle pleurait» Finalement, l'ambiance revient au calme. «On s’est dit qu’ils s’attaquaient plus à l’enseigne McDO qu’aux personnes qui y travaillent»
.
Une fois les casseurs partis, plusieurs journalistes et témoins de l'attaque pénètrent dans le restaurant. «Trois ou quatre personnes avaient pris des extincteurs pour éteindre les débuts de flammes», raconte CHARLES BAUDRY. «Une personne est montée voir s'il y avait des gens et effectivement il y avait encore une dizaine de clients au premier étage. Ils avaient l'air paniqués. Je les ai orientés vers la sortie [principale]»
.
Au même moment, le groupe caché dans la cour s'extrait par la sortie de secours, témoigne MATHIEU. Deux camions de pompiers sont dépêchés sur les lieux. L'attaque a été rapide, de «quelques minutes» à «une demi-heure», selon les témoignages recueillis par FRANCEINFO. Les salariés du McDO patientent avec les forces de l'ordre, et regagnent le restaurant «vers 18h30», estime MATHIEU.
.
ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE
.
Contactée, la direction de McDONALD'S FRANCE «condamne avec la plus grande fermeté les actes de violence et de vandalisme» commis à l'encontre de son restaurant. Mais assure que l'équipe de ce dernier «a scrupuleusement respecté les consignes de la préfecture de police, dès qu’elles ont été formulées, de fermer immédiatement le restaurant et de maintenir en sécurité les clients et les équipes à l’intérieur de l’établissement». De son côté, MATHIEU soutient que «la manière dont ça a été fait a été hasardeuse. (...) Vis-à-vis des clients, on aurait dû fermer le McDO avant l’arrivée du cortège».
.
Un accompagnement psychologique a «immédiatement» été proposé à l'ensemble des salariés du restaurant et «demeure en place», fait savoir McDONALD'S FRANCE. L'entreprise ne communique pas sur la durée des travaux, mais selon les nos informations, la réouverture pourrait avoir lieu dès ce week-end. Au lendemain du 1er mai, les salariés du McDO d'AUSTERLITZ étaient invités à rester chez eux, sans retenue de salaire. L'enseigne indique qu'ils ont désormais «la possibilité de rejoindre les équipes d’autres restaurants parisiens durant la durée des travaux».
.
De son côté, MATHIEU se dit bien remis. Le salarié «condamne» les dégradations commisses, même s'il se dit «pas forcément en désaccord avec les idées des manifestants». «Ils ne se rendent pas compte qu’il y a des personnes qui travaillent dans l’entreprise mais qui n’ont rien à voir avec ce qu'elle fait»
.
*Le prénom a été changé
https://lh3.googleusercontent.com/RBfIVi7NafO8uSaBaHFBWUl2yP9Jl_yJzf1PTumiP0A8akyd6fgaW3oc6UlkUHsYPh_BY6kCHwY6MNu1rlLP-YXBCnL2IQ4DgngGy2-TydeaCUJV_o_AVez9LU0AJ9y0d0WlHDa2jBmjLJgnCrexGUGq2pKdjny1Qaa3t_bU6iakTp5f94YUhmSSXj9PXeDBpzKrgPCzYvduiDc9qxFwvYamykq6dlIcvdJQh4xogL71RbLI99Bh1uoB0k7UiAdX0dlkcfB4Q-qsoG0rqWlUrS7xb1VHqhx2XKomdEotFXXjVsCfhWs-YHsROR0Nx6DpBLL2ql712TU7X7Qt0VeJTEJwFDVAT1FsUkOl0nEtXmcsv6AQRwT7RO0ER0on6-daVnyHXu6G6bpmmQF6Lebf_YlP0TZVG_wYAsVIXYKq1GS4K5pfBDmzmb7KW18EDe3NeqvviNhVGuX8HVdY-e3pCY6PRX24JW9d_H1-VnW0Z7nX14tvx06jpzNYDYv9QDOdQQSYJ1KMS1npDmyNE_Pe0cOL_cbRiGHiLwTyULOJYcT3l1WJam49m05EGxo9wjJA65LFMNgjN_304ZL2h4LESaajb7aNRFNXsc0mtEeO=w285-h183-no
TENTATIVE DE MEURTRE : ATTAQUE D'UN McCDO PAR LES «BLACK BLOCS» : «ILS ONT LANCÉ UN COCKTAIL MOLOTOV DERRIÈRE LE COMPTOIR»
 
.
.
.
ALEXANDRE LANGLOIS : LES CONSIGNES DONNÉES À NOS COLLÈGUES CRS ONT ÉTÉ - «S’IL Y A DE LA CASSE, LAISSEZ CASSER…»
3 MAI 2018 BVOLTAIRE /
.
Après les violences de mardi en marge des défilés de la FÊTE DU TRAVAIL, l’heure est aux interrogations : qui sont ces fameux BLACK BLOCS ? Comment un rassemblement de 1.200 personnes connues pour leur grande violence a-t-il pu échapper aux SERVICES DE RENSEIGNEMENT ?
.
Au vu des consignes qui ont été données aux forces de l’ordre, ALEXANDRE LANGLOIS soupçonne un laisser-faire selon la méthode bien connue de décrédibilisation des mouvements s’opposant aux réformes du gouvernement : les casseurs sont les idiots utiles qui détournent l’attention du débat de fond.
.
PARIS a été mis à feu et à sang à l’occasion du traditionnel DÉFILÉ DU 1ER MAI avec la présence d’un millier de militants BLACK BLOCKS situés à l’extrême gauche.
.
COMMENT CELA A-T-IL PU SE PRODUIRE ?
.
Cela a pu se produire parce que les consignes de la PRÉFECTURE DE POLICE étaient de laisser casser. Ce sont les consignes que nos collègues CRS ont reçues en début de journée : «s’il y a de la casse, laissez casser».
.
Ce ne sont que des suppositions, mais on peut considérer qu’une fois de plus les mêmes techniques que celles employées pour la manifestation de la loi travail ou encore plus intérieurement sur les MANIFS POUR TOUS. Il s’agit de discréditer tout mouvement contraire à ce que le gouvernement souhaite faire passer en laissant les casseurs et des idiots utiles faire leur action afin de détourner l’attention. Cela évite ainsi d’avoir un débat de fond.
.
Concernant la manifestation d’hier, les services de renseignements avaient été précis. Ils savaient qu’il y aurait plus de personnes de ce type que d’habitude en tête de cortège. Aucune mesure n’a été prise en conséquence pour les intercepter avant qu’elles ne se rassemblent en un groupe de 1200.
.
VOUS CRITIQUIEZ ENCORE RÉCEMMENT L’UTILISATION POLITIQUE DE LA POLICE.
.
EST-ON ENCORE DANS CE CAS DE FIGURE LÀ ?
.
Ici, cette utilisation serait indirecte. Pour la com politique, on n’utilise pas la POLICE.
.
Une fois de plus nos collègues sont contraints de subir des attaques de personnes présentes dans une manifestation illégale. Quant aux manifestants, ils ne peuvent pas faire passer leurs propositions et leurs revendications, car elles sont détournées sur des sujets de violences et des images-chocs.
.
Une fois de plus, la POLICE n’est donc pas utilisée pour l’intérêt collectif, mais pour des besoins de communication.
.
On a du mal à comprendre comment un rassemblement de 1200 militants connus pour leur violence aurait pu échapper aux renseignements ? Il ne peut y avoir qu’une volonté délibérée de laisser faire…
.
Il y a forcément une volonté. On ne peut pas laisser une situation comme celle-là se dérouler. Les services de renseignements avaient très clairement défini qu’ils seraient beaucoup plus nombreux que d’habitude. La note était sur le bureau du préfet de police la veille de la manifestation.
.
Comme la plupart des manifestants sont clairement identifiés, on pourrait les interpeller par petits groupes, car ils n’arrivent pas à 1200 en bloc. Cela n’a pas été fait.
.
Une fois de plus les consignes sont claires. Elles n’ont pas changé depuis des années. Le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE a été formé à l’école de monsieur VALLS et de monsieur HOLLANDE qui avaient une sacrée longueur d’avance dans ce détournement des missions.
.
Ces BLACKS BLOCS seraient des groupes d’extrême gauche pour les uns et, pour JEAN-LUC MÉLENCHON, ils seraient plutôt une agitation de gens venus de l’extrême droite.
.
D’APRÈS VOUS, QUI SONT CES MILITANTS ?
.
C’est très difficile à savoir. C’est un amalgame de plein de choses. Le plus gros bataillon serait des gens du mouvement anarchiste autonome anti-fa. Mais, il y a aussi des jeunes des quartiers défavorisés qui veulent se donner de l’adrénaline. Parfois, on y retrouve des hooligans étrangers, car ils savent qu’en FRANCE, il est permis de tout casser alors que ce n’est pas possible dans leur pays.
.
De façon générale, ce sont surtout des gens des bords extrêmes de la manifestation en cours. Pour les manifs pour tous, c’était plutôt des personnes des blocs identitaires.
.
Malheureusement, à chaque fois, ce sont des idiots utiles qui ne font que servir la soupe au gouvernement, car ils détournent le message que les manifestants veulent faire passer.
.
VOUS ÊTES À LA TÊTE DU SYNDICAT VIGI. À L’ISSUE DE CETTE MANIFESTATION QUELLES SONT VOS REVENDICATIONS ?
.
Mes revendications n’ont pas changé depuis trois ans. Dès qu’il y a un trouble à l’ordre public ou un rassemblement illégal, il faut qu’il soit dispersé immédiatement. Cela permet à la fois d’éviter les coups et blessures sur nos collègues et d’agir dans un espace serein, c’est-à-dire face à des petits groupes plutôt qu’à un bloc complètement constitué. Cela évite les dégradations et permet aux gens de manifester tranquillement. Ce contexte rassure et augmente le taux de participation des manifestations.
.
Il faut laisser la Police faire son travail et assurer la liberté d’expression sur l’espace public.
.
.
.
UN CRS DÉLÈGUE UNSA RACONTE QU’IL N’A REÇU L’ORDRE D’INTERVENIR QUE 45min APRÈS LES SACCAGES
4 MAI 2018 RMC /
.
1er MAI : Un CRS raconte qu’il n’a reçu l’ordre d’intervenir que 45min après les saccages : «Les gens venaient nous dire «Ils sont en train de tout casser!» mais tant qu’on n’a pas d’instructions, on reste en barrage. C’est regrettable et honteux»
.
JESSY CRS : «Les gens venaient nous voir, venaient à notre rencontre, en nous disant «Ils sont en train de tout casser là bas ! Ils mettent le feu à un Mc DONALD’S !». Et nous, on attend, on est dans l’immobilisme, on ne bougeait pas. On est frustrés. Les hommes sont frustrés. Les ordres d’intervenir sont arrivés 3/4h après. Tant qu’on n’a pas d’instructions, on reste en barrage, et c’est ce que je trouve regrettable et honteux, quoi. Tant qu’on n’aura pas résolu le problème de ces groupuscules, de les dissoudre complètement, et surtout qu’il y ait des peines lorsqu’ils sont interpellés, les problèmes continueront»
.
.
.
L'ULTRA GAUCHISTE JEAN-LUC MÉLENCHON APPELLE L'EXTRÊME GAUCHE (BLACK BLOCS) EXTRÊME DROITE ET SE RALLIE AUX BLACK BLOCS QU'IL CRITIQUE
1er MAI 2018
.
MANIFESTATION 1200 BLACK BLOCK ULTRA GAUCHE MC DONALD SACCAGÉ
https://lh3.googleusercontent.com/WrSHu0PCMpFclOCDJgJ_hSqv0ejLCEhI1Flspxc_haTnxNFPnG30QfVOELi5tWPvusk9RZDeP7uQIIk1UOaXu-1uxpH2JNwxR6Dw7Mo3eSVPUNgqokSY8MA4PwGf6qxlKirgzFIuS9tRwV5xTHRbLwj_tlpXK79SmxF4omK3enbCLseOobt1nTNL7bJMGmZ59LHBn44oo7m4qFnkb7m4M6suAKlWJtOPts-l9_y3Bq4F-gioqoCkBDdrrL58DUSl5vw5uefftG2xIR9zVU7Xpfd040GB8ik1mT_hEKWtFnVYW8BYq2CTBK_Rt_-hEoo0Yj8-bkZBAEPBwvkejrX2J3X8B-gLYiKoI8pCnzmRaSlOipi_yOdTB40blXV9ARazBWlgWDYwpMFPPDlgmXxxCpX9Eie5y_Ba9cik9925A53PLdfC0h-HWfz10EAQBQGg-dXU4JJnQWFf2jN20UT2ZI3ptd02lS7l1XO_JvpDuw7osRe1qK5USik0M23J1jw2N4vmKVssCG-SlVTtxn1NcqduDugbRY3ISjV0fupuE32TGEs2Eb259EHOjYeKtC9L5JSPvhvI1T-oESvfgkMTRdOqwn6SKia4xnuwAijLuKJuXm1GHqnacD1R7vwZdBRnm-FmK91ynxxG8dcQJz4JDW-h-BAHvjiqbQ=w711-h515-no https://lh3.googleusercontent.com/YBs0UFTA8rWyxx-8bnR8-y_OoPYeLbRlkc1JrIgze93NjHQuf3GdCs9WwnCnB8mW7L1xSbV15TlLKy3XzuiAiEI2Vbd25aL0m0dlj8pZt_HUyfgZLiT9wff1-oUmbQ60V7g5_I1VT-N2NeYBb4XyNCH9pN6wmn1vHCnRHO4fTpyEwwFxu3mKzZzbUZ6X5rkolCrhTcZGfflPMTGEdhIZDIlOWumG57gRtqhR2VpuetTtiSevbYZP1MujXY2Ywjz4u84zP0I8yMEh27cSwgvnBXr7xRIPeNm19D32BiZjptbN3i4xmggJnBkaSSG-p7RvJU9-24HjuD2MeUezkyD0dzueZ3bPDOQwTzjyHd0WKtAr4jQ3HXRsUTi1LifEet3i-mGGVGddx5S7TMzugfr75V4emJZhmmQZO4kDXsHNeBoku-GZ2wtxkU8qb7Yaj9eV2rtAmXgdsEHWPDd4b6XJrnC4OtoMPzLXO2PVOqETW1Krpiw7JvOqZP_7D1sPo8krqIV9agtb7MCg0fNxWlz3EaylqkpZdGnIX1vVn4J0ZBRavJ5s4CygsCU5OVcfQPekwaVXZqq8iuawcSjWIDd15cLXk61tZrjXcVlx5rZlCkRL2cTbVAvFOFxjgR8eeNb8yIxwsNUM7OcWYaJ7d5m0dBREWxtLnBRpjA=w1058-h534-no
.
.
.
.

05/03/2018

NOS MINISTRES ET LEURS FAUX DIPLÔMES

NOS MINISTRES ET LEURS FAUX DIPLÔMES
.
.
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/FwUQMdedEPb7WZx7PZXZaEaofVCFRPO0twDribbA-IBHkFhB_wlUgsCWUu1luHcr-k5BlyGcc4lpc4KhVQckKvyOPgM2ubRzA1Y3DQ-PuL7pp_GhsShgexSdOH0CU7wfE0JvOQ6O_AEleX4Dffq6RyrFvknglS48ogjGwRIkSiJpB_fhWr-WpYabBsVJSrwbdYyMt2pOfKtBC5lcVrbEWyk8m5k8uhUVRZvuBrkYKx6ySM0zIlMWiSdNyfmhBQA1NfW8dkFqH2MEfydqnqDWIQJtNhnxpfV5K5wrbm1qB-kUPMrk67tAiFfa9bb8rLsdr2WOIob7PBfb5hA5mkKpa_6q_sh3_M-NFHGu3dIByDTAM9QSbJxpZG-EsQF-c_gvEvdFvk8HPgz7lPVIre2D2lQDjVYu5vE865YXjasf6c91X30vippPcAmVovaY_ZJ8wG-drtHNISTqhxQCWxbDPAkSWHtZlSi2fk7ncVScmd-QWTx8-o0wGObNw9Sr-G419dC-XBsW66QvvZIoYueFciUMFjJXxPv-n20gQawhumU1rkvpJ5piR1no_1cxTGHqdvxcimWppDrCXELiNz6SwouwUXPWAcs0_5WSxSpoBSnKua6RjvQitK9Cc6vLGCIwiIanWlm8KgQaxvfge8OpkEDWRzc25G-9ew=w480-h320-no
TARIQ RAMADAN AURAIT USURPÉ SES TITRES UNIVERSITAIRES
5 MARS 2018 LE POINT /
.
AVANT OXFORD, RAMADAN SE PRÉSENTAIT COMME «PROFESSEUR DE PHILOSOPHIE ET D'ISLAMOLOGIE À L'UNIVERSITÉ DE FRIBOURG». ALORS QU'IL N'ÉTAIT MÊME PAS ASSISTANT.
.
En novembre 2003, lors de l'émission 100 MINUTES POUR CONVAINCRE, c'est le clash entre NICOLAS SARKOZY, ALORS MINISTRE DE L'INTÉRIEUR, et TARIQ RAMADAN. Pour paraître plus modéré que son frère HANI, favorable à la CHARIA, le prédicateur propose un «moratoire sur la lapidation», provoquant la consternation dans le public comme chez les téléspectateurs. Au début de l'émission, pour le présenter, OLIVIER MAZEROLLE déclare : «Vous enseignez l'ISLAM à GENÈVE et la philosophie à FRIBOURG» Or, ce n'est pas le cas, il enseigne le français dans le COLLÈGE DE SAUSSURE à GENÈVE.
.
Malgré la controverse, TARIQ RAMADAN tient à son moratoire. Dans la page «DÉBATS» du MONDE, il publie le 31 mars 2005 un long texte intitulé «Pour un moratoire sur l'application de la CHARIA dans le monde musulman», et signe : professeur de philosophie et d'islamologie à l'université de FRIBOURG (SUISSE). Face à d'autres prédicateurs parfois peu cultivés, cette carte de visite lui permet de se faire passer, en particulier dans les banlieues françaises, pour un éminent universitaire. Or, à cette époque, il ne l'est pas. Le 26 février 2018, le député XAVIER GANIOZ, VICE-PRÉSIDENT DU PARTI SOCIALISTE FRIBOURGEOIS, a demandé à l'UNIVERSITÉ DE FRIBOURG de s'expliquer sur les conditions d'arrivée de l'islamologue dans l'institution.
.
UNE HEURE DE COURS BÉNÉVOLEMENT
.
Reprenant des informations parues dans les médias, l'élu écrit dans son interpellation : «L'accusation de «faux professeur» est lourde de sens. Elle impliquerait que notre université ait pu se faire berner sur le statut académique de TARIQ RAMADAN. Elle impliquerait aussi et surtout que les étudiant-e-s qui ont été élèves dudit islamologue aient été trompé-e-s». Le RECTORAT DE FRIBOURG a déjà répondu qu'effectivement TARIQ RAMADAN n'était ni professeur ni même assistant à l'université. Il se serait contenté de proposer bénévolement, une heure par semaine, un exposé sur l'ISLAM. «L'UNIVERSITÉ DE FRIBOURG n'est pas responsable des titres académiques qui ont été attribués à M. RAMADAN après son départ en 2004», ajoute le rectorat.
.
En 2005, alors qu'il a quitté l'université, TARIQ RAMADAN continue pourtant dans LE MONDE de se présenter comme professeur. «FRIBOURG n'est qu'une ville de 38 000 habitants. L'université est une véritable institution. Il est important de savoir pourquoi RAMADAN a pu exercer son enseignement sans poste officiel de professorat ou d'assistanat. Le contenu de son enseignement était-il connu de la direction de notre université ?» s'interroge XAVIER GANIOZ. Un recrutement pour le moins contestable.
.
CHARLES GENEQUAND, ANCIEN DOYEN DE LA FACULTÉ DE LETTRES DE GENÈVE et spécialiste du monde arabe, avait refusé la thèse universitaire de TARIQ RAMADAN, consacrée à HASSAN AL-BANNA, LE FONDATEUR DES FRÈRES MUSULMANS ÉGYPTIENS. Très remonté contre son ancien élève, CHARLES GENEQUAND avait traité TARIQ RAMADAN dans la presse de «pseudo intellectuel», d'«opportuniste vaniteux». «Ses idées ? poursuivait le professeur : une vision étriquée et assez rétrograde de l'ISLAM»
.
En FRANCE, le politologue et sociologue GILLES KEPEL, spécialiste de l'ISLAM et du monde arabe contemporain, n'était guère plus charitable : «TARIQ RAMADAN est un produit de consommation jetable (…) Ce n'est pas un universitaire, je ne le considère absolument pas comme un collègue», m'avait-il confié alors que j'écrivais LA VÉRITÉ SUR TARIQ RAMADAN. Sa famille, ses réseaux, sa stratégie (1).
.
DES RÉSERVES SUR LES COURS DE BIOLOGIE
.
Le petit-fils d'HASSAN AL-BANNA n'avait pas non plus que des amis parmi ses collègues de collège. En 1994, dans Les Musulmans dans la laïcité (2), Il écrivait que «les cours de biologie peuvent contenir des enseignements qui ne sont pas en accord avec les principes de l'ISLAM. Il en est d'ailleurs de même des cours d'histoire et de philosophie». Il ajoutait : «La gymnastique n'est pas «interdite en soi» aux jeunes musulmanes. Il faut, dans ce dernier cas, discuter des aménagements possibles qui permettraient que soient respectées les convictions des jeunes filles»
.
Les professeurs de biologie du COLLÈGE DE SAUSSURE à GENÈVE s'étaient alors demandé dans LE JOURNAL DE GENÈVE s'il était moralement possible, d'un point de vue déontologique, «d'enseigner dans une école tout en dénigrant l'enseignement d'une branche dispensée par une partie de ses collègues».
.
(1) 2007, éditions Favre.
.
(2) 1994, Tawhid.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/3bFG9Gx40y9IRF7eSqBhiW4DOSubruWmlwhHAKe4Yb604hoHyqewKXtURvMS6_HS-IzrqZSgTVrWkA-NIBtylszM3iwQW_O7_vReTHk-HAzKZYpPeXph9rtt9_dCfQTcwgll0wdsgWD6OX1Krktls0K9f6uLifAmO_8WxjvuL7BSQkVd7KvLHM_lpGdoDmq7oUtnSAsbvC7600yOpMA4KlasCOvmUCDBrq-8Di3i0Fk9bNypBUGQTGv2GuPeedJQV2sWufOsyPbLuc6re4IQRv2VHfgFBZ8SbpPj5LtsnzkvjMrY8m3a9DBNteDqgPe1Z5Y-stUL9X6JOaBl0l8Isg6AjhJsP5yXJFac6hlOR0mtMj_xoZhLTbySi1IyK3dMRriQ_Kru2Gmxfl36pyx_-i3CeofHI-YxWOXlQkbd6Tqfc9uJkJkbmIuu6XyHZ8WbBlpkHLeIQ5gbUScJ5N6cz-n929r4BHbKvKzlqTh-BNZNDP6c4QH8yU1bFm1it47AlQ-nS6d3Am41-7MeMZOu3d6A-0BHGlVwnF1VMqCNNz6d89naavRTyHVNSaA9xy4JS7NQuyO079jvMfWb_N8KxOZ1arb_qbq_fXtOW9bD653OMVZyCeqryorcXEWGZc1n8giP_qgDn6rO_zIa-U7Vd4tlhZqYyw-QsoOmmvVOgqI=w285-h243-no
LA DÉPUTÉE «LA FRANCE INSOUMISE» «NIQUE LA FRANCE» DANIÈLE OBONO-EDZODZOMO QUI SE DIT «CHERCHEUSE EN ANTHROPOLOGIE SOCIALE» N’A JAMAIS OBTENU AUCUN DOCTORAT
.
Contrairement à ce que qu’affirment la majorité DES MÉDIAS, DANIÈLE OBONO-EDZODZOMO n’a jamais obtenu aucun doctorat. Si la députée de Paris, qui se définit dans sa profession de foi comme «CHERCHEUSE EN ANTHROPOLOGIE SOCIALE», a effectivement déposé un sujet de thèse en Sciences politiques il y a 14 ans de cela, elle ne l’a pas encore soutenue.
.
Initialement (en 2003) la projet de thèse de DANIÈLE OBONO-EDZODZOMO devait être consacré aux «Dynamiques des changements sociaux et politiques en Afrique Subsaharienne: le mouvement syndical entre luttes sociales et combats politiques».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/eoTb0XpxXzEV3IVOJhKggJNkuvcFxxdvgMOac3ksmlHriBs0P9IEOpWkfw3nwMftTs_jeyLIrzHbAhsqdOo9lQmgp7n2SZ79zIeJ4R2jd4vSq9tmundIMZ8-erlc2PvaTMpSZb3Lc8991qNVZAX2eUQoSLTRNvQ1vpLo_ke_a5H0S7vBJiCb6LzZvUzg7jkdTempwAPeQkZsi9fbGtwA38KfC6151TWn67z3xUUqMUGXBRlaEz0F3HPcWqBBo_8QRY2iR8PIXeld_DSO2CiFSsuZATtVRGAEVa9Ob5MbIuUUC7ylZ_LdAuc1mw76PsaXJ0wU_yJe9q9oQ3-NNbo7XVEkNddV6MWKZXSKNt5V3VsdcU-nVpjA5pmlYlJIOS_bEMlnZBAM4deUeErKeiM3LKdPZbeCKEpIRtBEONA8Avml9O3M_VBou8eLfesggRBGJ-fGup-ae_UwNFfp7UD05ld6-7yNinpFpJm2fFv9qwrT2wJnzqvfoaWvRhNWbYzcw1kjdES11eNent5g1vbkvJYnnR5Wu1xpPxzNevsWd2S6RlIAfiLgBhL1NFJNPjk0c_zmyIjcrB9W5bRKfK-sulx6cEBnbII9LicSyUDNlaQFfvV3PcGnV2l6Yd_pKYzUG3UYNZqWqaXlA60Lsvwd4l3l7RmWcbKS67PWVaQjycs=w220-h165-no EMMANUEL MACRON A RATÉ DEUX FOIS LE CONCOURS DE L'ENA
13 OCTOBRE 2014 CLOSER / MARIANNE / UPR
.
MACRON A AFFABULÉ QUANT À SA SCOLARITÉ
.
Début 2012, MACRON laisse entendre à plusieurs journalistes qu’il était ancien élève de la prestigieuse ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE (ENS Ulm). En tout cas, il ne s’oppose pas et ne demande pas de démentis lorsque des articles biographiques le mentionne (par exemple LE NOUVEL OBSERVATEUR, 19 janvier 2012). Vérification faite, c’était faux. Il s’est présenté deux fois au concours et a raté les deux fois.
.
A y regarder le plus près, le parcours d'EMMANUEL MACRON n'est pas aussi «flamboyant» qu'on aimerait nous le faire croire... C'est ce que révèle cette semaine le magazine MARIANNE, qui est parti à la rencontre des anciens camarades de classe du nouveau MINISTRE DE L’ÉCONOMIE.
.
UN ÉLÈVE PAS SI BRILLANT
.
«Contrairement à une rumeur persistante, MACRON, aussi brillant soit-il, n'est pas normalien», nous apprend ainsi l'hebdomadaire, qui précise que le nouveau ministre «a même raté à deux reprises à l'écrit le difficile concours de l’ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE». Mais si longtemps, le bruit a couru qu'EMMANUEL MACRON était normalien, c'est que le ministre faisait tout pour entretenir cette ambiguïté. «Il avait l'habitude d'expliquer à ses interlocuteurs qu'il avait assisté à des cours à NORMAL SUP», raconte ainsi à MARIANNE une de ses connaissances. Ces «petites entorses à la réalité» finissent par «créer une légende»
.
MACRON A MENTI SUR SES TRAVAUX DE PHILOSOPHIE
.
Plusieurs versions circulent sur INTERNET quant à l’existence ou non d’une «thèse» philosophique que MACRON aurait réalisée, de même que sur les relations qu’il aurait entretenues avec le philosophe PAUL RICŒUR (mort en 2005).
.
S’il semble avéré qu’il ait assisté ce philosophe de 1999 à 2001, – en lui cherchant des livres et des références dans des bibliothèques pour permettre la confection de «l’appareil critique» (bibliographie et notes de bas de page) de son livre La Mémoire, l’histoire, l’oubli – il semble également avéré que MACRON n’a jamais produit de «thèse».
.
Il a indiqué lui-même qu’il avait réalisé un simple «mémoire» – qui est un travail sans comparaison plus simple qu’une authentique «thèse» -, et cela sous la direction d’ÉTIENNE BALIBAR, autre philosophe français et professeur émérite de l’UNIVERSITÉ PARIS-OUEST-NANTERRE-LA-DÉFENSE.
.
Seulement voilà : interrogé par la presse, ÉTIENNE BALIBAR a indiqué «ne pas avoir de souvenir ni de trace de cet épisode».
.
[Source : MAGAZINE CHALLENGES n°450 du 21 avril 2015, p..63 dont la couverture est consacrée à MACRON et cf. aussi https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron#cite_ref-27]
.
.
.
 
LOUIS ALIOT : «BENOÎT HAMON PS A ÉTÉ NOMMÉ PROFESSEUR D’UNIVERSITÉ SANS EN AVOIR LES DIPLÔMES !»
30 JANVIER 2017 RMC
.
LOUIS ALIOT, député européen et VICE-PRÉSIDENT DU FRONT NATIONAL, passait le Grand Oral des GG. En revenant sur la victoire de BENOÎT HAMON au second tour de la primaire de la gauche, l’élu frontiste nous a fait une révélation surprenante : «BENOÎT HAMON a été nommé professeur d’université avec une licence en histoire». Selon le conjoint de MARINE LE PEN le conseil d’administration de l’université lui aurait créé une chaire de professeur et ce dernier «était curieusement membre du conseil d’administration de cette université». Une histoire qui risque de susciter une nouvelle polémique dans le monde politique.
.
.
.
BRUNO LE ROUX MINISTRE DE L'INTÉRIEUR PS GONFLE SON CV EN SE PRÉTENDANT «ANCIEN ÉLÈVE» DE HEC ET L'ESSEC
9 DÉCEMBRE 2016 MARIANNE
.
D'après son CV disponible en ligne jusqu'à ce jeudi sur différents sites officiels, le tout nouveau MINISTRE DE L'INTÉRIEUR BRUNO LE ROUX serait un «ancien élève» des prestigieuses écoles HEC et l'ESSEC. Pourtant, dans les annuaires de ces deux écoles de commerce, impossible de trouver trace de son passage. Son cabinet reconnaît «une erreur»...
.
Le nouveau premier flic de FRANCE, BRUNO LE ROUX, a-t-il étudié à HEC et l'ESSEC ? C'est en tout cas l'information que mentionnait jusqu'à ce jeudi 8 décembre sa biographie sur le site du MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, sur son site personnel et sur le site du GROUPE SOCIALISTE À L'ASSEMBLÉE. Une information apparemment sortie de nulle part, comme l'a repéré le site ATLANTICO. En effet, les annuaires des anciens élèves de ces DEUX ÉCOLES DE COMMERCE, que nous avons pu consulter, ne font aucunement mention de l'ancien patron des députés socialistes. On dénombre bien la bagatelle de dix LE ROUX diplômés de l'ESSEC... mais aucun BRUNO.
.
Ce vendredi 9 décembre, l'information a été effacée quasiment partout. Elle figure toutefois toujours sur le site du GROUPE SOCIALISTE, et est disponible en cache malgré sa suppression sur brunoleroux.org, son PORTAIL en tant que député.
.
Joint par MARIANNE, le cabinet de BRUNO LE ROUX nous explique que «c'est une erreur» et assure qu'elle «n'a jamais été validée par BRUNO LE ROUX» :
.
«Il est titulaire d'un DEA de stratégie et management à Paris-X, en partenariat avec HEC et l'ESSEC. Il y a dû y avoir des cours à HEC et l'ESSEC, mais ça n'en fait pas un ancien étudiant pour autant», reconnaît-on.
.
Un ancien de ce DEA, contacté par MARIANNE, confirme en riant qu'«indiquer ancien élève d'HEC et de l'ESSEC, c'est jouer sur les mots». Ce diplômé de la promotion 1997 (neuf ans après BRUNO LE ROUX) nous explique que c'était bien l'UNIVERSITÉ PARIS-X qui «faisait la sélection» des étudiants et délivrait le diplôme. Le partenariat avec HEC et l'ESSEC ? Simplement quelques cours donnés par des professeurs de ces deux écoles de commerce dans leur propre campus. En échange, une poignée d'étudiants de HEC et l'ESSEC étaient chaque année admis au sein du DEA. Soit une convention entre établissements tout ce qu'il y a de plus classique, mais en aucun cas un triple diplôme...
.
«UNE PERSONNE QUI A MAL INTERPRÉTÉ LES DIPLÔMES»...
.
Alors comment expliquer que cette «méprise» se soit retrouvée dans trois CV publics du nouveau ministre ? «C'est une personne qui a mal interprété les diplômes de BRUNO LE ROUX sur un premier site. Les autres biographies n'ont fait que copier-coller», croit savoir ce collaborateur du ministre hollandais. «Sans doute» un ancien collaborateur parlementaire, passé par le cabinet de BRUNO LE ROUX «il y a une législature, une législature et demie», ajoute-t-il.
.
De son côté, le groupe socialiste explique, embarrassé, ne pas avoir vérifié les éléments de cette biographie transmise «officiellement». Par qui ? «Son secrétariat», commence par dire le responsable, avant de se rétracter : «Enfin, non, je ne sais plus». L'ancien patron du groupe PS serait donc victime d'un collaborateur un peu trop zélé !
.
Cette version de la «mauvaise interprétation» n'est pas sans poser d'autres questions : comment cette information erronée a pu figurer pendant sept ou huit ans sur le site du député sans que personne ne s'en aperçoive et au premier chef BRUNO LE ROUX ? Jusqu'à ce jeudi en tout cas, puisque l'information a été rapidement supprimée de son site WEB. «Je ne sais pas», confie la personne au bout du fil, avant d'ajouter ironiquement que «si c'est si important, on va faire une enquête». Ou un audit, comme on l'enseigne dans les écoles de commerce ?
.
QUAND BRUNO LE ROUX SE VANTAIT D'AVOIR «FAIT HEC»
.
Entre 2007 et 2012, BRUNO LE ROUX se rend chaque année dans le collège ROGER MARTIN DU GARD d'EPINAY-SUR-SEINE (SEINE-SAINT-DENIS), où il a lui-même étudié, pour raconter son parcours à des élèves de troisième. Caroline Bernard, alors professeur d'histoire-géographie au sein de l'établissement, se souvient auprès de MARIANNE l'avoir toujours entendu affirmer qu'il était un ancien de HEC. «L'une des premières questions posées par les élèves, c'était tous les ans «combien vous gagnez», se rappelle l'enseignante. Elle a gardé en mémoire la réponse rituelle de BRUNO LE ROUX : «Il donnait le montant de ses revenus et ajoutait : «Attention, moi, j'ai fait HEC, et quand je revois mes anciens camarades, je vois bien que c'est pas moi qui gagne le plus d'argent». A cette époque, BRUNO LE ROUX n'avait pas besoin d'un collaborateur trop zélé pour enjoliver son CV.
.
.
.
LE DIPLÔME IMAGINAIRE DE GENEVIÈVE FIORASO, PS, SECRÉTAIRE D’ÉTAT À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
21 FÉVRIER 2015 LE MONDE
.
.
L’information fait désordre. SELON UN ARTICLE DE MEDIAPART publié vendredi 20 février, la SECRÉTAIRE D’ÉTAT À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, GENEVIÈVE FIORASO, aurait laissé dire et écrire qu’elle a obtenu deux maîtrises, une d’anglais et une d’économie, alors qu’en réalité elle n’en possède qu’une, «anglais option économie».
.
MEDIAPART relève que la SECRÉTAIRE D’ETAT a laissé le WHO’S WHO, par exemple, ou LE GUIDE DU POUVOIR écrire qu’elle possédait ces deux diplômes. Or, l’un et l’autre ont rédigé la biographie de Mme FIORASO à partir des informations données par l’intéressée elle-même.
.
FIORASO «SCANDALISÉE»
.
L’entourage de la SECRÉTAIRE D’ETAT a fait savoir, samedi, qu’elle se dit «scandalisée par les accusations qui lui sont faites». «Dès qu’elle a été contactée par MEDIAPART, indique-t-on de même source, GENEVIÈVE FIORASO a répondu qu’elle possédait en effet une maitrise d’anglais option économie. Elle a constaté, à cette occasion, que cela s’était traduit par erreur dans certaines publications comme deux maîtrises distinctes»
.
Certaines publications, pourtant, actualisent leurs fiches chaque année, ce qui offre autant d’occasions de rectifier d’éventuelles erreurs. «Le problème, c’est que ce n’est pas elle qui s’occupe de cela», précise son entourage. «Elle ne fait d’ailleurs pas mention de ses diplômes, ajoute-t-on, car elle considère qu’à 60 ans, c’est son parcours qui compte davantage»
.
Début février, GENEVIÈVE FIORASO a annoncé qu’elle réduisait ses activités «pour raisons de santé». Certaines sources, au sein de l’exécutif, confiaient alors que Mme FIORASO avait souhaité quitter le gouvernement, mais qu’il lui aurait été demandé de rester jusqu’aux départementales et un éventuel remaniement.
.
«Tout ce qui peut engendrer une dévalorisation des diplômes universitaires me choque, réagit CLAUDINE KAHANE, co-secrétaire générale du principal SYNDICAT DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR, LE SNESUP-FSU. Mais il me semble que d’autres sujets sont autrement plus graves. C’est le cas de la situation financière de l’enseignement supérieur. Alors que cela aurait dû être fait en décembre, le budget 2015 devait nous être présenté lundi prochain au sein du CONSEIL NATIONAL DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE (CNESER). Or cela vient d’être repoussé. C’est la troisième fois ! Tout cela parce que le ministère doit encore trouver 100 millions d’euros d’économies. L’année est commencée depuis deux mois et l’on ne connaît toujours pas les dotations aux universités...»
.
.
.
JEAN-CHRISTOPHE CAMBEDÉLIS PS ET SES DIPLÔMES FAUX UNIVERSITAIRES
17 SEPTEMBRE 2014 MEDIAPART.FR
.
Aujourd'hui patron du PARTI SOCIALISTE, JEAN-CHRISTOPHE CAMBADÉLIS aurait usurpé l'un de ses diplômes universitaires. C'est ce que révèle ce mercredi 17 septembre Médiapart (payant), QUI PUBLIE LES BONNES FEUILLES DU LIVRE DE L'UN DE SES JOURNALISTES, LAURENT MAUDUIT.
[...]
Sans licence et maîtrise, JEAN-CHRISTOPHE CAMBADÉLIS n'aurait jamais dû pouvoir accéder au doctorat. L'actuel député de PARIS, engagé à l'époque dans le SYNDICAT ÉTUDIANT UNEF, souhaitait, raconte le livre, grâce à cette onction universitaire, s'engager politiquement au PS, pour y gravir les échelons les uns après les autres. Jusqu'à en prendre la tête en avril dernier [...]
.
.
.
CHRISTIANE TAUBIRA GARDE DES SCEAUX ET SES FAUX DOCTORATS
29 MARS 2014 LE POINT
.
La ministre de la Justice aurait laissé courir la rumeur qu'elle possédait deux doctorats, dénonce un magistrat dans un livre.
.
CHRISTIANE TAUBIRA ferait partie de ceux qui mentent sur leur CV. C'est ce qu'affirme le magistrat PHILIPPE BILGER dans son dernier ouvrage Contre la justice laxiste, à paraître le 2 avril. «Elle a laissé dire, et ne l'a jamais contesté dans l'espace médiatique, qu'elle avait deux doctorats, l'un en économie, l'autre en ethnologie. (...) Pourtant, de ceux-ci, pas le moindre indice, pas le plus petit début de commencement de preuve !» écrit-il. L'avocat en veut pour preuve que, sur le site de données thèses.fr, aucune trace de thèse soutenue par CHRISTINE TAUBIRA ne peut être retrouvée. Cette accusation, révélée par RUE89 vendredi, a été largement reprise sur les réseaux sociaux et par plusieurs sites d'extrême droite.
.
Contacté par RUE89, le cabinet de la MINISTRE DES SCEAUX affirme que la polémique n'a pas lieu d'être, puisque la ministre n'a pas de doctorat, mais «un troisième cycle en économie, des études en sociologie et ethnologie et un cursus au CENTRE FRANÇAIS DE LA COOPÉRATION AGRICOLE (CFCA)», précise-t-il, ajoutant que CHRISTIANE TAUBIRA n'a jamais dit elle-même qu'elle possédait ces diplômes. Aucun document officiel n'en fait d'ailleurs mention. Ni sa notice biographique publiée sur le site du gouvernement où la ministre est présentée comme «professeur de sciences économiques» ni dans le trombinoscope du gouvernement transmis chaque année aux médias, note le site d'information.
.
LA FAUTE AUX JOURNALISTES
.
Pour le cabinet, cette erreur est uniquement le fait de journalistes «qui travaillent un peu trop sur WIKIPÉDIA». Depuis son arrivée au ministère de la Justice en 2012, de nombreux médias ont relayé l'information des faux diplômes. Mais la principale concernée ne les a jamais contredits, et c'est cela que ses détracteurs lui reprochent. PHILIPPE BILGER évoque un extrait de l'émission de FRANCE 2 DES PAROLES ET DES ACTES diffusée en septembre 2013. Lorsque DAVID PUJADAS l'a présente comme «titulaire d'un doctorat d'économie et d'un doctorat d'ethnologie, elle opine du chef sans apporter aucune précision», assène le magistrat. CHRISTIANE TAUBIRA ne corrigera pas l'erreur sur le plateau, mais son cabinet note deux phrases qu'elle a prononcées. «Je pense que je peux revenir sur le portrait», dit-elle à DAVID PUJADAS, sans avoir le temps de le faire, et lorsque le journaliste JEFF WITTENBERG vante ses «notions» d'économie «parce que vous avez un doctorat d'économie», la ministre rétorque «arrêtez de m'additionner des diplômes», sans poursuivre sur sa lancée.
.
Reste que les accusations portées par PHILIPPE BILGER font un peu désordre, à quelques jours d'un possible remaniement ministériel et alors que CHRISTIANE TAUBIRA est déjà accusée par la droite d'avoir menti sur l'affaire des écoutes de NICOLAS SARKOZY.
.
.
.
DIPLÔME DE RACHIDA DATI GARDE DES SCEAUX : LE «CANARD ENCHAÎNÉ» SORT LE DOCUMENT
31 OCTOBRE 2007 LIBERATION
.
Le curriculum vitae de la GARDE DES SCEAUX indique pour l’année 1993 «MBA du groupe HEC» avec la mention «ancienne élève de l’INSTITUT SUPÉRIEUR DES AFFAIRES». DATI se défend d’avoir fait état d’un diplôme qu’elle n’avait pas pour i
.
«Elève RACHIDA, au piquet !» L’injonction est du CANARD ENCHAÎNÉ, qui publie aujourd’hui l’extrait du curriculum vitae qui figure au dossier administratif de RACHIDA DATI. Un CV qui indique, pour l’année 1993, «M.B.A. du groupe H.E.C.» avec la mention «ancienne élève de l’INSTITUT SUPÉRIEUR DES AFFAIRES». En réalité, comme L’EXPRESS l’a révélé, la GARDE SCEAUX n’a jamais obtenu le diplôme. RACHIDA DATI l’a d’ailleurs confirmé, tout en soulignant qu’elle n’a jamais prétendu l’avoir…Le «CANARD» écrit que «le document (…) a provoqué un véritable branle-bas de combat (…) au MINISTÈRE DE LA JUSTICE», provoquant le coup de fil du porte-parole du ministère. Il a expliqué au journal que «la formule «ancien élève de l’INSTITUT SUPÉRIEUR DES AFFAIRES» signifiait clairement qu’elle n’avait pas obtenu le diplôme final». LE CANARD ENCHAÎNÉ se demande alors pourquoi mentionner «M.B.A du groupe H.E.C.», soulignant «l’ambiguïté» cultivée par la ministre.
.
Une ministre qui s’est elle-même fendue d’un coup de fil au «CANARD» pour lui reprocher de s’intéresser à son parcours en raison de ses origines. Et le journal de répondre «refrain connu. Seule solution, ne parler de la ministre qu’en termes élogieux et pratiquer la discrimination ministérielle positive.»
.
La question de ce «faux diplôme» n’est pas anodine. Il aurait facilité l’entrée en 1996 de RACHIDA DATI à l’ÉCOLE NATIONALE DE LA MAGISTRATURE, qu’elle a intégrée par la voie parallèle ouverte aux personnes ayant déjà connu une expérience professionnelle.
.
RACHIDA DATI, qui nie les accusations, compte bien donner sa vérité dans le livre Je vous fais juge, qu’elle doit publier prochainement. «Je corrige quelques rumeurs ou des choses qui sont fausses. Je corrige des incorrections. Quand on parle de faux diplômes, il faut une matérialité», s’est elle défendue mardi sur EUROPE 1. C’était avant la publication de son CV.
.
.
.

05/02/2018

EMMANUEL MACRON FAIT DES CADEAUX

EMMANUEL MACRON FAIT DES CADEAUX
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/QqGmEJG07ZPMvhzoJ5jk8i4oMWCB2cMvQzWzfxeISDt_BpJoxpBqmxxP3WRDHyd6_sOCpO32BjHlGYyhM-XsMervT_SwkrBDqbpTWcMRc-bYemzY9u9q_A6JHyAcUvuudONoMXSq27MZQztlZWq3OFyxKSdE0ABnztCMi3LSXIAxgQX7I28A7Dtgqjyq203504PwPIm6JD_oG-LEETn8wDvFAmobiHXfjpWMXgvb739fWDOEausFTnK2gvD0rvww0n0bsOSozf0ipQGOU6uy9pMkodjPf1EtP-6AfJo16eU-APs2CJBhgWA1bZ9RPlBCkL_dM9wI7j0fEW603DnyJKET9rGTaqvUFPTvyVwq6RyPQBn5ydNhB3LRKAky_uR6kaXL-AJqdpd286ly66IBaQ_ccnsxyZFNq3C7MhgWpfmhCEwTJDQYEXMatAXN61tUUfaOliNWXXeZVq8puVVxIcPWxHhWzujo9h5s6_jStTmH-NUhuHLKBoFqQoh-F3feer1pDh892SwQmqBv19Kspodd5SPdLSrLVZpxkGsgHxKp0lQGkn6_9CkOTVUyMOvr_maNjp4o5wTScy_7grwuLVyuL21fS2yzRYB_Afe-u-VxQajqFC0tpNc731kEuWLvy2E0AgFzf4urTKH5lXF4ZNiou22W7C9cp237vdMf2hWXFDo=s100-no
.
.
.
.
.
 
 
UNE ENTREPRISE QUI EMBAUCHERA UN JEUNE DES QUARTIERS «BÉNÉFICIERA DE 5.000 EUROS PAR AN, SUR TROIS ANS», ASSURE JULIEN DENORMANDIE
4 AVRIL 2018 BFMTV /
 

30 MARS 2018 VIDÉO «UN SALON DU RECRUTEMENT DESTINÉ AUX RÉFUGIÉS À LYON»

.
Le SECRÉTAIRE D’ÉTAT AUPRÈS DU MINISTRE DE LA COHÉSION DES TERRITOIRES JULIEN DENORMANDIE, invité de JEAN-JACQUES BOURDIN sur BFMTV et RMC ce mercredi, a annoncé le lancement des «emplois francs», une aide à l’embauche pour les jeunes issus des quartiers. Ce dispositif prévoit de faire bénéficier de 5.000 euros par ans, sur trois ans, aux entreprises qui embauchent dans les quartiers.
.
.
.
TOP 5 DES PRÊTS ACCORDÉS PAR LA FRANCE AUX PAYS ÉTRANGERS JAMAIS REMBOURSÉS
4.
.
.
EMMANUEL MACRON ARROSE L'AFRIQUE
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6NCwfW6NEx06FCQHKeNsEIn4W9YfSrO5YV5IgKd0QvBdSnIoBTfft2_SQdrVIpYsK8klc7oTdi0hM3W8e-NcnrILvVZ6uAG5SnPYkxsORlG12C_dUwQYro2sQFTS5Et0bWSyMTRwS9VRg4ZkB0fvmv8XuVyzlDYjA3WtyYhAW715YsNV3clxV9GSMOjUoBfqBEKV2kg4P2tWvuUZSydaL7COaYCdkGbC1LS2G6xfkX-JuD5NnIlz_E2kOKAqa66JelLfbcdS5YBQesCJe3_KXdXLHli4dZZEwMmJ6Iv_UOwDV9X2IoQK8WzBQP3f82yzifDZLQ-PbS-ZkvLGnqFkFGnYwqWfZG8UN2Z7GlYE6DFzC2Sf-ZE5KF5jh9EFgouqwxEE_4p4EtQ5-OMJ1PoHHFC340O0h8ioH_OI0AKz8frgFlrDseydf1MxlBjyA-zeP9IUlrPEeml9THN8t4dyqkqtcocwy1_JK6dDFpbiU5RWa1KVLGnpkvblTxOh859a3zkDz6yVqBFT9gyjrhg0XkUJz4JuK13g-pRJvmI-KnpNDMgJY0TFkANvOXf4x48e_tM092mF4BY48exkzyLh9rLgDC6FC4NkrqvuX1AmvZhraP5xx3xLw7w5HLgyWNUEPtShs94T5KMCh_218kUWTMRy2F1IcrGuag=w84-h57-no
LA FRANCE OFFRE 36 MILLIONS DE $ AU BURKINA FASO
30 MARS 2018 AGENCE EC8FIN /
.
Le BURKINA FASO bénéficiera d’un financement de 19,65 milliards FCFA (36 millions $) de la part de la FRANCE, pour la réalisation de projets socio-économiques, à la faveur de quatre accords conclus, ce mercredi, à OUAGADOUGOU.
.
Selon les informations relayées par XINHUA, deux tiers du montant alloué (environ 24 millions $), seront décaissés à titre de subventions. Ils devraient permettre de financer des projets dans les domaines de l’agriculture, de la gestion des ressources naturelles et de la sécurité alimentaire, essentiellement.
.
Quant au tiers restant (environ 12 millions $, sous forme de prêt concessionnel), il servira à la mise en œuvre du PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL (PNDES), adopté par le gouvernement pour lutter contre la pauvreté, dans le pays.
Rappelons qu’en 2017, le pays des hommes intègres avait déjà bénéficié d’un financement de 131 milliards FCFA (246,1 millions $), au titre de financement du PNDES dont le budget était estimé à environ 28 milliards $, en 2016.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/lDL72iojnkIp7Q9SeVWC5ps9E2MU8w-TRvmqrOZOqE-tzU7b0YhtYBOkDkmDwUyur0YJlzKWvQMbAFeSexWRDBrccUSomUBzdTZSIgGVAdd98wElE3ReQ1fbquLT7eRupRgFyoHnVP0PiczuD44gewoBxD0d6bvRsTCYUCbKsxB7t_U_lw1sIwyb_vdxTYRoBAGYjSERnUpqDLQ5UbdAaLkVVNRlQkC3jSCBNc9Q4oH9pi9kiaPp-PRYPegf5dYlyCJLlVSFbPgtx57zOaBAbOTitsw_5kVYR1yuazDpuP7KGN1lXK_xS_4n52k1bKaeyH0vPSmUmFHXkK4ul99Kp9AKvwF6G3J7d5kSFXXRdkkFjlul6KsN3yINOwzKooGrZoVKmddQ_YU8qniLhBNGnfaT0Em1CsgFdyMvsYTPtbqftUouYRrxEZAWqQ8Qc86UwQkDeZF4g8NWSkKVAJ_SQ6GuLPqkplDVvidDvtnNuBDh6yp0jWkd4R8Trky757ETy68DTLITtOom0_X29mBXU1fufLJctyS_7hHUHwsjnJtQoSIO1escmxxLBLEJp1dtoYJy72YR8g0KAoo52HJjFwI3ICICk-JHbmLPOTxicfNxr_3AX71r-cnv3YXw9ZGZL2LkYb_yCetcM6RBfbQCLQ4uul-Jca42xg=w285-h142-no
https://lh3.googleusercontent.com/7xjdjZHfH0tRTsSq2XFRAUuhEe8jiDWv_yw4O0ht2ge7TvbafQoeF9BQ1O1pFNjLro8Ur0YompT7F3XDGH_3tXQ4AllXnRBQHkp8F4TtRD6pIIoSOknF7l5h3nY7NkVh4-CYlXb2m-qDve_UjE4EEh3-Pl-KVJqNURFDI9l6GoMLEkzXuW_r4D2DmW6SnVNxN-9pwmWh_9OQKAsj5ZgURgT-gGa9gz5HEc_o_juaNpxd5eJxydjlX5FeW0YR4AjKN661eq29nIYIojHkjn2F24kNN2jOGRjwVR-8CI14TOHW9KCD8PhLHzq9T2lXZEt1BsA2JX6S5memk4p1g9rc6kuDQSSGgqxtWzIQV2sM6curiJN_IvjZ85ALDuGUgG0V4NTUNyPZjUbDdSvciFKwIR7ObZ8cRosMFplI5D5XHjQ9XGe7GYUCwfn_cByfkRws-Tq04Mujy9ohbRc67-NJeFnBztV94E8yL0TOKOkiHN0ukTv2hUeCbrhIoS234YiPPQzNLKowo8CW0bP_5ZC26c0yg71i40pNDwcrsp6JpooefH5QcWZ_1nKL2A4HG121eOblOqCcOqSpiWrizX2sub5ZHXJlcbV-LnJMnG_23s6lXymf0Axv1yBEBGsTvX3Bkf1gkxPB67DaN8KZAjluKbKs8H4PrFpGCQ=w84-h57-no AU SÉNÉGAL, MACRON PROMET 200 MILLIONS AU PARTENARIAT MONDIAL POUR L'ÉDUCATION
2 FÉVRIER 2018 FRANCE 24 /
.
La FRANCE portera sa contribution au PARTENARIAT MONDIAL POUR L'ÉDUCATION (PME) de 17 à 200 millions d'euros, a annoncé vendredi EMMANUEL MACRON, qui coprésidée la conférence de ce fonds avec son homologue sénégalais MACKY SALL.
.
La FRANCE a décidé de verser 200 millions d'euros au PARTENARIAT MONDIAL POUR L'ÉDUCATION (PME), soit plus de 10 fois les 17 millions apportés en 2014, a annoncé le PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON, lors de la conférence du PME à DAKAR. La FRANCE compte en outre consacrer à l'éducation 100 millions d'euros en aides bilatérales.
.
«Partout où l'on veut promouvoir l'obscurantisme, faire reculer la démocratie, ce sont les jeunes filles qu'on sort de l'école», a-t-il déclaré.
.
«Notre volonté est d'utilisé à plein ce que le PME permet de faire, d'avoir une stratégie en matière de développement de l'offre éducative et de la formation des enseignants», a précisé EMMANUEL MACRON.
.
La conférence réunissait les autres grands donateurs comme le ROYAUME-UNI (430 millions de dollars), l'UNION EUROPÉENNE (400 millions), la NORVÈGE ou le CANADA. La totalité des dons annoncés devrait représenter quelque 2,7 milliards de dollars, mais plusieurs pays se déclareront plus tard, comme l'ALLEMAGNE et les PAYS-BAS, a souligné l'ÉLYSÉE. Le PME devrait ainsi atteindre son objectif d'accroître ses fonds de 50 %, après les 2 milliards de dollars réunis en 2014-2017.
.
MANOS ANTONINIS, RESPONSABLE DU RAPPORT MONDIAL SUR L’ÉDUCATION
.
«Quatre-vingt neuf pays sont soutenus par le partenariat pour l’éducation, mais les pays d’AFRIQUE, en particulier ceux du SAHEL, sont les plus éloignés des objectifs de développement en matière d’éducation», explique MANOS ANTONINIS, responsable du RAPPORT MONDIAL SUR L’ÉDUCATION, interrogé par FRANCE 24.
.
«Mais 3,1 milliards de dollars, ça ne suffit pas. On aurait largement besoin du double, ou du triple», a déclaré à l'AFP la DIRECTRICE DE L'UNICEF, HENRIETTA FORE, qui participe à la conférence, en déplorant que l'éducation soit considérée comme moins vitale que d'autres urgences de l'aide internationale, comme la santé ou la malnutrition.
.
CAMPUS FRANCO-SÉNÉGALAIS ET TER À DAKAR
.
Par ailleurs, au palais présidentiel, le PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS MACKY SALL et EMMANUEL MACRON ont signé une série de contrats, dont la vente de deux AIRBUS à la compagnie AIR SÉNÉGAL pour un montant de 214 millions de dollars (171 millions d'euros) et la création d'un campus universitaire franco-sénégalais.
.
Ils ont ensuite visité le chantier du futur train express régional de DAKAR, AUQUEL participent des entreprises françaises, puis un collège de Dakar rénové grâce au soutien financier de l'AFD.
.
Samedi, MACKY SALL accompagnera le président français et son épouse BRIGITTE à SAINT-LOUIS, ancienne capitale de l'AFRIQUE occidentale française et du SÉNÉGAL, menacée par la montée des eaux.
.
Cette ville de pêcheurs, premier établissement fondé par la FRANCE au sud du SAHARA, attend de PARIS et de la BANQUE MONDIALE, dont le président JIM YONG KIM participera à ce déplacement, une aide contre l'érosion qui menace d'emporter des habitations
.
.
.
 https://lh3.googleusercontent.com/k_MhJFPt52lioETU4btUjqIWc4mJSEPRCGoh5N1SaVdx8Un5Zb-_tLtb9vQSHoMb0DORuN4Lq8GiOguWSF4HnKmjPMSM9BbtYM7Ggnuzk4voJcyjO1xsJn93DEVEaWnzmE15MwrukMPt6KlimXwDRQut6MTuUgqgcFoGxn5tv6662uYB9e05F700h1vuNVGIbMxw6Z0Xm_cNx_bshxQpjWdm1_lVRsgUzjsg0vrwIdxWN01F_MzL8Cvbx2OolpiRYerTJB1pyjs_y_A885eq0OJOHyMzpoQ1TgNsFxU1wCCXtt-SN1XUsXg1gC2POgbsadzL3PreKKMsU3mNlaFFpX4pnWUL-hwaf7YaK_f-tkw5y3t7hXIc4drTb1zpo_q6e7QCVBLXdac5mn5c37uGaZVMl4FlLzCybvBO86i2t930jgQTAHQqMucMcNEqIBWZf_IzpUiDei1Rem7nFCrUc-lAJlpjuG3tNfZ-izjFEQbFbn8rbAZtnnmCc6W16aJyVMTOM6WVOTpOw9MCI8YJjHfuiDXtCJshM6ENMbmHbigW9RSC1cN1lSk34q9V5Q4nraZEx3dBkhUSPoI9oHeP5Bi05uIUC9hLzLrVfVjDuXwV7YDr-nRZC1XMqVLOnnIlUIZZmuzvqrmgHCNUaVno2vPSgUFamwXLdw=w285-h190-no
https://lh3.googleusercontent.com/7xjdjZHfH0tRTsSq2XFRAUuhEe8jiDWv_yw4O0ht2ge7TvbafQoeF9BQ1O1pFNjLro8Ur0YompT7F3XDGH_3tXQ4AllXnRBQHkp8F4TtRD6pIIoSOknF7l5h3nY7NkVh4-CYlXb2m-qDve_UjE4EEh3-Pl-KVJqNURFDI9l6GoMLEkzXuW_r4D2DmW6SnVNxN-9pwmWh_9OQKAsj5ZgURgT-gGa9gz5HEc_o_juaNpxd5eJxydjlX5FeW0YR4AjKN661eq29nIYIojHkjn2F24kNN2jOGRjwVR-8CI14TOHW9KCD8PhLHzq9T2lXZEt1BsA2JX6S5memk4p1g9rc6kuDQSSGgqxtWzIQV2sM6curiJN_IvjZ85ALDuGUgG0V4NTUNyPZjUbDdSvciFKwIR7ObZ8cRosMFplI5D5XHjQ9XGe7GYUCwfn_cByfkRws-Tq04Mujy9ohbRc67-NJeFnBztV94E8yL0TOKOkiHN0ukTv2hUeCbrhIoS234YiPPQzNLKowo8CW0bP_5ZC26c0yg71i40pNDwcrsp6JpooefH5QcWZ_1nKL2A4HG121eOblOqCcOqSpiWrizX2sub5ZHXJlcbV-LnJMnG_23s6lXymf0Axv1yBEBGsTvX3Bkf1gkxPB67DaN8KZAjluKbKs8H4PrFpGCQ=w84-h57-no SÉNÉGAL. MACRON PROMET 15 MILLIONS D’EUROS POUR SAUVER SAINT-LOUIS DE L’ÉROSION CÔTIÈRE
3 FÉVRIER OUEST FRANCE /
.
Le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EMMANUEL MACRON est ce samedi en visite à SAINT-LOUIS, au SÉNÉGAL. Dans cette ville menacée par l’érosion côtière, il a annoncé que la FRANCE verserait 15 millions d’euros pour contribuer au programme de sauvetage de la «VENISE AFRICAINE».
.
La FRANCE va investir 15 millions d’euros pour lutter contre l’érosion côtière à SAINT-LOUIS au SÉNÉGAL, a dit samedi EMMANUEL MACRON lors d’une visite dans la «VENISE AFRICAINE» menacée par la montée des eaux.
.
«Ici À SAINT-LOUIS […], c’est dans l’une des zones les plus densément peuplées d’AFRIQUE que se joue notre responsabilité collective, celle de gagner cette bataille contre les réchauffements et les dérèglements climatiques», a déclaré le président français dans un discours.
.
15 MILLIONS D’EUROS
.
«Nous avons vu l’érosion côtière, la peur, les murs qui tombent, l’activité économique détruite et la ville qui peu à peu recule devant ce que certains parfois veulent encore nier».
.
Relevant que le PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS, MACKY SALL, avait commencé «un programme ambitieux sur tout le nord de la Langue (Langue de Barbarie-NDLR)», il a annoncé que «l’État français investira 15 millions d’euros pour poursuivre ce programme».
.
LA BANQUE MONDIALE AUSSI
.
Cet investissement sera engagé par l’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD). Le PRÉSIDENT DE LA BANQUE MONDIALE, JIM YONG KIM, présent pour l’occasion, a également annoncé qu’un fonds de 30 millions de dollars (24 millions d’euros) serait créé pour la relocalisation des populations menacées.
.
EMMANUEL MACRON avait été interpellé lors du sommet sur le climat en décembre à PARIS par MANSOUR FAYE, maire de l’ancienne capitale sénégalaise classée depuis 2000 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO et surnommée «LA VENISE AFRICAINE».
.
«J'ai été très touché de cet accueil chaleureux. Il m'oblige mais traduit beaucoup d'attentes. Nous avons donné un nouveau souffle à notre relation en appliquant ce que j'ai annoncé à OUAGADOUGOU : une nouvelle stratégie française, ne pas arriver avec des visions toutes faites mais en soutien de projets qui nous paraissent prioritaires et portés par le gouvernement», a commenté devant la presse le président français avant de reprendre l'avion pour PARIS.
.
Il concluait samedi une visite de deux jours au SÉNÉGAL consacrée à l’éducation et la lutte contre les dérèglements climatiques, au cours de laquelle il a annoncé un investissement de 200 millions d’euros au PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION.
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/FTCsX_YSZeB0ijPiYqYwl6TGilX4Ok3NMsjYHrSETtenf6aqXVKrYqlyosR5cPEde3hC4wpgnoaK7eDcvk8vpq38l_W5Z3k5VYRD1-ZWiiHGm2x0wPd3gVyEvqgThxZEZW8tAvVAIvYKVjRpEhoz4M_2PzWYDweJrWIKMJYdL_6gkvERfpm7Q78dT9aPsXDtoDR3Vj2i1R-Ri_jSJ2wxtytXBqwAUVVLDucukjSgz_gfRUiHFbU2XP1djK86HSTOhgLXV14MmHoVUGJNGD4YAnZ0l9U4hVfko4OxT4g-u6lCyavJYx_jLIvQbbpX_qc9ehkmQVFQyFpqON46gGtGBrHSIsfADY-18jteaiJJ9SKxf5OlfWWqwScYoZ9jn6A19wIbn8TZZftxOqc7I4q6d6tX7MgkgFm8HmvEEUmyDW7k2XzsP0CnGYeS_-7w7bMABwu915rGsGmjUh4VKapBPSTVPXFeqtS_E5vsomqdjFcThe8oaUbFNwebAS_9j9KcBzG2sH4RKngrOyBkkiJnHDf_PWA8qN-SsPvK-NdIbc3p2gBRkTz-XXfs0uJyY3jGdVfVldoQxN_vNzoPRC46zuYgdFQiXED8CJ1xd7g7NgdTlpcGqC3yMVlSpp3Z8fLyp2jfE0EBEeTH1Lcwp-BVg9IDBSF4IJKg5KDI=w285-h179-no
https://lh3.googleusercontent.com/GiP0uOxTIbdFwF4jInWbWxkd4OKJ0z5YPqpiijQypCOHrU953WPIMR9sd-1FZEqfuH3DOw8J7oNJWagVS9Km8gaDR0NDNlhHhSw-NBv9x-_jJMR0gbOeIqUcs3wYe2AnMefh8eH2QsZcMLkcYkKcByPbikRCTONlPqxW2XPpovhZqUKrpnlOE1LYN7fiQ6k2dv2WC3n-pNflI3lE5NsnHGmyPEP3Q48SZFrsCSworFExr0l9y5tSokGVQh7J-1yTv65I1fcl1ka41CqjHuRrpCrNtscahobwgmkiFOQti7N28sXPusRybqRwcDpblICOrWE0rCG0hio4x0ZJzznjcteQMPhb44CmjVadhTkQpcjr2y9M-jsA_dDZl-vL9gCi_NVgp4jYxi9qRI65awCkiq_SxmZi5vpiGXx--pGg8qHPVUGbqy-b4grULKvCHONWpE3_FE9H9fjaPprtLME9s3wOWuHAU9RVXViJbWMLX7E-2XjBBOo5ZxtaqXJL-0ENDYWVsGW92FRNn5Xi69rVssHuyz6C71ZjW6-qXMmQkSvVKrNKk26x43Q0NChE9uz7eA3Spl4GQP4KRbZ5mzujCC84nVCu3fpqPLBXKnFC8h1gDjOW2rJo9OQHSjhTmeLbwy0vZpdWOr11OiBMh2w74MOF26ndH4yo_w=w84-h57-no ÉDOUARD PHILIPPE OFFRE 192 MILLIONS D’EUROS À LA TUNISIE
7 OCTOBRE 2017 SOUHAIL FTOUH DREUZ /
.
Les revenus de taxes des travailleurs français sont aujourd’hui utilisés à toutes les sauces et gérés par les dirigeants comme s’ils étaient les leurs, sans considération ni respect pour celles et ceux qui les génèrent.
.
Ce jeudi 5 octobre 2017, le Premier ministre français, ÉDOUARD PHILIPPE, était en visite en TUNISIE dans le cadre des travaux des «RENCONTRES AFRICA 2017». Il y a généreusement promis de verser au gouvernement tunisien un total de 192 millions d’euros.
.
Lors de sa rencontre avec le PRÉSIDENT TUNISIEN BÉJI CAÏD ESSEBSSI ( photo), le PREMIER MINISTRE ÉDOUARD PHILIPPE a annoncé que «la FRANCE va augmenter ses aides à Tunis au cours des prochaines années et participer, activement, à la mise en avant des projets porteurs»
.
«L’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD) promet 100 millions d’euros pour la TUNISIE jusqu’en 2020», a-t-il précisé.
.
La TUNISIE, qui constitue sa première visite en dehors de l’UNION EUROPÉENNE, va aussi bénéficier d’une aide supplémentaire de 92,3 millions d’euros. Plusieurs conventions ont été signées pour que la dette tunisienne soit transformée en projets de développement régionaux.
.
Cependant, d’où viennent les 192 millions d’euros accordés à l’État tunisien ? Ne viennent-ils pas de la poche des contribuables ? En FRANCE, les contribuables ne peuvent rien dire ?
.
Les contribuables payeront donc des impôts qui vont aller dans un pays étranger alors que la plupart des Français (travailleurs, sans-emploi, retraités…) ont des revenus qui ne suffisent même plus à couvrir les dépenses de base.
.
Les contribuables français, citron déjà pressé au maximum, vont subventionner un gouvernement étranger au sein duquel, selon un récent rapport financée par l’UNION EUROPÉENNE, la corruption sévit toujours. Selon un rapport de GAN INTEGRITY, la corruption est monnaie courante dans les rouages de l’État tunisien.
.
Le rapport recoupe des informations relatives à la corruption au niveau de plusieurs services publics tunisiens tels que les services de douanes, finances, institutions législatives, institutions judiciaires ou encore la Police.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/KxRaXaorK7nQq4qshO5JxSkufFdHhZq4W4AzaIKJYFNMT4ZXyn8M-vmKruh55iMCDid5gk-bUvmbsiX3rfieuV1ftwSyYVUg-BFtCWrq4wJ33umH-IDYM7uEDyEDTMAhX_PK_v22nlipjYFPB4AfHMN0X0HSWyBOLrfk6_fMAgALy7ama9QAXKuLe8Hdxri_WdgKmUUe-NYBkMzhh4HJ-yJKxy4MHhxMNR3_8VQPaPocPFqkiNH2znv4AjaD1S6gxbKqzxwHri6xzi3asRPWzpCbwlhwd9oqCEpfF6aUckJffF-lKA5vBQLlbKwogK-VzTDgqXJB3VL9v6xbKvMY6wQBiDu4oOZuBzQfpyCNo1LiJyOOJtJvWsctGX9CZjbPimWvgLMfN4y-38FFeE4SaovLuWe93vXSCuhaClFj-UxDVUYBep7q7Zvx4e_qy2n7cc-YfXoGYnz94m49UOZSzFs4HS9QLwLK9Q1PUK4K0ldqeShyFLK6Ynq3VOij6LICbzp8RWyLupVvB0ETQV0gFudsub0693mDTphchpvoinWvQOo9G9I3Vykp1DINeg_UcBnhWCERY1hxIyLVrD4mmdKwTNyt1tlEVa7FUmcOOx8smcELLdto6V1Qe471m5WyB6mumWB66UfgHMFBbmF7DEh7L1qtkQOCgUtj=w285-h148-no
https://lh3.googleusercontent.com/gGWEQJeR68EH6KoyaPS41Ef3UY70yFPaGQmyRl9hlpkgqNVYcCXty8uoRnHY5FB9CnQPnMyxb7coRb2q7Eq4OsCf1cJuVlFaBsorslOCIyYMJ1OwrnKvVHAfvL_ZFE0K7DUfQy8v7ZbyFepUKdqOwqn1Lh3iwvXjQhyT9pmsiBQA01s8xMBnaagoY9626jWmyEhGhOfCa8AeH-Udx8LaKMSknJGPvEle_31dzwux17vxbqFEgq5C4qu7o1qhs9kDiDyvbC6ORybcBV1FV3aaGZiOMq6Eu0hjoupVpaZ0TH1PF2Y0NzC_tE3eEYn3Kb9Z17sDQkiUPzilrXNtidlOFcpb23_Uma_43vr697UmhCp1tPTmTHCJro-oh6D9W_grGEz8dR67U9VqwbCFcMJwtRcA907CBEOWLnkKZECztdbD3XvDglxuwSuxYpRmeV_eCCxIXmhNcMOYs2Eaw8PrBGwUp4tf0MYqicajzpwdWpV1N_wYxr99ynEBGzIPklUcK90w0dAMdDb1o2OONM_T4krMlzo2QcXTL1Fpneb_Qnec7CO2WPgt0zA_Mmj0Uzh6h0iRiGIHyx3CMW-l4OfN_Sw8daTg98c-EOnC6i3_3uV90SBJyX60oBS0Gi1cRUulU24fOGVWSZVqZHFvMm7RUG8jMnE4pNeA-A=w84-h57-no À PARIS, IDRISS DÉBY OBTIENT PLUS DE 15 MILLIARDS D'EUROS DE PROMESSES D'INVESTISSEMENTS
9 SEPTEMBRE 2017 FRANCE 24 /
.
À PARIS, le PRÉSIDENT TCHADIEN IDRISS DÉBY ITNO, a reçu 15,2 milliards d'euros de promesses d'investissements pour relancer son économie plombée par la baisse du prix du pétrole. Ses adversaires craignent de voir ces fonds détournés.
.
Le PRÉSIDENT TCHADIEN IDRISS DÉBY ITNO peut être satisfait de sa visite à PARIS. Le TCHAD, allié stratégique de la FRANCE en AFRIQUE, a bouclé vendredi 8 septembre dans la capitale française une opération séduction auprès des investisseurs, dans le cadre d'une conférence de bailleurs de fonds. Ces derniers, selon N'DJAMENA, ont promis des milliards d'euros pour relancer l'économie du pays plombée par la fin du mirage pétrolier, suscitant des critiques des adversaires du régime.
.
À la sortie d'une table ronde de deux jours, pour le financement de son plan national de développement, le TCHAD a obtenu 15,2 milliards d'euros de promesses d'investissements, selon le communiqué final des autorités. «Les annonces sont bonnes et généreuses. Nous avons dépassé nos attentes mêmes. Mais les difficultés apparaîtront dans la mise en œuvre», a déclaré IDRISS DÉBY vendredi lors d'une cérémonie. «Je garantis les investisseurs que le gouvernement fera tout pour que tout se passe dans la transparence, avec l'appui des partenaires».[...]
.
«GONFLER LES COMPTES BANCAIRES D'IDRISS DÉBY»
.
Fidèle à sa démarche, le FMI a conditionné son prêt à des «réformes structurelles», alors que le pays a été paralysé fin 2016 par des mouvements sociaux contre les «16 mesures d'austérité» lancée par le PRÉSIDENT DÉBY après sa réélection quelques mois plus tôt.
.
Cette conférence de bailleurs de fonds à PARIS a suscité des critiques des adversaires du gouvernement de DÉBY et des analystes du TCHAD. «Ce n'est pas la première fois que le TCHAD appelle à l'aide, c'est la troisième fois», rappelle ABDELKERIM KOUNDOUGOUMI, organisateur d'une contre-rencontre à Paris. «Qu'est-ce qu'ils ont fait de l'aide qu'ils ont reçue la dernière fois ?» MAHAMAT NOUR IBEDOU, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CONVENTION TCHADIENNE DE DÉFENSE DES DROITS DE L'HOMME (CTDDH), s'était également inquiété : «deux tiers des fonds destinés au financement de ce plan de développement iront gonfler les comptes bancaires d'IDRISS DÉBY et de ses parents dans les paradis fiscaux, le tiers restant servira à l'achat des armes et du matériel de torture destiné à la police politique».
.
«Le TCHAD n'a pas respecté les accords antérieurs en dépensant une grande partie de ses revenus pétroliers pour l'armée, alors que les services sociaux et la bonne gouvernance ont souffert», a déploré RICHARD MONCRIEFF, chargé de l'AFRIQUE centrale à l'INTERNATIONAL CRISIS GROUP (ICG).
.
Les participants au contre-sommet à PARIS ont appelé les bailleurs de fonds à «privilégier le financement direct des acteurs locaux de développement»[...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Wm4D_gcTsBHTMXgR61cQPxTK61v-e7z_izDap0I8l2M6wE5p-qk5EjN3GoFyvBYkyKtUyF9AGBiuKXEhCjO2dJT8Mw2etvxnmuy84q-fewUOUkRFPaiCFeQ2Q_HVzmn4i6UBzxg0TKx9PZ4dLKU6F7PTf_CfRWh6uLuR53DlSufNohKg8KVjlwIxYHHt4R0vASS18NeAlqoW9db66KpRuxYDDSFwmDdVCXY4O3fgSK6St6uW2B-bXdu3rD65H2NWo61QAwQUWWJeRtiv46Z_mK7JQMj2Xt8eO_Wa7ykqDzpA5niTSY36V8eoMpTYFkN-XzpVjbREpVnKvqwxi7pHf8cj3-Mp6EtMzqg5XHbTEkglGCQX4hPlCsbkttQYLOE3dXl7oG5nyzd2SN9BGT0CVaRD709qRlRq_u97KuP-L-HBg6KUZi6BVpiXVazS-jjGG62vCuAu-i73OQTEzBnQLDXGQijv1rJ3MwbLfo9fg5CSOcdRJkO2QVU88mDAbsvDcd7yoTgBK5tuEz1b-yxLBHBUMJoUsQOkoSuA8O06-8cPllCwlvNyL56dSLjuJ8j7BTB6q-YClXrtI-OCEgUwTBzP_kdf6ohp7WQ9_POF_FV_aSmhHxxIhD43NIjrxO2K-HhepoPQXF1GkKaySHjYoJK_wWGAnJpwsInnml31U-Kb454=s285-no
LES FRAIS DE MAQUILLAGE DE MACRON CONFIRMÉS PAR L’ÉLYSÉE
25 AOUT 2017 LE POINT /
.
Les frais de maquillage du PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON, qui se sont élevés à 26.000 euros en trois mois, selon l'hebdomadaire LE POINT, ont été confirmés vendredi à la presse par l'entourage du chef de l’État.
.
Dans son édition du 24 août, LE POINT affirme que la maquilleuse du chef de l’État a envoyé deux factures pour trois mois de présidence, l'une de 10.000 euros, l'autre de 16.000 euros.
.
Le magazine précise que NATACHA M, 40 ans, maquillait déjà l'ancien MINISTRE DE L’ÉCONOMIE alors qu'il n'était que candidat.
.
L’ÉLYSÉE avait indiqué jeudi à BFMTV que ce poste de dépenses avait «vocation à être réduit significativement».
.
L'ancien président FRANÇOIS HOLLANDE, pour sa part, dépensait chaque mois 6.000 euros net pour sa maquilleuse et 10.000 pour son coiffeur, rappelle LE POINT.
.
.
.
VOICI LA LISTE DES 17 AMBASSADEURS... RÉMUNÉRÉS SANS AMBASSADES
29 AOUT 2017 CAPITAL
.
APRÈS DES ANNÉES DE FLOU, LE GOUVERNEMENT NOUS A TRANSMIS LA LISTE DES AMBASSADEURS THÉMATIQUES, PARMI LESQUELS ON RETROUVE SÉGOLÈNE ROYAL.
.
Le gouvernement veut lever le voile sur les ambassadeurs thématiques… Ces personnalités, rattachées au MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, bénéficient d’un titre prestigieux mais n’ont aucune ambassade proprement dite. Elles sont chargées de représenter la FRANCE, de coordonner des actions, ou encore de négocier des accords sur des sujets transversaux comme l’environnement, la lutte contre le terrorisme, les droits de l’Homme ou les questions frontalières. Mais jusqu’à présent, il semblait impossible d’obtenir la liste de ces ambassadeurs thématiques ou le montant des moyens qui leur étaient alloués, comme expliqué dans un
PRÉCÉDENT ARTICLE. Leurs nominations même n’étaient pas toujours réalisée dans les règles de l’art, à savoir par décrets pris en conseil des ministres.
.
L’arrivée d’EMMANUEL MACRON au pouvoir, chantre de la transparence de l’action politique, semble avoir fait bouger les choses. Le QUAI D’ORSAY nous a effectivement communiqué la liste des 17 ambassadeurs thématiques actuellement en fonction (
VOIR CI-DESSOUS), parmi lesquels SÉGOLÈNE ROYAL, nommée ambassadrice pour les pôles ARCTIQUE et ANTARCTIQUE. Leur nombre est plus resserré que par le passé ; le SÉNATEUR RICHARD YUNG avait dénombré 28 postes ouverts dans un amendement à la loi de finances de 2013. C’est qu’une rationalisation sur ce terrain a été entamée en 2016, lors du précédent quinquennat : moins d’ambassadeurs thématiques - notamment grâce à des regroupements - et une nomination systématique en conseil des ministres.
.
PAS DE RÉMUNÉRATION SPÉCIFIQUE POUR LE TITRE D’AMBASSADEUR
.
En revanche, lorsqu’il s’agit d’en savoir plus sur les moyens alloués à ces hautes personnalités, le gouvernement se fait moins précis…. Et refuse de rendre public leur salaire exacte, une information jugée trop personnelle. Le QUAI D’ORSAY assure toutefois que le titre d’ambassadeur n’ouvre pas droit à une meilleure rémunération pour ceux qui étaient déjà fonctionnaires (a priori 13 sur 17). Ils y perdraient même au change en renonçant à la prime qu’ils pourraient toucher en tant que chef de service. Concernant les ambassadeurs venus de l’extérieur, il ne serait pas rémunérés pour leur fonction, y compris SÉGOLÈNE ROYAL. Son prédécesseur, MICHEL ROCARD, touchait pourtant 47.286 euros par an, d’après les informations du SÉNATEUR RICHARD YUNG. Le ministère dément cette information mais reconnaît que certaines personnalités de grande expérience ont pu, par le passé, se voir accorder une rémunération.
.
Reste les frais de mission et de représentation. Là encore, le QUAI D’ORSAY assure faire preuve de tempérance. Ils seraient accordés sur présentation d’un budget et n’excéderaient pas ceux des chefs de service. Au titre des frais, les ambassadeurs thématiques bénéficieraient ainsi de 17.500 euros en moyenne sur l’année, selon le ministère. Cette enveloppe comprendrait le coût des billets d’avion en classe éco, le remboursement des frais d’hébergement et de transport sur justificatifs et une indemnité forfaitaire pour les repas pris dans le cadre de la mission.
.
Le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES insiste surtout sur un point : les ambassadeurs thématiques remplissent des missions importantes et s’ils n’étaient pas envoyés en déplacement, d’autres iraient à leur place et les mêmes frais seraient engagés. En communiquant ces informations, le gouvernement espère en tout cas enterrer une fois pour toute la polémique récurrente sur ces hautes personnalités de l’État...
.
LISTE DES AMBASSADEURS THÉMATIQUES EN POSTE

.
* Ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l’innovation
Mme CATHERINE BRECHIGNAC – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadeur délégué à l'environnement
M. XAVIER STICKER – Diplomate
.
* Ambassadrice chargée de l'adoption internationale
Mme ODILE ROUSSEL – Diplomate
.
* Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée
M. NICOLAS GALEY – Diplomate
.
* Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan indien
M. LUC HALLADE – Diplomate
.
* Directeur du Centre de crise et de soutien, Ambassadeur à la gestion des crises à l'étranger
M. PATRICE PAOLI – Diplomate
.
* Ambassadeur chargé des relations sociales internationales
M. CLAUDE JEANNEROT– Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadrice chargée de la lutte contre le virus de l'immunodéficience humaine-syndrome de l'immunodéficience acquise (VIH-sida) et les maladies transmissibles
Mme MICHÈLE BOCCOZ – Diplomate
.
* Ambassadeur chargé de la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme
M. PATRICK MAISONNAVE – Diplomate
.
* Ambassadeur pour le partenariat oriental de l’Union européenne et de la Mer Noire, co-président du Groupe de Minsk
M. STÉPHANE VISCONTI – Diplomate
.
* Ambassadeur pour les droits de l’Homme, chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire
M. FRANÇOIS CROQUETTE – Diplomate
.
Ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières
M. MAXIME LEFEBVRE – Diplomate
.
* Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques.
Mme BRIGITTE COLLET – Diplomate
.
* Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane
M. JEAN-BERNARD NILAM – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères mais rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadrice pour les pôles
Mme SÉGOLÈNE ROYAL - Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Président de l’Institut français, Ambassadeur chargé de mission pour l’action culturelle extérieure de la France
Nomination à venir
.
* Directeur général de Business France, Ambassadeur aux investissements internationaux
Nomination à venir
.
*Depuis la transmission de cette liste par le QUAI D’ORSAY, PIERRE BUHLER, diplomate, a été nommé président de l’INSTITUT FRANÇAIS. Un décret devrait aussi être pris dans les jours qui viennent pour installer le diplomate CHRISTOPHE LECOURTIER au poste de directeur général de BUSINESS FRANCE.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/N3BhsVE0lrbE7Kpoh0XAbsR9j9_OOZqNSVZd1Ux6rI1JMpHVgWFn6gEPCxy-kzS3U-FmrsF8ZDFsp2w0S96Sa1jpzxO6tmxBG46xKBlvrEc1zs1Gey59XMXGO-g-15V8EZuuE660NYPAZCxLps7ej73_RtI4WqMQt9EbcznmiFoKctIIEz6X8hMJqHqjtNwyMhBXFaxD-JHDGgFmoWMQmEIt_Cu1wc9LtJLQgTW8fs_UY_IQWu1G3RHwZv6E5mBZx_tT_ykjEakG5tkNZyDUB9wpKoDWHHI9V-Ne-j9kpOAJfFlN1u1EeAo8cL3pUSHRilwPqNYklTb9FP6N72Louz3kv5X-_I5C7NS_BiWu4Vlpnie3dE25LTiZ02IdW6v8gCL-ltz6ywzSyk0esgqe880dYtOc5tbqvtVWovXsQ1Q8vC1kg5QgjosZvvt0I5Jhj7dIcFmeVSsWaawSyE5gnSRE3ll5wV7V_guHo7184lLo28e8yBAD3RWZqiJ-ZS9TwFntPiqXFIr2Ujt2gUq-ytf97WaYV1UwzUCOsP_TA5-gpYrQBNDeBBUdg4ookcKF7nPRNU5SX3m40jZeSUIBkfev9kSnhVEKR6_Zfxvhl1Wkg5kGOLrBChdvlC9HlTygET-MJK_pZJxI5irQ_bzHUefFo9UMd_alPPPc5RcaKyuPtTc=w580-h386-no
.
MIGRANTS : L’AIDE AU RETOUR VOLONTAIRE PASSE DE 1000 À 2500 €
7 AOUT 2017 LA VOIX DU NORD /
.
Parallèlement à la mise en place du dispositif d’aide aux migrants de CALAIS (douches, points d’eau) annoncée la semaine dernière et à l’installation de deux centres d’accueil dans les HAUTS-DE-FRANCE, le MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR a indiqué que de nouvelles mesures, plus incitatives, allaient voir le jour, pour favoriser les retours volontaires.
.
Le MINISTRE DE L’INTÉRIEUR, GÉRARD COLLOMB, a décidé, par un arrêté du 25 juillet, «d’accroître le montant de l’allocation forfaitaire majorée d’aide au retour pour les ressortissants des États tiers à l’UNION EUROPÉENNE soumis à VISA». Cette allocation est portée de 1 000 à 2 500 €. De telles mesures incitatives avaient déjà été prises par le passé, notamment dans les années 2000, lorsque NICOLAS SARKOZY était MINISTRE DE L’INTÉRIEUR. Les candidats doivent prendre contact avec l’antenne de l’OFII (OFFICE FRANÇAIS DE L’INTÉGRATION ET DE L’IMMIGRATION) de CALAIS avant le 31 décembre.
.
.
.
DÉPUTÉS : SUPPRESSION DE LEUR INDEMNITÉ REPRÉSENTATIVE DE FRAIS DE MANDAT (IRFM) … MAIS ILS SERONT  EXONÉRÉS DE LA COTISATION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG)
5 AOUT 2017 LCI /
.
Les députés ont voté la suppression de leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) avec en remplacement un nouveau système de remboursement sur justificatifs. Ce changement amène une suppression de la COTISATION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) pour les parlementaires dans un contexte où elle devrait augmenter d’1,7 point pour l’ensemble des Français en 2018. Un député y voit là une «exonération d’impôt inexplicable».
.
[…] Dans l’ancien système, l’IRFM*, les députés touchaient une indemnité de 5.840 € bruts par mois de laquelle étaient déduits 438€ de CSG et 29,20€ de CRDS*. Soit 467,20€ mensuels d’impôt sur les frais de mandat. Mais la mise en place prochaine du nouveau système de remboursement des frais parlementaires sur présentation de justificatifs (sur la base de factures) met fin à ces prélèvements […].
.
[…] Selon MARC LE FUR, cette nouvelle suppression de la CSG et de la CRDS sur les frais de mandat parlementaires représenterait sur le quinquennat en cours un manque à gagner de plus de 16 millions d’euros pour l’Etat. «C’est inexplicable aux yeux de la population», commente-t-il auprès de LCI en faisant référence à l’augmentation prochaine, en 2018, d’1,7 point de la CSG pour l’ensemble des Français. […]
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/pqvAHaMM21rsg44cGDXxM7e0_gRmcz5JoP2Mlfc9e0Xh8xIgWJj42jjb5VQYBhc1seDH3hjvV2NRbmOEnDlNgV4uo8-gsJFGQMSLA88k3dNHBv4FgysTX8b7ur-vQuYsLFAV_pSzU26lGrct6LW1hGq7bwN66I61Fj9gmhP4-Ohp26Q3J6WysBxmLfvfu58unCy8JcknOWc4_U-sLfUIlFJ2pqHbcHKAPiu_4lA4-rv0OtbF93Kceq8BqWwhFoC8RTe2_KdU6PT-eZhttAy_4GUSe5SpByhoDcotZNxMlDaa0XDu-P1MlhIyl0L9Y4QB5ULFfHM9WNfABmxQXPCSVynqYJ8Hi3_WbCF3eDoRCcIe_4zCTjPYQ_WMHRGBcFmSlE8wUo6hfvP8pwTT3KT-OsFMstyuHnR-YG7IxnELyp_6a7VBPYsLRSXz-O_YKqaMylarpKvS3h_5_TQR9xdLaiNSduXMdP7J5uz2OQjSNb0oUtXKAoVxDSGny7Os4pesW9OAbUDzbDRvRhwE7hwDR5JfbOJRe-mN37P1gocXZjyVr_6qtypO6ItdSYlPnEgLn9LqJxCu4hy-znicOgpDAFFtsUauNU7Aq7BiaPBLzIOiPzUYdrZtsMi1loG9Mma7vpqYVOFIiHF7mDncscJrKh5zV04is5UPN8yONjTRRt9T-J8=w285-h172-no
https://lh3.googleusercontent.com/b0Ga8AQ8cK_TrLTGiKHmxwj9wd1CF3dns4e4QdvdzMYRYl3Kbhj3W_9OvyVFQNkhX_n9zA-m-YK68GNZDaj3Pv6EPUymJtlUQa39IgXNulIYvxMLjVL1vXjOVr4m2Ue54aiWdsDfBbGZ6k5Hia8_SiGQqGsO28mJNeEtw3FLO8rRawTm3foAzT3vMl_0Nhsd8M26UDF3iOommaNpWYfq2_iwv4aebw88zWeJmsbwiNc0J4z85PPwRspQxbPAXpDQK6mI-5-sNB9tx-9nu9dfGL5VDeDRaj4z_7vl-M_4Rlx_IKRakCpM-VioYyDAGk5e4BPnGw66CZXjUvDmZJLzk4qQ803DBg7t_rfogTuS4tSAlZ_i33MN3XtcT51SxJpbWe3dMXY70ditMToWIDFws6MSLIzrAqT4qyFuE3-whT1AkpVX-LgH-OPjfP1TyNdKipy5dsj1jbgtqX1pGj6AJAjDP3JGz_4azf5WN0QXRCHcwW-sLXnBAtGALX0w7nHiTj_bapBdaG5NhfxEguzXh15sAfoEMRll085gf1Rt8Ue4PgjyqHqY48EPqP33AeGYqYRsr2sjLi_mFGJCK6unreN9cTf9Xk4h0qYq2wv40HVVZIrTPPj9sgqUjZJrV_lIskxyXsoa4ho2xFDZwtiVpR1tSsHCepiERw=w84-h57-no RIHANNA RENCONTRE LES MACRON ET REPART AVEC UNE PROMESSE D’AIDE DE 3 MILLIARDS D’EUROS
27 JUILLET 2017 L'OBS /
.
Un mois après l’avoir interpellé sur TWITTER, RIHANNA a été reçue plus d’une heure mercredi à l’ÉLYSÉE par EMMANUEL MACRON, «une rencontre absolument incroyable» selon la star, venue lui demander de financer le PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION, un fonds humanitaire dont elle est l’ambassadrice.
.
Le président français lui a confirmé vouloir porter l’aide française au développement à 0,55% du PIB d’ici 2022, soit environ 3 milliards d’euros de plus que les 9,4 milliards actuels. Mais, pour 2017, le gouvernement veut réduire de près de 140 millions cette aide.
.
«Nous avons parlé d’éducation sur le plan mondial. Nous aurons de grandes annonces en septembre et nous agirons davantage en Afrique en octobre», a-t-elle précisé en évoquant le fonds humanitaire. «C’est l’année de l’éducation». [...]
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/3yLk10PGwqJHkpO1gJNKYiPnhJkuFe1W1Yq-WxHsFTq2cI9ZR4p-cl13FELA9IIXOaAxwoH49cslPN6BA50m-CgX5h2_wsDR9FYoUdqC4wCqXzlnuLwWWgAZOmVTqPomUZNb41M5arsiW62FMlJH3Li9ldQOvJQYH-AKseFhzexfxTN6YPHnD3KT8NrvGktibWa3cPmtN6VsyFtVIfDNxL7yCX9cqaF0i4oGSpb0sLGi3nLJgXasImbt88SeYAXTPYvLFCp9Lbtu67jlCY3y5h2z3oxaJ7SGpu6XmOKfrZaQ0xIxYe8PFxzUQa2WqdbZS7Kl71t10gtuB1IyDio6D8Lovv50_z37spXEupztO93woiVn7QtKdxke1MioLo5XwU_FT37koZZ1A-KaJxtsKXybOB8zVm0goKp98f791UIThIsHRRQ9vZCjZEDwkYDZlXoB4B2mFwK14-2FroJjfUaTPzDaF7temUolNaG8bvRFLZ3TVP4DOhkCd1H1b-nyW9PD4dMHkXOruI4PAkkj5AYfc5viosvdDZRYhVDonCHmcC4RCm-GlpAf2pplkfbET2TO89sAU85JnBv4LXVVPu1oNdQ6apRQNnipMWzyttdqjoqToaEUWz9MbKxRbmlKpBSc87b56oZR5DSwgjhWANAOTsxAshG-QkJhajAug48A-Jc=w280-h183-no
https://lh3.googleusercontent.com/g1HQ7APtEDR-Q5jzHju5Uj3B65-6aAa1V-niOc-djcwuia4zaEcZhHXbMTbcUmWnoSqW6Yk-j7q2iVobQJdJfHHA-Qxt3mokFS0LGKAUVrgXTnFkONibmRq5HoNH7cuMmE9E0hJ6BqmR3lxHPhCcvXd9-eOAD5xwPbHx9jCx58N8JJmGQMuNroK7MLjl88MXteRAFKDlDtFPrZic_bbirsswm2W35-3769hjbOFAZFaBNQGJ2mIBY6t9eXCwhjaKgDkDupm3yuPjvM0RIULb1-Cg6bFQiXWCLzLf8ueI_kRv_lTT6F1X4kt3KqFk2MGuRSbRTzBEaBPEtjFA5M4VRBEWbPqtRNBBvrH9ln_i2K9e7CdYEZ3QZpeN9BLrqzUYsO4J0i0-X8Xd4PtGyAdTKH9-Ll9nhpI1f72_Act6szbZmC1cIAJROj7qamuCJnv59e-aMfBNBvjQEWHtP_3lyX5xbxpctFVrxID2FfuHvqB68Lr_myc0JGl3Tc9WddFIh5K1pEba81MnHgxJH_rwMGuo_5WQHzP918JPLFI4yOz4gUnO86VEv5-EOTuFZSyDxQkJTpXs9957FLgd4ISuo_VvikoLgInvF_tjFj_WymwI5lvtqX44hK9BaY61kYvS88H0bA_kdZbQjPjTkkfbBHQvSyfBU9d-5g=w84-h57-no LA FRANCE ACCORDE UN APPUI DE 2 MILLIARDS D’EUROS À LA CÔTE D’IVOIRE DONT 1,4 MILLIARD POUR LE FINANCEMENT DU MÉTRO D’ABIDJAN
17 JUILLET 2017 NIAMEYETLESDEUXJOURS /
.
La FRANCE a décidé d’accorder un appui financier de 2,125 milliards d’euros (environ 1394 milliards FCFA) à la CÔTE D’IVOIRE, sur la période 2017-2020. L’annonce a été faite par le PREMIER MINISTRE IVOIRIEN AMADOU GON COULIBALY (photo), au terme d’une mission française qui s’est déroulée à ABIDJAN, les 12 et 13 juillet 2017.
.
Cet important engagement financier de la FRANCE envers la CÔTE D’IVOIRE, permettra essentiellement de financer des projets dans «certains secteurs prioritaires inscrits au PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT (PND) 2016-2020» a déclaré le PREMIER MINISTRE IVOIRIEN.
.
Ainsi, 725 millions d’euros (environ 475,5 milliards FCFA) seront affectés au financement de projets dans les secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation. Tandis que 1,4 milliard d’euros (environ 918,34 milliards FCFA) permettra de «boucler le financement de la ligne 1 du métro d’ABIDJAN».
.
Ce qui permet, à présent, d’envisager le démarrage des travaux de cette ligne de métro maintes fois reporté, en raison de points d’achoppements entre le gouvernement ivoirien et les entreprises attributaires du projet.
.
Toutefois, initialement estimé à environ 665 milliards FCFA (un peu plus d’un milliard d’euro), la note s’avère désormais un peu plus salée pour les autorités ivoiriennes puisque le coût de la ligne 1 du métro d’ABIDJAN, longue de 37,9 km, passe à 918,34 milliards FCFA (environ 1,4 milliard d’euros). En comparaison, le coût du métro de DAKAR, long de 51 km, est estimé à 687 millions d’euros (environ 450 milliards FCFA).
.
A noter que la réalisation et l’exploitation de cette ligne de métro d’ABIDJAN, qui doit transporter 300 000 passagers par jour, a été attribué à la Société de transport abidjanais sur rail (STAR). Elle est détenue par le français BOUYGUES (33%), le Coréen HYUNDAI ROTEM (33%), le français KEOLIS, filiale de la SNCF (25%), et le Coréen DONGSAN ENGINEERING (9%).
.
.
 
SELON LE CANARD ENCHAÎNÉ, MACRON AURAIT ACCORDÉ 900 MILLIONS D'EUROS DE BAISSE D'IMPÔTS AUX CADRES DU CAC 40
18 AVRIL 2017 POLITIQUE NET /
.
C'est l'histoire d'un hold-up de 900 millions qui ne dit pas son nom. Et qui a totalement été ignoré pendant la campagne présidentielle. Alors que MACRON s'apprête à se qualifier pour le second tour de l'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE à en croire les derniers sondages, nous republions une information du Canard enchaîné qui date de 2015 et qui, MALGRÉ LES 19 000 PARTAGES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX l'année dernière, reste encore largement ignorée du grand public.
.
A l'époque du vote de la loi Macron en 2015, LE CANARD ENCHAÎNÉ AVAIT DÉCOUVERT qu'un dispositif permettait aux cadres du CAC 40 d'économiser... 900 millions d'euros. C'est l'histoire de l'article 34 de la loi Macron que nous vous racontons ici.
.
ARTICLE 34 SUR L'ALLÈGEMENT DE LA FISCALITÉ DES ACTIONS GRATUITES
.
De quoi s'agit-il ? Certaines entreprises, notamment les start up, distribuent gratuitement à leur salarié des «actions» de la société. Une sorte de promesse sur l'avenir, le jour où l'entreprise réalise d'importants bénéfices et voit sa valeur monter en flèche. Jusqu'à présent, la valeur de ces actions gratuites était incluse dans le calcul de l'impôt sur le revenu. Normal, il s'agit bien d'une rémunération. Sauf que l'article 34 de la loi Macron change les règles de calcul.
.
UNE RÉDUCTION D'IMPÔTS DE PRÈS DE 50%
.
Dans le texte d'accompagnement de la loi, voilà comment le changement de règle est présenté : «Actuellement imposable à l'impôt sur le revenu selon les règles de droit commun applicables aux traitements et salaires, la valeur de ces actions sera désormais imposée selon les principales modalités applicables aux plus-valeurs mobilières». Vous n'avez rien compris ? C'est normal. Selon LE CANARD ENCHAÎNÉ, cela signifie que les actions gratuites bénéficieront d'un abattement de 50% avant imposition, ce qui réduit de moitié l'imposition. Exemple donné par l'hebdomadaire : «Le bénéficiaire d'une action gratuite paie aujourd'hui, selon sa tranche d'imposition (dont peut soupçonner qu'elle est élevée), jusqu'à 42,71 euros d'impôt sur le revenu, hors CSG et RDS. Si l'article 34 est voté, il ne paiera plus que 20,21 euros».
.
UN CADEAU DE 900 MILLIONS D'EUROS... POUR LES PLUS RICHES
.
Officiellement, l'allègement de la fiscalité sur les actions gratuites est censée favoriser le développement des start up qui ont recours à ce dispositif. Mais pour LE CANARD ENCHAÎNÉ, ce sont surtout les cadres des entreprises du CAC 40 qui vont remporter le jackpot. «La distribution d'actions gratuites a complètement supplanté les stock-options, dont la fiscalité a été alourdie ces dernières années», explique l'hebdomadaire. Et les chiffres sont éloquents : «Les conseils d'administration des entreprises du CAC 40 ont voté, en 2014, l'attribution d'actions gratuites pour un montant de 6,4 milliards. Et, dans l'immense majorité des cas, à leurs cadres dirigeants les mieux payés», précise LE CANARD ENCHAÎNÉ.
.
Malgré toutes ces réserves, le gouvernement a décidé de maintenir cet article de loi. Dont le coût est estimé à 200 millions d'euros par MACRON. Un chiffre sous-estimé par plusieurs cabinets privés qui évaluent plutôt à 900 millions d'euros le manque à gagner pour le fisc.
EMMANUEL MACRON FAIT DES CADEAUX
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/QqGmEJG07ZPMvhzoJ5jk8i4oMWCB2cMvQzWzfxeISDt_BpJoxpBqmxxP3WRDHyd6_sOCpO32BjHlGYyhM-XsMervT_SwkrBDqbpTWcMRc-bYemzY9u9q_A6JHyAcUvuudONoMXSq27MZQztlZWq3OFyxKSdE0ABnztCMi3LSXIAxgQX7I28A7Dtgqjyq203504PwPIm6JD_oG-LEETn8wDvFAmobiHXfjpWMXgvb739fWDOEausFTnK2gvD0rvww0n0bsOSozf0ipQGOU6uy9pMkodjPf1EtP-6AfJo16eU-APs2CJBhgWA1bZ9RPlBCkL_dM9wI7j0fEW603DnyJKET9rGTaqvUFPTvyVwq6RyPQBn5ydNhB3LRKAky_uR6kaXL-AJqdpd286ly66IBaQ_ccnsxyZFNq3C7MhgWpfmhCEwTJDQYEXMatAXN61tUUfaOliNWXXeZVq8puVVxIcPWxHhWzujo9h5s6_jStTmH-NUhuHLKBoFqQoh-F3feer1pDh892SwQmqBv19Kspodd5SPdLSrLVZpxkGsgHxKp0lQGkn6_9CkOTVUyMOvr_maNjp4o5wTScy_7grwuLVyuL21fS2yzRYB_Afe-u-VxQajqFC0tpNc731kEuWLvy2E0AgFzf4urTKH5lXF4ZNiou22W7C9cp237vdMf2hWXFDo=s100-no
.
.
.
.
.
 
 
UNE ENTREPRISE QUI EMBAUCHERA UN JEUNE DES QUARTIERS «BÉNÉFICIERA DE 5.000 EUROS PAR AN, SUR TROIS ANS», ASSURE JULIEN DENORMANDIE
4 AVRIL 2018 BFMTV /
 

30 MARS 2018 VIDÉO «UN SALON DU RECRUTEMENTDESTINÉ AUX RÉFUGIÉS À LYON»

.
Le SECRÉTAIRE D’ÉTAT AUPRÈS DU MINISTRE DE LA COHÉSION DES TERRITOIRES JULIEN DENORMANDIE, invité de JEAN-JACQUES BOURDIN sur BFMTV et RMC ce mercredi, a annoncé le lancement des «emplois francs», une aide à l’embauche pour les jeunes issus des quartiers. Ce dispositif prévoit de faire bénéficier de 5.000 euros par ans, sur trois ans, aux entreprises qui embauchent dans les quartiers.
.
.
.
TOP 5 DES PRÊTS ACCORDÉS PAR LA FRANCE AUX PAYS ÉTRANGERS JAMAIS REMBOURSÉS
4.
.
.
EMMANUEL MACRON ARROSE L'AFRIQUE
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6NCwfW6NEx06FCQHKeNsEIn4W9YfSrO5YV5IgKd0QvBdSnIoBTfft2_SQdrVIpYsK8klc7oTdi0hM3W8e-NcnrILvVZ6uAG5SnPYkxsORlG12C_dUwQYro2sQFTS5Et0bWSyMTRwS9VRg4ZkB0fvmv8XuVyzlDYjA3WtyYhAW715YsNV3clxV9GSMOjUoBfqBEKV2kg4P2tWvuUZSydaL7COaYCdkGbC1LS2G6xfkX-JuD5NnIlz_E2kOKAqa66JelLfbcdS5YBQesCJe3_KXdXLHli4dZZEwMmJ6Iv_UOwDV9X2IoQK8WzBQP3f82yzifDZLQ-PbS-ZkvLGnqFkFGnYwqWfZG8UN2Z7GlYE6DFzC2Sf-ZE5KF5jh9EFgouqwxEE_4p4EtQ5-OMJ1PoHHFC340O0h8ioH_OI0AKz8frgFlrDseydf1MxlBjyA-zeP9IUlrPEeml9THN8t4dyqkqtcocwy1_JK6dDFpbiU5RWa1KVLGnpkvblTxOh859a3zkDz6yVqBFT9gyjrhg0XkUJz4JuK13g-pRJvmI-KnpNDMgJY0TFkANvOXf4x48e_tM092mF4BY48exkzyLh9rLgDC6FC4NkrqvuX1AmvZhraP5xx3xLw7w5HLgyWNUEPtShs94T5KMCh_218kUWTMRy2F1IcrGuag=w84-h57-no
LA FRANCE OFFRE 36 MILLIONS DE $ AU BURKINA FASO
30 MARS 2018 AGENCE EC8FIN /
.
Le BURKINA FASO bénéficiera d’un financement de 19,65 milliards FCFA (36 millions $) de la part de la FRANCE, pour la réalisation de projets socio-économiques, à la faveur de quatre accords conclus, ce mercredi, à OUAGADOUGOU.
.
Selon les informations relayées par XINHUA, deux tiers du montant alloué (environ 24 millions $), seront décaissés à titre de subventions. Ils devraient permettre de financer des projets dans les domaines de l’agriculture, de la gestion des ressources naturelles et de la sécurité alimentaire, essentiellement.
.
Quant au tiers restant (environ 12 millions $, sous forme de prêt concessionnel), il servira à la mise en œuvre du PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL (PNDES), adopté par le gouvernement pour lutter contre la pauvreté, dans le pays.
Rappelons qu’en 2017, le pays des hommes intègres avait déjà bénéficié d’un financement de 131 milliards FCFA (246,1 millions $), au titre de financement du PNDES dont le budget était estimé à environ 28 milliards $, en 2016.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/lDL72iojnkIp7Q9SeVWC5ps9E2MU8w-TRvmqrOZOqE-tzU7b0YhtYBOkDkmDwUyur0YJlzKWvQMbAFeSexWRDBrccUSomUBzdTZSIgGVAdd98wElE3ReQ1fbquLT7eRupRgFyoHnVP0PiczuD44gewoBxD0d6bvRsTCYUCbKsxB7t_U_lw1sIwyb_vdxTYRoBAGYjSERnUpqDLQ5UbdAaLkVVNRlQkC3jSCBNc9Q4oH9pi9kiaPp-PRYPegf5dYlyCJLlVSFbPgtx57zOaBAbOTitsw_5kVYR1yuazDpuP7KGN1lXK_xS_4n52k1bKaeyH0vPSmUmFHXkK4ul99Kp9AKvwF6G3J7d5kSFXXRdkkFjlul6KsN3yINOwzKooGrZoVKmddQ_YU8qniLhBNGnfaT0Em1CsgFdyMvsYTPtbqftUouYRrxEZAWqQ8Qc86UwQkDeZF4g8NWSkKVAJ_SQ6GuLPqkplDVvidDvtnNuBDh6yp0jWkd4R8Trky757ETy68DTLITtOom0_X29mBXU1fufLJctyS_7hHUHwsjnJtQoSIO1escmxxLBLEJp1dtoYJy72YR8g0KAoo52HJjFwI3ICICk-JHbmLPOTxicfNxr_3AX71r-cnv3YXw9ZGZL2LkYb_yCetcM6RBfbQCLQ4uul-Jca42xg=w285-h142-no
https://lh3.googleusercontent.com/7xjdjZHfH0tRTsSq2XFRAUuhEe8jiDWv_yw4O0ht2ge7TvbafQoeF9BQ1O1pFNjLro8Ur0YompT7F3XDGH_3tXQ4AllXnRBQHkp8F4TtRD6pIIoSOknF7l5h3nY7NkVh4-CYlXb2m-qDve_UjE4EEh3-Pl-KVJqNURFDI9l6GoMLEkzXuW_r4D2DmW6SnVNxN-9pwmWh_9OQKAsj5ZgURgT-gGa9gz5HEc_o_juaNpxd5eJxydjlX5FeW0YR4AjKN661eq29nIYIojHkjn2F24kNN2jOGRjwVR-8CI14TOHW9KCD8PhLHzq9T2lXZEt1BsA2JX6S5memk4p1g9rc6kuDQSSGgqxtWzIQV2sM6curiJN_IvjZ85ALDuGUgG0V4NTUNyPZjUbDdSvciFKwIR7ObZ8cRosMFplI5D5XHjQ9XGe7GYUCwfn_cByfkRws-Tq04Mujy9ohbRc67-NJeFnBztV94E8yL0TOKOkiHN0ukTv2hUeCbrhIoS234YiPPQzNLKowo8CW0bP_5ZC26c0yg71i40pNDwcrsp6JpooefH5QcWZ_1nKL2A4HG121eOblOqCcOqSpiWrizX2sub5ZHXJlcbV-LnJMnG_23s6lXymf0Axv1yBEBGsTvX3Bkf1gkxPB67DaN8KZAjluKbKs8H4PrFpGCQ=w84-h57-no AU SÉNÉGAL, MACRON PROMET 200 MILLIONS AU PARTENARIAT MONDIAL POUR L'ÉDUCATION
2 FÉVRIER 2018 FRANCE 24 /
.
La FRANCE portera sa contribution au PARTENARIAT MONDIAL POUR L'ÉDUCATION (PME) de 17 à 200 millions d'euros, a annoncé vendredi EMMANUEL MACRON, qui coprésidée la conférence de ce fonds avec son homologue sénégalais MACKY SALL.
.
La FRANCE a décidé de verser 200 millions d'euros au PARTENARIAT MONDIAL POUR L'ÉDUCATION (PME), soit plus de 10 fois les 17 millions apportés en 2014, a annoncé le PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON, lors de la conférence du PME à DAKAR. La FRANCE compte en outre consacrer à l'éducation 100 millions d'euros en aides bilatérales.
.
«Partout où l'on veut promouvoir l'obscurantisme, faire reculer la démocratie, ce sont les jeunes filles qu'on sort de l'école», a-t-il déclaré.
.
«Notre volonté est d'utilisé à plein ce que le PME permet de faire, d'avoir une stratégie en matière de développement de l'offre éducative et de la formation des enseignants», a précisé EMMANUEL MACRON.
.
La conférence réunissait les autres grands donateurs comme le ROYAUME-UNI (430 millions de dollars), l'UNION EUROPÉENNE (400 millions), la NORVÈGE ou le CANADA. La totalité des dons annoncés devrait représenter quelque 2,7 milliards de dollars, mais plusieurs pays se déclareront plus tard, comme l'ALLEMAGNE et les PAYS-BAS, a souligné l'ÉLYSÉE. Le PME devrait ainsi atteindre son objectif d'accroître ses fonds de 50 %, après les 2 milliards de dollars réunis en 2014-2017.
.
MANOS ANTONINIS, RESPONSABLE DU RAPPORT MONDIAL SUR L’ÉDUCATION
.
«Quatre-vingt neuf pays sont soutenus par le partenariat pour l’éducation, mais les pays d’AFRIQUE, en particulier ceux du SAHEL, sont les plus éloignés des objectifs de développement en matière d’éducation», explique MANOS ANTONINIS, responsable du RAPPORT MONDIAL SUR L’ÉDUCATION, interrogé par FRANCE 24.
.
«Mais 3,1 milliards de dollars, ça ne suffit pas. On aurait largement besoin du double, ou du triple», a déclaré à l'AFP la DIRECTRICE DE L'UNICEF, HENRIETTA FORE, qui participe à la conférence, en déplorant que l'éducation soit considérée comme moins vitale que d'autres urgences de l'aide internationale, comme la santé ou la malnutrition.
.
CAMPUS FRANCO-SÉNÉGALAIS ET TER À DAKAR
.
Par ailleurs, au palais présidentiel, le PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS MACKY SALL et EMMANUEL MACRON ont signé une série de contrats, dont la vente de deux AIRBUS à la compagnie AIR SÉNÉGAL pour un montant de 214 millions de dollars (171 millions d'euros) et la création d'un campus universitaire franco-sénégalais.
.
Ils ont ensuite visité le chantier du futur train express régional de DAKAR, AUQUEL participent des entreprises françaises, puis un collège de Dakar rénové grâce au soutien financier de l'AFD.
.
Samedi, MACKY SALL accompagnera le président français et son épouse BRIGITTE à SAINT-LOUIS, ancienne capitale de l'AFRIQUE occidentale française et du SÉNÉGAL, menacée par la montée des eaux.
.
Cette ville de pêcheurs, premier établissement fondé par la FRANCE au sud du SAHARA, attend de PARIS et de la BANQUE MONDIALE, dont le président JIM YONG KIM participera à ce déplacement, une aide contre l'érosion qui menace d'emporter des habitations
.
.
.
 https://lh3.googleusercontent.com/k_MhJFPt52lioETU4btUjqIWc4mJSEPRCGoh5N1SaVdx8Un5Zb-_tLtb9vQSHoMb0DORuN4Lq8GiOguWSF4HnKmjPMSM9BbtYM7Ggnuzk4voJcyjO1xsJn93DEVEaWnzmE15MwrukMPt6KlimXwDRQut6MTuUgqgcFoGxn5tv6662uYB9e05F700h1vuNVGIbMxw6Z0Xm_cNx_bshxQpjWdm1_lVRsgUzjsg0vrwIdxWN01F_MzL8Cvbx2OolpiRYerTJB1pyjs_y_A885eq0OJOHyMzpoQ1TgNsFxU1wCCXtt-SN1XUsXg1gC2POgbsadzL3PreKKMsU3mNlaFFpX4pnWUL-hwaf7YaK_f-tkw5y3t7hXIc4drTb1zpo_q6e7QCVBLXdac5mn5c37uGaZVMl4FlLzCybvBO86i2t930jgQTAHQqMucMcNEqIBWZf_IzpUiDei1Rem7nFCrUc-lAJlpjuG3tNfZ-izjFEQbFbn8rbAZtnnmCc6W16aJyVMTOM6WVOTpOw9MCI8YJjHfuiDXtCJshM6ENMbmHbigW9RSC1cN1lSk34q9V5Q4nraZEx3dBkhUSPoI9oHeP5Bi05uIUC9hLzLrVfVjDuXwV7YDr-nRZC1XMqVLOnnIlUIZZmuzvqrmgHCNUaVno2vPSgUFamwXLdw=w285-h190-no
https://lh3.googleusercontent.com/7xjdjZHfH0tRTsSq2XFRAUuhEe8jiDWv_yw4O0ht2ge7TvbafQoeF9BQ1O1pFNjLro8Ur0YompT7F3XDGH_3tXQ4AllXnRBQHkp8F4TtRD6pIIoSOknF7l5h3nY7NkVh4-CYlXb2m-qDve_UjE4EEh3-Pl-KVJqNURFDI9l6GoMLEkzXuW_r4D2DmW6SnVNxN-9pwmWh_9OQKAsj5ZgURgT-gGa9gz5HEc_o_juaNpxd5eJxydjlX5FeW0YR4AjKN661eq29nIYIojHkjn2F24kNN2jOGRjwVR-8CI14TOHW9KCD8PhLHzq9T2lXZEt1BsA2JX6S5memk4p1g9rc6kuDQSSGgqxtWzIQV2sM6curiJN_IvjZ85ALDuGUgG0V4NTUNyPZjUbDdSvciFKwIR7ObZ8cRosMFplI5D5XHjQ9XGe7GYUCwfn_cByfkRws-Tq04Mujy9ohbRc67-NJeFnBztV94E8yL0TOKOkiHN0ukTv2hUeCbrhIoS234YiPPQzNLKowo8CW0bP_5ZC26c0yg71i40pNDwcrsp6JpooefH5QcWZ_1nKL2A4HG121eOblOqCcOqSpiWrizX2sub5ZHXJlcbV-LnJMnG_23s6lXymf0Axv1yBEBGsTvX3Bkf1gkxPB67DaN8KZAjluKbKs8H4PrFpGCQ=w84-h57-no SÉNÉGAL. MACRON PROMET 15 MILLIONS D’EUROS POUR SAUVER SAINT-LOUIS DE L’ÉROSION CÔTIÈRE
3 FÉVRIER OUEST FRANCE /
.
Le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EMMANUEL MACRON est ce samedi en visite à SAINT-LOUIS, au SÉNÉGAL. Dans cette ville menacée par l’érosion côtière, il a annoncé que la FRANCE verserait 15 millions d’euros pour contribuer au programme de sauvetage de la «VENISE AFRICAINE».
.
La FRANCE va investir 15 millions d’euros pour lutter contre l’érosion côtière à SAINT-LOUIS au SÉNÉGAL, a dit samedi EMMANUEL MACRON lors d’une visite dans la «VENISE AFRICAINE» menacée par la montée des eaux.
.
«Ici À SAINT-LOUIS […], c’est dans l’une des zones les plus densément peuplées d’AFRIQUE que se joue notre responsabilité collective, celle de gagner cette bataille contre les réchauffements et les dérèglements climatiques», a déclaré le président français dans un discours.
.
15 MILLIONS D’EUROS
.
«Nous avons vu l’érosion côtière, la peur, les murs qui tombent, l’activité économique détruite et la ville qui peu à peu recule devant ce que certains parfois veulent encore nier».
.
Relevant que le PRÉSIDENT SÉNÉGALAIS, MACKY SALL, avait commencé «un programme ambitieux sur tout le nord de la Langue (Langue de Barbarie-NDLR)», il a annoncé que «l’État français investira 15 millions d’euros pour poursuivre ce programme».
.
LA BANQUE MONDIALE AUSSI
.
Cet investissement sera engagé par l’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD). Le PRÉSIDENT DE LA BANQUE MONDIALE, JIM YONG KIM, présent pour l’occasion, a également annoncé qu’un fonds de 30 millions de dollars (24 millions d’euros) serait créé pour la relocalisation des populations menacées.
.
EMMANUEL MACRON avait été interpellé lors du sommet sur le climat en décembre à PARIS par MANSOUR FAYE, maire de l’ancienne capitale sénégalaise classée depuis 2000 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO et surnommée «LA VENISE AFRICAINE».
.
«J'ai été très touché de cet accueil chaleureux. Il m'oblige mais traduit beaucoup d'attentes. Nous avons donné un nouveau souffle à notre relation en appliquant ce que j'ai annoncé à OUAGADOUGOU : une nouvelle stratégie française, ne pas arriver avec des visions toutes faites mais en soutien de projets qui nous paraissent prioritaires et portés par le gouvernement», a commenté devant la presse le président français avant de reprendre l'avion pour PARIS.
.
Il concluait samedi une visite de deux jours au SÉNÉGAL consacrée à l’éducation et la lutte contre les dérèglements climatiques, au cours de laquelle il a annoncé un investissement de 200 millions d’euros au PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION.
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/FTCsX_YSZeB0ijPiYqYwl6TGilX4Ok3NMsjYHrSETtenf6aqXVKrYqlyosR5cPEde3hC4wpgnoaK7eDcvk8vpq38l_W5Z3k5VYRD1-ZWiiHGm2x0wPd3gVyEvqgThxZEZW8tAvVAIvYKVjRpEhoz4M_2PzWYDweJrWIKMJYdL_6gkvERfpm7Q78dT9aPsXDtoDR3Vj2i1R-Ri_jSJ2wxtytXBqwAUVVLDucukjSgz_gfRUiHFbU2XP1djK86HSTOhgLXV14MmHoVUGJNGD4YAnZ0l9U4hVfko4OxT4g-u6lCyavJYx_jLIvQbbpX_qc9ehkmQVFQyFpqON46gGtGBrHSIsfADY-18jteaiJJ9SKxf5OlfWWqwScYoZ9jn6A19wIbn8TZZftxOqc7I4q6d6tX7MgkgFm8HmvEEUmyDW7k2XzsP0CnGYeS_-7w7bMABwu915rGsGmjUh4VKapBPSTVPXFeqtS_E5vsomqdjFcThe8oaUbFNwebAS_9j9KcBzG2sH4RKngrOyBkkiJnHDf_PWA8qN-SsPvK-NdIbc3p2gBRkTz-XXfs0uJyY3jGdVfVldoQxN_vNzoPRC46zuYgdFQiXED8CJ1xd7g7NgdTlpcGqC3yMVlSpp3Z8fLyp2jfE0EBEeTH1Lcwp-BVg9IDBSF4IJKg5KDI=w285-h179-no
https://lh3.googleusercontent.com/GiP0uOxTIbdFwF4jInWbWxkd4OKJ0z5YPqpiijQypCOHrU953WPIMR9sd-1FZEqfuH3DOw8J7oNJWagVS9Km8gaDR0NDNlhHhSw-NBv9x-_jJMR0gbOeIqUcs3wYe2AnMefh8eH2QsZcMLkcYkKcByPbikRCTONlPqxW2XPpovhZqUKrpnlOE1LYN7fiQ6k2dv2WC3n-pNflI3lE5NsnHGmyPEP3Q48SZFrsCSworFExr0l9y5tSokGVQh7J-1yTv65I1fcl1ka41CqjHuRrpCrNtscahobwgmkiFOQti7N28sXPusRybqRwcDpblICOrWE0rCG0hio4x0ZJzznjcteQMPhb44CmjVadhTkQpcjr2y9M-jsA_dDZl-vL9gCi_NVgp4jYxi9qRI65awCkiq_SxmZi5vpiGXx--pGg8qHPVUGbqy-b4grULKvCHONWpE3_FE9H9fjaPprtLME9s3wOWuHAU9RVXViJbWMLX7E-2XjBBOo5ZxtaqXJL-0ENDYWVsGW92FRNn5Xi69rVssHuyz6C71ZjW6-qXMmQkSvVKrNKk26x43Q0NChE9uz7eA3Spl4GQP4KRbZ5mzujCC84nVCu3fpqPLBXKnFC8h1gDjOW2rJo9OQHSjhTmeLbwy0vZpdWOr11OiBMh2w74MOF26ndH4yo_w=w84-h57-no ÉDOUARD PHILIPPE OFFRE 192 MILLIONS D’EUROS À LA TUNISIE
7 OCTOBRE 2017 SOUHAIL FTOUH DREUZ /
.
Les revenus de taxes des travailleurs français sont aujourd’hui utilisés à toutes les sauces et gérés par les dirigeants comme s’ils étaient les leurs, sans considération ni respect pour celles et ceux qui les génèrent.
.
Ce jeudi 5 octobre 2017, le Premier ministre français, ÉDOUARD PHILIPPE, était en visite en TUNISIE dans le cadre des travaux des «RENCONTRES AFRICA 2017». Il y a généreusement promis de verser au gouvernement tunisien un total de 192 millions d’euros.
.
Lors de sa rencontre avec le PRÉSIDENT TUNISIEN BÉJI CAÏD ESSEBSSI ( photo), le PREMIER MINISTRE ÉDOUARD PHILIPPE a annoncé que «la FRANCE va augmenter ses aides à Tunis au cours des prochaines années et participer, activement, à la mise en avant des projets porteurs»
.
«L’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD) promet 100 millions d’euros pour la TUNISIE jusqu’en 2020», a-t-il précisé.
.
La TUNISIE, qui constitue sa première visite en dehors de l’UNION EUROPÉENNE, va aussi bénéficier d’une aide supplémentaire de 92,3 millions d’euros. Plusieurs conventions ont été signées pour que la dette tunisienne soit transformée en projets de développement régionaux.
.
Cependant, d’où viennent les 192 millions d’euros accordés à l’État tunisien ? Ne viennent-ils pas de la poche des contribuables ? En FRANCE, les contribuables ne peuvent rien dire ?
.
Les contribuables payeront donc des impôts qui vont aller dans un pays étranger alors que la plupart des Français (travailleurs, sans-emploi, retraités…) ont des revenus qui ne suffisent même plus à couvrir les dépenses de base.
.
Les contribuables français, citron déjà pressé au maximum, vont subventionner un gouvernement étranger au sein duquel, selon un récent rapport financée par l’UNION EUROPÉENNE, la corruption sévit toujours. Selon un rapport de GAN INTEGRITY, la corruption est monnaie courante dans les rouages de l’État tunisien.
.
Le rapport recoupe des informations relatives à la corruption au niveau de plusieurs services publics tunisiens tels que les services de douanes, finances, institutions législatives, institutions judiciaires ou encore la Police.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/KxRaXaorK7nQq4qshO5JxSkufFdHhZq4W4AzaIKJYFNMT4ZXyn8M-vmKruh55iMCDid5gk-bUvmbsiX3rfieuV1ftwSyYVUg-BFtCWrq4wJ33umH-IDYM7uEDyEDTMAhX_PK_v22nlipjYFPB4AfHMN0X0HSWyBOLrfk6_fMAgALy7ama9QAXKuLe8Hdxri_WdgKmUUe-NYBkMzhh4HJ-yJKxy4MHhxMNR3_8VQPaPocPFqkiNH2znv4AjaD1S6gxbKqzxwHri6xzi3asRPWzpCbwlhwd9oqCEpfF6aUckJffF-lKA5vBQLlbKwogK-VzTDgqXJB3VL9v6xbKvMY6wQBiDu4oOZuBzQfpyCNo1LiJyOOJtJvWsctGX9CZjbPimWvgLMfN4y-38FFeE4SaovLuWe93vXSCuhaClFj-UxDVUYBep7q7Zvx4e_qy2n7cc-YfXoGYnz94m49UOZSzFs4HS9QLwLK9Q1PUK4K0ldqeShyFLK6Ynq3VOij6LICbzp8RWyLupVvB0ETQV0gFudsub0693mDTphchpvoinWvQOo9G9I3Vykp1DINeg_UcBnhWCERY1hxIyLVrD4mmdKwTNyt1tlEVa7FUmcOOx8smcELLdto6V1Qe471m5WyB6mumWB66UfgHMFBbmF7DEh7L1qtkQOCgUtj=w285-h148-no
https://lh3.googleusercontent.com/gGWEQJeR68EH6KoyaPS41Ef3UY70yFPaGQmyRl9hlpkgqNVYcCXty8uoRnHY5FB9CnQPnMyxb7coRb2q7Eq4OsCf1cJuVlFaBsorslOCIyYMJ1OwrnKvVHAfvL_ZFE0K7DUfQy8v7ZbyFepUKdqOwqn1Lh3iwvXjQhyT9pmsiBQA01s8xMBnaagoY9626jWmyEhGhOfCa8AeH-Udx8LaKMSknJGPvEle_31dzwux17vxbqFEgq5C4qu7o1qhs9kDiDyvbC6ORybcBV1FV3aaGZiOMq6Eu0hjoupVpaZ0TH1PF2Y0NzC_tE3eEYn3Kb9Z17sDQkiUPzilrXNtidlOFcpb23_Uma_43vr697UmhCp1tPTmTHCJro-oh6D9W_grGEz8dR67U9VqwbCFcMJwtRcA907CBEOWLnkKZECztdbD3XvDglxuwSuxYpRmeV_eCCxIXmhNcMOYs2Eaw8PrBGwUp4tf0MYqicajzpwdWpV1N_wYxr99ynEBGzIPklUcK90w0dAMdDb1o2OONM_T4krMlzo2QcXTL1Fpneb_Qnec7CO2WPgt0zA_Mmj0Uzh6h0iRiGIHyx3CMW-l4OfN_Sw8daTg98c-EOnC6i3_3uV90SBJyX60oBS0Gi1cRUulU24fOGVWSZVqZHFvMm7RUG8jMnE4pNeA-A=w84-h57-no À PARIS, IDRISS DÉBY OBTIENT PLUS DE 15 MILLIARDS D'EUROS DE PROMESSES D'INVESTISSEMENTS
9 SEPTEMBRE 2017 FRANCE 24 /
.
À PARIS, le PRÉSIDENT TCHADIEN IDRISS DÉBY ITNO, a reçu 15,2 milliards d'euros de promesses d'investissements pour relancer son économie plombée par la baisse du prix du pétrole. Ses adversaires craignent de voir ces fonds détournés.
.
Le PRÉSIDENT TCHADIEN IDRISS DÉBY ITNO peut être satisfait de sa visite à PARIS. Le TCHAD, allié stratégique de la FRANCE en AFRIQUE, a bouclé vendredi 8 septembre dans la capitale française une opération séduction auprès des investisseurs, dans le cadre d'une conférence de bailleurs de fonds. Ces derniers, selon N'DJAMENA, ont promis des milliards d'euros pour relancer l'économie du pays plombée par la fin du mirage pétrolier, suscitant des critiques des adversaires du régime.
.
À la sortie d'une table ronde de deux jours, pour le financement de son plan national de développement, le TCHAD a obtenu 15,2 milliards d'euros de promesses d'investissements, selon le communiqué final des autorités. «Les annonces sont bonnes et généreuses. Nous avons dépassé nos attentes mêmes. Mais les difficultés apparaîtront dans la mise en œuvre», a déclaré IDRISS DÉBY vendredi lors d'une cérémonie. «Je garantis les investisseurs que le gouvernement fera tout pour que tout se passe dans la transparence, avec l'appui des partenaires».[...]
.
«GONFLER LES COMPTES BANCAIRES D'IDRISS DÉBY»
.
Fidèle à sa démarche, le FMI a conditionné son prêt à des «réformes structurelles», alors que le pays a été paralysé fin 2016 par des mouvements sociaux contre les «16 mesures d'austérité» lancée par le PRÉSIDENT DÉBY après sa réélection quelques mois plus tôt.
.
Cette conférence de bailleurs de fonds à PARIS a suscité des critiques des adversaires du gouvernement de DÉBY et des analystes du TCHAD. «Ce n'est pas la première fois que le TCHAD appelle à l'aide, c'est la troisième fois», rappelle ABDELKERIM KOUNDOUGOUMI, organisateur d'une contre-rencontre à Paris. «Qu'est-ce qu'ils ont fait de l'aide qu'ils ont reçue la dernière fois ?» MAHAMAT NOUR IBEDOU, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CONVENTION TCHADIENNE DE DÉFENSE DES DROITS DE L'HOMME (CTDDH), s'était également inquiété : «deux tiers des fonds destinés au financement de ce plan de développement iront gonfler les comptes bancaires d'IDRISS DÉBY et de ses parents dans les paradis fiscaux, le tiers restant servira à l'achat des armes et du matériel de torture destiné à la police politique».
.
«Le TCHAD n'a pas respecté les accords antérieurs en dépensant une grande partie de ses revenus pétroliers pour l'armée, alors que les services sociaux et la bonne gouvernance ont souffert», a déploré RICHARD MONCRIEFF, chargé de l'AFRIQUE centrale à l'INTERNATIONAL CRISIS GROUP (ICG).
.
Les participants au contre-sommet à PARIS ont appelé les bailleurs de fonds à «privilégier le financement direct des acteurs locaux de développement»[...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Wm4D_gcTsBHTMXgR61cQPxTK61v-e7z_izDap0I8l2M6wE5p-qk5EjN3GoFyvBYkyKtUyF9AGBiuKXEhCjO2dJT8Mw2etvxnmuy84q-fewUOUkRFPaiCFeQ2Q_HVzmn4i6UBzxg0TKx9PZ4dLKU6F7PTf_CfRWh6uLuR53DlSufNohKg8KVjlwIxYHHt4R0vASS18NeAlqoW9db66KpRuxYDDSFwmDdVCXY4O3fgSK6St6uW2B-bXdu3rD65H2NWo61QAwQUWWJeRtiv46Z_mK7JQMj2Xt8eO_Wa7ykqDzpA5niTSY36V8eoMpTYFkN-XzpVjbREpVnKvqwxi7pHf8cj3-Mp6EtMzqg5XHbTEkglGCQX4hPlCsbkttQYLOE3dXl7oG5nyzd2SN9BGT0CVaRD709qRlRq_u97KuP-L-HBg6KUZi6BVpiXVazS-jjGG62vCuAu-i73OQTEzBnQLDXGQijv1rJ3MwbLfo9fg5CSOcdRJkO2QVU88mDAbsvDcd7yoTgBK5tuEz1b-yxLBHBUMJoUsQOkoSuA8O06-8cPllCwlvNyL56dSLjuJ8j7BTB6q-YClXrtI-OCEgUwTBzP_kdf6ohp7WQ9_POF_FV_aSmhHxxIhD43NIjrxO2K-HhepoPQXF1GkKaySHjYoJK_wWGAnJpwsInnml31U-Kb454=s285-no
LES FRAIS DE MAQUILLAGE DE MACRON CONFIRMÉS PAR L’ÉLYSÉE
25 AOUT 2017 LE POINT /
.
Les frais de maquillage du PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON, qui se sont élevés à 26.000 euros en trois mois, selon l'hebdomadaire LE POINT, ont été confirmés vendredi à la presse par l'entourage du chef de l’État.
.
Dans son édition du 24 août, LE POINT affirme que la maquilleuse du chef de l’État a envoyé deux factures pour trois mois de présidence, l'une de 10.000 euros, l'autre de 16.000 euros.
.
Le magazine précise que NATACHA M, 40 ans, maquillait déjà l'ancien MINISTRE DE L’ÉCONOMIE alors qu'il n'était que candidat.
.
L’ÉLYSÉE avait indiqué jeudi à BFMTV que ce poste de dépenses avait «vocation à être réduit significativement».
.
L'ancien président FRANÇOIS HOLLANDE, pour sa part, dépensait chaque mois 6.000 euros net pour sa maquilleuse et 10.000 pour son coiffeur, rappelle LE POINT.
.
.
.
VOICI LA LISTE DES 17 AMBASSADEURS... RÉMUNÉRÉS SANS AMBASSADES
29 AOUT 2017 CAPITAL
.
APRÈS DES ANNÉES DE FLOU, LE GOUVERNEMENT NOUS A TRANSMIS LA LISTE DES AMBASSADEURS THÉMATIQUES, PARMI LESQUELS ON RETROUVE SÉGOLÈNE ROYAL.
.
Le gouvernement veut lever le voile sur les ambassadeurs thématiques… Ces personnalités, rattachées au MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, bénéficient d’un titre prestigieux mais n’ont aucune ambassade proprement dite. Elles sont chargées de représenter la FRANCE, de coordonner des actions, ou encore de négocier des accords sur des sujets transversaux comme l’environnement, la lutte contre le terrorisme, les droits de l’Homme ou les questions frontalières. Mais jusqu’à présent, il semblait impossible d’obtenir la liste de ces ambassadeurs thématiques ou le montant des moyens qui leur étaient alloués, comme expliqué dans un
PRÉCÉDENT ARTICLE. Leurs nominations même n’étaient pas toujours réalisée dans les règles de l’art, à savoir par décrets pris en conseil des ministres.
.
L’arrivée d’EMMANUEL MACRON au pouvoir, chantre de la transparence de l’action politique, semble avoir fait bouger les choses. Le QUAI D’ORSAY nous a effectivement communiqué la liste des 17 ambassadeurs thématiques actuellement en fonction (
VOIR CI-DESSOUS), parmi lesquels SÉGOLÈNE ROYAL, nommée ambassadrice pour les pôles ARCTIQUE et ANTARCTIQUE. Leur nombre est plus resserré que par le passé ; le SÉNATEUR RICHARD YUNG avait dénombré 28 postes ouverts dans un amendement à la loi de finances de 2013. C’est qu’une rationalisation sur ce terrain a été entamée en 2016, lors du précédent quinquennat : moins d’ambassadeurs thématiques - notamment grâce à des regroupements - et une nomination systématique en conseil des ministres.
.
PAS DE RÉMUNÉRATION SPÉCIFIQUE POUR LE TITRE D’AMBASSADEUR
.
En revanche, lorsqu’il s’agit d’en savoir plus sur les moyens alloués à ces hautes personnalités, le gouvernement se fait moins précis…. Et refuse de rendre public leur salaire exacte, une information jugée trop personnelle. Le QUAI D’ORSAY assure toutefois que le titre d’ambassadeur n’ouvre pas droit à une meilleure rémunération pour ceux qui étaient déjà fonctionnaires (a priori 13 sur 17). Ils y perdraient même au change en renonçant à la prime qu’ils pourraient toucher en tant que chef de service. Concernant les ambassadeurs venus de l’extérieur, il ne serait pas rémunérés pour leur fonction, y compris SÉGOLÈNE ROYAL. Son prédécesseur, MICHEL ROCARD, touchait pourtant 47.286 euros par an, d’après les informations du SÉNATEUR RICHARD YUNG. Le ministère dément cette information mais reconnaît que certaines personnalités de grande expérience ont pu, par le passé, se voir accorder une rémunération.
.
Reste les frais de mission et de représentation. Là encore, le QUAI D’ORSAY assure faire preuve de tempérance. Ils seraient accordés sur présentation d’un budget et n’excéderaient pas ceux des chefs de service. Au titre des frais, les ambassadeurs thématiques bénéficieraient ainsi de 17.500 euros en moyenne sur l’année, selon le ministère. Cette enveloppe comprendrait le coût des billets d’avion en classe éco, le remboursement des frais d’hébergement et de transport sur justificatifs et une indemnité forfaitaire pour les repas pris dans le cadre de la mission.
.
Le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES insiste surtout sur un point : les ambassadeurs thématiques remplissent des missions importantes et s’ils n’étaient pas envoyés en déplacement, d’autres iraient à leur place et les mêmes frais seraient engagés. En communiquant ces informations, le gouvernement espère en tout cas enterrer une fois pour toute la polémique récurrente sur ces hautes personnalités de l’État...
.
LISTE DES AMBASSADEURS THÉMATIQUES EN POSTE

.
* Ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l’innovation
Mme CATHERINE BRECHIGNAC – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadeur délégué à l'environnement
M. XAVIER STICKER – Diplomate
.
* Ambassadrice chargée de l'adoption internationale
Mme ODILE ROUSSEL – Diplomate
.
* Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée
M. NICOLAS GALEY – Diplomate
.
* Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan indien
M. LUC HALLADE – Diplomate
.
* Directeur du Centre de crise et de soutien, Ambassadeur à la gestion des crises à l'étranger
M. PATRICE PAOLI – Diplomate
.
* Ambassadeur chargé des relations sociales internationales
M. CLAUDE JEANNEROT– Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadrice chargée de la lutte contre le virus de l'immunodéficience humaine-syndrome de l'immunodéficience acquise (VIH-sida) et les maladies transmissibles
Mme MICHÈLE BOCCOZ – Diplomate
.
* Ambassadeur chargé de la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme
M. PATRICK MAISONNAVE – Diplomate
.
* Ambassadeur pour le partenariat oriental de l’Union européenne et de la Mer Noire, co-président du Groupe de Minsk
M. STÉPHANE VISCONTI – Diplomate
.
* Ambassadeur pour les droits de l’Homme, chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire
M. FRANÇOIS CROQUETTE – Diplomate
.
Ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières
M. MAXIME LEFEBVRE – Diplomate
.
* Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques.
Mme BRIGITTE COLLET – Diplomate
.
* Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane
M. JEAN-BERNARD NILAM – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères mais rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadrice pour les pôles
Mme SÉGOLÈNE ROYAL - Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Président de l’Institut français, Ambassadeur chargé de mission pour l’action culturelle extérieure de la France
Nomination à venir
.
* Directeur général de Business France, Ambassadeur aux investissements internationaux
Nomination à venir
.
*Depuis la transmission de cette liste par le QUAI D’ORSAY, PIERRE BUHLER, diplomate, a été nommé président de l’INSTITUT FRANÇAIS. Un décret devrait aussi être pris dans les jours qui viennent pour installer le diplomate CHRISTOPHE LECOURTIER au poste de directeur général de BUSINESS FRANCE.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/N3BhsVE0lrbE7Kpoh0XAbsR9j9_OOZqNSVZd1Ux6rI1JMpHVgWFn6gEPCxy-kzS3U-FmrsF8ZDFsp2w0S96Sa1jpzxO6tmxBG46xKBlvrEc1zs1Gey59XMXGO-g-15V8EZuuE660NYPAZCxLps7ej73_RtI4WqMQt9EbcznmiFoKctIIEz6X8hMJqHqjtNwyMhBXFaxD-JHDGgFmoWMQmEIt_Cu1wc9LtJLQgTW8fs_UY_IQWu1G3RHwZv6E5mBZx_tT_ykjEakG5tkNZyDUB9wpKoDWHHI9V-Ne-j9kpOAJfFlN1u1EeAo8cL3pUSHRilwPqNYklTb9FP6N72Louz3kv5X-_I5C7NS_BiWu4Vlpnie3dE25LTiZ02IdW6v8gCL-ltz6ywzSyk0esgqe880dYtOc5tbqvtVWovXsQ1Q8vC1kg5QgjosZvvt0I5Jhj7dIcFmeVSsWaawSyE5gnSRE3ll5wV7V_guHo7184lLo28e8yBAD3RWZqiJ-ZS9TwFntPiqXFIr2Ujt2gUq-ytf97WaYV1UwzUCOsP_TA5-gpYrQBNDeBBUdg4ookcKF7nPRNU5SX3m40jZeSUIBkfev9kSnhVEKR6_Zfxvhl1Wkg5kGOLrBChdvlC9HlTygET-MJK_pZJxI5irQ_bzHUefFo9UMd_alPPPc5RcaKyuPtTc=w580-h386-no
.
MIGRANTS : L’AIDE AU RETOUR VOLONTAIRE PASSE DE 1000 À 2500 €
7 AOUT 2017 LA VOIX DU NORD /
.
Parallèlement à la mise en place du dispositif d’aide aux migrants de CALAIS (douches, points d’eau) annoncée la semaine dernière et à l’installation de deux centres d’accueil dans les HAUTS-DE-FRANCE, le MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR a indiqué que de nouvelles mesures, plus incitatives, allaient voir le jour, pour favoriser les retours volontaires.
.
Le MINISTRE DE L’INTÉRIEUR, GÉRARD COLLOMB, a décidé, par un arrêté du 25 juillet, «d’accroître le montant de l’allocation forfaitaire majorée d’aide au retour pour les ressortissants des États tiers à l’UNION EUROPÉENNE soumis à VISA». Cette allocation est portée de 1 000 à 2 500 €. De telles mesures incitatives avaient déjà été prises par le passé, notamment dans les années 2000, lorsque NICOLAS SARKOZY était MINISTRE DE L’INTÉRIEUR. Les candidats doivent prendre contact avec l’antenne de l’OFII (OFFICE FRANÇAIS DE L’INTÉGRATION ET DE L’IMMIGRATION) de CALAIS avant le 31 décembre.
.
.
.
DÉPUTÉS : SUPPRESSION DE LEUR INDEMNITÉ REPRÉSENTATIVE DE FRAIS DE MANDAT (IRFM) … MAIS ILS SERONT  EXONÉRÉS DE LA COTISATION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG)
5 AOUT 2017 LCI /
.
Les députés ont voté la suppression de leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) avec en remplacement un nouveau système de remboursement sur justificatifs. Ce changement amène une suppression de la COTISATION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) pour les parlementaires dans un contexte où elle devrait augmenter d’1,7 point pour l’ensemble des Français en 2018. Un député y voit là une «exonération d’impôt inexplicable».
.
[…] Dans l’ancien système, l’IRFM*, les députés touchaient une indemnité de 5.840 € bruts par mois de laquelle étaient déduits 438€ de CSG et 29,20€ de CRDS*. Soit 467,20€ mensuels d’impôt sur les frais de mandat. Mais la mise en place prochaine du nouveau système de remboursement des frais parlementaires sur présentation de justificatifs (sur la base de factures) met fin à ces prélèvements […].
.
[…] Selon MARC LE FUR, cette nouvelle suppression de la CSG et de la CRDS sur les frais de mandat parlementaires représenterait sur le quinquennat en cours un manque à gagner de plus de 16 millions d’euros pour l’Etat. «C’est inexplicable aux yeux de la population», commente-t-il auprès de LCI en faisant référence à l’augmentation prochaine, en 2018, d’1,7 point de la CSG pour l’ensemble des Français. […]
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/pqvAHaMM21rsg44cGDXxM7e0_gRmcz5JoP2Mlfc9e0Xh8xIgWJj42jjb5VQYBhc1seDH3hjvV2NRbmOEnDlNgV4uo8-gsJFGQMSLA88k3dNHBv4FgysTX8b7ur-vQuYsLFAV_pSzU26lGrct6LW1hGq7bwN66I61Fj9gmhP4-Ohp26Q3J6WysBxmLfvfu58unCy8JcknOWc4_U-sLfUIlFJ2pqHbcHKAPiu_4lA4-rv0OtbF93Kceq8BqWwhFoC8RTe2_KdU6PT-eZhttAy_4GUSe5SpByhoDcotZNxMlDaa0XDu-P1MlhIyl0L9Y4QB5ULFfHM9WNfABmxQXPCSVynqYJ8Hi3_WbCF3eDoRCcIe_4zCTjPYQ_WMHRGBcFmSlE8wUo6hfvP8pwTT3KT-OsFMstyuHnR-YG7IxnELyp_6a7VBPYsLRSXz-O_YKqaMylarpKvS3h_5_TQR9xdLaiNSduXMdP7J5uz2OQjSNb0oUtXKAoVxDSGny7Os4pesW9OAbUDzbDRvRhwE7hwDR5JfbOJRe-mN37P1gocXZjyVr_6qtypO6ItdSYlPnEgLn9LqJxCu4hy-znicOgpDAFFtsUauNU7Aq7BiaPBLzIOiPzUYdrZtsMi1loG9Mma7vpqYVOFIiHF7mDncscJrKh5zV04is5UPN8yONjTRRt9T-J8=w285-h172-no
https://lh3.googleusercontent.com/b0Ga8AQ8cK_TrLTGiKHmxwj9wd1CF3dns4e4QdvdzMYRYl3Kbhj3W_9OvyVFQNkhX_n9zA-m-YK68GNZDaj3Pv6EPUymJtlUQa39IgXNulIYvxMLjVL1vXjOVr4m2Ue54aiWdsDfBbGZ6k5Hia8_SiGQqGsO28mJNeEtw3FLO8rRawTm3foAzT3vMl_0Nhsd8M26UDF3iOommaNpWYfq2_iwv4aebw88zWeJmsbwiNc0J4z85PPwRspQxbPAXpDQK6mI-5-sNB9tx-9nu9dfGL5VDeDRaj4z_7vl-M_4Rlx_IKRakCpM-VioYyDAGk5e4BPnGw66CZXjUvDmZJLzk4qQ803DBg7t_rfogTuS4tSAlZ_i33MN3XtcT51SxJpbWe3dMXY70ditMToWIDFws6MSLIzrAqT4qyFuE3-whT1AkpVX-LgH-OPjfP1TyNdKipy5dsj1jbgtqX1pGj6AJAjDP3JGz_4azf5WN0QXRCHcwW-sLXnBAtGALX0w7nHiTj_bapBdaG5NhfxEguzXh15sAfoEMRll085gf1Rt8Ue4PgjyqHqY48EPqP33AeGYqYRsr2sjLi_mFGJCK6unreN9cTf9Xk4h0qYq2wv40HVVZIrTPPj9sgqUjZJrV_lIskxyXsoa4ho2xFDZwtiVpR1tSsHCepiERw=w84-h57-no RIHANNA RENCONTRE LES MACRON ET REPART AVEC UNE PROMESSE D’AIDE DE 3 MILLIARDS D’EUROS
27 JUILLET 2017 L'OBS /
.
Un mois après l’avoir interpellé sur TWITTER, RIHANNA a été reçue plus d’une heure mercredi à l’ÉLYSÉE par EMMANUEL MACRON, «une rencontre absolument incroyable» selon la star, venue lui demander de financer le PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION, un fonds humanitaire dont elle est l’ambassadrice.
.
Le président français lui a confirmé vouloir porter l’aide française au développement à 0,55% du PIB d’ici 2022, soit environ 3 milliards d’euros de plus que les 9,4 milliards actuels. Mais, pour 2017, le gouvernement veut réduire de près de 140 millions cette aide.
.
«Nous avons parlé d’éducation sur le plan mondial. Nous aurons de grandes annonces en septembre et nous agirons davantage en Afrique en octobre», a-t-elle précisé en évoquant le fonds humanitaire. «C’est l’année de l’éducation». [...]
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/3yLk10PGwqJHkpO1gJNKYiPnhJkuFe1W1Yq-WxHsFTq2cI9ZR4p-cl13FELA9IIXOaAxwoH49cslPN6BA50m-CgX5h2_wsDR9FYoUdqC4wCqXzlnuLwWWgAZOmVTqPomUZNb41M5arsiW62FMlJH3Li9ldQOvJQYH-AKseFhzexfxTN6YPHnD3KT8NrvGktibWa3cPmtN6VsyFtVIfDNxL7yCX9cqaF0i4oGSpb0sLGi3nLJgXasImbt88SeYAXTPYvLFCp9Lbtu67jlCY3y5h2z3oxaJ7SGpu6XmOKfrZaQ0xIxYe8PFxzUQa2WqdbZS7Kl71t10gtuB1IyDio6D8Lovv50_z37spXEupztO93woiVn7QtKdxke1MioLo5XwU_FT37koZZ1A-KaJxtsKXybOB8zVm0goKp98f791UIThIsHRRQ9vZCjZEDwkYDZlXoB4B2mFwK14-2FroJjfUaTPzDaF7temUolNaG8bvRFLZ3TVP4DOhkCd1H1b-nyW9PD4dMHkXOruI4PAkkj5AYfc5viosvdDZRYhVDonCHmcC4RCm-GlpAf2pplkfbET2TO89sAU85JnBv4LXVVPu1oNdQ6apRQNnipMWzyttdqjoqToaEUWz9MbKxRbmlKpBSc87b56oZR5DSwgjhWANAOTsxAshG-QkJhajAug48A-Jc=w280-h183-no
https://lh3.googleusercontent.com/g1HQ7APtEDR-Q5jzHju5Uj3B65-6aAa1V-niOc-djcwuia4zaEcZhHXbMTbcUmWnoSqW6Yk-j7q2iVobQJdJfHHA-Qxt3mokFS0LGKAUVrgXTnFkONibmRq5HoNH7cuMmE9E0hJ6BqmR3lxHPhCcvXd9-eOAD5xwPbHx9jCx58N8JJmGQMuNroK7MLjl88MXteRAFKDlDtFPrZic_bbirsswm2W35-3769hjbOFAZFaBNQGJ2mIBY6t9eXCwhjaKgDkDupm3yuPjvM0RIULb1-Cg6bFQiXWCLzLf8ueI_kRv_lTT6F1X4kt3KqFk2MGuRSbRTzBEaBPEtjFA5M4VRBEWbPqtRNBBvrH9ln_i2K9e7CdYEZ3QZpeN9BLrqzUYsO4J0i0-X8Xd4PtGyAdTKH9-Ll9nhpI1f72_Act6szbZmC1cIAJROj7qamuCJnv59e-aMfBNBvjQEWHtP_3lyX5xbxpctFVrxID2FfuHvqB68Lr_myc0JGl3Tc9WddFIh5K1pEba81MnHgxJH_rwMGuo_5WQHzP918JPLFI4yOz4gUnO86VEv5-EOTuFZSyDxQkJTpXs9957FLgd4ISuo_VvikoLgInvF_tjFj_WymwI5lvtqX44hK9BaY61kYvS88H0bA_kdZbQjPjTkkfbBHQvSyfBU9d-5g=w84-h57-no LA FRANCE ACCORDE UN APPUI DE 2 MILLIARDS D’EUROS À LA CÔTE D’IVOIRE DONT 1,4 MILLIARD POUR LE FINANCEMENT DU MÉTRO D’ABIDJAN
17 JUILLET 2017 NIAMEYETLESDEUXJOURS /
.
La FRANCE a décidé d’accorder un appui financier de 2,125 milliards d’euros (environ 1394 milliards FCFA) à la CÔTE D’IVOIRE, sur la période 2017-2020. L’annonce a été faite par le PREMIER MINISTRE IVOIRIEN AMADOU GON COULIBALY (photo), au terme d’une mission française qui s’est déroulée à ABIDJAN, les 12 et 13 juillet 2017.
.
Cet important engagement financier de la FRANCE envers la CÔTE D’IVOIRE, permettra essentiellement de financer des projets dans «certains secteurs prioritaires inscrits au PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT (PND) 2016-2020» a déclaré le PREMIER MINISTRE IVOIRIEN.
.
Ainsi, 725 millions d’euros (environ 475,5 milliards FCFA) seront affectés au financement de projets dans les secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation. Tandis que 1,4 milliard d’euros (environ 918,34 milliards FCFA) permettra de «boucler le financement de la ligne 1 du métro d’ABIDJAN».
.
Ce qui permet, à présent, d’envisager le démarrage des travaux de cette ligne de métro maintes fois reporté, en raison de points d’achoppements entre le gouvernement ivoirien et les entreprises attributaires du projet.
.
Toutefois, initialement estimé à environ 665 milliards FCFA (un peu plus d’un milliard d’euro), la note s’avère désormais un peu plus salée pour les autorités ivoiriennes puisque le coût de la ligne 1 du métro d’ABIDJAN, longue de 37,9 km, passe à 918,34 milliards FCFA (environ 1,4 milliard d’euros). En comparaison, le coût du métro de DAKAR, long de 51 km, est estimé à 687 millions d’euros (environ 450 milliards FCFA).
.
A noter que la réalisation et l’exploitation de cette ligne de métro d’ABIDJAN, qui doit transporter 300 000 passagers par jour, a été attribué à la Société de transport abidjanais sur rail (STAR). Elle est détenue par le français BOUYGUES (33%), le Coréen HYUNDAI ROTEM (33%), le français KEOLIS, filiale de la SNCF (25%), et le Coréen DONGSAN ENGINEERING (9%).
.
.
 
SELON LE CANARD ENCHAÎNÉ, MACRON AURAIT ACCORDÉ 900 MILLIONS D'EUROS DE BAISSE D'IMPÔTS AUX CADRES DU CAC 40
18 AVRIL 2017 POLITIQUE NET /
.
C'est l'histoire d'un hold-up de 900 millions qui ne dit pas son nom. Et qui a totalement été ignoré pendant la campagne présidentielle. Alors que MACRON s'apprête à se qualifier pour le second tour de l'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE à en croire les derniers sondages, nous republions une information du Canard enchaîné qui date de 2015 et qui, MALGRÉ LES 19 000 PARTAGES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX l'année dernière, reste encore largement ignorée du grand public.
.
A l'époque du vote de la loi Macron en 2015, LE CANARD ENCHAÎNÉ AVAIT DÉCOUVERT qu'un dispositif permettait aux cadres du CAC 40 d'économiser... 900 millions d'euros. C'est l'histoire de l'article 34 de la loi Macron que nous vous racontons ici.
.
ARTICLE 34 SUR L'ALLÈGEMENT DE LA FISCALITÉ DES ACTIONS GRATUITES
.
De quoi s'agit-il ? Certaines entreprises, notamment les start up, distribuent gratuitement à leur salarié des «actions» de la société. Une sorte de promesse sur l'avenir, le jour où l'entreprise réalise d'importants bénéfices et voit sa valeur monter en flèche. Jusqu'à présent, la valeur de ces actions gratuites était incluse dans le calcul de l'impôt sur le revenu. Normal, il s'agit bien d'une rémunération. Sauf que l'article 34 de la loi Macron change les règles de calcul.
.
UNE RÉDUCTION D'IMPÔTS DE PRÈS DE 50%
.
Dans le texte d'accompagnement de la loi, voilà comment le changement de règle est présenté : «Actuellement imposable à l'impôt sur le revenu selon les règles de droit commun applicables aux traitements et salaires, la valeur de ces actions sera désormais imposée selon les principales modalités applicables aux plus-valeurs mobilières». Vous n'avez rien compris ? C'est normal. Selon LE CANARD ENCHAÎNÉ, cela signifie que les actions gratuites bénéficieront d'un abattement de 50% avant imposition, ce qui réduit de moitié l'imposition. Exemple donné par l'hebdomadaire : «Le bénéficiaire d'une action gratuite paie aujourd'hui, selon sa tranche d'imposition (dont peut soupçonner qu'elle est élevée), jusqu'à 42,71 euros d'impôt sur le revenu, hors CSG et RDS. Si l'article 34 est voté, il ne paiera plus que 20,21 euros».
.
UN CADEAU DE 900 MILLIONS D'EUROS... POUR LES PLUS RICHES
.
Officiellement, l'allègement de la fiscalité sur les actions gratuites est censée favoriser le développement des start up qui ont recours à ce dispositif. Mais pour LE CANARD ENCHAÎNÉ, ce sont surtout les cadres des entreprises du CAC 40 qui vont remporter le jackpot. «La distribution d'actions gratuites a complètement supplanté les stock-options, dont la fiscalité a été alourdie ces dernières années», explique l'hebdomadaire. Et les chiffres sont éloquents : «Les conseils d'administration des entreprises du CAC 40 ont voté, en 2014, l'attribution d'actions gratuites pour un montant de 6,4 milliards. Et, dans l'immense majorité des cas, à leurs cadres dirigeants les mieux payés», précise LE CANARD ENCHAÎNÉ.
.
Malgré toutes ces réserves, le gouvernement a décidé de maintenir cet article de loi. Dont le coût est estimé à 200 millions d'euros par MACRON. Un chiffre sous-estimé par plusieurs cabinets privés qui évaluent plutôt à 900 millions d'euros le manque à gagner pour le fisc.