Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2017

L'ANTISÉMITISME CHEZ LES MUSULMANS

L'ANTISÉMITISME CHEZ LES MUSULMANS
.
.
.
10 NOVEMBRE 2017
.
CLICHY PRIÈRES DE RUE TRACTS APPELANT A TUER DES JUIFS
«Le 13 octobre, des tracts ont été récupérés après la prière sur le trottoir. On peut y lire à propos des «mécréants» : «vous les mettrez à mort ou leur ferez subir le supplice de la croix (...) Vous les chasserez de leur pays»
.
.
.
DES PHOTOS INÉDITES DU GRAND MUFTI DE JÉRUSALEM AVEC LES NAZIS ONT FAIT SURFACE
.
Le 27 juin prochain aura lieu une vente aux enchères, à JÉRUSALEM, dont l’un des lots est constitué de 6 photos inédites montrant le GRAND MUFTI DE JÉRUSALEM visitant les camps de ses alliés nazis.
.
En 2015, le PREMIER MINISTRE ISRAÉLIEN BENJAMIN NETANYAHU évoquait l’alliance du GRAND MUFTI avec les nazis, et les médias ruèrent dans les brancards pour crier au menteur.
.
Les 6 photographies, qui documentent une visite en ALLEMAGNE par le MUFTI HAJ MUHAMMAD AMIN AL-HUSSEINI, le montrent accompagné d’un certain nombre de hauts fonctionnaires nazis en uniformes, et de fonctionnaires du gouvernement, habillés en civil, lors d’une tournée d’un camp allemand.
.
Toutes ces photographies sont marquées à l’envers avec le tampon «PHOTO GERHARDS – TREBBIN». La marque du photographe atteste qu’elles ont été développées à TREBBIN, en ALLEMAGNE, et ont peut-être été prises dans les environs.
.
Ces photographies inédites documentent une visite en ALLEMAGNE d’AL-HUSSEINI qui n’a jamais été rapportée dans les médias.
.
Parmi les personnes photographiées avec le MUFTI, pourraient se trouver selon des historiens qui conseillent la vente aux enchère :
.
Le politicien croate MILE BUDAK (membre du parti USTASE qui a servi d’envoyé croate en ALLEMAGNE en 1941-1943),
.
Le politicien irakien RASHID ALI AL-GAYLANI,
.
FRITZ GROBBA (l’Allemand ambassadeur en IRAK, plus tard chargé des affaires du MOYEN-ORIENT au MINISTÈRE ALLEMAND DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, connu pour ses liens avec AL-HUSSEINI ET RACHID ALI AL-GAYLANI lors de la révolte d’AL-GAYLANI contre le gouvernement irakien)
.
Et le politicien autrichien ARTHUR SEYSS-INQUART.
.
HAJ MUHAMMAD AMIN AL-HUSSEINI a été GRAND MUFTI DE JÉRUSALEM pendant la période du mandat britannique, dans les années 1921-1937, et il était l’un des leaders les plus importants et les plus influents des Arabes résidents en PALESTINE et du mouvement national palestinien.
.
AL-HUSSEINI est né à JÉRUSALEM d’une famille arabe éminente, dont beaucoup de membres ont servi dans des rôles importants, religieux et politiques. Il a étudié à JÉRUSALEM, au CAIRE et à ISTANBUL, et avec le déclenchement de la PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, il a été recruté dans l’armée ottomane. Après son service militaire, il est retourné à JÉRUSALEM, où, entre autres, il a recruté des volontaires pour la révolte arabe contre l’EMPIRE OTTOMAN (1916-1918).
.
AL-HUSSEINI était membre d’un certain nombre d’organisations et de clubs arabes aux tendances nationalistes.
.
En 1921, AL-HUSSEINI fut nommé MUFTI DE JÉRUSALEM, puis choisi pour présider le CONSEIL MUSULMAN SUPRÊME.
.
En 1937, AL-HUSSEINI a fui au LIBAN, où il est resté environ deux ans avant de déménager en IRAK. En IRAK, il a rejoint le politicien RASHID ALI AL-GAYLANI et a contribué de manière significative à la planification et à l’organisation de la révolte dirigée par AL-GAYLANI en 1941
..
Après la révolte, AL-GAYLANI a créé un gouvernement pro-nazi qui a exigé l’expulsion des Britanniques d’IRAK, mais son gouvernement n’a pas duré longtemps, et avec l’effondrement du coup d’État, AL-HUSSEINI et AL-GAYLANI Ont quitté l’IRAK.
.
AL-HUSSEINI a d’abord voyagé en ITALIE fasciste (où il a même rencontré MUSSOLINI), puis en ALLEMAGNE nazie. AL-GAYLANI s’est également rendu en ALLEMAGNE.
.
Les liens entre HAJ AMIN AL-HUSSEINI et les nazis initiés avant son arrivée en ALLEMAGNE se sont développés pendant son séjour : il a eu des contacts avec le MINISTÈRE ALLEMAND DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, avec les échelons supérieurs des SS et de la GESTAPO, et a même rencontré ADOLF HITLER (leur première réunion était en novembre 1941).
.
L’un des objectifs d’AL-HUSSEINI était de garantir une déclaration conjointe germano-italienne reconnaissant l’indépendance et l’unité des États arabes et le droit de ces États d’agir contre la création d’un foyer national pour les Juifs en PALESTINE.
.
L’une de ses contributions majeures à l’effort de guerre allemand dans le cadre de ses activités en faveur des puissances de l’Axe a été le recrutement de combattants pour la 13e DIVISION DE MONTAGNE WAFFEN SS en 1943. Cette division, appelée HANDSCHAR, a été créée par les Allemands dans la région de CROATIE sous la domination du parti USTASE pro-nazi (qui comprenait alors la BOSNIE-HERZÉGOVINE).
.
La plupart des recrues provenaient de la population musulmane de BOSNIE-HERZÉGOVINE, et le recrutement a été mené avec l’aide d’AL-HUSSEINI, qui a été envoyé là-bas spécialement par les autorités allemandes.
.
En outre, AL-HUSSEINI a créé «l’INSTITUT ARABE POUR L’ÉTUDE DE LA QUESTION JUIVE» à BERLIN, un institut fondé avec des financements allemands et représentant le pendant de l’INSTITUT POUR L’ÉTUDE DU PROBLÈME JUIF» de FRANCFORT, dont l’objectif déclaré était l’expulsion des juifs du territoire allemand.
.
En raison de ses activités, AL-HUSSEINI a été inclus à la fin de la SECONDE GUERRE MONDIALE dans la liste des criminels de guerre du Comité yougoslave d’enquête sur les crimes de guerre des occupants et leurs collaborateurs.
.
Les relations d’AL-HUSSEINI avec les puissances de l’Axe ont été étudiées et documentées. Certains historiens pensent que sa collaboration avec les Allemands était motivée par son enthousiasme pour la politique allemande envers les Juifs et leur plan pour une «Solution finale», et son désir d’élargir le génocide jusqu’en en PALESTINE.
.
Les 6 photographies font environ 6.5 X 9.5 cm. Elles sont en bonne condition et présentent quelques taches, traces et pliures. Le prix de départ est 10.000 dollars.
.
Selon HAARETZ, elles ont été achetées par un amateur auprès d’un marchand allemand de documents anciens.
.
Ces photos sont inconnues du public, et probablement des historiens et chercheurs.
.
De nombreuses photos du mufti avec HITLER et HIMMLER existent, et sont très faciles à trouver avec GOOGLE. Enfin… pas pour tout le monde, car jamais aucun média occidental ne les montre. Seule explication possible, les journalistes ne connaissent pas GOOGLE. Si vous avez une meilleure raison, je suis preneur.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/qNIZjZ3esEYVzybJMNWD15NOe62HnwRYJr8x1dzHKHtGXS0rbsclRi62BMv1Qg8ZCPU-CJI2qbkAa-bXHC92HHJorkG8D3A1v6_D7PcvwR8_NvdOPfwHbfS6FjbMNgo4aOa94Aitij1fxK8CWlFvA4-bU_sIi-gAzON4LFf9wsnbRBSjX46x8DZml_Iyy-DIOXqm-lgBBLDHSu32auSWsbfllfTUaQ0fLPcDqqdef7-9ph9jnDZILUXvljPiqBUAV6gUZWI2p6LgqnU1VycCpfYsnh8b0Vll764nNR2rY5ljCcOicl2o7fpmwSb2_WRos3poGKjfXw2FiizH0136urJTdiJID4zGLa3q8Eailglr8qR1kjgJs9LYYcCR38UxBuE91RbEVW4tb_3lcw7h31nVdLt0aeu2BRmpPSfbaGBufqj8kXYlXStga-K5O0p_FKCZjzaf3PuLwzPewPNS6W5Fbm_g8gu2OigrotSTgXsZBKaPx0zsiLKSlmlwI22xOTn7e2UywH4h38iienIplNJSRJl2-j1Qu-JrKIGeyNyaW_Fs8y1fvQYQURFFKwvO2YRxYMv_h1FdOXzsWzlDLhtAordye0T5fUSspo9u_8U_P1kMRZ20f6GBiOW3CPE7rB2GVTn5yAR-TTh3GWqQb4jiAh0h5I5ojHAl=w400-h262-no
https://lh3.googleusercontent.com/AZoL4mPWCyucmsx3nbzZdhT7FAGT3KZRVHFYRoj1KnW5xJyS-LYarsvswE7fgehtRPiIKSpJK0fYh0323kyI6wQ1hV1sLemGEWI-8X31ufszSwNjzKPIkRReFXHcCT5QTPtL6OJrsYypd1ofWakhp8FqpCBIAzQh4m9QXwG0gRN8J3JJEJqMP0HVwwBBrZWlKlTGiFKMgZvPtLZuy7uunINZ5ecULlsD__bAQUMzAeeSjiGPsyoeR4fLV1B8EzcN8VxdBVtfSxdeg0AjdPp49hmhNMDlNwbNp2eXtV2qgRjd9J2fGuQIHf9Hn5HvFYdJc-TbRn05e1tQsuE9x3p_VlQ_q_8D0nqF-QH6VLispcaCiDI8TkPHo_ryHQta0tyKRDBFe9jVQSs-YIP7Gv2jtBWxJosoW8df-vo7mh505HJEWzRVR6eYfUXmtDr6PJKrSj0HcEHuJ0uGcylfZAwi2ygzuuefzgbSfWlKetqvX61fryxGP8xU6LQ_CUnKsqqoya-jzNO9ABPNAuy4wygOwFDQKUDVhnPU_qGUa99pAsZ6YE_Fy1YW1DJFQRdDpMyyvIs50GZlNSoQnoWnudIHlH-q6kCmOZg0-ADuBPsLEGYYtRS5PfMp-PbN0lnHorgJqtypap0r0cw8muDgkMIbimw-CE_FFlL8kafc=w400-h404-no
https://lh3.googleusercontent.com/bOMTVHMZSIDdvEKW5IBHTo2-391d9eWJGusz1puB0k-50Xau8LrkXDjJCuRZQC3QMjXKGeHOVoAWc_Q_QvAbuNn_S0o_aOKVE49zsLEjPenfFXNcPtIlHLRkFupc_TG6XhcYRWqZSMMB9305Zy4xb8TAQYyklRXWRNhdhwmHMESjl0_U4I6oFBiu0bmOhrcYeB0Y-tivuKaUIks5BNvJj2o53-5VIcoflK7YnJgEkjcUe16rQhElsylSNcpW_QzSE6KmFsrv2vwsXKJ4NB1Pw7WjxX1oLHxyT_tkTRwzNmcgRT-Jco2RxalR_8Es2bg1NrocTNS2kuJHySR6tz1OnwFXsNAhyzVRYnx5wDW3A2oyxkklL9KQmkjDAXf3AhjpBx0warkqDv3-Sz9rubSF7Bl0AwlffPi-ZIOJ9lbtATYm_fN6tYQWeI2CVmrYLCIr3hTa5k5xTusFoYZeCNMVvO1ktd-LsKCRaXIFc8sh79Q-WYwelczjL83_1WKNo_CAmWt6dNetr6TAlvXFRYhKGxeZOx-EIkClQ-EXxQGzlzVCzUuf722EQWVc0Aztr1HLbOzn8hpR6TRCtNleobo3I_Jo63AnKZmAEnbZFYac62ZWL7iodIAM1Ke0q8TFA3-z-aLrv9ZW0UnC71VC8NgM23v05vhW6qx9TSma=w646-h655-no
https://lh3.googleusercontent.com/V8EPVURnL3Js1KAmRmKTm2GG95w7a-4s8lf8bpjMWW6HnOaySxC19kET8jsRptU0XWes3jeei3gxNl5QEZGqE7OO_ycoQb2082XxopLtey17IlYCqiBDtnEfV-0HjZBWh3jmj03Z9rAQ0Nh9RvmIJUW8XJwm3Y2w5rMIAyA6vMzPNJ8-dN3T0MBB76UJIQboFvquu33WlLxJtBDyJUKQd5uIP7NX57fyPydN73IEQ3cn4V9Go8VraX7gSLAmPMpTET77TBA9ueHzCzpJS_vzh26Ta7FnXOUf0reGUpSPgvEe2_X5rEDVVibpjTbLLT3bDrv2GqdjCo2-w2Xwidy7MghOhT0W4nWX8IlKfTaj4Sm-A5xF0r_KSINy2ylcYmk2PCDEYgoFdkwztOfZFncNO6S_SU-9LR9il1S2Gbk8xVFH1PJvkLQfGpxdJ5tU6OIe74KWyFfB6v63gscHd15nh3tpwOMQ0qzM4CZLsIMjoqho0NFfmmVlz7celTxQC1oVVshbIvjfYJRUAR6ugF7wbzjI0SXQ8R-soZpVwOOvwsSJs91sMa2QA1bw9Pc05N173ALYN2W35kH3D_MXuqr-jM0G8ajNzp2t6SfwRi8_KSlX9EQoX2XuZGW3cEn8MVoc7k0qZjNEueTSzkxFvtBqfvI3BemXHUG98YiM=w400-h401-no
https://lh3.googleusercontent.com/gXxC6pDJoYlRkl6ZtBogtyyh4OMm-QowpMNNJbJSKrAumWynVZazsBDCXkxVK-pewHWQmeSPdX3SorozdmlwPKC69nRJBtJPbaLSVjy_KTUmIDQMZeWwJ0AKA0YJCmoskLxDN9Cpcc45UUeKPBx3oNf0apQ9QwAMRaVAkzRaoOPRRGd4t5ZIBMgIdXKRXDZbupB72XTDQzKmc18Rbc70nxIEe39nQNhjT_7slYD6HDucVPPaXCCPAPO4UwNocQRDueKeDYD7f7ELM1VRnRFkqXZ1sydz6Vghx9m_uqidI-TyrylPluVoDp9Xg0Nm3QCd74zYtX1ELWVLJHeU-TOrEzTq4gg6XAP7EdunVpoLvb63bcrt8133dn0lhUqmKCDMX1BqTp8jjStvx9W4IaGg8wqBIz5kJ0cxJdEZL-AwpofYRNBVtb2qjhxOiLC8HoAcKcqghH93og_McrLoNCyfuFticbw1aCcUau8IFNG2JAAjcDhd1cNDp6pTVVIzV-Dr5U8muk_eHbaP8kkO9z8q_j70tRwg34AKsId7fvawjROrQVcoRBZCr3joc3Tr-OZVWLkKY0WLWuzbVbeBXiKakYJzRjYaGRAX_LMVmrbj7ZQ_sHaAZ2e-eQx4cXXoJE98_zj0UWHzy9qUgSQawIXoBQ2spdh_idTq2rLF=w400-h401-no
 
.
.
.

07/11/2017

DES MOSQUÉES SALAFISTES

DES MOSQUÉES SALAFISTES
.
.
.
CES MOSQUÉES LIÉES AU DJIHÂD RÉOUVERTES APRÈS L'ÉTAT D'URGENCE (NOVEMBRE 2017)
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/NMEQIAeD4PnF9oNRvJ0CmTmBgBxJDMlswKVQD-g-YZuew1HNFe8xmwUEHhEGJZ56VnIy4mbW5ZVh_d4qIF5C4l4Cyh2XGqZlLrpCmeiFU0GjguINenQ8eBLGjjVHbKubfK9HeBi65sNNWvlZgQme_1IlwsaVwrgNWzscKI2DTETt6B1q1zm9l0NRgbTnwfZ3PTRbYYm3RZzlsaREjh728Bhk0W2mFM34_U6qcIGKEB6e2tVS9SMNcht6nfflUJsquzQz4CxCdPbH95-SRBEcxWoe0c3uGb91MquJA8zRS6u0gGGxOhcMVHVldtweQhoXBg0uZfojfVJsn0Gs_RUy_yKMnZ0l_l9pEjuEB64Rf2HXsSiNnYOzM8aYiCiOKR0iopwDOLyqtgjrTsDTUNLZGz0cqhQuEtjeAlYdiNWUue-6LNOE0-UOuVT6Frgj3oW5OgDXNQyRRcL8lMNrWJ7Fj25UVvDNYxeVO-vyIY0YZEkDBfQ1UdSwh8sq-Kqx7gONeDI_fTeOcaYJdrD96EyKe1jPn-iaSSEqtu3EzszRSlc7dFcyLYafsQgoocX1Eygni4pXH7ibpriBaAUl-Uq376HNz-SK-vD-p2g5yebiXo2Fpb3FfNDox7eB4Bz2XMGXlibUvp2X71FpOzWMYn-5J1bg5zl3M3_Tr8S3=w285-h178-no
SARTROUVILLE : LE GOUVERNEMENT ROUVRE LA MOSQUÉE SALAFISTE PROCHE D’AL QAEDA
4 NOVEMBRE 2017 BREIZATAO /
.
 
La mosquée salafiste de la CITÉ DES INDES à SARTROUVILLE (78), fermée le 3 octobre 2017 par la PRÉFECTURE, a pu rouvrir hier, grâce à la fin de l’état d’urgence. Sa fermeture avait suscité des réactions violentes avec de nombreuses nuits d’émeutes rapportées par LE PARISIEN.
.
 
FRANCE 3 DONNAIT LES RAISONS DE CETTE BRÈVE FERMETURE
 
«Les termes de l’arrêté qualifiant et justifiant la fermeture sont sans équivoque et très sévères : «la MOSQUÉE SALLE DES INDES constitue un lieu de référence influent de la mouvance salafiste, représentant, par les propos qui y sont tenus, par sa fréquentation et par son influence au sein de la communauté musulmane locale, une menace grave pour la sécurité et l’ordre publics».
. 
 
La mosquée s’inscrit dans la nébuleuse djihadiste, tout spécialement d’AL QAEDA et de son chef historique, OUSSAMA BEN LADEN comme le rappelle l’OBSERVATOIRE DE L’ISLAMISATION.
.
 
L’ensemble de l’arrêté est de même teneur. Les griefs qui y sont faits à l’égard de la mosquée sont nombreux et graves. La mosquée, dit le texte, est un «foyer ancien de l’islam radical au sein duquel s’est développé un soutien pérenne aux grandes figures du jihadisme comme OUSSAMA BEN LADEN» La préfecture ajoute que «certains fidèles y ont été signalés en 2013 en partance vers la SYRIE et que d’autres, y exerçant un prosélytisme exacerbé, ont été mis en examen et incarcérés pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes». «Actuellement», poursuit encore l’arrêté, «la salle de prière demeure le théâtre d’un prosélytisme intense» par «la diffusion par son imam ou par des imams extérieurs, de prêches radicaux, marquant» notamment «leur hostilité aux principes républicains».
.
GÉRARD COLLOMB s’est engagé sur RTL le 31 octobre à la réouverture progressive de toutes les mosquées radicales fermées ces derniers mois.
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/IN_m-IFgeUMXys_zgALve_nqc4-6MDnMwMPHvr2XnczYOorPpmR01AeZDNz05-wXECOWytr2eWsIfBqGOG4fWia1cjzBiyDRU8W9p2Yq7Zl6zOjik8O5wv68R4tKz50TxnVUUhZLS7z2__kos51ZHUEAHk3fiZRzWfP6CJkhwmRw5xObSMGv6HFkJmbA932f_n8VA7smlKcqYrM8BgloTC0Fzzq09nT-km3rs8K-rei5mtehqiBdLfEGdnL6CZvfzI856hfCUmlHm_WEmDBYibVDhbgaSeBEqI2boJDCOW1hP5RW4eMpK2JuyXECX5D4BeVeVsACOAVVSQJEQ5jQE98SpGg7Pya9KBieoLvNQhfOzIHFghuiPG8dfMfWAjAq5WjmNXnPkHrDydrrY20YR9LuZZXebI2eaF1iJhlbM3LQRpu_c3P6W6Jb64TQfTb2ah05-Fy9kM0PLwfMtQ_AMQWRcqQPzf20EG9U-PsDOegZpPkQEeCaZXBi18xIts3KV9mvFOSO462iT1Mp5wrWid9sIKT-KYNmbb7mIaXKW8CzY7WwKP-SPYqVqd6TnAamVkKOL16AFLeSbHrlH8j7QBgXJsFkTttQcNV1htaOW9M=w350-h259-no
BOUBAKER EL HADJ AMOR IMMAM DE POITIERS RADICAL OU DÉSÉQUILIBRÉ
DAMIEU RIEU, RESPONSABLE DE LA COMMUNICATION DE LA MAIRIE DE BEAUCAIRE ENQUÊTE SUR L'IMAM DE LA MOSQUÉE DE POITIERS
.
19 OCTOBRE 2017 TWITTER /
.
«Côté face, cet imam tient des discours mielleux sur la tolérance et le dialogue interreligieux, bien aidé par la dramatique naïveté du diocèse Poitiers qui lui apporte sa caution régulièrement. Côté pile, il est vice-président UOIF, branche française des FRÈRES MUSULMANS organisation islamiste classée terroriste et interdite dans de nombreux pays. Pour faire très simple, les FRÈRES MUSULMANS c'est la CHARIAH par les urnes, là où DAESH pratique le DJIHAD armé. Divergence stratégique mais objectif similaire.
.
BOUBAKER EL HADJ AMOR est également DIRECTEUR DE L'IESH, un «institut» de formation des imams qui dupe l'État derrière une façade proprette. Mais en quelques clics sur leur site internet http://iesh.org, on découvre dans l'onglet FATWAS (sic) que cette école se revendique tranquillement de YUSSEF EL QARADAWI un dangereux prédicateur islamiste recherché par INTERPOL et désormais interdit de séjour aux USA, au ROYAUME UNI et en FRANCE. Il légitime attentats suicides, la mise à mort des juifs et des homos la violence contre les femmes et a participé au financement d'AL-QAÏDA. Bref une créature infâme quoi.
.
Sa fiche WIKIPÉDIA vaut le détour. Il a fait des conférences pour l'IESH que préside BOUBAKER EL HADJ AMOR, comme cette VIDÉO le montre.
.
Plus anecdotique, BOUBAKER s'était opposé au rectorat (il est prof) qui voulait diffuser un doc de prévention de la radicalité aux élèves. Enfin, sur la page FACEBOOK de la MOSQUÉE DE POITIERS elle-même, gamine de 6 ans en HIJAB... (ICI)
.
.. et publicité pour une conférence de HANI RAMADAN et HASSAN IQUIOUSSEN... (ICI)
.
(Connu pour propos antisémites, dérapage «les attentats sont de faux problèmes» + compare ceux qui quittent l'ISLAM à des traitres à qui on tire 12 balles dans la peau).
.
Quand on trouve tout ça en quelques clics on ose imaginer ce qu'on peut découvrir avec une vraie enquête...»
.
.
.
LE PRÉFET ET LE MAIRE DE STRASBOURG À LA POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE DE LA MOSQUÉE RADICALE DU MILLI GORUS
.
RISQUE DE VERSEMENT DE 2,8 MILLIONS D’EUROS D’ARGENT RÉGIONAL POUR LA GRANDE MOSQUÉE TURQUE DE STRASBOURG
.
«Le chantier de la MOSQUÉE EYYÛB SULTAN DE LA MEINAU va être lancé en grandes pompes dimanche. Plus de 1 000 personnes dont 300 personnalités officielles sont attendues pour la cérémonie de pose de la première pierre de la mosquée néo-ottomane. Parmi elles : ROLAND RIES, LE MAIRE DE STRASBOURG et JEAN-LUC MARX, PRÉFET DU BAS-RHIN, mais aussi les ambassadeurs de TURQUIE et d’ARABIE SAOUDITE EN FRANCE, ou encore un membre de la PRÉSIDENCE DE BOSNIE HERZÉGOVINE et le MINISTRE DE LA JUSTICE TURC.
.
.
.
LA MOSQUÉE EXTRÉMISTE DE VILLIERS-SUR-MARNE VA RÉOUVRIR SELON LE PRÉFET
.
LU DANS LE PARISIEN DU 11 OCTOBRE 2017 :
.
«Ce lundi, le PRÉFET LAURENT PRÉVOST qui répondait aux questions des élus du département a avancé «un dialogue constructif avec la ville et l’association pour sortir de cette situation». «La mosquée a vocation à rouvrir», a-t-il aussi déclaré lors d’un point presse sans préciser de date. Mi novembre selon les informations du PARISIEN LIRE LA SUITE
.
LA MOSQUÉE ISLAH EST FERMÉE ADMINISTRATIVEMENT pour cause de radicalité, FOYER DJIHADISTE et hébergeant une école clandestine.
.
 
Deux imâms ultra radicaux s’y sont pourtant succédés :
BÉCHIR BEN HASSEN, FRÈRE MUSULMAN TUNISIEN interdit de prêcher en TUNISIE même, qui s’est illustré après la tuerie de CHARLIE-HEBDO en rappelant qu’il faut «exécuter ceux qui maudissent le prophète» (SERMON DU 10 JANVIER 2015)
et MUSTAFA MRAOUI (PARTI REJOINDRE L’ÉTAT ISLAMIQUE AVEC DIX FIDÈLES DE LA MOSQUÉE). Pour plus d’informations lire notre enquête «MOSQUÉES RADICALES» (éditions DMM,2016).
.
LE MAIRE LR BÉNISTI VA CÉDER UN TERRAIN MUNICIPAL POUR EN CONSTRUIRE UNE PLUS GRANDE :
.
LU DANS LE PARISIEN DU 4 NOVEMBRE 2016 :
 
«La ville est propriétaire d’un terrain vague, sur lequel doit être construite une nouvelle mosquée, avant la démolition de l’ancienne, explique JACQUES-ALAIN BÉNISTI, MAIRE (LR) DE VILLIERS-SUR-MARNE.
Il est situé derrière la zone commerciale qui longe la CITÉ DES HAUTES-NOUES, à hauteur du boulevard de Bishop’s Stortford. Nous mettons tout en œuvre pour qu’un chapiteau, ou un barnum, puisse y être installé d’ici vendredi prochain, et que les fidèles disposent d’un lieu de repli où prier»
.
.
.
FRANÇOIS BAROIN SIGNE L’OUVERTURE D’UNE MOSQUÉE EN LIEN AVEC L’UOIF À TROYES
.
LU DANS L’EST-ECLAIR DU 9 OCTOBRE 2017 :
.
«Selon nos informations, la nouvelle MOSQUÉE AL ISHAN au 58 du mail des Charmilles a obtenu les autorisations administratives pour ouvrir ses portes.
.
La semaine dernière, la Ville de TROYES [dirigée par FRANÇOIS BAROIN] a signé l’arrêté municipal qui répond favorablement au projet de l’ASSOCIATION DES JEUNES MUSULMANS POUR LA COEXISTENCE (AJMC), dont le référent religieux est MOUSSA SANOGO. CE DERNIER NOUS AVAIT D’AILLEURS FAIT VISITER IL Y A QUELQUES SEMAINES LES LOCAUX QUI POURRONT ACCUEILLIR JUSQU’À 400 PERSONNES»
https://lh3.googleusercontent.com/Q-v_eNk4RsFr3ekX8AZJZd1sOlGHlvgLQLwehDyhEK51c-OYoy_Ej194Pn_PwCDcnsYeeKdTBtSX8nZ2BzQiq1R7ayzg9GCoT_kdbyukclr-UefbdGBltxkwhRu-jWWVmBAmUMH-1_JFsRHPB4PPuHDL6wat-zc9WK_STLVlqLw2BU67FtgrBWOVuIpWleXmeoCtOOKLgPA9G4XlWK_ToKAfAruJAPtvHAMtYyRglKycIAq0Vc125jVTS9IWOjdS3bwlJrNK8zuMah9-OH_YszuBr6Unm_Ns3pHDViy7O_qlS5WoTcP2_a0b7CoQ1jIfXhPk9EhbzwSzJLg59JuGwyOBehoibbzp4zh2hxfzp7V7XXp08R1vud4TdNaIcst9k9jQEEQ-4dc5yBruP6UUTX0tjAFEHwWtxD2ziXKeIsn9_S-onUm7UcEsM9YqMKfyI8U5X4CLO4v5n0RjM-FKyERKSvrO6uuDI8lfhUer4Qo2udoIViQyXLyGsNPRoJv0iq0J5cPMpcQHfcafoSTzeiKLO8XoCw0-G0ptctWQKZLsasth_GdgqLL1TlWL8d1i3pooMlG8CZa7SXhJYAWYDpgkWq3JNjoz=w300-h244-no
Cette mosquée a vu son projet de NOUVELLE GRANDE MOSQUÉE approuvé par la mairie LES RÉPUBLICAINS de FRANÇOIS BAROIN :
.
Il faut dire que FRANÇOIS BAROIN (LR) vient rompre le jeune lors du RAMADAN avec les responsables de la mosquée, ici en 2013 (source L’EST-ECLAIR)
.
DÉCRYPTAGE DE L’OBSERVATOIRE DE L’ISLAMISATION :
.
MOUSSA SANOGO est un réfugié politique né au SOUDAN en 1972. Maitrisant mal le français, il se targue d’être diplômé en «sciences islamiques» et jouit d’une grande considération chez les fidèles musulmans de l’AUBE. Dans une de ses vidéos publiée après l’attaque de CHARLIE HEBDO, il rappelle le «châtiment» prévu par le CORAN pour ceux qui raillent le prophète :
.
UN PARTENARIAT AVEC L’UOIF :
.
L’AJMC annonce sur sa page FACEBOOK l’ouverture «d’un INSTITUT DU SAINT CORAN» à TROYES , placé sous l’égide de l’INSTANCE EUROPÉENNE DU SAINT CORAN (PAGE FB), logé dans l’école de l’UOIF à CHÂTEAU-CHINON nommée IESH (VIDÉO 1 et VIDÉO 2). Cet INSTITUT TROYEN DU SAINT CORAN sera supervisé directement par cHEIKH BOUHDIFI, de nationalité marocaine, directeur de l’INSTITUT DU CORAN à l’IESH.
.
L’AJMC pilote également «L’INSTITUT DE RECHERCHE ET DES SCIENCES ISLAMIQUES» qui programme le manuel «LES 40 HADITH DE NAWÂWI» (VOIR SUR SA PAGE). Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de
.
HADITH N°14
.
«verser le sang des apostats»,
.
ET LE HADITH N° 8 :
.
«Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que MOHAMMED est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la ZEKÂA »
.
FRANÇOIS BAROIN, MAIRE DE TROYES, en janvier 2015 sur BFMTV proposait d’utiliser la terre concordataire alsacienne pour «y loger une fondation islamique pour accueillir les fonds étrangers sous surveillance de l’état pour aider les représentants des musulmans sur tout le territoire à obtenir des financements». Lors de la même interview avec JEAN-JACQUES BOURDIN, il ne manquait pas d’imagination pour accélérer l’islamisation : «On peut proposer des baux emphytéotiques (ndlr: loyers gratuits sur terrains communaux), on peut proposer des accompagnements de financement par des associations culturelles, il y a des moyens qui ne sont pas des contournements mais qui sont des moyens d’accommodement intelligents pour permettre à une religion de pratiquer son culte» (REGARDER L’INTERVIEW)
.
SUR LES MOSQUÉES RADICALES À TROYES TOLÉRÉES PAR FRANÇOIS BAROIN LIRE :
.
.
.
.

01/11/2017

TERRORISME ET ENTREPRISES

ENTREPRISES ET TERRORISME
.
.
.
 
ATTENTAT UN CHEF D'ENTREPRISE DÉCAPITÉ DANS L'USINE DE LA SOCIÉTÉ AIR PRODUCTS CLASSÉE SEVESO À SAINT-QUENTIN-FALLAVIER, DANS L'ISÈRE
26 JUIN 2015 RTL
.
La FRANCE a de nouveau été la cible d'une attaque terroriste. Un homme «abjectement décapité», des drapeaux islamistes et une explosion : un attentat a été commis vendredi dans un site de gaz industriels en ISÈRE, près de LYON, moins de six mois après ceux de PARIS qui avaient fait 17 morts. L'attaque est survenue vers 10 heures dans une unité du groupe américain AIR PRODUCTS située dans une vaste zone logistique à SAINT-QUENTIN-FALLAVIER, entre LYON et BOURGOIN-JALLIEU, non loin de l'AÉROPORT SAINT-EXUPÉRY.
.
Une explosion dévastatrice évitée. Selon les premiers éléments, l'auteur de l'attentat est arrivé seul dans une voiture bénéficiant d'un agrément pour accéder au site, classé SEVESO et par conséquent protégé, et a foncé sur des bonbonnes des gaz, stockées en très grand nombre provoquant une explosion dont il réchappait. Il tentait alors de déclencher une autre explosion - qui aurait pu être bien plus dévastatrice (43 personnes se trouvaient sur le site)- quand deux pompiers sont intervenus, l'un d'eux parvenant à le maîtriser.
 
https://lh3.googleusercontent.com/QdtBR4iyfVxLaGnnTmbXeMXsTJbRfeYSyt7W-h6sZm7DuXnhOwNcdqufUbY2lIaham04WsawPBh4BGAiXlX09xf4Rfi_Gev9pIFnf6H62rU41XA0XgRkmzUpe26AYNYKN4OM_o2G7HMYKqIwDZWLiZDZAvcv1nl8rSokAo6_BKzT-NftP8wBOdAF6_0CUzS_GqWLad32sQdLfJRPsDEMYd1yt7sHSfD2xUtvW__uNOAcKTUyKCDH4YEzDRP42VMtpDgDVdgGUHozWqG-Urx_L3T-mSqkSWI1EZsf0rHt1g5EMjg11t_3qz7xuW2KZhXq81pCrVjkliYNyisL88Am_u94BAynWsRd4eMcfpjelGlndnt_xY6e-TF4HOhstRuMsZrtXYwzT8GH3SDnkfnDvgpZG8loNewUObhnDGVDp91NKEFgdxLDZJpi7v0HA78ZvKwruLxn2OQsKvKBjuRxJetszx6HuhmmvxKJ7egByIfoENzBEvtuxuWvo4Es6XqXfQGWPUD2nFEW_EYmPoJ51o0iBvpCUlkSRslDSGsoF8ZveF9wwxsjwkrqby2q-mdjBUh-hzlgegiYsTic_GKuRsI6H8imJZCV=w500-h370-no
 
Une mise en scène macabre. Les gendarmes dépêchés sur place découvraient un corps «abjectement décapité», puis une tête accrochée au grillage d'enceinte. La victime était directeur commercial au sein d'une entreprise de transport de la banlieue lyonnaise qui employait l'auteur présumé de l'attentat depuis le mois de mars. C'est la première fois qu'un homme est décapité en FRANCE lors d'un attentat, alors que cette pratique est fréquente dans les zones de SYRIE et d'IRAK aux mains du groupe ÉTAT ISLAMIQUE. À CHASSIEU, les employés du patron décapité sont sous le choc. Choqués par l'horreur du crime commis par le terroriste présumé, ils dressent le portrait d'un chef d'entreprise «conciliant». [...]
.
.
.
UNE PARTIE DE LA FERMETURE DE PSA À AULNAY EST LIÉE À L’OMNIPRÉSENCE RELIGIEUSE
3 JANVIER 2017 MARIANNE
.
Le DÉPUTÉ-MAIRE DE DRANCY ET PRÉSIDENT DE L’UDI affirme ce mardi que la fermeture de l’usine automobile, en 2013, était liée en «partie» à «des exigences religieuses au travail». Contacté par «MARIANNE», le groupe PSA ne souhaite faire «aucun commentaire» sur ce point, tout en rappelant les motifs économiques de cette fermeture.
.
C’est une petite bombe qu’a lâchée le DÉPUTÉ-MAIRE UDI DE DRANCY, JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE, ce mardi 3 janvier sur FRANCE INFO. Interrogé sur les dérives communautaristes liées à l’islam - comme le fait que les femmes
NE SOIENT PAS TELLEMENT LES BIENVENUES DANS LES CAFÉS DE CERTAINES BANLIEUES - l’élu de SEINE-SAINT-DENIS affirme d’abord que «la religion n’a rien à faire au travail». Avant de dévoiler ce qui a constitué, selon lui, un autre exemple de dérive :
.
«Il y a eu des difficultés y compris dans mon département, par exemple à AULNAY-SOUS-BOIS. On ne l’a jamais dit, mais une partie de la fermeture de PSA était liée aussi à l’omniprésence religieuse et au fait qu’il y avait des exigences religieuses au travail, d’arrêt de travail, de baisse de productivité, et dans le choix de PSA de fermer AULNAY, il y a eu aussi cet aspect-là»
.
«Sur certaines lignes RATP, ça existe aussi. Donc il y a besoin de remettre de la République », ajoute celui qui est aussi le président de l’UDI, faisant référence
AUX CAS DE RADICALISATION SIGNALÉS DANS L’ENTREPRISE FRANCILIENNE DE TRANSPORTS, qui emploierait de nombreuses personnes FICHÉES S.
.
PSA EXPLIQUE LA FERMETURE PAR «LA SITUATION DU GROUPE» À L'ÉPOQUE
.
PSA PEUGEOT CITROËN a fermé en décembre 2013 son usine d’AULNAY-SOUS-BOIS, qui employait encore 3.000 salariés à l’été 2012, en la justifiant par les graves turbulences traversées par le groupe automobile, qui a frôlé la faillite à l’époque. Contacté, le groupe balaie les affirmations de JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE. «Je n’ai aucun commentaire à faire sur ce point. Cette affirmation ne relève que de la responsabilité de celui qui l’a formulée, réagit auprès de MARIANNE PIERRE-OLIVIER SALMON, PORTE-PAROLE DE PSA. La fermeture de l’usine d’AULNAY-SOUS-BOIS est à mettre en perspective avec la situation du groupe entre 2010 et 2013. Il a fallu prendre des mesures pour en assurer la pérennité»
.
L’usine PSA d’AULNAY était connue pour employer un grand nombre d’ouvriers musulmans pratiquants. Comme d’autres sites de production du groupe, elle abritait même une salle de prière depuis les années 80, comme le relatait
LIBÉRATION il y a sept ans, et les pauses déjeuners étaient aménagées pendant le RAMADAN. En 2011, la distribution d’un calendrier musulman par FORCE OUVRIÈRE avait provoqué une polémique, selon LE PARISIEN. Mais jamais la fermeture de l’usine n’avait été publiquement liée à des revendications religieuses.
.
.
.
LA RELIGION EST DE PLUS EN PLUS SOUVENT SOURCE DE CONFLITS EN ENTREPRISE
22 OCTOBRE 2017 L'EXPRESS /
.
Si le fait religieux au travail progresse peu cette année, par rapport au boom enregistré entre 2012 et 2016, il est de plus en plus souvent source de vives tensions entre salariés. Le point en graphiques.
.
Demande d’absence pour cause de fête religieuse, port du voile, d’une kippa ou bien d’une croix, salariés qui prient pendant leur pause… En 2017, 65% des managers français ont observé des manifestations de religiosité en entreprise, dont un tiers de manière régulière.
 
Si le fait religieux au travail progresse peu cette année, par rapport au boom enregistré entre 2012 et 2016, il est de plus en plus souvent source de vives tensions entre salariés, puisqu’il gêne désormais 21% d’entre eux, contre 8% en 2015.
.
.
.
L'ISLAM RADICAL À L'ASSAUT DE L'ENTREPRISE
27 OCTOBRE 2017 LE FIGARO /
.
DANS UN LIVRE QU’IL VIENT DE PUBLIER, DENIS MAILLARD RACONTE AU TRAVERS D’EXPÉRIENCES VÉCUES TANT DANS DES GROUPES PUBLICS QUE PRIVÉS LES OFFENSIVES, SOUVENT COURONNÉES DE SUCCÈS, DES PROSÉLYTES D’UN ISLAM RIGORISTE.
.
• LE FONDAMENTALISME MUSULMAN AU CŒUR DU PROBLÈME
.
C’est précisément d’une «neutralité peu compromettante» qu’a usée le MINISTÈRE DU TRAVAIL pour la rédaction de son guide du fait religieux. Pouvait-il agir autrement ? Non, sauf à être accusé de parti pris ou, pire, d’islamophobie. Car il ne faut pas se voiler la face, c’est principalement d’ISLAM qu’on parle lorsqu’on évoque ce fameux «fait religieux» au travail. Il suffit d’ailleurs qu’un problème surgisse concernant une autre religion et chacun est comme soulagé ; le cas est immédiatement mis en exergue comme la preuve d’un traitement égal de toutes les religions. Pourtant c’est bien l’ISLAM qui taraude les esprits. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Quoi qu’il en soit, le déni n’est pas de mise : le fait religieux musulman doit être nommé, dépassionné et problématisé, surtout si l’on veut le comprendre et permettre aux entreprises d’y apporter une réponse.
.
• QUAND LES DIRIGEANTS DE LA RATP TOMBENT DES NUES

.
Fin novembre 2015. Deux semaines après les ATTENTATS DE PARIS et du STADE DE FRANCE, la RATP est en crise. L’un des assassins du BATACLAN, SAMY AMIMOUR, est un ancien machiniste de la RÉGIE. […] En poste depuis moins d’un an, la nouvelle PRÉSIDENTE, ELISABETH BORNE, découvre alors des pratiques qu’elle ne soupçonnait pas et qui viennent démentir ses premières déclarations : «Aucun écart n’a été signalé depuis mon arrivée, a-t-elle martelé. Si c’est le cas, tout ce qui est sanctionnable doit être sanctionné.» Dans les couloirs du siège, les cadres du département bus et tramways n’en mènent pas large. Ils connaissent la réalité du terrain.
.
Ils savent que, depuis quelque temps, PAVILLONS-SOUS-BOIS est l’un de ces centres (il y en aurait deux autres en région parisienne) où le management a dû battre en retraite face à la force des revendications communautaires et religieuses. Pièces collectives fermées et inaccessibles à la direction (avec des soupçons de trafic), refus de certains machinistes de serrer la main aux femmes et même de toucher le volant après elles, autobus immobilisés pendant que les conducteurs font leurs prières… Les coups de canif à la sacro-sainte laïcité, règle d’airain dans les services publics, sont devenus légion […]
.
Pourtant, dès 2005, une clause de neutralité avait été introduite dans le contrat de travail. En 2011, un premier code éthique avait même été publié. Mais l’initiative eut une portée plus symbolique que réelle. C’est l’époque où le SYNDICAT FORCE OUVRIÈRE est surnommé «Force orientale» tant il apparaît poreux aux demandes communautaires. […] Entre le printemps 2013 et l’été 2014, FORCE OUVRIÈRE suspend l’adhésion de près de 200 de ses syndiqués. Motif : ces agents ne se conforment pas aux valeurs laïques de l’entreprise et du syndicat. […] FORCE OUVRIÈRE paiera le prix de cette décision.
.
A la fin de 2014, le syndicat ne recueille que 9,6 % des voix et perd de peu sa représentativité à la RATP. Au profit d’un nouveau syndicat apparu récemment, le syndicat antiprécarité (SAP-RATP). Le nouveau venu rafle plus de 50 % des voix sur deux centres bus : dans le XVIIIe arrondissement de PARIS et… aux PAVILLONS-SOUS-BOIS, dépôt où avait travaillé SAMY AMIMOUR, le terroriste du BATACLAN. Rebaptisé par certains agents le «Syndicat pour musulmans», le SAP inquiète la direction. […] En 2017, l’entreprise le reconnaît : lorsqu’un manager était alerté par un problème lié à l’affirmation religieuse, sa hiérarchie lui demandait généralement de se débrouiller pour le régler et de se concentrer en priorité sur la qualité de service. C’est en réalité autant à une banalisation des mœurs banlieusardes au sein d’une partie de l’entreprise qu’à son «islamisation» qu’on a assisté à la RATP à partir des années 2000. […]
.
Qu’il s’agisse des manifestations de piété, des relations entre les hommes et les femmes, de l’intégration de nouveaux salariés ou encore de la peur du terrorisme, la RATP condense dans une même entreprise toutes les thématiques propres à l’expression de la religion au travail. […] Depuis les attentats, les dirigeants ont pris la mesure de la situation. […] Interrogés, certains agents décrivent leurs collègues notoirement religieux plus discrets désormais et moins enclins à revendiquer des aménagements spécifiques à leur croyance.
.
• LE CASSE-TÊTE DU RAMADAN
.
Le RAMADAN, ce mois de jeûne annuel dans l’ISLAM, pose d’autres questions aux entreprises. Elles concernent moins les jours de congé que l’aménagement des horaires. Surtout si le RAMADAN a lieu, comme cela a été le cas ces dernières années, durant les mois d’été, marqués par de fortes chaleurs et des journées plus longues qu’en hiver : les croyants demandent généralement à arriver et à partir plus tôt, au risque de désorganiser le service ou la production. La plupart du temps, ce type d’aménagement est laissé à la libre appréciation des managers et des chefs d’équipe ou de chantier, qui doivent répondre à un certain nombre de contraintes : combien de personnes sont concernées ? La modification des horaires de certains est-elle compatible avec l’activité de tous ? Le service des clients est-il correctement assuré ? Quels sont les risques courus ?
.
Même si les aménagements demandés ne sont pas acceptés par les entreprises, le jeûne a quand même lieu. Il y va de l’identité religieuse du croyant. Car le RAMADAN est devenu depuis quelques années, comme la consommation HALAL, le marqueur de l’identité musulmane. Les croyants, souvent issus de l’immigration, restaurent en quelque sorte leur fierté à travers l’ascèse d’un mois de privation. Le croyant démontre aux yeux de ses coreligionnaires sa maîtrise de lui-même, qui équivaut à une reconnaissance en bonne et due forme de sa piété et de son intégration dans la communauté. Ainsi, selon son rigorisme, celui-ci va s’infliger une pratique ascétique plus ou moins poussée.
.
On voit, par exemple, régulièrement fleurir sur les sites INTERNET spécialisés des questions liés à la possibilité ou non d’avaler sa salive durant le RAMADAN…
.
Quoi qu’en disent les croyants, l’épreuve physique que représente un mois de jeûne fait souvent sentir ses effets sur le travail, surtout s’il est manuel. Et c’est avant tout la qualité de ce travail et la dangerosité due à la fatigue qui doivent servir de critère pour apprécier l’impact du RAMADAN. La religion n’a pas à interférer avec la manière de réaliser ses tâches ou les résultats de celles-ci.
.
• LE VOILE
.
En quoi ce voile est-il si ennuyeux ? Qui gêne-t-il réellement ? Au-delà du fait que l’immense majorité des salariés (83 %) estime que l’entreprise doit rester un endroit neutre et ne pas prendre en considération les revendications d’ordre religieux, ce sont essentiellement les relations avec les clients qui apparaissent aujourd’hui comme le foyer central des problèmes liés au voile : les clients se plaignent.
.
Quelles sont, dès lors, les marges de manœuvre d’un chef d’entreprise dont la clientèle refuserait de travailler avec une de ses salariées parce qu’elle porte un voile ? Demander à la salariée de le retirer présente plusieurs risques : celui d’aller au conflit et au licenciement ; celui aussi d’être accusé de discrimination ou d’islamophobie par certaines associations.
https://lh3.googleusercontent.com/w6BXZKKJjRW85TC6DhGhnoD4jeYjysBYTEtI063zgIvpJnk2jidQTEFfkxj-SoQ-mZbIBRVQ7iboJijXgr0Hd5vh1O7wlOX8qwYacAzeZCVa43v2w68to_3nIXyEpIQ0qjcXz5dWt4GBVWzwjFXpFWkD2FcQPip1-UGnJ1Q0osLhB6J-OsYPgRZ6d2ltMg2_GqGPr4A2AT1c81FGmon_sYF_yHvMqR7lVX7cNJml55FevZYNnrMJeI9E5AKxdaWBRcBQ6DIGAwuFD2tftxt-RuR-sA6cp-6JZK1z2z8FSpmwFNLqtmwVhYYLelzqj2eA0eJ7IsDHi0YT2TU6c81jWWFXFAi4EpZlP2ePYUEDKIL1fGMdXqptzWyiPs-e3bYKOG9_JcsALFerdwHkJzPrr8NNzPQV-s3V4M_TOlHPD_NiuJmMAn5KG82Zix6xbF1FLfwJzRf0v3akb59LIKEegAgfc39JjLHZr191iWfVYv0TA4JHIDp1FFdrAMrZYRoHSbcdpBv3CbMZuXy56skjaQBUzUQSUJ8e-1hg6b0siPiKccop5hG_FhN794GMeQ0mOXUZH5Bj4kjj6yJteIs7KLlYT5J8YAIBwAxfYfW9RW-G2930p6mfvHGgpp4LbZmLrD6raR2q0uj3V9D86eCHr6kyZY5E60St6uqk=w430-h191-no
Cela est régulièrement le cas avec le COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE (CCIF), passé maître dans l’art d’utiliser ce type de contentieux
pour faire avancer sa cause et fournissant aux femmes en question avocats et conseils en communication. […]
.
• LES FICHÉS S
.
«Peut-on connaître nos FICHÉS S ?» C’est ce type de dilemme que nous confient ces derniers temps plusieurs DRH. L’un d’entre eux, responsable dans une entreprise de transport, a brusquement compris après l’attentat de NICE le danger potentiel lié à la libre circulation de ses camions, dont plusieurs centaines sillonnent chaque jour les différentes villes de FRANCE. Impossible pour lui de connaître tous les chauffeurs et encore moins les intérimaires embauchés pour pallier les absences des titulaires.
.
Récemment, l’un de ces chauffeurs a d’ailleurs découvert des documents de propagande de l’ETAT ISLAMIQUE oubliés par son dernier occupant dans le vide-poche d’un camion. L’intérimaire en question s’est empressé de prévenir son chef. Reste à savoir comment procéder avec le chauffeur incriminé ? «Concernant ce cas, la police nous a expliqué que le chauffeur était FICHÉS S et particulièrement surveillé, explique le DRH. Ils ont pu l’arrêter grâce à la découverte faite dans son camion. Mais peut-on connaître nos fichés S ? poursuit-il, et comment identifier les signes de radicalisation?» (…)
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/j8WFcWgPTO_VtXnjhchRUCZjrGVjdSPscZMXpu0iZyNraVT4LMRkjAZcwnRk2uDiKZjduf0kZmMHtcofUSS84tTkG-t8jlUT4fd39ZQPogn-VM_fHZKKa5n1eccrvDyKlEsb47uZwqo6QU9Pwi2SoWu2Y3aSA5c0Zn0M9E8Sjj6ExzycKrqmi_-IAYqexJxex08adrlG_x0P2nhRx7kioUVn56pN11dxIYfffGnZmkNVTQCVwJDDOlP_JZpNX5tpPhNcL8HDFcTZQW6nSJRFs6yT123OImIfhomAPbQJ3ubXWxPGihxYPxeUwQ8cDx2iqi9GbYV34nQEg41fBTN79B2yp1wQ-igEFZcd_bKOXl_2qngObdpQ2VjJ4FaFg05wArq4I_KQjHVoDM0_dNkmCP2Msh680uaqGcT4XJv4d5c1CkuzxnEryeqUTOH7lFDNpxsEfMjBBq785aR84Qgdl_OU0YvaXSni92Qzz81bSMmWAix_vEH8SMoyAKE0FjR1OzMoMP9XmEdTvXYQpSGkMT7XhfQUYuEPzQYwh8mQwrKrFIgBWoVek8bfMDT6HY37jBc3o95zPJNuRfc_bET01UM6MP8r8j8jCx1P6aMIiBej9s3meLwfJHi-dppQ2aI86H_sGg9X5w0zyASc5jUjlnuk7otdZL6mXVv0=w280-h186-no
 
PARIS : DES CAS DE RADICALISATION À L’HÔTEL DE VILLE
27 NOVEMBRE 2015 LE PARISIEN
.
RAPPEL :
ATTENTAT À CHARLIE HEBDO : SAÏD KOUACHI A ÉTÉ EMPLOYÉ DEUX ANS À LA MAIRIE DE PARIS
C’est un sujet hautement sensible. Trois semaines après les attentats, la VILLE DE PARIS s’apprête à présenter un manuel d’une vingtaine de pages sur la conduite à tenir face aux pratiques religieuses dans ses services.
L’OBSERVATOIRE DE LA LAÏCITÉ, qui a planché sur ce livret, s’est réuni ce vendredi pour y mettre la touche finale.
.
Crée en 2012 par l’ancien MAIRE (PS) DE PARIS BERTRAND DELANOË, l’OBSERVATOIRE avait été mis en veille puis réactivé après les attentats du mois de janvier.
L’INFORMATION RÉVÉLÉE PAR NOTRE JOURNAL selon laquelle l’un des terroristes avait travaillé au sein de la DIRECTION DE LA PROPRETÉ ET DE L’ENVIRONNEMENT a sans doute rappelé la nécessité de réunir les membres de cette instance.
.
Depuis, ces derniers se voient toutes les trois semaines. Ils ont procédé à plusieurs auditions. Des cas de radicalisation ont été évoqués au cours de ces entretiens. «Différentes directions de la ville ont été confrontées à des problèmes», indique un membre de l’observatoire. «Les directions de la propreté et de l’environnement, des espaces verts, de la protection et de la prévention ont été mentionnées», indique FADILA MEHAL, CONSEILLÈRE DE PARIS UDI-MODEM et membre de l’OBSERVATOIRE. MAIS AUSSI LA JEUNESSE ET LES SPORTS.
UN SEUL LICENCIEMENT
.
Pratique de la prière sur les lieux de travail, refus de serrer la main à une supérieure féminine, demande d’horaires adaptés pour le RAMADAN ou pour le SHABBAT, port de voile sur le lieu de travail… «Nous avons vu passer des cas très concrets comme cette assistante de cantine qui disait aux enfants musulmans qu’ils ne devaient pas manger de porc», se souvient AGNÈS EVREN, CONSEILLÈRE DE PARIS (LR).
.
«Certains encadrants confrontés à ces problèmes se trouvaient démunis. L’idée de ce livret est aussi de les aider dans la conduite à avoiret de rappeler ce qui est légal et ce qui ne l’est pas», explique JEAN-BERNARD BROS, PRÉSIDENT DU GROUPE PRG. Le livret pédagogique sera distribué dans tous les services municipaux. Un plan de formation sera par ailleurs mis en œuvre pour les encadrants.
.
«Les comportements qui nous ont été évoqués sont tout à fait inacceptables», admet EMMANUEL GRÉGOIRE, ADJOINT (PS) À LA MAIRE DE PARIS CHARGÉ DES RESSOURCES HUMAINES. «Beaucoup de syndicats m’avaient évoqué ici et là le sujet. D’où la décision d’éditer ce vade-mecum. Au final cependant, seuls cinq cas concrets m’ont été remontés en un an», relativise néanmoins l’élu. Les cas en question n’ont donné lieu qu’à un licenciement. «Une femme qui refusait de retirer son voile», indique l’adjoint. «Dans les autres cas, les pratiques interdites ont simplement cesséaprès un rappel à la règle», ajoute l’élu.
UNE SALLE DE PRIÈRES SAUVAGE AU PETIT PALAIS
.
Les employés municipaux et syndicats se sont inquiétés à plusieurs reprises de la «dérive communautaire et de la radicalisation de quelques agents» dans… les musées de la Ville. «L’an dernier, au PETIT PALAIS, nous avons dû intervenir lors du comité technique auprès de BRUNO JULLIARD (NDLR : l’adjoint PS à la culture d’ANNE HIDALGO) afin que la loi sur la laïcité soit respectée», indique NADIA LEMOULE, secrétaire CFDT de PARIS-MUSÉES.
.
Le problème ? Un local technique «transformé en salle de prière sauvage». «Ça a été réglé sauf que si la salle de prière a disparu, on pense que ça perdure de manière plus discrète», confie un fonctionnaire sous couvert d’anonymat. Au MUSÉE CARNAVALET, l’été dernier, «des employées se sont plaintes de la pression exercée sur elles par certains collègues musulmans parce qu’elles ne faisaient pas le RAMADAN ou parce qu’elles fumaient».
.
LES FEMMES CADRES IGNORÉES
.
Autre service, même ambiance. A la propreté, STÉPHANE, un ingénieur, évoque le cas de «ces agents qui refusent les consignes données par des femmes encadrantes. Ils ne les regardent pas. C’est comme si elles étaient transparentes». Ou encore les collègues «qui ne peuvent pas accéder à leur vestiaire pour se changer car ils se trouvent face à un agent qui a déroulé son tapis devant et prie»
.
Au lendemain des attaques de janvier, «cinq ou six ateliers ont posé problème», selon l’ingénieur. «Après CHARLIE, j’ai entendu certains dire : C’est bien fait ! Ils l’ont bien cherché !» Selon lui, aucune sanction n’est tombée. Dans le XVIe, les éboueurs ont aussi assisté à la métamorphose d’un de leur collègue musulman, «barbu du jour au lendemain», assure NADIR. «Il ramenait tout à la politique, parlait arabe, priait, psalmodiait le CORAN», poursuit ce cadre. Selon ses collègues, le fonctionnaire «a été recadré par ses supérieurs et il est revenu à la raison». Il est aujourd’hui toujours employé à la Ville.
.
.
.
DES DJIHADISTES INFILTRÉS DANS DEUX AMBASSADES DE FRANCE
6 SEPTEMBRE 2017 LE POINT /
.
Les services de renseignements ont repéré parmi les employés locaux des AMBASSADES DE FRANCE au ROYAUME-UNI et au QATAR plusieurs personnes liées aux mouvances djihadistes. Ces employés locaux ont été écartés des chancelleries concernées. Révélée par LE CANARD ENCHAÎNÉ, l'information fait tache au lendemain de la SEMAINE DES AMBASSADEURS, AU COURS DE LAQUELLE EMMANUEL MACRON A EXPOSÉ LE CAP DIPLOMATIQUE qu'il entendait suivre tout au long de son mandat.
.
À DOHA, ce sont des agents de sécurité de l'ambassade qui affichaient une proximité préoccupante avec des mouvances pro-DAECH. À LONDRES, plus ennuyeux encore, c'est un responsable de l'intendance du poste diplomatique, recruté pour des travaux de maintenance et ayant accès à des locaux sensibles, qui revendiquait une «sympathie déplacée» à l'égard de plusieurs personnalités qualifiées par les services de «terroristes».
.
Un fonctionnaire du QUAI D'ORSAY reconnaît, en off, qu'«il y a un vrai problème avec les agents locaux. Tu peux tomber sur de drôles de types» Le ministère des AFFAIRES ÉTRANGÈRES a annoncé un plan de 67 millions d'euros pour renforcer la sécurité des AMBASSADES DE FRANCE à travers le monde. «Des mesures très fortes ont été prises. [...] Les échanges avec les services locaux de renseignements avant d'habiliter des personnels locaux ont été intensifiés», confie AGNÈS ROMATET-ESPAGNE, la PORTE-PAROLE DU QUAI D'ORSAY.
.
.
.