Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2018

ALLAH AKBAR DANS NOS ÉGLISES

ALLAH AKBAR DANS NOS ÉGLISES
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/YsAmlukMO6tYncNjBE0s0T-0nAmYsqgEfNQ8lKypcGACH2hWS6VGDF2Asu_86ONcq3djI1BocHF-msVZZUEwFF01dmKWqouRomc7-NX92gxGSzLxei-zeDqkTAKde9dmBD9q4JJ744vRHqEJye7KQSiKZDpP6EQ4B0p1xlOtyidXNMSc-cYGDqeAKaJ8_AvTy32DEVz3TmKzwWQveXXM0244fkLQ6OHEboBHBHek6p7zG41R3-rNcXVBAEqw6u-Q5ZB9VPqBzp22IS6S5oKpkFLZb18zmBbI0v_BqBxU4DcO8ePRuO5BkVVNZv0GB3aA1ewhMd4VoxyBFXFqzRft_Y35KJHN3OC9vyaeW9hw03bMz0A66gM9F3_Ykt20cA4Y9tB5pqEZpdYGl2lT4z7ypO7zxbv2lLoCXcSyUpEsGgdYvAu26_7ij_Nheedo1uE8LPXTcrKrsDjtJu1QFkYb_30l-H3e_mTlvpE_GdSaDzf4iektbouGx96Y7TGVtgHDIJ5w_FHrDlxOUa9AqntFuqdVXs1P9dZ_kT-Qs3fjD9q5ON6qEwqGqbaq1psIfUclhzxa0DnB3sYwo5AzH0oWput2oDh4pwHuM2KWxWpRDOUpHHjotizDKlVKKfpaIe8Jp1L-ggMWrboH9JhgCAs5hWrlFFHBE6lHSMDwRPylfrM=w300-h320-no
 
.
.
.
L'ISLAM ET LES HISTORIENS
.
L’ISLAM ET LA VIOLENCE L’ESPAGNE MUSULMANE ET LE MENSONGE DE LA COHABITATION HEUREUSE

ISLAM TRAITE ESCLAVAGISTE EN AFRIQUE PRÊTRES SOUS LA TERREUR
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/kEVZIavinFPBw6fHyOo5U4Gpl7-Q8moq6ZWSVvKJ-J_zZ2SjdjB0wTHBw_FdWit8fjcIl3jGPR-F_AJeb0rkhA9sZjdQZFeXNuVtau_lkQIrFAY1lYbsOJdAHUvJVRD8zHCAKJj0wUMJ-NKq1pee828LmjQOv0jM9tzOBK32ZLtnW5OfcBdRzrel1DFjQB5eK0PBW2lRZ7qmV0yId9alcPi6LAXDb36VEXgInYNY3vsMflYWZfwTch8bmXR14WbSYSLEYT_3Zuw1V-vC4vKKK7AoRssENUqWyazK0p24L1dQSfEhS74_7XaBsGW_9na1RzrtXIvdNL50U91K6lJpLDTL5Yu5MqHWWFYczHmp1sZlWm7glty_DbD5149hGFExqNRa5-9pYJkgblFaFN6DteIs9rxeYznaL1iw-oySktpgZyAcdvMij1plSFVaQlHUEegZN7GLLnylXfzA1VDht0u81c36SzasT1bJRWvMTLLKJ4bY-FWaoPpSxQWCURorkLi_foHTdZFU1I7CSwmmW-WgYVhsEPybtGpVPRLNPTsSG0deOU9_oYZef9IML-LlRqmLP_o328rLgV0zpMSg9oElS5DlbpKuPNObtfyHt_9bBPr-v1M_w_BgIN3MEUFZ9171Ur0cC6ZbYpFb-lTM7koTrMC_j4zvUQ=w630-h315-no
ROMANS : IL IMPORTUNE DES FRANÇAISES, HURLE «ALLAH AKBAR» DANS LA COLLÉGIALE SAINT-BARNARD ET DÉGRADE LA FAÇADE
13 JANVIER 2018 LE DAUPHINE /
.
Mercredi matin, la visite d’une classe du LYCÉE DU DAUPHINÉ à la COLLÉGIALE SAINT-BARNARD avait été perturbée par un homme de 34 ans (notre édition d’hier). Il aurait reproché aux jeunes filles leur manière de s’habiller, avant de crier «Allah Akbar». Il aurait également dégradé la façade de la collégiale. Interpellé, l’homme a finalement été hospitalisé dans un établissement spécialisé suite à un examen psychiatrique»
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/wWTjcoweZLMu9wIQDCLFL79wKpxg6WvQbboSJ6kwQnImQjDec2OEEpb6jfPv0npWeEsR3RDprqdeVkbyTX83n2CdMJgK3tK7psVtHUP-AYiDCuiCPjzGPnmD6e5c7SBKjUzdsub8uVP4LHVN7sIruJnhEdEoxSCWUYR2Uu-e-4lN5z78Q1DIMFT0noXAFFPvoHuWA-QHmI-GkxlVnnhVORtyuNLqNaC8aKyZG1VGwL1qncPZ2i_aclvnjzAFWbnbeg9FK1D8qEJCbG-DSqFW3_vkyhlwIPyUR3dPaoLpU0UdVcz8bK8rs6MuPME0xCHJSuJFPfoSLND7PCeKN46t8k5LjfK304B12u4W1WQccuWte5jfP8IjAdT0qK9P8tjorMAz7xQFD4_XMnrMz9Z5SSUyqKWAnY3mDHgssQutEP4P4JEE02YRlzQ6w4DKQ1Vav_MMvf0npsz5Uh_fQFpUzX_2Ls475WwmAAXFt9XQ8nxmD2JvkqwIkWTj2tHBfzQjpGE7FGa5uV8PN4JSezSlSghbMgqqNz4q-NKPlUzz2dyGWNSSd5hrEPqzYBGCQHrAQJB3k-IqTD-kK1AL6wY060xq3J2OpLkNQItw-5sQjmn0YG-LBaiySQb0IQ0thqSmFS-t38jO_fm-GQ8rCabnZAA4MtctdmvaKw=w285-h138-no
MANTES-LA-JOLIE ÉGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE : FIDÈLES MENACÉS D’ÊTRE ÉGORGÉS À LA FIN DE LA MESSE
28 DÉCEMBRE 2017 CHRISTIANOPHOBIE.FR / LE PARISIEN /
.
Comme l’écrit LE PARISIEN, «il pourrait s’agir d’un déséquilibré»… L’affaire s’est déroulée à la fin de la messe du dimanche 24 décembre en l’ÉGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE dans le quartier du VAL-FOURRÉ !
.
Le MAIRE DE MANTES-LA-JOLIE, RAPHAËL COGNET (LR) et le curé de l’ÉGLISE DU VAL-FOURRÉ ont porté plainte après les propos tenus par un individu, dimanche dernier à la fin de la messe. Alors que l’office religieux était en train de se terminer, un inconnu est entré dans l’église et a tenu des propos inquiétants, menaçant d’égorger les fidèles. Parmi les personnes présentes figuraient le MAIRE DE MANTES-LA-JOLIE et le curé. Ils n’auraient toutefois pas été précisément visés. L’homme, âgé d’une trentaine d’années, n’a toujours pas été retrouvé. Il pourrait s’agir d’un déséquilibré.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/I6OGM_VeS8V5unJo0pGmgHgT13hzwBAhIMjm0uVQF_woneE34y3N1HlC9gavsoQ9WgX7j9O7hXl76Yh56KGwnhRzbjZuYGXFgHOliegQm_Hu_PUjpbe7mOQe9HKtPuVjL4qnwPr-caUG5zvaSX57_UpqwrlziVnZnlmaejiR-fUTLYfKuxV_xBeba6HA6E9n6gXHH7NqJ3XvXfzUaX4SqkcSOp_2uk65Qk51_Zey3-EJ5cwhRZhfynRaS6zwcAxZuXT2HccaB9Lwy1PWqMbl7ImTYENb6hr-QWhnge2KVwobQVGjpDLDvOhv354vz2nUuBr9kjv1sonvcfzu2P9CNtuJTJK7zE5x2Lrb72QzV1DJxhBDKuEaqpJIhwIsKU9haCvh9IOx6-SqK3rIL_0ccT4XQPh5ZcJ2dh6uSMdg5Syxww4qBQSKYsOUEkJdON-I4JMOUOk766TkVfyLrkoI-ptI1cWW-UqOicAypf67R4tMhLg_HSGaS25Op8y6nn8c9PRk8QSqEjaL692rfX6AcbTEBRNjkv7qOSamrnAmnCGjzO8nX_e6ZfnWsYi01Dv_AQpkP-V8knOFpW7g3h-unnr-7M6JQSfX3xx0oKoK4esRQNDg9DVNwXcRzqiNiVZmBmXOAcPnrvl6rtVjvj6Sb8YHK7oaEsdciQ=w280-h158-no
MARSEILLE : ARMÉ D’UN SÉCATEUR IL PERTURBE LA MESSE À NOTRE-DAME-DE-LA-GARDE AU CRI D'«ALLAH AKBAR»
25 DÉCEMBRE 2017 FR3REGIONS /
 
L'homme, décrit comme un déséquilibré, a tout d'abord été sorti de la basilique. Il avait perturbé la messe de NOTRE-DAME-DE-LA-GARDE et s'est retrouvé sur le parvis. Là, 7 à 8 policiers l'attendaient. L'homme transportait un sécateur dans sa poche. Il a également crié «Allah Akbar !». Il a été interné dans un service psychiatrique.
 
Les policiers effectuaient une patrouille statique, comme beaucoup d'autres en France. Il s'agit d'une garde devant tous les lieux où se déroulait un office. Devant certaines églises, on pouvait aussi voir des agents de sécurité contrôler les sacs-à-mains.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/j_9_4lMPgEESWZGFKwVS95zMQtLPIFoF5q3tD9BKDvDw9wTTTLDcjLPWIlWLbdcJf4NoYEOOonuCUvHEDxe2158KC6t3ZTtMDjgpvXU2hYuZITJpTkerNL5lfQFWy5BUVUB3mPiWFjtcqmTIHbVdUjRQcvtY8caBPvO-1LCDQ7oQSz8mUhaPlH1e0pVYaqxSo87-4JKfESvcTJhDlwg8wYQbGViTuJE1hqEa196HiD7P471muDpv-6u212n35GT2pj1zyzBOJxXAP4xSXo3HGsoASishzUdVfeEDAN2TEBaPkd6ydA5Ti-YTAFAQmeL_XENn0IdFti385y8KEJidgXxm-fLUt7cbYkihztoSQDiIIf7lvVLpxz8QyOx9yX5Q_ZVHBgSnEdP2TAKNwNE4t2MrQEfmNefKSQLFTxzdJrP_w9IjBSMFNLR2fVAIhC86t9sIce3T2d5oK45SIihng967kkhRpwglua-by7ADgOyTDFocfwtcCM_tCuOaYiW3vNLPCCxVt78VzpegwpPEA7k1IKPKgVxiSmAjJJ4gKIkC8DrImKjCrSh4bS0sg0DGGiCt29eTDnSYUl9OdL4LhkUE-cZX4WIYKTFpqGVMfT--VhdmDOqm3RbdNdUf7ZWbcjHvaqK5-6xPPHl2_gh0qBxwkosbojyQexS_=w285-h138-no
LYON ÉGLISE SAINT-NIZIER (69) : PLUSIEURS MIGRANTS TUNISIENS ONT AGRESSÉ DEUX JEUNES FEMMES QUI SORTAIENT DE LA MESSE
12 DÉCEMBRE 2017 LYONMAG /
.
Jeudi dernier, lors de la première soirée de la FÊTE DES LUMIÈRES à LYON, deux incidents ont émaillé la soirée.
.
(…) Le second incident s’est joué un peu plus tard dans la soirée, sur le parvis de l’ÉGLISE SAINT-NIZIER. Plusieurs Tunisiens, saouls, ont harcelé deux jeunes femmes qui sortaient de la messe. L’un d’eux a notamment eu des gestes déplacés et a frappé l’une des filles au visage. La victime a trouvé de l’aide auprès des policiers de la BAC, l’auteur du coup de poing a été interpellé. En situation irrégulière, l’auteur du coup a été condamné à six mois de prison ferme.
.
.
.

 
 
https://lh3.googleusercontent.com/_DZ_TJeJVOZjnhAwuuG5cdr7ywSeIU8Br2oKaIrfegR6WnTSFZ4dsaLIAynxNb0ACLCB8sYM3UsCYTggho-JwZ7MI-va1JOEBAGIg_1Hv2UGBSZZ_Dcikq0o5fF3C_GkVY5jRofEK8JhH-XhTZMJszDwcdksy9QSG2_pb4farWOZ8ePEjqmkOTjdSBOQ2gTLlhXvNE_rWAKg77CSHq5A6RjWrRjqKSSCWdQGyDXTO2TelC3tGMo1ofoU7qC05i3QDR0Zsq1Z-WywsZ1eY7h5CoSmzmrcgKp8-tDtT9YWPKobnG1tT4Nb7Tx1lnW1FjAaHQpNcOvdQpJokije8-YpykAfrv35sh2CU5eQEdDsNp3TYbSMyjnfs3KQHoikGdcqXFKAfeLTSsNpsvuvgMBY2W_m8TeCgj-EnBDO0B38UHZwnuhI9v2bvc7xU81xP3vzFNbRn7IsNGzbWvwr9G-UcqovWTfKCgCM78jJLXKqAX9SQJYXCYd2W5oebN1tFIsbg_KtEdSfkOrBxMcA8YMXshr3hkxQyo_bNcy0C5ggVBmfMkCA4k3KblWpVsL44vDSznxyf5sQBPgku_cDddiYj1txsrE1ThDH1zQWlzev2mseU8pfbaXdGWMzK6Rpv7ezpZqIoKYTadg19OpZdBHd9vPPrTp873eXOH8o=w285-h189-no
VERDUN : INTRUSION ISLAMISTE AU CARMEL, DEUX HOMMES ONT PRIÉ EN ARABE PENDANT LES VÊPRES ET APPELÉ LES SŒURS À SE CONVERTIR À L’ISLAM
16 NOVEMBRE 2017 L’EST RÉPUBLICAIN /
 
Les faits se déroulent au moment de l’office de VÊPRES, lorsque deux individus d’une trentaine d’années, barbus et vêtus normalement, pénètrent dans le CARMEL DE VERDUN.
 
Après avoir discuté avec la sœur présente à l’accueil, cette dernière leur a dit que l’office allait commencer. «Ils lui ont demandé s’ils pouvaient aller dans la chapelle», poursuit l’évêque. «Elle a dit oui». Une fois dans la chapelle, «ils ont prié en arabe pendant les VÊPRES», souligne Mgr GUSCHING. «Ils se sont présentés comme des annonciateurs et leur ont dit : si vous ne vous convertissez pas, vous irez en enfer».
 
Dans un communiqué, GUILLAUME DUPONT, PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DE VERDUN expliquait qu’à l’issue de l’office, l’un des deux hommes «aurait rédigé les mots «Allah Akbar» sur le livre d’or de l’église». […]
 
les deux individus, qui ne seraient pas originaires du secteur, ont été interpellés à VERDUN le 11 novembre et placés en garde à vue dans les locaux du commissariat. «À l’issue de celle-ci, ils ont été déférés devant le PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DE VERDUN, le 13 novembre 2017, puis placés sous contrôle judiciaire par le Juge des libertés et de la détention» […]
.
.
.
 
 
https://lh3.googleusercontent.com/kDUSGBpbinudLRhJJxBJgDcyc8nROMDTgHFjRvKhPWUeQGY9iStiy_ARO5zs5uHu9ptMzeKt5PH1z9hN9dnaLyrx3X7VyFLWer8pIKWUeBdulaTtYhEbR1N0uiCjQORIigUiIAVEG3p0E-w57GJr2mmwpJkM8Wo5TouB2sNNHF-wpXV5n2AKxZhNUT9XKTmCyWjr-_If_HiCcimW4UPYuyqBnstclAeJZBzxZHCm_RRZwbZAPv8mtoO7ljnbSXDUoFpc8XkBnB6H4IWe4QRsE1xezZ9Twn1KdQdibtB9cn5oxohl2G1zYAiHafYSQ12G1gGhsjaYkmcU5C-kRT_svRQeRj65H3RQ6942pqI9rdHnsc2GC0bz6AYWM2nWsB4dESMiQuQTsntOXwA9fOJna8E0VhgW4DrUWoAgVdmBaAtq_UYsxoc9R9FGmybqvDlcAM-3XOU-uZ8R_fVEsJruP9DG40MPqYhqmNvATTVw0yxCAwVNyt3LrpD7wSKXvz5_uvFG5_zYwRTc-klg3grXk-O1TO2Cb_0PPs9H1v-iUJWC8mWdYqulnnGdza7mXlZAmgW7LohO9rbLesG0rLkTtbokbQcCXi4LZiUS6ix-6p8=w285-h138-no
13 AOÛT 2017
.
ANNEMASSE (HAUTE-SAVOIE) UN ISLAMISTE FICHÉ S «ALLAH AKHBAR» DANS UNE ÉGLISE PENDANT UN BAPTÊME
.
Dimanche 13 août dernier, un islamiste fiché S et résidant à ANNEMASSE (HAUTE-SAVOIE) a été arrêté par la police dans une église de cette ville alors qu’il proférait des insanités à des personnes réunies pour un baptême : «Croyez en Dieu car vous êtes en danger» et à plusieurs reprises «Allah Akhbar». Cet individu, qui avait fait allégeance au groupe ÉTAT ISLAMIQUE, projetait de se faire exploser dans une église de GENÈVE (SUISSE) selon ce que la presse helvétique a révélé hier. J’ignore de quelle église il s’agit, mais je n’ai pas souvenir d’avoir lu cette information dans la presse française.
.
.
.


https://lh3.googleusercontent.com/IAJ-Ei41mDi6UmkX-ezMtQSDqgtx5d5h5hUPfheKODelUVBmLgym8CEJHjkyVfyrdn98z705nz_vtka-DZup1N2T8MSXWYw9dMdDF6F94px_SMOxk43ofcFNomZjYDk72SN6skj7LFp5uY-rluVT10OqV-G_8NKmgdju-vSEWkkO_vxMrAtkXVI95sIuQ6EoiYmPlePxFwhjk7J0t_X-MoFCeSjbVuzwo3qxQElVltDbCzrAga6lnbwmBQ-T93s76O-VWUDh_fIgq1r99jYWLjTaGfjU0NLqrXdIx-C5j43Vo3BLaAcFF0hMxZmrK1uEJA9-Gnr8tPVkk9OCy8KXb2oHl__HxRurb6-HzfLhnQu2qIY1RTwIRzs7j_gY2rMN4m_LrKMTc82oETdfFFQT2i9OHmGsGN_njVni5b3oLkQo3UZQSuKNrY1eqYx8kdXDDdqjoR2XfQCpV7o64HGUkfKRpT98Z5q0622Ic4LfwwW-7z2iDaMe9FBRulyHhfBS6WTkNSgEzMNz4qw13rPOwReW9rtnoGAxtAJo9hdZlUa0zOkh_vRHeqynOrolU-VvEyS4cNMshirXuzaE34sB_P4Ib8XmdKxETL60p5vfYKuMej0p1EQoMPPTKi3VojeeGsryqkBFP59XN-nlj8VUrp30I8I0ZEuuSWTo-1bZ9zOpU9I=w280-h186-no
ORLÉANS : UN ISLAMISTE PROVOQUE LES FIDÈLES DE LA CATHÉDRALE AU CRI D’«ALLAH AKBAR» PUIS MENACE DE MORT LES POLICIERS
 
SYNTHÈSE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE
.
ORLÉANS (45) – Le 9 Juillet 2017 à 16H25 - Interpellation d'un individu dans la CATHÉDRALE SAINTE-CROIX ayant importuné les fidèles puis menacé de mort les policiers en criant «Allah Akbar»
.
Rappel des faits : Le 9 Juillet 2017, un individu était interpellé et placé en garde à vue après avoir tenté de commettre un vol et menacé de mort les policiers en criant «Allah Akbar»
.
Résultat : Le 10 Juillet 2017, xxxxxxxx était laissé libre sans suite sur instruction du Parquet.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/Y11dZzVXif3n_21DKH4tvrvtQJRwpAuk3_mRyyWURcKOu3tOKHIxnrS8BTw_vmvNxNrof_K248o17cDNtxEThCbb_LC9kzasn_j1OupCDqYGl0FOmvmk-TXmmP8xtYed8zPGSsCgpdXYWTcjLEHo12asOnbW4W0noMM8C6K__yv-RWM9JJPQVQJXtZyZ0g4uoflzyDJI5HDFT0O1mxKfH_lVXARjRoTCxR0Sg1wbQ93HZsUEEVRxg5Xg-VoR_G0O8sgw2MjdCGaBCTQCO_C6fwCNFDBPkfVVao2CqD0pweQHJ3iM7YfvLIS7HNa-FwpgHy6h2rmH6M1-nZavBp6xk-N8uOV3auTr6aek03mIA15dA6I0xMhlPnjaeNNX_Z6w7ZEZ73Oe_HTEia00vot6jnbx8z1W8Vw4rcN9lgi0gCJlrPaqK23OfCMR9Kt-_oK_jZMj06Lg92sZzyAORNzn1qkG6M4lg0gIDBD6RvbFcU-xmwXh3utMZBTm_YDP53Uy3vAmmzrVTKTmEDLGxlcSXX8vgx9V4KARifj9tpskfbbvGrAwiHnt6nlgFl4-1JQeCSQIdmUVALe2INyK7W7f23V0hU15FxJFPP33bk7YuWMBurIGWP6iMw=w285-h197-no
CATHÉDRALE DE MEXICO : UN PRÊTRE SÉRIEUSEMENT BLESSÉ À COUPS DE COUTEAU, EN PLEINE MESSE, PAR UN FRANÇAIS MUSULMAN
16 MAI 2017 ACTUALL
.

https://lh3.googleusercontent.com/OFdNvXnwwEaIISocE99h63uIey4xLA2tdMUNDqdslY_dP90P9tsG6x4tnpwcaY4goon4ap4ZzA5gKEEUsDXyeEprIYKLdSif3kE_jC4E7cuIEJE_5_T6ikYlCyGTFjDrTAq4KNvyvvvNnI2GTsK5b0jGRCfpHzDEnX21DkKwNpqwMc3k0_nU8uuC493Du0ALEKR6FwkAD6KPCrhjX-i3x2puMgqMnie-MAehp0YsL_cExKCaOLLBZ7QjC9VmHhH-R2II_3dJkUqBFLPTEcRS9b3vY1OIhoHHQQTXoE0OQHfg3dAiwheFiyj4q5EUWo_7bRXKDJFUmNDxopg2DtYltH8-MniVWQr1WZtpio7q_KkOXWWXrcxrw1soUDnS1PnHv6CVoUm4l_c2CwwOmbE0rrZ4cIY-zgkvy7aEmpHXX8IxYgZi7I6SxrHkziD8fpNWLViWaiAWaQMWkR47YRIffJ5ItJvMXUwVNywhybK2j5qNcxPMgl6P7kp_HdQaVjA4SAIXw6ZVXGkdbsDaA73LNZpnHXmsxuK3yDBzedaV0JuLmuyeeIM6je1PZ9nXM12rhguOf-7gSjCkDTv1CEFcIK4lhBwhK2S3GCxoytxQ_BNDw7kcsG40SQ=w285-h215-no
Un prêtre a été poignardé et sérieusement blessé lundi soir, en pleine messe, dans la CATHÉDRALE DE MEXICO. Les autorités tentent de déterminer les motivations de l’agresseur, JOHN RENÉ ROCKSCHIIL, présenté comme un ressortissant français âgé de 26 ans et de confession musulmane.
.
«L’agresseur a attrapé par le cou le prêtre et a tenté de l’égorger. Grâce à Dieu, le PÈRE MIGUEL ANGEL MACHORRO a pu se dégager, mais il a été blessé près du poumon avec un objet tranchant», a informé de son côté l’Église catholique dans un communiqué.

.
Le prêtre a ensuite été transféré rapidement en hélicoptère vers un hôpital de la capitale, où il se trouve «dans un état stable mais délicat» , selon les autorités judiciaires.
.
.
.
 
 
https://lh3.googleusercontent.com/XUO9su3tnvL1dnns4rHHsdCBjz02wkRv4CBzw0LQKuk0AhAUeXF7XLCDYdufYkzwe_UC_VszRMzRdZsQjsKrrO2_bBIcxKGvbPAtqC17Gb6ne3lWyYHGdxtrMBnsozbmboreQMaO-fiVK2k-HbnsAJe90Ph3KA9Q8Mh436UmxtFh8BFTqiCgWWsunwmGyGl4G8qto-UJO49bQ-o5Q_l5XVFUlCFQQTnBRclV4OcowhxEU4XJrRlOVn_6JCP0O1ztcHSzaVeAdgceY9IhY1ERzIy-tf6qDSWYaLQnswpeupIsY70GMX_gobncVlGPneTSdOWJsU2BCdOqG-HIlxXaxFbOlJIHn7ppnorAJ_Gvn_EKJHrhGBcdV-pX_1qhS-Bukrjml_qINhrU38-AYjs6H-TAX6Qh0KrnPOIGyk8_-Dd75SVxj1BMrl4gWdAWwSR-kwuJW5jHQHBhwuGUsSzAqArwz89y_j_79Ja9zcPtUory9RAioNYSO6gyu3M6P9FlWpWe_RC4XJ4MEPg33OtNYDVAeD8oxWYyKX6Z_Pl3NCDepljxOIGJFrjCKRUOZaLO7_d7lCDQgnE8ktOwYKVLD33-abK17DTQRMNJhYs5GCkjYEFayp_1i8AY52wIiswlf-Lc-b0rh9wxKaoDZERjw2oeQo9mT5QAtxhlfWYCCtI=w320-h183-no
RENNES-LE-CHÂTEAU (11) : UNE FEMME VANDALISE L’ÉGLISE À LA HACHE, «VOUS ÊTES TOUS DES MÉCRÉANTS»
24 AVRIL 2017 LE MIDI LIBRE
.
[…] Devant des touristes surpris, la jeune femme se réfugie dans la GROTTE DITE DE LA VIERGE, à proximité de l’église, et téléphone longuement en arabe, puis rentre tranquillement dans l’église, sort une hache et se met à frapper sur le célèbre bénitier surmonté par la représentation d’ASMODÉE. Elle décapite le fameux diable rouge, lui coupe le bras et pose un coran à ses côtés, puis lacère le bas-relief de l’AUTEL DE MARIE-MADELEINE, devant des visiteurs ébahis. Ces derniers donnent l’alerte, le maire, ALEXANDRE PAINCO, intervient. Il constate les faits et appelle la gendarmerie. Face à la jeune femme étonnamment calme, il lui demande pourquoi elle a commis ces actes. Elle répond posément : «Aujourd’hui, ici, c’est un jour d’élection présidentielle, pendant qu’en SYRIE l’OCCIDENT bombarde et tue des enfants. Vous êtes tous des mécréants! Mon mari est là-bas».
.
Rapidement sur place, les gendarmes interpellent la jeune femme sans aucune résistance. Un périmètre de sécurité est établi dans le village, et une équipe de déminage arrivée dans l’après-midi se met à l’œuvre. Le maire n’en revient toujours pas : «Cette femme était déterminée et son geste prémédité. Elle a choisi ce jour d’élection, ce lieu précis, pour qu’il ait un impact médiatique important et ainsi porter atteinte à la RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.»
.
.
.
 
 
https://lh3.googleusercontent.com/xcFznE_jLxuhsh13YGQrOihk1YdgbIiYhDNlm2aml-TekrhLYW_FaIByz0IABr7fsaZUJUt1EhnH8WppBkSEEx6DumI3B8Xhnp0God3IW2gUjrPgmg3IuoRCHML66FIb6IDEsfhLl4DRxRhnMZZ-1Z7sTuL56gyilxc26TUmJ80UyZgD-eK_biIYD9mVEuj_QcXAadSvXyYEW_UsP42b-CFxDFuM1swsPa8Au8I0X34K9Ehmp9ceVDCaXAHHx-PgY0bva6SEsPeEg78VLDCyujUqR6g9OOqhSayD6lz605PSQou0XOh2t9m-f3Bf0O0Z_F5JDr-YL3M-OOwYHbtI-unxiU2aXnbhL-mpGIyqDj3oOqRZdM3fDaL1yRPS-T4_uzw9hWckZIVGDN2L7DY0l7Xbb7xtKyxNMDLPezeghQCJa4B56tqK9baOPWCSUgvbfhgsZIW1HWCZauDNtgyyzAPbmraQDF94R4W84wtzxdA4L6WkYHplhE5v-97VfhVepCWEVMUoxPqYzutmWYgRE-uecn-4Y9p_LkeMd3gEeveELfmYa_2hTXfjeHTMbo0KLVw4znImGzdrvsYrkysHVP8G6VnrJU-fG0IhmFMo1D5xzYQ4TJR9_-ZFUKNIXcUxbCJR46Ltj2G4_9qhDo1A-lJ6IYIo8c9Tc0NwYGU9rwM=w320-h155-no
UNE FEMME ARABE S’ATTAQUE HACHE EN MAINS À UNE ÉGLISE DE L’AUDE LE MATIN DES ÉLECTIONS
16 AVRIL 2017 NICE MATIN / PLANET
.
La presse locale parle, bien sûr, d’un détraqué, mais le PÈRE GIL FLORINI, qui célébrait la MESSE DE PÂQUES, n’hésite pas à parler d’un «terroriste» : «Ceux qui essaient de faire peur aux chrétiens n’ont pas gagné». Une fois le perturbateur interpellé, la Messe a pu reprendre. L’ÉGLISE SAINT-PIERRE-D’ARÈNE avait déjà été profanée en octobre 2014 (VOIR ICI ET LA).
.
«Les fidèles d’une église du centre-ville de NICE ont été évacués, ce dimanche matin [16 avril], alors que la MESSE DE PÂQUES était célébrée. Selon les informations de NICE-MATIN, un homme vêtu d’un treillis et de gants de ski a pénétré dans l’ÉGLISE SAINT-PIERRE D’ARÈNE vers 11 h 30 en adressant des menaces aux personnes présentes. D’après un témoin de la scène : «Il a dit qu’on allait tous y passer. Il transpirait beaucoup et avait l’air excité». Les forces de l’ordre se sont rapidement rendues sur place et ont déployé un périmètre de sécurité dans le quartier. L’homme a été maîtrisé et interpellé dans le calme. Quelques minutes après l’incident, quelques hommes politiques réagissaient comme CHRISTIAN ESTROSI, PRÉSIDENT DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR, et ÉRIC CIOTTI, PRÉSIDENT DU DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES. Ce dernier était d’ailleurs sur place lors de l’évacuation».
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/KVzUL1XWW-wlWOY36uViF8r_UmclKBHdu_lYqEH0s7wVDbfMSSIdyGhviqhtNwdBhjw4Ok3pUdhaJf5VTvi8JfxTQGJsh9ttnc10bZrpDI0-bGyPtdVJA2wiQ3LQO45rj9zzxopPem9Va4ZzBI7_KnvUgwKH3nHjBHuLjgYprQad753zsyH_4TpZmEQHUDTNDOmOGoPOQ9-dFromBJ_S-oqANkGBkMRvtRTnsFem6EBBB38EDy0NFaUBoW2iTtGpkXJuksGyB5k-0SwRpKlCDdUOxQ0reRlYUz0lAZAUHF3QXCaY-LRdlM_Hn__TWjcH0DFYrSzimPV7dKWRtITAr4I0SJIPLqelHFSVc1n6GXhRoabNZXR7DvGmXlH8oReFVjYqn9D3Bu8WlNkAl7oVlcPAHU63Kkp6Vm3kD7KW9tjMoYoGFUljXSlnLAxNaWUoauCqGTdWGTOWCD4VFA-IOwTHGk_BBkf-8dl32_xpt_-V5bcs6hnLyFokf8psVMRRSFcpfmF_UmZg9DFOecB6c_wGPHDlkorcAtPWV4EeAJmkXmCpmV585jmX0Zb2emnq3A5GU90c3P0fS8nwZT_JWARpO_YtvI2j9lvQhKypNPZvJG98Vr6wA-HPPJLodyDkWvTlIPXoXmYspfRrk5Lze3NDp0rvSf79u9baN-9C5mw=w280-h135-no
TOULON – MENACES SUR UNE PROCESSION AUX CRIS DE «ALLAH AKBAR» ET «VIVE DAECH»
15 AVRIL 2017 MEDIA PRESS INFO
.
Quelques jours après les attentats commis en EGYPTE contre des églises coptes lors de célébrations de la messe du DIMANCHE DES RAMEAUX et alors que le monde chrétien vit à l’heure de la SEMAINE SAINTE, une procession religieuse a été perturbée mercredi dans le centre ancien de Toulon par des individus criant  «ALLAH AKBAR», «Vous allez tous sauter» et «VIVE DAECH».
.
L’information n’as pas fait les grands titres des journaux. Il ne s’agissait «que» d’une procession catholique. Seuls les journaux locaux en ont fait mention.

.
Pourtant, les catholiques varois sont sous le choc. La procession entre la place Louis-Blanc et la CATHÉDRALE SAINTE-MARIE-DE-LA-SEDS précédait la messe présidée par l’évêque. Trois «CHANCES POUR LA FRANCE» ont menacé, vers 18 heures, un groupe de prêtres et de religieuses, sur la place de la CATHÉDRALE, jetant un sac-à-dos dans leur direction et criant «ALLAH AKBAR», «VOUS ALLEZ TOUS SAUTER» et «VIVE DAECH» avant de prendre la fuite.

.
Deux des apprentis djihadistes ont été interpellés et placés en garde à vue. Le troisième a été appréhendé jeudi après-midi et a reconnu avoir jeter le sac-à-dos. Les trois individus sont âgés de 16 ou 17 ans. Deux sont connus de la justice.

.
Une procédure pour «apologie du terrorisme» a été ouverte
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/KDyiDlO9B_6lNkqcSlgP7yvWqgPwMGSVz0UFiP5Ehac6Ds8FoG73nKufQE-TFwixjxQcQSOoQv6NP7vB5DzZGB2gNdT0m_HTExsQk35BsEgQG-vfkXz_qRACNmUr2801B5MDVdPOUvaJsz_tfWzlRI8MMJI5cin2vzL95GXcGClxagqybjOMOoaeAsrBAx0P6Atwp653BpXXqMYZbL00DwHZqBLWgvkg1VotwFM4JPi7a68sUGET_oFJZpadtFsLwOPLTL5sIdPzxso1FjES-X4VpEPukxutHgsdJvbdwM4qth5dbeKKxbjrOcpPHQhpkJL2IWnSWts00I4sKCM1wXaTjOQ083iRHCvSsKmE2YJwUI6_x_jLo0A74eXhbUVuPU7p01w5pGcqs7hNuengqUKEOnOhyfUXWgLpUaL7jbYZscbskDP5v5XOjvxTMrZZCbOg2sQ6J5PeeMtbLfAqopsESxhdN7yqHa8yPf-vpJ4wEO2mQSqr8mbHSkx2WJNLfD3NsBlXyjXNyuepBu3noRStuPBzhRREVGf2vaW9HgMj1icPQJD6WlJnitmYrvqNx034YlOsAQx5Q3dE1bv2NO7lwzYIOUEidnuOXGpcWq7qEG2EmHg9kSw15RpFDsxXoHmp5ozs9BNSFVV6TLbN4ypE1f4JcF4kHzS9VxyZfEI=w320-h213-no
LYON : DEUX HOMMES EFFRAYAIENT LES CROYANTS DANS DES ÉGLISES
24 DÉCEMBRE 2017 RTL
.
À PLUSIEURS REPRISES, LES DEUX HOMMES ONT PÉNÉTRÉ DANS DIVERSES PAROISSES LYONNAISES POUR APEURER LES FIDÈLES CATHOLIQUES
.
Les faits ont de quoi surprendre, d'autant plus dans le contexte sécuritaire de ces derniers mois. Le quotidien LE PROGRÈS rapporte que deux trouble-fêtes sont venus perturber des obsèques à l'ÉGLISE SAINT-JOSEPH, jeudi 22 décembre à LYON. Coutumiers du fait, ils ont été entendus par la police le jour même.
.
Le plus âgé du binôme, 47 ans, a pénétré dans l'édifice habillé d'une DJELLABA. Se plaçant au premier rang pour l'office, il a particulièrement effrayé les fidèles catholiques présents dans l'église. Cette dernière a d'ailleurs été évacuée par mesure de précaution avant qu'un périmètre de sécurité soit instauré pour le passage des démineurs.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/UhQI1lPVxDgE96PmN171KuCqIIKnhYytXJPapo2Z4l3TlUzF3bFxfehkYUGTzBH43L7yrJrQyDmmotkeQIzQJsnHpttYZA7Z_08sdZP2uQd99PN5jIh57pyfSO1_eL38fExhGIUiXAPN6Wa0_dAr-BKLHrNxU9GEfkrAdlofp4_r6L9WUmalYApRJT2R_462nF9gDfYyC4Oy1REBYNg_XA1dPkxgPiwfKA4mpr2fAC1Ke9-nhi7880v_8VcC1DtDHblQpva9rTPS8czCjRAzyxCA241o1nqWRqlOH7JIWkT6jXkfBPoRGtGKYLPqWpdnNxP20eYNiYvF9ri15KAsJcMTKhPXrw4rO7BD2QR3iOYvs221FshK6EU18GC1piuQGPYtF-DPGXsSCB3LZajuBuFeMPNBok5ZocUwQguGOn3BEU5v1TOjQJ1M27TfCb2D1Xv8Cug9gzmgEbYEkb3Ny6Juo4me9wgIfIio4zq8LHKki4eNaYs1rs4xbvuTfPsml3Z5fC16tV08NstvGQSp6eXIptT218kqrjGpQM2BpPPwusDyVPQg8VNN3F3rnySDoRukJQ0AaEQhsFNTbZUxPRJXSvVrFVsR6jKwuT4pwFUYznQfVdXnATzARHDzxqw3pn30gnKgCpA2hi0kDIzsEGdzVvsPOpcMUSkMaR3CVaw=w280-h196-no
DIJON : UNE FEMME VOILÉE MENACE LES PASSANTS AVEC UN COUTEAU. ELLE A TENTÉ D’ENTRER DANS UNE ÉGLISE
24 MARS 2017 BIEN PUBLIC
.
Les services de police ont interpellé ce vendredi, vers 14 heures, une jeune femme de 20 ans, qui menaçait les passants avec un couteau. La section d’intervention a procédé à son arrestation dans une parfumerie de la rue Mably à DIJON.
.
Voilée de la tête aux pieds, la mise en cause avait au préalable, et déjà sous la menace de sa lame de 20 centimètres, tenté de rentrer dans l’ÉGLISE SAINT-BÉNIGNE et avait remonté, toujours menaçante, la rue Michelet. Elle a été placée en garde à vue dans les locaux de la police place Suquet.

.
Selon nos informations, la femme interpellée par les policiers de la section d’intervention avait été contrôlée et verbalisée pour avoir dissimulé son visage dans l’espace public (la LOI DU 11 OCTOBRE 2010 prévoit que nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage, au motif que cette pratique est contraire aux valeurs qui fondent le pacte républicain et porte atteinte à la dignité de la personne) par une patrouille de police environ une heure avant de brandir son couteau
.
.
.
.
ATTENTAT DÉJOUÉ NOTRE DAME DE PARIS UNE VOITURE CONTENANT DES BONBONNES DE GAZ DÉCOUVERTE
16 DÉCEMBRE 2016 20MINUTES .
.
Du nouveau dans l’enquête sur le COMMANDO DE FEMMES DJIHADISTES ARRÊTÉES après la découverte de bonbonnes de gaz dans une voiture à PARIS en septembre. Une nouvelle suspecte, la quatrième, a en effet été arrêtée mardi à MANTES-LA-JOLIE et devait être présentée aux juges antiterroristes vendredi, a indiqué une source judiciaire.
.
Comme l’a révélé LCI, cette femme de 23 ans a été de nombreuses fois en contact, notamment au téléphone,
AVEC LA PRINCIPALE SUSPECTE INÈS MADANI, entre le moment où les bonbonnes ont été découvertes le 4 septembre et les arrestations quatre jours plus tard, a expliqué cette source. Le PARQUET DE PARIS a requis sa mise en examen et son placement en détention provisoire, a précisé la source.
.
UNE PEUGEOT REMPLIE DE BONBONNES DE GAZ
.
INÈS MADANI, 19 ans, avait été arrêté à BOUSSY-SAINT-GEORGES (ESSONNE) avec deux autres femmes, dont l’une, consciente d’être repérée, avait attaqué l’un des policiers dans son véhicule en lui assénant un coup de couteau, le blessant à une épaule. INÈS MADANI s’était lancée sur un autre fonctionnaire, couteau à la main, avant d’être blessée par le policier.
.
>> A LIRE AUSSI : QUI SONT LES FEMMES DU COMMANDO LIÉ AUX BONBONNES DE GAZ ?

Quatre jours plus tôt, une PEUGEOT 607 avait été découverte dans le QUARTIER LATIN, non loin de la CATHÉDRALE NOTRE-DAME, avec dans son coffre cinq bonbonnes de gaz, trois bouteilles avec des traces de gasoil, une couverture avec des résidus d’hydrocarbure et une cigarette à peine consumée, mais aucun dispositif de mise à feu.

La femme arrêtée mardi, de nationalités française et algérienne, apparaît aussi dans les abonnés de la CHAÎNE TÉLÉGRAM du
DJIHADISTE FRANÇAIS RACHID KASSIM. CE DERNIER A TÉLÉGUIDÉ PLUSIEURS ATTENTATS OU TENTATIVES ces derniers mois depuis la zone irako-syrienne, via ce service de messagerie cryptée. Parmi ces émules, figurait aussi INÈS MADANI, qui avait été mise en examen comme ses deux complices présumées pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et placée en détention provisoire.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/JplelGWgHK-koABVdvuvuxykOf4hGlJ7I5nqVkhPvqWRER1gcZOenIOlf1pQmdesIzjRV41TQyKB5RFwyIC1I3BcrXOqD0gFIEEdCulbHfsfZ7Sbg0dwaoWvDkylFnhstGJz52y_miArBb3eCCw0ainrcFr8PQIFv37UVnZM6UzJAGlM0SHztooBm-6_lRn6Nr9k2SYNyqtxo90KiDDY2FFmG8wvoSESRmKzPlZUrHO4NOlyeWkjRLYqXNoExu99I384qWASJwlkJnSb0I2pBS6UqcbhNihSybD1-mzz-QvoGNticElvcOyqtZd0p8DJkdv9Yq8gPfKkaueuxUxarbsuDhuZXuqd1bdQmekUR4BmvXKkcTXcVgzTCYJUshb2-pR7KOgLoBqohhtCiMQUDnns5y4P7YwbyzhLEGqWLusNVL28dlp2wJS0CGGGX8K27Hm1DBKPJcFllg7thvWQAb7KTPoMbnkqo8Bf4Gj7gYM5VF7pUnhXOibQdaoCotDuHyNd2-4U2f2pG8QD-k3KkVR0vREeJT30pnFDCB1nQKKHvC7lP1hKlnviYBydHha6vbkfrtiEQaGyKvEYrOW3_JVYcGxxQygb=s250-no
.
ATTENTAT SAINT ÉTIENNE DU ROUVRAY (76) 26 JUILLET 2016
27 JUILLET 2016 BFMTV
.
https://lh3.googleusercontent.com/kx5hkeDxPXA0wlFaTj01cyA8dykOMA-nmaJLxYC6u-Lfu9ptQWQRs6WFjTVVybyfn7PIqggUan8Bza9GIWejs7K9sRvfrsMG7CTOufDO_UM9mvwB11LUb3-eRrU7dfsqWs_lf-Bi8DDbN09umHPY5m06-OKn1AtbV4iHJ-be24NjUzI4tixVrJoL9rUIToG0gOz5DzL449qKrysmWeN6BHZCK52av8Ws75kkekQaq_qdUfgOd4odZjID01-qf4qZJH4PBbpmeVOLb7RV9kePMUFD4juReAhsnhE7854ZFgpVyOe2Qyx2uba_sMsHcYM6Px1M1zNRBawMRPMXZjlOiqzoXD9UzdFKJuIGU3qaU7QX-uRnA0viPpTu92RSzXuA-mqR8oxLbWcVeoEZ7YLZyH97oPY3LeFRHgRyn0ZXV9GVkt1WAn_nRBMOd5FG-AEhs_JbYQK1fp_wg0xRnsRcheGV4GZgA6lEcFmC_Uc4h-Ald7Zrd-XEMoKLwxq9MaSCoPb2Ca8RRo1oedJ4jePKo3TNCmBQtdSW1PQqTG2oDe9w2QBhEsEJiBWGaR-vFUvnhRWq2V_EmXAfRIij0Xpf3zBYYLWUUOYs=w400-h224-no
Un prêtre octogénaire est mort égorgé mardi lors d'une prise d'otages dans son église à SAINT-ÉTIENNE-DU-ROUVRAY, dans l'agglomération de ROUEN.
.
Un attentat revendiqué par DAESH qui a fait aussi un blessé grave, GUY, 87 ans. Ce mercredi sur RMC, JEANINE, la femme de ce dernier, elle aussi présente dans l'église, raconte le déroulé de la prise d'otages.
.
https://lh3.googleusercontent.com/E2GPv_oKPTnKujDiLfjTFTcBwTJglDROXcACeAyIwE5BOgIsLe7yGcysBBMASwKzYFF3v_Ar1J_vgNdoGUwPs8hyHFQcUHOxR9CMYWCV0hisJkvlKohQf5ryUi3pTMKiiGU7eBQB-gB8F0ArwxBFxKJUw80kmAtmh9sdGgj1pwHAKc3s7a3E7mSivrimMFSHp4xNaBkXkdNmnV9BJA1z8nySSAGLOQpw404HqrscKwBWWdkb8mTb4k87IHz8BWHD_CRXpD6HpSNWFYLSYtYYLWL83PuJsuJiQAkq8DW6hPDJbxb6y08b5tiw_VnAwI07OYgYbojF0_la2UQFLP9U9BI4vxkbo7pcufSw92f4cvmBsK7CuQiLyDts8UDz08aSm0E9wyxwQgDKqnyAOc4VndNC6Xs5yHUUlXx5W9Ge0gI8lnJOHGv1b7y9xs86SIDW_J8dyrTZLtg0pYgoy7_d3nAcUeHHr9LyZnYuYAr_vCf2vpJi8vg-OYor7jCSPzou0BgKl6fac4XIF2CZrwVywpCNj2d1p5OFZD7XwGvpYbhrURzErYjWQSe9-eHRMUOcBOqOROk6peUnxrYVsvbiO8jj18luBvBH=w400-h595-no
Le PÈRE JACQUES HAMEL a été assassiné ce mardi matin, égorgé par deux terroristes qui ont fait irruption pendant la messe qu'il célébrait dans l'église de SAINT-ÉTIENNE-DU-ROUVRAY près de ROUEN. JEANINE, 86 ans, était présente dans l'église au moment des faits avec son mari, GUY, qui fêtait ses 87 ans ce mardi et a été grièvement blessé au cours de cet attentat. Elle raconte.
.
«Quand l'un des terroristes s'est approché de moi, il m'a dit qu'il n'allait pas me faire de mal parce que nous allions servir d'otages. Il parlait des trois sœurs présentes et de moi. Alors là on s'est dit : «Bon on ne va pas mourir tout de suite. On mourra peut-être tout à l'heure mais…» En revanche, son mari, en tant qu'homme ne sera pas épargné.
.
«IL A FAIT LE MORT»
.
«Il a pris quatre coups de couteau dans le cou, les bras et le dos». C'est pourquoi, JEANINE en est persuadée : «Ils voulaient le tuer,
COMME LE PRÊTRE. Au PÈRE JACQUES, ils lui ont d'abord mis un coup, sûrement au cou. Il est tombé la face vers le ciel, vers nous. On voyait le sang couler de sa bouche… Et ensuite, ils lui ont donné d'autres coups et, là, c'était terminé…» Dès lors, pour rester en vie et ne pas attirer l'attention des assaillants, JEANINE explique que son mari «a fait le mort».
 .
Et d'ajouter : «Les terroristes avaient donné un téléphone portable à mon mari pour qu'il filme ou photographie le père une fois exécuté. C'est ensuite qu'ils ont pris mon mari en otage et ils en ont fait autant…». Comment a-t-elle réagi à la vue de son mari se faisant lacérer de coup de couteau : «Je ne sais pas… Je l'ai vu. Je me suis dit qu'il était mort et que ça allait être notre tour. Les terroristes me tenaient par le dos avec leur revolver dans le cou. Est-ce qu'il était factice ? Je n'en sais rien. Mais il était dans mon cou... Ensuite, ils ont affûté le couteau. C'est tout».
.
«IL FAUT BIEN RÉSISTER»
.
JEANINE a vu son mari ce mardi soir et elle l'assure : «Je l'ai vu bouger un petit peu. Il allait bien. Il n'avait pas perdu connaissance. Il a essayé de maintenir ses doigts sur sa plaie pour éviter que cela ne saigne trop. Mais il a trouvé le temps long avant qu'on vienne le chercher». Prise en charge par une cellule psychologique, l'octogénaire est rassurée sur sa santé. «Ça va parce que je suis entourée de mes enfants qui sont venus D’ÉVREUX et de la région parisienne. Ils sont arrivés aussitôt et ça fait du bien. Ils m'aident à évacuer… Il faut bien résister».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/FI0QXekeu0e11pba9bIrTRXLBcZYgW4Xq2ucDLy9AjYasmqpq9425LLVIGkMlw8bmJpPZgubPB2JG-rqzQ5KSHFxuWh1CpVkKGASh6Zv-Y286Md9Fs1rRXPwoTsTf563KuxeSgGHM2CsYFn5tSLcmw9YA-6kp0JcE8wyLuBtxaiET_pKss1h-WXWB6FBPf1tUIlOJEvsitsF4_bo6q02x9b5osRvwmd9iqd0ijLskqAk1qdToe0QwpDZOjJV84jE9Hvk0YAv3fzJGz1n-8bhNpc5rLbIx4cWxn93cDPGgURAf-LR_UPC75BTUMeKFxQh8yGn5daCghvoRCZY3rZXGv8O3s-NYWrvbT3DTJIB7dJ5qJOy_Y4ahtg9ImW2ASmSxbwdso4J3DWpwJfb0IYihESCW9smkpBj_wX6J3GPdzdJ_MTpSRSFRcNWPlTtdNWJJhz2Uddw5y9eq20kZpDtYq-0x3cT4Vf0T5L-PXqUAZUXRRHT1V6TWie9VcKkRY4RcCmwpEy8lcY9PMDiaffPkl6wSX_m6PM8cUY1dM8QWI8gnNuNMc7IH8Ey2lW3aiQUPXpbTuT4y7YvJVEx6_8jSkPGgI_yeCbo=w200-h305-no
SID AHMED GHLAM ET L’ATTENTAT DÉJOUÉ D’UNE ÉGLISE DE VILLEJUIF FICHÉ «S» PRÉPARAIT AUSSI UN ATTENTAT AU SACRÉ-CŒUR
25 JUIN 2015 LEJDD
.
Le suspect de l’attentat déjoué d’une église de VILLEJUIF, projetait de s’attaquer à la BASILIQUE DU SACRÉ-CŒUR à PARIS. Des plans révélés par les ordinateurs saisis chez SID AHMED GHLAM, selon une information du FIGARO.
.
La BASILIQUE DU SACRÉ-CŒUR, mais aussi UN TRAIN REMPLI DE VOYAGEURS, faisaient partie des cibles de SID AHMED GHLAM, selon LE FIGARO. Le jeune homme est déjà accusé d’avoir fomenté des attaques, finalement déjoués, contre une ou plusieurs églises de VILLEJUIF, en région parisienne. Les informations concernant les préparatifs des attentats, ont été découvertes dans la mémoire de deux ordinateurs de l’étudiant algérien, récupérés lors de la perquisition de son appartement.
.
«ÇA PREND DU TEMPS POUR LES TUER»
.
Dans ces ordinateurs, les enquêteurs sont également tombés sur des échanges épistolaires entre SID AHMED GHLAM, d’autres personnes et un mystérieux donneur d’ordre, peut-être retranché en SYRIE ou en IRAK. Preuve supplémentaire que le djihadiste n’a pas agi seul. LE FIGARO a pu se procurer des extraits de ces échanges.
.
«Essaie de trouver une église avec du monde et aussi regarde pour que tu puisses repartir rapidement et facilement», demande par exemple le probable commanditaire de l’attentat à SID AHMED GHLAM. Un lieutenant intervient dans la conversation : «Pour l’église, j’ai cherché, et en ILE-DE-FRANCE, c’est difficile pour repartir. […] Et l’église çà prend du temps pour les tuer»[...]
.
.
.
MEURTRE DES MOINES ET PRÊTRES DANS L'ISLAM
.
MEURTRE DES MOINES JUSTIFIÉ PAR ABU BAKR LE PREMIER CALIFE DE L'ISLAM
.
Extrait de l’introduction de la FATWA DES MOINES d’un des plus grand juristes sunnite IBN TAYMIYYA, jouissant du statut de «SHEIKH DE L’ISLAM». Le texte est introduit par le professeur (musulman) YAHYA MICHOT (BIO) ex professeur à l’UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN
.
https://lh3.googleusercontent.com/e-CPuCS6GoGokMqoESYMqjL3t0fWle-0XZycK9jZBbWFgxtttDXi-hksXI-oEsE33P2y0shRW-HWqPbnjvOPZCOm0N2hTe5Lt7eu6MXwK5Kc7LFnVjSnNUpp9SSSpBflO2wD1oh0o7-hqQbAvLqfImSPtegWg9CgzYUP1VTaSuvMnK6yeh8NVGH7U3JWjE_FDezA6pue58vO0EigzgWKLEF6ULJWW1LbZ545ieSwi_YtATYeFcgDZgvkwNSrntsvq7ZaOljQX3y7zWVE31aqmaAuq0lahLOQhIRQeYz5iPkp5FASx4BSVcR2TY8ZtX4hs3_4vWR_9WXGGAe8wEVZ-VAB9RyHMNC3AvssLGcVoAOsaj6eQvzRMpfAzEVMjSVkP_HcahvxQu7vWkq1yioUZ6w48HyfS_U6EoJuikmkUY1GNZhPTOjRxeFNGzzSaZv5u2mgnm-Nu_RzsRTVi1tXCtvKyr6eNdjDj6fP34qe8tonHcoR63Au-EGH3H_itTs_BOGjCtC4fyyPzaoaP1Zd9JRYLX0aftmYtle1nOwddTwK9uRoNr1ePHmfhMVBRQcgaP5iMtyVZoAx4ISlK2y5HbFPhrNfBYmA=w480-h320-no
puis au CENTRE D’ÉTUDES ISLAMIQUES D’OXFORD financé par le QATAR, où enseigne aussi TARIQ RAMADAN.
.
Loin d’être marginal, il est considéré comme un des meilleurs spécialistes d’IBN TAYMIYYA, INVITÉ EN STAR À LA FOIRE MUSULMANE DE BRUXELLES.
https://lh3.googleusercontent.com/qYnMEuqX1URvYCj9HUAxkHIfBYNaS4JwyTY9IpgE-h-3wTF6RhX5_rUVrJtxwBEJIWpzjGQm9S_M8bfpv-Ys4ScuMBAGwWgR9K7pBmZwzeT1_nXKNaxDb_9fXJ-heyj_XOZrqwdks0I5FKdc1lPg2Vnu0xlUAxLc6MBnma5BB_azjDj2Op1EIaZzEP-UWHJ6Sy6-9oiMDfu5OAA1WPHpadkuENc-Nrz1AM3UWHrzdfO7aJ39BaUc2TFKpcftMz7kMvOUR1nhUJ_RiAv0CU4QsAJXUA_WegCe88-xM8re6bDC8AOxO2lAB1VpNO76dWo8HY7eG5LeRTEB-ivTnk7n6EJYcPrOw2AzTsBTIUveJWYKM1eUIzPFUj1KBZrVb-3xoHttyRkBAvFtujy2zuaQmCdXObw7L8ayH-u4tSC26abU5wj4tGuax70WoLO4IqFqGrcQjfcF-qucP8ejKAYuaIb6vuVLA89lnJ10I4qtdaYEQ2kW382Q7VtWgc1qJzmkU2Agl8uQP90PEPSRp43zn9RXIl4w7-IxerPxoiGKijoYqKFU6r4JTmus9NfNpMM_uTLLms4VipYpq48ekkIRSbNRRVUgEO1s=w560-h696-no
Un autre traité de droit musulman justifie ces meurtres des moines non reclus dans leurs ermitages en temps de guerre : le manuel juridique majeur du sunnisme, AL-MUWATTA’, de l’IMÂM MALIK IBN ANAS (710-795) – «synthèse pratique de l’enseignement islamique» sous-titre l’éditeur ALBOURAQ- enseigne d’assommer les moines chrétiens, de violer les femmes issues du butin de guerre, de couper la tête des apostats, de partir en expédition guerrière etc. Nous l’avons acheté à la FNAC de ROUEN ! Il est présent dans toutes les librairies musulmanes.
.
DANS LE LIVRE NUMÉRO 21 , LE POINT 18 ENSEIGNE DE TUER LES MOINES PROSÉLYTES :
.
«Tu verras des gens qui se sont rasé le sommet de la tête (diacres) [en référence à la tonsure des moines], abats-les en frappant le sommet de leur tête» L’assassinat des moines de Tibihirine en 1996, n’est donc pas le fait de fous, mais de personnes appliquant l’ISLAM officiel enseigné au MAROC et en ALGÉRIE.
.
Voir CE DOCUMENTAIRE sur les livres islamiques de l’INSTITUT DU MONDE ARABE, AL-MUWATTA’ est présent, ainsi que les ouvrages d’IBN TAYMIYYA (1263-1328) qui a aussi légalisé le meurtre des moines (cf: son texte LE STATUT DES MOINES) en se référant aux propos d’ABU BAKR, PREMIER CALIFE (632-634) de l’ISLAM éminement respecté car «bien guidé par dieu» [RASHIDÛN].
.
Dans un autre
DOCUMENT EXCEPTIONNEL diffusé sur FRANCE 3 le 23 mai 2013, les réalisateurs MALIK AÏT AOUDIA, correspondant de MARIANNE en ALGÉRIE et SÉVERINE LABAT apportent les preuves irréfutables que les sept moines ont bien été assassinés par le GROUPE ISLAMIQUE ARMÉ. En exclusivité, MARIANNE en publie des extraits… Lire dans MARIANNE
.
«Celui qui tue les moines, il se rapproche de DIEU et tous avaient soif de meurtre : il n’y en avait pas un qui ne voulait pas les égorger tous les sept !» L’homme qui parle s’appelle LAID CHABOU. Proche lieutenant de DJAMEL ZITOUNI, le chef du GROUPE ISLAMIQUE ARMÉ (GIA) en cette année 1996, LAID CHABOU était là, ce 21 mai, quand, dans le maquis de BOUGARA, ordre fut donné par ZITOUNI de tuer les moines français»
.
.
.

01/11/2017

TERRORISME ET ENTREPRISES

ENTREPRISES ET TERRORISME
.
.
.
 
ATTENTAT UN CHEF D'ENTREPRISE DÉCAPITÉ DANS L'USINE DE LA SOCIÉTÉ AIR PRODUCTS CLASSÉE SEVESO À SAINT-QUENTIN-FALLAVIER, DANS L'ISÈRE
26 JUIN 2015 RTL
.
La FRANCE a de nouveau été la cible d'une attaque terroriste. Un homme «abjectement décapité», des drapeaux islamistes et une explosion : un attentat a été commis vendredi dans un site de gaz industriels en ISÈRE, près de LYON, moins de six mois après ceux de PARIS qui avaient fait 17 morts. L'attaque est survenue vers 10 heures dans une unité du groupe américain AIR PRODUCTS située dans une vaste zone logistique à SAINT-QUENTIN-FALLAVIER, entre LYON et BOURGOIN-JALLIEU, non loin de l'AÉROPORT SAINT-EXUPÉRY.
.
Une explosion dévastatrice évitée. Selon les premiers éléments, l'auteur de l'attentat est arrivé seul dans une voiture bénéficiant d'un agrément pour accéder au site, classé SEVESO et par conséquent protégé, et a foncé sur des bonbonnes des gaz, stockées en très grand nombre provoquant une explosion dont il réchappait. Il tentait alors de déclencher une autre explosion - qui aurait pu être bien plus dévastatrice (43 personnes se trouvaient sur le site)- quand deux pompiers sont intervenus, l'un d'eux parvenant à le maîtriser.
 
https://lh3.googleusercontent.com/QdtBR4iyfVxLaGnnTmbXeMXsTJbRfeYSyt7W-h6sZm7DuXnhOwNcdqufUbY2lIaham04WsawPBh4BGAiXlX09xf4Rfi_Gev9pIFnf6H62rU41XA0XgRkmzUpe26AYNYKN4OM_o2G7HMYKqIwDZWLiZDZAvcv1nl8rSokAo6_BKzT-NftP8wBOdAF6_0CUzS_GqWLad32sQdLfJRPsDEMYd1yt7sHSfD2xUtvW__uNOAcKTUyKCDH4YEzDRP42VMtpDgDVdgGUHozWqG-Urx_L3T-mSqkSWI1EZsf0rHt1g5EMjg11t_3qz7xuW2KZhXq81pCrVjkliYNyisL88Am_u94BAynWsRd4eMcfpjelGlndnt_xY6e-TF4HOhstRuMsZrtXYwzT8GH3SDnkfnDvgpZG8loNewUObhnDGVDp91NKEFgdxLDZJpi7v0HA78ZvKwruLxn2OQsKvKBjuRxJetszx6HuhmmvxKJ7egByIfoENzBEvtuxuWvo4Es6XqXfQGWPUD2nFEW_EYmPoJ51o0iBvpCUlkSRslDSGsoF8ZveF9wwxsjwkrqby2q-mdjBUh-hzlgegiYsTic_GKuRsI6H8imJZCV=w500-h370-no
 
Une mise en scène macabre. Les gendarmes dépêchés sur place découvraient un corps «abjectement décapité», puis une tête accrochée au grillage d'enceinte. La victime était directeur commercial au sein d'une entreprise de transport de la banlieue lyonnaise qui employait l'auteur présumé de l'attentat depuis le mois de mars. C'est la première fois qu'un homme est décapité en FRANCE lors d'un attentat, alors que cette pratique est fréquente dans les zones de SYRIE et d'IRAK aux mains du groupe ÉTAT ISLAMIQUE. À CHASSIEU, les employés du patron décapité sont sous le choc. Choqués par l'horreur du crime commis par le terroriste présumé, ils dressent le portrait d'un chef d'entreprise «conciliant». [...]
.
.
.
AFFAIRE LAFARGE : «13 MILLIONS D’EUROS ONT ÉTÉ VERSÉS À L’ÉTAT ISLAMISTE»
.
.
.
UNE PARTIE DE LA FERMETURE DE PSA À AULNAY EST LIÉE À L’OMNIPRÉSENCE RELIGIEUSE
3 JANVIER 2017 MARIANNE
.
Le DÉPUTÉ-MAIRE DE DRANCY ET PRÉSIDENT DE L’UDI affirme ce mardi que la fermeture de l’usine automobile, en 2013, était liée en «partie» à «des exigences religieuses au travail». Contacté par «MARIANNE», le groupe PSA ne souhaite faire «aucun commentaire» sur ce point, tout en rappelant les motifs économiques de cette fermeture.
.
C’est une petite bombe qu’a lâchée le DÉPUTÉ-MAIRE UDI DE DRANCY, JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE, ce mardi 3 janvier sur FRANCE INFO. Interrogé sur les dérives communautaristes liées à l’islam - comme le fait que les femmes
NE SOIENT PAS TELLEMENT LES BIENVENUES DANS LES CAFÉS DE CERTAINES BANLIEUES - l’élu de SEINE-SAINT-DENIS affirme d’abord que «la religion n’a rien à faire au travail». Avant de dévoiler ce qui a constitué, selon lui, un autre exemple de dérive :
.
«Il y a eu des difficultés y compris dans mon département, par exemple à AULNAY-SOUS-BOIS. On ne l’a jamais dit, mais une partie de la fermeture de PSA était liée aussi à l’omniprésence religieuse et au fait qu’il y avait des exigences religieuses au travail, d’arrêt de travail, de baisse de productivité, et dans le choix de PSA de fermer AULNAY, il y a eu aussi cet aspect-là»
.
«Sur certaines lignes RATP, ça existe aussi. Donc il y a besoin de remettre de la République », ajoute celui qui est aussi le président de l’UDI, faisant référence
AUX CAS DE RADICALISATION SIGNALÉS DANS L’ENTREPRISE FRANCILIENNE DE TRANSPORTS, qui emploierait de nombreuses personnes FICHÉES S.
.
PSA EXPLIQUE LA FERMETURE PAR «LA SITUATION DU GROUPE» À L'ÉPOQUE
.
PSA PEUGEOT CITROËN a fermé en décembre 2013 son usine d’AULNAY-SOUS-BOIS, qui employait encore 3.000 salariés à l’été 2012, en la justifiant par les graves turbulences traversées par le groupe automobile, qui a frôlé la faillite à l’époque. Contacté, le groupe balaie les affirmations de JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE. «Je n’ai aucun commentaire à faire sur ce point. Cette affirmation ne relève que de la responsabilité de celui qui l’a formulée, réagit auprès de MARIANNE PIERRE-OLIVIER SALMON, PORTE-PAROLE DE PSA. La fermeture de l’usine d’AULNAY-SOUS-BOIS est à mettre en perspective avec la situation du groupe entre 2010 et 2013. Il a fallu prendre des mesures pour en assurer la pérennité»
.
L’usine PSA d’AULNAY était connue pour employer un grand nombre d’ouvriers musulmans pratiquants. Comme d’autres sites de production du groupe, elle abritait même une salle de prière depuis les années 80, comme le relatait
LIBÉRATION il y a sept ans, et les pauses déjeuners étaient aménagées pendant le RAMADAN. En 2011, la distribution d’un calendrier musulman par FORCE OUVRIÈRE avait provoqué une polémique, selon LE PARISIEN. Mais jamais la fermeture de l’usine n’avait été publiquement liée à des revendications religieuses.
.
.
.
LA RELIGION EST DE PLUS EN PLUS SOUVENT SOURCE DE CONFLITS EN ENTREPRISE
22 OCTOBRE 2017 L'EXPRESS /
.
Si le fait religieux au travail progresse peu cette année, par rapport au boom enregistré entre 2012 et 2016, il est de plus en plus souvent source de vives tensions entre salariés. Le point en graphiques.
.
Demande d’absence pour cause de fête religieuse, port du voile, d’une kippa ou bien d’une croix, salariés qui prient pendant leur pause… En 2017, 65% des managers français ont observé des manifestations de religiosité en entreprise, dont un tiers de manière régulière.
 
Si le fait religieux au travail progresse peu cette année, par rapport au boom enregistré entre 2012 et 2016, il est de plus en plus souvent source de vives tensions entre salariés, puisqu’il gêne désormais 21% d’entre eux, contre 8% en 2015.
.
.
.
L'ISLAM RADICAL À L'ASSAUT DE L'ENTREPRISE
27 OCTOBRE 2017 LE FIGARO /
.
DANS UN LIVRE QU’IL VIENT DE PUBLIER, DENIS MAILLARD RACONTE AU TRAVERS D’EXPÉRIENCES VÉCUES TANT DANS DES GROUPES PUBLICS QUE PRIVÉS LES OFFENSIVES, SOUVENT COURONNÉES DE SUCCÈS, DES PROSÉLYTES D’UN ISLAM RIGORISTE.
.
• LE FONDAMENTALISME MUSULMAN AU CŒUR DU PROBLÈME
.
C’est précisément d’une «neutralité peu compromettante» qu’a usée le MINISTÈRE DU TRAVAIL pour la rédaction de son guide du fait religieux. Pouvait-il agir autrement ? Non, sauf à être accusé de parti pris ou, pire, d’islamophobie. Car il ne faut pas se voiler la face, c’est principalement d’ISLAM qu’on parle lorsqu’on évoque ce fameux «fait religieux» au travail. Il suffit d’ailleurs qu’un problème surgisse concernant une autre religion et chacun est comme soulagé ; le cas est immédiatement mis en exergue comme la preuve d’un traitement égal de toutes les religions. Pourtant c’est bien l’ISLAM qui taraude les esprits. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Quoi qu’il en soit, le déni n’est pas de mise : le fait religieux musulman doit être nommé, dépassionné et problématisé, surtout si l’on veut le comprendre et permettre aux entreprises d’y apporter une réponse.
.
• QUAND LES DIRIGEANTS DE LA RATP TOMBENT DES NUES

.
Fin novembre 2015. Deux semaines après les ATTENTATS DE PARIS et du STADE DE FRANCE, la RATP est en crise. L’un des assassins du BATACLAN, SAMY AMIMOUR, est un ancien machiniste de la RÉGIE. […] En poste depuis moins d’un an, la nouvelle PRÉSIDENTE, ELISABETH BORNE, découvre alors des pratiques qu’elle ne soupçonnait pas et qui viennent démentir ses premières déclarations : «Aucun écart n’a été signalé depuis mon arrivée, a-t-elle martelé. Si c’est le cas, tout ce qui est sanctionnable doit être sanctionné.» Dans les couloirs du siège, les cadres du département bus et tramways n’en mènent pas large. Ils connaissent la réalité du terrain.
.
Ils savent que, depuis quelque temps, PAVILLONS-SOUS-BOIS est l’un de ces centres (il y en aurait deux autres en région parisienne) où le management a dû battre en retraite face à la force des revendications communautaires et religieuses. Pièces collectives fermées et inaccessibles à la direction (avec des soupçons de trafic), refus de certains machinistes de serrer la main aux femmes et même de toucher le volant après elles, autobus immobilisés pendant que les conducteurs font leurs prières… Les coups de canif à la sacro-sainte laïcité, règle d’airain dans les services publics, sont devenus légion […]
.
Pourtant, dès 2005, une clause de neutralité avait été introduite dans le contrat de travail. En 2011, un premier code éthique avait même été publié. Mais l’initiative eut une portée plus symbolique que réelle. C’est l’époque où le SYNDICAT FORCE OUVRIÈRE est surnommé «Force orientale» tant il apparaît poreux aux demandes communautaires. […] Entre le printemps 2013 et l’été 2014, FORCE OUVRIÈRE suspend l’adhésion de près de 200 de ses syndiqués. Motif : ces agents ne se conforment pas aux valeurs laïques de l’entreprise et du syndicat. […] FORCE OUVRIÈRE paiera le prix de cette décision.
.
A la fin de 2014, le syndicat ne recueille que 9,6 % des voix et perd de peu sa représentativité à la RATP. Au profit d’un nouveau syndicat apparu récemment, le syndicat antiprécarité (SAP-RATP). Le nouveau venu rafle plus de 50 % des voix sur deux centres bus : dans le XVIIIe arrondissement de PARIS et… aux PAVILLONS-SOUS-BOIS, dépôt où avait travaillé SAMY AMIMOUR, le terroriste du BATACLAN. Rebaptisé par certains agents le «Syndicat pour musulmans», le SAP inquiète la direction. […] En 2017, l’entreprise le reconnaît : lorsqu’un manager était alerté par un problème lié à l’affirmation religieuse, sa hiérarchie lui demandait généralement de se débrouiller pour le régler et de se concentrer en priorité sur la qualité de service. C’est en réalité autant à une banalisation des mœurs banlieusardes au sein d’une partie de l’entreprise qu’à son «islamisation» qu’on a assisté à la RATP à partir des années 2000. […]
.
Qu’il s’agisse des manifestations de piété, des relations entre les hommes et les femmes, de l’intégration de nouveaux salariés ou encore de la peur du terrorisme, la RATP condense dans une même entreprise toutes les thématiques propres à l’expression de la religion au travail. […] Depuis les attentats, les dirigeants ont pris la mesure de la situation. […] Interrogés, certains agents décrivent leurs collègues notoirement religieux plus discrets désormais et moins enclins à revendiquer des aménagements spécifiques à leur croyance.
.
• LE CASSE-TÊTE DU RAMADAN
.
Le RAMADAN, ce mois de jeûne annuel dans l’ISLAM, pose d’autres questions aux entreprises. Elles concernent moins les jours de congé que l’aménagement des horaires. Surtout si le RAMADAN a lieu, comme cela a été le cas ces dernières années, durant les mois d’été, marqués par de fortes chaleurs et des journées plus longues qu’en hiver : les croyants demandent généralement à arriver et à partir plus tôt, au risque de désorganiser le service ou la production. La plupart du temps, ce type d’aménagement est laissé à la libre appréciation des managers et des chefs d’équipe ou de chantier, qui doivent répondre à un certain nombre de contraintes : combien de personnes sont concernées ? La modification des horaires de certains est-elle compatible avec l’activité de tous ? Le service des clients est-il correctement assuré ? Quels sont les risques courus ?
.
Même si les aménagements demandés ne sont pas acceptés par les entreprises, le jeûne a quand même lieu. Il y va de l’identité religieuse du croyant. Car le RAMADAN est devenu depuis quelques années, comme la consommation HALAL, le marqueur de l’identité musulmane. Les croyants, souvent issus de l’immigration, restaurent en quelque sorte leur fierté à travers l’ascèse d’un mois de privation. Le croyant démontre aux yeux de ses coreligionnaires sa maîtrise de lui-même, qui équivaut à une reconnaissance en bonne et due forme de sa piété et de son intégration dans la communauté. Ainsi, selon son rigorisme, celui-ci va s’infliger une pratique ascétique plus ou moins poussée.
.
On voit, par exemple, régulièrement fleurir sur les sites INTERNET spécialisés des questions liés à la possibilité ou non d’avaler sa salive durant le RAMADAN…
.
Quoi qu’en disent les croyants, l’épreuve physique que représente un mois de jeûne fait souvent sentir ses effets sur le travail, surtout s’il est manuel. Et c’est avant tout la qualité de ce travail et la dangerosité due à la fatigue qui doivent servir de critère pour apprécier l’impact du RAMADAN. La religion n’a pas à interférer avec la manière de réaliser ses tâches ou les résultats de celles-ci.
.
• LE VOILE
.
En quoi ce voile est-il si ennuyeux ? Qui gêne-t-il réellement ? Au-delà du fait que l’immense majorité des salariés (83 %) estime que l’entreprise doit rester un endroit neutre et ne pas prendre en considération les revendications d’ordre religieux, ce sont essentiellement les relations avec les clients qui apparaissent aujourd’hui comme le foyer central des problèmes liés au voile : les clients se plaignent.
.
Quelles sont, dès lors, les marges de manœuvre d’un chef d’entreprise dont la clientèle refuserait de travailler avec une de ses salariées parce qu’elle porte un voile ? Demander à la salariée de le retirer présente plusieurs risques : celui d’aller au conflit et au licenciement ; celui aussi d’être accusé de discrimination ou d’islamophobie par certaines associations.
https://lh3.googleusercontent.com/w6BXZKKJjRW85TC6DhGhnoD4jeYjysBYTEtI063zgIvpJnk2jidQTEFfkxj-SoQ-mZbIBRVQ7iboJijXgr0Hd5vh1O7wlOX8qwYacAzeZCVa43v2w68to_3nIXyEpIQ0qjcXz5dWt4GBVWzwjFXpFWkD2FcQPip1-UGnJ1Q0osLhB6J-OsYPgRZ6d2ltMg2_GqGPr4A2AT1c81FGmon_sYF_yHvMqR7lVX7cNJml55FevZYNnrMJeI9E5AKxdaWBRcBQ6DIGAwuFD2tftxt-RuR-sA6cp-6JZK1z2z8FSpmwFNLqtmwVhYYLelzqj2eA0eJ7IsDHi0YT2TU6c81jWWFXFAi4EpZlP2ePYUEDKIL1fGMdXqptzWyiPs-e3bYKOG9_JcsALFerdwHkJzPrr8NNzPQV-s3V4M_TOlHPD_NiuJmMAn5KG82Zix6xbF1FLfwJzRf0v3akb59LIKEegAgfc39JjLHZr191iWfVYv0TA4JHIDp1FFdrAMrZYRoHSbcdpBv3CbMZuXy56skjaQBUzUQSUJ8e-1hg6b0siPiKccop5hG_FhN794GMeQ0mOXUZH5Bj4kjj6yJteIs7KLlYT5J8YAIBwAxfYfW9RW-G2930p6mfvHGgpp4LbZmLrD6raR2q0uj3V9D86eCHr6kyZY5E60St6uqk=w430-h191-no
Cela est régulièrement le cas avec le COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE (CCIF), passé maître dans l’art d’utiliser ce type de contentieux
pour faire avancer sa cause et fournissant aux femmes en question avocats et conseils en communication. […]
.
• LES FICHÉS S
.
«Peut-on connaître nos FICHÉS S ?» C’est ce type de dilemme que nous confient ces derniers temps plusieurs DRH. L’un d’entre eux, responsable dans une entreprise de transport, a brusquement compris après l’attentat de NICE le danger potentiel lié à la libre circulation de ses camions, dont plusieurs centaines sillonnent chaque jour les différentes villes de FRANCE. Impossible pour lui de connaître tous les chauffeurs et encore moins les intérimaires embauchés pour pallier les absences des titulaires.
.
Récemment, l’un de ces chauffeurs a d’ailleurs découvert des documents de propagande de l’ETAT ISLAMIQUE oubliés par son dernier occupant dans le vide-poche d’un camion. L’intérimaire en question s’est empressé de prévenir son chef. Reste à savoir comment procéder avec le chauffeur incriminé ? «Concernant ce cas, la police nous a expliqué que le chauffeur était FICHÉS S et particulièrement surveillé, explique le DRH. Ils ont pu l’arrêter grâce à la découverte faite dans son camion. Mais peut-on connaître nos fichés S ? poursuit-il, et comment identifier les signes de radicalisation?» (…)
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/j8WFcWgPTO_VtXnjhchRUCZjrGVjdSPscZMXpu0iZyNraVT4LMRkjAZcwnRk2uDiKZjduf0kZmMHtcofUSS84tTkG-t8jlUT4fd39ZQPogn-VM_fHZKKa5n1eccrvDyKlEsb47uZwqo6QU9Pwi2SoWu2Y3aSA5c0Zn0M9E8Sjj6ExzycKrqmi_-IAYqexJxex08adrlG_x0P2nhRx7kioUVn56pN11dxIYfffGnZmkNVTQCVwJDDOlP_JZpNX5tpPhNcL8HDFcTZQW6nSJRFs6yT123OImIfhomAPbQJ3ubXWxPGihxYPxeUwQ8cDx2iqi9GbYV34nQEg41fBTN79B2yp1wQ-igEFZcd_bKOXl_2qngObdpQ2VjJ4FaFg05wArq4I_KQjHVoDM0_dNkmCP2Msh680uaqGcT4XJv4d5c1CkuzxnEryeqUTOH7lFDNpxsEfMjBBq785aR84Qgdl_OU0YvaXSni92Qzz81bSMmWAix_vEH8SMoyAKE0FjR1OzMoMP9XmEdTvXYQpSGkMT7XhfQUYuEPzQYwh8mQwrKrFIgBWoVek8bfMDT6HY37jBc3o95zPJNuRfc_bET01UM6MP8r8j8jCx1P6aMIiBej9s3meLwfJHi-dppQ2aI86H_sGg9X5w0zyASc5jUjlnuk7otdZL6mXVv0=w280-h186-no
 
PARIS : DES CAS DE RADICALISATION À L’HÔTEL DE VILLE
27 NOVEMBRE 2015 LE PARISIEN
.
RAPPEL :
ATTENTAT À CHARLIE HEBDO : SAÏD KOUACHI A ÉTÉ EMPLOYÉ DEUX ANS À LA MAIRIE DE PARIS
C’est un sujet hautement sensible. Trois semaines après les attentats, la VILLE DE PARIS s’apprête à présenter un manuel d’une vingtaine de pages sur la conduite à tenir face aux pratiques religieuses dans ses services.
L’OBSERVATOIRE DE LA LAÏCITÉ, qui a planché sur ce livret, s’est réuni ce vendredi pour y mettre la touche finale.
.
Crée en 2012 par l’ancien MAIRE (PS) DE PARIS BERTRAND DELANOË, l’OBSERVATOIRE avait été mis en veille puis réactivé après les attentats du mois de janvier.
L’INFORMATION RÉVÉLÉE PAR NOTRE JOURNAL selon laquelle l’un des terroristes avait travaillé au sein de la DIRECTION DE LA PROPRETÉ ET DE L’ENVIRONNEMENT a sans doute rappelé la nécessité de réunir les membres de cette instance.
.
Depuis, ces derniers se voient toutes les trois semaines. Ils ont procédé à plusieurs auditions. Des cas de radicalisation ont été évoqués au cours de ces entretiens. «Différentes directions de la ville ont été confrontées à des problèmes», indique un membre de l’observatoire. «Les directions de la propreté et de l’environnement, des espaces verts, de la protection et de la prévention ont été mentionnées», indique FADILA MEHAL, CONSEILLÈRE DE PARIS UDI-MODEM et membre de l’OBSERVATOIRE. MAIS AUSSI LA JEUNESSE ET LES SPORTS.
UN SEUL LICENCIEMENT
.
Pratique de la prière sur les lieux de travail, refus de serrer la main à une supérieure féminine, demande d’horaires adaptés pour le RAMADAN ou pour le SHABBAT, port de voile sur le lieu de travail… «Nous avons vu passer des cas très concrets comme cette assistante de cantine qui disait aux enfants musulmans qu’ils ne devaient pas manger de porc», se souvient AGNÈS EVREN, CONSEILLÈRE DE PARIS (LR).
.
«Certains encadrants confrontés à ces problèmes se trouvaient démunis. L’idée de ce livret est aussi de les aider dans la conduite à avoiret de rappeler ce qui est légal et ce qui ne l’est pas», explique JEAN-BERNARD BROS, PRÉSIDENT DU GROUPE PRG. Le livret pédagogique sera distribué dans tous les services municipaux. Un plan de formation sera par ailleurs mis en œuvre pour les encadrants.
.
«Les comportements qui nous ont été évoqués sont tout à fait inacceptables», admet EMMANUEL GRÉGOIRE, ADJOINT (PS) À LA MAIRE DE PARIS CHARGÉ DES RESSOURCES HUMAINES. «Beaucoup de syndicats m’avaient évoqué ici et là le sujet. D’où la décision d’éditer ce vade-mecum. Au final cependant, seuls cinq cas concrets m’ont été remontés en un an», relativise néanmoins l’élu. Les cas en question n’ont donné lieu qu’à un licenciement. «Une femme qui refusait de retirer son voile», indique l’adjoint. «Dans les autres cas, les pratiques interdites ont simplement cesséaprès un rappel à la règle», ajoute l’élu.
UNE SALLE DE PRIÈRES SAUVAGE AU PETIT PALAIS
.
Les employés municipaux et syndicats se sont inquiétés à plusieurs reprises de la «dérive communautaire et de la radicalisation de quelques agents» dans… les musées de la Ville. «L’an dernier, au PETIT PALAIS, nous avons dû intervenir lors du comité technique auprès de BRUNO JULLIARD (NDLR : l’adjoint PS à la culture d’ANNE HIDALGO) afin que la loi sur la laïcité soit respectée», indique NADIA LEMOULE, secrétaire CFDT de PARIS-MUSÉES.
.
Le problème ? Un local technique «transformé en salle de prière sauvage». «Ça a été réglé sauf que si la salle de prière a disparu, on pense que ça perdure de manière plus discrète», confie un fonctionnaire sous couvert d’anonymat. Au MUSÉE CARNAVALET, l’été dernier, «des employées se sont plaintes de la pression exercée sur elles par certains collègues musulmans parce qu’elles ne faisaient pas le RAMADAN ou parce qu’elles fumaient».
.
LES FEMMES CADRES IGNORÉES
.
Autre service, même ambiance. A la propreté, STÉPHANE, un ingénieur, évoque le cas de «ces agents qui refusent les consignes données par des femmes encadrantes. Ils ne les regardent pas. C’est comme si elles étaient transparentes». Ou encore les collègues «qui ne peuvent pas accéder à leur vestiaire pour se changer car ils se trouvent face à un agent qui a déroulé son tapis devant et prie»
.
Au lendemain des attaques de janvier, «cinq ou six ateliers ont posé problème», selon l’ingénieur. «Après CHARLIE, j’ai entendu certains dire : C’est bien fait ! Ils l’ont bien cherché !» Selon lui, aucune sanction n’est tombée. Dans le XVIe, les éboueurs ont aussi assisté à la métamorphose d’un de leur collègue musulman, «barbu du jour au lendemain», assure NADIR. «Il ramenait tout à la politique, parlait arabe, priait, psalmodiait le CORAN», poursuit ce cadre. Selon ses collègues, le fonctionnaire «a été recadré par ses supérieurs et il est revenu à la raison». Il est aujourd’hui toujours employé à la Ville.
.
.
.
DES DJIHADISTES INFILTRÉS DANS DEUX AMBASSADES DE FRANCE
6 SEPTEMBRE 2017 LE POINT /
.
Les services de renseignements ont repéré parmi les employés locaux des AMBASSADES DE FRANCE au ROYAUME-UNI et au QATAR plusieurs personnes liées aux mouvances djihadistes. Ces employés locaux ont été écartés des chancelleries concernées. Révélée par LE CANARD ENCHAÎNÉ, l'information fait tache au lendemain de la SEMAINE DES AMBASSADEURS, AU COURS DE LAQUELLE EMMANUEL MACRON A EXPOSÉ LE CAP DIPLOMATIQUE qu'il entendait suivre tout au long de son mandat.
.
À DOHA, ce sont des agents de sécurité de l'ambassade qui affichaient une proximité préoccupante avec des mouvances pro-DAECH. À LONDRES, plus ennuyeux encore, c'est un responsable de l'intendance du poste diplomatique, recruté pour des travaux de maintenance et ayant accès à des locaux sensibles, qui revendiquait une «sympathie déplacée» à l'égard de plusieurs personnalités qualifiées par les services de «terroristes».
.
Un fonctionnaire du QUAI D'ORSAY reconnaît, en off, qu'«il y a un vrai problème avec les agents locaux. Tu peux tomber sur de drôles de types» Le ministère des AFFAIRES ÉTRANGÈRES a annoncé un plan de 67 millions d'euros pour renforcer la sécurité des AMBASSADES DE FRANCE à travers le monde. «Des mesures très fortes ont été prises. [...] Les échanges avec les services locaux de renseignements avant d'habiliter des personnels locaux ont été intensifiés», confie AGNÈS ROMATET-ESPAGNE, la PORTE-PAROLE DU QUAI D'ORSAY.
.
.
.

19/10/2017

TERRORISME ET PRISON

TERRORISME ET PRISON
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/SqFPsLWe4A6PiZGsUP4vekLHVmz0NF3KI0GZ_rPrkAPZE8l4noelX18WuQaF4Z373IpbkCs_alKDUiBlSmsPdEuOFg0yIMuO3_h4O_VKaRneImjMkyJT1vaIzwF6kDL4YMswH_nE3odYkEQoYPtmLBT-12shoOda9fyLwvke_5YomwR5MMTMglt60_FJqcy6tavcB0vLNVucoSsIK8S9EjK9pkoYeZ2QGmc3UCT3brW92CkNQpfyljEhtWivhBCB6GIqesLREg2W0IWyKGN3atz6WYsR1EXvKzARXyNyTNSk6AdoYLgUTYt7VPFIO3AErmyNuwrDQfJxCN_B_x4X55gtbWg4kShK_Sup1dSkiIL_UPaEZwVWAYr0UJoybRN74vAMo1D9yZ6JDsSPsXFnHJGnIipBzZ4JyXeVJdY9KP7JHWDlcgYsIH4qq8i-3b_OAo9-pDFbbnghwUHlDNpagSwhHfe6subCEGwv0rJkfn78PfN4OehXCOeBHhjj_WrB_J99WhMy2IqvfVT_DcwibDpdtzhx1C4oxgubbp8Mm9Bi-IZvGCZ6Cfmbnyl9lea_nXfaz0zRz7OZNDnpPCc0bgYi9b9Egwk0CYzwG-6TgjoEOg2JyO1UjSvddJFkX670PnG3uzqhmbvqjVbtHOjdKcv-X5gKIkN0mLYf=w285-h198-no
.
.
.
VAL-DE-MARNE : UN DRONE SURVOLE LA PRISON DE FRESNES DONT LE QUARTIER DES DÉTENUS ISLAMISTES
31 OCTOBRE 2017 LE PARISIEN /
.
Dans la nuit de lundi à mardi, un drone a survolé pendant 45 minutes trois quartiers de la prison de FRESNES (VAL-DE-MARNE) dont ceux des détenus islamistes.
.
Le drone est resté en vol stationnaire au-dessus des quartiers «évaluation de la radicalisation», «terrorisme islamiste», et «isolements». Mais il a aussi fait des allers-retours. Un drone a été repéré dans la nuit de lundi à mardi à la PRISON DE FRESNES. L’appareil n’a pu être intercepté et personne n’a été interpellé.
.
Il est 1 h 25 quand un surveillant détecte depuis son mirador un drone volant à près de 100 m d’altitude. Il parvient à le distinguer car des lumières blanches sont visibles à chacune des extrémités de l’appareil. La police est aussitôt appelée. La brigade anti-criminalité de L’HAŸ-LES-ROSES se rend aussitôt sur place. Les policiers repèrent à leur tour l’engin. Mais à 2 h 10, le drone disparaît.
.
.
.
 
LA VIE EN PRISON : DROGUE ET TÉLÉPHONE PORTABLE
.
.
.
18 OCTOBRE 2017
.
GÉRARD COLLOMB VEUT EXPULSER LES CLANDESTINS QUI COMMETTENT DES DÉLITS ... DE LA POUDRE AUX YEUX !!
.
.
.
ATTENTAT DÉJOUÉ À LA PRISON DE FRESNES : LES DÉTENUS VOULAIENT PASSER À L'ACTE À LEUR SORTIE
10 OCTOBRE 2017 BFMTV /
.
Deux hommes de 22 et 28 ans, détenus à la PRISON DE FRESNES, pour des délits de droit commun, ont été mis en examen en fin de semaine dernière pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste».
.
Les contours de leur projet restent encore flous mais DEUX DÉTENUS DE LA PRISON DE FRESNES, CONSIDÉRÉS COMME RADICALISÉS, ÉTAIENT BIEN DÉTERMINÉS À PASSER À L'ACTE À LEUR SORTIE. Une sortie de prison qui devait intervenir dans les tous prochains jours, dès mardi pour l'un d'eux. Connus pour être proches de la mouvance islamiste, les deux hommes ont été mis en examen pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste». Ils ont été placés en détention provisoire, repoussant ainsi leur sortie de prison.
.
QUI SONT LES DEUX SUSPECTS
.
Les deux hommes soupçonnés d'avoir fomenter un attentat sont un Français de 22 ans et un Camerounais de 28 ans. Ils étaient incarcérés à la PRISON DE FRESNES, en RÉGION PARISIENNE, pour des délits de droit commun. L'un avait été condamné pour une tentative de meurtre, le second pour braquage. Lors de sa garde à vue, le ressortissant camerounais, qui a par ailleurs salué «ses frères tueurs du BATACLAN», a reconnu projeter un attentat.
.
Les deux suspects s'étaient radicalisés en prison. Le détenu camerounais était considéré comme l'un des leaders de la mouvance islamiste à FRESNES et avait été placé à l'isolement il y a quelques temps dans L'UNITÉ DÉDIÉE DITE DE DÉRADICALISATION qui était expérimentée à FRESNES. Après six mois d'expérimentation, ce dispositif va être abandonné par le gouvernement.
.
QUELLES ÉTAIENT LES CIBLES DE CET ATTENTAT DÉJOUÉ
.
Si les deux suspects comptaient passer à l'acte rapidement après leur sortie de prison, leur projet n'était pas réellement abouti. Différentes cibles, à l'extérieur de l'établissement, étaient envisagées. Il semblerait que les deux hommes voulaient s'attaquer aux forces de l'ordre. Parmi les hypothèses évoquées par les suspects : des surveillants pénitentiaires, des policiers, une prise d'otage ou encore un mitraillage.
.
Ce projet d'attentat se voulait de grande ampleur. Les deux hommes avaient pour ambition de recruter d'autres membres dans d'autres établissements pénitentiaires.
.
«Ces deux islamistes radicaux voulaient monter un groupe de combattants avec la volonté de monter en puissance par le biais de diverses actions, à l'extérieur de la prison, ciblant entre autres des policiers et des surveillants de prison», a indiqué une source proche de l'enquête.
.
COMMENT ONT-ILS ÉTÉ REPÉRÉS ?
.
Les deux hommes faisaient l'objet d'une surveillance discrète de la DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE (DGSI) après la découverte dans une cellule de documents appelant au JIHAD. Des écoutes ont alors été mises en place sur le téléphone que possédait le détenu. Les investigations ont permis d'établir que le détenu était en contact avec un personne située en zone irako-syrienne.
.
«Nous faisons un effort tout à fait considérable sur le renseignement pénitentiaire avec là encore création d'emplois, sur le travail avec les surveillants parce que se sont eux les premiers agents de la lutte contre la radicalisation», détaille NICOLE BELLOUBET, LA MINISTRE DE LA JUSTICE, sur EUROPE 1.
.
LA PRISON, UN FOYER DE RADICALISATION
.
Les syndicats de surveillants pénitentiaires réclament aujourd'hui des établissements spécialisés accueillant uniquement des détenus radicalisés. Car depuis quelques années, et notamment les attentats de CHARLIE HEBDO en janvier 2015, le nombre de dossiers de personne radicalisée en prison a été multiplié par 7. Actuellement, on compte 1.200 détenus radicalisés sur les 69.126 que comptent les prisons françaises.
.
Désormais les unités dédiées, sensées éviter le prosélytisme religieux, ont été remplacées par des QUARTIERS D'ÉVALUATIONS DE LA RADICALISATION (QER). Pendant plusieurs mois, la dangerosité des détenus est évaluée par les services pénitentiaires, par des psychologues. Actuellement, trois prisons sont dotées d'un QER : FLEURY-MÉROGIS, OSNY et FRESNES.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/iJPQLJF9cATZPaQY8SpM9zk7zUUJVFZMsw2CTBkBvlw7kXRn-ZzdBXAfgB9nbOoBRURwmhP_UVEphffXYfMERCgJRpZudhJNtohBPzL42oGJcVEja0qKkhOyvZ9hhA-YIUBu-iyGpJbOQi0qF7IeNKZ4pBhLkkhmyFlWjJ4mogNV1hchk8VoK2U7MZbibeuFrswkqgfm8sXi-GHv9lQA5qd26zIc5c_-_mIBx600bkQzac-GuTg2UbJBN3P4Yri8_4B8ElFrbVlmkBK_DjX0_y70-LWilagWrvEcL-GS2c_-7i8QqHI60jai_Q5lDgx0q_uinlgPqeReeHJlO9YBWZMfFxmplk8ANWo5A4Eqr7uRBGC1SJJ2K6sW-YaGL9pzWs5VQbrtnOoLHaPqNwW4QUcprjt1BFi0yVPjMp644U8TxS5uho9FNWkMRkiQ3IjO_hIJyXLibeN_BasixrfMUQmPuX095GsEmEjTgEhnHuVZrcFy-RRRZLeRvA2wD9dmN4yOnXsahUynbwBsBWYkgYZFxBWkArbOZDkqHo-v3nsS77cRcsMd7mYoLa-FrRXMkKTZxVMV2zYcYQPCtDz63CXMA_7fz9sdnScbWcXJ_inIiTMev_r28w50JNQ1n4qG5Smr5EpJG3FnVJ2YDAZ0goj2L7_eKrfMVFpA=w285-h214-no
«PRESQUE TOUS LES DÉTENUS ONT UN TÉLÉPHONE MAINTENANT» WILLIAM COZIC (FO-PÉNITENTIAIRE)
17 OCTOBRE 2017 BREIZ /
.
Le 11 octobre, en présence des ERIS qui sont l’équivalent du GIGN dans la pénitentiaire, 8 cellules de la maison d’arrêt de NANTES ont été inspectées. Pour 16 détenus, 15 portables ont été retrouvés ainsi que de la résine de cannabis, des clés USB, une centaine d’euros etc…Que des produits évidemment interdits en détention.
.
Ces découvertes ont suscité l’indignation de FO-PÉNITENTIAIRE qui s’est élevé une fois de plus contre le manque de moyens dans les prisons d’«éradiquer la prolifération des téléphones portables» et l’isolation des surveillants face à l’insécurité grandissante : «alors que nos politiques jouent les vierges effarouchées quand ils apprennent que l’on peut préparer des attentats depuis sa cellule (sans parler des commerciaux qui continuent de faire prospérer leur commerce ou de menacer leurs victimes), ils feraient mieux de se poser les bonnes questions et d’avoir un peu de courage».
.
En 2014 déjà, NOTRE ENQUÊTE SUR LES PRISONS BRETONNES démontrait une aggravation de la situation interne après la suppression des fouilles intégrales systématiques au retour des parloirs en 2009 ; tout et n’importe quoi entre dans les prisons, où les DÉCOUVERTES STUPÉFIANTES se multiplient tant aux PARLOIRS que dans les CELLULES. Les saisies de portables ont explosé, passant de 27.520 en 2014 sur l’ensemble de la FRANCE à 33.521 en 2016.
.
Sans oublier ceux qui ont des ordinateurs – autorisés et donc privés d’INTERNET – mais qui branchent dessus des clés 3G ou 4G entrées clandestinement. En 2015, un détenu corse d’une prison francilienne ESTIMAIT QUE 70 À 80% DE SES CODÉTENUS AVAIENT DES PORTABLES, ET UN QUART D’ENTRE EUX INTERNET.
.
NOUS AVONS INTERVIEWÉ WILLIAM COZIC, DÉLÉGUÉ FO-PÉNITENTIAIRE POUR LES PRISONS DE NANTES.
.
BREIZH INFO : Bonjour WILLIAM COZIc, les services de la Pénitentiaire ont encore fait des découvertes stupéfiantes. Et éloquentes. Quelle est votre réaction ?
.
WILLIAM COZIC : Ça devient normal. Mais c’est surtout lamentable.
.
BREIZH INFO : 16 détenus, 15 téléphones, qu’est-ce que ça vous inspire ?
.
WILLIAM COZIC : En gros presque tous les détenus ont un téléphone maintenant. On ne peut plus s’étonner qu’ils puissent préparer des attentats, ou que les mesures de contrôle judiciaire et de séparation des prévenus – pour éviter qu’ils ne s’arrangent sur leur défense – ne soient plus opérantes.
.
BREIZH INFO : Dans le monde politique, des voix s’élèvent pour autoriser les téléphones portable aux détenus, au motif qu’on ne peut leur interdire décemment de n’avoir aucun contact au quotidien avec leur famille ou leurs proches notamment.
.
WILLIAM COZIC : Ce sont des foutaises, il y en a très peu qui appellent papa ou maman ou leur petite copine. Ce sont des arguments à faire gober à l’opinion, mais ça ne correspond pas à la réalité. Les téléphones leur servent essentiellement pour leurs trafics, ou pour faire pression sur leurs victimes. Ou pour faire des vidéos, aller sur les réseaux sociaux etc. Si on autorise les téléphones, ils seront en mode bridé, sans INTERNET notamment. Ils continueront à en faire rentrer pour avoir toutes les fonctionnalités et pouvoir continuer leurs trafics.
.
BREIZH INFO : Certains établissements ont été équipés de brouilleurs. Est-ce que ça fonctionne ?
.
WILLIAM COZIC : Dans certaines zones il y en a, mais les prisons sont souvent situées près des villes, où il y a donc le meilleur réseau et l’accès à la technologie. Nous, on a des brouilleurs 2G ou 3G et eux sont déjà à la 4G, donc ils sont partiellement inopérants.
.
BREIZH INFO : Les découvertes croissantes de stupéfiants peuvent étonner. Dans l’imaginaire collectif, la prison est un lieu d’encadrement strict où la loi s’applique dans toute sa rigueur. Comme nous l’écrivions en 2014, la réalité est que la prison ne fait peur qu’aux honnêtes gens…
.
WILLIAM COZIC : A chaque fois qu’il y a des chiens aux parloirs on fait des découvertes exceptionnelles en effet. Et on a aussi, particulièrement depuis six mois, un gros problème de projections.
.
BREIZH INFO : DES GENS AVAIENT ÉTÉ POURTANT ARRÊTÉS LE LUNDI DE LA PENTECÔTE pour avoir jeté des choses par-dessus les murs de la prison, notamment 91 grammes de drogue, 11 téléphones et un couteau qui avaient été récupérés dans le chemin de ronde ?
.
WILLIAM COZIC : Ça continue. Cinq fois par semaine, au moins, on a des projections qui arrivent jusque dans les cours de promenade. Puis c’est remonté dans les cellules par les yoyos [fils avec lesquels les détenus passent denrées et marchandises diverses de cellule en cellule – refuser de le transmettre CATALOGUE D’EMBLÉE LE PRISONNIER PARMI LES «VICTIMES» À LYNCHER] et quand on fouille les détenus de retour de promenade, ça ne sert plus à rien, tout a disparu et a été planqué.
.
BREIZH INFO : Et si vous les fouillez sur place, dans la cour ?
.
WILLIAM COZIC : C’est un coup à avoir une émeute à coup sûr, donc on évite.
.
BREIZH INFO : Vous avez aussi trouvé de l’argent. A quoi peut-il servir ?
.
WILLIAM COZIC : A alimenter les trafics, acheter de la drogue, des téléphones. C’est plus cher que dehors, mais j’ignore les tarifs [un ex-détenu répond sur un forum de jeunes en 2016 : «téléphone facile a avoir 40€ le normal et a partir de 100€ le tel avec INTERNET mais ya souvent des fouilles donc tu prends des risques». Selon un trafiquant de la PRISON DE GASQUINOY, UN JOINT VAUT 6 €, UNE BOUTEILLE DE VIN 40 À 50€, UNE BOUTEILLE D’ALCOOL FORT VERS 150€]
.
BREIZH INFO : Est-ce qu’il y a eu des agressions de surveillants récemment ?
.
WILLIAM COZIC : Non, la situation générale est globalement calme, il n’y a pas eu d’agressions récemment. A l’EPM il y a 40 détenus, dont plusieurs dans des affaires criminelles mais c’est calme aussi.
.
BREIZH INFO : Vous manque-t-il des postes en ce moment ?
.
WILLIAM COZIC : Au niveau des surveillants, on est presque à l’effectif théorique, c’est bien. Même s’il faut en retrancher 20 ou 30 surveillants pour arriver à l’effectif disponible en pratique. En revanche pour l’encadrement il y a eu six départs en retraite qui n’ont pas été remplacés, ça fait autant de postes qui manquent.
.
BREIZH INFO : Quelle est la réaction de votre direction ou des politiques à vos découvertes ?
.
WILLIAM COZIC : Notre direction s’en fout et les politiques s’en tamponnent la nouille. Et nous, on est seuls sur le terrain.
.
.
.
 
https://lh3.googleusercontent.com/3emE7W_gv3ytNpS7msH3hewD42JkkS0IFMy6mv_By8UcjiYTWHUxBI46dQRLjeWluo23TRjKXBebcqMkLfFyUKBvFy4IqwXqrZlDJ8YuWQJCajGDbm7LhKAz250IsS2i2ZT876-fTVWWxkkR4gu_YCkjTrss0a-ngT4gPRaXYPVH_TawSAJUXDtjNceNGA8gORp_DqdfUMAEz1XmAIP4WKoieoMkir5Mdn69z9lGkkc1GtqisLO2RfCvNs0uj4_FgTdOt2lnXyyYG130jo1top9F3oCU7cNUyPOIfEiEfaONBLlzOC5kvOByOhzMI-WzwKi8gxCMolIUlHZDY-3N1cxXqjFlkulBtR-vwfiITnNk_zkg-gXNXhyVDF5i5cIyFYPwW06h6uqejYWnZLi4IO0YznhkSb5eQY2rlWR8TBVzrQfgqKctrBs4yK9Od_DNQvHJZMFOx-hLl-3-c-zx7XF_3x4AX6hIRMi-Umfl6YrU-HKnj3C3z36PhwNFS3970_NyiZZCpzFJ4K7QKbs_k77GiHRQgn03ZbVAo9NFqtLsigLj_JPzLMrJ2jGpDhN2JYMGAzLoSn7eL-gy8bXfNgbhsQ_wFZYMX5wymfJEqIWFfWbgwyAeVmEK39Pj1KmutMXy1a5S8YOdgz4JrnLFUls_CNqKlAUy0nHZ=w285-h161-no
LES SURVEILLANTS PÉNITENTIAIRES ALERTENT : «LES PRISONS SONT DEVENUES DES FABRIQUES À DJIHADISTES»
10 OCTOBRE 2017 SUD RADIO /
.
Quelques jours après qu'un attentat, fomenté depuis la PRISON DE FRESNES, a été déjoué, les surveillants pénitentiaires alertent sur le phénomène de radicalisation, omniprésent dans le système carcéral.
.
Dans les récents attentats perpétrés sur le territoire français, la case prison fait souvent partie du parcours des assassins. L'exemple de l'attentat déjoué, qui avait été préparé depuis l'intérieur des murs de la PRISON DE FRESNES, pose une nouvelle fois la question de la radicalisation dans le système carcéral. Les surveillants pénitentiaires affirment que, désormais, dans les prisons, ce sont les prêcheurs islamistes qui tirent les ficelles et qui attirent les détenus dans leurs filets fanatiques.
.
Selon eux, la conversion à l'ISLAM est quasiment imposée aux nouveaux détenus, qui acceptent bien souvent, «soit pour se protéger, soit parce qu'on va leur donner de la nourriture», explique ainsi EMMANUEL BAUDIN. «J'ai le souvenir de détenus qui, pour être tranquilles, jouaient le rôle, se laissaient pousser la barbe, faisaient le RAMADAN».
.
Les politiques ont pensé qu'en donnant toujours davantage, on achèterait la paix sociale
.
Surveillant pénitentiaire depuis 15 ans, il avoue n'avoir, aujourd'hui, plus aucune autorité sur les détenus : «Les obliger à se lever le matin, par exemple, à aller à l'école, à apprendre à lire et à écrire, à faire un travail. Aujourd'hui, un détenu, s'il ne veut pas se lever le matin, il ne se lève pas»
.
Sans outil législatif supplémentaire, il ne peut pas les contraindre. Selon lui, tous les gouvernements qui se sont succédé ont détruit, petit à petit, le pouvoir des surveillants : «Les politiques ont pensé qu'en donnant toujours davantage, on achèterait la paix sociale. Simplement, aujourd'hui, on est face au mur et on voit bien que cette insécurité qui règne au sein de nos détentions sont un terreau propice pour la radicalisation d'un certain nombre qui, pour se protéger, vont se rapprocher de ces groupes qui prêchent un islam radical»
.
Afin de restreindre cette contagion djihadiste, certains syndicats souhaitent que les détenus radicalisés soient placés à l'isolement. Pour YOHAN KARRAR, SURVEILLANT À FRESNES, un délinquant qui rentre pour simple vol a tous les risques de ressortir terroriste : «Il faut arrêter de se voiler la face, les prisons sont devenues des fabriques à djihadistes. On est arrivé à un point où la prison n'est pas du tout punitive. La prison n'est là que pour restreindre la liberté des gens, mais à côté de ça, cette personne a tous les droits d'un citoyen lambda : le droit de regarder la télé, le droit d'écrire, le droit de téléphoner...»
.
ON SAISIT RÉGULIÈREMENT, DANS LES DÉTENTIONS, DES CLÉS USB AVEC DES SCÈNES DE DÉCAPITATION
.
Les portables, bien qu'interdits, sont dans toutes les cellules et servent à répandre le cancer du DJIHAD. «Les détenus ont tous des téléphones 4G et suivent, sur YOUTUBE, les événements, les décapitations. On saisit régulièrement, dans les détentions, des clés USB avec des scènes de décapitation», reconnaît YOHAN KARAR.
.
Pour EMMANUEL BAUDIN, le métier de surveillant pénitentiaire est «de plus en plus difficile, parce qu'il y a 15 ans, on les voyait se transformer physiquement. Aujourd'hui, ce n'est plus du tout le cas. Ils se fondent dans la masse, donc c'est davantage de travail de renseignement à faire»
.
Ce renseignement pénitentiaire, créé en avril 2017, est encore en construction, mais c'est cette cellule spéciale qui a permis d'empêcher le projet d'attentat des deux prisonniers de FRESNES. En revanche, d'après EMMANUEL BAUDIN, SURVEILLANT PÉNITENTIAIRE ET SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SNP-FO, la lutte contre la radicalisation est inutile pour certains détenus : «Je prends l'exemple de celui qui a fait sauter le métro SAINT-MICHEL en 1995. Ce garçon est toujours en prison, il ne sortira jamais. Il prêche un ISLAM radical, il essaie d'endoctriner plein de monde. On le change de prison régulièrement, mais il est en détention normale. Peut-être qu'il faut se dire, à un moment, que ce genre de personnages sont perdus et les isoler, les mettre sur un établissement spécifique, où ils ne seront qu'avec ce même type de détenus évitera un phénomène de contamination. Oui, il y a des gens qui sont malheureusement perdus pour la société. Je pense qu'il faut, à un moment, l'admettre»
.
.
.
RADICALISATION DANS LES PRISONS ATTENTATS DE PARIS : PRISON DE FRESNES
À PROPOS DES VICTIMES DES ATTENTATS DE PARIS : MINUTES DE SILENCE DEMANDÉES DANS LES PRISONS
.
17 NOVEMBRE 2015 L'EXPRESS
.
...Contactée par L'EXPRESS, la direction de la prison a indiqué ne «pas être disponible pour le moment» et n'a donc ni infirmé ni confirmé l'information.
.
Mais si L'EXPRESS n'est pas en mesure d'authentifier la vidéo, YOAN KARAR, surveillant pénitentiaire et délégué syndical FO à la PRISON DE FRESNES nous confirme que la minute de silence «a bien été huée». Il nous précise également que la vidéo a bien été prise «de l'intérieur de la maison d'arrêt».
.
... Toutefois, le délégué syndical s'inquiète de la radicalisation des détenus à la PRISON DE FRESNES. Selon lui, elle «augmente avec le temps». «Il y a toujours eu des mouvances dans les prisons. Mais là, c'est plus compliqué à gérer», explique YOAN KARAR, citant par exemple «de plus en plus» d'appels à la prière.
.
.
17 NOVEMBRE 2015 LA VOIX DU NORD
.
Une minute de silence a eu lieu ce lundi à 12 heures dans les prisons de la région. ALAIN JÉGO, directeur interrégional des services pénitentiaires, précise : «Ces minutes de silence étaient destinées au personnel, pas aux détenus»

.
Vendredi soir, dans les coursives des bâtiments hommes de la maison d’arrêt de SEQUEDIN, des cris de joie et des applaudissements ont retenti. «On croyait que la FRANCE avait marqué un but contre l’ALLEMAGNE, témoigne un surveillant de service ce soir-là, mais non. C’étaient des réactions à l’annonce des ATTENTATS DE PARIS...»

.
À VENDIN-LE-VIEIL, c’était pareil. «Malheureusement on a quand même pas mal de détenus radicalisés sur la centrale, témoigne GRÉGORY STRZEMPEK, délégué du syndicat pénitentiaire UFAP local. On en a deux ou trois qui ont eu, suite à tout ça, des propos pro-DAECH. Il y en a même un qui voulait couper ma tête ! Qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse contre des gens dont le but est de mourir pour DAECH ?»
.
Ce lundi midi, dans les prisons, la sirène a retenti, et un message a été diffusé via tous les talkie-walkies des agents. Les membres du personnel pénitentiaire ont cessé toute activité, et se taire, pendant une minute.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/JGtdQzWb-gJgv60uI4q3nUW07ivIwCwvxtNbhwDrCkAIoMjEndqNXbpUeXMFEo-MxbVopiG30x01Rhz1aS3_Vd7Z47z-eL4Xlv8JEXHQVE8DJbpmUCwIxtJRZSOLQdFKhrXVO-kdtR6dERiIgr_7l6y57PNyObM0RN4fw2jqQC3A6mkCcssyrt6lkUj8tAcbUcqzLX3B_7Lr0wHkuJCvejqYIAdVE6JTQsvMAHJiO-2XgJ7B8j41kyphHeRQ_tKxCiXksiORTI2Qy3XQuV1wzYxUGVU47WxVGbXapRbS2u9OxvqiWKjd8K4yHMeJ0P5wo4ip7kjVVmCCLyuhXXQznBpnP4B7-sESzT_nAj9eAaPsXYGu8styck_yvwYkizeUSfQCv7w1OiX-BmlNEHflJ42CL5c4QOlU2vEdcLITCWVBpz1GZqXjsvYWjajwHv0n9WO8v68Ox2D1rew9X2Zk92B6FM_MZz5ubSf1VQolWZvwJOD0HHknwibyaSJnd0JszE-Yzr77oIkCr8v5Lfdhk8eXlORTBQrU7GyyNBLUOUlVW9mh2fvcv8WELveJRPEtBvvx56SuYlVvZxf96NVVHmYRN272SizLXaSFfKFeJUYVxUul45fzNup9fOR1V8TFjiCNIikFa-GAjur0-Qs1J2eoYg_uqUM21o3y=w300-h200-no
2/3 DES DÉTENUS SONT MUSULMANS : LETTRE DE JACK LANG, PRÉSIDENT DE L’INSTITUT DU MONDE ARABE
20 AVRIL 2015 NOUVELLES DE FRANCE
.
Extrait d’une lettre signée par JACK LANG, en tant que PRÉSIDENT DE L’INSTITUT DU MONDE ARABE, le 18 novembre dernier :

.
«les aumôniers musulmans qui interviennent dans les maisons d’arrêt ou les centre pénitenciers sont défavorisés par rapport aux aumôniers des autres religions, tant sur le plan statutaire que sur le plan quantitatif. Ils sont moins nombreux, alors que l’on estime qu’en moyenne les détenus de culture musulmane représentent près de deux-tiers de la population carcérale
https://lh3.googleusercontent.com/jEwNsv4pj9dMjnszA2FtfkAi2f9o2hhpnRqW37M4Aj2KaRH8EO3x7id9_nxVAqtkdmuc7bub2dDHiPNcoFl82OoMCEkebKDT4qdj1qD8QUuDOJ7HtLTzVZycQQOmbu6W4HJvExWra_gR_SuuPpsp4X-FhRv_d81fjinTI23Bix6moKNr2z_7Ug5QxLhrGztrLlj3RAkaasP3I2bPBmR6vi-UwKwuGulF1Dkd3jIviDUjF4ke78w5_-HTO8ZSmrmu8uj7bpiYqfT8lnK9QqpfFNM0nEISCuobe8AxQd3xK-Expy9l3Tvvy4bmXwyusDU9-TLTKWZmg6FU2guRYnwxCsa1z0_GUvOUD-C7FeAu0n0QGQFAGXImP55fek7fNt9PsBvN-T31CfyIn8esL9caN4NC8QNfQB7od6t_hgAbw_q0OnS3TUJLKpg8PbX_aS5VFTKMzgljq6Sd6aaw6iT2MKBq8I2ZVidYZX_YV9Gcwd0F4l1PjwK2-y2wZ__kGW8-VgtQDQJ81Cd7CDoutHCYm3AvUxxGbPbcVvSBYiS_eoG-DrKAhwmQsica2oOn0gJJ6uqp3V5_4Z3PGMxWLRrJIRPCMMC-dqrf=w449-h576-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/xpYwqn_F268JADWtXIJF-wMNPqNEJtU2hFpJzDTIuSsnqFcgxMYiHkTOjJ0xZTdsEXMnIhIfHRVV5vM5fb0qnJygNnZlU-nDkQNkFo2oN03Hkd3f6wsVn72OUeoZKuSqD7jiTRmP3mlUV_-FMWE0mD1qYevYpQrqgg-FpilrlWMaeAUIVNgg3l8guIKbu4rMZeGqUB1GNIktNkcMtryMXkyQSxiSFry-nH-rzdZPbJ5d5KfySzEdOAqH99YjRQ40pJi3-yQc2ca-twTD6ENWUE2rf-D_SzyCLJZ-RZxpsrekuEp3sGnAhaN6v3CW_HwutUcVaWapnLUvh0g4JR__57Rh3yVlC1_yzdxvqwM6_6E0x-zGeqXXPesHNS5b71qMbB4jZr0zwjlMEMgktrnJ-Ap-xuUK1TBEbTdb7yGNcoOseOJrqkpapq3GG1YP5NMb0TsjSS_3VZXRe10BdUpS8h8cIWYneYVVMFaD0Fsa6Np1jWUKMMZf0W4NvoCkNLmhnfvt5MVuA27iY-0w6v2XalaM5oZ-mGB2IVv4Q0U58dUp9bO9kJs2eVSud8HKCuc8-V5I16jzDaUHdIDKGOIq48VygWZjZsbp=w317-h158-no
UN DÉTENU A LE DROIT DE SE RENDRE À L'ÉTRANGER (RÉFORME DE TAUBIRA)
22 JANVIER 2015 LE POINT
.
«Jusqu'en septembre 2014, avant l'entrée en vigueur de la réforme pénale de CHRISTIANE TAUBIRA, les personnes assujetties à un SME devaient obligatoirement obtenir «l'autorisation du juge de l'application des peines» avant d'envisager «tout déplacement à l'étranger». Ce n'est plus le cas depuis le 1er octobre 2014. La loi de la GARDE DES SCEAUX a fait en sorte que cette obligation ne soit plus «automatique». Désormais, le condamné placé sous SME n'a plus besoin que d'«informer préalablement» son juge de «tout déplacement à l'étranger».
.
Les voyageurs pour la SYRIE n'ont plus besoin de prévenir le juge avant de prendre leur billet. Toujours pas de démission du côté de la PLACE VENDÔME ?
.
.
.