Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2014

CHER VLADIMIR POUTINE

HER VLADIMIR POUTINE
.
.
.
.
RÉSUMÉ «CHER VLADIMIR POUTINE»
VLADIMIR POUTINE INTERVIEW TF1 EN FRANCE LE 4 JUIN 2014 ET SA TRADUCTION SANS COUPE
* TV LIBERTÉS Journal du 6 juin 2014 «POUTINE LA DIABOLISATION» à propos des coupes de l'interview de Vladimir Poutine
ATTENTATS
* Attentat du métro de Saint Petersbourg 14 morts 62 blessés
VLADIMIR POUTINE FACE À L'HISTOIRE
* Appel russe aux peuples d'Europe
* Vladimir Poutine et les attentats de Paris du 13 novembre 2015
* Vladimir Poutine pleure en entendant l'hymne Russe... annonce du clap de la fin ?
* Vladimir Poutine, Charles de Gaulle et la Russie
* «Créer avec la grande Russie une zone monétaire commune»
* Vladimir Poutine et Hitler
VLADIMIR POUTINE ET LA DÉMOCRATIE Sondages : Poutine, leader du monde libre ?
* Popularité Vladimir Poutine en Russie (un taux de satisfaction de 87 %)
* Popularité François Hollande en France (1 Français sur 8 font confiance au chef de l’État)
VLADIMIR POUTINE ET LA PAIX
RUSSIE ÉTAT SOUVERAIN
* Argentine / Russie : vers l’achat de denrées agricoles en monnaie nationale ?
* Iran-Russie : les échanges seront réalisés en devises nationales
* Moscou et Téhéran vont renforcer leur coopération énergétique
* La Russie lâche le Dollar pour le Rouble appuyé sur l'or russe
* Yuan chinois et Rouble pour les banques et entreprises russes et chinoises
* La Russie veut créer son système de paiement
* La Russie et la Chine créent une Agence de Notation Financière
* Russie et Corée du Nord vont commencer les échanges en roubles
* Accord entre la Chine et la Corée du Sud sur la suppression du Dollar
* Turquie Ankara veut passer aux monnaies nationales avec Moscou
LES RÉSERVES D'OR DE LA RUSSIE
* La Banque de Russie se prémunit contre les sanctions monétaires
* La Russie compte accéder aux gisements de Corée du Nord après avoir annulé sa dette
VLADIMIR POUTINE ANNULE LES DETTES
* La Russie annule 90% de la dette Nord-Coréenne
* La Russie annule 90% de la dette Cubaine
* La Russie annule 10% de la dette Chypriote
* La Russie annule les dettes de plusieurs pays Africains
VLADIMIR POUTINE AU MONASTÈRE DE VALAM, POUR CONSULTER SON GUIDE SPIRITUEL
* Vladimir Poutine principes moraux et leurs valeurs chrétiennes
* Le sens de la vie réside dans l'amour, a estimé vendredi le Président Russe Vladimir Poutine
* La Russie appelle l’Union Européenne à lutter contre la christianophobie
* Notre-Dame : le sapin de Noël offert par la Russie
VLADIMIR POUTINE ET LES ISLAMISTES
LA SANTÉ DE VLADIMIR POUTINE
* Vladimir Poutine pleure en entendant l'hymne Russe... annonce du clap de la fin ?
* Vladimir Poutine malade : le Kremlin dément les rumeurs
* Fatigué, Vladimir Poutine quitte Brisbane avant la fin du G20
VLADIMIR POUTINE ET L'ÉCOLOGIE
* La Russie en train DE construire son Arche de Noé végétale
* Vladimir Poutine et les O.G.M. «Les OGM ne seront pas importés par la Russie» (MEDVEDEV)
* La Russie a l'assaut de l'agriculture BIO 4 décembre 2015
ARMEMENT RUSSE
* Arctique : la R ussie crée une unité de drones
* Poutine : «ne cherchez pas d'histoire à la puissance nucléaire qu'est la Russie»
* Vers une frappe nucléaire préemptive contre la Russie ?
VLADIMIR POUTINE ET LES ORGANES DE POUVOIR RUSSES
* Vladimir Poutine veut déménager une partie des structures du pouvoir Russe en Sibérie
SANCTIONS ÉCONOMIQUES CONTRE LA RUSSIE
* Washington impose des sanctions économiques contre la Russie
* ONU candidature de la Russie au Conseil des Droits de l’Homme rejetée, celle de l'Arabie Saoudite acceptée
SANCTIONS ÉCONOMIQUES DE LA RUSSIE CONTRE L'EUROPE, LES ÉTATS-UNIS, LE CANADA, L'AUSTRALIE ET LA NORVÈGE
* Liste complète des produits boycottés par la Russie
VLADIMIR POUTINE ET LA FRANCE
* Philippe de Villiers rencontre Poutine pour exporter le Puy du Fou
* Philippe de Villiers : «j'échange Hollande et Sarkozy contre Poutine»
* Dix-sept parlementaires français à Moscou : le voyage polémique
* 14 Parlementaires français à Moscou pour soutenir la Russie
* 9 Pays de l'UE bloqueront les sanctions économiques contre la Russie
* Les députés français en visite en Russie dénoncent la «stupidité de la politique des sanctions»
VLADIMIR POUTINE ET L'ALLEMAGNE
* Des généraux allemands disent «stop» à la russophobie
* 64 Personnalités allemandes exhortent l'Europe à détendre les relations avec la Russie
VLADIMIR POUTINE ET ONCLE SAM GRANDES OREILLES «BIG BROTHER»
* Google quitte la Russie
* CNN vient d’annoncer qu’il ne pourra plus diffuser sa propagande en Russie
* Obama furieux dit que ses appels à Poutine vont directement à la messagerie vocale
* Câbles BRICS pour échapper à la toile d’Oncle Sam
* La Russie créera ses processeurs BAIKAL pour remplacer ceux d’INTEL et AMD
* De l’incapacité des espions américains d’espionner Poutine
* Pour se protéger de l’espionnage informatique, la Russie revient aux machines à écrire
LA RUSSIE ET L'URGENCE HUMANITAIRE EN UKRAINE
* Aide humanitaire russe pour l'Ukraine
* Un deuxième convoi d'aide humanitaire russe franchit la frontière vers l'est de l'Ukraine
* 51 500 ukrainiens dans les camps de réfugiés
* 730 000 ukrainiens» ont fui en Russie, crainte d’un exode massif
LA RUSSIE ET HAÏTI
* Des manifestants demandent l'aide de Poutine
LA RUSSIE ET GAZA
* Gaza: les diplomates russes évacuent plus de 150 personnes
* Gaza : la Russie condamne IsraëL
* La bande de Gaza tentée par le rattachement à la Russie
* La Russie en faveur d’une reconnaissance de l’État Palestinien
ÉCHANGEONS FRANÇOIS HOLLANDE CONTRE VLADIMIR POUTINE
* Vladimir Poutine chante et joue du piano dans un gala de charité décembre 2010
* Lettre de France à Vladimir Poutine signée «énergie du désespoir»
* Référendum pour le rattachement de la France à la Fédération de Russie
LA RUSSIE ET LA CENSURE INTERNET : RUTUBE l’équivalent russe de YOUTUBE et DAILYMOTION, sans la censure !
* Vladimir Poutine «Les restrictions sur Internet ne doivent pas entraver la liberté d’expression»
* RUTUBE l’équivalent russe de YOUTUBE et DAILYMOTION, sans la censure !
VLADIMIR POUTINE SUITE AUX DÉRIVES DU GENDER ET MARIAGE GAY, PROTÈGE LES ENFANTS RUSSES
* Pas d'adoption d'enfants russes pour les gays mariés en France
* Le parlement russe s'attaque au «prosélytisme homosexuel»
LA RUSSIE INTERDIT L'ACCÈS À DES SITES PORNOGRAPHIQUES 15 septembre 2016
.
.
.
 
 
.
VLADIMIR POUTINE INTERVIEW TF1 EN FRANCE LE 4 JUIN 2014 ET SA TRADUCTION SANS COUPE
.
5 JUIN 2014 LES CRISES.FR
.
TRANSCRIPTION DE L’INTERVIEW DE VLADIMIR POUTINE EN VERSION INTÉGRALE SUITE AU SCANDALE DES COUPES DE TF1
.
VOICI LA TRANSCRIPTION DE L’INTERVIEW DE POUTINE. C’EST LA TRADUCTION DE LA VERSION INTÉGRALE ISSUE DU SITE DU KREMLIN (OU ICI EN RUSSE).
.
QUESTION (BOULEAU) – Bonsoir, M. le président. Merci beaucoup d’accueillir EUROPE 1 et TF1 dans cette résidence, dans votre résidence de SOTCHI pour cet entretien exceptionnel. Jeudi soir, vous serez reçu à l’ÉLYSÉE par le président FRANÇOIS HOLLANDE et le lendemain, le 6 juin, vous participerez aux commémorations du Débarquement. Ce sera la première fois pour vous que vous irez sur les plages de NORMANDIE. Mais c’est aussi la première fois qu’un président russe participera et sera invité à ces cérémonies. Qu’est-ce que cela vous fait en tant que citoyen russe d’être invité à cette commémoration exceptionnelle ?
.
VLADIMIR POUTINE – C’est un événement important pour l’EUROPE et le monde entier. Nous allons rendre hommage à ceux qui ont empêché les nazis de réduire l’EUROPE en esclavage. Je pense que la participation de la RUSSIE à cette commémoration est chargée de symboles. Je veux dire par là que la RUSSIE et les autres pays de la coalition anti hitlérienne, y compris la FRANCE, étaient alliés dans cette lutte pour la liberté. La participation de notre pays a été très importante, voire décisive pour vaincre le fascisme.

.
Mais nous n’oublierons jamais non plus les combattants français de la Résistance, notamment ces soldats français qui sont venus combattre à nos côtés sur le front de l’Est, le front germano-soviétique. Et il me semble que c’est quelque chose qui doit nous rappeler notre passé et, en même temps, nous servir à construire nos relations d’aujourd’hui et de demain.

.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – Justement, vous avez, avec la RUSSIE, votre place sur les plages de la NORMANDIE. Jusqu’à l’âge de quarante ans, vous viviez en UNION SOVIÉTIQUE. Vous avez vu son eff
ondrement. Et vous participez, vous, activement à la renaissance de la Russie. Qu’est-ce que vous voulez ? Qu’est-ce que vous cherchez ? Votre stratégie est-elle une stratégie de dialogue ou d’expansionnisme et de conquête ?
.
VLADIMIR POUTINE – Non, bien sûr. Je suis persuadé que dans le monde contemporain une politique basée sur l’expansionnisme et les conquêtes n’a aucun avenir. Il est évident que la RUSSIE, dans le monde d’aujourd’hui et de demain, peut être et doit être partenaire de ses alliés historiques dans le sens large du terme. C’est cela que nous voulons et nous allons continuer d’œuvrer en ce sens. C’est la seule manière dont nous pouvons concevoir nos relations avec nos voisins et tous les autres pays.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Mais vous voulez être l’avocat de la nation russe ou le symbole d’un nationalisme russe, d’un empire russe ? On se sait ce que vous avez dit quand l’UNION SOVIÉTIQUE s’est écroulée : «L’éclatement de l’empire soviétique a été la pire catastrophe géopolitique du XXe siècle» Cela a été beaucoup interprété. Et vous avez dit : «Celui qui ne regrette pas l’Union soviétique n’a pas de cœur et celui qui veut la reconstituer n’a pas de tête» Or, vous avez une tête. Qu’est-ce que vous proposez : le nationalisme russe ou un empire russe sur les frontières d’avant ?

.
VLADIMIR POUTINE – Nous n’envisageons ni de soutenir le nationalisme russe ni de reconstituer un empire. Quand je disais que la disparition de l’URSS était une des plus grandes catastrophes du XXe siècle, je parlais d’une catastrophe humanitaire avant tout. Je voulais dire qu’en URSS existait une population qui – quelle que soit son origine ethnique – vivait dans un pays uni. Par contre, après sa dissolution, 25 millions de Russes se sont soudain retrouvés dans des pays étrangers. Et cela a été une vraie catastrophe humanitaire. Ni politique, ni idéologique, mais un problème d’ordre humanitaire. Des familles ont été séparées, beaucoup de gens ont perdu leur emploi et se sont retrouvés sans ressource, sans moyen de communiquer. C’est là qu’était le problème.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Et à l’avenir ? Voulez-vous reconstituer l’empire dans ses anciennes frontières ou voulez-vous continuer à développer votre pays à l’intérieur de ses propres frontières ? 

.
VLADIMIR POUTINE –Nous souhaitons développer notre pays à l’intérieur de ses frontières, bien sûr. Mais – et ceci est très important – comme d’autres pays dans le monde, nous voulons utiliser des moyens modernes pour devenir plus compétitifs, notamment grâce à l’intégration économique. C’est ce que nous faisons dans l’espace de l’ex-URSS dans le cadre de l’Union douanière et de l’UNION EURASIATIQUE.

.
QUESTION (BOULEAU) – Président POUTINE, alors que nous discutons ici un pays voisin qui n’est pas très lointain, l’UKRAINE, est en état de guerre. Il n’y a pas d’autre mot. Les pro-russes affrontent ceux qui veulent garder les frontières actuelles de l’UKRAINE. Qui va les arrêter et voulez-vous arrêter cette guerre ?

.
VLADIMIR POUTINE – Vous savez, personnellement, je ne parlerais pas de ces gens-là comme des pro-russes ou des pro-ukrainiens. Il y a des personnes qui ont des droits, politiques, humanitaires et ils ont besoin de pouvoir en jouir.

.
Par exemple, en UKRAINE, jusqu’à aujourd’hui les gouverneurs de toutes les régions sont encore nommés par le pouvoir central. Or, après le coup d’État inconstitutionnel qui a eu lieu à KIEV en février de cette année, la première chose que le nouveau pouvoir a tenté de faire était de supprimer le droit des minorités d’utiliser leur langue maternelle. Cela a provoqué une grande inquiétude chez une grande partie de la population en UKRAINE orientale.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Et cela vous ne l’avez pas accepté. Mais est-ce que vous dites, président POUTINE, que nous sommes rentrés dans une nouvelle phase de la guerre froide, même glaciale entre l’Est et l’Ouest ?

.
VLADIMIR POUTINE – Premièrement, j’espère qu’il n’y aura pas une nouvelle phase d’une guerre froide. Deuxièmement, et j’insiste là-dessus, les gens, où qu’ils vivent, ont des droits et doivent avoir la possibilité de les défendre. Voilà ce qui est en jeu.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Y a-t-il un risque de guerre ? Maintenant, alors que des chars font route depuis KIEV, de nombreuses personnes en FRANCE se posent cette question : «Avez-vous été tenté d’envoyer des troupes à l’Est de l’UKRAINE ?»

.
VLADIMIR POUTINE – Il s’agit d’un entretien ce qui suppose des questions courtes et des réponses courtes. Mais si vous êtes patient et me donnez une minute, je vais vous dire comment nous voyons les choses. Voici notre position. Qu’est-ce qui s’est réellement passé là-bas ? Il existait un conflit et ce conflit est survenu parce que l’ancien président ukrainien a refusé de signer un accord d’association avec l’UE. La RUSSIE a une certaine position sur cette question. Nous avons estimé qu’il était en effet déraisonnable de signer cet accord, car il aurait eu un grave impact sur l’économie, y compris l’économie russe. Nous avons 390 accords écono
miques avec l’UKRAINE et l’UKRAINE est un membre de la zone de libre-échange au sein de la CEI. Et nous ne serions pas en mesure de poursuivre cette relation économique avec l’UKRAINE en tant que membre de la zone de libre-échange européenne.
.
Nous en avons discuté avec nos partenaires européens. Au lieu de poursuivre avec nous ce débat par des voies légitimes et diplomatiques, nos amis européens et américains ont soutenu une prise du pouvoir armée et anticonstitutionnelle. Voilà ce qui s’est passé. Nous n’avons pas provoqué cette crise. Nous aurions voulu que les choses se passent autrement, mais après le coup d’État anticonstitutionnel – avouons-le, après tout…

. 
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – Mais on voit tant de tensions dans la vie politique. Pourtant, malgré cela, vous serez en NORMANDIE pour parler de paix alors que BARACK OBAMA continue d’exhorter l’EUROPE à s’armer.
.
VLADIMIR POUTINE 
– Eh bien, il faut continuer de parler de paix, mais il faut comprendre les causes et la nature de cette crise. Le fait est que personne ne devrait être porté au pouvoir par un coup d’État anticonstitutionnel armé, plus particulièrement dans l’espace post-soviétique, où les institutions gouvernementales n’ont pas encore atteint leur pleine maturité. Quand cela s’est produit, certaines personnes ont accueilli avec joie ce régime tandis que d’autres, disons, dans l’Est et le Sud de l’UKRAINE ne veulent tout simplement pas l’accepter. Il est essentiel de parler avec ces gens qui n’ont pas accepté cette prise de pouvoir au lieu de leur envoyer des chars, comme vous le dites vous-même, au lieu de tirer à partir d’avions des missiles sur des civils et de bombarder des cibles non militaires.

.
QUESTION (BOULEAU) – Les ÉTATS-UNIS affirment détenir la preuve que, vous, la RUSSIE, intervenez en UKRAINE en laissant des combattants franchir la frontière et même en fournissant des armes à ce que les ÉTATS-UNIS appellent des sécessionnistes. Ils disent avoir des preuves. Vous croyez à ces preuves ?

.
VLADIMIR POUTINE  – Preuves ? S’ils ont des preuves, ils n’ont qu’à les présenter. Nous avons vu, et tout le monde a vu, le secrétaire d’État des ÉTATS-UNIS agiter en 2003 au Conseil de sécurité de l’ONU les preuves de détention d’armes de destruction massive en IRAK. Ils avaient montré une éprouvette avec une substance inconnue qui était peut-être simplement de la lessive en poudre. Finalement, les troupes américaines ont envahi l’IRAK, ils ont fait pendre SADDAM HUSSEIN, suite à quoi nous avons appris qu’il n’y avait pas, qu’il n’y avait jamais eu en IRAK d’armes de destruction massive. Il y a donc une grande différence entre faire des déclarations et avoir des preuves réelles. Je vous le répète : il n’y a pas de militaires russes en UKRAINE.
.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT BOULEAU ET POUTINE) – Vous voulez dire que, là, ils sont en train de mentir les Américains ?
.
VLADIMIR POUTINE – Ils mentent. Il n’y a pas de militaires, aucun instructeur russe dans le sud-est de l’UKRAINE. Il n’y en a pas eu et il n’y en a pas.
.
QUESTION (ELKABBACH) – Vous n’avez pas envie d’annexer l’UKRAINE ? Et vous n’avez jamais tenté de déstabiliser l’UKRAINE ?

 .
VLADIMIR POUTINE – Non. Nous ne l’avons jamais fait et ne le faisons pas maintenant. Et le pouvoir qui est aujourd’hui en place en UKRAINE devrait établir le dialogue avec sa propre population. Et pas à l’aide d’armes, de chars, d’avions et d’hélicoptères, mais en lançant des négociations.

.
QUESTION (BOULEAU) — Le nouveau président ukrainien a été élu le 25 mai par un vote démocratique. Considérez-vous M. POROCHENKO comme un président légitime ?

.
VLADIMIR POUTINE — Je vous ai déjà dit et le répète : nous respecterons le choix du peuple ukrainien et nous coopérerons avec les autorités ukrainiennes.

.
QUESTION (BOULEAU) – En d’autres termes, si vous le rencontrez le 6 juin sur les plages de NORMANDIE, et si le président HOLLANDE contribue à rendre possible cette rencontre, vous lui serrerez la main ? Lui parlerez-vous ?

.
VLADIMIR POUTINE – Vous savez, je n’ai pas l’intention d’éviter quiconque. Le président HOLLANDE m’a gentiment invité à participer à cette commémoration en tant que représentant de la RUSSIE, même si l’événement commémoré fut tragique. C’est avec joie que j’ai accepté son invitation et je suis reconnaissant au Président de m’avoir invité. Il y aura d’autres invités, et je n’en éviterai aucun. Je suis prêt à parler avec chacun d’eux.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Mais allez-vous rencontrer M. POROCHENKO ? Vous avez dit que vous ne travailleriez avec lui qu’à la condition qu’il ne soumette pas totalement à l’influence américaine.

.
VLADIMIR POUTINE — Je n’ai pas dit qu’il ne doit pas céder à l’influence américaine. Il est libre d’accepter l’influence qu’il désire. Les Ukrainiens l’ont élu et il est libre d’adopter une politique qui lui est propre. S’il choisit d’accepter la forte influence d’un pays tiers, libre à lui. Mais je ne le ferais pas…

.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT BOULEAU) – Mais vous acceptez la souveraineté de l’UKRAINE et, peut-être, son indépendance entre la RUSSIE et les Occidentaux ? Sa neutralité, son indépendance ? Ça, on peut le dire ?

.
VLADIMIR POUTINE – Bien sûr, nous reconnaissons la souveraineté de l’UKRAINE ! En outre, nous aurions aimé qu’elle se sente elle-même comme un état souverain.

.
Parce que la participation à un bloc militaire, quel qu’il soit, ou à une structure rigide d’intégration signifie une perte partielle de souveraineté pour ce pays. Maintenant, si l’UKRAINE accepte cela et accepte cette perte, c’est son choix. Mais quand nous parlons de l’UKRAINE et des blocs militaires, il est évident que cela nous inquiète. Parce que si, par exemple, l’UKRAINE rejoint l’OTAN, les infrastructures militaires de cette organisation se retrouvent à côté de nos frontières, et nous ne pouvons y rester indifférents.

.
QUESTION (BOULEAU) – Monsieur le Président, les troupes russes ont récemment annexé la CRIMÉE. Allez-vous jamais la rendre ?

.
VLADIMIR POUTINE – Il est faux de croire que les troupes russes ont annexé la CRIMÉE. Les troupes russes n’ont rien fait de la sorte. Franchement…

.
QUESTION (BOULEAU COUPANT POUTINE) – Mais la CRIMÉE a été ajoutée à la carte de la RUSSIE, le genre de cartes utilisées à l’école. Elle fait partie de la RUSSIE maintenant. De quoi s’agit-il ? D’une annexion ou d’une réunification ? Quel mot faut-il utiliser ?

.
VLADIMIR POUTINE – Si vous me permettez de terminer, je pense que vous verrez ce que je veux dire.

.
Les troupes russes étaient en CRIMÉE en vertu du traité international sur le déploiement de la base militaire russe. Il est vrai que les troupes russes ont aidé la CRIMÉE à organiser un référendum sur leur (a) l’indépendance et (b) son désir de rejoindre la FÉDÉRATION DE RUSSIE. Personne ne peut empêcher ces personnes d’exercer un droit qui est prévu à l’ARTICLE 1 DE LA CHARTE DES NATIONS UNIES, LE DROIT DES PEUPLES À L’AUTODÉTERMINATION.

.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – En d’autres termes, vous ne rendrez pas la CRIMÉE ? La CRIMÉE fait partie de la RUSSIE, c’est ça ?

.
VLADIMIR POUTINE – Conformément à l’expression de la volonté des personnes qui y vivent, la CRIMÉE fait partie de la FÉDÉRATION DE RUSSIE et de son entité constitutive.

.
Je veux que chacun comprenne cela clairement. Nous avons mené un dialogue exclusivement diplomatique et pacifique – je veux le souligner – avec nos partenaires européens et américains. Nos tentatives d’organiser un tel dialogue et de négocier une solution acceptable n’ont eu pour toute réponse que leur soutien pour un coup d’État anticonstitutionnel en UKRAINE. Nous ne savions donc pas si l’UKRAINE ne deviendrait pas une partie de l’alliance militaire de l’ATLANTIQUE NORD. Dans ces circonstances, nous ne pouvions pas permettre qu’une partie historique du territoire russe avec une population majoritairement russe puisse être intégrée dans une alliance militaire internationale, en particulier parce que la CRIMÉE voulait faire partie de la RUSSIE. Je suis désolé, mais nous ne pouvions pas agir autrement.

.
QUESTION (ELKABBACH) – FRANÇOIS HOLLANDE vous a invité en FRANCE, à PARIS et en NORMANDIE. Vous le connaissez très bien. Pouvons-nous aller plus loin et dire qu’il existe entre vous une relation de confiance ?

.
VLADIMIR POUTINE – Oui, je le pense.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Le pensez-vous ou en êtes-vous sûr ?

.
VLADIMIR POUTINE – Je l’ai toujours pensé. Je n’ai pas de raison de penser le contraire. Nous avons de très bonnes relations interétatiques, mais nous avons encore beaucoup à faire pour promouvoir nos relations économiques.Mais nos relations personnelles ont toujours été fondées sur la confiance, ce qui aide également sur le plan professionnel. J’espère que cela continuera.

.
QUESTION (BOULEAU) – Vous parlez de relations basées sur la confiance — à la fois pour ce qui est de la défense et de l’économie.
.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – En dépit des pressions externes, vous avez commandé à la FRANCE ces navires d’assaut – et si la FRANCE les livre, vous pourriez en commander d’autres, n’est-ce pas ?

.
VLADIMIR POUTINE – Nous attendons de nos partenaires français qu’ils s’acquittent de leurs obligations contractuelles, et si tout se passe comme convenu, nous n’excluons pas la possibilité de nouvelles commandes,et pas nécessairement dans la construction navale, elles peuvent concerner d’autres secteurs. Dans l’ensemble, nos relations dans ce domaine se développent favorablement, et nous aimerions continuer à les renforcer, dans l’aviation, la construction navale et d’autres secteurs. Nous avons une expérience de coopération réussie dans l’exploration spatiale, au CENTRE SPATIAL guyanais près de KOUROU.

.
Vous avez acheté (et même payé) plus d’un milliard d’euros deux porte-hélicoptères MISTRAL à la FRANCE et des marins russes doivent arriver à SAINT-NAZAIRE dans quelques jours, quelques semaines. Est-ce que vous allez autoriser ces marins russes à aller en FRANCE dans quelques jours ?

.
VLADIMIR POUTINE – Oui, bien sûr. J’espère que nous vivons dans un monde civilisé et tout le monde respecte ses obligations contractuelles. J’ai beaucoup entendu parler de l’opinion qui a été exprimée selon laquelle la FRANCE ne devrait plus nous vendre ces bâtiments. Et à cela je peux vous dire qu’en RUSSIE également il y a eu beaucoup d’opposants à ce contrat. Si la FRANCE décide d’annuler ce contrat – elle peut le faire – nous exigerons alors un dédommagement. Mais cela ne contribuera pas positivement au futur développement de nos relations dans le domaine de coopération technique et militaire. Mais en principe, nous sommes ouverts à la coopération, éventuellement à signer de nouvelles commandes si nos partenaires français souhaitent continuer la coopération.

.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – En dépit des pressions externes, vous avez commandé à la FRANCE ces navires d’assaut – et si la FRANCE les livre, vous pourriez en commander d’autres, n’est-ce pas ?

.
VLADIMIR POUTINE – Nous attendons de nos partenaires français qu’ils s’acquittent de leurs obligations contractuelles, et si tout se passe comme convenu, nous n’excluons pas la possibilité de nouvelles commandes, et pas nécessairement dans la construction navale, elles peuvent concerner d’autres secteurs. Dans l’ensemble, nos relations dans ce domaine se développent favorablement, et nous aimerions continuer à les renforcer, dans l’aviation, la construction navale et d’autres secteurs. Nous avons une expérience de coopération réussie dans l’exploration spatiale, au CENTRE SPATIAL guyanais près de KOUROU.

.
QUESTION (ELKABBACH) – La FRANCE est-ce qu’elle est pour vous une puissance souveraine, indépendante qui est écoutée ? Il y a l’ALLEMAGNE. Vous parlez le russe et l’allemand avec Mme Merkel. FRANÇOIS HOLLANDE ne parle aucune des deux langues, est-ce que vous pouvez vous comprendre ? Est-ce que la FRANCE a ce statut ?

.
VLADIMIR POUTINE – La langue n’est pas une barrière, le fait que je ne parle pas français ne nous empêche pas, FRANÇOIS HOLLANDE et moi, de dialoguer. Nous avons des interprètes si besoin et, en général, nous pouvons toujours très bien nous comprendre.

.
Pour ce qui concerne la souveraineté, je répèterai : un pays qui rejoint une organisation militaire consent à céder une partie de sa souveraineté à une institution supranationale. Pour la RUSSIE cela est inacceptable, pour les autres pays, à eux de décider, cela ne nous regarde pas. Mais cela me rappelle la FRANCE, la tradition gaulliste, DE GAULLE qui était un défenseur de la souveraineté française et qui, selon moi, mérite du respect. Un autre exemple est celui de FRANÇOIS MITTERRAND qui parlait d’une Confédération européenne où, d’ailleurs, même la RUSSIE pourrait participer. Je pense que rien n’est encore perdu en ce qui concerne le futur de l’EUROPE.

.
QUESTION (BOULEAU) – Je voudrais qu’on parle des ÉTATS-UNIS. Dans quelques jours vous serez à côté à quelques mètres de BARACK OBAMA. Apparemment, il ne souhaite pas vraiment vous parler. Comment les choses vont-elles se passer entre deux des plus grandes puissances du monde ? Le pays le plus riche du monde, les ÉTATS-UNIS, et de très loin le pays le plus grand, le plus vaste du monde, le vôtre. On image mal que vous ne parliez pas l’un avec l’autre, d’autant plus qu’on a un besoin impérieux puisque la guerre n’est pas très loin à quelques centaines de kilomètres d’ici.

.
VLADIMIR POUTINE – D’abord, je pense que vous exagérez un peu en disant qu’une guerre approche.Vous êtes un peu agressif comme journaliste, pourquoi pensez-vous qu’une guerre approche ? Pourquoi essayez-vous de faire peur à tout le monde ?

.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – Parce que l’UKRAINE n’est pas loin d’ici.

.
VLADIMIR POUTINE – Et alors ?

.
QUESTION (ELKABBACH) – C’est là qu’il y a la guerre. (pointant vers l’UKRAINE) Et quand il (l’autre journaliste) mentionne la guerre, elle est là.

.
VLADIMIR POUTINE – Ce n’est pas une guerre, mais une opération de représailles que mène le pouvoir de KIEV contre cette partie de sa population. Il ne s’agit pas d’une guerre entre États, il y a là une grande différence…

.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – Mais cela doit cesser ? Cette opération punitive pour vous, VLADIMIR POUTINE, elle doit cesser, vite ?

.
VLADIMIR POUTINE – Je pense que M. POROCHENKO a une chance unique : pour l’instant ses mains ne sont pas tachées de sang, et il peut suspendre cette opération punitive et commencer un dialogue direct avec ses propres citoyens à l’Est et au Sud de son pays.

.
Quant à mes relations avec M. OBAMA – je n’ai pas oublié votre question –, je n’ai aucune raison de penser qu’il ne souhaite plus du tout communiquer avec le président de la RUSSIE. Mais c’est à lui de décider après tout. Je suis toujours prêt pour le dialogue, car le dialogue est le meilleur moyen de se comprendre. Jusque-là nous étions toujours en contact, nous avons régulièrement parlé au téléphone…

.
QUESTION (BOULEAU) – La RUSSIE et les ÉTATS-UNIS connaissent des difficultés. S’agit-il d’un différend entre deux puissances ou deux personnes, entre BARACK OBAMA et VLADIMIR POUTINE ?

.
VLADIMIR POUTINE – Il existe toujours des tensions entre pays, plus particulièrement avec des pays aussi vastes que la RUSSIE et les ÉTATS-UNIS. Des problèmes se posent toujours, mais je ne pense pas que nous devrions aller à l’extrême. En tout cas, ce ne serait pas notre choix. Je suis toujours prêt à parler à l’un de mes partenaires, y compris le président OBAMA.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Alors vous êtes prêt à discuter et vous regrettez ce qui se passe ? Mais ne pensez-vous pas que les ÉTATS-UNIS tentent d’encercler la RUSSIE, pour vous affaiblir en tant que dirigeant et peut-être vous isoler du reste du monde ? Vous êtes très diplomatique maintenant, mais vous connaissez les faits.

.
VLADIMIR POUTINE – Les faits ? Vous l’avez dit vous-même : la RUSSIE est le plus grand pays dans le monde. Il est très difficile de l’encercler et le monde change si vite que ce serait essentiellement impossible, même en théorie.

.
Bien sûr, nous pouvons voir les tentatives des ÉTATS-UNIS qui font pression sur leurs alliés en utilisant leur position dominante évidente dans la communauté occidentale, dans le but d’influer sur la politique de la RUSSIE.

.
La politique de la RUSSIE est fondée uniquement sur ses intérêts nationaux. Bien sûr, nous prenons les opinions de nos partenaires en compte, mais nous sommes guidés par les intérêts du peuple russe.

.
QUESTION (BOULEAU) – M. le président, il est heureux d’une certaine manière que vous ayez affaire le 6 juin à BARACK OBAMA. Si vous aviez affaire à HILLARY CLINTON, les choses tourneraient peut-être mal : elle a dit, il y a quelques jours, que ce que faisait la RUSSIE en ce moment en EUROPE CENTRALE ressemblait à ce qu’HITLER faisait dans les années 30. Vous avez pris cela comme une injure suprême en tant que citoyen et président russe ?

.
VLADIMIR POUTINE – Vous savez, il vaut mieux de ne pas se chamailler avec une femme. [sourire] Quant à Mme CLINTON, elle n’a jamais été trop subtile dans ses déclarations, mais cela ne nous a pas empêchés de la rencontrer lors de différents événements internationaux et discuter normalement. Je pense qu’ici également nous pourrions trouver un langage commun, mais quand les gens dépassent certaines limites de politesse, cela montre leur faiblesse, pas leur force. Mais peut-être que, pour une femme, la faiblesse n’est pas tellement un défaut. [sourire]

.
QUESTION (ELKABBACH) – Il faut respecter les femmes, bien sûr, et je suis certain que vous les respectez. Mais vous pensez qu’elle est allée loin ? Il y a beaucoup de caricatures des dirigeants du monde et sur vous aussi, vous n’êtes pas épargné. Votre première réaction spontanée, c’est la colère ? Une certaine maîtrise de vous, l’envie de punir ? Ou peut-être un jour de rire ? On ne vous a jamais vu rire.

.
VLADIMIR POUTINE – Oh, je ne voudrais pas vous priver de ce plaisir et je pense qu’un jour nous pourrions avoir l’occasion de rire ensemble d’une bonne plaisanterie. Mais quand j’entends des déclarations de ce genre qui dépassent un peu les limites, j’en conclus que les gens n’ont simplement plus d’arguments. Les déclarations de ce genre ne sont pas un très bon argument.

.
En ce qui concerne la politique des ÉTATS-UNIS, ce n’est un secret pour personne que le pays qui mène la politique internationale la plus agressive, la plus dure, pour défendre ses intérêts comme ses dirigeants les voient, ce sont les ÉTATS-UNIS. Et ce depuis de nombreuses années.

.
Nous n’avons pratiquement pas de présence militaire à l’étranger alors que les bases de l’armée américaine sont présentes sur toute la planète. Et partout où ils sont, ils décident activement du sort des autres peuples, à des milliers de kilomètres de leurs frontières. Alors, nous reprocher de ne pas respecter des règles me semble un peu étrange de la part de nos interlocuteurs américains.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Mais vous avez fait des efforts en matière de budget militaire. Est-ce que, en ce moment, le président de la RUSSIE, le président POUTINE prend des décisions particulières sur la sécurité et la défense, parce que le climat est dangereux ?

.
VLADIMIR POUTINE – Oui, en ce qui concerne les budgets militaires tout le monde ne le sait pas – sauf peut-être quelques spécialistes – mais le budget militaire des ÉTATS-UNIS est plus élevé que les budgets de tous les autres pays du monde pris ensemble. Et qui mène une politique agressive alors ? En ce qui concerne notre budget militaire : en termes de pourcentage du PIB, il n’augmente pratiquement pas, de quelques dixièmes de pour cent peut-être. Il est vrai que nous souhaitons rééquiper notre armée et notre flotte avec des technologies de pointe, réduire la quantité et améliorer la qualité. Nous avons tout un programme de rééquipement qui ne date pas d’hier, mais qui n’a aucun lien avec les évènements en UKRAINE, c’est un projet à long terme que nous allons poursuivre.

.
QUESTION (BOULEAU) – M. le président, le président syrien BACHAR EL-ASSAD vient de s’offrir une nouvelle réélection sans suspense. Vous avez de l’influence sur lui. Pourquoi ne lui demandez-vous pas d’arrêter les atrocités que son armée commet et d’arrêter de s’acharner sur son peuple ?

.
VLADIMIR POUTINE – Saviez-vous que toutes les parties du conflit commettent des atrocités et que les organisations extrémistes, qui sont désormais très nombreuses, ne sont pas en dernière place ? Mais plutôt à la première sur ce point. Mais savez-vous ce qui nous inquiète le plus ?..

.
QUESTION (ELKABBACH COUPANT POUTINE) – Religieuses, extrémistes, islamistes… ?

.
VLADIMIR POUTINE – Oui, tout à fait. Ce sont des organisations liées directement à AL-QAÏDA et il y en a une multitude. Personne n’essaie même plus de démentir cela. C’est un fait connu de tout le monde. Ce qui nous inquiète le plus, c’est que si nous agissons avec trop d’imprudence, la SYRIE peut devenir une sorte de deuxième AFGHANISTAN, un nid de terroristes totalement incontrôlable. D’ailleurs, c’est une menace pour les États européens également, parce que les extrémistes présents maintenant en SYRIE vont se rendre un jour dans d’autres pays, y compris ceux d’EUROPE.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Ce qu’on ne comprend pas c’est pourquoi vous, VLADIMIR POUTINE qui voulez moderniser la RUSSIE, vous continuez à soutenir, peut-être à donner des armes, à quelqu’un qui continue à massacrer son peuple et qui est comme MACBETH les mains couvertes de sang ? Comment ça se fait ? Et jusqu’à quand ?

.
VLADIMIR POUTINE – Je vous donnerai une explication courte et facile à comprendre. Et je pense que la plupart des téléspectateurs et des auditeurs français me comprendront. Ce que nous craignons avant tout, c’est le démembrement de la S
YRIE à l’image de ce qui s’est produit au SOUDAN. Nous craignons que la situation y devienne similaire à celle que nous voyons aujourd’hui en IRAK. Et nous craignons également que la SYRIE devienne une sorte de nouvel AFGHANISTAN. C’est pourquoi nous tenons à y conserver le pouvoir légitime, pour ensuite progressivement, avec la participation du peuple syrien et de nos partenaires européens et américains, réfléchir sur la façon de réformer cette société pour la moderniser et l’humaniser.
.
QUESTION (BOULEAU) – Je voudrais vous poser une question sur votre pays, la RUSSIE. Comment décririez-vous son régime politique actuel ? Certains le décrivent comme une Démocratie, tandis que d’autres affirment que la RUSSIE est tellement vaste qu’elle a besoin d’un homme à la poigne de fer. Comment VLADIMIR POUTINE définit-il le régime de POUTINE ?

.
VLADIMIR POUTINE – Le régime actuel n’est pas lié à une personne en particulier, y compris le président sortant. Nous avons des institutions politiques démocratiques habituelles, même si elles reflètent les besoins de la RUSSIE. Lesquels ? L’écrasante majorité des citoyens russes ont tendance à compter sur leurs traditions, sur leur histoire et, si je puis dire, leurs valeurs traditionnelles. Je vois cela comme le fondement et un facteur de stabilité pour l’ÉTAT RUSSE, mais rien de tout cela n’est lié au Président en tant qu’individu. En outre, il convient de rappeler que nous n’avons commencé à introduire ces institutions démocratiques habituelles que récemment. Elles continuent d’évoluer.

.
QUESTION (BOULEAU) – Est-il possible d’être un opposant en RUSSIE sans mettre en danger ses relations et sa réputation ou éviter la sanction du système judiciaire russe ?

.
QUESTION (ELKABBACH) – Monsieur le Président, est-ce qu’on peut s’opposer à vous en RUSSIE sans risque ?

.
VLADIMIR POUTINE –Mais nous avons plein d’opposants, de nombreux partis d’opposition, nous avons tout récemment libéralisé la création de nouveaux partis politiques. D’ailleurs, plusieurs dizaines de partis sont apparus, ils ont participé aux élections municipales ou régionales.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Monsieur le Président, est-ce qu’on peut s’opposer à vous en RUSSIE sans risque ?

.
VLADIMIR POUTINE – Si vous écoutez certaines de nos stations de radio ou regardez certaines de nos émissions de télévision, je vous assure que vous avez peu de chance de trouver quelque chose de semblable à ce genre d’opposition en FRANCE.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Il y a toujours eu dans la période de la RUSSIE, avec les TSARS ou après, l’ordre et l’autorité. Est-ce qu’à l’époque d’INTERNET, un pays peut s’épanouir sans avoir toutes les libertés ?

.
VLADIMIR POUTINE – Non, ce n’est pas possible. Et, d’ailleurs nous ne limitons pas INTERNET. Quoi qu’on fasse il se trouve tout de suite quelqu’un qui commence à chercher des violations de principes démocratiques. Y compris pour ce qui est d’INTERNET. Avons-nous limité INTERNET ? Non, à mon avis. Certains de nos contradicteurs vont affirmer cela, dire qu’il existe des limitations intenables. Lesquelles ? Par exemple, nous avons une interdiction de propagande du suicide et des méthodes de suicide, de l’utilisation de stupéfiants, de pédophilie – voilà nos interdictions. Qu’y a-t-il d’exagéré ?…

.
QUESTION (BOULEAU COUPANT POUTINE) – Et de l’homosexualité qui est une chose très distincte de la pédophilie. La propagande en faveur de l’homosexualité a été interdite…

.
VLADIMIR POUTINE – Non, ce n’est pas le cas. Nous n’avons pas de loi interdisant l’homosexualité, nous interdisons la promotion de l’homosexualité auprès d’un public de mineurs, ce sont deux choses tout à fait distinctes. Comprenez-vous ? Par exemple, certains États des ÉTATS-UNIS ont des lois, qui punissent pénalement les relations homosexuelles. Nous n’avons pas de peines de ce genre. Seulement quand il s’agit de propagande destinée à des mineurs, nous avons le droit de défendre nos enfants et nous allons le faire.

.
QUESTION (BOULEAU) – M. le président, j’aimerais qu’on parle de libertés publiques en RUSSIE. Est-ce que, d’ici la fin de votre mandat en 2018, vous avez l’envie de fermer les camps de travail ? Il y a des gens dans ce pays qui sont condamnés non seulement à une peine de prison, mais à des camps de travail ce qui nous, en OCCIDENT, nous étonne. Les PUSSY RIOT, par exemple, ont été condamnées, me semble-t-il, à deux années de camp de travail avant que vous ne fassiez en sorte qu’elles ne soient libérées. Ce n’était pas une prison normale. Est-ce que vous allez fermer ces camps ?

.
VLADIMIR POUTINE – Écoutez.Il ne s’agit pas de «camps» à proprement parler. Il s’agit d’endroit où les personnes sont, en effet, privées de liberté, mais peuvent mener une vie plus ou moins normale. Ce ne sont pas des prisons, où la personne, au contraire, n’a pas la possibilité de travailler. Une prison où l’individu ne peut pas travailler est justement la pire punition, et je ne pense pas que tous les condamnés doivent être placés dans ce type d’établissement. Je pense que c’est encore pire que les établissements que vous mentionnez.

.
QUESTION (ELKABBACH) – Qui vous a convaincu un jour que vous aviez une mission pour la RUSSIE ? Que vous étiez destiné à vous occuper de la RUSSIE ?

.
VLADIMIR POUTINE –Pourquoi êtes-vous persuadé que je pense avoir une mission particulière ? J’ai la confiance de mes électeurs. Plus de 63 % ont voté pour moi. Je pense avoir le mandat me permettant de gérer la politique intérieure et extérieure de mon pays, et je travaillerai conformément à ce mandat.

.
QUESTION (ELKABBACH) — Avez-vous un modèle dans l’histoire de la RUSSIE ? Êtes-vous guidé par la politique soviétique ou la politique russe ?

.
VLADIMIR POUTINE — J’ai un grand amour et respect pour l’histoire et la culture russes. Mais le monde change, tout comme la RUSSIE. La RUSSIE est une partie du monde moderne, pas du passé, mais plutôt du monde moderne. Et je crois qu’elle jouera un rôle encore plus important à l’avenir que d’autres pays qui ne prennent pas soin de leurs jeunes, des nouvelles générations, de leurs enfants, et qui pensent qu’ils peuvent simplement se contenter du laisser-faire.

.
QUESTION (BOULEAU) – Et la dernière question, Monsieur le Président. En 2013, [LE MAGAZINE] FORBES vous a classé comme la personne la plus puissante dans le monde. Avez-vous été flatté par ce titre ?

.
VLADIMIR POUTINE — Vous savez, je suis adulte et je sais ce que signifie le pouvoir dans le monde moderne. Dans le monde moderne, la puissance est principalement définie par des facteurs tels que l’économie, la défense et l’influence culturelle. Je crois que sur le plan de la défense, la RUSSIE est sans aucun doute l’un des chefs de file parce que nous sommes une puissance nucléaire et que nos armes nucléaires sont peut-être les meilleures dans le monde.

.
En ce qui concerne l’influence culturelle, nous sommes fiers de la culture russe : la littérature, les arts et ainsi de suite.

.
Quant à l’économie, nous sommes conscients que nous avons encore beaucoup à faire avant d’atteindre le sommet. Bien que, ces derniers temps, nous ayons fait d’énormes progrès et que nous soyons désormais la cinquième économie dans le monde par sa taille. C’est un succès, mais nous pouvons faire mieux.

.
QUESTION (ELKABBACH) – VLADIMIR POUTINE, l’Histoire ne sait pas encore ce qu’elle retiendra des années POUTINE. Elle attend et ces années s’écrivent. Qu’est-ce que vous voulez qu’il reste ?

.
Voulez-vous qu’on se souvienne de vous comme d’un dirigeant démocratique ou autoritaire ?

.
VLADIMIR POUTINE – Eh bien, je voudrais être considéré comme quelqu’un qui a fait son maximum pour le bonheur et la prospérité de son pays et de sa nation.

.
QUESTION (ELKABBACH ET BOULEAU) – Merci beaucoup de nous avoir reçus tous les deux. Bon voyage en FRANCE ! Au revoir.

.
VLADIMIR POUTINE – merci.
.
TV LIBERTÉS JOURNAL DU 6 JUIN 2014 «POUTINE LA DIABOLISATION» À PROPOS DES COUPES DE L'INTERVIEW DE VLADIMIR POUTINE
.
.
 
ATTENTATS
.
https://lh3.googleusercontent.com/v5z6xM93MDMSzhb5vKpqJjkw98zZuBGoNfseZ6EK8Yiz-grclYXa6kwZm-XPLOtjaYz8shL8LdQjvBoQwKtsfPKCeOelJgLa1l6BmZWAfdXgr88vg5KL3EFltu3k320Bg1YA9h134teBa9vxTK5bBg3oz-48obknc5yFs1rYWVQaMGH_6-PMIDCkkohvFLgB4xMQL4XM_GRPRE9hC9z5ZkPAQWz8VB5NABlUbUwFM83SXS58EIXgKR-g_vpv6Z9EsHWXqqGtm3qWzxH6Pv6uB_nJht1WyoglX4a00qxa3N1bmSPAI9Uj-dPLtusnWoUmHqH_52eXqMXLDob4_hxKDeKywYQRqHWiyZBTs6BNLEitWkfoUYxRlNxOvacG7lbVE_lUFeaD3YOgUGMuzydKioedommkVTlNEKZuYaRI6HqCzui37sYX5EQaU0HBcYrnRIn3_fQEsDaO4D7_m9iWQ2idJZShGeALEb6etvBlUMhrgtjRkY-vbxkLUCLXRRNBrwr544cYq7hM4n0l5rm5e_MA2If23VaogYRxzvTk2ptPtPwan6WtE4Qhx4OwnUHwefe5qe2mEo3ADNgV2cc_RFdIKuXXWRBc1hX4J9PeOhZKLKsSG21DIdcyy-HyeAX1Ei_gTTBxJdDuB5yrA08AySuXGOqoch-QeqhUXvn_6xI=w300-h168-no
https://lh3.googleusercontent.com/QwqKYhSB9K7WS8buDqBKokUcnfQChf8FzzWNAGh6dWpZdipgxS4zngXL8XWuD6GMRXYPQPVe1eNhYrCkAkkG_35XZhDv_357mmgdR4DuLFzgRRQN9LaQI0-wxs4JwYBHrMs54AiLcS45pLkLjbOUdRzcbRjeFTp2cbBLPqG3kF_FQ4U_ah88XEIgXjzNWWs3ANsNwgkjCDPU-GsGYvBWDAcECh9OhKRM7gwWuROaJdt2lgoUWQJZ_OVh6cYCd9ra0ABeBWPG3Gn6Cfv_CUZ5V3VsO7h-lax-UBZVxDZ2r1ObUDPWB53H8mWnuFQcCCjlhss1Ovaba2aIjQGtc0wIk6z4xqkXdj9jAQlrGV__QWRBJW4f2P7F07dC54j1hFiAR8V3FIhFGbn6iU1gXpyzlMjHEX3C2vefPiqrUUzsfFxhOCD0yDKM1-rm7plLTIvidnJwuUDIyG3zWSHG-d_vbMZcN3wceuC7qkVBYfI2F6WJ1XxCFefUqXw45c-Fk-uADC-haFkXRFstAjlJj5QmLM1SGIsFEfWWMxso_F6WugqlJICt5mhU2Bd4mQLCjYSvhkTSd8hBN5_7f02sESAY7G0RExYdsZ5IdlOpDXdFC4GgWaL0KVW_q1j0wJTJ3dUlEDZ8QIk3u2FAjBimbxMMuZXu8aG96_ApWIgfga7gCsA=w90-h144-no
ATTENTAT DU MÉTRO DE SAINT PETERSBOURG 14 MORTS 62 BLESSÉS
4 AVRIL 2017 RT
.
Les services secrets kirghizes ont confirmé que l'auteur présumé de l’attentat du métro de SAINT-PÉTERSBOURG qui a fait 14 morts et 62 blessés le 3 avril était un citoyen russe né au KIRGHIZSTAN.
.
«Il est probable que l’auteur de l’attentat qui a eu lieu dans le métro de SAINT PÉTERSBOURG le 3 avril ait été un citoyen russe d’origine kirghize», a déclaré le porte-parole du COMITÉ À LA SÉCURITÉ NATIONALE DE LA RÉPUBLIQUE KIRGHIZE, RAKHAT SAOULAÏMANOV. Il a aussi ajouté que les services kirghizes collaboraient avec leurs homologues russes dans le cadre de l'enquête.
.
Le 3 avril, en début d'après-midi, une explosion a eu lieu dans un wagon du métro de SAINT-PÉTERSBOURG. 14 personnes sont décédées et des dizaines d'autres ont été blessées. La déflagration, éventrant la carcasse de la voiture, s'est produite entre deux stations : SENNAÏA PLOCHTCHAD et TEKHNOLOGUITCHESKI INSTITUT, sur une ligne très fréquentée de la deuxième ville de RUSSIE.
.
Le Comité d'enquête russe a annoncé avoir ouvert une enquête pour acte terroriste, précisant néanmoins que toutes les autres pistes seraient examinées.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Wzo1QGF1IuZub3V1JyweQ07phqebhEU-WjQLw9ZCGQ6InmHIkmvFdzpDbhnDt5jm9ZmErp6SIYF4ifXp62vgtFmgU9kqpuEqhvvsELni_TnLOQtcCtpUd6gqJbxOVeplMjpLwyggzca6p2aD81tvo4zx7cPYLhrSmio4V8c714bzU0yGIQZLACQh3ph2zALpET1H3n_OdpBUpHVFs7xWQ8n1iKgeyKUBctxa5wMyFW-pju9Wa7LN1JWOZwOFLv_WcCdBrY875UBbfcKlUS46DfR5Qcx1VNQV8uNVqDLLMo1sO7Hsi3AA5voES_8aO5dnnRDZbpCLjMAZzzh7bYbKG_qHCX5wB-oWjdq8-BxUAkzKSbWk-1vTyC0MKeWzHatdvtTJaHSPN3gLQrgIPqNgG_OnAjSqLPsY_giNPXluBd5-Ufbum0Itt9jo7-FIe8BA8wKlDju__ZTjEz-tpgKkY4L6amSdBWYFATtw7q4w-kFUSacH5W_5AT5vIfFBJJrzqUdCDAajXCpw_w9NHITSAfjmUAL2FTIKCKDynXMvMtHS6pQGdZvDU4P2G7W0jRrIF7NWMubML-sXGHk4-KkkfAa6cincJm98JadXfVb7WB_qfxUBay8F4DcGuQGY-1lLyz4j-ZX-dpXpJUA0kMXsY58rln__KiOmrA4_GQTtBpc=w280-h220-no
Si les agences russes affirment que les autorités kirghizes ont refusé de dévoiler l’identité du potentiel responsable de cette explosion, l’AFP et REUTERS précisent elles qu'il s'agissait d'AKBARJON DJALILOV. Il serait âgé de 22 ans. Son nom a été déjà évoqué dans les
médias russes, où il est désigné comme l’un des auteurs présumés de l’attentat. Des photographies permettant de l'identifier avaient été diffusées sur les réseaux sociaux.
.
D’après un journal en ligne russe, FONTANKA, AKBARJON DJALILOV résidait depuis six ans à SAINT-PÉTERSBOURG. Il avait, sur cette période, changé plusieurs fois de passeport.
.
Dans la nuit du 3 au 4 avril, une source des services de sécurité russe citée par RIA NOVOSTI avait affirmé que le «corps d'un ressortissant d’ASIE CENTRALE» avait été retrouvé à l'épicentre de l'explosion, sans pour autant le qualifier de «kamikaze».
.
Plus tôt, un autre nom, celui d’un citoyen kazakh, MAXIME ARICHEV, né en 1996, avait circulé dans les médias. Mais ces suppositions ont rapidement été démenties par ASTANA.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE FACE À L'HISTOIRE
.
NOVEMBRE 2015
.
APPEL RUSSE AUX PEUPLES D'EUROPE
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET LES ATTENTATS DE PARIS DU 13 NOVEMBRE 2015
..
LA RUSSIE LARGUE DES BOMBES PORTANT LES INSCRIPTIONS «POUR NOTRE PEUPLE» ET «POUR PARIS»
21 NOVEMBRE 2015 LE PARISIEN
La RUSSIE largue sur des cibles du groupe ETAT ISLAMIQUE en SYRIE des bombes portant les inscriptions «POUR NOTRE PEUPLE» ET «POUR PARIS». Une vidéo diffusée par la télévision russe montre un homme peignant en noir ces inscriptions sur des bombes de l'aviation russe quelques
minutes avant le décollage des avions de guerre de la base utilisée par les forces russes en SYRIE.
.
[...] Près d'une quarantaine de personnes ont péri vendredi lors des raids les plus violents menés conjointement par les aviations russe et syrienne contre la province de DEIR EZZOR (est), contrôlée par le groupe jihadiste ÉTAT ISLAMIQUE (EI), selon une ONG.
.
Le MINISTRE RUSSE DE LA DÉFENSE, SERGUEÏ CHOÏGOU, a annoncé vendredi que la marine russe en MER CASPIENNE avait lancé des «missiles de croisière sur DEIR EZZOR tuant plus de 600 militants islamistes», sans précision de date, selon des images de la télévision russe.
.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE, CHARLES DE GAULLE ET LA RUSSIE
.
VLADIMIR POUTINE a aussi évoqué CHARLES DE GAULLE. «Le GÉNÉRAL DE GAULLE a toujours essayé de protéger la souveraineté française (...) DE GAULLE est digne de respect», a affirmé le dirigeant. Il a également pris «l'exemple de MITTERRAND qui parlait de la Confédération européenne avec la participation de la RUSSIE. Et j'espère que rien n'est perdu en ce qui concerne l'avenir de l'EUROPE».
.
18 NOVEMBRE 2010 LE FIGARO
.
Le GÉNÉRAL DE GAULLE, né il y a 120 ans, a toujours été considéré comme un ami proche de la RUSSIE - ce qui était vrai à l'époque soviétique l'est encore
.
Le GÉNÉRAL DE GAULLE, né il y a 120 ans le 22 novembre 1890, a toujours été considéré comme un ami proche de la RUSSIE - ce qui était vrai à l'époque soviétique l'est encore. Il a d'abord impressionné par son courage pendant la guerre. Alors que la FRANCE semblait écrasée sous la botte ennemie, il s'est dressé en géant, tel le héros de la mythologie russe ILYA MOUROMETS, contre le colosse hitlérien avec une poignée de compagnons téméraires. 
.
DE GAULLE l'aristocrate avait même réussi à séduire le régime stalinien dont la propagande craignait et neutralisait tout ce qui n'était pas rouge et faucille. Au cours de l'hiver 1944, STALINE avait invité DE GAULLE à MOSCOU. Les deux hommes discutèrent pendant treize heures. STALINE était-il reconnaissant envers cet étrange général rebelle, qui avait affirmé, alors que les Allemands approchaient de MOSCOU : «HITLER perdra, c'est impossible de vaincre la RUSSIE». Dans l'entourage de CHURCHILL, on murmurait au contraire que pour MOSCOU, la fin était proche.
.
C'est en partie grâce à l'aide du partenaire soviétique que DE GAULLE a pu avoir voix au chapitre aux conférences des vainqueurs, auxquelles ni CHURCHILL ni ROOSEVELT n'associaient la FRANCE. Parallèlement, le chef de la FRANCE libre faisait contrepoids aux ambitions soviétiques, s'opposant à STALINE pour garder l'EUROPE de l'Est sous influence occidentale avant même qu'elle ne soit libérée - la POLOGNE, si cruciale pour l'URSS, faisait l'objet d'une attention particulière de sa part. Ce qui ne l'empêchait pas de détester les NAZIS ni de refuser le pardon aux traîtres ou aux collabos.

.
Devenu président, DE GAULLE reçut KHROUCHTCHEV à PARIS et fut déçu par cet interlocuteur inculte. L'aristo et le mineur d'origine paysanne n'avaient de toute évidence pas la même vision des choses. Mais le Président DE GAULLE a réjoui le pays des SOVIETS en sortant de l'organisation militaire de l'OTAN une FRANCE à laquelle il avait redonné sa superbe. Ses contacts avec BREJNEV, plus sophistiqué et initialement plus souple que KHROUCHTCHEV, ont scellé l'entente entre les deux pays.
.
J'ai toujours vu en CHARLES DE GAULLE un honnête patriote qui su arracher son pays à l'emprise des Allemands puis au danger de le voir sombrer dans le gauchisme. Quelle est la différence entre DE GAULLE et ses successeurs au poste suprême ? Elle est de taille : il s'est toujours comporté comme un président, sans jamais descendre d'une marche. Par exemple au niveau d'un ministre de l'Intérieur.
.
NIKOLAÏ DOLGOPOLOV est le rédacteur en chef adjoint de ROSSIYSKAYA GAZETA
.
.
.
.
«CRÉER AVEC LA GRANDE RUSSIE UNE ZONE MONÉTAIRE COMMUNE»
.
MGR LE COMTE DE PARIS, DUC DE FRANCE, LIVRE À L'ACTION FRANÇAISE 2000 SA VISION ET SON ANALYSE À PROPOS DE L'AVENIR DE L'EUROPE ET DE LA FRANCE :
.
L'EUROPE dont nous avons hérité à ce jour est fondée sur un déni de démocratie, puisque le «non» de 2005, résultat d'un référendum, a été considéré comme nul et non avenu par un tour de passepasse, en faisant voter l'ASSEMBLÉE NATIONALE et le SÉNAT pour revenir sur la volonté du peuple. En fait, le politiquement correct devient souverain, châtiant implacablement ceux qui n'acceptent pas le fait des eurocrates... L'EUROPE peut et doit être reconstruite. Il ne s'agit pas de faire table rase pour bâtir autre chose, mais de modifier les aspects les plus néfastes de ce «Lego» qui ruine l'économie de plusieurs pays. Certains étudient déjà les étapes afin de détricoter la monnaie unique et, chez nous, des économistes envisagent la sortie possible de l'euro.
.
Personnellement, je pense que chaque État européen doit pouvoir recouvrer sa souveraineté monétaire, remettre en place sa propre banque centrale, se libérer du MARK, tout en conservant l'euro comme monnaie d'échange commerciale au niveau international. Ensuite, au cas par cas, il conviendra de signer des accords, limités dans le temps et renouvelables, sur des sujets communs. Il faut avoir le courage d'établir une zone monétaire libérée du dollar, car le déficit vertigineux des ÉTATS-UNIS d'AMÉRIQUE pompe toutes nos énergies. Ainsi donc, il faut poursuivre ce raisonnement jusqu'au bout et créer avec la GRANDE RUSSIE cette zone monétaire commune.»
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET HITLER
.
5 MAI 2014 RIA NOVOSTI
.
Le président VLADIMIR POUTINE a introduit une peine allant jusqu'à 5 ans de prison pour RÉHABILITATION DU NAZISME, négation des faits énoncés dans le jugement du Tribunal militaire international de NUREMBERG et propagation d'informations notoirement fausses sur les activités de l'URSS lors de la Seconde guerre mondiale.
.
«La loi fédérale introduit une responsabilité pénale pour la négation des faits établis par le Tribunal militaire international pour juger les grands criminels de guerre des pays européens de l'Axe, pour l'approbation des crimes établis dans le jugement mentionné et pour la propagation d'informations notoirement fausses sur les activités de l'Union soviétique lors de la Seconde guerre mondiale», rapporte le service de presse du KREMLIN.
.
En outre, la loi punit d'amendes la profanation des Journées de la gloire militaire et des dates anniversaires de l'histoire de RUSSIE.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET LA DÉMOCRATIE
.
SONDAGES : POUTINE, LEADER DU MONDE LIBRE ?
.
10 AVRIL 2014 RÉSEAU INTERNATIONAL
.
Sous le titre «POLL: NIGEL FARAGE’S FAVOURITE WORLD LEADER IS PUTIN. WHO’S YOURS ?», le journal THE INDEPENDANT lance un SONDAGE internet où il propose de choisir parmi 8 leaders mondiaux. Pour présenter son SONDAGE, THE INDEPENDANT prend soin de préciser d’abord que VLADIMIR POUTINE est le favori de NIGEL FARAGE, le trublion du ROYAUME-UNI, l’empêcheur de tourner en rond au PARLEMENT EUROPÉEN. Le média britannique n’a pas pu s’empêcher d’y rajouter ensuite une description assez noire du président RUSSE mais, malgré cela, les résultats sont sans appel.

François Hollande : 1%

David Cameron : 1%

Barack Obama : 2%

Angela Merkel : 3%

Vladimir Poutine : 92%
.
.
.
POUTINE ACCLAMÉ 1ER SEPTEMBRE 2014
.
POPULARITÉ VLADIMIR POUTINE EN RUSSIE
 
(UN TAUX DE SATISFACTION DE 87 %)
 
.
7 AOÛT 2014 LE POINT.FR
.
La cote de popularité de VLADIMIR POUTINE culmine à plus de 80 % depuis le rattachement de la CRIMÉE à la RUSSIE en mars.
.
La popularité du président russe VLADIMIR POUTINE a atteint un nouveau record en août avec un taux de satisfaction de 87 %, soit son plus haut niveau depuis six ans, selon un sondage publié jeudi par le centre indépendant LEVADA. Ainsi, 87 % des Russes interrogés soutiennent l'action du président, soit une hausse de 22 points depuis janvier. Le nombre de personnes insatisfaites de l'action de VLADIMIR POUTINE est tombé de 34 % en janvier à 13 % en août.

Il s'agit du plus haut niveau atteint depuis la guerre russo-géorgienne de 2008, où la popularité de VLADIMIR POUTINE culminait à 88 %. La popularité du Premier ministre russe DMITRI MEDVEDEV a également augmenté à 71 % en août, contre 48 % en janvier. En outre, 66 % des sondés estiment que le pays va dans la bonne direction (43 % en janvier) et 19 % que ce n'est pas le cas (41 % en janvier).

NIVEAU HISTORIQUE

L'étude du CENTRE LEVADA a été réalisée du 1er au 4 août sur un échantillon de 1 600 personnes représentatif de la population. Un sondage réalisé fin juillet par l'institut proche du pouvoir VTSIOM avait déjà assuré que les Russes étaient plus heureux que jamais, l'indice de satisfaction de la population ayant atteint un niveau historique en juillet (79 points).

Les sondages récents ont montré que les Russes ne craignaient pas les sanctions votées contre leur pays. Les économistes estiment toutefois que leurs effets ne se feront pas sentir immédiatement par la population. La cote de popularité de VLADIMIR POUTINE culmine à plus de 80 % depuis le rattachement de la CRIMÉE à la RUSSIE en mars. POUTINE a notamment ordonné mercredi des restrictions sur les importations de produits agroalimentaires en provenance des pays ayant adopté des sanctions économiques contre la RUSSIE.

Elle n'est pratiquement jamais descendue en dessous de 60 % depuis son arrivée au pouvoir en 2000.
.
.
.
FRANÇOIS HOLLANDE HUÉ 14 JUILLET 2014
.
POPULARITÉ FRANÇOIS HOLLANDE EN FRANCE
(1 FRANÇAIS SUR 8 SATISFAITS)
.
4 SEPTEMBRE 2014 CHALLENGES.FR
.
SONDAGE : VALLS ET HOLLANDE DÉGRINGOLENT
.
C'est une véritable descente aux enfers à laquelle doivent faire face les deux têtes de l'exécutif. Selon le baromètre réalisé par l'institut TNS que publie ce jeudi LE FIGARO MAGAZINE, à peine plus de 1 Français sur 8 font confiance au chef de l’État. FRANÇOIS HOLLANDE chute ainsi de 5 poins en deux mois, atteignant un niveau de défiance sans précédent sous la Vème RÉPUBLIQUE.
.
Son Premier ministre MANUEL VALLS dévisse lui de 14 points à 30% de cote de confiance, selon ce sondage réalisé entre le 28 août et le 1er septembre, soit après le remaniement du GOUVERNEMENT mais avant la parution du livre de l'ex-première dame VALÉRIE TRIERWEILER.
.
Dans le détail, seul 1% (-1%) des Français interrogés font «tout à fait confiance» au président de la République «pour résoudre les problèmes qui se posent à la France actuellement», tandis que 12% (-4%) lui font «plutôt confiance». A l'inverse 57% (+6%) des Français interrogés ne lui font «pas du tout confiance» et 28% (=) «plutôt pas confiance». 2% des personnes interrogées se disent sans opinion.
.
Pour MANUEL VALLS, 2% (-2%) des Français lui font «tout à fait confiance», 28% (-12) «plutôt confiance», alors que 40% (+14%) ne lui font «pas du tout confiance» et 25% (+1%) «plutôt pas confiance». 5% ne se prononcent pas.
Ce  SONDAGE a été réalisé auprès d'un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face à face, selon la méthode des quotas.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET LA PAIX
.
3 SEPTEMBRE 2014 RUSSIA TODAY
.
Le président POUTINE a dévoilé un plan en sept points pour stabiliser la situation dans l’est de l’UKRAINE, actuellement en crise.

«Sur mon trajet de BLAGOVESCHENSK vers ULAN-BATOR [MONGOLIE], j’ai mis sur papier des idées et un plan d’action. Les voici, mais c’est écrit à la main», a confié POUTINE aux journalistes.

1. Les milices doivent cesser les avancées militaires dans les régions de DONETSK et LOUGANSK.

2. Les forces armées de KIEV doivent se retirer à une distance qui exclue la possibilité de bombarder des populations.

3. Introduire un contrôle international complet et objectif afin d’observer le cessez-le-feu et de le faire respecter.

4. Exclure le recours à l’aviation militaire contre des civils et des villages.

5. Échange de prisonniers et de personnes enlevées sous une formule d’ensemble, sans conditions.

6. Créer des couloirs humanitaires pour les mouvements de réfugiés, et apport d’aide humanitaire au sein des régions de DONETSK et de LOUGANSK.

7. Accès direct des équipes de construction aux infrastructures sociales et transitoires détruites.

POUTINE a déclaré espérer que des accords définitifs seront trouvés entre KIEV et les milices du sud-est de l’UKRAINE lors du prochain entretien du «groupe de contact», le 5 septembre.

«J’espère que les dirigeants de l’UKRAINE soutiendront les avancées déjà obtenues dans les relations bilatérales», a déclaré le président de la RUSSIE.

Il a appelé l’UKRAINE à prendre part activement au travail du groupe de contact «afin de trouver une solution complète et définitive à la situation dans le sud-est de l’UKRAINE, et ce bien entendu dans le respect total et inconditionnel des droits légitimes des populations qui y vivent»

POUTINE POROSHENKO

Interrogé au sujet de son entretien téléphonique avec le président ukrainien plus tôt dans la journée de mercredi, POUTINE a souligné que «leurs points de vue concernant la résolution du conflit se rejoignent».

Plus tard dans la journée de mercredi, le président ukrainien a exprimé son «grand espoir» de voir le processus de paix débuter avec les négociations à MINSK vendredi.

«Le premier objectif est la paix», a déclaré POROSHENKO. «Aujourd’hui, à 5h00 du matin, du fait des différents fuseaux horaires, le président POUTINE et moi-même avons discuté des moyens dont nous disposons pour mettre un terme à ces horribles affrontements. Il est indéniable qu’il faut mettre un terme à ces pertes de vies humaines», a-t-il ajouté. Le président ukrainien a insisté sur le fait que tous les Ukrainiens veulent la paix, et que cela l’encourage à mettre tout en œuvre pour y parvenir.

Les milices séparatistes ont déclaré qu’elles sont prêtes à déposer les armes, mais uniquement si les forces gouvernementales en font de même dans l’est du pays, a déclaré le Premier ministre de la République populaire de DONETSK, ALEKSANDR ZAKHARCHENKO.

Le dirigeant politique de la république autoproclamée a ajouté que KIEV devra obtenir l’accord des forces irrégulières telles que les bataillons de volontaires du RIGHT SECTOR [SECTEUR DROIT], et des mercenaires, qui se battent côte à côte avec le gouvernement.

«Ces derniers ont précédemment saboté les accords existants», a déclaré ZAKHARCHENKO.

Le leader de la RPD a par ailleurs affirmé que les récentes avancées des rebelles augmentaient les chances d’obtenir un accord avec le gouvernement de PETRO POROSHENKO.

L’ALLEMAGNE a accueilli positivement la nouvelle que les deux présidents montrent leur volonté commune de résoudre le conflit, et a déclaré qu’elle est disposée, avec la communauté internationale, à soutenir les mesures visant à faire respecter le cessez-le-feu.

«Le président POUTINE et le président POROSHENKO ont une responsabilité non seulement pour leurs pays respectifs, mais également pour l’EUROPE entière», a déclaré à HAMBOURG le ministre des Affaires étrangères allemand, FRANK-WALTER STEINMEIER. Il a insisté sur l’importance d’obtenir des avancées décisives dans l’établissement d’un cessez-le-feu en UKRAINE.

«Nous sommes prêts à soutenir cette initiative, soit en répétant la rencontre de GENÈVE, soit via d’autres formats internationaux», a-t-il ajouté.

Entre-temps, en UKRAINE, le plan de paix de POUTINE a été accueilli avec mépris par le Premier ministre ukrainien,
ARSENIY YATSENUK, qui a déclaré que le vrai plan de la RUSSIE est de détruire l’UKRAINE et de restaurer l’URSS.

«Nous attendons des décisions de l’OTAN et de l’UNION EUROPÉENNE concernant le moyen d’arrêter l’agresseur», a-t-il déclaré.

Selon
YATSENUK, le plan de POUTINE en 7 points est «une tentative de berner la communauté internationale avant le sommet de l’OTAN, et d’éviter des décisions inévitables de l’UNION EUROPÉENNE concernant une nouvelle vague de sanctions contre la RUSSIE».

Le «meilleur» plan pour l’UKRAINE serait, selon
YATSENUK, un plan en un seul point : le retrait des troupes russes du territoire ukrainien.

«Et là, il y aura la paix», a déclaré le Premier ministre ukrainien.

La RUSSIE a constamment nié les accusations d’implication militaire directe dans le conflit.

Jusqu’ici, les tentatives d’obtenir des cessez-le-feu temporaires entre KIEV et les forces d’auto-défense au cours des derniers mois n’ont pas été en mesure d’apporter des améliorations de la situation dans le sud-est de l’UKRAINE. Les combats ont toujours repris, et chaque camps a accusé l’autre d’avoir violé la trêve.

2 593 personnes sont mortes au cours des affrontements dans l’est de l’UKRAINE depuis la mi-avil, selon un rapport des NATIONS-UNIES paru la semaine dernière.

Le conflit armé qui a commencé au printemps a provoqué le déplacement d’un million d’Ukrainiens, dont la majorité a trouvé refuge en RUSSIE.
.

(CESSEZ-LE-FEU EN UKRAINE DU 5 SEPTEMBRE 2014)

.

.
RUSSIE ÉTAT SOUVERAIN
.
ARGENTINE / RUSSIE : VERS L’ACHAT DE DENRÉES AGRICOLES EN MONNAIE NATIONALE ?
29 JUIN 2014 LE BLOG FINANCE
.
Effet boomerang de la politique menée actuellement par les ÉTATS-UNIS en vue de sanctionner l’action de la RUSSIE en UKRAINE. Le sacro-saint DIEU DOLLAR pourrait en pâtir …
.
Au terme d’entretiens entre MOSCOU et BUENOS-AIRES, le ministère russe du Développement économique a annoncé jeudi que l’ARGENTINE avait proposé à la RUSSIE de passer aux échanges commerciaux en monnaies nationales. De quoi provoquer l’ire de l’ONCLE SAM …

.
Opération qui permettrait à MOSCOU de contourner les sanctions occidentales, tout en offrant l’opportunité à BUENOS-AIRES de trouver de nouveaux débouchés en dehors des ÉTATS-UNIS, lui permettant ainsi de s’affranchir quelque peu de la pression exercée sur elle par les fonds vautours américains, sur fonds de crise financière.

.
«Les membres de la commission intergouvernementale russo-argentine pour la coopération économique, commerciale, scientifique et technique se sont penchés sur l’augmentation des livraisons de produits agricoles argentins à la RUSSIE. L’ARGENTINE a proposé de passer aux échanges commerciaux en monnaies nationales», a ainsi indiqué le ministère dans un communiqué.
.
A noter que les entretiens – qui se sont tenus à MOSCOU – ont réuni ALEXEÏ LIKHATCHEV, vice-ministre russe du Développement économique, CARLOS BIANCO, vice-ministre argentin des Affaires étrangères et coprésident de la commission russo-argentine pour la coopération économique, commerciale, scientifique et technique, et JAVIER RODRIGUEZ, vice-ministre argentin de l’Agriculture.

.
Selon le communiqué, les discussions ont porté plus globalement sur la coopération d’investissement, la réalisation de projets conjoints dans le secteur énergétique, y compris le nucléaire civil, l’agroalimentaire, les constructions mécaniques, les transports et les nanotechnologies.

.
Les deux pays ont par ailleurs convenu d’adopter un Plan d’action appelé à promouvoir la coopération économique et commerciale russo-argentine à court terme.

.
Mardi dernier, SERGUEÏ DANKVERT, directeur du Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire (ROSSELKHOZNADZOR), a annoncé mardi que la RUSSIE comptait porter les échanges commerciaux avec l’ARGENTINE à 3 milliards de DOLLARS en 2015 [...]
.
.
.
IRAN-RUSSIE : LES ÉCHANGES SERONT RÉALISÉS EN DEVISES NATIONALES
10 SEPTEMBRE 2014 RIA NOVOSTI
.
L'IRAN et la RUSSIE envisagent de passer aux échanges commerciaux en devises nationales, a annoncé mardi soir à TÉHÉRAN le ministre iranien du Pétrole BIJAN ZANGANEH. «Nous nous sommes mis d'accord pour effectuer des échanges en devises nationales», a indiqué M.ZANGANEH, lors d'une réunion de la commission russo-iranienne pour la coopération économique et commerciale.

La BANQUE CENTRALE D'IRAN et les banques russes ont déployé d'importants efforts pour encourager les livraisons de produits russes en IRAN.
«À présent, l'IRAN attend l'adoption d'un mécanisme similaire pour les livraisons de produits iraniens en RUSSIE», a noté le ministre.

Le ministre russe de l'Énergie ALEXANDRE NOVAK a plus tard rapporté que les deux pays s'étaient entendus pendant la réunion afin de créer un mécanisme de financement des livraisons de produits iraniens en RUSSIE.
.
.
.
MOSCOU ET TÉHÉRAN VONT RENFORCER LEUR COOPÉRATION ÉNERGÉTIQUE
9 SEPTEMBRE 2014 ROMANDIE.COM
L'IRAN et la RUSSIE vont coopérer dans le domaine énergétique mais un accord pétrole contre marchandises n'est pas à l'ordre du jour, a indiqué mardi un haut responsable du ministère iranien du Pétrole.

L'IRAN et la RUSSIE vont développer leur coopération dans les domaines pétrolier, gazier, pétrochimique et du raffinage, a déclaré le vice-ministre chargé des questions internationales et commerciales, AL
I MAJEDI, cité par l'agence ISNA.

Mais la question de l'échange de pétrole contre des biens n'est absolument pas à l'ordre du jour de la réunion de la commission économique conjointe irano-russe, mardi et mercredi, a-t-il souligné.

Les médias avaient évoqué un accord d'échange prévoyant la vente de pétrole et de produits de consommation iraniens en échange d'investissements russes dans la production énergétique de TÉHÉRAN, notamment son secteur pétrolier et gazier vieillissant en raison des sanctions internationales.

Selon la presse russe, les négociations portent sur l'achat par la RUSSIE d'environ 70.000 barils de pétrole par jour, soit 2% de la production iranienne (3,2 mbj en 2013). Pour MOSCOU, ces livraisons ne vont pas à l'encontre des sanctions internationales imposées sur l'IRAN en lien avec les craintes sur son programme nucléaire.

TÉHÉRAN doit par ailleurs fournir des produits alimentaires à la RUSSIE après la décision de cette dernière de suspendre l'importation de produits européens et américains en réaction à l'embargo de l'UE et des ÉTATS-UNIS consécutif au soutien russe à la rébellion en UKRAINE.

Le ministre russe de l’Énergie ALEXANDRE NOVAK, qui participe à cette réunion conjointe, a rencontré son homologue HAMID CHITCHIAN et ALI AKBAR SALEHI, le chef de l'ORGANISATION IRANIENNE DE L'ÉNERGIE ATOMIQUE (OIEA). Il doit rencontrer le ministre du Pétrole BIJAN NAMDAR ZAMGANEH, qui devait signer mardi un protocole d'accord pour développer les échanges commerciaux et économiques entre les deux pays.

Le contrat, prévu pour une durée de cinq ans, sera finalisé par les présidents russe VLADIMIR POUTINE et iranien HASSAN ROHANI d'ici fin septembre.

La RUSSIE va également participer à la construction de huit centrales électriques d'une capacité totale de 2.800 mégawatts et à la modernisation de centrales existantes, a déclaré M. CHITCHIAN.

Selon le ministre iranien, le volume de cette coopération atteindra plus de 10 milliards de DOLLARS.

Les deux pays discutent également d'un contrat pour la construction de quatre nouvelles centrales nucléaires. MOSCOU a achevé celle de BOUCHEHR, une installation de 1.000 mégawatts sur la côte du Golfe, officiellement remise aux Iraniens en septembre 2013.

L'IRAN veut construire à terme 20 centrales nucléaires de 1.000 mégawatts, dont quatre à BOUCHEHR, afin de diversifier ses sources d'énergie pour être moins dépendant du pétrole et du gaz pour sa consommation intérieure.
.
.
.
LA RUSSIE LÂCHE LE DOLLAR POUR LE ROUBLE APPUYÉ SUR L'OR RUSSE
.
4 AVRIL 2014 MONDIALISATION.CA
.
[...]La Banque ROSSIJA deviendra la première banque russe à utiliser exclusivement le rouble russe.
.
La manœuvre n'est pas un secret. Bien au contraire. Un énorme symbole d'un rouble en or sera érigé face à la BANQUE ROSSIJA à MOSCOU,
.
«afin de symboliser la stabilité du rouble basé sur les réserves d'or du pays»
.
explique l'AGENCE ITAR-TASS, citant les fonctionnaires de la banque.
.
En réalité, les fonctionnaires se montrent clairs quant à la volonté de punir les spéculateurs occidentaux qui ont mis à sac leur pays pendant une si longue période : «La RUSSIE, à son stade actuel de développement, ne devrait pas dépendre de valeurs extérieures. Ses ressources internes rendront sa propre économie invulnérable aux manigances politiques»

.
Et ce n'est que la première étape, a déclaré ANDREJ KOSTIN, président de la VTB, une autre banque déjà sanctionnée :
.
«Nous nous dirigeons depuis déjà quelque temps vers un large usage du rouble russe comme valeur de règlements. Le rouble est devenu pleinement convertible depuis longtemps. .
.
Malheureusement, nous avons vu les conséquences essentiellement négatives de cette mesure, sous la forme de fuite des capitaux du pays. L'afflux d'investissements étrangers en RUSSIE fut motivé par la spéculation et a grandement déstabilisé nos marchés d'actions»
.
D'après l'AGENCE ITAR-TASS, KOSTIN s'est montré très précis et concret :
.
«La RUSSIE devrait vendre à l'étranger ses produits nationaux, des armes au gaz en passant par le pétrole, en roubles, et acheter les marchandises étrangères également en roubles. Alors seulement nous pourrons utiliser les avantages du rouble en tant que monnaie d'échange internationale»
.
POUTINE lui-même a poussé pour l'adoption de ce nouveau système lors des réunions au sommet le 28 mars devant les députés de la CHAMBRE HAUTE DE LA DOUMA, le Parlement, effaçant les derniers doutes et controverses :
.
«Pourquoi ne le ferions-nous pas ? Il est certain que c'est la chose à faire. Nous devons protéger nos intérêts, et nous allons le faire. Ces systèmes fonctionnent, et ils rencontrent un grand succès dans des pays comme le JAPON et la CHINE. À l'origine il s'agissait de systèmes exclusivement nationaux limités aux seuls marchés et territoires internes, et à la seule population du pays, mais progressivement, ils sont devenus de plus en plus populaires»
.
YUAN CHINOIS ET ROUBLE POUR LES BANQUES ET ENTREPRISES RUSSES ET CHINOISES
10 JUIN 2014 LE MONDE
..
La rumeur courait déjà depuis plusieurs semaines. Lundi 9 juin, le FINANCIAL TIMES l'a confirmée. Selon le quotidien financier, plusieurs entreprises russes envisagent d'utiliser non plus le DOLLAR, mais le YUAN CHINOIS (OU RENMINBI) pour réaliser leurs futures transactions commerciales. Cela, car elles redoutent que d'éventuelles sanctions occidentales ne les privent de l'accès au marché des financements en DOLLAR.
.
Une mesure de précaution qui fait suite au gigantesque contrat signé le 21 mai entre les deux puissances : MOSCOU fournira du gaz à PÉKIN ces trente prochaines années. Montant de l'opération : 400 milliards de DOLLARS (294 milliards d'euros). Et la facture sera, naturellement, réglée en YUAN.
.
TENDANCE DE FOND
.
La veille, encore, c'est la VTB, la deuxième banque russe, qui a signé un accord avec la BANQUE DE CHINE. Désormais, les deux établissements ne libelleront plus leurs échanges en DOLLAR, mais en YUAN ou en ROUBLE. Le 3 juin, enfin, MOSCOU et PÉKIN se sont alliés pour créer une agence de notation commune, afin de faire contrepoids aux agences de culture anglo-saxonne : MOODY'S, STANDARD & POOR'S ET FITCH…
.
Ces annonces relèvent en partie, bien sûr, de la manœuvre politique. Le président russe, VLADIMIR POUTINE, veut démontrer aux Occidentaux qu'il dispose, avec la CHINE, d'un allié de poids sur l'échiquier géopolitique. Il cherche aussi à compenser l'isolement dans lequel l'a plongé la crise ukrainienne en jouant le rapprochement économique avec l'empire du Milieu. «Mais pour l'instant, les liens entre les deux pays pèsent peu face à ceux avec l'UNION EUROPÉENNE», souligne BEI XU, économiste chez NATIXIS. 50 % des exportations russes sont en effet à destination du Vieux Continent, contre 7 % seulement vers la CHINE.
.
Mais ces accords en série ne sont pas seulement opportunistes. «En vérité, la crise ukrainienne a accéléré une tendance de fond déjà à l’œuvre», explique CHRISTOPHER DEMBIK, analyste chez SAXO BANQUE. Celle née pendant la crise financière de 2007, lorsque les pays émergents – CHINE et RUSSIE en tête – ont réalisé que leurs devises étaient bien trop exposées aux fluctuations de la politique monétaire américaine et du DOLLAR. Depuis, tous cherchent à réduire leur dépendance au billet vert. Par exemple, en constituant une partie de leurs réserves de change en YUAN.
.
A cela s'ajoute l'inexorable internationalisation du YUAN, habilement pilotée par PÉKIN depuis le début des années 2000. Un mouvement au sein duquel le développement des échanges avec MOSCOU ne représente qu'une étape de plus.
.
.
.
.
LA RUSSIE VEUT CRÉER SON SYSTÈME DE PAIEMENT
.
25 AVRIL 2014 FR.RIA.RU
.
Le groupe de cartes bancaires MASTERCARD, vivement critiqué par MOSCOU pour avoir bloqué à titre de sanctions les opérations des banques ROSSIA et SMP, a exprimé vendredi sa préoccupation face à la décision de la RUSSIE de créer son propre système national de paiement.
.
«La RUSSIE constitue un marché d'importance stratégique pour MASTERCARD. En RUSSIE, comme dans le reste du monde, nous travaillons en stricte conformité avec la législation locale. Voici pourquoi nous sommes profondément préoccupés par l'adoption d'amendements à la Loi fédérale sur le système national de paiement et étudions actuellement les conséquences possibles de ces aménagements pour nos propres activités d'affaires et celles de nos partenaires», lit-on dans le communiqué de MASTERCARD.
.
La DOUMA (CHAMBRE BASSE DU PARLEMENT RUSSE) a adopté vendredi en deuxième et troisième lectures un projet de loi prévoyant la mise en place en RUSSIE d'un système national de cartes de paiement (NSPK).
.
Suite au rattachement de la CRIMÉE à la RUSSIE, les ÉTATS-UNIS et l'UNION EUROPÉENNE ont décrété une série de sanctions contre des responsables politiques et des hommes d'affaires russes, ainsi que contre la BANQUE ROSSIA et sa filiale SMP. Les groupes de cartes bancaires VISA et MASTERCARD ont cessé sans préavis de fournir leurs services de paiement aux clients de ces institutions financières.
.
Le président VLADIMIR POUTINE a estimé que les groupes VISA et MASTERCARD risquaient de perdre le marché russe pour avoir «cédé à des pressions politiques extérieures».
.
Selon certains économistes, VISA et MASTERCARD Assurent actuellement jusqu'à 90% des paiements effectués par cartes bancaires à l'intérieur de la RUSSIE.
.
.
.
LA RUSSIE ET LA CHINE CRÉENT UNE AGENCE DE NOTATION FINANCIÈRE
..
2 JUIN 2014 FR.RIA.RU
.
La RUSSIE et la CHINE ont décidé de créer une agence de notation financière conjointe, a annoncé mardi à PÉKIN le ministre russe des Finances ANTON SILOUANOV.
.
«Nous créerons une agence de notation financière russo-chinoise qui utilisera les mêmes instruments et critères d'évaluation des projets d'investissements nationaux et régionaux que ceux utilisés par les meilleures agences de notation financière internationales», a indiqué M.SILOUANOV au terme du 5e volet du Dialogue financier russo-chinois.
.
Selon lui, la future agence russo-chinoise attribuera ses notes selon des critères purement économiques.

.
«L'agence s'occupera d'abord des projets d'investissements lancés par la RUSSIE et la CHINE avec la participation d'autres pays asiatiques. Elle pourra ensuite atteindre le niveau où elle offrira ses services à d'autres pays», a ajouté M. SILOUANOV.
.
.
.
RUSSIE ET CORÉE DU NORD VONT COMMENCER LES ÉCHANGES EN ROUBLES
.
5 JUIN 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE
.
MOSCOU et PYONGYANG sont disposés à entamer les paiements en roubles dès ce juin, a communiqué le ministre du Développement de l'Extrême-Orient ALEXANDRE GALOUCHKA à l'issue d'une réunion de la COMMISSION GOUVERNEMENTALE RUSSIE-RPDC.
. 
Le ministre n'exclut pas que le chiffre d'affaires du commerce bilatéral triplera cette année pour atteindre 400-500 millions de dollars.
. 
Précédemment le président de RUSSIE VLADIMIR POUTINE a ratifié un accord intergouvernemental entre la RUSSIE et la CORÉE DU NORD sur la dette de cette dernière dans le cadre des crédits octroyés par l'URSS.
. 
MOSCOU a annulé la quasi-totalité de la dette nord-coréenne s'élevant à 11 milliards de dollars
.
.
.
ACCORD ENTRE LA CHINE ET LA CORÉE DU SUD SUR LA SUPPRESSION DU DOLLAR
.
6 JUILLET 2014 FRENCH.IRIB.IR
.
Dans le but d’augmenter leurs ÉCHANGES COMMERCIAUX et réduire l’impact des fluctuations du taux de change du DOLLAR sur le commerce entre les deux pays, la CHINE et la CORÉE DU SUD sont parvenues à un accord d’utiliser les devises nationales dans leur commerce bilatéral.
.
Cet accord a été conclu entre les banques centrales de la CHINE et de la CORÉE DU SUD, lors de la récente visite de XI JINPING président chinois en CORÉE DU SUD. Cette décision accélérera les échanges entre les citoyens et les entreprises des deux pays, a estimé le Président de la CORÉE DU SUD.
.
Depuis 2004 la CHINE est considérée comme le principal partenaire commercial de la CORÉE DU SUD. Cet accord pourra diminuer la pression des fluctuations du taux de change et ses impacts sur les échanges entre les deux pays et faciliter les échanges financiers, tout en augmentant de manière considérable le commerce bilatéral.
.
Auparavant, la CHINE et la RUSSIE avait entrepris des efforts sérieux pour supprimer le DOLLAR de leurs échanges bilatéraux d’autant plus que lors de la conclusion d’un grand accord ces deux pays ont convenu que ces échanges s’effectuent en ROUBLE et YUAN.
.
.
.
TURQUIE ANKARA VEUT PASSER AUX MONNAIES NATIONALES AVEC MOSCOU
.
19 JUILLET 2014 RIANOVOSTI
.
La TURQUIE a proposé à la RUSSIE d'utiliser les monnaies nationales dans leur commerce réciproque en vue de se débarrasser progressivement du DOLLAR, a annoncé samedi le ministère russe du Développement économique dans un communiqué.
.
«La TURQUIE propose à la RUSSIE de passer aux monnaies nationales dans leurs règlements réciproques», lit-on dans le communiqué publié à l'issue d'une rencontre entre le ministre russe ALEXEÏ OULIOUKAÏEV et son homologue turc NIHAT ZEYBEKÇI. Cette rencontre a eu lieu dans le cadre d'une réunion du G20 économique en AUSTRALIE.
.
En 2013, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 32,7 milliards de DOLLARS. La RUSSIE arrive en deuxième position parmi les partenaires commerciaux de la TURQUIE après l'UNION EUROPÉENNE, et la TURQUIE se classe huitième parmi les partenaires de la RUSSIE.
.
MOSCOU a décidé de relancer les consultations sur le passage aux monnaies nationales afin de réduire le rôle du DOLLAR dans ses échanges extérieurs suite au refroidissement de ses relations avec l'OCCIDENT sur fond de crise ukrainienne.
.
.
.
.
.
.
LES RÉSERVES D'OR DE LA RUSSIE
.
LA BANQUE DE RUSSIE SE PRÉMUNIT CONTRE LES SANCTIONS MONÉTAIRES
.
15 AOÛT 2014 RIA NOVOSTI
.
La RUSSIE possède désormais plus de réserves d'or internationales que la CHINE, écrit vendredi 15 août le quotidien KOMMERSANT.
.
Avec 1 095 tonnes, elle se place aujourd'hui en sixième position du classement international. En réduisant les risques face à d'éventuelles restrictions sur les opérations en dOLLARS et en EUROS, la BANQUE CENTRALE DE RUSSIE diminue en parallèle la part de ces monnaies dans ses réserves de change, soulignent les experts.

.
Selon le WORLD GOLD COUNCIL (WGC), au deuxième trimestre la RUSSIE est montée à la sixième place mondiale en termes de réserves d'or. Fin juin, la quantité d'or dans les réserves nationales a augmenté de 54 tonnes pendant la période comptable pour atteindre 1 094,7 tonnes - une augmentation trimestrielle record depuis fin 2009. Au final, la RUSSIE a dépassé la CHINE dont les réserves d'or n'ont pas évolué par rapport au trimestre dernier, soit 1 054,1 tonnes.

.
La BANQUE DE RUSSIE est l'une des rares banques centrales qui continuent à accroître leurs réserves d'or. Selon le WGC, la BANQUE DU KAZAKHSTAN a augmenté au premier semestre ses placements de 12 tonnes - jusqu'à un total de 155,8 tonnes. Le MEXIQUE et les PHILIPPINES ont également augmenté légèrement leurs réserves d'or : les banques centrales de ces pays en ont respectivement acquis 0,2 et 0,8 tonne. Les banques centrales des pays développés – USA, ITALIE, FRANCE, ESPAGNE – ont maintenu leurs réserves d'or au même niveau. L'ALLEMAGNE a vendu au premier semestre 2,9 tonnes, mais la BUNDESBANK reste deuxième du classement avec 3 380 tonnes derrière les USA.

 .
Grâce à ses propriétés protectrices, l'or est utilisé par les banques centrales de nombreux pays pour diversifier les réserves. Cela améliore la stabilité de la structure des réserves de change.
.
La nécessité de diversifier les réserves internationales est devenue évidente à la fin du premier trimestre, après la hausse de la tension géopolitique dans les relations entre l'axe UE-USA et la RUSSIE en raison de la situation en UKRAINE.

 .
Toutefois, selon les experts interrogés, une banque centrale ne peut pas accumuler l'or dans ses réserves sans limite. Elle ne peut pas tenir une partie significative de ses réserves en or, car ce métal est moins liquide que les actifs libellés en DOLLARS et en EUROS. Par conséquent, il sera difficile de le vendre rapidement si besoin, sans perte conséquente de sa valeur. D'autant que ces dernières années, le prix de l'or s'est montré très volatil, ce qui pourrait avoir un effet négatif sur l'évaluation du portefeuille global.

.
Dans ces conditions la BANQUE CENTRALE peut commencer à chercher des investissements alternatifs. Selon les experts, la majeure partie des réserves russes doit rester dans la monnaie des pays avec lesquels la RUSSIE commerce au niveau international. Au contraire de quoi les échanges internationaux seraient limités à cause de l'absence de liquidité des réserves. Selon les acteurs du marché, à terme, la BANQUE CENTRALE pourrait augmenter la part des monnaies asiatiques, notamment du YUAN et du YEN. Ce processus s'accélérera avec l'augmentation des échanges commerciaux avec cette région, ainsi qu'après la levée des restrictions sur le commerce en YUANS. La CHINE a déjà initié la procédure de levée des restrictions sur les échanges monétaires, des accords sont également signés avec la RUSSIE pour les échanges en devises nationales et l'utilité économique de détenir des réserves de ces monnaies est en hausse.
.
.
.
LA RUSSIE COMPTE ACCÉDER AUX GISEMENTS DE CORÉE DU NORD APRÈS AVOIR ANNULÉ SA DETTE
5 JUIN 2014 LIBERATION
.

La RUSSIE compte accéder aux gisements de matières premières en CORÉE DU NORD après avoir annulé la dette de ce pays, a indiqué jeudi le ministre du développement de l’Extrême-Orien
.
Le président russe VLADIMIR POUTINE a promulgué en mai une loi annulant 90% de la dette de 11 milliards de DOLLARS de PYONGYANG, qui remontait à l’époque soviétique.

.
«La décision d’annuler la dette de la CORÉE DU NORD nous a permis de résoudre tout une série de questions que l’on ne pouvait résoudre», a déclaré ALEXANDRE GALOUCHKA, cité par l’agence officielle RIA-NOVOSTI.

.
Selon le ministre, PYONGYANG pourrait ouvrir l’accès de certains de ses gisements à MOSCOU en guise de remboursement.

.
«Nous avons étudié des projets concrets dans le domaine des ressources minières, de l’exploitation des gisements, des questions d’exploration géologique et de la possibilité (...) d’offrir aux compagnies russes l’accès aux gisements de ressources minières de CORÉE DU NORD», a-t-il dit.
.
Selon l’agence INTERFAX, les deux pays ont trouvé un accord préalable sur l’exploration conjointe d’un gisement d’or.

.
En échange, «la partie coréenne a proposé à l’entreprise russe SEVERNYE PRIÏSKI de livrer des avions» TUPOLEV qui ont déjà été en exploitation, indique un document distribué au cours d’une réunion de la commission RUSSIE-CORÉE DU NORD cité par INTERFAX.

.
Le groupe BASIC ELEMENT, HOLDING de l’oligarque russe OLEG DERIPASKA, s’est en outre vu proposer de participer à la reconstruction d’une centrale thermique, selon l’agence INTERFAX.

.
Par ailleurs, la CORÉE DU NORD va faciliter le travail des hommes d’affaires russes sur son territoire.

.
«Il sera possible de faciliter l’obtention de visas à entrées multiples des entrepreneurs et employés des entreprises russes qui travaillent en CORÉE DU NORD», a déclaré M. GALOUCHKA. «Les investisseurs et partenaires russes auront l’accès aux moyens modernes de communication, INTERNET, le téléphone portable», a-t-il ajouté.

.
MOSCOU avait décidé en 2012 d’annuler la majeure partie de la dette nord-coréenne, avec en vue plusieurs projets dans ce pays le plus reclus au monde, dont la construction d’une ligne ferroviaire trans-coréenne et un gazoduc acheminant le gaz russe vers la CORÉE DU SUD.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ANNULE LES DETTES
.
LA RUSSIE ANNULE 90% DE LA DETTE NORD-CORÉENNE
.

1er MAI 2014 FRENCH.RUVR.RU
.
La RUSSIE annulera 90% de la dette nord-coréenne qui se monte à 10,94 milliards de dollars, et investit les 10% restants en CORÉE DU NORD conformément à un accord bilatéral ratifié mardi par le CONSEIL DE LA FÉDÉRATION (CHAMBRE HAUTE DU PARLEMENT RUSSE).
.
Selon l'accord signé le 17 septembre 2012, PYONGYANG devra rembourser les 10% restants de sa dette (1,09 milliard de dollars) sur 20 ans par 40 tranches égales tous les six mois. Ces fonds serviront à financer la réalisation de projets sociaux, éducatifs et énergétiques en CORÉE DU NORD.
.
La dette NORD-CORÉENNE remonte à l'époque de l'URSS. MOSCOU et PYONGYANG ont mené des négociations pendant quatre ans avant de signer un accord sur le règlement de la dette en 2012.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/-b9kqcXIKfo8/UgvSjK8bNzI/AAAAAAAATXo/LrJi4oNLsJs/s84/DRAPEAU%2520CUBA.gifLA RUSSIE ANNULE 90% DE LA DETTE CUBAINE
..
10 DÉCEMBRE 2013 FR.RIA.RU
.es.
D'après les médias, l'accord sur le règlement de la dette a été signé à MOSCOU en octobre dernier. En vertu du document, CUBA remboursera les 3,2 milliards de dollars restants dans un délai de dix ans.
.
La dette soviétique constitue un lourd fardeau pour l'économie cubaine, sur laquelle pèse également une dette de 5 à 6 milliards de dollars envers les pays membres du CLUB DE PARIS.
.
Ces dernières années, CUBA mène des négociations actives en vue d'obtenir la restructuration de ses dettes envers d'autres États. En 2010, LA HAVANE est parvenue à restructurer sa dette d'un montant total de 6 milliards de dollars envers la CHINE. En 2012, le JAPON a accepté d'annuler 80% de la dette cubaine envers TOKYO (1,4 mds USD).

.

LA RUSSIE A ANNULÉ 10 % DE LA DETTE DE CHYPRE

12 SEPTEMBRE 2013 FRENCH.RUVR.RU
..
La RUSSIE et CHYPRE ont signé un accord sur la restructuration du crédit de 2,5 milliards d'euros, a annoncé le vice-ministre russe des Finances, SERGUEÏ STORTCHAK.
.
Précédemment le gouvernement de RUSSIE a approuvé les termes de cette restructuration prévoyant le remboursement du crédit par 8 tranches égales payées une fois tous les 6 mois à partir de 2016.
.
Avant cette date, CHYPRE bénéficiera d'une période de faveur pendant laquelle il payera les intérêts à un taux de 2,5 % au lieu de 4,5.
.
Le ministre des Finances de RUSSIE, ANTON SILOUANOV, a expliqué qu'une telle baisse du taux d'intérêt équivaut à l'annulation de 10 % de la dette.
.
.
.
https://lh4.googleusercontent.com/-dVfRFqW-07k/U5V1QGDui2I/AAAAAAAAUkA/nVM8p2Bak1M/s200/AFRIQUE.jpgLA RUSSIE ANNULE LES DETTES DE PLUSIEURS PAYS AFRICAINS .
18 OCTOBRE 2012 FRENCH.RUVR.RU

.

La RUSSIE a annulé les dettes de plusieurs pays africains. Le montant de la dette dépasse 20 milliards de dollars. MOSCOU a versé encore 50 millions de dollars au fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres.

.
Ces moyens serviront à développer la région subsaharienne, a déclaré lors de la session de l’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE l’ONU le directeur du département des organisations internationales du ministère russe des Affaires Étrangères VLADIMIR SERGUEEV.
.
Les dettes des pays africains datent essentiellement de l’époque soviétique. MOSCOU apportait volontiers son aide aux États socialistes en coopérant avec eux dans la sphère militaire et en participant à la construction de toutes sortes d’infrastructures sur leur territoire. La RUSSIE annule graduellement les dettes. Ainsi, en 2008 elle a annulé 16 milliards de dollars. Maintenant MOSCOU annule encore plus de quatre milliards, soit au total plus de 20 milliards de dollars, explique DMITRI BONDARENKO, vice-directeur de l’INSTITUT DE L’AFRIQUE :
.
«Ce sont des dettes qui ne seront jamais remboursées. Il est possible de les geler et d’essayer d’en tirer des bénéfices ou de les annuler. La RUSSIE a vendu les dettes des pays africains envers l’URSS dans les années 1990, par exemple, la SUISSE a racheté les dettes du MOZAMBIQUE. Les acheteurs prenaient des concessions dans tels ou tels pays, se chargeaient de la prospection des gisements de minerais utiles, etc».
.
La RUSSIE comprend parfaitement que les États africains ont besoin de son aide. Si elle ne le prête pas, elle se heurtera en perspective à l’afflux de réfugiés. De ce fait, MOSCOU participe à toutes sortes de programmes d’aide humanitaire dans la région.
.
En plus des PAYS AFRICAINS, MOSCOU et PYONGYANG ont réglé récemment le problème de la dette de 11 milliards de dollars contractée par la RDPC envers l'URSS. A l'été 2011 la RUSSIE a annulé la dette africaine à hauteur de 12 milliards, et en 2008 elle a pardonné près de huit milliards à l’IRAK.
.
.
.
MONASTÈRE DE VALAM
.
VLADIMIR POUTINE AU MONASTÈRE DE VALAM, POUR CONSULTER SON GUIDE SPIRITUEL
.
28 AVRIL 2014 BREIZATAO.COM
.
VLADIMIR POUTINE éprouve une profonde fascination pour le MONASTÈRE DE VALAM, situé sur une île très isolée en CARÉLIE, à la frontière finlandaise.
Haut lieu de la spiritualité orthodoxe, le président russe s’y rend régulièrement pour obtenir le conseil des moines dans ce que le président russe considère comme une bataille entre la RUSSIE chrétienne et les forces diaboliques qui se sont emparés de l’Ouest.
Depuis quatre jours, le Tupolev Tu-214SR qui accompagne toujours dans ses déplacements le chef de l’État Russe, survole en permanence l’île de VALAAM comme le rapporte le site radarinfo24. Le 31 mars, au moment même où la DOUMA officialisait l’intégration de la CRIMÉE à la RUSSIE, «l’Avion du Jugement Dernier» comme il est surnommé, était déjà observé à VALAAM, indiquant une nouvelle visite de VLADIMIR POUTINE.
.
Le nouveau et long voyage du président RUSSE dans sa retraite spirituelle indique qu’il réfléchit à une action d’ampleur, car VLADIMIR POUTINE lie étroitement politique et spiritualité.

.
Visitant le monastère de PSKOVO-PECHERSKY en août 2000, VLADIMIR POUTINE écrivit dans le livre des invités :

.
«La renaissance de la RUSSIE et la croissance de sa puissance sont indissociables du renforcement des bases morales de la société. Le rôle et le sens de l’Église Orthodoxe à ce titre est immense. Que DIEU vous protège».
.
Cette philosophie traditionaliste guide toujours le président russe, qui l’amplifie.

.
Voir ce reportage sur le monastère de VALAAM et la spiritualité orthodoxe qui, elle, se maintient en RUSSIE
.
.
.
19 SEPTEMBRE 2013
.
VLADIMIR POUTINE PRINCIPES MORAUX ET LEURS VALEURS CHRÉTIENNES

EXTRAIT DU DISCOURS DE VLAMIDIR POUTINE AU FORUM DE VALDAI (19 SEPTEMBRE 2013)
.
VLADIMIR POUTINE a critiqué l’excessive «correction politique» de l’Occident et son renoncement aux valeurs traditionnelles, prêchant pour la préservation de la morale chrétienne (et les valeurs propagées par les grandes religions), et contre la tendance des Occidentaux à «bafouer la dignité humaine».
.
«On [l'Occident] rejette les principes moraux et toute identité traditionnelle, qu’elle soit nationale, culturelle, religieuse ou même sexuelle… On mène des politiques mettant sur un pied d’égalité les familles nombreuses et les familles homoparentales, la foi en DIEU et la foi en SATAN…», a fustigé le président russe, dont les propos sont rapportés par le quotidien économique RBKDAILY.[...] :
.
«La plupart des pays Euro-Atlantistes renient leurs principes moraux et leurs valeurs chrétiennes»
.
.
.
.
7 NOVEMBRE 2014
.
LE SENS DE LA VIE RÉSIDE DANS L'AMOUR, A ESTIMÉ VENDREDI LE PRÉSIDENT RUSSE VLADIMIR POUTINE
7 NOVEMBRE 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE
.
«Dans l'amour en général réside le sens de la vie. Qu'il s'agisse de l'amour pour sa famille, ses enfants, son pays. C'est un phénomène multiforme qui se trouve à la base de chacun de nos actes», a déclaré le chef de l'État en conclusion d'un discours prononcé au congrès de la SOCIÉTÉ GÉOGRAPHIQUE DE RUSSIE (RGO) qui se déroule à MOSCOU.

.
VLADIMIR POUTINE, qui préside le conseil de tutelle de la RGO, a espéré que la Société saurait renforcer l'amour de la Patrie.

.
«C'est notre tâche principale à tous, et je suis absolument persuadé que le succès nous est assuré», a ajouté le président.

.
Fondée en 1845 sur décision de l'empereur russe NICOLAS IER, LA SOCIÉTÉ GÉOGRAPHIQUE DE RUSSIE a beaucoup contribué à l'exploration de la RUSSIE européenne, de l'OURAL, de la SIBÉRIE, de l'EXTRÊME-ORIENT, de l'ASIE CENTRALE, du CAUCASE, de l'IRAN, de l'INDE, de la NOUVELLE GUINÉE et des régions polaires. La RGO a initié la création de réserves naturelles dans l'EMPIRE RUSSE. A l'heure actuelle, cette ONG compte 13.000 membres en RUSSIE et à l'étranger
.
.
.
LA RUSSIE APPELLE L’UNION EUROPÉENNE À LUTTER CONTRE LA CHRISTIANOPHOBIE
22 NOVEMBRE RIA NOVOSTI
.
Lors d'une rencontre ministérielle, début décembre à BÂLE, en SUISSE, la délégation russe proposera à l'UNION EUROPÉENNE de se pencher sur les processus menant à la «CHRISTIANOPHOBIE», a annoncé samedi le chef de la diplomatie russe SERGUEÏ LAVROV.
.
«Il y a quelques années, à l'initiative des Européens, il y a eu, au sein de l'ORGANISATION POUR LA SÉCURITÉ ET LA COOPÉRATION EN EUROPE (OSCE), des actions contre l'islamophobie. Nous allons proposer d'analyser les processus menant à la christianophobie. Nous formulerons une telle initiative lors de la réunion ministérielle de BÂLE dans une semaine», a déclaré le ministre lors d'une assemblée, à MOSCOU, du CONSEIL RUSSE POUR LA POLITIQUE EXTÉRIEURE ET DE DÉFENSE.
.
Et d'ajouter que la plupart des membres de l'UE préféraient éviter ce problème, ayant «honte d'en parler».
.
«Comme ils ont également eu honte d'écrire dans la CONSTITUTION DE L'UNION EUROPÉENNE que l'EUROPE a des origines chrétiennes», a rappelé M.LAVROV.
.
Néanmoins, les militants des droits de l'homme signalent que des millions de chrétiens en terre d'ISLAM fêtent la RÉSURRECTION DU CHRIST souvent au péril de leur vie, que dans les pays islamiques, les chrétiens sont soit interdits (ARABIE SAOUDITE), soit régulièrement pris pour cibles par des attentats (PAKISTAN, SOUDAN, MAGHREB, TURQUIE, ÉGYPTE …).
.
De nombreuses ONG à travers le monde fustigent le double langage et l'absence de remise en question des pays musulmans. Tandis que les pays de l'ORGANISATION DE COOPÉRATION ISLAMIQUE (OCI) dénoncent «l'islamophobie» occidentale, les adeptes du CHRIST sont réduits à des citoyens de seconde zone en pays d'ISLAM et y forment des minorités humiliées.
.
.
.
.
.
NOTRE-DAME : LE SAPIN DE NOËL OFFERT PAR LA RUSSIE
24 NOVEMBRE 2014 LE FIGARO
.
Traditionnellement financé par les fonds de la cathédrale et les dons des commerçants du quartier, l'arbre est pour la première fois subventionné par un pays étranger.
.
«Cette année, pour la première fois dans l'histoire de Paris, l'arbre de Noël est venu de RUSSIE», s'est exclamé samedi ALEXANDRE ORLOV, AMBASSADEUR DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE en FRANCE, lors des festivités autour de l'illumination du sapin. Une «initiative inédite» pour la cathédrale selon MONSEIGNEUR PATRICK JACQUIN, recteur-archiprêtre de NOTRE-DAME DE PARIS. Les religieux n'avaient jusqu'à présent jamais sollicité de financements pour acheter le sapin de Noël trônant sur le parvis.
.
Samedi dernier, le CARDINAL ANDRÉ VINGT-TROIS, ARCHEVÊQUE DE PARIS, et MONSEIGNEUR JACQUIN ont donc accueilli sur le parvis les généreux donateurs russes. «Nous avons avisé nos fidèles de ce nécessaire appel à contribution dans une lettre interne. Nous n'étions pas en mesure de payer cette année» explique Mgr JACQUIN au FIGARO. «Depuis douze ans, les prix sont exponentiels. 2014 a été l'année de trop.(...) d'ailleurs, pour NOËL 2015, nous avons d'ores et déjà pris contact avec l'ambassade d'AUTRICHE et de l'UKRAINE», ajoute le religieux.
.

À L'ORIGINE, UN DEVIS À 80.000 EUROS

.
Pour perpétuer la tradition, la cathédrale, aidée des commerçants, devait débourser 80.000 euros, soit le double du prix habituel. «J'ai contacté plusieurs ambassades pour les sensibiliser» rapporte Mgr JACQUIN. Les autorités russes ont été les plus réactives en donnant très rapidement leur feu vert. Le représentant du GOUVERNEMENT DE MOSCOU à PARIS, IGOR TKATCH, a été informé début novembre et a alors proposé d'offrir un sapin de 25 mètres et de prendre en charge l'acheminement. Tout cela, au nom du «merveilleux symbole de l'unité, la fraternité et la compréhension mutuelle entre les peuples chrétiens» déclare IGOR TKATCH. Ce dernier a salué les efforts déployés par la PRÉFECTURE DE PARIS et les services municipaux pour le remorquage de l'épicéa.
.

«CÉLÉBRER L'AMITIÉ FRANCO-RUSSE», L'AUTRE LEITMOTIV DE LA SOIRÉE

.
«Nous voulons montrer par ce geste, que malgré les efforts entrepris pour isoler la RUSSIE, l'amitié entre nos deux pays est si forte et profonde qu'aucun jeu politique ne peut la détruire», a scandé son excellence ALEXANDRE ORLOV. Pour sa part, Mgr JACQUIN a plaidé pour des relations bilatérales dissociées du champ politique. Quant à IGOR TKATCH, il a insisté pour qu'aucun amalgame ne soit fait avec la politique. Ces déclarations interviennent dans un contexte délicat entre les deux pays. La FRANCE a en effet décidé de surseoir à la livraison du NAVIRE DE GUERRE MISTRAL, jetant ainsi un froid dans les relations avec la RUSSIE.
.
Selon ORLOV et TKATCH, la générosité russe doit être uniquement perçue comme un «cadeau» à la cathédrale. Au pays de POUTINE, cette offrande trouve une autre caisse de résonance. «Cette année, les Parisiens n'ont plus assez d'argent pour leur arbre de NOËL» pouvait-on par exemple entendre sur la première chaîne de télévision publique.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET LES ISLAMISTES
.
.
.
LA SANTÉ DE VLADIMIR POUTINE
.
3 SEPTEMBRE 2014
.
AU COURS DE SA VISITE OFFICIELLE EN MONGOLIE EN ENTENDANT L'HYMNE RUSSE VLADIMIR POUTINE SE MET À PLEURER
.
... LE CLAP DE LA FIN ?
.
.
.
POUTINE MALADE : LE KREMLIN DÉMENT LES RUMEURS
29 OCTOBRE 2014 LE FIGARO
.
Le KREMLIN a démenti mercredi les rumeurs sur les problèmes de santé du président russe VLADIMIR POUTINE, alors que des rapports circulant ces derniers temps dans certains médias occidentaux affirment que l'homme fort de RUSSIE serait atteint de cancer.
.
«Ce sont de vaines attentes. Qu'ils (les gens qui diffusent ces rumeurs, ndlr) se taisent. Tout va bien», a déclaré DMITRI PESKOV, le porte-parole du Kremlin, cité par l'agence officielle TASS.
.
Le quotidien américain NEW YORK POST a affirmé la semaine dernière que M. POUTINE souffrirait d'un des derniers stades du cancer du pancréas et serait traité par un médecin allemand qu'il avait rencontré il y a des dizaines d'années lorsqu'il était agent du KGB en ALLEMAGNE.

.
«Cela explique pourquoi VLADIMIR POUTINE est si pressé d'envahir l'UKRAINE» où un conflit armé oppose les forces régulières à des rebelles prorusses, assure le journal.
.
En 2012, les rumeurs allaient déjà bon train en RUSSIE sur la santé de VLADIMIR POUTINE, après qu'il a reporté plusieurs de ses déplacements et visites à l'étranger et a été vu se déplaçant en boitant.
.
De nombreux médias russes affirmaient alors que M. POUTINE souffrirait de l'aggravation d'une vieille blessure à la colonne vertébrale, mais ces informations avaient été fermement démenties par le KREMLIN.
.
.
.
FATIGUÉ, POUTINE QUITTE BRISBANE AVANT LA FIN DU G20
16 NOVEMBRE 2014 ARCINFO.CH
.
Le président russe n'a pas participé au déjeuner des dirigeants du G20 dimanche matin. Il a quitté le sommet avant la fin des discussion en évoquant son intention de dormir.
.
VLADIMIR POUTINE n'a pas pris part dimanche au déjeuner des dirigeants du G20 et a quitté le sommet, qui se tenait à BRISBANE en AUSTRALIE, avant sa clôture officielle. LE PRÉSIDENT RUSSE A MOTIVÉ SON DÉPART AVANT LA FIN DES DISCUSSIONS PAR LA LONGUEUR DU VOL VERS LA RUSSIE ET SON INTENTION DE DORMIR.

.
L'ILIOUCHINE présidentiel a décollé de BRISBANE aux alentours de 14h15 (6h15 suisses) avant même la publication du communiqué final du G20. Arrivé sur le tarmac avec le sourire, VLADIMIR POUTINE est allé serrer la main de deux motards de son escorte et s'est fait prendre en photo aux côtés de membres du personnel de sécurité, avant de monter dans l'avion.

.
Avant son départ, pendant que ses pairs déjeunaient, il a tenu une conférence de presse et, prenant le contre-pied des Occidentaux, il a estimé qu'il y avait de
«bonnes chances» que le conflit ukrainien soit résolu. «Aujourd'hui, la situation (en UKRAINE) a de bonnes chances de se résoudre, même si cela peut paraître étrange», a- t-il dit.
.
La décision prise par Kiev d'imposer un blocus économique de l'est de l'UKRAINE est une
«grande erreur», qui n'est cependant «pas fatale», a ajouté M. POUTINE. «Je pense que c'est une grosse erreur parce qu'ils coupent de leurs propres mains ces régions (du reste du pays). Pourquoi ?», s'est-il interrogé devant les journalistes, lors d'une conférence de presse retransmise par la télévision russe.
.
«PAS MAL DE PRESSION»
.
Les dirigeants occidentaux présents au sommet ont mis en garde dès samedi le président russe contre un alourdissement des sanctions contre son pays s'il ne cessait pas de soutenir les séparatistes ukrainiens.

.
«Je vais vous serrer la main, mais je n'ai qu'une seule chose à vous dire : vous devez vous retirer d'UKRAINE», a lancé samedi au président russe le Premier ministre canadien, STEPHEN HARPER. Ce a quoi a rétorqué M. POUTINE : «c'est impossible puisque les Russes n'y sont pas», selon un porte-parole russe..
«Je pense que le président POUTINE a subi pas mal de pression ici au G20 de la part d'un certain nombre de leaders», a résumé la MINISTRE AUSTRALIENNE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES JULIE BISHOP, sur une télévision australienne..
SATISFAIT DU SOMMET

.
Selon M. POUTINE, le thème de la crise ukrainienne n'a été abordé que lors des réunions bilatérales, et non lors des réunions communes.

.
«Les discussions ont été très franches, significatives et à mon avis utiles. Je pense que nous avons réussi à mieux nous comprendre avec nos collègues, à comprendre les motifs de la RUSSIE. Ils m'ont informé de leurs préoccupations. Je pense que cela va nous aider», a-t-il déclaré.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET L'ÉCOLOGIE
.
.
.
 
4 DÉCEMBRE 2015
.
LA RUSSIE A L'ASSAUT DE L'AGRICULTURE BIO
.
.
.

.
.
.
LA RUSSIE EN TRAIN DE CONSTRUIRE SON ARCHE DE NOÉ VÉGÉTALE
2 DÉCEMBRE 2014 DAILYMAIL.CO.UK
.
En SIBÉRIE, il y a une cabane en bois discrète qui n'a l'air de rien au premier abord mais ce bâtiment anodin servira d'entrée à un coffre-fort qui pourrait un jour sauver la race humaine.
Une installation de stockage surnommée «l'ARCHE DE NOÉ DES SEMENCES» destinée à mettre à l'abri les graines alimentaire et les plantes rares de la planète contre un cataclysme planétaire est sur le point d'être construite juste en dessous.
.
Cette installation utilisera le froid naturel du permafrost de SIBÉRIE pour préserver des échantillons jusqu'à une période de 100 ans. Elle est en cours de construction pour un coût de 227 millions de roubles (3,2 millions £).
Au moins 1,5 million de graines de plantes, de légumes, de céréales et de diverses autres sources de nourriture, seront rangées dans l'unité spéciale de cryoconservation à IAKOUTSK, la ville la plus froide de la planète.
D'après le «SIBÉRIAN TIMES», elle permettra aux scientifiques de protéger beaucoup d'aliments importants et la vie végétale en voie de disparition contre le changement climatique, les guerre et les cataclysmes.
.
En 2008, une installation similaire a été créée en NORVÈGE, mais la nouvelle installation dans le nord de la SIBÉRIE est la seule de son genre à utiliser uniquement le système de refroidissement du pergélisol naturel.
.
Il existe déjà une petite unité contenant 100 000 échantillons sur le site mais la construction d'une nouvelle extension va le transformer en plus grand dépôt de la planète.
.
GEORGY KUZMIN, chercheur principal à l'INSTITUT DU PERGÉLISOL, une partie de la Branche Sibérienne de l'ACADÉMIE DES SCIENCES DE RUSSIE a déclaré : «Le projet n'utilise pas de machines, d'électricité ou de gaz, il n'utilise que le froid naturel et les coûts d'exploitation sont minimes.»
.
Le bâtiment unique n'utilise pas de ventilateurs ou de pompes pour maintenir constante la température sous la terre froide, il s'appuie simplement sur l'air froid naturel.
.
La nouvelle extension sera en mesure d'accueillir 1,5 million d'échantillons de semences en provenance de la RUSSIE et du reste du monde.
.
Les scientifiques veulent préserver un grand nombre des espèces les plus menacées de plantes et veillent à garder un stock de semences communes qu'ils n'auront pas besoin de replanter, pour un maximum de 100 années.
.
Ces semences seront placées dans des récipients en verre scellés spéciaux, les températures glaciales à l'extérieur les préservant dans un congélateur naturel géant.
.
L'installation similaire du SVALBARD, en NORVÈGE ne s'appuie que sur des systèmes de refroidissement artificiels avec un pergélisol à une température de -18 degrés Celsius.
.
Selon les scientifiques de SIBÉRIE, elle est moins sûre en raison des dangers d'une panne de courant présentant un risque pour garder l'installation réfrigérée.
.
Le réchauffement climatique peut également augmenter les températures des champs de glace norvégiens et faire fondre le pergélisol, chose qui ne est pas possible dans la RÉPUBLIQUE DE SAKHA.
.
NIKOLAI GONCHAROV, de l'INSTITUT DE LA CYTOLOGIE ET DE GÉNÉTIQUE à NOVOSSIBIRSK, a déclaré : «C'est un site éternel, respectueux de l'environnement et qui ne peut pas être affecté par des catastrophes.»
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET LES O.G.M.
.
LES OGM NE SERONT PAS IMPORTÉS PAR LA RUSSIE (MEDVEDEV)
.
6 AVRIL 2014 FRENCH.RUVR.RU
.
«Nous n'envisageons pas de développer la fabrication des OGM ni de les importer, a-t-il dit au congrès des députés des régions rurales. Nous sommes capables de nous approvisionner en produits normaux. Si les Américains se complaisent à se nourrir des OGM, qu'ils continuent, mais nous autres ; nous sommes bien lotis en terre nous voulons manger des produits naturels».
..
DMITRI MEDVEDEV a préconisé de contrôler le marché russe, car malgré des restrictions dures des OGM et des semences génétiquement modifiés s'étaient introduits en RUSSIE.
.

* MARS 2013 UNE ÉTUDE RUSSE PROUVE QUE LES OGM STÉRILISERONT L'HUMANITÉ AU BOUT DE 3 GÉNÉRATIONS

.
.
.
VERS UNE FRAPPE NUCLÉAIRE PRÉEMPTIVE CONTRE LA RUSSIE ?
.
.
.
ARMEMENT RUSSE
.
.
.
ARCTIQUE : LA RUSSIE CRÉE UNE UNITÉ DE DRONES
13 NOVEMBRE 2014 RIA NOVOSTI
.
La RUSSIE créera une unité de drones sur la péninsule des TCHOUKTCHES, dans la région militaire de l'Est, pour garantir la sécurité en Arctique, a annoncé jeudi à MOSCOU le porte-parole de la région militaire ALEXANDRE GORDEÏEV.
.
«La direction de la région militaire de l'Est chargée de contrôler le développement de l'infrastructure militaire dans les régions arctiques relevant de cette région a procédé à la création d'une unité d'aéronefs sans pilotes. L'unité sera déployées sur un aérodrome situé non loin d'ANADYR», à TCHOUKOTKA, a indiqué le colonel GORDEÏEV.
.
L'unité garantira la sécurité de la navigation maritime dans la zone arctique, mènera des missions de reconnaissance dans les régions côtières et les eaux territoriales russes», a ajouté le colonel.
.
Ces derniers temps, la RUSSIE a pris plusieurs mesures pour défendre ses intérêts politiques, militaires et économiques en Arctique, compte tenu de l'intérêt grandissant porté à cette région par les pays de l'OTAN.
.
En avril dernier, le président russe VLADIMIR POUTINE a ordonné de renforcer l'infrastructure frontalière en Arctique, de créer des bases pour les bâtiments de surface et les sous-marins de nouvelle génération et de créer un organe spécial pour la politique russe en Arctique.
.
La RUSSIE envisage d'élargir son groupement militaire en Arctique d'ici la fin de 2014. Des sites militaires russes sont en chantier sur les ÎLES KOTELNY (archipel de NOUVELLE-SIBÉRIE) et WRANGEL (océan Glacial arctique), la TERRE D'ALEXANDRA (ARCHIPEL FRANÇOIS-JOSEPH), en NOUVELLE-ZEMBLE et sur le CAP SCHMIDT (TCHOUKOTKA).
.
.
.
POUTINE : «NE CHERCHEZ PAS D'HISTOIRE À LA PUISSANCE NUCLÉAIRE QU'EST LA RUSSIE»
2 SEPTEMBRE 2014 EXPRESS.BE
.
«La RUSSIE est loin d’être mêlée à un conflit à grande échelle. Nous ne le voulons pas et nous n’avons pas l’intention de l’être. Mais naturellement, nous devons toujours nous tenir prêts à repousser toute agression contre la RUSSIE. Les partenaires de la RUSSIE doivent comprendre qu'il vaudrait mieux qu’ils ne nous cherchent pas d’histoires. Dieu merci, je ne pense pas que quiconque ait l‘intention de déclencher un conflit de grande échelle avec la RUSSIE. Je souhaite vous rappeler que la RUSSIE est l'une des plus grandes puissances nucléaires»

Cette déclaration, c’est celle que le président russe VLADIMIR POUTINE a faite lors d'une visite à un camp de jeunes, près de MOSCOU.

Il leur a expliqué que la prise de contrôle de la CRIMÉE avait été ordonnée pour protéger la population à majorité russophone de la violence du gouvernement ukrainien, et que les combats permanents des séparatistes pro-russes en UKRAINE orientale étaient dus au refus de négocier de KIEV.

POUTINE semblait très à l'aise et il a répondu aux questions des élèves au sujet de la démographie et de l'histoire. Mais il s’est assombri en évoquant le conflit Ukrainien, et il a accusé les ÉTATS-UNIS et l’EUROPE d’avoir organisé la destitution «inconstitutionnelle» de l'ancien président soutenu par MOSCOU, VIKTOR IANOUKOVITCH, en faveur d'un gouvernement pro-européen. Il a expliqué que l’UKRAINE de l’Est n’avait pas accepté cette destitution et qu’elle était maintenant soumise à des «forces militaires brutes», des avions, des chars et de l’artillerie du gouvernement ukrainien.

«S’il s’agit là de valeurs européennes contemporaines, alors je suis déçu au plus haut point». Le dirigeant russe a comparé l'opération militaire actuelle de l'UKRAINE avec le SIÈGE NAZI de LENINGRAD pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une autre déclaration de POUTINE se rapporte aux ÉTATS-UNIS : «Est-ce que vous vous souvenez de la blague +Quoi que fassent les Russes, ils finissent toujours avec une KALACHNIKOV+? J'ai l'impression que quoi que les Américains touchent, ils finissent toujours par la LIBYE ou l'IRAK»

Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que l'ORGANISATION DES NATIONS UNIES était encore un instrument efficace, POUTINE a répondu :

«L'organisation perdra son but si elle se limite à être un instrument au service des intérêts de politique étrangère d'un seul pays, ici, les ÉTATS-UNIS et ses alliés. Dans ce cas, elle n'est plus nécessaire. »
.
.
.
POUTINE : L'ARMÉE SERA DOTÉE D'ARMES INÉDITES
14 AOÛT 2014 RIA NOVOSTI
.
L'armée russe sera équipée d'armes défensives et offensives modernes, dont les autres armées du monde ne disposent pas encore, a déclaré jeudi le président russe VLADIMIR POUTINE lors d'une réunion à IALTA, en CRIMÉE, avec les fractions politiques à la DOUMA (CHAMBRE BASSE DU PARLEMENT RUSSE)..
«Il s'agit d'armements les plus modernes, de systèmes défensifs et offensifs, dont les autres armées du monde ne disposent pas encore», a précisé le chef de l'État..
«Certaines choses sont déjà connues en matière d'armements offensifs stratégiques, notamment dans le domaine des forces de dissuasion nucléaire. Pour le moment, nous ne dévoilons pas tout, mais nous en parlerons plus tard», a-t-il promis.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET LES ORGANES DE POUVOIR RUSSE
.
VLADIMIR POUTINE VEUT DÉMÉNAGER UNE PARTIE DES STRUCTURES DU POUVOIR RUSSE EN SIBÉRIE
29 AOÛT 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE
.

«VLADIMIR POUTINE estime qu’une partie des structures du pouvoir russe pourraient être déplacée vers la SIBÉRIE. Selon le président russe, cela est non seulement possible, mais serait également juste, car toutes les structures du pouvoir ne doivent pas être obligatoirement concentrées dans une seule ville. Le président a nommé la ville de KRASNOÏARSK comme la ville qui accueillerait une partie des structures du pouvoir.

«Dans la vie de chaque nation, il y a des symboles qui sont synonymes d’unification. MOSCOU est l’un de ces symboles, mais cela ne signifie pas que toutes les structures doivent être concentrées dans cette ville», a souligné POUTINE».
.
Par cette annonce, que le président russe justifie par un faible argument, on comprend très bien l’idée qu’il a en fait derrière la tête. Garder toutes les structures du pouvoir dans une seule ville le rend extrêmement vulnérable. MOSCOU est en plus très proche de la frontière ouest du pays, lieu où de nombreux conflits se déroulent actuellement dans l’UKRAINE voisine.
Surtout en prenant en compte ce qui est raconté dans les deux articles suivants :
Un déménagement de quelques-unes de ces structures permettrait à POUTINE de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, mais également d’être infiniment plus en sécurité ; il suffit de comparer sur une carte la localisation de MOSCOU et celle de la ville de KRASNOÏARSK, en SIBÉRIE, pour mieux comprendre :
.
.
.
SANCTIONS CONTRE LA RUSSIE
.
.
.
«le «machin qu'on appelle l'ONU» Charles de Gaulle Nantes 10 septembre 1960
ONU CANDIDATURE DE LA RUSSIE AU CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME REJETÉE, CELLE DE L'ARABIE SAOUDITE ACCEPTÉE
28 OCTOBRE 2016 LE MONDE
.
Depuis les ETATS-UNIS, en 2001, aucune grande puissance n’avait échoué à se faire élire à cette instance de l’ONU.
.
L’Assemblée générale de l’ONU examinait vendredi 28 octobre les candidatures au CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME pour le mandat 2017-2019. Lors d’un vote surprise, elle a rejeté la candidature de la RUSSIE.
.
La RUSSIE était en lice avec la CROATIE et la HONGRIE pour deux sièges réservés à l’EUROPE DE L’EST. Elle n’a obtenu que 112 voix contre 114 pour la CROATIE et 144 pour la HONGRIE, sur 193 pays membres. C’est la deuxième fois seulement qu’une grande puissance échoue à se faire élire au CONSEIL, après les ETATS-UNIS en 2001.
.
Le vote a eu lieu notamment après que de nombreuses organisations humanitaires ont appelé à ne pas réélire la RUSSIE pour un deuxième mandat en raison de son soutien au régime de BACHAR AL-ASSAD. L’ARABIE SAOUDITE, elle aussi critiquée par des ONG en raison de sa campagne de bombardements au YÉMEN, a par contre été élue au CONSEIL avec 152 voix [...]
.
.
.
.

WASHINGTON IMPOSE DES SANCTIONS ÉCONOMIQUES CONTRE LA RUSSIE

.
17 JUILLET 2014 RIANOVOSTI
.
Les ÉTATS-UNIS ont introduit mercredi des SANCTIONS économiques à l'encontre de plusieurs entreprises militaires et minières russes en raison de LA CRISE UKRAINIENNE, rapporte le correspondant de RIA NOVOSTI à WASHINGTON.
Ces mesures frappent notamment la première compagnie pétrolière russe ROSNEFT et le principal producteur indépendant de GAZ DE RUSSIE NOVATEK, le TERMINAL PÉTROLIER DE THÉODOSIE (CRIMÉE), la BANQUE DE DÉVELOPPEMENT VNESHEKONOMBANK et l'une des plus grandes banques commerciales du pays GAZPROMBANK.
 
Parmi les groupes militaro-industriels visés par les nouvelles sanctions américaines figurent le consortium ALMAZ-ANTEY et l'usine OURALVAGONZAVOD, ainsi que plusieurs structures faisant partie du holding de hautes technologies ROSTEC, dont le consortium KALACHNIKOV, le groupe SOZVEZDIE et le groupe de recherche et de production BAZALT.
D'après une source haut placée au sein de l'administration américaine, les institutions financières concernées par ces nouvelles mesures seront privées d'accès aux crédits américains. WASHINGTON sera également en mesure d'interdire aux sociétés étrangères implantées aux ÉTATS-UNIS de mener toute transaction avec les groupes russes visés par les sanctions US.
Le gouvernement américain a en outre placé sur sa liste noire les autorités des «républiques populaires» autoproclamées de DONETSK et de LOUGANSK (est de l'UKRAINE), dont ALEXANDRE BORODAÏ, le premier ministre de la République de DONETSK.
Le président BARACK OBAMA a indiqué que la MAISON BLANCHE restait prête à étendre les sanctions en vigueur visant la Russie si cette dernière n'adoptait pas de mesures en vue d'une désescalade en UKRAINE.
.
.
.
9 PAYS DE L'UE BLOQUERONT LES SANCTIONS ÉCONOMIQUES CONTRE LA RUSSIE
.
15 JUILLET 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE
.

9 pays de l'UE sont prêts à bloquer les tentatives d'imposer des sanctions contre la RUSSIE lors du sommet du 16 juillet, a déclaré aux journalistes russes une source diplomatique à la représentation permanente de l'un des États d'Europe occidentale auprès de l'UE.

.
«La FRANCE, l'ALLEMAGNE, le LUXEMBOURG, l'AUTRICHE, la BULGARIE, la GRÈCE, CHYPRE, la SLOVÉNIE et l'ITALIE qui a pris le relais de la présidence de l'UE ne voient aucune raison dans le contexte actuel de l'introduction des sanctions économiques et commerciales sectorielles contre la RUSSIE», a indiqué le diplomate.
.
La décision d'imposer des mesures restrictives ayant nature économique et commerciale contre la RUSSIE lors du sommet ne peut être prise qu’à l'unanimité par les 28 pays de l'UE.
.
.
.
SANCTIONS ÉCONOMIQUES DE LA RUSSIE CONTRE L'EUROPE, LES ÉTATS-UNIS, LE CANADA, L'AUSTRALIE ET LA NORVÈGE
.
LISTE COMPLÈTE DES PRODUITS BOYCOTTÉS PAR LA RUSSIE
 
7 AOÛT 2014 RTBF.BE
.
- Viande de bœuf (fraiche, réfrigérée ou congelée)
- Porc (frais, réfrigéré ou congelé)
- Viandes et abats comestibles de volailles (frais, réfrigérés ou congelés)
- Viande salée, séchée ou durcie
- Poissons vivants
- Poisson (frais, réfrigéré ou congelé)
- Filets de poissons et autre viande de poisson (aussi moulu, frais, réfrigérés ou congelés)
- Poissons salés, séchés ou marinés
- Poisson fumé
- Farine de poisson, de poudres et granules propre à la consommation humaine
- Crustacés (pelés et non pelés, vivants, frais, réfrigérés, congelés, séchés, salés ou en saumure)
- Crustacés fumés (pelés ou non)
- Crustacés non pelés cuits ou cuits à la vapeur (même s'ils sont réfrigérés, congelés, séchés, salés ou en saumure)
- Farines, poudres et pellets de crustacés, propres à la consommation humaine
- Mollusques (pelés ou non, vivants, frais, réfrigérés, congelés, séchés, salés ou en saumure)
- Mollusques fumés
- Farines, poudres et pellets de mollusques, propres à la consommation humaine
- Invertébrés autres crustacés et mollusques (vivants, frais, réfrigérés, congelés, séchés, salés ou en saumure)
- Lait et crème (sans sucre ajouté ou d'autres édulcorants)
- Lait et crème (avec addition de sucre ou d'autres édulcorants)
- Babeurre, lait et crème caillés, yogourt, kéfir et autres laits fermentés ou acidifiés et de la crème (concentrés ou non concentrés ou sans addition de sucre ou d'autres édulcorants ou aromatisés ou non, avec ou sans additionnés de fruits ou de cacao)
- Lactosérum (condensé ou non, avec ou sans sucre ou des édulcorants ajoutés)
- Produits laitiers composés naturels du lait (avec ou sans sucre ou des édulcorants ajoutée)
- Beurre et autres matières grasses et les huiles à base de lait, de produits laitiers à tartiner
- Fromages et caillebotte
- Pommes de terre (fraîches ou réfrigérées)
- Tomates (fraîches ou réfrigérées)
- Oignons, échalotes, ail, poireaux et autres légumes comestibles (frais ou réfrigérés)
- Choux, choux-fleurs, choux frisés, choux-raves et autres choux comestibles (frais ou réfrigérés)
- Laitues et chicorées (frais ou réfrigérés)
- Carottes, navets, betteraves, salsifis, céleris-raves, radis et autres racines et tubercules (frais ou réfrigérés) comestibles
- Cornichons et concombres (frais ou réfrigérés)
- Légumes à cosse (pelés ou non, frais ou réfrigérés)
- Autres légumes (frais ou réfrigérés)
- Légumes crus, les légumes cuits et les légumes cuits à la vapeur (congelé)
- Légumes à longue conservation (par exemple avec adjonction de soufre, de sel ou d'autres substances), non destinées à la consommation directe
- Légumes secs (entiers, coupés ou en poudre) non préparés
- Légumes à cosse secs (nettoyés ou non traités, hachés ou déroulés)
- Manioc, arrow-root ou salep, topinambours, artichauts, patates douces et racines et tubercules similaires à haute teneur en amidon ou en inuline (frais, réfrigérés, congelés ou séchés, tranchés ou non, ou granulés)
- Noix de coco, noix du Brésil et noix de cajou (frais ou secs, écossés ou pelées)
- Autres fruits (frais ou secs, écossés ou non)
- Bananes et plantains (fraîches ou séchées)
- Dattes, figues, ananas, avocats, goyaves, mangues et mangoustans (fraîches ou séchées)
- Agrumes (frais ou séchés)
- Raisins (frais ou séchés)
- Melons (y compris les pastèques) et papayes (fraiches)
- Pommes, poires et coings (fraiches)
- Abricots, cerises, pêches (y compris les nectarines), prunes et prunelles (frais)
- Autres fruits frais
- Fruits (également cuits y compris à la vapeur, congelés, avec ou sans sucre ou d'autres édulcorants)
- Autres fruits, y compris les mélanges de noix ou de fruits secs
- Chair à saucisse (tous les types)
- Les produits conditionnés, y compris le fromage et lait caillé de matières grasses végétales
- Extrait de malt (dont 90 pour cent ou plus sec)
- Farine pour la consommation humaine (pourcentages spécifiques ingrédients)
- Alimentation (lait-produits de matières grasses végétales) (pourcentages précis d'ingrédients)
- Fondue au fromage
.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET LA FRANCE
.
.
PHILIPPE DE VILLIERS RENCONTRE POUTINE POUR EXPORTER LE PUY DU FOU
 
15 AOÛT 2014 20 MINUTES
.
Le parc de loisirs vendéen du PUY DU FOU, dont les spectacles ...
Le parc de loisirs vendéen du PUY DU FOU, dont les spectacles historiques ont acquis une renommée internationale, va désormais se décliner en RUSSIE avec l'ouverture de deux parcs, dont l'un en CRIMÉE annexée par MOSCOU ; son fondateur PHILIPPE DE VILLIERS ne cachant pas sa fascination pour le maître du KREMLIN.
.
Un accord prévoyant la création de deux versions inspirées du parc du PUY DU FOU, l'une à MOSCOU et l'autre en CRIMÉE - une région d'UKRAINE annexée par la RUSSIE - a été signé, a indiqué vendredi le consortium PUY DU FOU International, sans plus de précisions.

.
L'annonce est intervenue au lendemain d'une rencontre à YALTA, en CRIMÉE, entre l'ancien président du parti souverainiste MOUVEMENT POUR LA FRANCE (MPF) et le président russe VLADIMIR POUTINE, alors que l'UNION EUROPÉENNE et les ÉTATS-UNIS appliquent des sanctions économiques contre MOSCOU sur fond de crise ukrainienne.

.
Reçu pendant près d'une heure par POUTINE dans le bureau du TSAR NICOLAS II, au PALAIS D'ÉTÉ DES TSARS, le créateur de la «CINÉSCÉNIE» du PUY DU FOU - une fresque brossant sept siècles d'histoire d'une famille vendéenne - n'a pas tari d'éloges sur son hôte. «À la sortie de l'entretien, PHILIPPE DE VILLIERS a déclaré qu'il était très impressionné par la hauteur de vue et le charisme du président POUTINE», a rapporté le CONSORTIUM PUY DU FOU INTERNATIONAL dans un communiqué.

.
«AMITIÉ FRANCO-RUSSE»
.
«Beaucoup d'Européens veulent sortir de l'engrenage des sanctions, à commencer par les agriculteurs. Les Européens veulent la paix, ils ont de l'admiration pour le chef d'État que vous êtes», a également assuré à VLADIMIR POUTINE l’ex-député et président du CONSEIL GÉNÉRAL DE VENDÉE, qui a abandonné ses mandats pour se consacrer au PUY DU FOU.

.
«Les sanctions sont des actes de guerre. Les coopérations sont des actes de paix. Nous sommes venus poser un acte de paix. Cette œuvre commune franco-russe s'inscrit dans la longue tradition de l'amitié franco-russe», a également déclaré PHILIPPE DE VILLIERS, estimant aussi que «l'avenir de l'EUROPE ne s'écrit pas sur le continent américain. Il s'écrit sur le continent européen. Il n'y a pas d'avenir de l'EUROPE sans la RUSSIE».

.
Le président russe a souligné pour sa part jeudi «qu'il regardait avec le plus grand intérêt le projet du PUY DU FOU d'un parc historique sur l'histoire de la RUSSIE», selon des propos rapportés par le CONSORTIUM.

.
Le QUAI D'ORSAY n'a pas réagi vendredi à la création d'un parc type PUY DU FOU en CRIMÉE. Mais le président FRANÇOIS HOLLANDE avait déclaré en mars que «la FRANCE ne reconnaît ni les résultats du référendum tenu en CRIMÉE le 16 mars dernier, ni le rattachement de cette région d’UKRAINE à la RUSSIE».
.
.
.
.
.
PHILIPPE DE VILLIERS : «J'ÉCHANGE HOLLANDE ET SARKOZY CONTRE POUTINE»
12 NOVEMBRE 2014 BFMTV
.
PHILIPPE DE VILLIERS était invité ce matin de JEAN-JACQUES BOURDIN sur RMC.
.
«Longtemps j'ai été un lanceur d'alerte sur le mondialisme, l'islamisme... mais aujourd'hui j'ai un dégoût de la politique, de ce cercle de connivences»..
«L'exemple vient d'en haut et tout le monde les regarde. Quel discrédit sur l'autorité qui contamine toute la société»..
«Tous ces politiciens ont largué la FRANCE, ils ne sont plus que les livreurs de décisions prises à BRUXELLES»..
«Je ne me sens pas proche de MARINE LE PEN et je répète que je ne reviens pas dans la cuisine»..
«J'échange HOLLANDE et SARKOZY contre POUTINE». «C'est un homme d’État, un patriote qui défend le bien commun de son pays»..
«Je vais vous donner un scoop. Chaque jour l'ambassadeur français aux
ÉTATS-UNIS reçoit un appel du DÉPARTEMENT D’ÉTAT (MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES US) pour ne pas livrer les MISTRAL»
.
.
.
DIX-SEPT PARLEMENTAIRES FRANÇAIS À MOSCOU : LE VOYAGE POLÉMIQUE
8 AVRIL 2015 MARIANNE
.
Nos voisins russes seraient-ils devenus à ce point infréquentables ? Selon nos informations, dix-sept parlementaires qui ont décidé de rendre visite ce mercredi au président de la DOUMA, un proche de VLADIMIR POUTINE, se sont fait taper sur les doigts par le déontologue de l’ASSEMBLÉE et son «patron» CLAUDE BARTOLONE. Pas de quoi les convaincre pour autant d'annuler leur voyage.
.
Ils ont reçu un avis défavorable du déontologue de l’ASSEMBLÉE, une lettre d’avertissement de CLAUDE BARTOLONE, mais prendront tout de même l’avion vers MOSCOU. Dix-sept parlementaires français principalement de l’UMP, mais aussi de l’UDI, du MRC et du PS (voir la liste intégrale en fin d’article), s’envolent ce mercredi vers la capitale russe afin de rencontrer SERGUEÏ NARYCHKINE, le président de la DOUMA, le Parlement du pays. CLAUDE BARTOLONE, saisi par le déontologue de l’institution, s’est fendu lundi d’un courrier aux parlementaires. Une missive d’un ton «hallucinant», selon plusieurs candidats au départ qui y ont vu une tentative «d’intimidation».
.
Dans ce courrier (voir ci-dessous), le PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE rappelle le règlement et la règle en usage : pas plus de six parlementaires en même temps ne peuvent se déplacer à l’étranger pour représenter l’institution. Or, cette fois-ci, ils sont dix-sept. CLAUDE BARTOLONE écrit également qu’il «existe un risque d’instrumentalisation qui peut placer les députés, et avec eux, l’institution elle-même, dans une situation délicate»
.
«Personne ne peut empêcher un parlementaire de faire quoi que ce soit en tant qu’élu», réagit auprès de MARIANNE l’entourage de CLAUDE BARTOLONE, «nous ne sommes pas juges de paix. La seule question qui se pose c’est celle du député vis-à-vis de ses électeurs» En somme, le PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE ne peut les empêcher de partir, mais les prévient qu’ils ne pourront s’exprimer au nom de l’ASSEMBLÉE NATIONALE…
.
«S’ils considèrent cela comme de l’intimidation, c’est qu’il doit y avoir un doute dans leur esprit et potentiellement une polémique» commente l’entourage du président de l’ASSEMBLÉE. Tout le monde garde évidemment à l’esprit une autre polémique, CELLE DU VOYAGE DE QUATRE PARLEMENTAIRES EN SYRIE LORS DUQUEL CERTAINS D’ENTRE EUX AVAIENT RENCONTRÉ BACHAR AL-ASSAD. Parmi eux, le député UMP JACQUES MYARD, qui s’envole également aujourd’hui pour MOSCOU.
.
«Tout cela a été déclaré au déontologue de l’ASSEMBLÉE et n’a rien à voir avec le groupe d’amitié franco-russe», s’agace THIERRY MARIANI, qui a organisé le voyage. «Il ne faut pas confondre transparence et liberté, nous avons déclaré tout cela au déontologue», poursuit-il. MARIANI a d'ailleurs répondu sèchement par courrier au PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE : «Je me comporterai en tenant compte des risques mais aussi de mes convictions, ce qui en politique est peut être le principal… et les convictions comportent parfois des risques»
.
Les dix-sept élus doivent prendre l’avion dans l’après-midi de ce 8 avril, en pleine grève des contrôleurs aériens. Commentaire d’un député souhaitant rester anonyme : «A la limite les seuls qui peuvent nous empêcher de partir ce sont les aiguilleurs du ciel, sûrement pas BARTOLONE !»
.
VOICI LA LISTE DES PARLEMENTAIRES EN ROUTE POUR LA RUSSIE :
.
* PASCAL ALLIZARD, sénateur du Calvados (UMP)
* JEAN-PAUL BACQUET, député du Puy de Dôme (PS)
* MARIE-FRANÇOISE BECHTEL, député de l’Aisne (MRC)
* JEAN BIZET, sénateur de la Manche (UMP)
* VALÉRIE BOYER, député des Bouches du Rhône (UMP)
* CLAUDE DE GANAY, Député du Loiret (UMP)
* NICOLAS DHUICQ, député de l’Aube (UMP)
* CLAUDE GOASGUEN, député de Paris (UMP)
* MAURICE LEROY, député du Loir et Cher (UDI)
* THIERRY MARIANI, député des Français de l’étranger (UMP)
* ALAIN MARSAUD, député des Français de l’étranger (UMP)
* PHILIPPE MEUNIER, député du Rhône (UMP)
* JACQUES MYARD, député des Yvelines (UMP)
* YVES POZZO DI BORGO, sénateur de Paris (UDI)
* PATRICE VERCHERE, député du Rhône (UMP)
* PHILIPPE VITEL, député du Var (UMP)
* MICHEL VOISIN, député de l’Ain (UMP)
.
.
.
14 PARLEMENTAIRES FRANÇAIS À MOSCOU POUR SOUTENIR LA RUSSIE
11 SEPTEMBRE 2014 L'EXPRESS
.
Une délégation de députés et sénateurs, de gauche et de droite, sont à MOSCOU du 10 au 12 septembre pour rencontrer des responsables russes et les assurer de leur soutien, dans le cadre de la crise dans l'est de l'UKRAINE.
.
SOUS PRESSION DE LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE, la RUSSIE enregistre de précieux soutiens, ceux de quatorze députés et sénateurs français. En visite à MOSCOU du 10 au 12 septembre, ils ont notamment rencontré le président de la DOUMA (CHAMBRE BASSE DU PARLEMENT RUSSE), SERGUEÏ NARYCHKINE.
.
Ce dernier, bien que sur la liste des personnalités russes frappées par des sanctions individuelles en EUROPE, s'était rendu début septembre à PARIS et y avait rencontré des responsables politiques français.
.
Jeudi, certains parlementaires français ont également eu un entretien avec le chef de l'administration présidentielle, SERGUEÏ IVANOV, alors qu'un FRAGILE CESSEZ-LE-FEU PERDURE DEPUIS VENDREDI DANS L'EST DE L'UKRAINE.
.
Ce déplacement se fait DANS LE CADRE DE L'ASSOCIATION DIALOGUE FRANCO-RUSSE, créée en 2004 sous le patronage des présidents JACQUES CHIRAC et VLADIMIR POUTINE.
.
La délégation est emmenée par un fidèle soutien du régime russe : THIERRY MARIANI, député UMP des Français de l'étranger -en RUSSIE notamment. On y retrouve des élus de droite comme de gauche (les socialistes PASCAL TERRASSE et JÉRÔME LAMBERT, notamment).
.

«LA CRIMÉE POUR MOI EST RUSSE»

.
Si l'ensemble de ces élus soutient MOSCOU, certains le font avec une certaine vigueur. C'est le cas de l'UMP NICOLAS DHUICQ : «La CRIMÉE pour moi est RUSSE, il n'y a aucune discussion possible» , a martelé le député en référence à à LA PÉNINSULE UKRAINIENNE DE CRIMÉE rattachée en mars à la RUSSIE après une prise de contrôle par des militaires russes et un référendum contesté par les OCCIDENTAUX.
.
Participant à ce voyage, le sénateur centriste YVES POZZO DI BORGO, joint par L'EXPRESS, se désolidarise de ces propos mais maintient son soutien au régime de VLADIMIR POUTINE : «Il faut sortir des images caricaturales que l'on donne de la RUSSIE et cesser de la diaboliser» .
.
Les participants à ce voyage s'intéressent tout particulièrement à la VENTE DES NAVIRES DE GUERRE MISTRAL À LA RUSSIE, remise en cause par la crise ukrainienne et sur laquelle le président FRANÇOIS HOLLANDE doit prendre sa décision fin octobre. Le député UMP de PARIS CLAUDE GOASGUEN a estimé que «l'intérêt de la FRANCE est de tenir ses engagements», THIERRY MARIANI ajoutant que «l'enjeu de ce dossier, c'est la crédibilité de la FRANCE».
.
.
.
LES DÉPUTÉS FRANÇAIS EN VISITE EN RUSSIE DÉNONCENT LA «STUPIDITÉ DE LA POLITIQUE DES SANCTIONS»
23 JUILLET 2015 RT
.
Sur fond de nombreuses critiques, la délégation des parlementaires français est arrivée jeudi à MOSCOU, où ils ont rencontré le président du chambre basse du parlement russe SERGUEÏ NARYCHKINE avant d’entamer leur visite en CRIMÉE.
.
Malgré l’attitude «ouvertement hostile» du MINISTÈRE FRANÇAIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, les députés européens sont arrivé jeudi à MOSCOU, pour se rendre ensuite en CRIMÉE. Il s’agit du premier déplacement d’une délégation significative d’hommes politiques et de parlementaires européens sur la péninsule, qui a été rattachée à la RUSSIE en 2014 suite à un référendum populaire, après l’introduction des sanctions contre la RUSSIE.
.
Le QUAI D’ORSAY estime que ce territoire est «occupé», la raison pour laquelle le ministre LAURENT FABIUS a déconseillé aux parlementaires d’entreprendre ce voyage.
.
Le président de la délégation, député «LES RÉPUBLICAINS» et coprésident de l’association du «DIALOGUE FRANCO-RUSSE», THIERRY MARIANI a raconté que le but de ce voyage en CRIMÉE était de découvrir la situation réelle sur place. «Certains d’entre nous estiment que le retour de la CRIMÉE [au sein de la RUSSIE] est parfaitement logique, d’autres veulent se faire une idée de l’état d’esprit des habitants, parce que ne pas comprendre l’état réel de choses est le pire de ce qui peut arriver», a estimé MARIANI.
.
Le député croit que la reprise du dialogue entre MOSCOU et PARIS sera bénéfique pour les deux parties.
.
«Tout comme plusieurs autres députés, ceux qui se trouvent ici maintenant sont hostiles aux sanctions», a déclaré THIERRY MARIANI, en soulignant l’effet dévastateur de ces mesures sur l’agriculture en FRANCE. «Les producteurs agricoles français protestent, les éleveurs protestent aussi. Les sanctions touchent aux intérêts de la RUSSIE, mais ils touchent aussi directement aux intérêts des agriculteurs français», a estimé MARIANI. «Cela souligne la stupidité de la politique des sanctions provoquée par les ETATS-UNIS», a-t-il ajouté.
.
«Plusieurs sociétés françaises sont restées sur le marché russe même après l’introduction des sanctions. Je crois que les relations commerciales franco-russes sont très prometteuses», a estimé MARIANI.
.
En parlant de l’imminente visite en CRIMÉE, NICOLAS DHUICQ, un autre membre de la délégation, a estimé que la péninsule fait «historiquement» partie de la RUSSIE. «Nous pensons que le PRÉSIDENT DE LA RUSSIE a fait ce qu’il devait faire – protéger le peuple de la guerre civile. Si la CRIMÉE n’était pas revenue en RUSSIE, aujourd’hui il y aurait la même guerre civile avec les extrémistes du gouvernement ukrainien», a dit le parlementaire, cité par l’agence SPUTNIK.
.
A MOSCOU, les parlementaires français ont été reçus par le PRÉSIDENT DE LA DOUMA d’Etat russe a SERGUEÏ NARYCHKIN, qui a hautement apprécié l’initiative des députés, en estimant que c’était «un pas résolu et même audacieux».
.
Le voyage de la délégation française peut notamment ouvrir la voie à une reconnaissance progressive de la réalité criméenne. La DÉPUTÉ AU PARLEMENT EUROPÉEN NADINE MORANO a déjà annoncé qu’un premier groupe d’eurodéputés de différents pays pourraient se rendre prochainement en RUSSIE afin d‘établir «un nouveau dialogue avec MOSCOU».
.
KIEV a pourtant déjà réagi, de façon prévisible, à la visite de la délégation française. Les parlementaires ont été accusés par la diplomatie ukrainienne d’«irrévérence envers les lois ukrainiennes, la politique de la FRANCE et de l’UE». KIEV a en outre menacé de les interdire d’accès au territoire ukrainien à l’avenir.
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET L'ALLEMAGNE
.
DES GÉNÉRAUX ALLEMANDS DISENT «STOP» À LA RUSSOPHOBIE
6 MAI 2015 SPUTNIKNEWS
.
Près d'une centaine de généraux et d'officiers supérieurs de l'ex-RDA ont signé une lettre ouverte intitulée «Soldats pour la paix», dans laquelle ils condamnent la politique de l'Occident vis-à-vis de la RUSSIE.
.
Selon les militaires, le remaniement du monde sous l'égide des USA et de leurs alliés a conduit à de nombreuses guerres. Pourtant, l'histoire montre qu'il est préférable d'être ami avec les Russes plutôt que l'inverse. Cette lettre sera envoyée au BUNDESTAG et aux ambassades des pays de l'OTAN.
.
Les représentants du commandement militaire de l'ex-RDA appellent les pays de l'OTAN à stopper l'hystérie militaire et la russophobie. La lettre «Soldats pour la paix» a été publiée sur le site du quotidien allemand JUNGE WELT.
.
«Nous savons bien ce qu'est la guerre, et nous prônons la paix», indique le message signé par les ex-ministres de la Défense de l'ex-RDA HEINZ KESSLER et THEODOR HOFFMANN, trois généraux de corps d'armée, 19 généraux de division, 61 généraux de brigade, dont le cosmonaute SIGMUND JÄHN, plusieurs amiraux, ainsi que des colonels et des capitaines.
.
70 ans après la fin du conflit qui a coûté la vie à 27 millions de Soviétiques, la guerre redevient un compagnon de l'humanité, note la lettre. «Le remaniement du monde sous l'égide des USA et de leurs alliés a conduit aux guerres en YOUGOSLAVIE, en AFGHANISTAN, en IRAK, au YÉMEN, au SOUDAN, en LIBYE et en SOMALIE», souligne la lettre.
.
«GUERRE FROIDE» ET RUSSOPHOBIE : DEUX TENDANCES IMMUABLES
.
Les militaires allemands indiquent que la stratégie américaine vise à éliminer la RUSSIE en tant que concurrent et à affaiblir l'UNION EUROPÉENNE. Et la tentative de faire de l'UKRAINE un membre de l'UE et de l'OTAN, selon eux, est une aspiration à créer un «cordon sanitaire» de la région balte jusqu'à la MER NOIRE pour isoler la RUSSIE du reste de l'EUROPE, ce qui rend impossible l'union entre la RUSSIE et l'ALLEMAGNE.
.
Les signataires de cette lettre remarquent également une campagne sans précédent des médias, une atmosphère d'hystérie militaire et de russophobie. D'après eux, cette tendance va à l'encontre du rôle diplomatique que pourrait jouer l'ALLEMAGNE au regard de sa situation géopolitique, de son expérience historique et des intérêts objectifs du peuple.
.
«Nous n'avons pas besoin d'une campagne militaire contre la RUSSIE, mais d'une entente mutuelle et d'une coexistence pacifique. Nous n'avons pas besoin d'une dépendance militaire des USA, mais de notre propre responsabilité pour la paix», écrivent les militaires.
.
RUSSIE : LES NATIONS NORDIQUES ENTRE HYPOCRISIE ET PARANOÏA
.
«En tant que militaires, nous savons bien que la guerre ne doit pas être un outil de la politique. En s'appuyant sur notre expérience, nous pouvons évaluer les conséquences pour toute l'EUROPE», a déclaré dans une conférence de presse l'EX-MINISTRE DE LA DÉFENSE DE LA RDA L'AMIRAL THEODOR HOFFMANN. Selon ce dernier, plusieurs signataires de cette lettre ont été témoins de la SECONDE GUERRE MONDIALE. Il a souligné également que les problèmes clés de notre époque ne pouvaient être réglés qu'en coopération avec la RUSSIE.
.
«L'expérience montre qu'il vaut mieux être ami qu'ennemi avec les Russes», conclut HOFFMANN.
.
.
.
64 PERSONNALITÉS ALLEMANDES EXHORTENT L'EUROPE À DÉTENDRE LES RELATIONS AVEC LA RUSSIE
10 DÉCEMBRE 2014 VINEYARDSAKER.FR
.
64 personnalités allemandes issues des mondes politique, économique, culturel, ou encore médiatique nous mettent en garde contre une guerre imminente avec la RUSSIE, et exhortent toute l'EUROPE à une politique de détente. Leur lettre s'adresse au GOUVERNEMENT FÉDÉRAL ALLEMAND, aux membres du Parlement (BUNDESTAG) et aux médias. À l'origine, l'appel est parti de l'ancien secrétaire du Chancelier, HORST TELTSCHIK (CDU), de l'ancien secrétaire d'État à la Défense, WALTER STÜTZLE (SPD), ainsi que de l'ex-vice-président du Bundestag, ANTJE VOLLMER (Les Verts).
.
Détaillant les raisons qui les ont poussés à lancer cet appel, TELTSCHIK déclare : «Nous voulons d'urgence lancer un signal politique, de façon à empêcher que la critique, par ailleurs légitime de la politique de MOSCOU vis-à-vis de l'UKRAINE, n'efface tout d'un coup 25 ans de relations avec la RUSSIE».
.
Sont signataires du texte, entre autres, les anciens chefs des gouvernements régionaux d'HAMBOURG, BERLIN et BRANDEBOURG, KLAUS VON DOHNANYI, EBERHARD DIEPGEN et MANFRED STOLPE, l'ex-président du SPD, HANS-JOCHEN VOGEL, l'EX-CHANCELIER FÉDÉRAL GERHARD SCHRÖDER, l'EX PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ROMAN HERZOG et l'acteur MARIO ADORF.
.
* * * APPEL * * *
.
UNE AUTRE GUERRE EN EUROPE ? PAS EN NOTRE NOM !
.
Personne ne veut la guerre. Mais l'AMÉRIQUE DU NORD, l'UNION EUROPÉENNE et la RUSSIE se dirigent tout droit vers une guerre, si l'on ne met pas fin à la spirale mortelle des menaces et contre-menaces.
.
COMMENTAIRE : Ici il faudrait préciser que dans l'expression «Personne ne veut la guerre», le mot «personne» désigne un individu ayant une conscience car pour ceux qui n'ont pas de conscience et que nous appelons «psychopathes», c'est une toute autre histoire. Ils veulent la guerre et utilisent toutes les tactiques pour parvenir à leur fin.
.
Tous les Européens, y compris la RUSSIE, partagent la responsabilité du maintien de la paix et de la sécurité. Seuls ceux qui ne perdent pas de vue cet objectif peuvent éviter de nous engager sur la mauvaise voie.
.
Le conflit en UKRAINE montre que la soif de pouvoir et de domination sont des problèmes toujours bien réels. En 1990, à la fin de la Guerre froide, nous avions tous espéré le contraire. Mais le succès de la politique de détente et les révolutions pacifiques nous ont rendus imprudents et nous ont endormis. À l'est comme à l'ouest. Aussi bien les Américains que les Européens et les Russes, ont oublié le principe fondamental de bannir définitivement la guerre des rapports internationaux. Sinon, on ne s'explique pas l'élargissement occidental vers l'Est, menaçant pour la RUSSIE, en l'absence totale d'une collaboration contextuelle plus approfondie avec MOSCOU ; ou encore l'annexion de la CRIMÉE par POUTINE, contraire au droit international.
.
Dans un moment de grand danger pour le continent comme celui que nous sommes en train de vivre, l'ALLEMAGNE a une responsabilité particulière dans le maintien de la paix.
.
Sans la volonté de réconciliation du peuple de RUSSIE, sans la clairvoyance d'un MIKHAÏL GORBATCHEV, sans le soutien de nos alliés occidentaux et l'action prudente du gouvernement fédéral d'alors, nous n'aurions jamais pu surmonter la fracture de l'EUROPE. Le fait de rendre possible la réunification pacifique de l'ALLEMAGNE fut un acte majeur et d'une grande sagesse de la part des puissances sorties vainqueurs de la SECONDE GUERRE MONDIALE. De la fin de cette fracture devait naitre un ordre européen durable fait de paix et de sécurité, allant de VANCOUVER à VLADIVOSTOK, comme cela fut établi en novembre 1990 par tous les chefs de gouvernement des 35 États membres de l'OSCE signataires de la CHARTE DE PARIS pour une nouvelle EUROPE.
.
Sur la base des principes convenus ensemble et des premières mesures concrètes mises en œuvre, il fallait construire une maison européenne commune, dans laquelle chaque État membre pourrait jouir du même niveau de sécurité. Cet objectif fondamental de la politique, depuis la fin de la SECONDE GUERRE MONDIALE jusqu'à aujourd'hui, n'a pas été atteint. Les Européens ont encore des raisons d'avoir peur.
.
Nous, signataires de ce texte, appelons le gouvernement fédéral allemand à agir de façon responsable pour la paix en EUROPE. Nous avons besoin d'une nouvelle politique de détente en EUROPE. Celle-ci ne peut exister que sur la base d'une sécurité égale pour tous, et entre partenaires aux droits égaux et au respect réciproque. Le gouvernement allemand serait dans son rôle si compte tenu de la situation de blocage, il lançait un appel au calme et au dialogue avec la RUSSIE. Le besoin de sécurité des Russes est aussi vaste et légitime que celui des Allemands, des Polonais, des Ukrainiens ou des habitants des Pays baltes.
.
Nous ne pouvons pas chasser la RUSSIE de l'EUROPE. Ce serait contraire à l'Histoire, irrationnel et dangereux pour la Paix. Jusqu'au congrès de Vienne de 1814, la RUSSIE était reconnue comme une des puissances dirigeante de l'action politique en EUROPE. Tous ceux qui ont essayé de changer cet état de fait par la violence ont failli et ont généré un immense bain de sang, comme ce fut le cas avec la tentative meurtrière et mégalomane de l'ALLEMAGNE d'HITLER qui s'aventura hors de ses frontières pour tenter de soumettre également la Russie à son propre régime.
.
Nous exhortons tous les députés du BUNDESTAG ALLEMAND, en tant que représentants du peuple, à être à la hauteur de la gravité de la situation, et à se faire les gardiens des engagements de Paix du gouvernement fédéral. Ceux qui ne font que construire l'image d'un ennemi, et manipuler les faits en lui attribuant unilatéralement les fautes, exacerbent les tensions à un moment où au contraire devraient prévaloir les signes de détente. Incorporer, intégrer, ne pas exclure, devraient être le leitmotiv des politiques allemands.
.
Nous en appelons aux médias, afin qu'ils se conforment de façon plus convaincante à leurs obligations de rapporter les faits sans a priori. Les éditorialistes et les commentateurs diabolisent des nations entières, sans donner suffisamment de crédit à leurs récits.
.
N'importe quel journaliste expert en politique étrangère comprendra facilement la crainte des Russes, depuis que fin 2008, les membres de l'OTAN invitent la GÉORGIE et l'UKRAINE à entrer dans l'ALLIANCE ATLANTIQUE.
.
Il ne s'agit pas de Poutine. Les chefs vont et viennent. Il s'agit de l'EUROPE. Il s'agit d'ôter aux gens la peur de la guerre. Dans ce contexte, un compte-rendu responsable des faits, basé sur des recherches solides, ne peut qu'être bénéfique.
.
Le 3 octobre 1990, le jour de l'Unité allemande, le président RICHARD VON WEIZSÄCKER a dit :
.
«La guerre froide est surmontée. Liberté et démocratie ont été rapidement appliquées à tous les États... Désormais ceux-ci peuvent intensifier leurs rapports et les consolider au niveau institutionnel, au point que pour la première fois, pourra se former un ordre commun de vie et de paix. [...] C'est ainsi que commence pour les peuples d'EUROPE un nouveau chapitre de leur histoire. Son but est une union paneuropéenne. C'est un objectif formidable. Nous pouvons l'atteindre, mais nous pouvons aussi le rater. L'alternative qui se présente à nous est claire : unir l'EUROPE, ou bien retomber dans des conflits nationalistes dans la lignée d'autres exemples historiques douloureux».
.
Jusqu'au conflit ukrainien, nous avions cru, en EUROPE, que nous étions sur la bonne voie. Aujourd'hui, ce discours de RICHARD VON WEIZSÄCKER, prononcé voilà un quart de siècle, n'a jamais été plus actuel.
.
LES SIGNATAIRES DE L'APPEL
.
MARIO ADORF, acteur
ROBERT ANTRETTER (e- parlementaire au Bundestag)
Prof. Dr WILFRIED BERGMANN (Vice-président de l'Alma Mater Europaea)
LUITPOLD PRINZ VON BAYERN (Königliche Holding und Lizenz KG, manufacture de porcelain de Nymphenburg)
ACHIM VON BORRIES (metteur en scène et scénariste)
KLAUS MARIA BRANDAUER (acteur, metteur en scène)
DR ECKHARD CORDES (président de la commission pour les relations économiques avec l'Europe de l'Est)
Prof. Dr HERTA DÄUBLER-GMELIN (ex-ministre de la Justice)
EBERHARD DIEPGEN (ex maire de Berlin)
DR KLAUS VON DOHNANYI (maire de la Cité libre de Hambourg)
ALEXANDER VAN DÜLMEN (Conseiller d'administration de la A-Company Filmed Entertainment AG)
STEFAN DÜRR (Managing Partner et administrateur délégué de la Ekosem-Agrar GmbH)
Dr ERHARD EPPLER (ex-ministre fédéral pour le développement et la coopération)
Prof. Dr HEINO FALCKE (recteur)
Prof. HANS-JOACHIM FREY (président du Conseil d'Administration de la Semper Opernball de Dresde)
Père ANSELM GRÜN (moine)
SIBYLLE HAVEMANN (Berlin)
Dr ROMAN HERZOG (ex-président fédéral)
CHRISTOPH HEIN (scénariste)
Dr H. C. BURKHARD HIRSCH (ex Vice président du Bundestag)
VOLKER HÖRNER (recteur)
JOSEF JACOBI (agriculteur biologique)
Dr SIGMUND JÄHN (ex-astronaute)
ULI JÖRGES (journaliste)
Prof. Dr H. C. Dr MARGOT KÄSSMANN (ex-présidente du Conseil protestant allemand et évêque)
Dr ANDREA VON KNOOP (Moscou)
Prof. Dr GABRIELE KRONE-SCHMALZ (ex-correspondant de la chaine tv ARD à Moscou)
FRIEDRICH KÜPPERSBUSCH (journaliste)
VERA VON LEHNDORFF GRÄFIN (artiste)
IRINA LIEBMANN (scénariste)
Dr H. C. LOTHAR DE MAIZIÈRE (ex premier ministre de la RDT, ex-ministre de la RFT)
STEPHAN MÄRKI (directeur du Theatre de Bern)
Prof. Dr KLAUS MANGOLD (président de Mangold Consulting GmbH)
REINHARD E HELLA MEY (auteur chanteur)
RUTH MISSELWITZ (pasteur protestant de Pankow)
KLAUS PRÖMPERS (journaliste)
Prof. Dr KONRAD RAISER (ex-secrétaire général du Conseil œcuménique mondial des Églises)
JIM RAKETE (photographe)
GERHARD REIN (journaliste)
MICHAEL RÖSKAU (ex dirigeant ministeriel)
EUGEN RUGE (scénariste)
Dr. H. C. OTTO SCHILY (ex-ministre federal de Interieur)
Dr H. C. FRIEDRICH SCHORLEMMER (spécialiste en théologie, militant des droits civils)
GEORG SCHRAMM (comique)
GERHARD SCHRÖDER (ex-Chancellier federal)
PHILIPP VON SCHULTHESS (acteur)
INGO SCHULZE (scénariste)
HANNA SCHYGULLA (actrice, chanteuse)
Dr DIETER SPÖRI (ex-ministre des Affaires économiques)
Prof. Dr. FULBERT STEFFENSKY (théologue catholique)
Dr WOLF-D. STELZNER (Managing Partner : WDS-Institut für Analysen in Kulturen mbH)
Dr MANFRED STOLPE (ex ministre fédéral, ex-gouverneur du Brandebourg)
Dr ERNST-JÖRG VON STUDNITZ (ex-ambassadeur)
Prof. Dr WALTHER STÜTZLE (ex-secrétaire d'État à la Défense)
Prof. Dr CHRISTIAN R. SUPTHUT (ex-Conseiller en Droit)
Prof. Dr H. C. HORST TELTSCHIK (ex-conseiller auprès du Bureau fédéral pour la sécurité et la politique étrangère)
ANDRES VEIEL (metteur en scène)
Dr. HANS-JOCHEN VOGEL (ex ministre federal de la Justice)
Dr ANTJE VOLLMER (ex-Vice-président du Bundestag)
BÄRBEL WARTENBERG-POTTER (éveque emerite de Lubecca)
Dr ERNST ULRICH VON WEIZSÄCKER (scientifique)
WIM WENDERS (metteur en scène)
HANS-ECKARDT WENZEL (Auteur chanteur)
GERHARD WOLF (écrivain, éditeur)
.
.
.
VLADIMIR POUTINE ET ONCLE SAM GRANDES OREILLES «BIG BROTHER»
.
GOOGLE QUITTE LA RUSSIE
14 DÉCEMBRE 2014 COMMENT CA MARCHE
.
UNE NOUVELLE LOI EXIGE QUE LES DONNÉES PERSONNELLES DES RUSSES RESTENT DANS LE PAYS. GOOGLE DÉMÉNAGE !
.
Le gouvernement russe a décidé de renforcer la protection des données personnelles de ses citoyens. En juillet dernier, le ministre des Communications, NIKOLAI NIKIFOROV, a demandé à SAP et APPLE de transmettre leur code source. Raison invoquée : Vérifier qu'il n'y a pas de risque pour les données des utilisateurs et pour les institutions publiques. Aussi, le parlement russe a adopté une loi qui impose aux entreprises du web de stocker les données des citoyens à l'intérieur du pays.
.
Une législation qui déplait aux sociétés concernées. En réaction, GOOGLE vient de décider de fermer son bureau en RUSSIE. Les ingénieurs vont rejoindre les filiales d'autres pays. Selon le WALL STREET JOURNAL, GOOGLE pourrait, toutefois, maintenir en place des employés dans la vente, le service après-vente, le marketing et la communication.

.
D'après le site THE INFORMATION, l'entreprise ADOBE aurait pris la même décision au mois de septembre.

.
GOOGLE et ADOBE pourraient être suivis par d'autres entreprises du WEB. Il n'est, en effet, pas certain qu'elles acceptent de stocker les données sur des serveurs basés en RUSSIE.
.
En cette période de relations complexes avec les ÉTATS-UNIS et certains responsables européens, VLADIMIR POUTINE tente-t-il de se protéger contre des attaques ou des tentatives de surveillance via les nouvelles technologies ? Souhaite-t-il contrôler les informations qui circulent ? Veut-il réellement protéger la vie privée et les données personnelles des citoyens russes ? Difficile de répondre, mais les décisions du PARLEMENT RUSSE ne satisfont pas les entreprises du WEB. Les associations de défense des libertés numériques critiquent également ces décisions.

.
Il aurait été intéressant qu'EDWARD SNOWDEN, actuellement en exil en RUSSIE, évoque ce point LORS DE SA RÉCENTE INTERVENTION.
.
.
.
CNN VIENT D’ANNONCER QU’IL NE POURRA PLUS DIFFUSER SA PROPAGANDE EN RUSSIE
10 NOVEMBRE 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE
.
La RUSSIE, face aux critiques et attaques en tous genres réagit toujours de façon appropriée, sans entrer dans les polémiques stériles. La chaîne de nouvelles CNN international a annoncé qu’elle allait mettre un terme à sa diffusion en RUSSIE en raison de changements récents dans la législation des médias..
Souvenez-vous, les ÉTATS-UNIS avaient bloqué honteusement la chaîne RUSSIA TODAY (RT), sur leur sol, sans que personne en OCCIDENT ne trouve rien à redire. Mais, rassurez-vous, le tollé va battre son plein avec ce retrait annoncé de CNN en RUSSIE, alors que le KREMLIN n’y est pour rien. TURNER INTERNATIONAL, qui exploite CNN, l’a annoncé dans un communiqué mardi. La chaîne américaine semble se référer à une loi votée en octobre qui limite la propriété étrangère des médias en RUSSIE à 20%.

.
D'ici fin d'année la chaîne CNN cessera la diffusion par câble en RUSSIE. TURNER BROADCASTING SYSTEM, propriétaire de la chaîne américaine, a expliqué la décision par les récents changements de législation en RUSSIE dans le domaine des médias..
Le 15 octobre VLADIMIR POUTINE a signé la loi limitant la part du capital étranger dans les médias russes à 20 %. La rédaction précédente fixait une limite de 50 %.
.
Le régulateur des communications ROSKOMNADZOR a annoncé qu'il n'avait rien à voir à la décision des propriétaires de la chaîne et que CNN «pouvait obtenir librement une licence de diffusion à condition d'observer les procédures prévues par la loi».
.
CNN a annoncé son intention de revenir sur marché russe
.
.
.
...PLUS D'ABONNÉ AU NUMÉRO QUE VOUS AVEZ DEMANDE...
.
OBAMA FURIEUX DIT QUE SES APPELS À POUTINE VONT DIRECTEMENT À LA MESSAGERIE VOCALE
8 SEPTEMBRE 2014 NEWYORKER
.
Dans ce qu’il appelle «un acte provocateur et insolent», le président OBAMA a accusé mardi le Président russe VLADIMIR POUTINE d’avoir commencé à laisser ses appels aller directement à la messagerie vocale.

S’exprimant à la MAISON BLANCHE avant le sommet de l’OTAN de cette semaine, OBAMA visiblement furieux a dit que la nouvelle pratique Poutine consistant à laisser ses appels aller tout droit dans la messagerie vocale «entrave notre capacité à discuter de l’avenir de l’UKRAINE et d’autres questions importantes concernant le futur».

AVERTISSEMENT
.
Après avoir laissé des dizaines de messages vocaux pour le Président de la RUSSIE, OBAMA a dit qu’il a tenté de le joindre par courrier électronique dans la nuit de lundi, mais il a reçu une réponse automatique d’absence du bureau.

«Compte tenu de ce qui s’est passé en UKRAINE au cours des dernières semaines, il m’est impossible de croire qu’il a été absent du bureau» a dit OBAMA.

Le Président a laissé entendre que le fait que POUTINE ne réponde pas à ses messages vocaux accroît le risque de sanctions supplémentaires et il a signalé qu’il n’entendait pas appeler de nouveau le Président russe. «c’était mon dernier message vocal», a-t-il dit, ajoutant que la dernière fois qu’il a appelé POUTINE sa boîte à messages était pleine.
.
.
.
CÂBLES BRICS POUR ÉCHAPPER À LA TOILE D’ONCLE SAM
.
19 JUILLET 2014 RÉSEAU INTERNATIONAL
.
.
Réunis à FORTALEZA, la cinquième ville du BRÉSIL, les cinq pays membres des BRICS (BRÉSIL, RUSSIE, INDE, CHINE et AFRIQUE DU SUD) ont mis sur pied une NOUVELLE BANQUE DE DÉVELOPPEMENT (NBD), véritable embryon d’une nouvelle architecture financière internationale et donnant la priorité aux investissements dans les grands projets d’infrastructure.
.
La carte ci-dessus permet de comprendre le choix de FORTELEZA, car il s’agit d’une des villes relais pour un nouveau réseau de câbles sous-marins échappant au contrôle de LONDRES et WALL STREET.
.
Lancé au milieu du XIXe siècle, le système planétaire de câbles sous-marins actuels permettant la circulation de l’énergie et des données informatiques est un pilier fondamental de notre société moderne. En 2013, 265 câbles sous-marins assurent 99 % du trafic intercontinental d’INTERNET et des communications téléphoniques.
.
Or, la configuration du réseau est telle qu’elle est sous le contrôle du ROYAUME-UNI et des ÉTATS-UNIS. Ce contrôle a été révélé par l’ex-agent EDWARD SNOWDEN, qui confirme que si l’agence de sécurité nationale américaine (NSA) parvenait à espionner la quasi-totalité de nos communications c’était en contrôlant la colonne vertébrale d’INTERNET, à savoir le réseau de câbles et les stations terrestres auxquelles ils aboutissent.
.
Cependant, cette situation pourra changer d’ici peu. En 2012, un projet passé relativement inaperçu a été mis en marche par le groupe de pays dit des BRICS. L’idée est de développer une nouvelle architecture câblée échappant à celle déjà déployée sous contrôle occidental.
.
.
.
LA RUSSIE CRÉERA SES PROCESSEURS BAIKAL POUR REMPLACER CEUX D’INTEL ET AMD
.
23 JUIN 2014 NUMERAMA
.
La RUSSIE a annoncé son intention de remplacer ses ordinateurs et serveurs équipés de processeurs américains AMD ou INTEL par ses propres processeurs, basés sur une architecture ARM
.
Est-ce un signe supplémentaire d'un retour à la guerre froide ou un simple patriotisme économique ? La RUSSIE manifeste de plus en plus un désir d'indépendance technologique à l'égard des ÉTATS-UNIS, et le fait savoir. Après avoir CRÉÉ SON PROPRE CLONE D'ANDROID, ou s'être INTERDIT L'UTILISATION DES IPAD au profit des tablettes SAMSUNG réputées plus sûres, le gouvernement de VLADIMIR POUTINE a annoncé son intention de remplacer tous les processeurs INTEL ou AMD utilisés par l'armée ou par l'administration russe.
.
La RUSSIE a l'intention de créer ses propres processeurs basées sur une architecture ARM, qui seront baptisés
«BAÏKAL» en référence au grand lac de la SIBÉRIE. Les processeurs BAIKAL seront conçus par le spécialiste russe des supercalculateurs T-PLATFORMS, en lien avec la ROSTEC (une association d'industries high-tech russes) pour et RUSNANO, un fonds souverain dédié aux nanotechnologies.
.
Selon
LA PRESSE RUSSE, les premiers processeurs BAIKAL M et BAIKAL M/S seront basés sur un processeur Cortex A-57 64 bits conçus par ARM (une société britannique), cadencés à 2 GHz. Dotés de 8 coeurs, ils seront gravés en 28 nm et pourront être utilisés aussi bien dans des PC de bureau que des serveurs..
Contrairement à Intel ou AMD qui fabriquent eux-mêmes leurs processeurs dans leurs usines, ARM ne fait que mettre au point les plans de conception de ses puces, qu'il propose ensuite sous licence à tous les fabricants. Les Russes pourront ainsi construire leurs processeurs dans leurs propres usines, et réaliser les études de rétro-ingénierie nécessaires pour s'assurer qu'ils ne cachent aucun backdoor.
.
Comme pour les précédentes annonces, seuls les matériels informatiques officiels de l'état russe seront concernés. Ce qui représente tout de même un volume de commande de plus de 700 000 ordinateurs par an et 300 000 serveurs, et un total de 5 millions d'appareils à remplacer à terme par des processeurs BAIKAL.
.
.
.
.
DE L’INCAPACITÉ DES ESPIONS AMÉRICAINS D’ESPIONNER POUTINE
.
26 MARS 2014 ALAIN JULES
.
VLADIMIR POUTINE qu’on voit ici en train de parler avec un téléphone portable n’en possède pas un. Est-ce simplement pour les photos ? Toujours est-il qu’on vient d’apprendre que les espions américains sont dépassés par les cryptologues russes qui brouillent toutes les conversations du KREMLIN. Même le lacis tentaculaire de la NSA n’y est jamais parvenu.
.
VLADIMIR POUTINE ne possède donc pas de téléphone portable. Pire, il ne surfe que très rarement sur le net. Et, ironie du sort, quand le téléphone sonne chez lui, il ne répond «jamais».
.
.
Encore, faut-il savoir les «qui» ont vraiment ce numéro de téléphone de son domicile. Au-delà du fait que, le président russe VLADIMIR POUTINE ne semble pas faire confiance aux nouvelles technologies dans le domaine de la communication, il y a aussi la force des cryptologues russes. Une situation qui rend la mission des espions américains pratiquement impossible.
.
Comme le rapportait le WALL STREET JOURNAL dans ses pages lundi, les services de renseignement américains ont été incapables d’intercepter les communications de l’homme fort du KREMLIN depuis que la CRIMÉE voulait redevenir russe. Alors que certains responsables américains y voient le savoir-faire des renseignements russes pour masquer les communications sensibles, certains apportent une explication plus simple. POUTINE n’a pas, comme ANGELA MERKEL, un cellulaire que les Américains pourraient écouter.

.
Pour les Américains, battus sur leur propre terrain, eux qui prétendent être les meilleurs dans tout, cet échec fait très mal. C’est ainsi que LE TIME trouve cela incroyable pour le leader du pays qui a le plus grand nombre de téléphones cellulaires et celui des utilisateurs d’INTERNET que tout autre pays en EUROPE. Ce n’est pas étonnant pour un stratège comme POUTINE, ancien agent du KGB, qui a visiblement une longueur d’avance sur ses adversaires ou ennemis.
.
.
.
13 JUILLET 2013 CLUBIC.COM
.

POUR SE PROTÉGER DE L’ESPIONNAGE INFORMATIQUE, LA RUSSIE REVIENT AUX MACHINES À ÉCRIRE

.
Face à la paranoïa engendrée par PRISM, le SERVICE FÉDÉRAL DE SÉCURITÉ DE RUSSIE a trouvé la solution : troquer les ordinateurs contre de bonnes vieilles machines à écrire.
.
LE SERVICE FÉDÉRAL DE SÉCURITÉ (FSO) de RUSSIE, qui se charge notamment de la protection du KREMLIN et du président VLADIMIR POUTINE, a décidé de se passer d’ordinateurs suite aux affaires WIKILEAKS et Prism et aux fuites de données associées. L’agence, issue de l’ex-KGB, a donc opté pour un retour aux sources, en commandant des machines à écrire pour remplacer son parc informatique.
.
«Après les scandales de la distribution des documents secrets par WIKILEAKS, les révélations de SNOWDEN, et les informations selon lesquelles le premier ministre DMITRI MEDVEDEV aurait été écouté lors d’un sommet du G20 à LONDRES en 2009, il a été décidé de créer davantage de documents papiers» a expliqué une source proche de l’agence au journal russe IZVESTIA, qui a dévoilé l’affaire, et repris par la BBC.
.
La FSO aurait ainsi passé une commande de machines à écrire auprès du site d’approvisionnement de l’État, de l’ordre de 486 540 roubles, soit environ 10 000 euros. Selon la source du journal, il s’agirait davantage d’un renforcement d’un parc de machines à écrire existant que de la création d’un nouvel espace : ce type de machines serait déjà utilisé depuis un moment dans les services de sécurité russes.
.
Chaque machine utilisée dispose de son propre modèle individuel de frappe, ce qui permet d’identifier rapidement le poste utilisé pour taper un document en cas de fuite d’information.
.
Une démarche qui va totalement à contre-courant des tendances actuelles, qui vont dans le sens du dématérialisé et du stockage en ligne. Reste qu’en remontant le temps et en revenant au bon vieux papier, la RUSSIE parviendra peut-être à résoudre ses problèmes de sécurité… inspirera-t-elle d’autres pays ?
.
.
.
LA RUSSIE ET L'URGENCE HUMANITAIRE EN UKRAINE
.
AIDE HUMANITAIRE RUSSE POUR L'UKRAINE
17 AOÛT 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE
KIEV a reconnu la cargaison russe, livrée sous les auspices du COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE (CICR), comme l'aide humanitaire.
.
L'ordre relatif a été signé par le ministre de la Politique sociale de l'UKRAINE LIOUDMILA DENISSOVA.

LES 262 CAMIONS RUSSES
L'aide humanitaire sera transportée en UKRAINE par le personnel de la CROIX-ROUGE à travers le point de contrôle de DONETSK.
Le ministère de la Politique sociale de l'UKRAINE a reçu le 16 août une lettre avec une liste des marchandises, signée par le président de la délégation régionale du CICR en RUSSIE, BIÉLORUSSIE et en MOLDAVIE, PASCAL CUTTAT. Selon la lettre, la cargaison comprend 12 types de marchandises de poids total de 1856,3 tonnes, ce qui est conforme au poids, déclaré par MOSCOU.
.
.
.
UN DEUXIÈME CONVOI D'AIDE HUMANITAIRE RUSSE FRANCHIT LA FRONTIÈRE VERS L'EST DE L'UKRAINE
12 SEPTEMBRE 2014 ROMANDIE.COM
.
MOSCOU - Les premiers véhicules du deuxième convoi russe d'aide humanitaire ont franchi la frontière pour se rendre dans l'est de l'UKRAINE contrôlé par les séparatistes, ont annoncé vendredi soir les médias russes.
.
Les officiers des douanes et les garde-frontières ont inspecté le premier groupe de poids-lourds (...) et maintenant tous les 35 véhicules ont quitté le poste de frontière vers l'UKRAINE, a indiqué à l'agence de presse russe RIA NOVOSTI le porte-parole des douanes russes de la région sud, RAYAN FARUKSHIN.
.
La chaîne de télévision ROSSIYA 24 de la région de ROSTOV dans le sud de la RUSSIE a indiqué que ce convoi de camions transportait un total de 2.000 tonnes de biens dont des céréales, des pâtes, du sucre, des médicaments, du carburant diesel, des générateurs électriques et des couvertures.
.
ROSSIYA 24 a ajouté que l'ensemble du convoi qui compte plus de 300 poids-lourds devait arriver à la frontière d'ici samedi matin.
.
Le premier convoi d'aide humanitaire russe de plus de 200 véhicules avait franchi la frontière russe vers l'UKRAINE en août sans avoir obtenu le feu vert de KIEV et des inspecteurs de la CROIX ROUGE.
.
L'accord de cessez-le-feu signé la semaine dernière à MINSK entre l'UKRAINE et les séparatistes incluait l'envoi d'aide humanitaire dans l'est de l'UKRAINE où des centaines de milliers d'habitants souffrent de pénuries d'électricité et d'eau courante alors que leurs maisons ont été lourdement endommagées par les combats entre forces loyalistes et séparatistes prorusses.
.
.
.
51 500 UKRAINIENS DANS LES CAMPS DE RÉFUGIÉS
11 AOÛT 2014 RIA NOVOSTI
La RUSSIE a déployé le week-end dernier 35 nouveaux points d'accueil temporaire pour les réfugiés ukrainiens, 51.500 personnes au total étant logées au sein de ces structures, a annoncé lundi à RIA NOVOSTI un porte-parole de l'état-major opérationnel.
.
«51.320 personnes étaient logées dans l'ensemble des points d'accueil temporaire ce lundi», contre 49.950 la veille, a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

.
Selon l'AGENCE DES NATIONS UNIES POUR LES RÉFUGIÉS (HCR), environ 730.000 personnes ont quitté l'UKRAINE pour la RUSSIE depuis le début de l'année en raison des combats qui font rage dans l'est du pays. Pour les accueillir, environ 703 camps de réfugiés ont été déployés en RUSSIE.

.
Parmi eux, plus de 48.000 ressortissants ukrainiens ont sollicité l'asile en RUSSIE.

.
L'afflux de réfugiés ukrainiens vers la RUSSIE a nettement augmenté depuis juin dernier suite à l'intensification des hostilités entre les insurgés et les forces armées PRO-KIEV dans le sud-est de l'UKRAINE.

.
Les autorités de KIEV mènent depuis le 15 avril une «opération antiterroriste» d'envergure visant à réprimer la révolte qui a éclaté dans le sud-est de l'UKRAINE. Selon la mission du HAUT-COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L'HOMME ET de l'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ, les hostilités ont fait plus d'un millier de morts et plus de 3.400 blessés parmi les civils entre mi-avril et le 26 juillet dernier.
.
.
.
730 000 UKRAINIENS ONT FUI EN RUSSIE, CRAINTE D’UN EXODE MASSIF
5 AOÛT 2014 RTBF
Au moins 285 000 personnes ont quitté leur foyer en raison du conflit dans l’est de l’UKRAINE, a annoncé mardi à GENÈVE un responsable de l’ONU, estimant qu’une intensification des combats pouvait déclencher un «exode massif». Les autorités russes annoncent, de leur côté, que 730 000 Ukrainiens seraient passés en RUSSIE depuis le début de l’année.
.
Les autorités locales ukrainiennes ont pour le moment enregistré 117 000 personnes en provenance de ces régions, a précisé le HAUT COMMISSARIAT AUX RÉFUGIÉS (HCR) de l’ONU.

.
Mais pour VINCENT COCHETEL, directeur du bureau européen du HCR, «il s’agit d’estimations basses» dans la mesure où la plupart des hommes qui fuient ne s’enregistrent pas de peur d’être enrôlés dans l’armée ukrainienne et renvoyés dans la zone du conflit.

.
Le chiffre de 285 000 personnes déplacées fait toutefois apparaître une hausse de 24% par rapport à l’estimation donnée le mois dernier.

.
«Selon les autorités russes, et nous pensons que leur chiffre est crédible, il y a environ 730 000 Ukrainiens qui sont passés en RUSSIE depuis le début de l’année», a déclaré aux journalistes M. COCHETEL. « Nous ne les considérons pas tous comme des réfugiés, 168 000 ont requis des statuts privilégiés, dont celui de réfugié, mais il ne s’agit pas de touristes. Parfois ils traversent la frontière à pied, avec seulement des sacs en plastique comme seul bagage», a ajouté le responsable du HCR.

.
Au total, 87% de ceux qui ont fui les violences sont originaires des zones rebelles de DONETSK et de LOUGANSK, les autres habitaient en CRIMÉE, presqu’île rattachée par MOSCOU en mars.

.
Si les combats devaient s’étendre au centre de la ville de DONETSK, qui compte un million d’habitants, «des combats dans une zone de forte densité urbaine pourraient provoquer un exode et des destructions massifs», a averti ce responsable des NATIONS UNIES.
.
.
.
LA RUSSIE ET HAÏTI
.
LES MANIFESTANTS HAÏTIENS DEMANDENT L'AIDE DE POUTINE
7 DÉCEMBRE 2014 RIA NOVOSTI
.
Les participants à une manifestation antigouvernementale à PORT-AU-PRINCE, en HAÏTI, ont appelé vendredi le président russe VLADIMIR POUTINE à les protéger, rapportent les médias internationaux.
.
La chaîne de télévision britannique BBC a diffusé des images de manifestants portant des portraits de M.POUTINE et des pancartes avec les mots : «VLADIMIR POUTINE, aide-nous!» .
.
Les manifestants ont protesté contre la misère, le chômage et l'exclusion sociale en HAÏTI, réclamé la libération de tous les manifestants et «prisonniers politiques» incarcérés depuis fin octobre. Ils ont exigé le départ du président MICHEL MARTELLY et du premier ministre LAURENT LAMOTHE et accusé les ÉTATS-UNIS de soutenir les autorités haïtiennes. La manifestation a dégénéré en affrontements avec la police.
Il s'agit de la troisième action de protestation organisée à PORT-AU-PRINCE en un mois
COMMENTAIRE : Un pancarte similaire avait été érigée par lors d'une manifestation contre les violences policières à FERGUSON le 25 novembre :
.
«POUTINE, aide-nous, ils sont en train de nous tuer» .
.
.
.
LA RUSSIE ET GAZA
.
LA RUSSIE EN FAVEUR D’UNE RECONNAISSANCE DE L’ÉTAT PALESTINIEN
22 NOVEMBRE 2014 TELESUR
.
La question de la reconnaissance d’un État palestinien ne peut pas rester lettre morte éternellement, selon le MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE RUSSIE, SERGEÏ LAVROV, des propos tenus ce samedi lors de l’ASSEMBLÉE DU CONSEIL SUR LA POLITIQUE EXTÉRIEURE ET LA DÉFENSE.
.
LA RUSSIE EN FAVEUR D’UNE RECONNAISSANCE DE L’ÉTAT PALESTINIEN
.
Le MINISTRE RUSSE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, SERGEÏ LAVROV, s’est déclaré en faveur d’une reconnaissance de l’État palestinien et de la fin de l’offensive militaire israélienne, dont les autorités ont sans cesse accéléré l’occupation illégale de territoires palestiniens.
.
Au cours de son intervention à l’ASSEMBLÉE DU CONSEIL SUR LA POLITIQUE EXTÉRIEURE ET LA DÉFENSE, Lavrov a estimé que «la création d’un état palestinien ne doit pas rester lettre morte éternellement».
.
«Il convient de comprendre que cette problématique ne doit pas perdurer, tandis que le conflit israélo-palestinien stagne», selon le chef de la diplomatie russe.
.
Les dernières négociations entre ISRAËL et la PALESTINE concernant la solution du conflit n’ont rien donné au printemps 2014. Les autorités palestiniennes en appellent au CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU pour y demander qu’une date limite soit fixée pour l’évacuation des forces d’occupation israélienne afin de développer leur propre État, qui regroupe la bande de GAZA et la CISJORDANIE, et qui a pour capitale JÉRUSALEM-EST.
.
.
.
GAZA : LES DIPLOMATES RUSSES ÉVACUENT PLUS DE 150 PERSONNES
31 JUILLET 2014 JUIF.ORG
.
Les diplomates russes ont aidé jeudi plus de 150 ressortissants de plusieurs pays à quitter la bande de GAZA où ISRAËL mène une opération militaire depuis quatre semaines, a annoncé à RIA NOVOSTI une Russe évacuée ce jeudi.
.
Parmi les personnes évacuées en ÉGYPTE par le poste de contrôle de RAFAH figurent 69 Russes, six personnes nées en CRIMÉE qui n'ont pas encore reçu leurs passeports russes, 37 Ukrainiens, 17 Kazakhs, cinq Moldaves, cinq Kirghiz, quatre Biélorusses, trois Allemands et cinq Palestiniens.
.
Le groupe comprend surtout des femmes et des enfants. «Les Egyptiens ont laissé passer tout le monde, même ceux qui avaient des passeports périmés», a précisé la Russe interrogée par RIA NOVOSTI.
.
Les diplomates russes ont déjà organisé l'évacuation de plus de 70 personnes, principalement des Russes et des Ukrainiens, quelques heures avant l'entrée des troupes israéliennes dans la bande de GAZA.
.
Plusieurs dizaines de ressortissants russes ont quitté l'enclave par leurs propres moyens.
.
Selon les données officielles, près de 500 citoyens russes résident dans la bande de GAZA. Il s'agit de Palestiniens ayant obtenu la citoyenneté russe pendant leurs études en URSS et en RUSSIE, de leurs épouses et enfants.
.
L'ÉTAT HÉBREU mène depuis le 7 juillet l'opération BORDURE PROTECTRICE dans la bande de GAZA en représailles à des tirs de roquettes par des islamistes du HAMAS. Dans la nuit du 17 au 18 juillet, l'armée a entamé la phase terrestre de l'opération.
.
Selon les estimations palestiniennes, l'opération a fait plus de 1.300 morts et plus de 7.000 blessés à GAZA. Au moins 53 militaires et trois civils israéliens ont également trouvé la mort dans les hostilités, d'après le site officiel de TSAHAL.
.
.
.
GAZA : LA RUSSIE CONDAMNE ISRAËL
26 JUILLET 2014 FRENCH.IRIB.FR
.
c'est une première depuis qu'ISRAËL existe !
.
Le ministère russe des AE a condamné dans les termes les plus vifs le massacre des réfugiés palestiniens dans une école de l'UNRWA et a demandé à ce qu'un cessez le feu immédiat soit établi suivant la proposition de l'ÉGYPTE.
.
«la situation humanitaire dans la bande de GAZA et la mort des civils dans la foulée de l'offensive israélienne inquiète chaque jour davantage la RUSSIE. le raid contre une école onusienne à BEIT HANOUN où s'étaient réfugiés des civils palestiniens en fait partie, une attaque qui a fait 19 morts dont des femmes et des enfants et plus de 150 blessés. plus de 140000 gazaouis sans défense se sont réfugiés dans des bâtiments appartenant à l'ONU et ce par crainte des raids israéliens. Ces faits prouvent la nécessité de l'entrée en vigueur immédiate d'une trêve et le plan égyptien pourra s'avérer efficace».
.
LAVROV s'est entretenu à ce sujet lundi avec son homologue jordanien. Pour les analystes politiques, il s'agit d'un réel tournant qui vient de se produire dans la politique russe, pro israélienne. ISRAËL semble de plus en plus isolé sur la scène internationale.
.
.
.
LA BANDE DE GAZA TENTÉE PAR LE RATTACHEMENT À LA RUSSIE
19 MARS 2014 LA VOIX DE LA RUSSIE
.

Sur fond de signature de l'accord sur le rattachement de la CRIMÉE à la RUSSIE, la version russe du site du Centre d'information palestinien a publié une information selon laquelle un groupe d'habitants de GAZA avait l'intention de proposer au gouvernement de cette enclave palestinienne sur le territoire d'ISRAËL d'organiser un référendum sur l'adhésion à la RUSSIE.

.
Le groupe réunit des citoyens de RUSSIE résidant à GAZA. Ils sont au total près de 50 000. Ce sont essentiellement des ayant épousé des Palestiniens et ayant gardé leur passeport russe.
.
Le site indique que les initiateurs du référendum à GAZA n'ont aucun doute sur ses résultats
.
.
.
ÉCHANGEONS FRANÇOIS HOLLANDE CONTRE VLADIMIR POUTINE
.
VLADIMIR POUTINE CHANTE ET JOUE DU PIANO DANS UN GALA DE CHARITÉ DÉCEMBRE 2010  
.
.
.
ÉNERGIE DU DÉSESPOIR
27 MARS 2014 WENDY LEBLOG.COM
.
«Nous, les français, sommes chômeurs et fatigués de notre classe politique.
.
Pourrais-tu venir nous annexer ? sans tambour ni trompette, en passant par là, tranquillement.
.
Nous, les français, sommes en stress énergétique. nous n'avons pas pensé la transition car ce n'était pas directement compréhensible à la télévision et peu vendeur sur le plan électoral.
.
Certains d'entre nous ont bien remercié le dérèglement climatique cet hiver, vu qu'on leur a coupé le gaz en 2013. Grâce à EXXON/BP/TOTAL et leurs amis, nous n'avons pas eu de neige à NOËL.
.
Tu sais, en FRANCE, il y a de jolies choses, de beaux monuments et de splendides paysages. on pourrait s'arranger. on a aussi du vin et des créateurs de mode. on a des scientifiques du nucléaire et un bon niveau général d'études supérieures. si tu veux on te prêtera nos ingénieurs qui pourront travailler avec les tiens et ensemble on créera des radars qui retrouvent les avions. ou on ira dans l'espace pour conquérir l'univers. enfin, toi, surtout, tu aimes bien la conquête. nous, les français, depuis NAPOLÉON nous n'avons plus de conquérants.
.
Mais, ne parlons pas des choses qui fâchent.
.
Cher VLADIMIR, avec ton gaz et celui de ton ami iranien, nous les français retrouverions un peu d'espoir.
.
J
e te laisse, je dois mettre du charbon dans le poêle.
.
J
'espère, cher VLADIMIR que la présente te trouvera en bonne santé ainsi que ta famille,
.
À bientôt,
.
Signé : ÉNERGIE DU DÉSESPOIR»
.
.
.
RÉFÉRENDUM POUR LE RATTACHEMENT DE LA FRANCE À LA FÉDÉRATION DE RUSSIE
20 MARS 2014 ALAIN JULES.COM
.
«* POUTINE protège les frontières de son Pays. 
* POUTINE ne laisse pas les Américains installer des missiles nucléaires sur son territoire. 
* POUTINE met en prison les délinquants qui pissent et dansent nus sur les autels des églises. 
* POUTINE ne laisse pas les discussions sur les pratiques sexuelles et les théories du genre entrer dans les écoles. 
* POUTINE protège la famille. 
* Lorsque POUTINE envoie des troupes libérer la CRIMÉE, il n’y a pas un seul mort. 
* En FRANCE on retire des cours d’Histoire des écoles CLOVIS, NAPOLÉON et LOUIS XIV pour les remplacer par des cours sur les pratiques sexuelles en tous genres et pour expliquer aux garçons que c’est tout a fait normal de se couper les testicules. 
* Lorsque la FRANCE va «Libérer» la LIBYE ou la SERBIE, ça fait 500 000 morts ! 
* Lorsqu’en FRANCE une fille pisse à poil dans NOTRE-DAME et danse en se masturbant sur l’autel de la MADELEINE, on la remercie avec son portrait sur les timbres nationaux ! 
* L’armée Américaine (la même qui envahie l’IRAQ sans la moindre raison pour y faire des millions de morts) a le droit de mettre à gogo des bases militaires et missiles nucléaires sur les territoires de l’UNION EUROPÉENNE. 
* En FRANCE, au lieu d’envoyer les Policiers mettre de l’ordre sur les CHAMPS ELYSÉES, on les envoie pour empêcher les gens d’aller au théâtre.
.
Merci à VLAD !
»
.
.
.
LA RUSSIE ET LA CENSURE INTERNET
.
LA RUSSIE VEUT LANCER UNE ALTERNATIVE PLUS «FIABLE» À WIKIPÉDIA
17 NOVEMBRE 2014 LE MONDE
.

L'encyclopédie en ligne WIKIPÉDIA n'est pas assez «détaillée et fiable» en ce qui concerne la RUSSIE. Ce constat sans appel est celui de la bibliothèque présidentielle BORIS ELTSINE, l'une des trois bibliothèques nationales russes, DANS UN COMMUNIQUÉ PUBLIÉ VENDREDI 14 NOVEMBRE. La bibliothèque a donc annoncé le développement d'une version «alternative» de la célèbre encylopédie collaborative, qui se limitera cependant à la RUSSIE.

.
Ce futur site «intégrera du matériau unique afin de PRÉSENTER de manière fiable et objective le pays et sa POPULATION». L'encyclopédie en ligne sera, à l'instar de sa grande sœur, «constamment mise à jour» et deviendra «une des ressources Internet les plus populaires de RUSSIE».
.
Même si la participation des «sujets de la Fédération» est évoquée, le communiqué ne précise pas si ce nouveau PROJET empruntera à WIKIPÉDIA son MODE de fonctionnement décentralisé et collaboratif. Ni si l'accès à la version originelle de l'encyclopédie en ligne sera altéré par ce nouveau projet.
.
WIKIPÉDIA, dans sa version russe, compte actuellement 1,1 MILLION D'ARTICLES, plus de 10 000 contributeurs réguliers et un peu moins de 90 administrateurs. Le russe est la dixième langue «la plus parlée» sur l'encyclopédie en ligne.
.

EN RUSSIE, «UNE TENSION VIS-À-VIS D'INTERNET»

Pour JULIEN NOCETTI, chercheur à l'INSTITUT FRANÇAIS DES RELATIONS INTERNATIONALES et spécialiste du Web russe, cette annonce, qui intervient dans un «CONTEXTE intérieur très anxiogène», doit être «reliée à la crise ukrainienne».
.
Tout d'abord, le pouvoir russe, depuis plusieurs mois, a considérablement musclé sa rhétorique vis-à-vis d'INTERNET – POUTINE l'a qualifié au printemps de «PROJET DE LA CIA» – et multiplié les projets de loi visant à en restreindre l'accès.
.
Tout blogueur s'adressant à plus de 3 000 lecteurs DOIT AINSI SE FAIRE CONNAÎTRE AUPRÈS DES AUTORITÉS, ce qui l’assujettit aux lois très souples sur l'extrémisme.
.
>> LIRE : LA DOUMA VOTE UNE LOI OBLIGEANT LES SITES ÉTRANGERS À STOCKER LES DONNÉES PERSONNELLES EN RUSSIE
.
«Depuis les manifestations de 2011 et 2012, il y a une vraie tension vis-à-vis de l’usage citoyen d’INTERNET, explique M. NOCETTI. Cela se traduit par une inflation de lois et de projets de lois destinés à restreindre la liberté d’expression en ligne, alors qu'avec l’émergence du Web russe, il y a une vraie sphère publique qui a culminé sous la présidence [de DMITRI] MEDVEDEV [de 2008 à 2012]
.
Selon ce chercheur, lancer un projet d'encyclopédie en ligne maîtrisée par l'appareil d'État est cohérent avec l'effort entrepris par les autorités pour glorifier l'histoire russe et mieux maîtriser la façon dont le pays est perçu à l'étranger :
.
«Il y a un vrai agacement dans la population russe sur la manière dont est présentée la RUSSIE et sa POLITIQUE. Toute l’histoire est en train d'être«recréée», comme lorsque POUTINE décore, le jour de la célébration de la chute du MUR DE BERLIN, le général qui a tenté un putsch contre GORBATCHEV. Ce mouvement se traduit naturellement sur Internet.»
.
.
.
VLADIMIR POUTINE «LES RESTRICTIONS SUR INTERNET NE DOIVENT PAS ENTRAVER LA LIBERTÉ D’EXPRESSION»
10 JUIN 2014 RUSSIA TODAY
.
La campagne menée contre les fléaux de l’INTERNET, incluant la pédophilie et l’incitation au suicide, ne peut justifier en aucune manière des restrictions touchant aux libertés civiles et aux droits de l’Homme, a déclaré VLADIMIR POUTINE ce mardi lors d’une réunion avec les leaders de l’INTERNET RUSSE.
.
POUTINE a ajouté que toute restriction sur le contenu de l’INTERNET doit être introduite au parlement ainsi que dans d’autres structures publiques et politiques, avec l’effort conjoint des citoyens.
.
 «Nous avons eu beaucoup de discussions au sujet des bannissements, comme ceux liés à la pédophilie, à la propagande pro-terrorisme ou pro-drogues illégales, ou encore à l’incitation au suicide. Mais nous sommes des adultes. Avons-nous vraiment besoin de nous diviser sur cela ? Il convient surtout de protéger nos enfants», a déclaré le président russe aux participants de l’INTERNET BUSINESS FORUM.
.
Le président a également remarqué que les restrictions ne doivent pas non plus entraver les intérêts du libre marché.
.
Dans le même temps, POUTINE a affirmé qu’il ne fait aucun doute que les entreprises sur INTERNET doivent être régulées par la loi, tout comme n’importe quel aspect des relations sociales.
.
Le leader russe a par ailleurs suggéré que l’État pourrait aider les représentants des sociétés nationales de l’INTERNET à devenir réellement indépendants et à exprimer leur avis personnel. .
.
POUTINE estime en effet que ceux qui mentionnent des missions spéciales de sociétés de l’INTERNET doivent se rappeler que les dites missions ont besoin d’une souveraineté pure pour être menées à bien.
.
«Si toutes ces sociétés [moteurs de recherche nationaux] sont sous le joug d’un seul propriétaire, ce n’est plus une mission, c’est un monopole, et le monopole n’est bon que pour celui qui le possède», a déclaré POUTINE avec un sourire. «En général, c’est quelque chose de néfaste»
.
«Notre mission est de vous aider, d’aider le secteur national [de l'Internet] et les gens qui travaillent dans ce secteur, à devenir indépendants. Vous aider à exprimer et formuler, si ce n’est le point de vue de l’État et de la société, au moins votre propre point de vue dans la manière que vous jugez nécessaire, car si cela se produit à l’échelle nationale, l’État en tirera profit», a déclaré POUTINE lors de cette conférence.
.
Fin avril de cette année, VLADIMIR POUTINE a soulevé la question des relations entre autorités, sociétés et compagnies INTERNET durant une séance de questions-réponses télévisée avec des journalistes et des blogueurs.
.
Le chef de l’État a admis que «tout n’est pas simple» dans cette situation, et a promis que toutes les décisions sur ce sujet ne seraient prises qu’après une discussion publique à grande échelle.
.
.
.
RUTUBE : L’ÉQUIVALENT RUSSE DE YOUTUBE ET DAILYMOTION, SANS LA CENSURE !
RUTUBE est le site de partage de vidéos le plus important de RUSSIE, avec 4.5 millions de visiteurs uniques par mois.
.
Avec la censure institutionnelle pratiquée sur YOUTUBE et DAILYMOTION, conséquence de la montée de la dictature Nationale Socialiste en FRANCE et en OCCIDENT, les web-masters et blogueurs se rabattent de plus en plus sur RUTUBE afin de mettre en ligne leurs vidéos.

.
6 FÉVRIER 2014 LE MONDE
.
[...] Au second semestre 2013, les autorités et les associations françaises ont découvert TWITTER. C'est ce que l'on pourrait penser lorsqu'on se penche sur LES STATISTIQUES PUBLIÉES, jeudi 6 février, par le réseau social.
.
Au premier semestre de l'année 2013, les autorités françaises ont déposé seulement trois demandes de suppression de contenu auprès de TWITTER. Au second semestre, ce chiffre est multiplié par 100 : entre le 1er juillet et le 31 décembre 2013, 306 demandes ont été adressées à TWITTER, visant un total de 146 comptes.


LA FRANCE COMPTE POUR 87 % DES DEMANDES

Tout aussi surprenant, les demandes de suppression de contenu émanant de la FRANCE représentent 87 % du nombre total de requêtes similaires dans le monde. C'est donc essentiellement à la France que l'on doit le rebond du nombre mondial de demandes de retrait, de 60 au premier semestre à 365 au second
.
.
.
ENFANT RUSSE ACHETÉ 8000 DOL PAR PÉDOPHILES US, PUIS UTILISÉ DANS DES FILMS PORNOGRAPHIQUES
.
.
.
VLADIMIR POUTINE SUITE AUX DÉRIVES DU GENDER ET MARIAGE GAY, PROTÈGE LES ENFANTS RUSSES
1er JUILLET 2013 RIA NOVOSTI
.
Un enfant russe récupéré par un couple homosexuel étranger a été victime de pédophilie, a fait savoir le délégué du président russe pour les droits des enfants PAVEL ASTAKHOV.
.
«Un citoyen américain et son partenaire nouveau-zélandais ont persuadé une Russe de leur porter un enfant contre une récompense de 8.000 dollars. Après avoir récupéré le garçon, les dits parents ont exercé des violences sexuelles contre lui en filmant ces scènes», a indiqué l'OMBUDSMAN russe sur son compte TWITTER.
.
D'après M. ASTAKHOV,
«l'enfant a été victime d'au moins huit pédophiles en FRANCE, en ALLEMAGNE et aux ÉTATS-UNIS, où il a été emmené pour prendre part à au tournage de films pornographiques»..
.
«Il est évident que ce n'est pas un cas isolé d'exploitation sexuelle des enfants adoptifs russes», a conclu M.ASTAKHOV.
.
.
.
PAS D'ADOPTION D'ENFANTS RUSSES POUR LES GAYS MARIÉS EN FRANCE
.
31 JANVIER 2013 FR.RIA.RU
.
Les couples homosexuels mariés en vertu de la nouvelle loi française ne seront pas autorisés à adopter des enfants russes, a déclaré le délégué du président russe pour les droits de l'enfant, PAVEL ASTAKHOV, dans une interview au quotidien ROSSIYSKAYA GAZETA.
.
«Cette position est déjà reflétée dans nos lois fondamentales, la CONSTITUTION ET LE CODE DE LA FAMILLE. Il y est clairement précisé qu'un mariage est une union entre un homme et une femme, point à la ligne», a indiqué l'OMBUDSMAN avant d'ajouter qu'en FRANCE, de nombreux opposants au mariage gay prônaient l'adoption d'une LOI CONTRE LA PROPAGANDE DE L'HOMOSEXUALITÉ ANALOGUE À CELLE ACTUELLEMENT EXAMINÉE PAR LE PARLEMENT RUSSE.
.
«J'ai entendu dire que le MINISTÈRE FRANÇAIS DE L’ÉDUCATION s'apprêtait à introduire des normes supposant la propagande de l'homosexualité dans les manuels scolaires, où on explique qu'une famille ce n'est pas uniquement un papa et une maman, mais aussi deux papas ou deux mamans», a poursuivi M. ASTAKHOV.
.
«Prenez la Convention de l'ONU relative aux DROITS DE L'ENFANT. Si les adultes ne sont pas obligés d'avoir un enfant, tout enfant a droit à un père et une mère», a conclu le délégué.
.
L'ASSEMBLÉE NATIONALE FRANÇAISE a adopté samedi l'article 1er du projet sur le mariage homosexuel qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe.
.
La FRANCE est le quatrième pays au monde pour le nombre d'adoption d'enfants russes.
.
.
.
LE PARLEMENT RUSSE S'ATTAQUE AU «PROSÉLYTISME HOMOSEXUEL»
.
31 JANVIER 2013 LA RUSSIE AUJOURD'HUI
.
Les députés russes ont décidé d'inculquer les valeurs familiales classiques en luttant contre les «formes non-traditionnelles» de sexualité. La semaine dernière, la DOUMA (CHAMBRE BASSE DU PARLEMENT) a adopté un projet de loi visant à interdire la promotion de l'homosexualité auprès des mineurs, sans toutefois préciser ce que recouvre ce concept. Les députés ont quatre mois pour formuler des précisions en vue de la deuxième lecture, ou se raviser.
.
Le projet de loi a été préparé par les députés de la région de NOVOSSIBIRSK, situé à 300 km de MOSCOU. Les législateurs souhaitent introduire des amendements au Code administratif établissant une responsabilité pour «propagande des relations homosexuelles» auprès des enfants et des adolescents. Pour cette infraction, la police infligera des amendes de 4.000 à 5.000 roubles roubles (environ 100 à 125 euros) aux simples citoyens, de 40.000 à 50.000 roubles (1.000 à 1.250 euros) aux fonctionnaires et de 400.000 à 500.000 (10.000 à 12.500 euros) aux personnalités juridiques, par exemple aux médias destinés aux enfants qui feraient la promotion des relations homosexuelles.

.
Une telle propagande, estiment les députés de Novossibirsk, peut générer une «vision déformée stipulant l'équivalence entre les formes de sexualité traditionnelle et non-traditionnelles».
.
.
Cependant, la loi ne le précise pas quel format de présentation de l'information sera considéré comme de la propagande. Les députés sibériens se contentent de souligner qu'aucune amende ne punira l'orientation homosexuelle en tant que telle.
.
Les amendements au projet de loi seront adoptés par la DOUMA avant le 25 mai 2013. Viendront ensuite les deuxième puis troisième lectures, qui traînent rarement en longueur. Ainsi, la loi pourrait être transmise de la CHAMBRE BASSE (DOUMA) À LA CHAMBRE HAUTE (CONSEIL DE LA FÉDÉRATION) avant la fin de la session de travail de printemps, qui se termine mi-juillet, avant d'être soumise au président pour signature. [...]
.
.
.
.
LA RUSSIE INTERDIT L'ACCÈS À DES SITES PORNOGRAPHIQUES
15 SEPTEMBRE 2016 LE PARISIEN
.
Interdire le porno pour relancer les naissances. C'est l'idée des autorités russes qui ont confirmé ce jeudi leur décision de bloquer dans le pays les populaires sites pornographiques PORNHUB et YOUPORN. Il est suggéré aux internautes d'aller plutôt trouver un conjoint «dans la vraie vie».
.
L'AGENCE GOUVERNEMENTALE DE SURVEILLANCE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ROSKOMNADZOR a bloqué ces deux sites internet sur tout le territoire russe mardi après des décisions en ce sens de tribunaux à VLADIVOSTOK, dans l'EXTRÊME ORIENT, et dans la région de VORONEJ (sud). Le porte-parole de ROSKOMNADZOR VADIM AMPELONSKI a indiqué ce jeudi à l'agence RIA NOVOSTI que la levée de l'interdiction ne serait possible «qu'après un changement complet du catalogue des sites».[...]
.
.
.

Écrire un commentaire