Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2015

CHARLY HEBDO «LE 11 SEPTEMBRE FRANÇAIS» QUI VEUT UNE GUERRE CIVILE EN FRANCE ?

https://lh3.googleusercontent.com/LXw8Ztcz5vbPwRJ9HTKm7zpGS_VQ93VW2U2It2y8ES8eV_e4hvUOTol8Po7n4AqiCCBXVyCuXYj9n3Tb3bqH8u2TwcuJdxsV8reNG87-X2V03dA0A8BaawNMWjjSAoR_s5Ro63_DEAAaEAmWGeDZIyX7xjTAd1sJMNRSsDDHtlJUCVN7wNkrDb2b5whtTJt1gfBHfvkxq1_29iXoPGmky6NC1fR02IfDVIDz-sG2hHCuBnYNAMsuNwc5FlfUqolnGqyBgzN2TvSpNEylNqmo9SBqIBjN3ucpJpAMfXkEcYdGXs76WRswrNqISQV8Pyu2dLRAMFw6xtlETyyMsTYa_XyZ4wjDETx-wDgJc_vrfiz6jJWdwz2LmrlQ1WSipX3jLlwS3lWfG3wMbeJTytQccCcU4cKLHGFSRMSLTpLOfTPwnIvKeFvZxR0WFxRNztoUbLFtxkbhzd_Fncbb-nmj1lHWau7ejGhgiTS57-vJ0geuyw6vv7J-yXRDjhSLFVXNQL1mTplanrNonCpAlVaNXTnVl20tVHCqeZzeSCPrf0rhyVY2wzgfZRhDkNppYObnxgNDpKlbdYiYszcSoUBRSNGEaVf24Ui1=w60-h87-noHARLY HEBDO
7 JANVIER 2015
«LE 11 SEPTEMBRE FRANÇAIS»
.
QUI VEUT UNE GUERRE CIVILE EN FRANCE ?
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/dG_uISPqnNzXRvFgfJ7oxfupldsRzDg0SjKs9izmW5yoIx0puc8Bc91nGpT1MxYqhQOH91kpLyXAyh7MU5-tn-Rc4Lnc8mcNXUTWxRsncKzUoP6JHI3pcpu0ysJWNUdjMk3R-3Rk9Wx3s3Un0hEGqjRzYFuv-1WOiQOUJYaC0lz97LsAKtQagxNkBnmPp_LNbr1VWcrUblzuAz3m7px9Tox-vzSt7no7FnI1H3h-zWXmRylKl5Mm1kj0EktOm-MfaO36q5zUaW4OCVhLxY8NbcVEdO-rv_kQvGVoS0yFtnB3L7wEsXPPQZoKWwGJ5mrTw3paHQo_QtsdQjiLhw4y4lyg3TOfwjLcsMeXBFDf3ri4u8wmF9onKyRnNcJ6t5Q-ToAmcvSyoWt0AymEwrHE0kdPKwM5LE31z_r1xB3MmCAAwKNBhEt1wiEd1DxPYif6T_0A3q5QZc6W2ky2IIQwpzW3x4kurV99UsJv3Zlp2YiUH_P2ZK-FBCEpRd6FsNkeb745CVWDWGqDbvzr2EEC_zJyICb3oe1jNPKY_Zc8OskmwGzkdDH2zf8u7J6I94KbItLfu1o0vciLpEY2qZpsqfA4LDMe4ert=w550-h273-no
LES VICTIMES : NOUVEL OBS
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/LboLT2ZMCo7b-OSvj9uWIu1rS9Uas3DpCs4pEPqNRHrDhvsE9e4aW-leHg5L8T46j9VEWONGc3eizPRRhEq-5x5vMOE4qnfA6roKbOqiy6nCCMPSal0HhMdP0IjozDOCO5nHluB2Xb-DOR49-wOhZK3hS9ATHfqk_iSeDprGf9s8mFis8zJbbeibG1-dFVm5k_OG7_2GtHtMVHHsAiZxlcf4sUQWU2w10FKb9GsSTU84rRoTLzqz7sIIHJlSYS4YlaUcONqIpqDQFGQXUQ_4D9T3Vfp_p8blehlrsBl3TmEdFH90LtPKouPH4ihSf7CgNXnjBZhro6SUda-eOWhyc4BP5lFPtq2j0H0sa6HBCKn1nVyu_-7IOe5PfK4tBoU31oEHqOxTIIAyu6ps5_e5Ox9p6QtUT8ruKBVkS4bbtVVVr7eYva94Nc22Qr3_AchExXTjTNItZclN4nmLuSzozLUv-5VrbI60OhWFOaVJFAkOTI5_5YUjDdwKv5Y_iblbSvL9-ak2gCyWtNWwXz-lU9r70wIYq-oLY4Wto4vGniWuLP6hFmXUQ0hFblH8QtdENjL_bHNfP7m4TYq7MvYeWWnKI94bwAyN=w229-h44-no




.
.
.
PROVOCATIONS SAVAMMENT DISTILLÉES POUR DRESSER LES FRANÇAIS CONTRE LES FRANÇAIS, COMMUNAUTÉS CONTRE COMMUNAUTÉS
.
https://lh3.googleusercontent.com/g9bQN88dyLAxVoZRbPaMEHWpBQLsfNdPbi48-t5KItLW_iLqpwfamTuDww2ZfhlQS-p4pejFOWUayFAtOnxyDNZiUrhef8U_fGkB6i2g5kk4S-Hp35sAczRId844JlTVzzxdZ8IA8dkDdu0bQb8zSSJbdX_xee6TKM29kuM_ZqGNI8SR7TvpxHyE6eiDiooJdM6EltM7ngpPH-DWqlotbUkJoEwgAsrRKJ1N4lF8nH_1r47VoB7CYueR9YW4LDYiRQXpe1krM98QeaRHjdOuCwH01pdcYCeKPx8HN-gMNRboQl28_pAat092SwkTM-pZrhn_qCrARAtND8pXyo2pCfC9aCFCE3qN1QY2srr3CW-jx2i8Bmw00kPnlCyBxoncQot_5x9KMH-f0owDeycUGQHfLWFmnJTxtKj0kreaJ31PZlVWI8vzXUDkyxSBIHeWSOPlakUKR-8O9YIupZx_nbP63rIDjEskcy6z2a8cQYDpZoGorrQ0z2xySZhAwjyc0ndpNuMFsHR67sTHab3qYFtexek9_mAs6Fijlk-vY9fNqvyDXXogcpkamYiEPE1nTJQdQSy2cpGpdaXLfQmC9xCz_DsQA85o=w269-h200-no
https://lh3.googleusercontent.com/IvUaflC3N8rfvd8dwOrmSIdVXjMN3DjzOhDttI6ZsQiN5AVJ0YFF-fqvstj_lwEhBvonOS6xiYTX3A_McywGQcZ9XD6VLRcfr9SjKlIA0Q1vvSfDF0Gu9qcopxQNFTw20gjpAxTIFTZT1nJ68wmUH2XVf15qzT3nfK4-KK2PnvIgjXs2sIG4LqH_v-aia-3rg3tBrEi_XZrPq-tbRY5tExXjU-Ms8WCXYsdPuYBjTjM5kpAB5BGHuR8u98jpfZnDSmDSESpeIgxahissrk0vNYWO6-MGi6p57Zubjk6fSHGO4hHPYOiS0I5smtHMiZc-kjrydGfswDjAVU8Wu8aRZ3arQQpvACJKYtpTd9ssEN-K_PCk4NMSdeZxzwfkOZMb_rKI3wGb3adRN4kPT6iEapoyPS67j86JPRQ57qY0VY6HOfgU1bwxYAy2GhmaalH0WWgWvuXPkbcVYAaS0SXnHKu2wkC7bT-Oogl2wy175mUB2wTsUIQfquPQjxSmg9e06nCEIozt7FD2RrrRMCfXrG0ImeKr_mg79KoyNtQJZn1wsKoM2GG3BF48yTQ0CdRD25wsYTRPDbiA9womHD06GATT4r9nOKVp=w591-h362-no
https://lh3.googleusercontent.com/7XowPbG23-m4T_dI3i3YFwvz6hrHY92KLsHy57fF9ae0ubbMpCKgtdZOe7R3eg3bxSI9P2s86ibN0g1-8iT8BPfpRMrmil_iVkz6rHKbNhS0Eyo_YeXPt0-pOwhT05Z1UXo-IVVGVU_iB4ladLXFDNPooxJpfIggri_WHwnwNCpKC8wq0Mh8UxeGV7O8uGO_HcsfOs6QylsIVRKcHIXBIKOMAaMeGy9rUBlqWeyainTOhoi8uerzc3lSNwnSTQUntuqovsRNmIa7TI_UYf2KX1eoNyCtvJOze5IKo6W8Qjtneaw4n8imQpXW-MTthCClaIBbUbwxehMq1tuHBGUhb4grgyY9NlJjFSFKHMgPY_UBqQ3KXYDOWHAZfF6AFC4Y2b_hRWf5JahGTUXEZkamqfJKSGaCAVbZcq8RqG4kN71QHuiBN2wc0nesvd9oANAdIVIJd42W2vo0uYItEQykkRiZjBwKmpB_4lZmh--4eczNcYslBNS9XY42dvGyzlIWV5p8Iyflc-M8sbG1sQk71-48tdg8Ikj9K5gyRXcGLFWHjMQoohGu_oSevDUGNctrSH9r8CYSxZS-qOssBbhe0lu2vjAqPsUz=w600-h390-no
https://lh3.googleusercontent.com/Dhx2-Ybi_ZGfJ1Y_Wf9BQq4h-iMBxWyNqOT5aqKG085k2EFw3gCbp4yYbAbQjOWLNYOmDY-V21YH4Ul__btdlybaKf6vw597soFPXQI2au9in0JghfJo-q9czndKAtNStb4nRyhB-Iic1WzVdSLb6DKD96xQloyw_o3mtjUW1V4noHpTl__qNWx2XDtXQxdCUCL2Q82_o-sFf_m3lkIJP5qJhRXB3QZ5AlMXbjwCWvlF9ugqAT2PnQzhlmpEqFtlEcxQE3f82f9Vg1TzGN-FN23CePzYnmAQR3-m6x6nDfhE5cucXu_dUBHkUVYhindiUjrO2p-lpxaPhabAunvDweG0_lIGF7eW_7EvwcAHCx070BOUVFFxT9CLpxb2aozo_KEMSd6Vd2LUacF3JZB6EehJyTsl7DvMKNiGeIPAM5D_NHcxCXS-DJJDqf1QEBm6cLh9OyKaZNcajd-JAttUcmhzGjnOg9A3S-8Sb6dh6YjjYKFO8lQXsqzcPY-xSHYF4xbo2HyP3DmGJ0YBNm0swEWhcTzhikRRzq2mfSoyT9wCX-XrpAlhWxNs2f8q8yIfj_t7rmgOS8SNzwbBh-grVhGiP2hc-DA7=w501-h256-no
https://lh3.googleusercontent.com/YAZC781u3EM2SjEEmkDHfKk5T7uqd0TWdVGQA8zcfwOl-OjZ_6joYGBSl-uZD5u5-NAoVC8Y0KZIuUdhmtLWFYQgvGnI0LBwFQRFSt8icKwWaJIeStvBMSwnIRgYkAOm3HYkU6Tyr1CmK3Nx9Vfs4cs1B-pin51G1selK9GzhSwaRkXGcYK-MV6nvBYwcapk8o_U5IHxzsgl_NVmsOgndzbaV-tD47Lbi-g6BnBXFptWY2MKv0g8LL9GjtrF1PqU3fs5ESSIMixiaICqcPQ5JhabLhNmm_5BHhFOFbPThvsvvI-7uh_XBvTQoJge4UULjleaSc3OV9W97HTS14YJ7qmlwMXIY6v1BGqaoDHFKvLd-KN-IbrMrbAWu9Rc2XFXY5CU1zoru40Ih2wu6_RXz6KByJtqLxYHM2aR7OVNkp9_rWPbXTGJK32mAmWxkYphDS5SqLsXkI2S2BMgJjFe35xdwrgESnS0kC-soj-lgpCKtyl0BddhcsWztB-4z6c04yDBKTLY7wDCa5mvxUCufZsbqiZJpvehvnySA1xoOEN7CkG1OkwDjOHXR5XEljkt_e9SGxq1E1FY7XcM6wLdYbULOlRIFZru=s250-no
https://lh3.googleusercontent.com/rTbujUaHRNrve1l_lstIjxFGAFVVdoZVbQcEit9p0npzIAyj0NXyZ6hsHMWKv1aEuKklUiLAbapI_1R0E9mQJpLvD8_v3LEy8AMpsa5Q9Zlp5zwSiV2H3hzM9ySKsg2hpN0xAaLLCcenknkweh0Ls7-BpLZX280Ps98jABo8QZOlNQU2HQ2BXmdve3HWUaGpSc72ZDR3XAqb_lVlyliFTow-IJIl_HZ1YtDPWwGYGXmEXI82fFpoRKv7avUWb8_LvFzitzFPLbOz7ysBsM5k-pgQYTxHnZJWTcbf99330Y_DsO1SNep18m3FDQXdibQv4g1sOYIHTtTgGw3h-IeOWpP-LEvDDhr7ImuOhQsNsGZKxVRhclq0yQtY5sesM4LIdtjkTi0To0LOdew1sRBZS35ONQ8-4YCP0JLbWkLEG8nBQ_T4ECpurmkrWzzKq4kxvtd6h8gJ97X6SvW519aZ6T2VhBoxn_kyFVaw6meAoSFk9nehneKS4oaQ4KhiAYajZRJzoE4tlliKXptvVf4vwzIdBD3CCS48Q9NdMnoIi980hLfVfzu3vBOdhjkqqTZqOJ2GWAQfcN85qIR9niTo0YbRZGTFUyJi=w532-h299-no
https://lh3.googleusercontent.com/4AHGiHVOawVYyPtMttAic32UrKowHt7FKYkvs-PSUQIBg369kCrof_J3nF2p55ZxkyqeKCVz5N8MpMEWoIkX8FxB6CWKptnwptx26yItY4nTL8m7Hmz43oZ0bP7FUMQtQkjUCGVASc90I3WCGUK_0biSexA0hqQJLupD8FoPppn2FBiZAO64S86Q4FbhYZcMcCYYeZfcIt6K98Y-wLpvckaA6N2A49wDWCoFBqPUSjsBn-yLMUsDi1iKbG0XX540NBo9A0WiY_4ICVbz8ekNqKsyiuOa14fY3HaBpGu4Mniw1O8IKcbFQbb2uBZYJOBY-fkxUlPr5s_A5_9AePMSC0UWncoTxzE9x7mrc6GXrC9YfTkjhYF9S59UXR2JoIxk-W4V8J1YX7txBSGx4Wpj7D9W7Wn44cJwz0vw-M7tyGFjaKv5mTOwbdmkePPnSnc7LvlhmdQ86VDnZTZqYqO3nVGKltBB9M6hvGxfkjKprMhD1iiUPnR15ytOAnbefYjQR42wDpaPvvHPcXACOEQ2x8-PvSH6yvHh6A6jVmLPXL2sUK_g7PJgQ5bFVcJIuJ5iNgFLu-Lxs4xyPwXv3cCqxhR0WB1p_LmW=w300-h248-no
 https://lh3.googleusercontent.com/zYov9r2rIFy481FG1eTCYZmB4FRC3a205jWqE5OCgitDYTfFJPcUXidPd0N9MvyWhMDS7qj3RNw7CghoK1R03no-OezjBaDAPubzkaOOcOv3VSz7XM-XUH5qYa5R5Z64zjHtGWRu0N4cfMVMXW63xjD9c4kiF0fNS5Nazc-3K_5PAm4kUoY5V8Gnt-C6PdOcNAo6LfLSfw3bpUfWox-QMO14vkLztrZPAEdQiupUBqc10506E6zEKUU9HCYrFBtdRF9fbgqZlCiOfbUSLu4TNrzjgmzFE76eZcLH-8e2pwKiL26aN42OeIsQdSm50uAVyRfY5I-u7DCCxE6qhRcALV3KvXEGemYoW4e9tekYT1zMNZ8gPR9CQuQuogBo1Z2iqz4bWo1wjGWLdFJ0NlpoZ26m6I_4t-wnNvPd8vK41FY4HrEIeWlTb2AhivBn7VocXkT9CY6As8FpL8CgnYdd7tZrYmHfX16eY38D1v0jMuNLlX9LP1AlGG7i268ZKOFXl4B1KJsp34I_IPtAaiOQrr5-IQBflQIy-3t9tgJ3PJL3ziP-mKr05SaYIUEuKi6Ld772ALGNMvHUvOVCPwWFap706VStNVur=w250-h209-no
.
.
.
TUERIE «CHARLY HEBDO», HYPER CASHER VINCENNES, DAMMARTIN-EN-GOELE : LES FAITS
.
«CHARLY HEBDO» 7 JANVIER 2015 HYPER CASHER VINCENNES, DAMMARTIN-EN-GOELE 9 JANVIER 2015
.
7 JANVIER 2015 LA PRESSE.CA
.
Attaque à la KALACHNIKOV en pleine conférence de rédaction de CHARLIE HEBDO, échanges nourris de tirs avec les policiers et car-jacking permettant aux assaillants de semer les forces de l'ordre : le film de l'attentat.
.
Vers 11H25 mercredi, deux hommes vêtus de noir, cagoulés et porteurs d'armes automatiques se présentent au 6, rue Nicolas-Appert, dans l'est de PARIS, où se trouvent les archives de CHARLIE HEBDO. Ils hurlent «C'est ici CHARLIE HEBDO ?» Voyant qu'ils sont à la mauvaise adresse, ils se rendent alors vers 11H30 au numéro 10 de la rue, siège de l'hebdomadaire satirique.
.
Dans l'immeuble, ils demandent aux deux hommes de la maintenance se trouvant à l'accueil où se situent précisément les locaux du journal. Puis ils ouvrent le feu, tuant l'un d'eux, selon le procureur de PARIS FRANÇOIS MOLINS. Ils montent au deuxième étage, direction la salle de rédaction. «Les deux hommes ouvrent alors le feu et achèvent froidement les personnes rassemblées pour la conférence de rédaction ainsi que le policier chargé de la protection du dessinateur CHARB, qui n'a pas le temps de riposter», raconte à l'AFP une source policière.
.
Outre le policier, huit journalistes et un invité de la rédaction sont tués, selon M. MOLINS.
.
Caché sous une table, un journaliste entend les deux hommes crier «nous avons vengé le prophète» et «ALLAH akbar».
.
Dès 11H30, un appel police-secours fait état de tirs à CHARLIE HEBDO. Des policiers sont dépêchés immédiatement sur place.
.
Les deux agresseurs quittent les locaux et s'engouffrent dans une CITROËN noire, qu'ils avaient garée devant l'immeuble en arrivant. Ils empruntent une rue perpendiculaire et se retrouvent nez à nez avec une patrouille de la Brigade anticriminalité (BAC). Échange nourri de coups de feu.
.
Ils se retrouvent ensuite face à une patrouille de police en VTT, rencontre qui donne lieu à une deuxième salve de tirs, encore une fois sans faire de blessés.
.
Empruntant le boulevard Richard-Lenoir, les assaillants déclenchent une troisième fusillade avec les policiers. L'un des fonctionnaires, âgé d'une quarantaine d'année et portant l'uniforme, est touché et se trouve à terre, selon une vidéo diffusée sur internet et authentifiée par les enquêteurs. Les deux hommes sortent alors de leur voiture et s'approchent à petites foulées du policier. L'un d'eux lui crie «tu voulais me tuer !». Le policier lève la main et dit «non c'est bon chef», avant d'être abattu d'une balle en pleine tête.
.
«ON A TUÉ CHARLIE HEBDO»
.
Les deux tireurs regagnent leur voiture sans s'arrêter. «On a vengé le prophète MOHAMED ! On a tué CHARLIE HEBDO !», crient-ils avant de repartir, selon une autre vidéo.
https://lh3.googleusercontent.com/sDAcDfabuKFlM1llD3K80h4b84nyRq9iOKsTbJpvWYXjawxEvbnYa8CvrsoCiXp3FfWcrhm9Cc9tLo2x6zLEVpEJmi59lwpKh1RgpK0zQb9nZPF5hpPgTxxUnmv-nes0xMgGUrtDPRE079zXQwvtiQLb3Vsr800SPclFyWiN42m-2cwhjaedygslLFudmcEqf7wX6r8Ajzc-jOlKmYqy-_ZELUCnGWeh_zVfUTwWiLyNRA6fAdDLffDFMC3xSXlXShtpqzjPANdWEgwDRQwKMVwd__-ijOze_Nzfut1ci0Vhq9m0x5VSCcM5L80Qjh8CSrYkef6TE_tLVrZRtbPxIlaYdUEcnv7ql4016EAHt4AILioqwcxiZ-T0h56sVwNjWBngs11f6XoGiw7C-zwz0y2zsytgqyoc4u2fCm8RxN8sjgfsA0AeoE0ZwyBACYvSeiMtY8oAw9zthJK4-_cHR86xEhfgw3aay1P-E14Ub-OpOJT0XtUY3i1-jD0bxXudfuzBm1MgyCqbtpdtwXBczOlw7QshPy6iir6B9Qp4miFBAttPDyWRycKCO1tX0vgzdWBK0mar1qtq_XvLz2n3nTujbw5JA-MM=w300-h200-no
DEUX ANALYSTES DE LA POLICE EXAMINENT UN VÉHICULE AYANT SERVI AUX PRÉSUMÉS TERRORISTES DANS LEUR FUITE, À PARIS, LE 7 JANVIER.
Les deux tireurs regagnent leur voiture sans s'arrêter. «On a vengé le prophète MOHAMED ! On a tué CHARLIE HEBDO !», crient-ils avant de repartir, selon une autre vidéo.
.
Un peu plus loin, place du colonel Fabien, ils percutent une automobiliste blessée légèrement. Selon le procureur, elle a rapporté avoir vu trois personnes à bord du véhicule. Les agresseurs abandonnent ensuite leur voiture rue de Meaux, dans le XIXe arrondissement.
Ils braquent alors un automobiliste porte de PANTIN et s'enfuient vers le nord de PARIS à bord de sa CLIO. Les forces de l'ordre perdent leur trace.
.
En tout, ils ont tué 12 personnes et fait 11 blessés, dont 4 graves.
.
Dès mercredi soir, des perquisitions sont menées à STRASBOURG, PANTIN et GENNEVILLIERS en région parisienne. À REIMS (MARNE) et CHARLEVILLE-MÉZIÈRES (ARDENNES), des opérations d'envergure impliquent des policiers d'élite du RAID.
.
Très rapidement, la police s'est en fait mise à la recherche de deux frères, CHÉRIF et SAID KOUACHI, 32 et 34 ans, nés à PARIS et de nationalité française. CHÉRIF KOUACHI, jihadiste bien connu des services antiterroristes, avait été condamné en 2008 pour avoir participé à une filière d'envoi de combattants en IRAK. Dans la nuit, les enquêteurs diffusent les photos des deux frères, «susceptibles d'être armés et dangereux».
.
Soupçonné d'avoir aidé les deux tireurs, un troisième homme recherché, MOURAD HAMYD, 18 ans, se rend lui au commissariat de CHARLEVILLE-MÉZIÈRES. Plusieurs autres personnes, dans l'entourage des frères KOUACHI, sont aussi placées en garde à vue.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/oLsWAW4FamSTJMmR-0WiQjtJ5_oeDGfjFoCUqViqo6fgUrGQGH6O-sI_k3imXgpO2kJh3NkwzXIXmf80wrqW3fku7P_nJTqVVDYXov5ib8WkTITF2cIO3_S1M6MV3UTDrtViu7OgNO6byahYxZG73t5Zdrkl6a71beAZcruKV5PHYcLr1N49X-2X9sF6ey3WOFZ7XqvyT5XcEc6IWSljvSWmSAoFyZPrQBlAgYFHLre3FfHFYE-Ofuliq0EctqeBVrbwAPxSccWumk0_iM-2LNncHuMzVwXgXYy3Pg8KjiZf4r1W0D9RpF9Rli8KlGFXc6J4ld4BFi51dj7Hdcot7Xp_3R4k_kszf-5RCdj1hxkMhDM0kmA6Ysc53_SMShfzL2zWp1CoxeqU4kuj10cbeuB-DZpAh-KR7O4hX65d5OSTM3TJSZGp-IkAwiHiiBucWAov7X21WG7KVzNb3Ni2hDYo6VtyNOZPMvCoHPXp52Y_rQlAcSIEpd5plwUZKorpzry9Y0xsk361eYyxXRXvd9MVlpE9EGwNH_oExMNtQToWVcYPRk_WqPq_5zf8CmmZlpjovzjUMKaVJV5wPLpaTWtuABlDhlil=w269-h132-no
.
.
COMME POUR LE 11 SEPTEMBRE 2001... LE 7 JANVIER 2014...
.
https://lh3.googleusercontent.com/BTT_PfaItjPeiKmJJl4VEWCsTGroV2845O_kilD3UddJ7yQ55CgaOcv13ITn-MyUzNBE867M4hwp7dKpzvw4MB71xirY6wXSzYH6PZUrmCm24nSaTNPX7bGAfbTelhrXXkGxKKDN_KExUciENgCPPnBqTR_jAegEZS2Fl6ejD5-K3_k2G7psBPE26HPbK1jtDsRbEUcWpmuDIIlqR9NflLoip3Q8O5haxD0eb5pVr3J_DcpPGRwrEXz5NkDr9DCCrlUiysgZJoLMwsW4vEucsQuh8c59RFcRsk8D4geYnC5PhnumZdsaa_vaU5B1Z1cSC1FuXtVhQvHiDzkho7D0VCGizBMguF1NUojaEs4LeQjG3xnpraHJ0vP6eY6n0onNGkGKhzsOKEZWQT4V3V0P6hLwk-Vxk9lQO7rcPIw-oWfZxe8hwlFvCE63xd4ApWBLwnZBAF8V5P7uI5KU_RZMvEibf3lUdo5Bn8bYm0iJHhfp0CYutP5V7BgJGgteIH_zXM3sVoLjGK6w-SMQhmdkUsxaogSWd-0JVr5BBECkELH8tIdy3B9sfBT8MH2n0caGRsFbwLjyT1dFGCuF9AU5V-lmJ9fntBKj=w720-h311-no
..... Ces étourdis de djihadistes sèment comme Le Petit Poucet, leurs papiers d'identité pour qu'on puisse les retrouver...
.
...... Autre étourderie : Drapeaux djihadistes et des cocktails MOLOTOV dans le véhicule abandonné par les frères KOUACHI
8 JANVIER 2015 LE FIGARO
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Ip8LtGdimJGVX_OKjxcQWnRs3zA8f8fGe1zQ22EzKy1HKXiCZdi5WezuhSRc4T9g7k0SSsc19-4rKDP80cZsILFsPQ9v1699W39h0bcQBiqsWt9G4cuvWbBABzRxe0RJsztVgpyH2FDSfQxj4onFvy4aMS6U5_Pkg9979N4Si_3vSo7v1hHRpfNedEPZbllhuytcI-o0DxOkmypA9JzMg77hdW7oTA7uO7bTHtVsgjhvbUSpffHC4UAMF5Sy3Plu5mJ6a3Ig65snG3cY7sWN0RKn0EqMKgLVqVT24WYgzlkEaIZi-AtSw_-dwsbXokqArSAfgjupJ_u2WueXWAjJs3gSBt53UUVUH77A8oIC5GsIu7Mx2zCH68kkyWiZS-HQgXzSh751mMqbCaXiBtOZyiy2KywJL58NzhS6hRttfuf68aKZ-rSn5vFvzVdspYR4rPdNwsN1pSTNdXgnb-hH6aCd9b3PpHBmwwk-vg6cTF552ilsQXMfEsC_in8eN4HC7m4kzRnrEd4o9Ct4BpwQzcPyvkqNT1y5D1z0HzEHRUixaRuN4CV2N0jAg8JvPQiILDPhxO03uXmRx497GAl71mNMMOCXe9mE=w138-h235-no
.
.
LE RÔLE DE LA POLICE FRANÇAISE
.
LES SERVICES SECRETS ALGÉRIENS AURAIENT PRÉVENU LEURS HOMOLOGUES FRANÇAIS... POURQUOI N'A-T-ELLE RIEN FAIT ?
9 JANVIER 2015 EL WATAN
.
Les services de renseignement algériens auraient informé les Français de l’imminence d’une opération terroriste, 24 heures avant l’attaque qui a ciblé, mercredi dernier, le journal CHARLIE HEBDO.
.
«Le 6 janvier dernier, les services secrets algériens préviennent leurs homologues français qu’une opération terroriste d’envergure était en préparation sur le territoire français», a révélé, ce vendredi, le rédacteur en chef de la chaîne ITÉLÉ, LUCAS MENGET, en citant des informations exclusives. 

.
Les deux FRÈRES KOUACHI, auteurs présumés de l’attentat qui a coûté la vie à 12 personnes en plein cœur de PARIS, appartiennent à un cellule qui compte essentiellement des franco-algériens. La cellule en question existait depuis au moins 2001 puisque l’un de ses membres a été arrêté alors qu’il préparait un attentant contre l’ambassade américaine à PARIS, a ajouté LUCAS MENGET.

.
Plusieurs membres de cette cellule ont été entendus par un juge antiterroriste en 2010 dans la sillage de la tentative d’évasion de prison de SMAIN AIT BELKACEM, un autre membre de la bande dirigée par le prédicateur FARID BEN YETTOU.
.


Les FRÈRES KOUACHI ont bénéficié d’un entraînement militaire au YÉMEN, selon
LA MÊME SOURCE
.
.
.
.
.
LA POLICE RECULE DEVANT LA CLIO DES TERRORISTES
.
.
.
POURQUOI LA SURVEILLANCE DES FRERE KOUACHI AVAIT CESSE EN JUILLET ?
10 JANVIER 2014 LE PARISIEN
.
Surveillés depuis 2009, les auteurs présumés de l'attaque de CHARLIE HEBDO N'ont plus fait l'objet d'une surveillance policière à partir de l'été 2014. Pourquoi ?
.
«Plusieurs informations liées à ces déplacements [DES FRÈRES KOUACHI] ont été notées par les services de renseignement américains qui les ont transmises à PARIS», ajoute cette source. Il semble que la fratrie KOUACHI ait été longuement suivie par les enquêteurs spécialisés. Selon nos informations, les deux frères ont été visés par plusieurs surveillances entre le printemps 2009 et le mois de juillet 2014.
.
Ce dispositif de surveillance téléphonique, numérique et physique a été renforcé à la fin de l'année 2011, lors du retour de SAÏD KOUACHI de son voyage yéménite. «Mais, entre cette date et l'été 2014, aucun élément n'a laissé transparaître de connexions avec un quelconque mouvement islamiste radical, ni par téléphone ni sur Internet», révèle une source judiciaire. «Compte tenu de cette absence d'éléments, la surveillance s'est levée pour se réorienter sur d'autres objectifs qui présentaient à ce moment-là des risques avérés»
https://lh3.googleusercontent.com/tEoRWmpg_f0VdN-JS4w1XB0hFQGmH9PII0oYNRmfD8xu9pY3DlBIl1BKauL72ne9L6eXiNTlGk5lA6gic5nJR5GIA-_xyA5Qzj2_vhJBAIOMpvlcz4G9ks0colAmwPBJ_4i32h_1Ufsyt55Go0Kl9FTdyEYN-tF17e0_mr8pyfWeFrk_BNDFjJxgISyI1e_uhS8S9Ar5i-LHFaamgSN8X55IwQ1_c6gkJJdKElSP-MxrZMCLeE7TMnc3BQudLCZ96lYLgJ9v08jPu5n-8DpWeTUAHeesnx--g7S5I1EwPxk-T6NLu1EP4FlRwvU66SQpMou6EZqFr9E_IRJbBkhDWpSEVskk3t2D3iUONsR-rBM3HibnYfVo3t2VkPW2vXivFTjU00YJzjJ3lwnsRkOclJ_9kD7hGVNCCxKGTH4yWb0nWaGiPFva6T41C0jq0e9AtnqGk3hg3qcECRaRSRf0ZStJ6NOqXAJA_oLJj3bUSW3KM-kKt8CwLnIrAD06gfGGB7_sAQPkQ4dcaUNIdtfCgUu2uh4IPhLHnhVB9pxB4mp9URt7Dy8-AtmshvS3gZg_V0PlhTui1cmRENmNIqzX0-qX_DSuVdt_=w278-h583-noLE CANARD ENCHAINE 14.01.2015
.
.
.
POURQUOI LE GOUVERNEMENT AVAIT-IL RETIRÉ UNE VOITURE DE POLICE STATIONNÉE DEVANT CHARLIE HEBDO ?
11 JANVIER 2015 HICHAMHAMZA
.
Peu de temps avant l’attentat du 7 janvier, VALLS et CAZENEUVE avaient allégé la protection policière de Charlie Hebdo en dépit de nouvelles menaces imputées à AL-QAÏDA.
.
Mai 2013 : STÉPHANE CHARBONNIER alias CHARB – directeur de publication de CHARLIE HEBDO et citoyen SOUS PROTECTION policière DEPUIS le MYSTÉRIEUX INCENDIE de novembre 2011- avait fait L’OBJET DE NOUVELLES MENACES IMPUTÉES À AL-QAÏDA-AU-YÉMEN et relayées par une PSEUDO-REVUE islamiste dénommée INSPIRE.
.
Automne 2014 : le ministère de l’Intérieur -qui chapeaute le Service de la protection (en charge des personnalités)- a mis fin à la présence permanente de deux policiers devant l’entrée du siège de CHARLI HEBDO, situé -DEPUIS LE 1ER JUILLET- au numéro 10 de la rue Nicolas Appert. Une PHOTOGRAPHIE DE GOOGLE MAPS, DATANT DU MOIS D’AOÛT, a capturé incidemment une image de la voiture de police.
.
Dans la soirée du jeudi 8 janvier, au lendemain de L’ATTENTAT perpétré contre l’équipe de l’hebdomadaire, JEANNETTE BOUGRAB, ex-secrétaire d’État du gouvernement FILLON, PROCHE D’UNE ORGANISATION ULTRA-SIONISTE AMÉRICAINE, FIGURE DE LA MOUVANCE ISLAMOPHOBE HEXAGONALE et compagne de CHARB, était l’invitée de BFM TV.
.
Interviewée par RUTH ELKRIEF, ELLE A RELATÉ CE QU’ELLE A VÉCU DEPUIS L’ANNONCE DU DRAME.
.
À 1’22, elle évoqua un détail troublant :
.
On avait supprimé une protection statique devant CHARLIE HEBDO qui aurait peut-être pu éviter le drame.
.
VENDREDI 9 JANVIER, DANS LA MATINALE D’EUROPE 1, LAURENT LÉGER, JOURNALISTE D’INVESTIGATION DE CHARLIE HEBDO ET RESCAPÉ DE L’ATTAQUE, A ÉTÉ INTERROGÉ À CE SUJET PAR THOMAS SOTTO.
.
Question de SOTTO (qui confond par ailleurs deux interventions de BOUGRAB, l’une sur BFM TV, l’autre sur TF1):
.
JEANNETTE BOUGRAB a déclaré hier soir, lors du 20h de TF1, que le dispositif de sécurité de CHARLIE HEBDO avait été allégé depuis quelques semaines. Vous l’aviez constaté, ça, ou pas?
.
La réponse de LÉGER (audible à partir de 5’55) :
.
Effectivement, y avait plus la voiture statique en faction devant le journal.
.
Le journaliste ajouta aussitôt son sentiment personnel : d’après lui, une telle présence n’aurait pas empêché les assaillants d’accomplir leur dessein.
.
Pas si sûr : deux policiers armés et prêts à réagir en cas d’arrivée de deux hommes cagoulés auraient pu retarder leur opération, voire la saborder. A fortiori s’ils étaient en contact audio avec le policier FRANCK BRINSOLARO, présent dans la salle de rédaction aux côtés de CHARB et tué lors de la fusillade.
.
BRINSOLARO : un homme croisé sur le même trottoir, l’automne dernier, par l’auteur de ces lignes -de passage dans le quartier du journal pour un déjeuner parisien. En compagnie d’un collègue, il escortait le tandem CHARB-LÉGER, deux mètres en arrière, dans la rue Amelot. En tant qu’ancien lecteur DE LONGUE DATE de CHARLIE et EX-COLLÈGUE de LÉGER au sein du média en ligne BAKCHICH, j’avais immédiatement reconnu les deux journalistes.
.
Comme les policiers en faction devant le siège du journal, BRINSOLARO faisait partie du Service de la protection (ex-SPHP), dirigé par FRÉDÉRIC AURÉAL.
.
Ce dernier, NOMMÉ EN JUILLET 2012 par MANUEL VALLS (alors ministre de l’Intérieur), a été récemment promu (par DÉCRET EN DATE DU 22 DÉCEMBRE) en devenant « inspecteur général des services actifs de la police nationale ».
.
Double particularité de l’homme -réputé proche de VALLS- à la tête du SDLP :
.
* L’hostilité exprimée à son endroit par ses subordonnés, AGACÉS par des missions de protection jugées excessives ou inutiles (tel le CAS EMBLÉMATIQUE du député franco-israélien MEYER HABIB).
.
* Sa proximité avec SAMMY GHOZLAN, ex-policier, vice-président du Consistoire, MEMBRE du B’NAÏ BRITH, MENTOR d’HASSEN CHALGHOUMI et militant ULTRA-SIONISTE passé par les instances du CRIF.[...]
.
.
.
POURQUOI UNE POLICE INJOIGNABLE AU MOMENT DU MASSACRE ?
7 JANVIER 2015 L'OBS
.
«Une journaliste de Première Ligne, qui a souhaité rester anonyme, témoigne 
.
Il a aperçu deux personnes armées de KALACHNIKOV qui demandaient
«C'est où CHARLIE HEBDO ?» Mon collègue est remonté en courant. Nous nous sommes barricadés et nous avons essayé d'appeler la police, mais ils étaient injoignables, c'était hallucinant»
.
.
.
POURQUOI LES SECOURS TARDENT-ILS A VENIR ?
7 JANVIER 2015 L'OBS
.
«On était une dizaine dans l'atelier quand on a entendu des tirs, sans trop comprendre d'abord ce qu'il se passait. On entendait des bruits venant de l'immeuble, qu'on n'a pas identifié tout de suite, puis dans la rue. Là on a tout de suite compris que c'était des tirs. On s'est éloigné des fenêtres. Entre une demi-heure et trois-quart d'heure plus tard, les secours sont venus nous dire de ne pas sortir. Cette situation est un peu oppressante»
.
.
.
PROTECTION DE CHARLIE HEBDO : UN COMMISSAIRE ACCUSE
20 JANVIER 2015 VALEURS ACTUELLES
.
Cité par VA, l’ex-commissaire divisionnaire du Service de protection des hautes personnalités affirme que les procédures n'ont pas été respectées pour assurer la protection de CHARLIE HEBDO, allégée cet automne :
.
«La décision de passer, voici quelques mois, de la première option (un véhicule et cinq policiers au minimum) à la seconde (un seul policier, qui a été tué) n’aurait pas fait l’objet d’une réunion, pourtant obligatoire, de la commission ad hoc (créée en 2008). À noter que cette commission présidée par le directeur de cabinet du MINISTRE DE L’INTÉRIEUR et composée, notamment, du PRÉFET DE POLICE et des DIRECTEURS GÉNÉRAUX DE LA POLICE ET DE LA GENDARMERIE «ne s’était jamais réunie plus de deux ans après sa création» ! De plus, ajoute l’ex-commissaire, un «sas» aurait dû être installé à l’entrée du journal et des consignes données à sa direction afin qu’elle change, chaque semaine, les horaires de ses conférences de rédaction — que les tueurs connaissaient. «Si CHARLIE HEBDO avait, avec CHARB, été protégé réellement, on n’en serait probablement pas là », écrit-il. STEMMELEN réclame la «constitution d’une commission d’enquête parlementaire».
.
Cet automne, le préfet n'était pourtant plus occupé à compter des manifestants à partir de photos floues ?
.
.
.
LES FAILLES DE L'ESPACE SCHENGEN ET L'ABSENCE DE COLLABORATION ENTRE LA POLICE TURQUE ET FRANÇAISE
.
https://lh3.googleusercontent.com/OrBwUGqW-IGyy5V2i4F0iN-ry-UaCUcBsS0FK2KbLIa0K0bmN0cSj0HMhojxEL6sUl_APhdOK4HHnVHOQJzSSk6SMcqbtEb-lu0XvAzyC5zsd5TSI3uV2KO6YAEqOe19taV4urn5QI_kk3D4FIgpX4I_ezj9CMn2xTizUdV-uYrz5Pa5j-eJdxV0ensw4O30F0zuYGEOrVZbseGlA2s4OgnCaPumX9U7M6eHlsvHwid6KXMK89tSTZzc7V6K3w4GPW5P6z6UfQyRtzGklirs66B0CfHt6P-6rZxNe4_6kMWS5o3AGEL1jE_6NLME3HstF2i-GE-97FDQjtNaLhsmlh2SCoSocdFoRuYG35SB49iPEUt0ossUrQ3nMvZJul6Nxrvjl1TBVnxsiQbU10Eg9y8YzAkxl9Dodm_A-951NRJjw8_0MA36TwKbxj78Bws6GiUSo9OsPdWxypK3929Qvz1AwCAoEcLdZnF7JbFYCQth-Ct2Kb1hI9VrzaF-RCNaXLFmD0D9vLgpJ3fjt2XOnwmYLbJnrwixO-EzmMz6hvQ4juLJAFINXcdylXSeMBfXHeeroZ9hUbGM08ZvyVJU_219FBfRkVKm=w200-h230-no
.
.
LES ALLÉES ET VENUES TURQUIE/SCHENGEN D'HAYAT BOUMEDDIENECOMPAGNE D'AMEDY COULIBALY
12 JANVIER 2015 LE POINT
.
«Elle est entrée en TURQUIE le 2 janvier en provenance de MADRID. Il y a des images (la montrant) à l'aéroport», a déclaré MEVLÜT CAVUSOGLU. «Elle est ensuite restée avec une autre personne dans un hôtel de KADIKÖY (un district de la rive asiatique d'ISTANBUL)».
https://lh3.googleusercontent.com/KeG6lRh1rfgqPIYenwZpFFr6DfrMhNP1_8mb6RaW6P3DyLeRVSQO7yVLG3psJeuby9ydIoSvs2DIu3nKFUFhvqdGw-q1JwboD2xT_Xq9F1avPBsEhsQ1eiq3DHEQ-MdPPVchEAOQ_EoOFvOfK8NCcKShRWfkWphhCdGri154pfXXG6jrPx8k6Gv3cPbXgymYWeR5pmRicLr8vBsbRxoGARnQju7rgRSqhdbKvusLtGY8JO7XZYMomqOMyMJr7SkW6yt3OQc1IbWQlixQ55XjU6ttgnN7aUlmOt-oQBpcc9DCzQIz1TTmLrfqmm5pWChtJWTvsC0wPD06NEjnK8r6fNgKQWQ2LSW8OmojllCXH9YPXRKGh8gIsKhyZ_Z4Pe8SQGnDWyw30mmzXr-cXalFEOLnZuAesevnzAwKvbPGil-srY1dqLIWokBGzCy5c6jsX3GhIvdHegTiuBFj2dUdKVXWM9JWSY-XnxyOX7VT-oecQKlNsH8HMF3vJpJeravJis2epXyDcYbN-DlHcwqH3nVQustJiH64GjoXWA0jUp7at87D92Fvz2SCYlz-2IXPhEatpKdOizFvM8OnKOnHux2F7Hl3T8JD=w464-h248-no
[...]La chaîne de télévision HABER TÜRK a diffusé lundi des images du système de surveillance de l'aéroport SABIHA GÖKÇEN d'ISTANBUL montrant HAYAT BOUMEDDIENE à son entrée en TURQUIE, avec un homme non identifié à ses côtés. Selon YENI SAFAK, cet homme a été identifié comme MEHDI SABRY BELHOUCINE, un citoyen français âgé de 23 ans. La police française a émis un avis de recherche contre HAYAT BOUMEDDIENE pour déterminer son rôle dans l'équipée meurtrière d'AMEDY COULIBALY, accusé d'avoir tué une policière le 8 janvier puis tué quatre personnes lors d'une prise d'otages le lendemain aux portes de PARIS, avant d'être abattu par les forces de l'ordre [...]
.
[...] «Elle est ensuite passée en SYRIE le 8 janvier, ses relevés téléphoniques le montrent»
, a-t-il ajouté (MEVLÜT CAVUSOGLU) dans un entretien à l'AGENCE DE PRESSE GOUVERNEMENTALE TURQUE ANATOLIE [...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/V5RJ_SSb4H2j0r1rAxC2ieqlFr-BrQnZe5AQCuBpdMQxncEkjWsswhTRnQC5DcjO9ZQXW5BEAJuQxuhush1mZEPmUIMC8T-x3cc7bf0Jn6CFCsMRWUCPH8BEWQHu2UqruWIK4wUjQPTUCu_LvcT05MlIldRpBYvF4A0BNyzo_cY2jhlwglNare1oy0uadKJ7T-WC9hL0sHWYAQ1WJ4_5bZK5TiKdWRyZkZ19yFEhYWrc9theovIlZkv9WfXXrB4dsK3tP2pkgCSKllkdSCLieAeLHekR2f3mFPyrKUGgbO37_blZzM8bFi3W4ul8x_9qC4S8XWS02Xdohj3mEMaUDWGbURQN-5kUISss5BkvvVZLjEElmRdUUs3XqBM1noCK4Wx9vSwRSuwFsi5lpZJhW1eSMjkLWIFtsIGk-UNelFiJzYNx1zHv0WR1mpfKWoPafVX6Kqdrh66h_y6YAroQNfLChY-0zgH17gX_75YD6fweQ8ILwmDgwmrMbpoL__t_tFaRDftDxXrzq7x8D_ZAMcUllR7BMBhDQLkONqPeaoxAiiqJhqp3A5ykfkxTrC0TW4XD09wVULmj3e94caqyIxtNic1SB8n-=w200-h167-no
.
.
LA POLICE FRANÇAISE SERA-T-ELLE CAPABLE DE DÉJOUER LES PROCHAINES MENACES TERRORISTES ?
.
LE LIBAN PRÉVIENT LA FRANCE : IMMINENCE D'UN ATTENTAT «PLUS VIOLENT» QUE CELUI DE CHARLIE HEBDO
9 JANVIER 2015 LE MONDE JUIF INFO
.
Les Renseignements libanais ont alerté les autorités françaises de l'imminence d'un attentat «plus violent» que CHARLIE HEBDO, rapporte le quotidien libanais AS-SAFIR dans son édition de vendredi.
.
Selon le journal libanais, «des préparatifs sont en cours pour une nouvelle opération terroriste sur le sol français, qui pourrait être plus violente que celle contre CHARLIE HEBDO».

.
AS-SAFIR indique également que les services de renseignements libanais et syriens ont mis en garde, durant les derniers mois, les autorités européennes contre le risque d'attentats spectaculaires sur le sol français.
.
.
.
AL QAÏDA AU YÉMEN MENACE LA FRANCE DE NOUVELLES ATTAQUES
10 JANVIER 2015 L'EXPRESS
.
Au lendemain des assauts simultanés à DAMMARTIN-EN-GOËL et PORTE DE VINCENNES dans lesquels les frères KOUACHI et AMEDY COULIBALY ont été tués, un responsable d'AL-QAÏDA dans la péninsule arabique a menacé la FRANCE de nouvelles attaques dans une vidéo diffusée vendredi.
.
Les frères KOUACHI, auteurs présumés de l'attentat contre CHARLIE HEBDO, se réclamaient d'appartenir à AL-QAÏDA au YEMEN. Dans un message vidéo diffusé vendredi et révélé par un centre de surveillance américain des sites islamistes, HARITH AL-NADHARI, un responsable religieux de l'organisation terroriste AQPA, menace les Français de nouvelles attaques sans pour autant revendiquer celles qui ont eu lieu ces derniers jours.
.
ILS NE CRAIGNENT PAS LA MORT
.
«Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez ALLAH, Son messager et les croyants», selon une retranscription fournie par SITE.
.
«Des soldats qui adorent ALLAH et Ses messagers sont venus parmi vous. Ils ne craignent pas la mort, ils cherchent le martyre au nom d'ALLAH», poursuit ce responsable, dans une référence implicite aux auteurs de l'attentat contre CHARLIE HEBDO, CHÉRIF ET SAÏD KOUACHI, qui a fait 12 morts
.
ENTRAINEMENT YÉMEN
.
CHÉRIF KOUACHI, qui s'est dit missionné par AQPA, et son frère, qui aurait suivi au YÉMEN un entraînement au maniement des armes avec AL-QAÏDA, ONT ÉTÉ ABATTUS VENDREDI PAR LES FORCES DE L'ORDRE, après s'être retranchés dans une imprimerie au nord-est de PARIS
.
Un proche des deux frères, AMEDY COULIBALY, a été tué dans l'assaut d'un magasin CACHER de la capitale où IL RETENAIT PLUSIEURS PERSONNES EN OTAGES. Il s'était revendiqué du groupe ÉTAT ISLAMIQUE.
.
.
.
BEAUCOUP D'INTERROGATIONS
.
POURQUOI LES RETROVISEURS DE LA VOITURE DES TERRORISTES ÉTAIENT-ILS TANTÔT BLANCS, TANTÔTS NOIRS ???
https://lh3.googleusercontent.com/78zqPekCCOyeipuI6PSbussY6cXninm3j3Uevc5dhYxiyJbY67gGE2fybSGHAx40o-W-pOaFl4Wr3n_Uplx2rfTt5OEc1crzvClOKtZKPoY6T4eeS7A0MblZmpEKimw_qIWf2HqNLDTX-muxdzy2ihXT1WC0Dfe3KsUFjfnMNWJiKdRntv-YNxTm-0Ka1hIPlU8xg411Tojdvp5Hjb6FY73FF8mLamJ7uch7Y58CDaE7EexKXe3eHYqjyK4Fl7dR9NlNE7_hOTnmE8Ik-uIr6Tcq-IaT64baVIRRdOnue35xDSATA0SRBjgXSSwgFjEOe2mN3YDz0ofEQLby74lqglp8Sxn5q90JkbsvLniiI5Oj28dxAEzYcgk2UihRTWV5-TJitAtQ9_CFulZriUQAa3k-toUMypeHYYYE4vcrE2Oix3qp5V8iBapJ85qxvBOTuiyjhTphXRTlXPeXPk7IYxYldEYtQPcT-m25W1Wq7FXHQPUkYnCgkii953GaQdPugj2eVDxqIBzASO_dZbEFnF9vSO1V4riD7dXKh995bCFqyVOQxXJXfQmHWRHOYDRnWI6_coZ8nEKMp06Hh4Obl_0r6dqBao_t=w485-h183-no
https://lh3.googleusercontent.com/4KavlUYDlrCTsL1DPu9b2ji3Y3DuMx76ntcE4PadAaJXJCoUa816LZEs3emxa-d-IybcQmo9O5cDwR3gEu28d0DaJp-DZyKIS6zPQ0tsJ_1bNViJutKgs59YaK0g_L09uM7QX61FfvT1jDKzdc0mUcR0v69nvHZi2-z8Pcm4OT9MVfdIXAqhl3-OCCI7PXEZrTnHgCd_AgJOJVfIAfL_2y1BpkT74KfYlYgVuz3V5IELrp1TgWyFXAd2OVEjjvxuH_rg38Fx0hDg8E9MJXTVefzK29q-NZMbBoCkdRf2AdnVmiZ5609wsvuEr-13CFTBp624onwVA6B7fdzi6KIMFI61LwyWHc_HGTp8ZGOUlrMfS0UUg5QZjX6Ihb8-yGsK2pV6sOrU7FsGN_RuTjZ0AfCw3kxtfNQs_O9zt90bihQK0YT44c3etjpGoyMAIh-Ia84EM7QUz8eFumLkz1gG2neK94khg9NlV4OgwmgwKZ_wcehFaAn0yiVzood92xP8yrdBNg01Ad_WL7U6kNeBf0Y6m8TC1oh5y9dOPlKYhBF9Ljm9Y--x3cOKPBRsSaxBpcZ1txJtJJ19isSbe19KGMpxGf82DYYR=w620-h330-no
https://lh3.googleusercontent.com/OhhEIGExY7okb8bWUihf-6ywBTZ3qvICvFCQ0XaxVobWjaMboi3y604A6-QAZQ0FseTtjyK7DPpPwpYBFdmNsuQEJi_SQeFDSmpGSE6pQowE_k3Xi9MBK3644FIkWOL3DLoPI0eHqG7e-iq6RIVQlIT1trq97U45hjBPbbd49g16t3iTAs6RNDKAp7GBLTAo7vMJ6YTWw8i_dr33D9T-mKn2Z4B9kZB73Kz3NPTQzgPDvrGm3E8qxWovBBM9zWho8xy-OtQRz2RW1ytwRb8sEJ-9SKelKMLp4jvZZOfZPkNITHKmgHz2-R2vxgJ73rRG-VEi4wqzVfBAg8GqouIABBYtYmNdUX6U3Gmq0FR0MnMVsVqRAFYg3tFpIF5djaRfdHFWaIkNEYeWHSlghAX2Q7sAvIguelJQJvDvCSxRrQkDmZBUJOdzW-zs2fv6crTvoK05U4z2x6GuRqewl-9t1yu5Vm3JXETZHPfOaFjMcidj4wqgpQmtnvCMwOiDPWNoAhnFprIXeXJvNf4zwQeqWnGTNiciaQzFheIDlnLJ9Tgtgbff2PfodsLU254P3n8NIuNfF48qCZJ-aHIt-kWfngzV56_ba_il=w300-h200-no
.
.
.
QUEL EST CET INDIVIDU QUI APRÈS AVOIR ÉCHANGÉ QUELQUES TIRS A ÉTÉ MAITRISÉ PAR LA POLICE APRÈS AVOIR LEVÉ SON PISTOLET EN L'AIR ?
ÇA NE POUVAIT ÊTRE HAMYD MOURAD, BEAU-FRÈRE DE CHERIF KOUACHI : LE JEUNE HOMME, LYCÉEN EN TERMINALE ES, ÉTAIT EN COURS.
.
.
.
POURQUOI UNE JOURNALISTE PARLE-T-ELLE DES «YEUX BLEUS» D'UN DES FRÉRES KOUACHI ?
https://lh3.googleusercontent.com/NYomRdRbUw4AO7EgpluWuvtScqNT1fY6Or4Gt6BfnC8zyqHgaI6HXTe5TspnkDfKS0I-gzXapxcazudUKGHCpl0IbSCIczXf1qf8a3vibFr9tUUuqAw-mPGJ3iZ_aRUhSinrMeJTA9nyxBf5d5VgEWJZn0hGg_jyHAS16a6tBQoRmG34DYjuWg2ZmpPHOBMKpabonj_WpfElrda3qZzxD9cpw5OEbljex84IhIKMuI7gaEHylTCuqk0HaBNUDs1VYmhtilTSPzhVnBRDqaNjVwOTFu_r8yuVyqnVach0u7osh0KztDPjL_hB0UsUAwDPdgFkEbeo5F4i4lGvCBXHsL4EczWLJMkC0Ceqjg0Aw6d0EB6nCXgZ3OyJ_xiBearaKlx4fD8T4fw5zpY9sZwhXEQzR9Q1eYeWXEXnELTqN7GIK9AMzXSEkz5nf_5d1X4-Ze3NQI9ZUrUUbtZ2GIdm8LpYd-DJHLNLpZIdxx--uutyszYzSiARB1Fye62EzKEnbP_sN_dRSK79koXf3EEG0zr1m9PwBXg3gI7wwieubwaILvJAks9w0rBHYWz6L0P3yNM0YV8RXQvAX0aqDcd53_NWts40-eHr=w300-h200-no
CHÉRIF et SAID KOUACHI
.
.
.
POURQUOI UN MÉDIA ISRAÉLIEN («i24NEWS», CHAÎNE INFO BASÉE PRÈS DE TEL AVIV ET SOCIÉTÉ DE DROIT LUXEMBOURGEOIS POSSÉDÉE PAR PATRICK DRAHI, L'HOMME LE PLUS RICHE D'ISRAËL A-T-IL PU DEVANCER SES HOMOLOGUES FRANÇAIS EN RÉVÉLANT -5 HEURES AVANT LES JOURNALISTES DE LA PLACE DE PARIS- LA DOUBLE NATIONALITÉ DES AUTEURS PRÉSUMÉS DE L'ATTENTAT CONTRE CHARLIE HEBDO ?
PRESSE ISRAÉLIENNE
15H 03
https://lh3.googleusercontent.com/VcxPs6cOdgxIMPD8TxiIOtflA_Hq3F0738oitm-PoDb2gMH4BOqbbBGLTOsetGRMkparzIAYr5gms3HMAjYiVhqSvD4ciYiX9hPekKCdKf_w_vGYqXrWcGK-q-nBQKzU70v_ikJMupXUV8GnlpdH98rwmEbiw9Khx8URSgg11oATNd907ef_RScnaMjBJ0v3OQD_ZeIofWs0F0KD9xfc-L9-szzdAVxHd09SyDGtTwHdZ4KIGuhlZuEtA8i5RqeRxD_F-tp8yvV4_qTH7ofNgQfOjZg48lCRat_YST872U2THumviR3BgXcuQPcZZGsBI4MGkfuLlIsVT_TL-5ya0WapN5d2LLHHlj9MnbHMSz4rBHurhWmxISX-T2-t1qORg0wJk9x3avHD-pFjyrgXhexCyAnxIrNX0B5W1mJ0kiWjwLWZ3q9C4XO3w6JcEB0aNVrKP8cdFVMAeu9ytgdd_UvFIx7RO2vPkNI4gIrFKuqMF4k_qyZx7_Yg3tqoa1OwdeWLloxA28gET2mFGdVe-BYFcN0-2SbnkMgXt_zWZIvCxIHE1bZnUp_uGvtA93JPG4GOb2Fnr9_pfR7iVnOF4JMA4tSnObt7=w364-h198-no
 
PRESSE FRANÇAISE 20H 43
(ignore le nom des terroristes)
https://lh3.googleusercontent.com/YD6pQT9RPMGYIV5Z6lBmYJkY4nOmI1clfcZoFQpbSt7-cISOJJeeTqeGrSVPL8VnRWU0mub2tC0W44kJMiqNVk67znIhEAKqX3fBygB_vBvjInkAWN0yncXAvvEbOrQSCf2teZyCQlSowZGLI0EGbJNPDwK6FqfIT5PLYpx0pzgth5mnI0cxZz4RxUrKeGog2plEXN8DQ2LS7K6ZWySGUZorK-TElsRQhCyZpHmJx9nALMnzgYBWqOMm2gZ6WnP9Qh-_L0NkVJa0UFJCujutpNbipM0iTYLj8ofAiAAIDsxM45PYXmfXyQRQOaxM_gdDS3oKtX39HEbUTMXVtEdV0huz36QtGQctGk3bSaCPteqG7uGG3cELb-kZ_8tkra-xdQ8Cbw7FMpVWM0N3ow1tqjIwfiNnEkyrFLA_1gWoEzP25tPCWRW3-gxHnrrg9r0oR4c416v6mbAf0Ha9V--lyJuKb2ZgSgnJHibo_ON_ihzbrGyEhREIGT4pA7Kp4ALx86qXihlOV8KhM2b3fpm_LWQI5BitkWwdy6hyzXDeGbT888B9Jni9nnS-5hTAfFLggVzekKzOzt9q6huYIgkOiBQHTWfdKH11=w356-h297-no
.
.
.
JSS NEWS CONFIRME EN SE VENTANT QU’ISRAËL AURAIT ÉTÉ LE PREMIER A PUBLIER L’IDENTITÉ DES TERRORISTES
8 JANVIER 2015 JSS NEWS
.
«Selon des informations reçues par JSSNEWS, un des trois terroristes de CHARLIE HEBDO, le jeune HAMYD, a été arrêté. Il s'est rendu lui-même à la police - quand il a vu JSSNEWS publier son identité.
.
Rappelons que JSSNEWS a déjà publié deux informations exclusives et vérifiées ces dernières heures. La première concernant l'identité des terroristes (SAÏD et CHERIF KOUACHI et HAMYD MOURAD) et la deuxième concernant la voiture des terroristes, retrouvée devant un restaurant CASHER à PARIS.
.
Plus tôt, ce soir, LIBÉRATION titrait : «les trois suspects interpelés» - le titre a été changé par «les trois suspects identifiés et localisés».
.
.
.
ISRAËL : PREMIER À CONNAÎTRE L'IDENTITÉ DES TERRORISTES, ISRAËL PREMIER SUR LES LIEUX À FILMER LES TERRORISTES POUR «IBA CHANNEL 1»
7 JANVIER 2015 RUSSIA TODAY
.
[...] «AMCHAI STEIN, the deputy editor of Israeli IBA CHANNEL 1, has been posting photos from the scene of the shooting» [...]
.
.
.
JSS NEWS CONFIRME EN SE VENTANT QU’ISRAËL AURAIT ÉTÉ LE PREMIER A DIFFUSER LA VIDÉO DU POLICIER ABATTU
7 JANVIER 2015 JSS NEWS
.
«Voici une vidéo qui montre des échanges de tirs entre les musulmans qui ont attaqué le journal CHARLIE HEBDO et la police. BFM TV vient d'annoncer «ne pas vouloir montrer cette vidéo» La vidéo est diffusée par les médias israéliens. Le policier mort dans cet échange de feu serait musulman (son prénom est AHMED)».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/_IbEsM6NEw5PlJI0zFLDLIhCu827DgLfF6A_dcQuZXereakerofFN3pfFLdk_4zCXGYnTlJ8IsNGKenRjotYVKb1fHsLju-s1wxsjNWxT8l61nbEweZ-M_LRR4hEupcyOc5gmwJJ_4e6Sc9B1zDZTNwMt3xPhIYyy5nXuHYp_qEHgtkSqAattNTXBmuyExChfNcLdP1GPhcdrnW38LvLfAfqj2_py5aNGX0eC_KTmFL4i8p5Kut3xapHI61cfS00OdfiLdr2C1b9Ddcxlpdem1wvwwV040DP0xFrz6KiNIJ5dqBxSuOMWEFxa36vYHduOUqzAvn-7KrCR5Q41xl6eNkHw7z9bdNkz4MJUKsrTZ7Sb4UDVe6qG-EmGgoadSBkFUdSu28PX9fZGHU8hZipeXtSnaNOOgaG3gNatWiybEUGs1U1YDXIxRxg_sbwNKGpbRI0V7WwWO0UBzh0GPB5nhwp8ArNA4QCSka_XEbXUt53F_H81QF7N6KduYSx0w_1nOdh30C67qO2a6B2H5NM1RDTrD5CNvGBl84LXhpnLAiZxdjOCtr6SxP_th0GRevRCvCyJ_YdA5aDiqddInA6QrEmGOzHLRkS=w300-h195-no
.
.
POURQUOI UN COMMISSAIRE DE POLICE DE LIMOGES CHARGÉ DU DOSSIER «CHARLY HEBDO» SE SUICIDE-T-IL DANS SON BUREAU ?
8 JANVIER 2015 LE POPULAIRE.FR
.
Le numéro 2 du service régional de police judiciaire de LIMOGES s’est donné la mort dans son bureau, dans la nuit de mercredi à jeudi, en se tirant une balle dans la tête.
.
Il travaillait sur une mission de la police judiciaire dans le cadre de l’affaire CHARLIE HEBDO. Ce suicide intervient un peu plus d’un an après la mort d’un autre responsable du service régional de la police judiciaire de LIMOGES. En novembre 2013, le numéro 3 de ce service s’était lui aussi donné la mort et c’est le commissaire décédé la nuit dernière qui l’avait découvert.
.
Originaire de LIMOGES, cet homme de 44 ans avait débuté sa carrière en 1997 comme officier de police judiciaire à la DIRECTION RÉGIONALE DE LA POLICE JUDICIAIRE de VERSAILLES, avant de revenir à LIMOGES. En 2007, il était devenu commissaire, après deux ans à l’école SAINT-CYR DU MONT-DORE, avant d'être nommé CHEF DE LA SÛRETÉ DÉPARTEMENTALE DE LA HAUTE-VIENNE. En septembre 2010, il avait rejoint la ville de CHERBOURG (MANCHE) pour assurer la fonction de commissaire central. Avant de revenir à LIMOGES en août 2012 pour être nommé directeur adjoint du service régional de police judiciaire.
.
Les policiers, déjà durement éprouvés par les événements de ces dernières heures, sont sous le choc. «Nous sommes tous abattus. C’était quelqu’un de très humain et de proche des gens», a témoigné PASCAL CAYLA du SYNDICAT ALLIANCE POLICE NATIONALE.
.
Une autopsie doit être pratiquée ce jeudi après-midi et une enquête a été ouverte.
.
.
.
POURQUOI LA FAMILLE DU COMMISSAIRE HELRIC FREDOU «SUICIDÉ» N’AURA-T-ELLE PAS ACCÈS AU RAPPORT D’AUTOPSIE ?
25 JANVIER 2015 PANAMZA
.
PANAMZA a contacté la mère d'HELRIC FREDOU, commissaire de police chargé de rédiger un rapport sur l'entourage familial de CHARLIE HEBDO et retrouvé mort d'une balle dans la tête quelques heures après l'attentat.
Le 25.01.2015 à 20h49 
.
J’AI DEMANDÉ LE RAPPORT D’AUTOPSIE, ON M'A DIT : «VOUS NE L’AUREZ PAS»
.
Le vendredi 16 janvier, PANAMZA publiait LE TÉMOIGNAGE TROUBLANT DE LA SOEUR DU POLICIER HELRIC FREDOU DONT LE MYSTÉRIEUX «SUICIDE» CONTINUE D'ÊTRE PASSÉ SOUS SILENCE par les médias nationaux.
.
Neuf jours plus tard, c'est au tour de sa mère d'apporter de nouvelles révélations.
.
Contactée par l'auteur de ces lignes, elle se déclare d'abord «énormément choquée»que BERNARD CAZENEUVE ne lui ait adressé aucun message de condoléances. Pour cause : l'actuel ministre de l'Intérieur entretenait, selon elle, d'excellents rapports avec son fils décédé. De 2010 à 2012, les deux hommes étaient amenés à travailler ensemble sur CHERBOURG, l'un en tant que DÉPUTÉ-MAIRE de la ville, l'autre en sa qualité de COMMISSAIRE PRINCIPAL. «J'espère qu'un jour, je vais pouvoir le croiser pour lui dire à quel point j'ai été très déçue», ajoute-t-elle.
.
Même absence de réaction de la part de l'ÉLYSÉE : HELRIC FREDOU était pourtant chargé -entre autres localités- de la CORRÈZE et notamment de TULLE, fief historique de FRANÇOIS HOLLANDE.
.
PANAMZA reviendra prochainement sur l'intégralité de son témoignage, recueilli à travers un entretien téléphonique enregistré le samedi 24 janvier.
.
SEPT POINTS SONT, D'ORES ET DÉJÀ, À SOULIGNER :
.
1* Selon la mère d'HELRIC FREDOU, les policiers qui l'ont auditionnée lui ont expressément fait savoir qu'elle n'aurait pas accès au rapport d'autopsie. Le Code de procédure pénale prévoit pourtant qu'en cas d'autopsie judiciaire (pour suicide ou mort suspecte), tout membre de la famille peut en faire la demande auprès du Parquet. Inutile : tel est le message déjà envoyé à une mère endeuillée qui «veut savoir la vérité».
.
2* L'arme de service d'HELRIC FREDOU n'était pas munie d'un silencieux. Sa mère a donc posé une question élémentaire à ses collègues : «Pourquoi n'avez-vous rien entendu alors qu'il était environ minuit ?». Réponse laconique : «Son bureau était bien isolé».
.
3* D'après sa mère, HELRIC FREDOU voulait passer un coup de fil important après avoir effectué deux choses : débriefer «trois enquêteurs»partis interroger la famille proche d'une victime de l'attentat de CHARLIE HEBDO (en l'occurrence, les parents de JEANNETTE BOUGRAB -compagne autoproclamée de CHARB- comme l'avait RECOUPÉ ET DIVULGUÉ PANAMZA) et consulter ensuite «les réseaux sociaux». C'est à ce moment-là que FREDOU aurait réalisé une déduction tellement importante qu'il «voulait continuer de travailler». Précision importante : le «commandant»en poste ce soir-là (non identifié) aurait voulu se charger lui-même du débriefing des enquêteurs et de la rédaction du rapport mais FREDOU aurait insisté en lui répliquant «C'est mon boulot». Le supérieur direct d'HELRIC FREDOU est GIL FRIEDMAN, directeur du service régional de police judiciaire de LIMOGES.
https://lh3.googleusercontent.com/uVdpQBqsdbo_3-FVfWXtEYuQzk4Zd43p9nXSGAgJWxGCSPQR5MyNTtmBcPcjU3xYtZ40atZmLtzkc6g-nvXJszuN3N6Oh7ch1wRaFMENv4Fnzc6-dHhSV2O5OQJUZ-H5yHIuI0ga5GzkejUbOsOhzogzK3UhJZ52jtRmfxUjrO0hR0Brfqqws3JeB4xKj8Ou5OM88Pj9xo3dDVmxMn9X-8BTfMjVyhs-KICiO7uASmuZphNVkKE7qTXtGuQ9ZTpRBb6bA89yl8mlbDct8adwIfpZ_Uh7fwphHk4YA3icuOyE3XVmJNWJAHpexrYVAD1QmjxLcqlTkBY8FOs6wgf0XrtXQ4wsub6_Yt20cGxrn9fonf6IA7ZxvBic1JwLj0XvefmTxaiILrDyCsxC7f05sqAEto6okJ6GxqYunDpwqwB40pPq4XBvdYHEfQasx3XMf4XtYTXG5EB5Ww_UV8G4ChsktDNyQUCkro59fZp_MW3fOeA1PzCRR96jlya48WmFdWWa34ZFdMwBMndCnvLpFw6mAy5oOn4NgtnN5JlCk2Ee74dNIBhmmRTHunhQZZJ20x5jZTA4rtE75CJANVtxUBFFcutwGtjx=w177-h300-no


https://lh3.googleusercontent.com/BtVebw2pI7p16CUHT-KMup5EUgZI8_FGB-fGtcRivaCM20oH0Qxcp41jgNTXnXm64A9hI4XS3X_umAAQvuDQRWs_qr18Kj0AaMMlqQ4I3R4FAhgkdhGayaInxi54IT96-VP2mAnlJHTUgP1zvYEMw00PN_wK1u6zDjjPdQR8mSTO-nODiZxFqeBUgPUUPQgSc6Y6eUiKcrogmwvEB4eGw7bHMA_IrqiW-CoL2XFIdY_kMrLP5L4DOqA4qBlJs_pN228Z6-2OACmPnD1pK9LuobNocAQezRklgP2w5B8DBHcOC3tGZFYXGQy-N3Qs-5Z8Kg7TMKguxFhUoNC9V4bXZP4YikvhU1E72sOpkVWn-sOV0clAPrqZA7XO8AW5YoxtauwPAmdlMAyhl7NVt14ngnV9SsoT1yrRzxrOL-6mxJzzGpRHAccNnqsEBpRxi9_xTqt_JKd9MNakvkYHr-X1sO3mVnirMndSDW7LE6kgVvaGx-7mXjsTzzMgKQb5NrZqcUNprKeKAfFHgswxWBmxlS1RddcQMHg81-1Rdvb0wUq7mprr21bTHjiCv3z8uiOXaa5nB-Ok0cmOZBSWF-H8Wb7cQtfZAHrP=w300-h211-no
4* Selon la police, HELRIC FREDOU aurait posé le canon de son revolver sur le front et la balle serait restée à l'intérieur du crâne.
5* Le médecin traitant d'HELRIC FREDOU, avec lequel sa mère s'est entretenue jeudi 22 janvier, refuse de valider le portrait esquissé par les rares articles parus au sujet du policier, faisant état d'une prétendue «dépression»et d'un quelconque «burn-out».
6* La mère a voulu savoir à qui était adressé le dernier appel de son fils. Les policiers lui auraient rétorqué «On ne peut pas savoir»avant d'affirmer finalement qu'aucun coup de fil n'avait été passé.
7* «Quatre directeurs»de la police, venus expressément de PARIS, ont rencontré la mère d'HELRIC FREDOU pour lui adresser leurs condoléances et la convaincre qu'il s'agissait d'un «suicide».
.
Enfin, un élément d'information subsidiaire mérite ici d'être rapporté : hormis l'auteur de ces lignes, AUCUN journaliste n'a contacté -depuis le 8 janvier- la mère ou la sœur d'HELRIC FREDOU pour éclaircir l'affaire.
.
HICHAM HAMZA
.
.
.
POURQUOI AMEDY COULIBALY AVAIT-IL ÉTÉ INVITÉ PAR NICOLAS SARKOZY EN 2009 CONDAMNÉ 7 FOIS POUR 22 ANS DE PRISON EN MOINS DE 12 ANS ?
MINUTE FAIT LE COMPTE
.
«AMEDY COULIBALY, l’«HOMME DE MONTROUGE» et de l’ÉPICERIE CASHER, est encore mineur lorsque, en 2001, il écope de ses premières condamnations ; trois ans de prison (dont deux avec sursis) puis quatre ans de prison (dont deux avec sursis). Les peines sont confondues.
.
Et puisque c’est un bon gars, il bénéficie d’un aménagement de peine.
.
En 2002, il reprend quand même un an, dont neuf mois avec sursis…
.
En 2004, il passe en cours d’assises pour braquage. Il prend six ans ferme. Moyennant quoi on le retrouve devant les tribunaux deux ans plus tard ! A
.
Accusé de trafic de stupéfiants, il prend cette fois un an et demi. .
.
Lorsqu’on l’arrête une nouvelle fois en 2010 – il a été libéré en 2009 – dans le cadre de l’enquête sur la tentative d’évasion d’Ali Belkacem, il est placé en détention préventive.
.
Tout de même… Pour complicité d’évasion, il est condamné en 2013 à cinq ans de prison.
.
En mars 2014, en raison de sa détention provisoire… et d’une remise de peine d’un an, il est dehors. Il peut vaquer à ses préparatifs…
.
Au total, AMEDY COULIBALY a été condamné sept fois pour un total de plus de 22 ans de prison en moins de 12 ans !»
https://lh3.googleusercontent.com/bQxdeH-Te6Lom1gq76jU86tJcESsr5E_DSPi1kpLLb_cy2reF5sYg1QiQI2wHbtZg31JfuO2UAnMtOgKg-cplulCdyweX9NcVLpPd14mIZXIlSun_l6DC-lnIL0OtUHosLpH7-qSAi_60rNBZ7_PND5zDk1ToAvlcM0nDUgvkzRNQLax0cLu9p5dPqV18k5Pw7OANjnoZy0XYewBATTrQapS72im64WfUzW9tCH7QDoNpro36WprZ2TZ9dNrAb_aHdcfJk1IuVEO-OfVhJiLWCUGzEKBhe1uFjcugww3KJ8BJDaZBEuYSdrzmWBjmfCSAumYocxDAV63EFptpeey2LzNUZzJ9n0_BK4wZ9tgeyncUyLbH5c92dhnls0HQjnzi5-A9Xcp9VKCGsyXsqc2n-oHsN592jrRMQLCYt13u78-YtwgMGJ7PKhIaRTobKyM9wfCH1_4hWtZjaHsY7Wrw-lrG-YQfjLrP9Y3YfY8XNRyxUa9FOkLgTceeg_qLi5Q-kPfHCkSJ91ALV7_3cRwjZqQvyI4GD6Alhk9h3hviSOt2c5yCRmOzKtCU6YMim-d8V3K1I37Cb7B4x_rUKbyZsjEI_tl_kKU=w550-h405-no
.
.
.
POURQUOI LE RAPPORTEUR DE LA LOI SUR LE TERRORISME AVAIT-IL EMBAUCHÉ UN COMPLICE DE COULIBALY PUNI DE PRISON FERME ?
22 JANVIER 2015 LE POINT
.
Le député socialiste SÉBASTIEN PIETRASANTA, rapporteur à l'Assemblée nationale de la loi sur le terrorisme promulguée en novembre dernier, ancien maire d'ASNIÈRES-SUR-SEINE, avait embauché en juillet 2010 en contrat unique d'insertion (CUI) un jeune qui habitait la même rue que lui. Ce jeune, MICKAËL A., a été mis en examen mardi pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes». La police le soupçonne d'avoir fourni un soutien logistique à AMEDY COULIBALY, auteur de la prise d'otages de l'HYPER CACHER et du meurtre de la policière municipale de MONTROUGE.
.
MICHAËL avait été condamné en 2009 à de la prison ferme pour des faits de violences aggravées et de vol, puis de nouveau peu de temps avant son embauche pour recel de vol.
.
«Normalement, nous demandons le casier judiciaire de nos employés avant de les embaucher. Mais je ne m'occupais pas de ces détails, ce n'était pas mon rôle. Nous faisions de l'insertion professionnelle».
.
.
.
POURQUOI SAÏD KOUACHI REVENU DE SYRIE OÙ IL AVAIT PARTICIPÉ AU DJIHAD CONTRE «LES ENNEMIS D’ALLAH» PRÊCHAIT-IL EN TOUTE IMPUNITÉ EN TANT QU’IMAM DANS UNE MOSQUÉE PARISIENNE ?
10 JANVIER 2015 LES OBSERVATEURS.CH
.
https://lh3.googleusercontent.com/Z3F2Ef6W4hQ1aOaGQpNfGcLL6FJvPJ_uU59oJaC4MG-2LRFIrkI6pbdUqV4pE1I6DBubG4oGIlHENtFn2pTikKnHRs_d_gmHqyROB1sDdeEcMYEbW8_DJhGXs-3xH-BG8gefdDSEyevxZvHRy5S439xcAJYiAFj5ChELPj9xWJxo0mW8Q8LYpmpNGHe0ldaIDteYq5PLIGCtLomUPWOLqg5y4hmYs_zI0DZNKArPqb4lIUE4QSKxNJbageE6L3UKLW37o7ZmsNCS7tQ9bFYBE1jIdKMuw6pyro51AO6x9fMaGYBKbAyBBmoXc2o30IxgLZ10nSvD6E3u4wr7RJnt3eauehc4itbMBodkUmPsV7ytJtvPhK_qYDWaMS3YvaQrGOpyhRnZfzHcPjtKUYzn40UQv40WKIVGuvpYQ2fKqeL57PoJ2d_zKl2lVjXNmmy1qIIL0ucdNmtOWzPv32Zop9TXvmXIsKhpdNcBrHJ_9kLCUbSvbGyo2Blvv92860_qiIr2ytfvNtAFYk0XRPmrZHqIoJrh7-AqNyp5hCCs_1lztr2M_fgscfh2v-XUqWnMPN3j7a6w0Tdb3x-UwmpFT-d5mES22kUf=w539-h349-no
.
.
.
COMBIEN ETAIENT-ILS LES TERRORISTES : 2, 3, 5, OU 10 ???
.
D’APRÈS LES SOURCES POLICIÈRES, A CHARLY HEBDO, ILS ÉTAIENT 2
7 JANVIER 2015 AL-MANAR
.
«[...]Pourtant, le sort et l'identité des auteurs de la fusillade n'étaient pas connus à la mi-journée. Selon des témoins cités de source policière, ils ont crié «nous avons vengé le prophète !» avant de réussir à prendre la fuite dans PARIS. En allusion sans doute aux caricatures du prophète MOHAMMAD (s) que le journal a publié en 2006.
.
Selon une source proche de l'enquête, l'attaque s'est déroulée «vers 11H30», lorsque «deux hommes armés d'une KALACHNIKOV et d'un lance-roquette, ont fait irruption au siège du journal» CHARLIE HEBDO, dans le centre de la capitale».
.
.
.
D’APRÈS MICHEL GOLDENBERG, UN VOISIN DE CHARLY HEBDO, ILS ÉTAIENT 5
7 JANVIER 2015 7SUR7.BE
.
«J'ai entendu des coups de feu, j'ai vu des gars cagoulés qui sont partis en voiture. Ils étaient au moins cinq», a précisé MICHEL GOLDENBERG, un voisin de CHARLIE HEBDO. Un autre voisin, BRUNO LEVEILLÉ, a raconté avoir entendu «à 11 h 30 pile, une trentaine de coups de feu pendant une dizaine de minutes».
.
.
.
DE SOURCE MILITAIRE, «LES TROIS TERRORISTES TUÉS FONT PARTIE D’UN GROUPE DE DIX»
9 JANVIER 2015 LE CERCLE DES VOLONTAIRES
.
Suite aux récents événements, nous avons souhaité nous entretenir avec le Brigadier TOUL*, afin de mieux comprendre le déroulement des faits, les protagonistes, et l’action des services secrets français ainsi que celle de notre gouvernement. Nous précisons encore une fois que nous ne partageons pas forcément l’ensemble des positions et des analyses des personnes que nous interrogeons, des points de vue que nous relayons.
.
CERCLE DES VOLONTAIRES : Vous me disiez que les personnes qui ont commis l’attaque de CHARLIE HEBDO et la personne qui a commis la prise d’otage à Porte de VINCENNES appartiennent au même groupe ?

.
BRIGADIER TOUL : C’est le même groupe. Les gars ont décidé de faire leur djihad et ils vont aller au carton jusqu’au bout. Donc c’est exactement le même groupe et sur ce groupe il en manque sept qui sont toujours sur PARIS, et armés et dangereux.
.
CdV : Donc les deux qui ont fait l’attentat à CHARLIE HEBDO sont assiégés, il y en a deux qui sont à VINCENNES, qui viennent de faire une prise d’otages, et tu me dis qu’il y en a encore sept autres ?

.
BT : Ils étaient dix. Le groupe de VINCENNES, ils sont dix. Il y en a sept dont on n’a pas de nouvelles.

.
CdV : Mais alors à VINCENNES ils sont combien ?

.
BT : Il est tout seul, d’après les écoutes qu’on a.
 
.
CdV : Ça fait longtemps qu’on sait qu’ils sont sur le point de commettre un attentat ?
 
.
BT : Ça fait un petit moment, mais premier problème, c’est qu’en FRANCE on a tellement l’habitude de faire la politique de l’Autruche que les alertes ne sont pas prises en compte. On en a parlé déjà plusieurs fois. C’était éminent, ben voilà, ça se confirme.

.
CdV : Mais les services étaient au courant, donc.

.
BT : Mais les services savaient que ça allait se produire, mais on n’avait pas de date précise.

.
CdV : Bien sûr, et quand il y a plein de menaces, c’est compliqué de surveiller tout le monde, mais là, peut-être que ça aurait dû être fait quand même ?

.
BT : Le problème, c’est que pour assurer le suivi d’une personne, il faut être au minimum vingt personnes pour un individu. Donc en réduisant les équipes et les budgets, tu fais le calcul… Il faut bien que les gens se reposent de temps en temps. Pour un individu, il faut une équipe de vingt, donc tu vois un peu la situation… Comme on a réduit les effectifs, on a réduit les moyens, et ben voilà.

.
CdV : Le groupe de sept, ils sont, à ton avis, en région parisienne, ou ils peuvent être disséminés partout en FRANCE ?

.
BT : Non non, ils sont dans la région parisienne, ça c’est clair. Ils sont connus des services. Mais bon, ça ce n’est pas le plus grave. Le plus grave, c’est qu’il y a trois cent individus qui sont rentrés du même groupe, qui sont disséminés sur l’ensemble du territoire national.

.
CdV : Il y en a sept dans cette cellule, mais des gens comme eux, il y en a trois cent en tout qui reviennent de SYRIE et d’IRAK ?
.
BT : Voilà, sur l’ensemble du territoire national, et là c’est beaucoup plus grave.

.
CdV : Ok. Et surtout, ça va leur donner de la suite dans les idées, ce qui s’est passé…

.
BT : Tout à fait, logique.

.
CdV : Eux, ça fait combien de temps qu’ils sont rentrés, le groupe des dix ?

.
BT : Si tu veux, ils étaient tous incarcérés, on les avait mis en taule. Avec ce genre d’individus, il ne faut pas se poser la question. Si tu les «attrapes», tu sais que forcément, ce sont des gens qui vont aller au carton. Donc, à mon avis, il faut répondre à leur manière. Il ne faut pas tergiverser avec eux. Avec ces gens-là, tu ne peux négocier, tu ne peux pas discuter, parce qu’à un moment ou à un autre, ils vont commettre un attentat.

.
CdV : Mais la solution ne serait-elle pas de les envoyer en prison pour plusieurs dizaines d’années, et/ou les munir d’un bracelet électronique ?

.
BT : Non, d’après moi, il faut une solution radicale.

.
CdV : Vous parlez de la peine de mort ?

.
BT : Il n’y a pas à discuter avec ces gens-là. Il est inutile de parler de peine du mort, inutile de les placer en jugement. C’est une guerre. Point barre.

.
CdV : Exécution extrajudiciaire ?

.
BT : Voilà, c’est clair, net et tout simple. C’est une guerre.

.
CdV : Donc tu es finalement du même point de vue qu’AYMERIC CHAUPRADE, qui disait qu’il ne fallait pas les laisser rentrer en FRANCE, qu’il fallait les éliminer in situ ?
 
.
BT : Mais bien sûr, et la morale n’a rien à voir là-dedans. C’est une guerre avec des gens qui sont déterminés à te foutre sur la gueule et à tuer tout le monde, tu ne peux pas te permettre de les laisser passer, parce que ce sont des innocents qui paient, et ce sont nos libertés qui sont en jeu. Donc le boulot doit être fait, peu importe la méthode. Il n’y a pas de morale qui tienne, ni judéo-chrétienne, ni rien, ça n’a rien à voir, ni une morale politique. Il faut que ça soit fait. C’est tout. Point barre. Si on ne veut pas des veuves et des orphelins, il faut absolument appliquer cette politique, zéro tolérance. Il ne faut même pas chercher à discuter, et il faut y aller.

.
CdV : Le gouvernement français est quand même un peu coupable dans le sens où toutes les armes…

.
BT : Il est coupable dans le sens où il a laissé faire, où il a coupé les budgets de l’armée française, il est coupable parce qu’il a fourni des armes et de la logistique et des moyens à ces groupes là, donc il est totalement coupable et responsable.

.
CdV : De plus, le gouvernement français a donné un mobile supplémentaire en disant : «BACHAR ne mérite pas de vivre», etc. Donc les jeunes des banlieues avaient d’un côté des imams radicaux qui essayaient de les manipuler en disant «il faut tuer BACHAR AL ASSAD», et de l’autre côté le gouvernement français qui leur disait «BACHAR EL ASSAD ne mérite pas de vivre», ils avaient les deux en stéréo…

.
BT : Quand on sait que c’est grâce aux informations que nous ont fournies les services de renseignement de BACHAR AL-ASSAD que la plupart de ces djihadistes ont été «levés» [repérés, ndj] dès le départ, ça la fout mal quand même, on est cons à un moment donné. En clair, nous avons pu les identifier grâce au gouvernement syrien et à ses services. Soit on continue cette politique suicidaire, soit on se met à prendre vraiment le taureau par les cornes. Sinon, on ne va pas avoir d’autre solution que de faire intervenir l’armée, in fine. Et là, on ne va pas rigoler, parce que c’est pas possible un truc pareil. Je te jure que c’est pas possible. Parce qu’on en a marre de voir des femmes et des hommes de valeur se faire décimer parce qu’on a un gouvernement lâche. Et ça c’est clair. Depuis le temps qu’on le dit, voilà. Alors il faut prendre le taureau par les cornes, et on y va franchement. Il n’y pas d’autre solution. Il faut arrêter de jouer. On n’est plus à se poser des questions. Il faut y aller. Il ne faut pas faire d’amalgame à propos des musulmans : l’immense majorité des français musulmans sont sans histoire, mais il y en a quelques uns qui sont entrés en guerre. Ceux-là, on les connaît, on sait qui ils sont, il faut y aller. Il faut les débusquer et les stopper. Il ne faut pas tergiverser.

.
CdV : Personnellement, je ne suis pas militaire, je suis un civile, et en tant que citoyen, je me dis qu’on ne peut pas demander ça au GIGN : abattre trois cent personnes en France. Je pense qu’il faut les arrêter et les mettre en prison.

.
BT : Ça, c’est de la morale «BISOUNOURS»… La priorité, c’est d’éviter le maximum de frais pour nous les citoyens, et nos institutions.

.
CdV : Si je peux me permettre : imaginons que les peines de prison prononcées à l’encontre des djihadistes, s’ils étaient arrêtés, soient des peines de vingt ans de prison incompressibles…

.
BT : Mais tu sais bien que même s’ils font vingt ans incompressibles, ils sortiront. Ils font des émules à l’intérieur des prisons. Tu te doutes bien.

.
CdV : Ça dépend comment les prisons sont organisées. Telles qu’elles sont organisées aujourd’hui, oui, c’est sûr, malheureusement.

.
BT : Le problème il est là. Et comme en FRANCE, nous n’avons pas pris les bonnes décisions, à un moment donné, il faut faire face à la réalité.

.
CdV : Avec ce qui vient de se passer ces derniers jours, les lois sécuritaires pourraient très vite évoluer vers des peines beaucoup plus sévères pour tout ce qui touche de prêt ou de loin au terrorisme…

.
BT : Non, ça, ce sont des paroles. Il faut des actes. Il faut arrêter le blabla. Avec ces gens-là, tu ne peux pas négocier et tu ne peux pas discuter. C’est une guerre, point barre. Il n’y a pas de discussion possible et pas de négociation possible. A un moment donné il faut se le mettre dans la tête.

.
CdV : Donc là, le groupe des sept risque de continuer à commettre des attaques, des attentats, des prises d’otage sur PARIS et la banlieue ?

.
BT : Bien sûr. Il faut surveiller ce qui se passe sur les réseaux sociaux. C’est une véritable bombe à retardement. Et comme les djihadistes sont plus armés que nous, ils sont dehors, sur le terrain, il n’y a pas trente-six solutions. Parce que c’est pas avec un 9 millimètres [arme standard des policiers français, ndj] que tu arrêtes des gens comme ça.

.
CdV : C’est dur. J’avais de la peine quand je lisais les témoignages des deux policiers en vélo qui ont essayé d’arrêter les deux gars qui ont été à CHARLIE HEBDO.

.
BT : Ils ont eu un courage exceptionnel, ces hommes. Ils devraient même être reconnus comme héros de la Nation.

.
CdV : C’est des gens comme eux qui devraient avoir la Légion…

.
BT : Aller se taper des mecs armés avec des KALACHNIKOVS et des balles qui sont capables de percer des gilets traditionnels de policiers, aller aux gaufres avec leurs neuf millimètres, et bien, chapeau bas. Quand tu vois que des policiers municipaux comme la petite qui s’est fait descendre il y a quelques jours, je suis désolé, elle aussi c’est une victime, mais tu imagines bien que n’importe qui peut tomber sur ces zigotos, que ce soit un journaliste et tout ça ; Et comme les djihadistes n’ont pas peur de se faire tuer, il faut se dire que tous les policiers de FRANCE et de NAVARRE sont susceptibles d’être victimes de ces gens-là. Mais ils ne sont pas équipés pour leur faire face.

.
CdV : La situation est vraiment tendue.

.
BT : Bien sûr, mais on le sait depuis longtemps, c’est pas faute d’avoir tirer les sonnettes d’alarme.

.
CdV : On nous a dit que les assaillants étaient trois à CHARLIE HEBDO, et là en SEINE-ET-MARNE, ils ne sont que deux retranchés. Où est le troisième ?

.
BT : Non, ils n’étaient que deux à CHARLIE HEBDO. Le troisième, c’est un gars qui les a accompagnés mais qui ne faisait pas parti du groupe. Il s’est rendu à la police. Il y en a sept autres qui sont du même acabit qui sont actuellement dans la nature.

.
CdV : Donc ceux qui ont participé à l’attaque de CHARLIE HEBDO n’étaient que deux et le troisième c’était un chauffeur de voiture qui ne savait même pas où est-ce qu’il allait en fait.

.
BT : Oui.

.
CdV : Brigadier TOUL, merci pour votre témoignage.

.
BT : Merci à vous.

.
* Le nom a été modifié
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/SUxQjfvHT7jzrdF4u--rQY8OWkG_a7Lr7B24LjyqRNCNbp4V6lh0d-Bq4HN0Mgpf9vCjFsGq5k1v2X8GRGieWiyf1jN-R-HJB9SJeYksHbVZpauwVvNVC0PTD9kzrJ2tDwmYUDaqu0jPEGmDV9N-2GKARk3DL9HBjEkwJIskpXPC5Uy6sHAI2_yasWMZGeusxqpwTdjwxdz9RfjYthXU40xH5EhRwfd1T5HgWlbC0s6jqHve_00uISecw1ndqO6sN5faLo57HxvqTmOiF-GoZU7y21lF0IcVdLE7Tsfq-Dn12yCEkwiy7ka7AHm6HFAmfgqf4hnTzOclXq7shq0mPfRFjpMAlu8oUGwdv-S8fGRq0Hb5C3yc_F3AFYV7vB2vSIuNev7GwwEQgfpBHAZZG5WbAJU_yRroGA7XNV0yT5823xkxZHsrvMNercQjK3H27ZW1dDUuNSfyM9MRWbNr-eXG740W5IBPWix5OjxVYx0O6_8U9xp4KYvVKg5e_KEJq3yN158klX3HoYzelcvbosIDiLavO1a4qqnGA6ZuelFVo2xU3B9MczfFbYvqTpf5dU-Yq5R9gielmVAjRYUglm4GvXB8fC2w=w215-h125-no .
.
LE BAL DES HYPOCRITES
.
RECUEILLEMENT BAFOUÉ POUR LES VICTIMES
https://lh3.googleusercontent.com/3EGm1LEH77zNAkEqmzfsFCNUqfQoMGO6LyZlkXTLe3o8qmHS5ghf5GuHcrpytn9DTdgY-t1sKSRgwfi7BFwt9zYOGNrW4glr3mtIpshXn6HQO3X2vNF8CKYxhdL8lOzXtMrRYn5yNfo-PlfUJWILg2dcjTEHwjRJOR5qEGlLOzxb3k02I5QhtOh9xxMoZVdBL6FqxrvTyToI6L2VrZKkebRY5f7vqvy_bCo14ONhEnyInL3xPl1scars5eHRUb9ITIkrAq3_tuDuwAywzFRe2knets9JKkAocfi3SWajjIukfMphsUjzJRHJi2anEFxRbjwxVB2Lgu_kD3Yr8cBl_MRaxgMcAJtgYqYoOeDkmHDT5UXKxaQ7owFV9mQ_b0QiBwEi1WYegR1Dak2TbrJiHFsx1N_-8Klv0vrJxCxPp2G1CIPPj-f8n9rZ7UvMi5oh16IG2xyyGneqNFMzEYCNSnrr-S0oaASJLNZwq9k1jn15QOObdRRSGAAu7krV6uTdfScm3vtWCWHWihajHyYfaA62F9iAZsDVdXjEq5q-CSosNYLYSPwRrIFocSi9yWlo3flq2TyrpTKuB4dLwMm5iGLc2aTuX41T=w566-h318-no
https://lh3.googleusercontent.com/vBMGLZ8Zsq4Pl7akjbvneSuisvB0RtNWpZj4wggZ61egDPIIYAH8A5541Ux_u3QUlWnvEwOF1tDQR2ug-N9VXQpMN9w13xrqIfy0gbiyhT7Rcb1iB_DGVqZv-53iBsnUhZMkruH8mSKGmqGySk_x52YHOsTotAJ7VU970ezx3ndt3qRCeNvPBToKq_lO3Y281a2qGqRuReVcNMrPMVTQu_iKluIzuhMVS75cKCohwYSic5lDWsrMzetcTx0wUYHlRjn-tLVY7A2AGPVTWRRdinp8BPNKmJz6hDnyKWlQa_etDP-kMyYSqmC4kYSWN6kh_S2nqZS9YcqsLTi0bVrNcEBF0BSYYO9i73r1SD0sPRs3xC0PJbnYJh_Hw26z62AYVPQiVHeNUGhVXEPMkcVD4qi7uxOE0fBH1iKXrT9EVbbPzZCPFQvi9snI0AMU7lFmJGcz6h4s1helRblclzwdCP7rOXcZl31RnxiVBpwTPDCpqXPEhk9wgV2BrY4jNJB-frQJ3hDdjwKnVsUMA4QYKTTDxww9OEgQTXy0Ldg9lPBF9ffqCZRf85OGr8lVSDi7rbuN9NqFc45HT7hZs5Abv1qTvVSOv_Mg=w550-h367-no
https://lh3.googleusercontent.com/10PeM-RFQLIK9DtVGjeuMvuMuNEgnoAzCE-h7r5OooXTsHQIphZTEJwJT4XLv-MtO6ob7lRGwsi-hvRwNw6ycyHj4kvtmR8gXRCarF-KG7uSZcbcfnJNPABvAd-XJ2mUuppiPl0KJNDiPkHuq0W9NvoYmKYyF-pB6LhtWADFWasvS6-d4NZ_9mgIp5bBbyBpMguzekcM4BpwXIpdKgcvAdX_uXpBukVkxrEtxQJwRm1PviYLAjQqKC0rxMVHucQeiiLfrs65kowWOCVgl43RbXpR-UhwfgbdrT0x3s4tr64TSvCqqdjceT3uxpC9bhZM3xd30uLcZNCCanhGooTM2AvGVVjGdNcCFXirqBxBMYNuj_OT4WL8csEal5KtQVDdp_YyOyUNL45hy8I51-WRAcD_cwsepBmckUvYrEUJRmr1TE6wM26dxFEebME7XL4rTt5YmS0rk-V3pSY7U-LnNSWkqRGk0Q_f2xeF4KvlwAo9sn0R_etbq-w8BHfljxmomzZ_1tynltiC0KVocCKYvHiVL4oCzvOFkUpfn6gl6At51_98WBo3ZBCKn1tP8SFit4-zIH5MgUKLZVU3-2gUh1Otw6djl9TH=w550-h240-no

https://lh3.googleusercontent.com/ncrDqp435UUUR3O1gnY5tqzYNRfhV-f7urB2gUrQmRKVDzO5elEvYRLgW9s-yyBxv8NEYBtFpgJyLVII02EGspiNp5yj2e7ybWr-_AS8DtQrZKL-HbxqfulVdaeudcTsiC1Tdgk5u7EyG1I7V6vUpMhLETITEKanfJ9jyBldcU6MlHQAtkZV7MJSztew7xlRsOOFbs1EOq5PQ01k2gpWQdyD6Ve45OSpmRiwEURyAf-5x1a4nbYmfc9GIh9yUvph3evwhziWZ4-J4CX2XF5pGVx7bRsczpy1drdEsFdH1OI5eRBeJV7IuAZhvIoT3T3jj_uXhWU1PVMrmBei9CSVcKGPvXWvsIL9yILWZmWOxXQJLVqR6Cu_LaQkGyATqxHiPU3-BwXF40LVSRd4CcVxR0hG4g95_SCDd8yI2Pqmt1H6gGr5EQLVm9QXk_vPUfVIw8P9Wr-9dWOv3rS-IpYpPl16hEi_PN9YYwj4bAxk4qFWU6pug7NGzZiuOYmyTm__lI175A9rOVLrEfF06a8GuJBymrsNJXxgrGub2dQxW4-K85YotfAbzwZfn8J69gj3evtRU_4dvUGBFvrg3mo7oM8JgeulKkPF=w300-h242-no
 
 
.
.
.
«NOUS SOMMES TOUS CHARLY» ...UNE BELLE BROCHETTE DE TYRANS
.
.
.

«NOUS SOMMES TOUS CHARLY» ...UNE BROCHETTE DE TYRANS... NON PAS AVEC LE PEUPLE COMME ILS NOUS LE FONT CROIRE, MAIS EN REPRÉSENTATION https://lh3.googleusercontent.com/ICxwq6m7Kr-3r5v0uRLkODKs4vIq8joXv4YDe_p4XxIn9JMvM9e_JycP_LqKKfgGIjFqEim3Ohib2SR5ErA01PcdrKxcQrZBXdcGKRNPObz0HijnglwVcOypQKf01JvFNDFMzFiJOUi9-64IG0RkNfYxMsOlNDTGLNsuKL4BTXPH8fCdgXbNmaZ6JUZ1TxoXtBl9v_mkMz0A0Yn8prCIsc1TDVpzkKLOyyE6E-uFYqUadJBi94d9hGEEVRBc-9NIw2txsfz74KoP3IyyIrpzMRJCQs4ZYpB_wZ8nqFu7xLoHFmxWXAjOafzsJ-NTG4fPI6a4CEEir9c_HzywLSMv0sK47P5CzKP4vHbDSZtgStyOykO44jNZqt4IJ441KsPuVCxX6aOFRZZv8uQkVPVKiFwei5tTBRq0w5CXIAJiPD4Y8tGV2P3wa0LwWCmQUrhJKMX16k-vNeEPllV3emIzXn8IlrKn0zT-Y4zhjWKkfZxjnybSTzsZRNQaOs7ctBb3ptqd1pmmB40xd7ZQP0saViAV9EIY2U9A9m5YCYiQwXW5wFtyVVC8qd3LCGAHzeML1o-0o5rXLCO7ZhSthQXz9byl1eD_SJe-=s240-no
https://lh3.googleusercontent.com/ZsWwhPoqLdTycSR1g1y_gESbN-tcgCnRk7LGvlO72nzpkisdSGyS0bNpadCb58tFFMmyuKwUrQZ2st_svSf1Wu37FvhbxHthdZTiCv98bQfLb-gofc0VaP3f3YHcIDCxEX0CJEoPScKiLZVXr3NFrPO9vgoy1u1ZnyQVXpv5SJ-gOk26ss6bmTH14Du7yR_vwXjaBmT8kj275ThuAgNn3zxF8UUYFVAiqZ4rd6a07E54PqXfJL82ftt6lpgt-Fkv3IFpYZIL5u00rWayUkfhnu5GPhWdO9OdQbOkQchMDgerRdHqyoIuZkQ9aLWlQbRX3lrJQUnoQcMOh4-kcnUI7i8a58GXs_GhzRvkXPWsgGBMmxNClubwvDjrV97OOSZZ39XK8c8CqTXZiSAf3Yd1TiV3M6H7OgCjnwSyR4Efnd-ot6JMJCvKIUimohkf51_j-6fHASFPV3Psv0Y0fqnwrA3GHmaKwSEh7njerNKpyzNwl_5pkFAppTsWtSnDzO5ZNphVJZwxmX0sEH5PjXCMTTDE1nZdanQsiCEUrI_CAqTjHkQC850mYUDgvvvc6TEXyRKPxGGDTpvVBx-O6YDZhMMpkME3DrDR=w450-h415-no

.
.
.
LE GRAND ORIENT SALUE LES RÉDACTEURS FRANCS-MAÇONS DE CHARLY HEBDO
11 JANVIER 2015 MEDIA-PRESSE.INFO
.
Dans la «LETTRE D’INFORMATION DU SITE EXTRANET DU GRAND ORIENT DE FRANCE» datée du 9 janvier, DANIEL KELLER, «grand maître» du GODF, rend un hommage appuyé aux rédacteurs de CHARLIE HEBDO appartenant à la franc-maçonnerie.
.
Mais bien sûr, ces liens des rédacteurs de CHARLIE HEBDO avec la franc-maçonnerie n’avaient sans doute rien à voir avec leur goût prononcé pour le blasphème et le sacrilège…https://lh3.googleusercontent.com/ICxwq6m7Kr-3r5v0uRLkODKs4vIq8joXv4YDe_p4XxIn9JMvM9e_JycP_LqKKfgGIjFqEim3Ohib2SR5ErA01PcdrKxcQrZBXdcGKRNPObz0HijnglwVcOypQKf01JvFNDFMzFiJOUi9-64IG0RkNfYxMsOlNDTGLNsuKL4BTXPH8fCdgXbNmaZ6JUZ1TxoXtBl9v_mkMz0A0Yn8prCIsc1TDVpzkKLOyyE6E-uFYqUadJBi94d9hGEEVRBc-9NIw2txsfz74KoP3IyyIrpzMRJCQs4ZYpB_wZ8nqFu7xLoHFmxWXAjOafzsJ-NTG4fPI6a4CEEir9c_HzywLSMv0sK47P5CzKP4vHbDSZtgStyOykO44jNZqt4IJ441KsPuVCxX6aOFRZZv8uQkVPVKiFwei5tTBRq0w5CXIAJiPD4Y8tGV2P3wa0LwWCmQUrhJKMX16k-vNeEPllV3emIzXn8IlrKn0zT-Y4zhjWKkfZxjnybSTzsZRNQaOs7ctBb3ptqd1pmmB40xd7ZQP0saViAV9EIY2U9A9m5YCYiQwXW5wFtyVVC8qd3LCGAHzeML1o-0o5rXLCO7ZhSthQXz9byl1eD_SJe-=s240-no
.
CIRCULAIRE DU GRAND MAÎTRE DU GODF
DU 8 JANVIER 2015
.
V.’. M.’., ma T.’. C.’. S.’., mon T.’. C.’. F.’.,
.
Le GRAND ORIENT DE FRANCE était présent hier soir Place de la République pour partager l’émotion des milliers d’anonymes venus exprimer en silence leur soutien au combat mené par CHARLIE HEBDO. Tous n’étaient pas des lecteurs de CHARLIE mais tous avaient conscience que CHARLIE est l’un des porte-drapeaux de la démocratie à laquelle nous sommes attachés et pour laquelle les journalistes de CHARLIE se sont battus au quotidien sans jamais fuir les risques qu’ils avaient pour cela accepté d’encourir. Oui, Ils étaient tous les résistants d’une guerre sans visage que le terrorisme prétend nous imposer de manière abjecte et lâche.
.
Dans ces circonstances, je tiens tout d’abord à souligner le puissant élan de compassion exprimé par les membres de notre Obédience qui de tous horizons ont manifesté leur émotion mais aussi leur volonté de se mobiliser afin que nous, vivants, soyons dignes de ceux qui ont été les victimes de cette barbarie aveugle.
.
Je voudrais aussi avoir en ces instants une pensée pour les Loges de notre Obédience qui viennent d’être cruellement endeuillées, à savoir la LOGE LUX PERPETUA à l’O.’. de CLERMONT-FERRAND avec le décès de notre Frère MICHEL RENAUD, la LOGE ROGER LERAY à l’O.’. de PARIS IV avec le décès de notre Frère BERNARD MARIS. Je transmettrai à chacune d’entre elles ainsi qu’aux familles de nos Frères disparus l’expression de la sympathie de l’ensemble du CONSEIL DE L’ORDRE dans ces moments douloureux.
.
Notre compassion s’adresse également au parent de TIGNOUS, membre de la Loge ALÉTHÉIA à l’O.’. de Paris I, au Frère de la Loge HARMONIE ÉVOLUTION à l’O.’. de CHOLET dont le fils a été blessé ainsi qu’à la veuve de WOLINSKI qui est membre de la G.L.F.F.
.
Enfin, au nom du G.O.D.F., j’adresse mes condoléances les plus attristées aux familles des agents de police qui ont été tués dans l’exercice de leur mission.
.
Dans ces instants particulièrement dramatiques, le GRAND ORIENT DE FRANCE a décidé, au-delà des témoignages de compassion, de s’engager conformément aux principes qui sont les siens de plusieurs manières.
.
1. Le GRAND ORIENT participera dans un esprit d’unité maçonnique aux côtés de l’ensemble des Obédiences libérales et adogmatiques, en cordons, à la manifestation républicaine qui aura lieu dimanche. Le lieu et l’heure du rassemblement vous seront communiqués dès qu’ils seront connus.
.
2. Le CONSEIL DE L’ORDRE convie les Frères et Sœurs de l’Obédience à prendre part à une tenue spéciale
.
Lundi 12 janvier à 19h au TEMPLE ARTHUR GROUSSIER afin de fédérer la réflexion qui doit être la nôtre sur les valeurs que nous devons promouvoir à la lumière de la tragédie qui s’est abattue sur notre pays.
.
3. La FONDATION va faire appel dans un premier temps aux donateurs qui souhaitent manifester leur solidarité envers CHARLIE HEBDO en vue d’assurer la pérennité financière du journal. La FONDATION restera bien entendu à l’écoute de toute autre initiative que le journal pourrait prendre dans ce sens.
.
4. Au-delà de ces actions de soutien immédiat, il est indispensable que l’engagement du G.O.D.F. contre tous les fanatismes, dogmatismes, communautarismes et intégrismes soit plus que jamais au cœur de nos travaux et de nos actions d’extériorisation. Dire que la barbarie ne passera pas ne suffit plus, il faut aussi fédérer un large mouvement citoyen pour affirmer et défendre sur le terrain les principes républicains, démocratiques et laïques, fondements inébranlables de notre société. A ce titre, les manifestations consacrées à la démystification de l’antimaçonnisme seront tout au long de l’année un relais indispensable. Le dialogue citoyen qu’elles sont censées promouvoir prend dans les circonstances actuelles une acuité renforcée.
.
5. Enfin, il est suggéré dans le prolongement de la journée de deuil national de ce jour que les Loges ouvrent leurs prochains travaux par une minute de silence.
.
Je te prie cher V.’. M.’., ma T.’. C.’. S.’., mon T.’. C.’. F.’., d’agréer l’expression de mes sentiments les plus fraternels.
.
DANIEL KELLER
GRAND MAÎTRE, PRÉSIDENT DU CONSEIL DE L’ORDRE
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Q0NvR1y6zLIFdJGcQas8zW6ouDPM15D5ymi0D2aUR-Q8k1Y1PPub6Gkh9Cr7M4oDF2CsnJxF9m2FCdit3AW4OpvjuLMmlKuH-wcRGFTKVblokSJj0BTuGPJnwx6wX8P6EfAaJ8Gg60H2AK6pKJWKvUpBiw_KBOW9b6VyeCU4tQ0iDkjMztzaiHTzYOwmWNLcIgDH7V6-jXSFWqyomLVY5j8589SAtH1XgsFZTaU3ERS__QPaX6vujIpmFEChkBsAVXdgZX6GNsts1S4mNT3DloamZH2pDKT6-Uwfvh4TuufpbZPXq0dfAP5vzq7KXbDuB9lpHeT8PfkCiW-NrcyYGiIZAE9cBCuS9NPVrFDyiBfrA8WOz_hMrnKJ7GcKFcWghFVtNjn5qDgGtYT9OlOX-pILdCAWe2WblZDD2N7TUcNPis-18eMEe3VVoI0ofiYRz-Jet8MO5V6XH4rRjwXxsnCgj1INqsQV_zf1ArS5SxeHgh_Hjx_UprvXYW1iG4XRJm6ViSEKoVT_3c3KvDZsVwpYYJGSZJk_uQOal3mSTN2I8Bx3j_OmqONDuWXDFovWGIjZbFOJet5T5vM7JLPxYOGnckkzr2OI=w200-h246-no .
.
NETANYAHU «LE COUCOU» S'IMPOSE EN FRANCE
https://lh3.googleusercontent.com/DHhTvo-OxeQrXM5uNx_rV-2b74GSrFqTjR6wpjJMI6IcaIJ-UA-ZIZEqRCy6m29AhHr7RvLRa8Ns3Z1-k_puskF3_i4r-N5Sw2AHWyZ7YgcNTnW2-nXGVwcTRCy4gR_yqrKt6M0xYaQJcBNbt2dsoEMMzGgT9MW9u0aM_sEXOGlLKbqDM2ssI45Ceg6Ik7FiyCiNxskxCYV-in6IAiv1WPa78Iee40yzMrbNWHqx7DKPBqS5Tdt39cMoEaQBJa11G-AcmT85k4aMfQM5Ri6WjkqkQy69bD9Ht510Hm_iGHV-fnGrCgh5DMEt27SULbJE9VXPy9GiqGjxSswUQP1o1iJwC7baxaL-hTtBXk444LOP4HfJ7NGjtNTWN_cxIs-v4W6CMGhkCb74JbsYwzhRv74hQZYn1gPYEQTkxjEIOSXamwzyTNaf-HVpfe-OGKBnnG8YcHKlojzsv0N0Uo8OUQFBBB84vla2nBmrA81TqxNVEhudC5BImnm_I_BUfi94Rb7M2vXDNOoXTUKBlCZnfn_dTUOOmNIJSJcbRoJMaJYarnIWyMaPSzushMzh74yqDIJj-tiGThdqrb70bEDXjlASnBI2kDxr=w107-h70-no
.
NÉTANYAHOU SE SERAIT INVITÉ À LA MARCHE CONTRE LA VOLONTÉ DE HOLLANDE
12 JANVIER 2015 LIBÉRATION
.
Plusieurs médias israéliens rapportent que devant l'insistance du Premier ministre israélien à participer, PARIS aurait décidé d'inviter le président palestinien MAHMOUD ABBAS.
.
Le Premier ministre israélien BENJAMIN NETANYAHOU s’est invité lui-même à la manifestation de dimanche à PARIS contre le terrorisme islamiste, alors que la présidence française lui avait demandé de ne pas venir, rapportent différents médias israéliens.
.
La présidence française a répondu au gouvernement de BENJAMIN NETANYAHOU que, puisqu’il insistait, elle inviterait le président palestinien MAHMOUD ABBAS, ont rapporté la chaîne CHANNEL 2 et d’autres médias à sa suite. Ils expliquent le forcing israélien par la campagne en cours pour les législatives anticipées du 17 mars.
.
La présence dimanche de NETANYAHOU à seulement quelques mètres de ABBAS en tête de la manifestation autour de FRANÇOIS HOLLANDE a été largement interprétée comme un signe de la communion de la communauté internationale autour de la même cause.
.
En fait, quand la FRANCE a commencé à envoyer les invitations, le conseiller diplomatique de l’ELYSÉE, JACQUES AUDIBERT a indiqué au conseiller à la sécurité nationale de NETANYAHOU, YOSSI COHEN, que le président français préférerait que le Premier ministre ne vienne pas, écrit sur son site le quotidien HAARETZ en citant une source israélienne informée des contacts entre les deux pays.
.
FRANÇOIS HOLLANDE ne voulait pas que le conflit israélo-palestinien ou la question des relations entre juifs et musulmans, par exemple, détourne l’attention du message de la manifestation, a dit JACQUES AUDIBERT à son interlocuteur en espérant la compréhension israélienne, selon HAARETZ. NETANYAHOU aurait dans un premier temps accepté. Mais quand il a appris samedi soir que les ministres des Affaires étrangères AVIGDOR LIEBERMAN et de l’Economie NAFTALI BENNETT se rendraient à PARIS pour défiler et rencontrer la communauté juive, il a informé les Français qu’il participerait également, poursuit le journal. LIEBERMAN et BENNETT conduisent tous deux des listes de droite concurrentes à celle de NETANYAHOU aux législatives. PARIS, énervé, a alors décidé d’inviter ABBAS, écrit le HAARETZ.
.
Les participations de NETANYAHOU et ABBAS à la marche de PARIS n’ont été annoncées que très tard samedi. ABBAS avait même dit auparavant au président français regretter que certaines circonstances, à commencer par la neige, l’empêchent de prendre part, selon son ministre des Affaires étrangères RYIAD AL-MALKI.
.
.
.
.
.
NETANYAHU DEMANDE À LA FRANCE DE COMBATTRE «LES FORCES DE L’ISLAM»
11 JANVIER 2015 INFO PANAMZA
.
Vendredi, le Premier ministre israélien a désigné à l’ambassadeur de France l’ennemi commun : «les forces de l’ISLAM à travers le monde».
.
Le propos a figé le regard de l’ambassadeur. Vendredi après-midi, BENJAMIN NETANYAHU, Premier ministre israélien, a réitéré son message de condoléances à l’attention du peuple français. Son interlocuteur : PATRICK MAISONNAVE, ambassadeur de FRANCE en ISRAËL.
.
Détail révélateur : la presse israélienne a rapporté le discours de NETANYAHU en le modifiant sur un détail précis.
.
Évoquant la menace terroriste, l’homme issu du LIKOUD a enjoint la FRANCE à combattre «les forces de l’islam» (à 2′).
.
«C’est un combat global. Traduire en justice les meurtriers de PARIS est juste le commencement. Cela doit être suivi d’un large assaut sur les forces de l’ISLAM à travers le monde. C’est la bataille de tout un chacun»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Zp-1z61hZoxerQlz7FpBJtjulwLal34X5Wi0XXktwx4wJaRrREJX45v9VBOAsx_UGed36rimkxCVxVHYi9xjUldKOJ0FZ1Ijtt61Gahqr5C9auY2lKd46Z_pZjA5WHiHVPbs0Har3wxFDDnakEUxAYVeWyJGvH-FZD-wKvFtON6WDlQ9ReFvGcq3t7Q8HJuuo5SjotX94IjoSUqpKyMkfam7FcveexJYNYRkqPb6EeAw6oN5siuWGHad7CEKctydQcPsvR0WhScX1yl3bNJ9T96oEMN8xO5843ulsGt0J_rscdDEKuiYtmEyLDav90ef7aeKjuLyZdzPv5asS8nSHeAjZjRoXw2tpm1J5iYfygl8DnnvbTFJ0mIL_VNXvbidVsnCpsAFjUiC0M37jb2Qe7nIc6jPT21r3c9D3p607_amgnu9o_Vs9nTgxNebP4zbKkJqEtx6zQnHGuz2dqrF-57_FKFXflNkWdv4WBYNTlCv--N1ApPv_lXj0DJLns-FVvQTXMSJljocjdTR39QrNUYQCdN3-M_s1rq7WLXAKgG-554G9NZhYJvZBNqvuHcQ8DuFBE-bXjTmg6XJ7Ft00_bW0C6pG1Xm=w300-h227-no
.
.
.
BAN KI-MOON (ONU) PASSE AUX AVEUX : «ISRAËL» COOPÈRE AVEC AL-QAÏDA
11 DÉCEMBRE 2014 FRENCH.ALAHEDNEWS
.
Avec plus d’un an et demi de retard, les NATIONS UNIES ont finalement évoqué les étroites relations qui existent entre les groupes terroristes actifs dans le sud syrien, plus particulièrement dans les provinces de QUNEITRA et DERAA, et «ISRAËL».
.
Dans son rapport trimestriel présenté au CONSEIL DE SÉCURITÉ, il y a quelques jours, le SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU, le très docile pro-américain BAN KI-MOON, a révélé un secret de polichinelle, qu’il n’était plus en mesure de protéger tant il frôlait le scandale. Le rapport reconnait que les «Israéliens» entretiennent des rapports avec les «rebelles syriens» depuis plus de 18 mois, facilitant le traitement médical des combattants blessés. Le document souligne que l’entité sioniste a soigné plus de 1000 combattants syriens.
.
Le texte présenté par BAN KI-MOON se base essentiellement sur les rapports fournis par les contingents de l’UNDOF, déployés sur le terrain dans le GOLAN occupé. Ces rapports font état d’une «coordination quotidienne entre ISRAËL et les REBELLES SYRIENS, y compris les groupes islamistes affiliés à AL-QAÏDA», grâce à des «canaux de communication ouverts en permanence».
.
Les rapports des CASQUES BLEUS précisent que «des soldats israéliens ont été observés permettant à des personnes de passer de la ligne «BRAVO» -du côté syrien- à la ligne «ALPHA» du côté israélien, ainsi que des discussions entre des membres de l’opposition armée et des militaires de TSAHAL à travers la ligne de cessez-le à proximité de la position 85 des NATIONS UNIES».
.
Le rapport trimestriel de l’ONU ne nous apprend rien de nouveau. Mais il a l’avantage d’inscrire dans la documentation officielle de l’organisation internationale ce que les analystes savaient depuis longtemps, et que nous avions évoqué à plusieurs reprises sur notre site.
.
COOPÉRATION DANS LE RENSEIGNEMENT
.
En réalité, la coopération entre «ISRAËL» et les groupes terroristes va bien au-delà des soins médicaux apportés aux blessés, et qui ont déjà coûté au contribuable «israélien» plus de 14 millions de dollars, selon l’édition de dimanche dernier du quotidien MAARIV.
.
L’armée syrienne dispose de preuves irréfutables sur l’assistance militaire directe apportée par les «Israéliens» aux groupes extrémistes lors de leur offensive de l’été dernier à QUNEITRA. Cette aide a permis aux terroristes de prendre, entre autres, les collines stratégiques appelées AL-TOULOUL AL-HOMR, où l’armée syrienne disposait de matériel de guerre électronique sophistiqué lui permettant de surveiller les réseaux de télécommunication de l’armée «israélienne». Cette aide s’est manifestée par un bombardement à l’artillerie et des raids aériens contre des positions de l’armée syrienne, afin d’ouvrir la voie aux combattants extrémistes. «ISRAËL» est même allé plus loin en abattant, à l’aide d’un MISSILE PATRIOT, un chasseur syrien au-dessus du GOLAN, au plus fort de l’attaque terroriste.
.
FRAPPES
.
Des sources bien informées en SYRIE et à BEYROUTH font également état d’une coopération étroite entre les GROUPES TERRORISTES d’un côté, le MOSSAD et les autres agences du renseignement «israélien», de l’autre, pour la collecte et le transfert d’informations au sujet des programmes d‘armement et de recherche en SYRIE. C’est grâce à cette coopération que l’entité sioniste est parvenue à éliminer plusieurs savants syriens ces trois dernières années. L’opération la plus récente remonte au 10 novembre dernier, lorsque cinq ingénieurs travaillant dans l’énergie nucléaire au Centre de recherches scientifiques à la périphérie de BARZÉ, dans le nord de DAMAS, ont été tués dans l’attaque de leur bus par des terroristes.
.
En juillet 2013, six fonctionnaires de ce même centre avaient trouvé la mort dans une attaque au mortier menée par les «REBELLES». Le 24 août 2012, NABIL ZOUGHAIB, considéré comme l’artisan du programme balistique syrien, a été assassiné par des inconnus. Un an plus tôt, AWS ABDEL KARIM KHALIL, physicien nucléaire et professeur à l’Université AL-BAAS, à HOMS, avait subi le même sort. Et la liste est longue.
.
«ISRAËL» VIOLE LA RÉSOLUTION 2178
.
«ISRAËL» se trouve donc en porte-à-faux avec la fameuse «légalité internationale». En effet, le CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU a adopté, le 24 septembre dernier, à l’unanimité de ses 15 membres, la résolution 2178, imposant des sanctions contre DAECH et le FRONT EL-NOSRA.
.
Dans cette résolution, les membres du Conseil se disent très préoccupés par le fait qu’une partie du territoire d’IRAK et de SYRIE est «sous le contrôle de l’ÉTAT ISLAMIQUE et du FRONT EL-NOSRA» et que leur présence, leur idéologie extrémiste violente et leurs agissements sont préjudiciables à la stabilité de ces deux pays et de la région.
.
Le CONSEIL DE SÉCURITÉ se déclare disposé à inscrire sur la liste de sanctions les individus, groupes, entreprises ou entités qui apportent leur appui à l’un ou à l’autre de ces deux groupes terroristes.
.
Le CONSEIL prie instamment tous les États de coopérer aux efforts faits pour trouver et traduire en justice les individus, groupes, entreprises et entités associés à AL-QAÏDA, y compris l’EI et le FRONT EL-NOSRA, «qui perpètrent, organisent et commanditent des actes terroristes.»
.
Le CONSEIL DE SÉCURITÉ demande aussi à tous les États membres de prendre des mesures nationales pour endiguer le flux de combattants terroristes étrangers qui rejoignent les rangs de l’EI et du FRONT EL-NOSRA.
.
Le CONSEIL DE SÉCURITÉ rappelle également, qu’en vertu d’une précédente résolution adoptée cette année, tous les États doivent prévenir et réprimer le financement des actes de terrorisme et doivent veiller à ce qu’aucuns fonds, autres avoirs financiers ou ressources économiques ne soient mis directement ou indirectement à la disposition de ces deux groupes extrémistes.
.
On voit bien qu’en apportant un soutien au FRONT AL-NOSRA et en coopérant avec lui -de l’aveu même de BAN KI-MOON-, «ISRAËL» est en train de violer la plupart des dispositions de la résolution 2178. Y aura-t-il quelqu’un qui osera lui demander des comptes ?
.
.
.
L'ARMÉE............. https://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-nohttps://lh3.googleusercontent.com/lm5AGv72a15QF_cJHkFb2OBc9a-kch-cuehGseyifBhCdSX0CyDXOCy6gbRNhDNJXoZkg0_Z1cqaquOstm180EtTSuow6ZtgCN3ZPpB57NHu8EMjHoJKFajoe76WrPCtmBC8MD5YxcLflk60VePJFsPAdGXZC_LeHb6A5GxPKmClbUkARsd_wYvWOBkmzVOKj2NXPAKe_L7rvaJoGy4EdLSbnf9gIaru8p6uLmn-TjmRSSv52qSWZKagOJMKfQKND3RyKBxZvq16YFBqtEAn9QwM3G6FLrk6NBFD4qcgZzdi8xplvaN_AH-24S5yOKLgR62WqGtix45eqQhMG34QgJMzxLDc-_F3TvjUKldYeKmnJK8Jk0834_nW1OFSfUZQHJGJRhnsXRX5SuVejiH-r9qdbv_lUNeTF0JwT3DGfxr1N085Riktlhha6OfhRU93UXW1yZWBA_F6V3-OizUzElRUQC3l2qim-X6u8yPn6CfFyQxYxyDxi8bi2XClq6g-DWfkmblqZX7egS2mQmN9ES-OlKku14hk5qT4lF-EIUxx51SFipGmUvotexBLteFI42LLbC1VCTE15aW5SyC_zevFHeRrH2Tb=w40-h116-no
.
LES SYNAGOGUES ET LES ÉCOLES JUIVES «SERONT PROTÉGÉES PAR L'ARMÉE SI NÉCESSAIRE»
11 JANVIER 2015 LE MONDE
.
[...]le président du CONSEIL REPRÉSENTATIF DES INSTITUTIONS JUIVES DE FRANCE (CRIF), ROGER CUKIERMAN, a fait part des mesures annoncées par l'ÉLYSÉE pour faire face à ce qu'il considère comme une «situation de guerre» :.
«Nous avons dit notre tristesse et notre colère, nous avons évoqué un certain nombre de mesures urgentes à prendre. (...) Il nous a été dit que toutes les écoles, toutes les synagogues seraient protégées, si nécessaire, au-delà de la police, par l'armée.»[...]
.
.
.
QUELLE ARMÉE ????
.
LORS DE SES VŒUX AUX ARMÉES, FRANÇOIS HOLLANDE ANNONCE QU'IL Y AURAIT 7.500 SUPPRESSIONS DE POSTES EN MOINS SUR LES 34000 PRÉVUS AINSI ON NE SUPPRIMERA QUE 26.500 POSTES
LISTE NON EXHAUSTIVE :
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noMETZ 57 (Vidée des militaires) la carte qui montre comment BERCY détruit la France en toute discrétion - LIRE TOUT METZ
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-no27e BATAILLON DE CHASSEURS ALPINS de CRAN-GEVRIER à coté d'ANNECY, suppression de 60 personnels de leur base pour très bientôt. L'hécatombe continue.
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noCREIL (Ville) la BASE AÉRIENNE à l'arrêt, 500 emplois directs et indirects vont disparaître - lire
COURRIER PICARD
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noBASE AÉRIENNE DE DIJON-LONGVIC la BA 102 déménagée à BORDEAUX, 1700 postes supprimés - lire
LEJDC
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-no1er RÉGIMENT D'ARTILLERIE DE MARINE À CHÂLONS fermera ses portes en 2015, 3000 personnes partiront, la moitié des commerces de la ville fermeront. Cela se traduira par 3000 licenciements par ricochet dans la région - lire
OPEX360
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-no1er RÉGIMENT DE TRANSMISSIONS D'ÉPINAL environ 70 suppressions d'emploi !!!! - lire
RADIO MAGNUM
*https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noARMÉE FRANÇAISE PLUS DE 7500 POSTES SUPPRIMÉS ET AUTANT DANS LES VILLES OÙ CES POSTES DISPARAISSENT - LIRE
LE PARISIEN
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noBASE AÉRIENNE de DRACHENBRONN supprime 193 emplois…. Autant disparaîtront dans la ville - lire
LES ECHOS
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noBASE NAVALE de la ville d'ANGLET elle va être supprimée et des centaines d'emplois dans la ville également - lire
SUD OUEST
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noARMÉE FRANÇAISE fermeture de l'ESCAT à BERGERAC, les habitants et commerçants en colère - lire
SUD OUEST
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noARMÉE FRANÇAISE démantèlement du 3e RPIMA - lire
L'INDÉPENDANT
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noARMÉE FRANÇAISE démantèlement du Centre des Essences - lire
LA DÉPÊCHE
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-noSERVICE DE SANTÉ DE L'ARMÉE FRANÇAISE en cours de démantèlement - LIRE
DÉFENSE ARMÉE
* https://lh3.googleusercontent.com/xBqn0P8DNiD4KgcS-1utU1SB8A__XJz9IFIMAKoHq8lrpoU7EFyz6QeOiir0m_bjXdiiRLJT5ofOWU8DZ-d858RIU9v39Gcx8n6pCJZJ6LzKZL8RHecZ0God4_jc-i1F97T1jeXvuzAzMf67CCQlo-rJJ1VUeTI8AQMi6it-xMd9wGiOAN-f50u9bwQfvdPqWFE65HhGD2iTSS3Vvruwg6SSlq-fOktWfh1ZzFQp928xbbhFk9hNqTfBjj-XKnz_DymVCAZ4SSe5UgjJWkU0AlxHeZq-3u6dxNh_hJCKB_nWdAUgpjsJ02W9sdzzwMKlHvmcKvUCxwPbVFF-mHvYoIRHYBSHU05VRot-VcAkNn-CDP1G2C8EZNEXVndbpUsFtvGHU9C7hMzdTcccFgdrSoDqy2GMzDLnyQ26I1rhYwj25HU2uBQHG5RuYynaGlek3P__M9mXHfFffn-hdeRlGxrUxSrlEdfVLnCMXhZM7BEj4MtR9SMVnVkTnMN-jOQmNOxu8IHRQ9VW3crTl8WNV16PspKTDLSa_FoZDb_akSH5EOORaZlv0azV3PrmyHGcMlczRMuxai3dOGlMwVjCePUfYVYyoBXg=w40-h52-no
ARMÉE FRANÇAISE PAYE SES SOLDATS TOUJOURS AU LANCE PIERRE (rappel)
.
.
.
ARMÉE : MALGRÉ LA MENACE CROISSANTE, LES POLITIQUES CONTINUENT À DÉTRUIRE NOTRE OUTIL DE DÉFENSE
13 JANVIER 2015 SECRET DEFENSE
.
«Avec des effectifs réduits de moitié depuis 1997, l'armée de terre a fermé, au cours des dernières années, des dizaines de sites et de régiments dans toute la FRANCE. Son chef d'état-major espère aujourd'hui ne plus avoir à le faire, en s'appuyant, non pas sur une logique militaire, mais au contraire sur les nécessités de l'aménagement du territoire (...) «Je propose de maintenir notre empreinte sur le territoire» indique le chef d'état-major, en présentant le «nouveau modèle» de l'ARMÉE DE TERRE, qui plaira aux élus. «Je suis plutôt enclin à maintenir les régiments accrochés à leur garnison. Alors que la menace se rapproche du territoire national, ce ne serait pas une bonne idée de déserter la province. Les Français ne le comprendraient pas», poursuit-il. Des régions entières, comme la NORMANDIE ou la BOURGOGNE, sont devenues de quasi-déserts militaires et «l'évolution des menaces» oblige les militaires à rester présents sur le territoire (...)
.
Mais comment faire, dans ces conditions, pour continuer la décrue des effectifs de 8000 par an, toutes armées confondues ? Plutôt que de dissoudre des régiments, le général BOSSER envisage de «réduire la voilure» grâce à des «mises en sommeil» d'unités élémentaires (compagnies, pelotons, etc) au sein même de ses garnisons maintenues. La liste des unités concernées n'est pas établie, loin s'en faut. Elle sera à bas bruit médiatique et politique : la «mise en sommeil» d'un peloton au sein d'un escadron ou d'un régiment ne fera pas les gros titres
».
.
En clair, on continue de détruire l'outil de défense mais discrètement et en silence...
.
.
.
LA GUERRE CIVILE... C'EST MAINTENANT
.
116 ACTES ANTIMUSULMANS ENREGISTRÉS DEPUIS LES ATTENTATS, DEUX FOIS PLUS QU’EN JANVIER 2014
19 JANVIER 2015 FRANCETVINFO
.
Cent seize actes antimusulmans ont été recensés en FRANCE depuis les ATTENTATS TERRORISTES perpétrés du 7 au 9 janvier, a annoncé l'OBSERVATOIRE NATIONAL CONTRE L'ISLAMOPHOBIE, lundi 19 janvier. Ce chiffre a plus que doublé par rapport à celui du mois de janvier 2014, selon cette instance membre du CONSEIL FRANÇAIS DU CULTE MUSULMAN (CFCM).
.
Ce décompte, communiqué sur la base des plaintes recensées par le MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, se ventile en 28 actions contre des lieux de culte et 88 menaces. Le 12 janvier, PLUS D'UNE CINQUANTAINE D'ACTES ANTIMUSULMANS avaient déjà été dénombrés en FRANCE, avait indiqué le CFCM. Mais ce décompte ne concernait pas Paris et sa petite couronne.
.
Parmi ces actes, on a relevé des croix gammées, des tags nazis et cette inscription FN en lettres rouges INSCRITS sur la maison de prière musulmane de la commune de BITCHE, en MOSELLE.
.
.
.

Écrire un commentaire