Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2017

NOS MINISTRES ET LEURS COSTUMES

NOS MINISTRES ET LEURS COSTUMES
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/sPAkgyPGjy0LBk6NMvfaHHONkhDNy5iKEkq0mMsLJYlUc7R-0CbsW53tWHFWG7TdMp194bWGn7PKpaUppciME0G3tY0fgyIMrKWBN8yjBmfT7dAdcpeedSqTaFmeEThUH2CCwoa1thHZ0adYdKq3zPR7dU7ubzLUSlEtHkz5aMeJglyn_nBPreLDANwTBm9AsGCA__udtYxhoLdRVkuX_5mwLgvUtbRg8w7epVPkSre8pDqbxvxEIL4kr6AfAhH0EjyDOdQu_O_4a6Dcz1Z_I_I1yIlNEo8HumAdJBL41A5kVwatM0a-qwfgHjyb3Os7Tqp7RNk7TsQE0Y8_Kjgz-Z78txfMPhhtpDADnLACpjpawlwIneu2n6xy6LKSfSywqEcM0by71EQQTUThen9EEXUHqMswpJ8AkX2MhVkSt3_EdnyCrBaMgoZvEoxaOToN7zXsIvGphsHqN9f5c3iz_0Bdy-MgoC5GcpT7r3Rn74sWRnYFW2Z83YbjoKWcX9pe625TkX24sQlCWOdJsl7tjJ3GKtJkx3jj0_SfiyowWgysJU5H8A9OYA-Z7d6iuG0G-wyJsailv4l25PXzjagxqSWX1-AXCwAgl8LWZEOSGrLTfY9XuD4v_L4f5MHugFWR9x1fyxZiHi87LMQ0TK-BkJiiVrcX1QBlFlZDOY9xT3s=s480-no
.
.
.
.
EMMANUEL MACRON ET SES COSTUMES
https://lh3.googleusercontent.com/EPGaBnjHRMiHdMIM4h7tSy-cj_WMihnMg2LAaqK3_sLoPDczaHTfQBdd5lcMCmetW9hJZ7-7xT-jOc_9yTqtCH4tLbg7dwXgWvGiA5L97ZbCICkRPElnogGSXqfI5-OTB2bZ2HLJzRawAvL6q8adaUDXP8a5LaGW-YAGqFBhaUdhONqxNVEe86aOD6byGHo1CyyMj_IvJKbIKIBqxuaFQAZ36TF7tlsbmE74uLZY6jmLFRZTv8lAoTkfZZMDr2vh7Xk9oFmFXiL69Ez4zu0RvcSMC4GG-rI9nqwWPnU4Zo5nM7cuRWPf9QjCx79uQKMIC8X5KK-55ROTyAeEUIae8i2PVlvRfGgilf467Jw8wtSfkrxEjeLEFUeb1t7Q0nptrOHR8EEyaRpj9NV6yISw2HZuTW5pXQLQVHCLKsYeHZG5bh1pCNv3uH_WcHo2dTxXsw-dxQWgiXGxoyrBe6HzrUZZ3Hq0B4hWqezqBvrHHMJMsPcRkI_u0r-WmPzqS8p9GyiVbnhNxtCvqEwJLpDR5JvW23QYqTMzeTvzEjT1xALP93--uYGjM25icLiNsN5Jw46okvQRa0mEPTvga3_A9CdOr5GU-KgWoVrWVQ59ZK80_y7BA3h19o-Sf4w23UdX-MNjz5BOgYY9KCGmPpSRAU1OBw1GUJhjD0M_-DRfRE8=w780-h390-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/o5nnEewF7D-Uzte9B0g2xdGpKrOnaeuFgBiY93whqJIICia60XrxYgPGRS1wXoqXhHX_IzWdW1NLzKkzn7UH12UThBK2ROW6WqC_r2jaQ7B6CNCcRJzYwtT9WHlDE2bVzFYNVcVTuT_Bw4zi4gAdxt0PwzQQ4oF4-xh8lVnVc6I6QinUocOo4scV2N5HjToty4sYaqfLogWIVxqpN0ILdU803PDcrMchxBCElW1yaI6aROiUIZz2JaVpMx-LVQmRbIlZ5Wwm-UneS5o9X3dLeGNneZTHQpUixNwR2439yvBvctf-d0xZ0Tvp6AZjAvJBf3QzcyrxolD-_ScwrD9QlaGTShEOMYk8a0OvqaRr9ovP-56BUa-SYDOWK4ujBh_Eh6TawX3D_5ZiDwF1VfF5BbtjLdEZfB7f8r6yNqxMAS3KyJr_7SssesWjv-Ogd3__VMNVKBv1RIHrjJyIjx7KkewW-79gX5gsx3u4tJ1LerWN2CyXTG1G5VkTFm82Cwpvetr-RGi-9pvpm3ntXsCI-dkmiHPjwbf2noL7HWYh_7WJeYkMGFJNnEAdZwq01fPiWvPGc9b8QVwpqdCKXpSQcTprIV2y5muQa6vj6LSl5yM4wF7KMGTGz2ztUmn-rPyYhHaadgFz6ePcQGhC24uFMzBvvi17AzqPjVptiaco8ns=w285-h273-no
.
LA JUSTICE VA ENQUÊTER SUR LES COSTUMES DE FRANÇOIS FILLON
16 MARS 2017 LE PARISIEN
.
L'affaire des costumes de FRANÇOIS FILLON fait désormais l'objet d'une enquête du PARQUET NATIONAL FINANCIER.
.
La justice s’empare de L’AFFAIRE DES COSTUMES DE FRANÇOIS FILLON. Selon nos informations, le PARQUET NATIONAL FINANCIER (PNF) vient d’accorder un réquisitoire supplétif contre X pour «trafic d’influence» aux trois juges d’instruction en charge du dossier de l’emploi fictif présumé de PENELOPE FILLON et des enfants du couple.
.
L’ENQUÊTE S’ÉLARGIT.
.
LE JOURNAL DU DIMANCHE du 12 mars avait révélé qu’un riche ami du candidat de la droite à l’élection présidentielle lui avait offert depuis 2012 pour près de 48 500 euros de vêtements provenant du très chic tailleur ARNYS. Essentiellement des costumes dont 35 000 euros auraient été réglés en espèces, puis 13 000 euros par chèque, les 9 et 10 février, soit 15 jours après les révélations du CANARD ENCHAÎNÉ sur l’«emploi» de PENELOPE FILLON.
.
Une «visite» judiciaire a eu lieu dès lundi dernier chez ARNYS à PARIS où des documents comptables ont été saisis par les policiers, selon nos informations. L’hebdomadaire MARIANNE sur son site INTERNET parle de «deux perquisitions». Les juges étaient à la recherche des factures de ces vêtements réglés par un mystérieux émissaire. «J’ai payé à la demande de FRANÇOIS FILLON, avait affirmé au JDD le signataire du chèque dont le nom circule avec insistance mais n’a pas été révélé. «Un ami m’a offert des costumes, et alors ?» avait répliqué FRANÇOIS FILLON dans le journal LES ÉCHOS dénonçant une «chasse à l’homme».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/E048BR_Ag7ARuy4KIPceWFdhzeSkM81XfAygc5HBtJtI428CD4c5esDLqLjsL52feCAmiwDIsrQrSEQoqt6rOBwpeeoE88bRuqH1PO57SEhSgXFghFfjtDagQmELLLhzkepbf9blsiFI4zJZPgxpxRmJoSicB3cAUpI3REacSWpJ_2ZWw6AZwgiAna0Oou5JA0rUe9CwYiqwTQX8Gp92a_zNpEc2RP8OUNMoB4W8_jI3eLtINuaowdlg8SXbh_1-kOYTq-nSQw-XaHHtAjzl-GT0aHzm7L8GJaiTAZs0kbsniueuLBkcFFL5e1qPI5fRh9NKmxJLrdkrumacfpwD2guH_40Dko1KJONrD7yqrgciPdOgEq4FN8aReS37E2fB3ywxj5hdumS7wshxEywuPqOjURtH8BXqY-_8bfV75E2bi3aDY7pNBJcJRJELmqHGXp012ivGPP-6C-roEDpnBPZ4ffrkY36co5e_wkZIEjNLgu7t1R_h2TARXhrb6MUG1fLUgyEdy-5PCv5FApJAd8WWbt5mr4VDZyqcOaDKTs6vPOeDkZXyebUk8Vj2E92HIEpUjEMaCYeif0rYE84WJMQ5nsm9pGf60JqcLmF7sZGci1CUDhAt9qipTXYtaRj6FGJ76hDpo8rYd__BWrG3NZm8VjEQ7Pz4BnQrhmeDog4=w280-h257-no
.
COSTUMES «OFFERTS» À PIERRE MOSCOVICI AUSSI
22 MARS 2017 LA TRIBUNE
.
Une affaire à tiroirs... image à prendre au premier degré, puisque c'est lors de la perquisition chez ARNYS, le fameux fournisseur de costumes grand luxe de FRANÇOIS FILLON, que les enquêteurs sont tombés sur une facture qui mentionnait comme bénéficiaire l'ex-MINISTRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES.
.
Entre amis, on se fait des cadeaux, c'est normal. L'amitié n'est pas une relation à sens unique. Mais telle n'est pas la conception de PIERRE MOSCOVICI, puisqu'il a d'abord nié toute contrepartie à ce cadeau fait par, dit-il, un «ami de quarante ans».
.
Selon LE CANARD ENCHAÎNÉ publié ce mercredi 22 mars, le commissaire européen français PIERRE MOSCOVICI s'est fait offrir des costumes de luxe par un ami chez le tailleur parisien
habillant FRANÇOIS FILLON.
.
TRAFIC D'INFLUENCE OU «CADEAU NORMAL»?
.
L'hebdomadaire satirique rappelle que les faits sont antérieurs à 2012, à une époque où les parlementaires n'avaient pas à déclarer de tels dons aux autorités. Néanmoins, n'y a-t-il pas un problème ici ? L'intéressé ne voit pas où, déclarant que cette affaire «ne (l')embarrasse pas».
.
Pourtant, c'est chez ce même tailleur de luxe du 7e arrondissement que l'avocat franco-libanais ROBERT BOURGI a récemment offert deux costumes à FRANÇOIS FILLON, des faits qui ont conduit le PARQUET NATIONAL FINANCIER (PNF) à accorder un réquisitoire supplétif contre X pour «trafic d'influence» dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié la famille du candidat de la droite et du centre à la présidentielle.
.
CHANTRE DE LA MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE, HAMON VA-T-IL RÉAGIR ?
.
Interrogé au sujet de l'article du CANARD ENCHAÎNÉ lors d'un point de presse avec le candidat socialiste à l'élection présidentielle, BENOÎT HAMON, à la COMMISSION EUROPÉENNE, À BRUXELLES, PIERRE MOSCOVICI a affirmé de ne pas être gêné par ces informations.
.
«Ce n'est pas tout à fait le lieu pour parler de cette affaire, mais je ne suis pas du tout embarrassé par cela, dès lors que ce sont de vrais cadeaux par de vrais amis, dans un vrai cadre privé», a dit l'ancien MINISTRE.
.
BENOÎT HAMON n'a pas dû beaucoup apprécier, lui QUI A PUBLIÉ SON PATRIMOINE EN FÉVRIER et qui a inscrit à son programme 10 mesures phares pour «moraliser la vie publique», parmi lesquelles «la publication de l'identité des personnes dont les dons aux formations politiques dépassent 2.500 euros».
.
«CINQ CADEAUX» MAXIMUM «EN QUARANTE ANS»
.
Toujours est-il que, lors de ce point presse à BRUXELLES, à la question de savoir si ces dons étaient sans contrepartie, PIERRE MOSCOVICI a répondu : «Cela va de soi».
.
Dans LE CANARD ENCHAÎNÉ, PIERRE MOSCOVICI confirme s'être fait offrir des costumes par un «vrai ami», négociant en vins et fournisseur de l’ÉLISÉE et de MATIGNON (ET DU QUAI D'ORSAY PRÉCISE L'OBS).
.
«En quarante ans d'amitié, leur nombre se compte sur les doigts d'une main. Et surtout, il n'y a pas de relation d'intérêt entre nous», se défend-il.
.
Le commissaire européen ajoutait cependant : «Moi aussi, je lui ai fait de beaux cadeaux ! Rien à voir avec l'affaire FILLON !»
.
On ne connaît pas encore le prix de ces cadeaux-là, on connaît seulement pour l'instant le prix des deux costumes ARNYS reçus par FRANÇOIS FILLON : environ 13.000 euros, soit 6.500 euros pièce.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Zxc0s-y-WHoaaOPnIa1M-IIhaC0wh9P3qvgGk5848MN2NosAN8aoWk7dutdrQEx_t9YXN0GLgUvdninEE4FOq8OWeVHIjOSZTswvKILtBfOlPXzYDuN3KbH79mnlvheG6atfkfBSN1x0F_H6iutGECQqUYedugDzaWFkajEnQY7382-TcE2gC2gmyGURd1Z3A2kHVmNGixIUmlBVoOpbawkxHJMPy3OQUxTOoq0x0usaWrSzUJoVWW-Wu64XlOvsZkra7Q1PJ5d5GjYv6Uje0p3fgLYiIM41suzqR8wCRGt5e82duvbJFr9V-W9HtokCIiWhheh3aKUmpZOdSTxsNnskf22VhkM-pQsHE-uIU3506ClwjPz9-fjMQIRO4x6M8LvTgMDIRvKgnlsqeqdUYQSX2gRPFKzFnAhMTKseUbdXQE_Ux2LWo0t2o2qyG8O_X3S7yYCa1sjjDUs6wgFFn_Xf6nN7hSQuItT7Qc8i_tUSPez5RiAdn2iZQHkMWTq1Rdxvr6PSP7rwVhnpM8bOOUYK5BtG0ua6By5TO3EoC-gPKvuvg1s8KxszJvWNjsSCrJJzsSYTA9MjYyUMIP7A1Nzv5NJi1oHlI62jHRpobrXFd6RNUUhzHEyiS3vz8BKA9L9pEi8oOtc-Aegv6oS4DKk4RssZiN002xFL0jgWqXA=w285-h239-no
QUAND FRANÇOIS BAYROU SE PAYAIT POUR 42 566 EUROS DE COSTUMES EN 2002
20 MARS 2017 VALEURS ACTUELLES
.
HYPOCRISIE. FRANÇOIS BAYROU, récent soutien d’EMMANUEL MACRON, se fait un plaisir d’attaquer FRANÇOIS FILLON et ses costumes offerts pour plus de 40 000 euros. En oubliant qu’en 2002, il tentait de faire passer en frais de campagne 42 566 euros de frais d’habillement.
.
Le JDD révélait il y a peu la garde-robe à 48 500 euros de FRANÇOIS FILLON, dont une partie payée par l’avocat ROBERT BOURGI. La classe médiatico-politique s’enflammait pour cette énième révélation sur le candidat de la droite à un mois du premier tour de l’élection présidentielle. Dans ses accusateurs, un en particulier : FRANÇOIS BAYROU. Pourtant, comme l’a fait remarqué ERIC CIOTTI dimanche 19 mars sur BFMTV, en 2002, lors de l’élection présidentielle, le nouveau soutien de MACRON a connu pire.
.
Le candidat centriste de l’époque tentait ainsi, comme le rappelle également LE POINT ce lundi 20 mars, de faire passer en «dépenses de campagne» – et donc en somme que le contribuable aurait dû payer - des frais d’habillements s’élevant à 42 566 euros. Le CONSEIL CONSTITUTIONNEL avait alors estimé que cette dépense était «manifestement excessive» et l'avait ramené à 5000 euros. FRANÇOIS BAYROU avait donc dû payer de sa poche, en 2002, 37 566 euros de frais d’habillement pour la campagne présidentielle.
.
.
.

Écrire un commentaire