Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2015

SDF «SANS-DENTS» FRANÇAIS ET EUROPÉENS ET MIGRANTS ÉTRANGERS

SDF «SANS-DENTS» FRANÇAIS ET EUROPÉENS
ET MIGRANTS ÉTRANGERS
.
.
.
 
 
 
 
 
 
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/-6Z4aFDCJXiMcT4rG89cyJSu6cnt7KLavIGEZJOVRXCae0U7_K2m0XLcnmTpj0Ry3sqvqb29kUJNjVjbE01iGx1aFo_Fhx65tzS7n1h2HiTrPO3jVVklIHw0xUnnw_hUnc-ajtvmWMlhLnQ2VPtutCOP8KkZL7KJrevgA4H94JBfNhZOd6gnvntaYxi5tX3BYpF423wpeLfxRYMolb0v0LApgvofGlZsQ_i9M-WKSC9njSITPhGWK8zEUqeWs1bke_XL50UGGNVzMkKPicX4m_BkVIPcYPwSf8ZmMNAaVmqITJNKw6gv_H9h_QCuw5J2QX0BlWOCJLhLBkmJ_wCyG6ALFAnTxMQWw68TlBIN2tf4WWuNYJGs3IKcAEuz291EfBjDMNGz3kieZ-Dudf-EuOl1-xhQABW_NxaNT6ZOB94ZKlBrTKp6_L9AlH1bLeDVB_4SkiO-0r6_SYKDb2fQF_FJsTAhqVtbCViqWiAWKqUsMqUQbC4R7DPCM8HzyEnVopycuz_3WkpNEJa0mGVTVH7jgLbd9r5QZT-uW1Edmk4vyvrcJdEIDJZTjIv8_wdnuVcs0hEWJpCWz621es7FkcoPB2zYHCM3=w220-h342-no
.
D'OU VIENT LE QUALIFICATIF «SANS DENTS» ?
RAPPEL DE L'AFFAIRE
3 SEPTEMBRE 2014 LE POINT
 .
VALÉRIE TRIERWEILER intitulé «MERCI POUR CE MOMENT» n'a pas fini de faire du bruit. Les extraits diffusés, notamment sur les réseaux sociaux, ont évidemment suscité de nombreux partages et commentaires de la part des internautes. Une qualification a néanmoins retenu plus particulièrement l'attention des twittos : celle des «sans-dents». C'est par cette expression que FRANCOIS HOLLANDE qualifierait les «pauvres»,  D'APRÈS LES EXTRAITS CHOISIS PAR PARIS MATCH DU LIVRE DE L'EX-PREMIÈRE DAME : «Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche dit en privé : les sans-dents, très fier de son trait d'humour».
[...]
FRANÇOIS HOLLANDE aimait, dit-elle, à se moquer des origines sociales de sa compagne : elle a grandi dans des cités HLM près d'Angers (Maine-et-Loire). Il la surnommait «COSETTE». Ils en plaisantaient, jusqu'à ce repas de Noël avec la famille de VALÉRIE TRIERWEILER, les MASSONEAU.
.
«Elle n'est quand même pas jojo la famille MASSONEAU», tranche-t-il. Cette sentence, elle la reçoit comme une «gifle». «Pas jojo la famille MASSONEAU ? Elle est pourtant tellement typique de ses électeurs !», pense-t-elle.

.
.«Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche, dit en privé : «les sans-dents» très fier de son trait d'humour», écrit VALÉRIE TRIERWEILER, reprise dans LE MONDE.
.
«SANS-DENTS». TRIERWEILER MENACE DE SORTIR DES SMS DE HOLLANDE

11 SEPTEMBRE 2014
LE NOUVEL OBS

Elle ne lâche rien. VALÉRIE TRIERWEILER dit, selon «L'EXPRESS», être en possession de preuves que
FRANÇOIS HOLLANDE PARLE BIEN, EN PRIVÉ, DE «SANS-DENTS» POUR DÉSIGNER LES PAUVRES.
.
.
.
VALÉRIE TRIERWEILER RÉVÈLE LE SMS ENVOYÉ PAR HOLLANDE EN MAI 2005 SUR LES «SANS-DENTS»
12 OCTOBRE 2016 GALA
.
.
.
.
VALERIE TRIERWEILER : FRANÇOIS HOLLANDE ET LES «SANS DENTS»
https://lh3.googleusercontent.com/jlEh0iZBXwLlxVpD79bYmCzZ0SFTqwt5-2P9OoXAce7V0rooxWmwMiRwNB87-R3IjiO2N4dnfnJSKkf4AsQ0qpfXY4P7TZG9Doj9rNTgpO_1FjLxIChvcymolhLI29zoIQ6znfSYnQS8wThOt9Gm8H9PvPT6ZCxkToXA6bqn-IIcOxEU7ubp2b8SjQEjtAUC41LDwTGHTXmJMKp_XjTA4Sxsh_ZBXHMzcZ4pnQIM0nyoqxJuFpHaj2QWbLxZrQxHvIOnL2fbUmLOA3TQxvNL7o08J6ATNrSEFYj_Bs-MRrKYhu4gGACkStgqxXdo73f4HF4PowJElLH7KKwjQgX5FTXwLHc0OjPbiggLZSXkOvzoZhyhPeff4eu9o51k6rNmDBUdAIkieNaLkjD3Sjb3-dYpOqCvvt0yrAjAxxkEhtSCMpp1xpRTPk_nj4Lwre2IgapcSseor8WKZquWfkw3lASSp28AGwrR2-NtgxQwHlAc4nlyl2a6xzipcUk1c5-wUowMHc3BEzbb9uKRCcJ7lypuvIUA_SH3o3H4jTdGTu7vb80bdd0nU7kURR8a3mzR_29nEsGETsYBabIYqGLosqlMs6AWrx2S=w200-h201-no PROPOSITION DE LOI DU SÉNAT

«DISCRIMINATION ENVERS LES PLUS DÉMUNIS»
18 JUIN 2015 LE FIGARO
.
A l'heure actuelle, les discriminations en raison de l'origine ethnique, de la religion ou encore de l'orientation sexuelle sont prohibées par la loi. Mais pas la précarité sociale.
.
Homophobie, sexisme, racisme… Aujourd'hui, les discriminations liées à l'orientation sexuelle, à l'origine ethnique, aux opinions politiques ou aux convictions religieuses sont sanctionnées par la loi. Mais pour le rejet des plus démunis - traités de «cas soc'» ou de «sale clodo» - il n'existe aucune punition. Après des années de pression de l'association ATD QUART MONDE, cette situation pourrait changer.

.
Jeudi, le SÉNAT a étudié en première lecture la possibilité sanctionner la discrimination pour pauvreté. Cette proposition de loi de YANNICK VAUGRENARD (PS) a été adoptée à l'unanimité au cours d'un vote à main levée. Des sénateurs LES RÉPUBLICAINS (LR) et UDI-UC se sont toutefois abstenus. Elle doit désormais être examinée par l'ASSEMBLÉE NATIONALE. «C'est bien qu'il y ait eu un débat qui rappelle que les personnes pauvres ne l'ont pas choisi et aimeraient bien travailler», a souligné le rapporteur PHILIPPE KALTENBACH (PS).

.
Aujourd'hui, la
LOI RETIENT VINGT CRITÈRES DE DISCRIMINATION - punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende - mais pas vis-à-vis d'une personne subissant la précarité sociale. La PROPOSITION DE LOI vise à inscrire dans le droit pénal un vingt-et-unième critère de discrimination, du fait de «la particulière vulnérabilité résultant de la situation économique apparente ou connue de l'auteur» de l'infraction.

.
Cela fait des années que ATD QUART MONDE plaide pour des modifications dans le
CODE PÉNAL, ARTICLE 225-1, dans le CODE DU TRAVAIL, ARTICLE L 1132-1 ou dans la loi de 2008 sur les discriminations. En France, rappelle BERT LUYTS, délégué national de l'ONG, plus de 8 millions de personnes (14,3 % de la population) vivent sous le seuil de pauvreté (équivalent à 993 euros en 2012 selon l'OBSERVATOIRE DES INÉGALITÉS) Et selon des enquêtes d'opinion parues l'an dernier, 97 % DES FRANÇAIS ONT AU MOINS UN PRÉJUGÉ SUR LES PAUVRES. [...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no
«SANS DENTS» FRANÇAIS RETRAITÉS
https://lh3.googleusercontent.com/uo7cHozXOi1qRpAgP8tJ7nungJ0C7HsG0bk0D0QZm3lIdOd9LXikCVXyQPTkGmHn0sTX8bYHhJf5--OwTn3WNUlIllcB2ejSGIDmiSammVYBhVYoqKGr9FWNR8Al4iHJJI1r7TdM2zsf8oqaQr3ls5m0_pfZPttC_fYNoKLgWCRx8H20EJte4PXAKQbUxnLG3GrOuj01eNNlHqRqT3CO7OYBnx33xjoBx2Rz6j7c3LjQ5Xte2YtVrpyseuIBYv1G2hoxPR-m06l-6j83byZXqOuE4c9_8rDAtNFDDdn7Xj1Qb5VUv0kiu2ZFzMhiKNW2Ov3QZgXXLE17v-ULFb_OhD1gxGvGYh-C3ap9_U-zE5PO6Y2B4U7n2DxevRnU3vIB6JyjhrRERz5POB8sLWvduNRfOxDH1FfbJu0XlDPeQVkW2fV7oOOJXim-NHr4Bo-z-XvxJlS7_NeRM2vhRYlBo7cZ9D2jUxT9mJY3ygeYETY8kkJytQq9n9VKSSkU5baSYEm1aIZwP_FrWfOQ-1oOD2aaDxkOUNwsw-ZLR3jJZrve30mtzhZK0HWesl5j0mqwOeQeg-OIIauUbMBfCJsEiPO5qp7tsMAs=w461-h538-no
https://lh3.googleusercontent.com/aiypen1r2FmF7ZA8J3PE4tEkwO6kDvUim23SnSTI6K2O2XxpZVFk2XYomQVS5tDU4OuPQUAe3jB3IFF8wbIhzOLKQu8SHnwsJ6AEfNyXrvzOdhMYTX6k2lPhdXRVTrgDuH2CSY1xJPlFwZ7MW9lzLU-b5olJOVgK6gAMsxiw0zbVjlBVbH__y21HeDPR_cTirEfbuHA2QWoqne-901J1q8JveUtqjqMfvZEU2k6GZMaWQyqsvwg4wrO93izt1FMJa9rnnkco1rXFg_PEbXJrTed07DGTnMM0N9kH5VAZgxw2CwmTOJKKqLLgA-VD_pQWNtzCuwtdN3QyDdepGKmDXKcAZiLquGJ6mEb8gr2fLhpuXIwtOk4tqSWsRLIKMg58hvkQqN5akpezmXA6RXX6H9RYorGbSgpwXwm73WQESVvMrZkjtoc0TARUzIOSmAvhUbGHn--e4vh3Zt51lPWEukAAIWf2BkLFiM38HfY9kwkw06KQ5GoXF9PpxP4golT4k5mvhwc7mTCep3rUKsGqhCrgUmXh5gyVdCTP8j5uRzVHTzWg0x-L1S1KAI-pejSGCaah_dJOtM2HK7zWQr2E6quiskdSgXKO=w320-h284-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no
PLUS DE 450 000 RETRAITÉS FRANÇAIS TRAVAILLENT POUR BOUCLER LEURS FINS DE MOIS
20 SEPT 2015 BUSINESS BOURSE
.
Selon un chiffre publié mercredi 16 septembre par l’INSEE, 452 000 Français cumulent retraite et emploi pour boucler leurs fins de mois.
.
Normalement, JEAN-PIERRE BOMBLED aurait dû cesser le travail depuis longtemps. Pourtant, comme l’explique FRÉDÉRIC VION DE FRANCE 2, ce retraité qui vient d’entrer dans sa 70e année vient régulièrement travailler comme intérimaire au rayon boucherie d’un supermarché. «Je me suis quand même affaibli. Il y a l’âge bien sûr, et puis je n’ai plus la même tonicité. On ne récupère plus de la même façon. Il y a dix ans, j’aurais porté un demi-veau sans problème», explique-t-il.
.
LES PENSIONS DE MOINS EN MOINS ÉLEVÉES
.
La plupart des retraités qui ont repris une activité professionnelle le font pour des raisons financières. Il y en a plus de 450 000 en FRANCE aujourd’hui, soit une hausse de 6% sur un an. Dans les trois quarts des cas, ils travaillent à temps partiel, ou comme saisonniers, dans le commerce ou l’artisanat.
.
Depuis 2009, cumuler un emploi et une pension de retraite est plus facile, et si cela concerne seulement 3% des retraités aujourd’hui, ce chiffre devrait augmenter avec l’arrivée à la retraite de générations qui ont connu le chômage et qui toucheront donc des pensions moins élevées.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no
ÉTUDIANTS FRANÇAIS ET MIGRANTS
.
https://lh3.googleusercontent.com/qIigrgQdXUpZN92itIVIltwdoRnDWVdSYGKN_RjAvX6pOJlZrD1gpz8Owv7zZS1AWGpSGeJ8FW8Jxzo8RIXTi8G8bU0ErNsbsb58kRmFW20AhzRfmDJSSIcNwa3FZi1XlKGAAOSCQg-vDmQVQZqRYKFCENPx-XjFeQerRur3_BlYlkqxyqhW1Fj0CbZ46-LQv6CEbChGX-p8t2V52AvDvWflgx3lVNy2d3byFrW21vDNUdW4DPHdZYrQJOcen65XRiHi2sJrIj3TlO9EModBVYsBby02I1VymdZ7QdNpvenjYygzyKZbBV4t8GkPVgkC2K7fOJRiqraJdVnxxIVpRhDWH02BHRVlwS7BRSuuDyKn0cBmuAVE0hFAQges2EBspFjesK0CAYH4YhCEhDdxrJgShD_hg-9QEZ5JPiyllWakV-XlxnJrHvK6hGK67E1AQALNq2aZ8xdaj6j9hM1qSEIJYeXoF-zs2E43NxHo4rGQFItCoa8ve9EyZOV-pQ2H4w6o-2Anok0QsdVop1RXGffF7kT7dClxgUYDfLG4SeJqY2y6heIt8twNOzLyUJDZ2DUhB89Y0N83l9IV16Sp1e8L34Ou1HYs=w580-h453-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no

LA PROSTITUTION CHEZ LES ÉTUDIANTES «C'EST MA SEULE SOLUTION POUR VIVRE»
27 AVRIL 2015 TERRAFEMINA
.
Si la prostitution étudiante est un phénomène qui se développe de plus en plus dans les grandes villes françaises, appréhender sa réalité concrète reste toujours difficile. En 2006, le SYNDICAT SUD-ÉTUDIANT affirmait que 40 000 étudiants, hommes comme femmes, la pratiquaient dans le plus grand secret. Un chiffre que «SUD-ÉTUDIANT a depuis fait disparaître de ses tracts», RAPPORTAIT RUE89 QUELQUES ANNÉES PLUS TARD.
.
Selon la PRÉFECTURE DE POLICE, le nombre total de prostituées en FRANCE serait compris entre 15 000 et 20 000. Parmi elles, un petit nombre serait des étudiantes mais cette faible proportion est en constante hausse depuis 10 ans. Un phénomène en expansion qui peut s'expliquer, en partie, par un coût de la vie qui augmente constamment pour cette catégorie de la population. Au premier rang de ces dépenses, le logement et les études. «Mon école coûte 4800 euros par an, et mon loyer 670 euros tous les mois. La prostitution, c'était mon dernier recours pour assumer financièrement», confie LÉA, étudiante en école de commerce à Paris qui a recours à la prostitution depuis 11 mois.

.
Deux secteurs de dépenses qui n'ont cessé d'augmenter au cours des dernières années : frais de scolarité et loyers constituant une part conséquente du budget. Pour un étudiant parisien, se loger dans la capitale est de plus en plus difficile
PUISQU'IL FAUT COMPTER EN MOYENNE 740 EUROSpour un loyer. PARIS se classe dans ce domaine troisième au rang des villes les plus chères d'EUROPE. [...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no
LES ÉTUDIANTS RENONCENT DE PLUS EN PLUS À CONSULTER UN MÉDECIN
23 SEPTEMBRE 2015 LE FIGARO
.
EMEVIA, LE RÉSEAU NATIONAL DE MUTUELLES ÉTUDIANTES RÉGIONALES, a publié ce mercredi une enquête sur la santé des étudiants en FRANCE. Les conclusions sont inquiétantes.
.
Pas les moyens d’aller chez le médecin... C’est de plus en plus souvent la réponse des étudiants face à leurs problèmes de santé, comme le révèle
L’ENQUÊTE NATIONALE D’EMEVIA. Tous les deux ans depuis 1999, le réseau des mutuelles étudiantes réalise une enquête sur l’état de santé des étudiants. EMEVIA s’appuie sur un questionnaire, soumis cette année, pour sa 8e édition, à 8078 étudiants. Les résultats sont préoccupants.

.
Selon l’étude d’EMEVIA, 51,5% d’entre eux déclarent ressentir des difficultés financières, contre 49,5% en 2013. Ces difficultés se manifestent occasionnellement pour 22,5% des étudiants, et régulièrement pour 14% d’entre eux (contre 12,4 en 2013). Un précarisation qui impacte directement leur hygiène de vie. Résultat, lorsqu’ils sont malade, 54,1% des étudiants attendent que cela passe.

.
MOINS DE LA MOITIÉ DES ÉTUDIANTES ONT CONSULTÉ UN GYNÉCOLOGUE

.
L’enquête révèle par ailleurs que 15,6% des étudiants déclarent avoir renoncé à des soins pour des raisons financières au cours des six derniers mois, un chiffre encore trop important, mais tout de même en diminution par rapport à 2013, date de la dernière enquête. Si 79,2% des étudiants ont consulté un professionnel de santé au cours des 12 derniers mois (contre 88,1% en 2013), face à la maladie, seulement 52,8% d’entre eux se rendent chez leur médecin traitant, tandis que 49,2% ont recours à l’automédication (contre 46,8% en 2013). De fait, 14,3% des sondés consultent leur pharmacien et 6,1% surfent sur des sites INTERNET spécialisés en santé, contre 6,1% en 2013. Plus problématique encore, seulement 44,88% des étudiantes ont consulté un gynécologue pour passer des examen biologiques, contre 48% en 2013. Les femmes sont toutefois plus enclines que les hommes à consulter en cas de maladie : 54,9% d’entre elles prennent rendez-vous avec leur médecin traitant contre 50,2% des hommes. Elles sont pourtant plus nombreuses à renoncer aux soins: 19,8% d’entre elles (21,6% en 2013) se privent de traitements contre 10,5% chez les hommes (18,2%).
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no

20 21 JUILLET 2015
.
LES «SANS DENTS» FRANÇAIS DE L'AGRICULTURE
https://lh3.googleusercontent.com/l96LOblU9NjqnoSOR4H6aJFh7qg_Ovd5qFY67fUqdBiq64FpIgpa_Cls681gqi9Ac9ULC9YZoupdOH6HZmqFK0ln2-p8jNwfK0eUT28I-Pc-VpDKp_H2xvpWDTpO3Br7crcaleMdkEVKDYHFaL10kRHpNb5z7yvLuLBLXIX-4ok2hXUQwrsRfBLohCp0JPlqLnYFBD5096TGDodiFTdQB7IMi9xAjFoiF2NAxQG4x0V8KdWzWiSMM8tN9KnEDJJmdkGQD6sLer81Q96KBvUrNCerc9L0MaRmPMXllaI2xP49KQ3QZdw_QAiuFlXGiQ3c9c2GN40sYk5WSzuVP41tYw-HW3gWY42z-txFkcy_7e9b2YOyZgtPnEOKTMX6eF_eoUC9TcsqelecA_0wOjjBb4zWvJwdLepYbP0W3WuhDke-4F8_Lk2RPAnIXWieAWpDwIW3Tlgd-rKgL2gwz1BGwmoK_d8hcwsImR-y3bJ1s68NnDD3R7wLVKN0gGBSNObJcEzrjuRgxKe3itAIIUcJzj7VoV2mtHrX1iiG4poVf9Z6Ec3O56e6_cK-vnru_7JiSVDBF1Li7uNan_fWBHbG0w6fNCC8LG7N=w410-h576-no
.
.
.

TROIS AGRICULTEURS SUR DIX GAGNENT MOINS DE 354 € PAR MOIS
12 OCTOBRE 2016 OUEST FRANCETVINFO
.
Une étude de la MSA précise l’ampleur des crises agricoles. En 2015, près d’un tiers de la profession a dégagé un revenu très faible. Les demandes de RSA s’envolent. Les appels affluent à AGRI’ÉCOUTES.
.
130 000 AGRICULTEURS, 50 000 DE PLUS QU’EN 2014
.
Les crises agricoles à répétition ont mis une part notable des agriculteurs dans une situation financière périlleuse. La MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE a publié, hier, des chiffres saisissants : en 2015, 30 % des agriculteurs, soit 131 450 exploitants, ont dégagé un revenu professionnel inférieur à 4 248 €. C’est-à-dire 354 € par mois. En 2014, ils étaient 18 % dans cette situation.
.
D’ABORD, LES PRODUCTEURS LAITIERS ET LES ÉLEVEURS BOVINS
.
Tous les secteurs sont touchés par cette paupérisation qui a des raisons conjoncturelles mais aussi structurelles. Les plus touchés sont les producteurs laitiers et les éleveurs bovins. Et l’étude ne prend pas en compte la crise céréalière de 2016 qui a vu la production de blé tendre fondre de 32 %.
.
.
.
LES HANDICAPÉS FRANÇAIS SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ, LES MIGRANTS PAYÉS 1058€/MOIS SANS TRAVAILLER
. https://lh3.googleusercontent.com/vlWn5So7Wx3d7zmbQFtK6DCrlLRCh_P4hblu49GJpesjj0OlSXll-Kzdt_4OQRbCwSTIDDePQH4wh1qMvfMyqKIc6RXFFAI4IyLi27SPjtHPCltpEI5fmvVolNBnsdfr68-NRNSCaWlYpw7urFHB1sfX6vKit16nqAHuuHR3g9M1YP5t_HaVVPlUIay_jEb16dVm50uIrxkSQuNXWcNybwT62_n0Qxk5rb6kfDEpJ9hCUAWWuqiC-pWsSywarBfYlN-7x9PGORV4iN7to_MgNI0PtOzocYEKZg371r41KaS_RV6n_POkMvunQlR521Zlk3IMd3-RaDl41784uSxupDeTB5lMsuaUFKD8sztT746mbQbq7dYaRcXwUUzAHJNPe7NDg3tlzZPgZ0FW7jB16XndnT1NArGI3K40Iam6z6QfuhU4JzS28189dVJ6V0RsKpQfaknM1eHY7irhVksq47RsA-dPSwHvtFMDBQi3fB2ek6qT8JL6WZDHwKoaxkSL9avMQKXVvuf_W6MnrI6CJ-Ck8HOpjh5o2yclxaWDVJuMjRwTmF5dnZT-xTY_7q5eWm6EEVp1uN7bY4m08AKEzpJN3U5BqBLh=w570-h342-no
 
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no
FRANCE : LES «SANS DENTS» FRANÇAIS OUBLIÉS DE LA RÉPUBLIQUE
.
UN FRANÇAIS SUR QUATRE NE BOUCLE PAS SES FINS DE MOIS
13 SEPTEMBRE 2016 LE FIGARO
.
Selon le baromètre COFIDIS/ CSA, les Français ont besoin de 464 euros de plus par mois pour vivre «confortablement».
.
Le pouvoir d'achat des Français est loin de s'améliorer. Selon la 5 ème édition annuelle du baromètre COFIDIS/CSA, 26% des Français n'arrivent pas à boucler leur fin de mois. Ils sont de plus en plus nombreux à vivre avec un découvert. Près d'un sur deux (46%) y a recours au moins une fois par an. Un sur cinq se trouve «dans le rouge» chaque mois.
.
Les Français estiment qu'il leur faudrait 464 euros supplémentaires pour mois pour «vivre confortablement». Cette somme leur permettrait de dépenser davantage en priorité dans les loisirs. Ils investiraient en seconde position dans l'équipement de la maison, en troisième position dans l'habillement et enfin dans l'alimentation.
.
49% des personnes interrogées expliquent qu'elles doivent recourir au découvert à cause de dépenses incompressibles et de leurs difficultés financières. Et 46% le considèrent comme un outil de gestion budgétaire comme un autre. Le découvert s'élève en moyenne à 360 euros.
.
«Les Français continuent de considérer le découvert comme un moyen «gratuit» de boucler leur fins de mois. Pourtant, comme un crédit, il est soumis à des intérêts, dont on occulte l'existence», observe CÉLINE FRANÇOIS, DIRECTRICE DU MARKETING DE COFIDIS.
.
PUISER DANS SON ÉPARGNE
.
Les difficultés économiques font redouter le pire aux plus fragiles. Un quart de nos compatriotes affirme «glisser vers la pauvreté». 8% se classe dans la catégorie des personnes pauvres. Afin de s'en sortir, 20% des personnes interrogées puisent dans leur épargne pour s'en sortir. 6% s'endette de plus en plus. [...]
.
.
.
UN SANS-ABRI SUR DIX EST DIPLÔMÉ DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
29 SEPTEMBRE 2016 LE MONDE
.
Pas moins de 14 % de sans-abri ont suivi des études supérieures et 10 % sont diplômés, selon une étude de l’INSEE et de l’INSTITUT NATIONAL D’ÉTUDES DÉMOGRAPHIQUES (INED) publiée mercredi 28 septembre. Leurs travaux se fondent sur un recensement mené en janvier et février 2012 dans les centres d’hébergement, les hôtels, les centres maternels, les lieux de distribution de repas ou encore les banques alimentaires.
.
Le nombre de personnes privées d’un domicile personnel était, à l’époque, estimé à 143.000, dont 30.100 enfants. Il avait déjà bondi de 50 % par rapport à la précédente enquête, datant de 2001, avec une poussée très forte des familles, notamment étrangères. Ces données n’ont fait qu’empirer depuis. Cette année, pour la seule région ILE-DE-FRANCE, la préfecture déclare mettre à l’abri 80.000 personnes chaque soir. [...]
.
.
.
POUR RAPPEL, RIEN QU’EN FRANCE, LE NOMBRE DE SDF AU AUGMENTÉ DE 44% ENTRE 2001 ET 2012, QUE L’ON PEUT DÉNOMBRER 31 000 ENFANTS, ET QUE 24% DES SDF SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS ONT UN TRAVAIL !
https://lh3.googleusercontent.com/CRwHdfotxoddgJr9Oqb7bmchRG2X30eDYlx39-2JGkBMYIsiwbTWHRkZudwMEAmi01OGFIAJc_dzHu6OdfdAsmC94OaHERn2el72Dyw_7osEaDR2iFOFiOa4QYrrVhe4Irey2iH8wVIxbH5IUnr55At0frK7mJWnmtXWL_pWf7os34t8BuoCjyQ349CCK4Y6S02y-9e4Z2GcBK7KkRwSLeg6bfDUGv6dmvO62Ef3YwLcFUoYZ_O9c9uKSgylVqgWEBx5IlxnWLXsgvE77ldKbQ4GcSSQQt3vegsAFTLOvKsHvdryIhzdsxsDlmJGSTbDfxC8PLtIkOX1L9Mq6TprzBlUSFJwGkpCXr6xiLsDm9X07XvzUILim2SjTd_vzqS9AN1bsMmUPbIkVDeJDtnWDUeME3v8gf4OT6-YUd6M1JWxUgApoCqxjibMDCd337FxFYloCySBgqX2SmMuK2R-5HVvCY74v8R8chC23WTf68UQCF91vqyOYZcm9MFwhf9BZgF7CPpbbb-V3K3r-z-Z25ZPCWhU7Jj7gn20iRvCGHmEOCaiEevqJgEwCXd4b-cYIBNJEUDN7oWyfgg0PPJ6jxVCj-32J3F9=w568-h382-no
.
.
.
«SI TU ES FRANÇAIS, C'EST ENCORE PLUS DUR D'ÊTRE SDF...»
https://lh3.googleusercontent.com/dP4A8TDyl3qf1vB5jVH0GS7yDkr3UaMfJahbpcJ083GnT25Q85Dqp-4E21v0IFuHGElh3AqPVooTljz5Ve9rpW21NLduIvg_VNYUvG71b_reknEvd2Pa-3sN2lfPwunYfNSOHVk2FQ362PfcuWtXzspZAiPlfHpZ4kgwh-cQoWqdcGxMkkVCYtBQBEGrvnB-MpTik8Fzk8-e9PyhBx2PZjbYcXpsF5etoAE4H0DqGG5zLlAE0Iyt1LDmkMyyC7orpTEM77DSgVTBhBTNYoKlmtwNLhi48IA__1rjZ9ZzUKf7Iuu4sSQTqfvPVf0Rsjkp3dzNiVdHGoEI_ORDSKSGpS7pooxMUHAzcgF8mQ-O9R9DssvZSnMXrMl7m2XHu53TFYlriL4yjXF9Xl9tHkXi77Ofl4adJJHicsCEYVRiCqNjIPJS3d5bJi6_BCPVRY6kR_pIn6Q78pIRHyeeJQiKISCd6HPP4-MjimnypKRTLtwWDOVPinwwK6I3p9tM5AmVLbOoH2qvDVOlAFoB2JWO9YVrhyXbDIe7y7YH7Q14fepSQApCeRXBWjA6eWc7e-72xKhLW8X5-CiBIYLd7yNYTFTDwpPYkkTm=w200-h281-no
.
CLAUDE HUET, ancien SDF devenu écrivain, qui dénonce l'abandon des SDF français par la société. Il a notamment publié LA DESCENTE AUX ENFERS :
https://lh3.googleusercontent.com/FFWSJtXM1hhedgdHZJIdbyb7r6SkF_DyO9jZpz_fXJDGS8dLpYtm_BCvKWx9apMj3QRNemTtnA8PuY2qwtlLJUm22C3XQ5rG8nZlbUolDxybc3OEeHgzT3fV7_sng1hk58qtaYeuYeCTBv3vzPHmLKepvcxNcAny_dxry0sgFq7_rXVF9OOva2uf23x0SQW_dd7Zqv8kWkIwlEfESL3J7mD5kQBRvxUqq4uQd5IfX9N5PdnsrXEYUkJ4LMfSN2fmUX0bVIKUyHknHTN0DH9dvn5GoZMj3yhk8kGkYuzXCakD6Z_2dlM23_jMEyFC74S6BrQIEiug39TywuMQwjr6sSBOpB0dEPZ3XxmM0hgL8FLg9sVneekBH63U7iTbOP4DzhpaDEAxH0bHZ7OJjE9gBGeyseK30sIeb9cHsnu8wDtr74scf8s3vKTJqjo111TZ7cT9m_VgI_HbzPXUosC6eeIOQGOyjBK8B2Fg4TEjnwVJvW5MMhirmO-nJOXBAY-hj0ayjuDCbY32znfDHeRhmsm9_ewxBXkCTAXXU3V_WyCn8BsMEnMDAwnHleFgF0EC1A9rSYScj8HGeIrrDObnYT_Rnc3UaTWn=w489-h182-no
https://lh3.googleusercontent.com/I_6ZZKm6mEIu-uFVqo-p6oo_1IXpD1AHwU0dmF0AkRh7oUgU-HB6-afbuxS0nce_y13hMHP0UHtyTE0F8lFXBJyUNgvEagVdcych9yUVqj7DJ_0Qv3cN9OEr3VVLx5ytX_F76a1NP2WrzDy2t5R7_NfPCil2NPn6EKEvlWAfA3I5sHY_T-Cf1-guo7BiTR9tMeHlOlPY8HpLYvvOILtnpik9D3MTeeHmzi7WI5_o89rZYP-fn-v7OUqZgq17art5z7uPb_7CexDGmJEALBBF_6k-l-DpmyleCqrj26_vIZBiEwFUSH-ybtp5m0T2Dy-IaO53E300lIGjbFaogLWMFe9H7dGg3z8gRTSx3iZom4gByDJvxJk-2QZsQEdphJZkXeU0tR4xN4bCUG5Kclfb7FZgai9jz-iKKowDEi3AndWn_R1wNJbMCZUjjH7X60URzjUD8ONWqhaUAAbZ_Nn03SiDexY9UCqoXHV495kN7ciFHWek8MgY938dUI0QqnFS8bSYs5wj19kPX-koyMJbSKo-DcnrE5Wbs8Km0AJmPfE-u0Rd0yRmNJqTA0bJZd6qE069M1AxTyVed4qP6l-dMrZHMC-fLs3_=w377-h311-no
.
.
.
25 JUIN 2015
.
«SANS DENTS» FRANÇAIS PRIVÉES DE NOURRITURE À CAUSE DES MIGRANTS ÉTRANGERS
LE CANARD ENCHAÎNÉ
https://lh3.googleusercontent.com/FKrxWj4s13SnGXoF8owMPmT5vPTNAYIxP2XMB42pFwCCLEYRklCtFykpfaj3RJPr3vCzrjNsXXS3ogT0Pb4rU_lv8hMidHvFxfTzOHchpthGuevNo8BBNXIEx8ZovH73MdbWcKo39ROG3i1Ig4Pqx04AZHA3TqzNfS2MvHkM3luaBzaGsgjnvgBTFUQbY7vDWhog9KW5sypm4daB6tLBjs_XZ1nmSX4yFq66pOcGtnwhso5GkLwz_j_DpIOcjrwd0BNX_hN1Cqz4vIzaz1rbOB8fvzk1eYrD3QyskoKZ7h9dSjvYzl6uMc44Qdu8krjX8fxSCFiqcZxw862DCiUgjRyExK0imOP0lg08PNI5LhQMdKo_LuA88YbkcyBBcvxDzgx-NHjgojA9k54RJDswGLghMuRWuyF0Hh7fBdYNtlsPTb7siv6bb_DXB3-VxgF-UhcB2e7Jba2acr1dpqzUTr5YY2ytI6IsXaIPjW_DqQNEbunr5g2VdWRFAGhB4TYIVY__z2qLe4RVjKuo_gHCh3hC4BJP1AjoHMS4BlqSf6dKzjIe2XjI6Pp-ltOsX1JlR30tk6wIgiUFwn5Akt1akXh5pDcLbKLY=w640-h655-no
.
.
.
ASSASSINS CHOYÉS ET VICTIMES DES ATTENTATS ABANDONNÉES
.
UN DÉPUTÉ RÉVÈLE QUE SALAH ABDESLAM PROFITE D'UNE SALLE DE SPORT EN PRISON
4 JUILLET 2016 LE FIGARO
.
LE DÉPUTÉ LES RÉPUBLICAINS A VISITÉ LA PRISON DE FLEURY-MÉROGIS OÙ EST INCARCÉRÉ LE SEUL SURVIVANT DES COMMANDOS TERRORISTES DU 13 NOVEMBRE 2015.
C'est une découverte qui laisse sans voix THIERRY SOLÈRE, le député LES RÉPUBLICAINS des HAUTS-DE-SEINE. En visitant la prison de FLEURY-MEROGIS le 29 juin dernier, l'élu a fait un détour par le quartier où est incarcéré - à l'isolement- SALAH ABDESLAM, le seul survivant des commandos terroristes du 13 novembre 2015. S'il a pu «mesurer l'ampleur du dispositif qui entoure sa détention», THIERRY SOLÈRE a aussi «été très étonné de constater qu'une cellule avait été transformée en salle de sport» au bénéfice du prisonnier. Il a été «encore plus étonné d'apprendre que l'usage» de la salle était «exclusivement réservé» à SALAH ABDESLAM. Auprès du Scan, le parlementaire précise qu'un rameur a déjà été installé mais que d'autres appareils de musculation ont été commandés. La transformation de cette cellule est d'autant plus surprenante que le centre pénitentiaire est surpeuplé, avec un taux d'occupation de 190%. «Des matelas sont désormais posés à même le sol dans les cellules afin d'y accueillir les nouveaux détenus», remarque THIERRY SOLÈRE.
.
Ce dernier a pu apercevoir Salah Abdeslam via le système de surveillance vidéo permanent qui l'observe: «une demi-douzaine de caméras, qui avec une netteté parfaite peuvent zoomer sur ce qu'il lit, ou ce qu'il mange mais il n'y a pas de son». Il raconte au JDD avoir vu un détenu «fatigué et nerveux». «Le lit est fait parfaitement, il n'y a rien qui traîne, tout est rangé de façon maniaque. Il a tout rangé au fur et à mesure, avec des gestes saccadés, rapides. Il s'est lavé les dents à toute vitesse, j'ai eu l'impression de quelqu'un de très tendu», raconte-t-il. L'élu note l'avoir vu faire sa prière : «Il s'est parfumé et a déroulé son tapis de prière rouge. Il était en survêtement et tee-shirt sombre, cela fait une semaine qu'il ne porte plus la djellaba. Après sa prière, il s'est assis sur son lit et il s'est mis à lire le CORAN». Les surveillants décrivent un détenu «très pudique» qui ne supporte pas les fouilles corporelles.
.
URVOAS INTERROGÉ
.
Le parlementaire a décidé d'écrire à JEAN-JACQUES URVOAS, le garde des Sceaux, pour lui demander des explications sur la création de la salle de sport. «Je souhaiterais connaître les raisons et motivations qui ont conduit votre ministère à une telle décision», écrit-il. Interrogée lors de sa visite, la directrice de FLEURY-MEROGIS n'a pas été en mesure de justifier l'existence de cette installation.
.
Contacté par Le Scan, le MINISTRE DE LA JUSTICE n'était pas disponible pour réagir dans l'immédiat.
.
.
.
 
MARGOT A PERDU SA FILLE DE 2 ANS LORS DE L’ATTENTAT DE NICE, ON LUI RETIRE LE RSA
17 OCTOBRE 2016 FEMMES ACTUELLES
.
Inadmissible, ignoble, choquant. Comment qualifier autrement ce qu’est en train d’endurer MARGOT, la jeune maman de LÉANA, deux ans et demi, décédée comme 85 autres personnes à NICE, sur la PROMENADE DES ANGLAIS le 14 JUILLET DERNIER ?.
Dans un reportage sur FRANCE 3 CÔTE D’AZUR, la jeune femme raconte. «Ma fille, c’est ce que j’avais de plus cher au monde. J’ai laissé ma vie sur la PROM’» [...]

 .
Comment reprendre dès lors le cours de sa vie ? Surtout lorsque l’administration s’en mêle, de la manière la plus sordide. En effet, MARGOT a renoncé à son nouveau travail, assistante maternelle, lorsque l’attentat est survenu. Le RSA qu’elle percevait jusque là lui a été retiré car elle n’a plus d’enfant à charge… A l’incompréhension s’ajoute la colère. «Quand je vois qu’une personne fichée S, récemment sortie de prison, a pu bénéficier du RSA et qu’on me le retire au profit de ce genre de personnes… Aujourd’hui, je n’ai plus rien» [...]
.
.
.
DES VICTIMES QUI SONT COINCÉES AUX INVALIDES FAUTE DE LOGEMENTS
4 JUILLET 2016 PARISMATCH
.
On n'a pas besoin de visites de ministres. On veut que les dossiers avancent. Je ne veux plus avoir affaire avec ce SECRÉTARIAT D’ÉTAT». DJAMEL précise aussi qu’il a reçu la semaine dernière un appel de la directrice de cabinet de JULIETTE MÉADEL : «Elle m'a demandé de ne pas parler de mon cas aux médias, que tout allait lui retomber dessus. Mais on n'en peut plus ! Rien n'avance, on est trop nombreux dans ce cas».
.
4 JUILLET 2016 20MINUTES
.
«...Si DJAMEL et «trois autres personnes blessées» ont pu bénéficier d’un logement adapté, via l’intervention du SECRÉTARIAT D’ÉTAT, une vingtaine d’autres victimes seraient encore hospitalisées. «Nous avons remarqué des difficultés dans l’attribution de logements adaptés pour cause d’insuffisances de ressources, ce qui est étrange. Il y a peut-être 5,6 ou 7 cas. Ce sont des victimes qui sont coincées aux Invalides faute de logements adaptés à leur handicap...»
.
.
.
 
CAF : LE GOUVERNEMENT SOCIALISTE REFUSE DE SUPPRIMER LES ALLOCATIONS DE PRÈS DE 25% DES DJIHADISTES PARTIS EN SYRIE
21 JUIN 2016 BREIZATAO / LE MIDI LIBRE
.
C’est un article du journal LE MIDI LIBRE qui l’indique : près de 24% des djihadistes hexagonaux partis en SYRIE continuent de toucher leurs prestations sociales auprès de la CAF, sur décision du gouvernement qui ne veut pas «pénaliser leurs familles».
.
LE MIDI LIBRE rapporte :
.
Un dispositif, mis en place début 2015, fait remonter auprès de la CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES (CAF) les signalements de personnes présumées parties en zone de guerre en SYRIE et en IRAK, afin qu’elles cessent de percevoir les prestations familiales. Au total 674 signalements ont été transmis par la DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE (DGSI) et font l’objet d’un suivi particulier par la CAF, a expliqué le ministère.
.
Sur les 674 djihadistes identifiés par les services de renseignement français, seuls 376 ont été effectivement radiés auxquels il faut ajouter 139 d’entre eux qui ne touchaient pas d’allocations :
.
Après examen des dossiers, 376 bénéficiaires ont ainsi été radiés. En revanche, 139 des personnes signalées ne sont pas concernées par le dispositif car elles ne sont pas allocataires.
.
Il reste donc 159 djihadistes français qui continuent de percevoir les allocations familiales auprès de la CAF malgré leur départ en SYRIE pour servir l’ÉTAT ISLAMIQUE ou AL QAEDA. Ce qui représente près de 24% du total.
.
LE MIDI LIBRE donne l’explication :
.
Mais dans certains cas, les droits sont maintenus, par exemple si un parent de trois enfants part en SYRIE avec seulement l’un d’entre eux, les prestations continuent d’être versées aux ayants droit restés en FRANCE, pour ne pas les pénaliser, selon le ministère.
.
Il s’agit donc d’une politique délibérée de la part du gouvernement socialiste français.
.
.
.
 
CAF ÉMILIE, MAMAN PRIVÉE D’ALLOCATIONS ET DÉSEMPARÉE, A MIS FIN À SES JOURS
9 JUILLET 2016 LA VOIX DU NORD
.
Début mai, ÉMILIE LORIDAN avait sollicité «LA VOIX DU NORD» d’ARMENTIÈRES pour parler de ses problèmes financiers. Maman de deux enfants de 8 et 6 ans, elle ne percevait plus d’allocations de la CAF depuis qu’elle touchait une allocation enfant handicapée par la BELGIQUE pour sa fille trisomique. Elle s’est suicidée.
.
Le 6 mai,
NOUS ÉCRIVIONS qu’ÉMILIE était «une maman battante mais fatiguée». Nous avions rappelé l’Armentiéroise en juin, pour avoir de ses nouvelles, et savoir où en était son dossier. «À part me dire que je dois demander une pension alimentaire au papa de mes enfants, je n’ai rien de plus. La CAF m’a même supprimé mon APL», nous avait-elle répondu. Encore un peu plus fatiguée par ses problèmes qui s’accumulaient et dont elle ne voyait pas d’issue. Sans RSA, sans APL, ÉMILIE n’avait plus que l’ALLOCATION ENFANT HANDICAPÉE BELGE pour vivre (398 euros), et nous avait dit doucement, sans s’énerver, «être à bout», ne plus savoir «comment s’en sortir».
.
RESPECTER L’INTIMITÉ
.
Dimanche, elle a mis fin à ses jours. Sa sœur SARAH demande que soit respectée l’intimité de ce drame. «On ne souhaite pas s’exprimer, je pense que vous le comprenez, on est entre nous…». On le comprend, évidemment.
.
Son oncle a déposé à LA VOIX DU NORD une petite lettre de remerciement au nom de la famille «pour l’aide et le soutien» que lui avait apporté cet article. Un appel au secours relayé mais qui n’avait pas pu débloquer davantage sa situation. Les explications, techniques, avaient été fournies par la CAISSE D’ALLOCATIONS FAMILIALES : le papa (dont elle est séparée) étant belge et en activité, la petite fille trisomique devait percevoir l’allocation belge, qui était prioritaire, ce qui avait effectivement pour conséquence de la priver des droits aux allocations françaises. Reste le drame humain, celui d’une maman à bout, qui nous avait expliqué son quotidien, avec deux jeunes enfants, dont une petite fille handicapée, scolarisée en BELGIQUE. Les horaires étaient difficilement conciliables pour reprendre une activité professionnelle, et ÉMILIE avait des revenus insuffisants pour faire face. L’histoire de cette maman pose question sur la prise en charge humaine de ce type de situation.
.
Les funérailles d’ÉMILIE LORIDAN auront lieu ce samedi 9 juillet à 9 h 30 à l’ÉGLISE NOTRE-DAME-DU-SACRÉ-CŒUR à ARMENTIÈRES. [...]
.
TOUT A-T-IL ÉTÉ FAIT À LA CAF POUR AIDER ÉMILIE ?
.
Nous avons contacté ce matin le service communication de la CAF pour les avertir du décès d’ÉMILIE, dont ils n’avaient pas connaissance, et leur proposer de réagir dans cette affaire délicate.
.
Nous aurions souhaité connaître les actions qui avaient été menées par leurs services, au-delà de l’arrêt des allocations, pour l’aider. Étant bien entendu qu’un acte désespéré résulte rarement d’un seul problème. Nous n’avons pas eu de retour.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no
FRANCE DES LOIS FAVORISANT LES MIGRANTS
.
CARTE BLEUE MIGRANT DÉLIVRÉE PAR LE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR : 1200€ PAR MOIS
https://lh3.googleusercontent.com/q38o9MZH6rv9cZ1HBW2cTRtMCp-C-UuMBwxwqNZYP_pOdhxQZRInVNKydsTQ-aJWsd3XZgw2J4Q2lm1pqzat5bZoL8Rwtcge-4ykRiBoJRTIlWk-re-W2LUC3y7jtrQnx-E5nzN663G133F1ARo7na0CKdQRkkR6M6hamcIGgim_apxg5ZuH_Giab863Qyoclsk_HnyDJTnoOsAb8A8OKNsIx-Jp-6deXfrrmoTj_cZ1mmVdZ6xrgSQuLiyWxgLhkCnz_PuzS9ZA9aN53bewSYtbTmGP5UHKxfht3Gmy9juBQUQ57HfthtdBR0mvow5Lo1DyfVXDiBWTstrLZVQsQ0o3hISuFnRsXFGDOj5tOjH3LBpDUCjWLm-GtOrZYZtcEh3ykZ8R_4lOn4YjG9MxN3bzizQZizmkCRvNpdFJ6hVK9B3C7dn3nD0dhKsO8Mr5eWyI_uyfjqNniSLod8c-ie-dcMIlxZUm3A83MgeAdGn7_wgwt6ZlOOY0gIkmmkQeBlGUIg5WsL-b4XRhq4ALC5O0z8jTWCnfY1fNPEBbaOc-rWXZEddDfS_-FaaB-PH5v8l_1KexgP2sYnREJWk_WbQDuO9KEJ1fNP_OOWCKqYRPk1LNgNey568ekarDz8p5tB3uwLI8mR89lkaGSdtCQy0ACUQlCvMAfj3SiP-td_PXiWs=w481-h670-no
.
.
.
2500€ DE PRIME JUSQU’À NOËL POUR LE DÉPART DES MIGRANTS
23 NOVEMBRE 2016 LCI
.
IMMIGRATION -L'OFFICE FRANÇAIS D'IMMIGRATION ET D'INTÉGRATION a décidé de porter temporairement à 2 500 euros le montant de l'aide au retour au bénéfice des migrants qui acceptent de rentrer dans leur pays.
.
Les migrants acceptant de rentrer dans leur pays pourront, dans le sillage du démantèlement de la «JUNGLE» DE CALAIS et jusqu'à la fin de l'année, toucher une prime exceptionnelle de 2.500 euros maximum. Le gouvernement a temporairement décidé «de porter à 2 500 euros le montant maximum d'aide au retour» pour les étrangers (hors UNION EUROPÉENNE ou pays dispensé de visas) acceptant de rentrer volontairement dans leur pays, a indiqué DIDIER LESCHI, le DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'OFII (OFFICE FRANÇAIS D'IMMIGRATION ET D'INTÉGRATION).
.
UNE ACTION PONCTUELLE
.
Cela représente une augmentation conséquente du dispositif en vigueur, puisque l'allocation de base de 650 euros, qui avait déjà été augmentée une première fois de 350 euros en octobre, est désormais majorée de 1.850 euros, précise un arrêté du MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR daté de début novembre. Il s'agit toutefois d'une action ponctuelle, concernant uniquement le demandes faites «avant le 31 décembre», selon le texte.
.
Dans le sillage du démantèlement du bidonville calaisien, l'idée est d'«augmenter significativement le nombre de départs volontaires aidés», a précisé M. LESCHI, notamment pour les quelque 7.000 migrants évacués de la «JUNGLE» et logés en Centres d'accueil et d'orientation (CAO). «Les Afghans sont sans doute les plus intéressés», a-t-il ajouté, alors que 400 d'entre eux ont pu bénéficier du dispositif depuis le début de l'année -- contre 19 en 2015 sur la même période.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/SFuUfbfnL7XLqscY6kFA-kCbq3wODHFqCvqesJsKUl4yM9Lw380MrINdkYr6WZPjeYebCgiY9d6cFO3j9hLHD5DJQpDUzgAl0X0NnbBXjgsEvaoLW1K0Ip5UGtqpiXlNQdKqBRapEk5zcKyB3MShaRyd9VMUiruhm9KY9AcH0XfOKbBwm2oofwWryfEQV21d706P9Z7P-SlmpwLgVHFp2AobdVskH5yMm5_svyT3xBZqOt22X8ACz_mTWuXlKG6aOIErqcTorX4aBTrTfSTI5P06dC4NNwwRPJ942AjxQyYzmFv4Ec9wDhL-kqh4nPcS6wRsDaujX7RWh0K9H3876QZhYWQCsHmwNheAy93jNW5uFFyQNI0RVkRv6SMneKusKAowVTBvD_fy4jMz3WmC33ISSF42zp6OWbqNFQEaPyjQ92BSti0VmOB8VnbhMAWXNbAL3VVaI__x7VA5kYx148qXW7s5RH8IPPtJDEgvBva8mgMhRaBevOepT4aru9EdjhsFWBNzpVMr3fQq_o6rvwl_kipakDuW-Euuia8kn8cYt3Z_T0TrmtkN0We9BryWAh_tBZyDzgtj_C4saswv_uVllDk_kn2R=w472-h335-no
.
.
.
REFORME DU DROIT D'ASILE
20 JUILLET 2015
.
DROITS DES ÉTRANGERS : UN PASSEPORT DE 4 ANS POUR LES MIGRANTS
20 JUILLET 2015 HUFFINGTON POST
.
RAPPORTEUR DU TEXTE DE LOI LIÉ AU «MARIAGE POUR TOUS», LE DÉPUTÉ DU NORD-ISÈRE ERWANN BINET DÉFEND CETTE FOIS LE PROJET DE LOI «DROIT DES ÉTRANGERS» DONT L'EXAMEN A DÉBUTÉ CE LUNDI 20 JUILLET À L'ASSEMBLÉE NATIONALE.
.
Ne cherchez pas la référence au droit de vote. Il n'en est pas du tout question dans le projet de loi sur les droits des étrangers. Bien qu'il s'agisse d'une promesse de campagne de François Hollande, cette disposition ne sera pas mise à l'oeuvre durant ce quinquennat. Non, le texte de BERNARD CAZENEUVE qui est débattu à partir de lundi soir traite surtout des démarches administratives que doivent accomplir les étrangers vivant en FRANCE.
.
Ils sont environ 2,5 millions d'étrangers non-communautaires à résider dans l'HEXAGONE. Pour l'essentiel (60%), ils viennent de quatre pays : l'ALGÉRIE, du MAROC, de TURQUIE et de TUNISIE. La grande majorité possède une carte de résident valable dix ans mais il reste environ 700.000 personnes qui doivent, chaque année, obtenir de nouveaux papiers. «C'est un parcours du combattant. Nous soumettons des centaines de milliers d'étrangers à environ une dizaine de passages par an en préfecture. Comment s'intégrer quand on court de titre précaire en titre précaire ?», s'interroge BERNARD CAZENEUVE.
.
UN TITRE DE 2 OU 4 ANS AVANT LA CARTE DE RÉSIDENT
.
Au grand dam de l'opposition selon qui le texte va encourager l'immigration, le gouvernement cherche donc à faciliter l'intégration de ces étrangers. Après un an passé sur le sol français, ils auront désormais la possibilité de réclamer un titre valable deux ou quatre ans et pourraient, au bout de trois ans, obtenir une carte de résident s'ils sont les parents d'enfants français ou les conjoints de Français.
.
Cette mesure destinée à éviter de longues files en préfectures. «Ces files montrent que la FRANCE est un pays d'immigration qui ne l'assume pas car cet accueil indigne était jusqu'ici politiquement voulu», dénonce ERWANN BINET, le député PS rapporteur du projet de loi. «Nous voulons changer de logique», abonde le MINISTRE DE L'INTÉRIEUR qui rappelle que ce nouveau titre «conduira à la carte de résident et ne s'y substitue pas». C'est en effet l'une des craintes du Défenseur des Droits qui a alerté sur le risque de voir une diminution importante du nombre de carte de résidents accordées. Un collectif de 160 associations baptisé «Rendez-nous la carte de résident» pointe aussi ce risque.
.
La FRANCE accueille environ 200.000 nouveaux immigrants réguliers chaque année, un chiffre à peu près stable depuis dix ans. La moitié sont là pour des raisons familiales, 60.000 pour des études, 20.000 pour des raisons humanitaires (réfugiés, malades, etc) et à peu près autant dans un but professionnel. Dans cette dernière catégorie, le texte crée le titre «passeport-talents», de quatre ans, qui remplacera la multitude de titres existants pour les étrangers qualifiés ou ayant une compétence particulière (artistes, scientifiques, sportifs...). FRANÇOIS HOLLANDE y voit une manière d'augmenter l'attractivité de la FRANCE.
.
INTERVENTION DU JUGE DÈS 48 HEURES EN RÉTENTION
.
Contrepartie de ces mesures, le projet de loi veut renforcer la lutte contre la fraude aux titres de séjour en donnant la possibilité aux préfets d'obtenir des données des autres administrations et de certaines personnes privées (banques, etc). En commission, ERWANN BINET a cependant réécrit l'article, en faisant intervenir la CNIL et le CONSEIL D’ÉTAT sur les informations susceptibles d'être transmises, mais il reste contesté par les ÉCOLOGISTES et le FRONT DE GAUCHE. Le gouvernement voudrait aussi convaincre les députés PS de faciliter les reconduites à la frontière pour les déboutés du droit d'asile par des délais de recours plus brefs que pour le droit commun.
.
En revanche, concernant les étrangers en situation irrégulière enfermés en centre de rétention, le gouvernement donnera son aval à la demande des députés PS de rétablir l'intervention du JUGE DES LIBERTÉS ET DE LA DÉTENTION (JLD) au bout de 48 heures et non plus de cinq jours comme depuis 2011. «Il n'est pas acceptable qu'une grande partie des expulsés soient éloignés sans avoir vu un juge», explique le rapporteur.
.
Cela pose la question du maintien de l'intervention du juge administratif qui est habituellement saisi par les associations pour contester un placement en rétention, et qui fera l'objet d'amendements. «Il n'est pas satisfaisant que deux juges prennent deux décisions au même moment sur la même personne», admet ERWANN BINET.
.
Le texte donne d'ailleurs la priorité à l'assignation à résidence, moins coercitive, sur la rétention, sauf lorsqu'il n'y a pas de garantie de représentation. Les forces de l'ordre pourront en contrepartie conduire sous la contrainte les personnes au consulat pour obtenir les laissez-passer nécessaire à leur expulsion.
.
.
.
... ACCUEILLIR DES MIGRANTS : ILS MONTRENT L'EXEMPLE
.
LE PRÉSIDENT FRANÇOIS HOLLANDE
LE CHANTEUR MARC LAVOINE
.
.
.

DÉNI DU GOUVERNEMENT HOLLANDE DES SDF FRANÇAIS AU PROFIT DES MIGRANTS
FRANÇOIS ET LUCETTE 30 OCTOBRE 2015
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/6Al-Ak_hL22PvFmWj309vMspwubLFEDOoXeT7m3zoOPfYBZ2EGins7IvOgKr4XKX8yKZyAZgI8phVr2cFxBY5YZPWVrZVnK6IYvpzh5MQLNah4ZXfzx50J4dEu1GQGk0R5qjyuVL4b2focAkUKxTYx_LiQgrblNWtvRKPHJqmyfQU8Zdv82hGZ1EGNo5P-qmaGetlpqoBcgj2FK4N4A4l-AuJdyHIh7LYkqKBr7ZGlWMsjINkT8pEg22_95NBcJt6Hz4gd9mDxXOVf_uf150Tp6_n3a9BxVr5_o7_fYnqnUaWqgoeniWnaUiBthdwB6T10GVeFnrF_-oRxH7i-OMRF00UymnEDspOTkRuMEIeZKJyYUe71bDk9lFhpJ6ZHF-xDacGR2Z9Qf5b7JOp53Wo_tD1gLxr3Ac_Lpe7ZTCD6-YDExvItPTAp4W9olf6ea0ImaXLC8ExznHJLY2bX8Bjyjn0P-0UXRapDgYaORi0TW-XsL97pXy9VoebN90-3sn8KDjerHqOdDlyvEYRss2heVJrtPp6XBCLSvFJ5Cp3KYtFG-o-WylZr1mhUQQxH2qVeCXs2A5WBO9F9p67sXXWBzE-Du_qzZm=w84-h57-no
FRANCE : COUVERTURE SANTÉ MIGRANTS 100% POUR (Y COMPRIS LUNETTES (MONTURES ET VERRES), SOINS DENTAIRES (BRIGES, APPAREILS DENTAIRES, ETC) CONTRAIREMENT AUX «SANS DENTS» FRANÇAIS
.
 
DÉCEMBRE 20016
.

CAMÉRA CACHÉE DANS UN HÔPITAL DE MARSEILLE

 
.
.
.
21 JUILLET 2015
.
LES DÉPUTÉS FACILITENT LE DROIT DES ÉTRANGERS À VENIR SE FAIRE SOIGNER GRATUITEMENT EN FRANCE
21 JUILLET 2015 LE FIGARO
.
Les députés ont approuvé aujourd'hui une modification des conditions d'entrée des étrangers venant se faire soigner en FRANCE, afin d'introduire plus de cohérence, selon le gouvernement, mais au risque, aux yeux de la droite, d'entraîner un afflux de nouveaux arrivants. La législation actuelle permet à un étranger de venir en FRANCE bénéficier d'un traitement médical dont «l'absence» dans son pays pourrait entraîner pour lui «des conséquences d'une exceptionnelle gravité». La disposition du projet de loi sur le droit des étrangers votée par l'ASSEMBLÉE lui donne le droit de venir non seulement si le traitement est absent chez lui, mais s'il ne peut y pas avoir accès «effectivement». Elle maintient la notion «d'exceptionnelle gravité».
.
«Ces soins peuvent être présents dans le pays mais non accessibles en raison de leur coût» a expliqué le MINISTRE DE L'INTÉRIEUR BERNARD CAZENEUVE. Dans la pratique, a-t-il ajouté, il s'agit d'harmoniser le droit avec les faits, car la disposition actuelle, votée en 2011 et qui exige, «sauf circonstance humanitaire exceptionnelle», une stricte absence du traitement, n'a jamais été appliquée dans la réalité, y compris par le gouvernement de droite. Actuellement, quelque 6.000 étrangers viennent se faire soigner chaque année en FRANCE, a-t-il précisé.
.
LES RÉPUBLICAINS REDOUTENT «UN VÉRITABLE APPEL D'AIR»
.
Mais pour les députés LES RÉPUBLICAINS, qui ont voté contre le texte, la nouvelle rédaction, «plus vaste, plus floue, plus large» va entraîner «un véritable appel d'air». Selon l'un d'eux, DOMINIQUE TIAN, un pays va dire à ses ressortissants : «je n'ai pas les moyens de vous soigner, allez vous faire soigner en FRANCE». Par ailleurs, en vertu du même article 10 du projet de loi, ce ne sera plus un médecin de l'AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ (ARS) qui donnera l'avis médical nécessaire à l'entrée sur le territoire de l'étranger malade, mais un collège de médecins de l'OFFICE FRANÇAIS DE L'IMMIGRATION ET DE L'INTÉGRATION (OFFI), afin «d'arriver à une nécessaire harmonisation», selon le rapporteur du texte, le socialiste ERWANN BINET.
.
Actuellement, «les pratiques des ARS sont trop hétérogènes, avec des taux d'accords variant de 30% à 100%», a souligné BERNARD CAZENEUVE. Les médecins de l'OFFI agiront «sous le contrôle exclusif du ministère de la Santé», a-t-il assuré, pour calmer les inquiétudes des associations d'aides aux migrants, comme du Défenseur des droits, qui craignent une politique trop restrictive de l'OFFI, organisme dépendant du MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR.
.
.
.
16 JUILLET 2015
.
HÔPITAUX PARISIENS, LA DETTE DES PAYS ÉTRANGERS ATTEINT PRÈS DE 120 M€ : L’ALGÉRIE EN TÊTE
16 JUILLET 2015 LE FIGARO
https://lh3.googleusercontent.com/U8U-eKj3Ib8YtMZ3d2kZvV6wUPS3nFiZyQ5vKssxPf7ot8vrUoGQbjh_dizxARex4ESLZMOSF0OUB3GfaxK8gtxXFbdU-AI4RFXihMLPkKtsTy25GX8TTBIYu05MgJp0CTk0OYxFrQ8yZFIKaWlGXEBxW2PK5wlXQCo5QqKe320BYZHLyC7fuePR95wFHBn0mGrY9pPhvetNOihdw0QZNTuxsM2Rg3WJA8PKL-0HvFoQeyjTKQVENm41OmOVHILh1czjvZiiw61dnwKeWLoyH7Zop2j-fSAZw6ub0VShOhbEi62_7ccnr2m6eyv9Gz7C2V02xDN4YKiNyDTbg2Q5XvlFNb4i0LuVGtgqggSjRDXlfEzF8tZpvQ3iOIAJzqqQ-LuER6-YKQl2flUpBhggc7YuiJqsPTYcjOnjHjHRQzpdEEbYeLFBnBzIuRL3UTZmryd4bf1VL4jvhxKjSb28jAVrZoLBX39Q1R6WWm8Hb6Dv3ekM8_mx-ik6R8g9YMpb8_GcGTBHrZSMmKLPjWfsnBPCGNO9SvefNIcAEPHpLtlYZcIiJISPcioABXsXZ1RY2XRoBpAfcJKaGbzESlcsaECl8v8SH2gJ=w475-h209-no
 

L'ARABIE SAOUDITE DOIT 3,7 M€ AUX HÔPITAUX DE PARIS LE PARISIEN

Près de 120 millions d'euros : c'est le montant de la dette accumulée par les pays étrangers, à la fin 2014, à l'égard de l'ASSISTANCE PUBLIQUE - HÔPITAUX DE PARIS (AP-HP), qui propose un plan d'action pour éviter ces excès, selon un document interne consulté jeudi par l'AFP.
.
D'après un bilan présenté le 7 juillet par la DIRECTION EN COMMISSION MÉDICALE D'ÉTABLISSEMENT (CME), les sommes non recouvrées par les hôpitaux de l'AP-HP auprès de patients, français ou non, résidant à l'étranger, ou de leurs assureurs, s'élevaient à 118,6 millions d'euros au 15 novembre 2014.
.
Ce chiffre, qui ne concerne pas les patients étrangers résidant en FRANCE, de manière régulière ou non, équivaut à plus du double du déficit du compte principal (activités de soins) de l'AP-HP, soit 49 millions d'euros en 2014.
.
Parmi les pays les plus redevables, l'ALGÉRIE arrive en tête, avec 31,6 millions d'euros, suivie du MAROC (11 millions), des ÉTATS-UNIS (5,7 millions), de la BELGIQUE (4,9 millions), de la TUNISIE (4,7 millions) et de l'ITALIE (4,1 millions).
.
De 2010 à 2014, le nombre de séjours liés à l'accueil de patients domiciliés à l'étranger a crû de 9,8%, avec, en 2014, des séjours plus nombreux pour l'ALGÉRIE, le MAROC, l'ITALIE et le KOWEÏT.
.
.
.
28 FÉVRIER 2015
.
ARNAQUE AUX FAUX MALADES DES CENTAINES DE SANS-PAPIERS RÉGULARISÉS
.
.
.
2014
.
AIDE MÉDICALE DE L'ÉTAT AUX ÉTRANGERS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE (AME)
13 OCTOBRE 2014
ERIC CIOTTI AIDE MÉDICALE DE L'ÉTAT AUX ÉTRANGERS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE (AME) 6 NOVEMBRE 2014
AIDE MÉDICALE DE L'ÉTAT AUX ÉTRANGERS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE (AME) 2 OCTOBRE 2014 : Les bénéficiaires de l'AME ont augmenté de 35% ces deux dernières années
* ALLOCATIONS FAMILIALES 8 OCTOBRE 2014 «privilégier la natalité d'une partie de la population au détriment d'une autre»
* FINANCEMENT DU JIHAD PAR LA CAISSE D'ALLOCATIONS FAMILIALES 8 OCTOBRE 2014 (jusqu'à 2200 euros mensuel)
.
.
.
.
SCANDALE DES SOINS DE SANTÉ EXPLIQUÉ PAR UN «SANS DENTS» FRANÇAIS
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/87CyGFlejuCxI8ojIwTfhs_bu4dUvFYy3jb7LaNk9x7XW4lKFzphzY9PXp8TrRHyrjfBn-hH1FHLpVojME6FqJBQsrY6d-y6_od6nV87wbkyK2g_8JhT9jJK3Cumb8A6F87qMN2DLZBwAvmnZN87pbmaik_8bozqCuSQuL5jeUFFN8BRaAiESP86kUFC8ShUyBWoOS6n-etVNdYqstlhcEVh6UuAhzKpGWuPFTGkyK3YF0TOxjGHq5nk1rb3K0X6Lv-IbTaRLVRNhMn49j-fdwVcL2jYtWZIBrTCVjaKWIhE56xfHY_Il__8HcXS92vgSMfXGIqkYA2U_4YMfCqkwwaAvSCTL4v8VmpYDXaZCRECzYd08YE7bZp2VzO21tCuhTLvf47nQXXRhlTH_UXBwhXrozGHIF2f27X1M2TOPt8H55pvdmnUaALICuKYB-MHWv_19iGW6zaOmLGtKgP-VhNdbwe-KfpymVoBNZMsP1m1uduEt0W3v89BVsHRkKIOInFFb2BHZr7dM5JWZB2gFaa2AS8oGeeqQS3eXeex0fgK7m25MroBX6NVfVGBCFhlHfmEkDOvCsjbET5ItEgqImNrsy6rqf1r=w150-h56-no
TRANSPORTS :
.
LES USAGERS FRANÇAIS MOINS BIEN TRAITÉS QUE LES MIGRANTS
.
JET PRIVÉ TWIN JET AFFRÉTÉ POUR LES MIGRANTS DE CALAIS : 1,5 MILLION D'EUROS PAR AN
20 OCTOBRE 2015 VALEURS ACTUELLES
.
https://lh3.googleusercontent.com/4ZLPcHU0LL8iHZubAL829Ee1KxYvjwrDQvWDwe7gM72iAYBU3bgOnCI02hWlqzjtUGTYBKXvHxTnjj-0wMfrE3V42tG8lKN1KG1RnRPnJj2k5kshkfIjusVS62jj0nG6hIdYe5kJSqV0GAfYxqOCei919pxEvlLMTqJ1LiVw-oiBvbmTpI0RPdjR5NRp1erm4HPCi2U754RbikGaTHQ7Vudmb2-P0upZykgVgVI48GvR_78neXS9DgurlJzNn1bzi4s9VckxlWgZDziRFvhwaQkdhMwz33vuOgoMqQ6yRgKMaJm2ECRiYKIZ81pfS8yKwpCB5_6Tc7yYWMw5KxFp1ye0tfQbVFZlFYUAgCzK_K3Fv1QgbNsdfo84Mb8ir79VHBTnehbpOX_g_dD171ClD7N_aI38mh7bhY_cAEQ3CqU5OqdZdwkmv-3ncksWaDtvcnAcAX453qiWT1YR_t2BchjLOV03tfF20JXq-eREoZLGMpYcq-l1b2aTNpNuOiP_C1CBK_XUo0npKSHMDN-y0vx1CK3k7Qqpk4rKOyDmx2ChWfoWDsPgd2GEZ9Ni6nP5CEkhIw9PwlLjNjgWdEjFJtru888M4F-v=w300-h381-no
Afin de tenter de montrer que les camps de migrants à CALAIS se désengorgent, le gouvernement a décidé d’affréter un jet privé pour évacuer des clandestins trois fois par semaine, vers d’autres villes comme METZ, TOULOUSE, NÎMES, HENDAYE, PERPIGNAN.
 
https://lh3.googleusercontent.com/Caaii6dho1srbGh0wUvEWbbPyat9JPabiOB2H5CE1EyVwvWGwxcgX3DZ-7zFNJZAsOuACGRjWMUNJuf4zIRmLPurWleP5VCkG94uX2Y7Rg5WHbetPgJcOt3qSVHiKlQqfzL8e3fKv8ITw305BWKzN9fVeniVd2jvzbhu-QE-YngISdxveKBrNUeJGtosjRoLBWDKqHjG0skjP6rugsxNKbgdtAMpY8MjRifum-nAIA6b1ESuOL8JfIkeNCMycMOZb-zXXrf0FDUMTR-R_2DuTuStDDKvRD4qJvfDoygU96Whi5NMjbFGE6WRNRHW6SrTNdblvxSADBvvLnRPFyLnn_ccqR5dRoQJRBe2QA-kPa4f571iyhszEN1_IH4uTZfz4QmR9Ms3UlyCpgkfUK4ibyPgKCcnfTyNb4g9NzgZoeYQw51txvn1j6UZjPk-MqBg8yGmjD2LgdaSpGSUojdThDPUvMFbfyQMXOgjSMVnewsCvWJavUmCOMCyQB0m1uFK_K45iqFoQk4Uk0q4VtS6Gx9QlyAaxkQQQlF6bxsQ7vISx5PvXIdpNtjnqZciwFf77W8iv34rr9db4pz0TJ5Hx3c6oDBMU19G=w100-h152-no
Pour la somme d’un million et demi d’euros par an, la police de l’air et des frontières (PAF), affrète chaque semaine un avion pour effectuer des vols discrets entre CALAIS et d’autres villes françaises. C’est ce que révèle ce lundi 19 octobre le site STREETPRESS. Le site internet fait état de «pas moins de 3 vols par semaine» qui sont organisés, pour déplacer «plus d’une centaine de migrants». L’efficacité du dispositif est faible, puisque le site internet révèle que «tous les réfugiés transférés en avion ont ensuite été libérés».
.
«UN AVION BANALISÉ»
.
A la différence de la plupart des avions qui appartiennent à la RÉPUBLIQUE, celui-ci est totalement banalisé. Effectivement, l’avion à hélice qui est utilisé ne porte aucune référence au drapeau ou encore aux insignes de la République. Des petites rayures noir, rouge et beige sont le seul signe distinctif de cet appareil, un BEECH 1900. Il appartient à la société TWIN JET, établie à AIX-EN-PROVENCE.
.
UN MODE OPÉRATOIRE ÉTUDIÉ
.
Contacté par STREETPRESS, un fonctionnaire du MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR explique le mode opératoire : «Des policiers emmènent les migrants sur le tarmac. Puis les officiers de la PAF du BOURGET prennent le relai jusqu’à destination. Et là d’autres flics s’occupent du transfert jusqu’au centre de rétention». Au total, le site précise que «10 fonctionnaires de la Police aux Frontières et 2 pilotes seraient mobilisés chaque semaine pour ces transferts».
.
AU MOINS 1,5 MILLION D’EUROS PAR AN
.
Si STREETPRESS révèle que le coût de la location et de l’utilisation de l’avion s’élève à 1,5 million d’euros par an, le site rappelle qu’il faut ajouter à la facture «le prix du kérosène, le salaire des fonctionnaires de la PAF» qui peuvent faire grimper l’addition jusqu’à 23 000 euros par jour d’utilisation, selon un policier. En outre, l’avion ne disposant que de dix-neuf places, seuls cinq réfugiés maximum, peuvent être transférés grâce à l’avion.
.
PLUSIEURS TRANSFERTS POUR LES MÊMES PERSONNES
.
L’enquête réalisée dévoile qu’il est arrivé qu’une même personne soit transférée plusieurs fois avec cet avion. C’est le cas de KARIM, qui a été «transféré deux fois». Alors qu’il devait être transféré à HENDAYE, le jeune afghan a ainsi dit «Je ne veux pas aller à HENDAYE. J’y suis déjà allé».
.
PERSONNE NE VOIT L’INTÉRÊT DE CE DISPOSITIF
.
Ces transferts, jugés inutiles par de nombreux spécialistes, sont très critiqués par les syndicats de police. FRÉDÉRIC HOCHART, PORTE-PAROLE DU SYNDICAT UNSA pour la PAF de CALAIS, lâche «Ces mesures ont un coût énorme. Et en plus la plupart des personnes qu’on éloigne reviennent. Aujourd’hui il y a un ras-le-bol généralisé des policiers de CALAIS quant aux missions qu’on leur assigne. Cette situation est pesante. Physiquement et moralement»
.
.
.
15 OCTOBRE 2014
.
EMMANUEL MACRON : LE CAR POUR LES FRANÇAIS «PAUVRES»
EMMANUEL MACRON présentait mercredi 15 octobre 2014 SON PROJET D’ASSOUPLISSEMENT DE LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT PAR AUTOCAR en FRANCE, le ministre de l’Economie a expliqué que cette réforme pourrait «bénéficier aux pauvres qui voyageront plus facilement»
.
.
.
14 OCTOBRE 2015
.
SNCF : GRATUITÉ POUR LES MIGRANTS EN 1ère ET 2ème CLASSE
https://lh3.googleusercontent.com/iSophKnSBWmlBdPyab7csuIJlRQIA9Xy7qaPHpU8xg9WILKxqdKsgCMa4dbZRNn71WTLVMYUHw2aMChkksd6OSDK0sPdEb2i-bHHN9CbWevZf-Z2amtPccmjhxR34jIJkBN-M1ZsWEdGoQKvPP_LWD2fQi1z87eG5nJ-ySc3vpUdkGnQr2C94TfrWVnqqQgv4mk5ew4FYmkp7t_FsD6m9aNb-_ziRSq-PB8c3MFYFhlETuQgy299zf1oid-gMVqAIvD8dj0N3NlZOD_jrSxfNrXWTodAnSmd82RIqsbVinVWEznx6o3TjiwaDPdLi1qL8cmrhXTcDyg-rjWZxOkYdLzOD4v6vu88i_BB_F6zX0rTxfH0HAmMbbruZAd4UVcvIabROOHGbp_O0pWsVw8EYGioZZgiGj5z6Lm2wYT_4G__rhu96JiByUVlDBkpW7uOl2uMhrk27Ei4o9SL4RE_NUZdehy3J7msxZpWNS86rKGVnj6fGsdSjuQFNlif5_8SkaZNA_nc3d3d6uNG-2QTVAvCDBoqWWX3gIdeV-kO-_MiwBHw8vIPwJBkcYv2NiZSd-PwtYemTaso4-VnLaF3qDAhNenGPcjw=w196-h257-no
https://lh3.googleusercontent.com/6pZD-6komEF0Teuolu35CN5YwlWU381YJlIP9RAPPRRGtPO2m1N8ODfQj2ja52xCvPezTDUEaVrQn8NWjPkjsmAlWSp8SVj0rj1kGr8um8oI2p6Z63apnub6X0r0_oY8ZQ6BHzYmqKLTXspDIOycuydFMq4n1fWZMMWJ_5GfqCZpDVk3KZm8p80tLYiRwhUJRzn4wwiRC0XyPgOfl7mLxplRW2WQA1b7SVhv0nf5T5vz2HPjldogS43HzbY28BSppGm_idhIEfmJwVHK3hqpxEtO7TnLS6y-RSZeo0i2DJzJJBtk-zPjmVxPQ8WgXRA3Ly8lMgvlMMpX-jTF8afQAcfj-c1qY-zlM4tot9M89nQnT5rrmkQEQaM_vSwENPID51Xv_k0hUM1lHmj0pMSAwuCZbUwx8i1DCdRN8_rXtDPsdNZOwZPhTFk0I2zd0tH5DRqal34xnng31Sf473XSKtQP9WLtdFb1QYY8IOf0ps5ajdrM1OO-0EBDGRgCYNO94GC1cPlKLy8ME4boJED_K7emkAUeCWEYvM66b8VoBlCAUYexvP89Ujm-4SlrDhWyfWzLG1PZc6rC9mGIYpiYerMJAd9tWtTL=w194-h259-no

SNCF : LES USAGERS MOINS BIEN TRAITÉS QUE LES CLANDESTINS LES CONTRIBUABLES ASSOCIÉS

.
..
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/9F-l-ah5F88bCXDFTP7bYRgCcvLv8yy7vZAyNEYR9LCC4kAW8PLFXr8baQxausxJkcgkRL16LA9LO5oKWDIJg1OhrIaZVYRJFIYXp4KCi3rUPK0vif30uXrIKFBpWMDZHjOh5VESruAZbE8dHTrKRRL2SoWF3F5xMEOkOA1vIqTbLBfyqhPvCsLEYVV7aiLgL_bvfUyCD2voAoyEah8RfQbR37fe6UcDrFOp-NBfBapbB6j6Uz5ZsOECt_hpS-78Sh8dK_NDy8ADQPCn2vilJnjP3CHtDDJMi58brdwAfOfA3q_cGKqjbbEDFxEYOgsQeMQ7wbfhxHrK9uQmjR4sEeSKTanRJAhuzvDWpWU3-xP0qDX6B8xY1HzAvypxOCWMMaAsauHJMr89e4D_PetYv0DORfP-yPioZV3H7u8yZQjbIkjJA5lvc0am-4H512cEUAcPzWTO1f-YgIUMrzo8NvlCj2xk-BE7Wq9jlKqzlXm6BZqOmtd8MuYjOJW9CPzF-DTVWMJOZ9HC64REy56Pn_OzgnSCAKOIAODo1tM0Ak4H6K5cBv5eFLL3tbxjY17Dm5ZDHe_qCDwU3THBwmalhuUbTisZo1k5=w84-h57-no
EUROPE «SANS DENTS» SDF FACE AUX MIGRANTS
.
https://lh3.googleusercontent.com/qFaI75SLpkoxI63UjHXz0rftDqYfVHwWmB-hI0ql5hGNsk2l2qpmCYZ_z8FUkhBziBg2fiWDvM9MRdHuBoLhdgLueaDhYg2BEeyEH_E6nn_yshME4mI_gTFiwd1nf-lFfzAk8crWT-bbsIZ-dI_UHtixGYZ_iW9tE_VhbnUy500bkJPrzgxpv6t2mmUOI7Y64r2gSWSIzpafoVA8J47c5rca7xk9paDmGHNt8Cx8qIUUc_uk9uubhUkEsz22CNkzEnXZU5RTVZcLa-BCn2-FHwCBTdRVe3tkRSlEwL6WRhhwFIghMDCA8UD9cq9eZWq4A4DZdBSsUGbDwGGxypaZoMmMJSQnXyj0HOnKnufvf2pL2eXXWNZy9JN9Pmcq2ZZufO34jZVaq6VXzgaBQ8xga3NjsFLLEcBKCUC0Nxq_LFbMosmS7_y-BEAYNKBdsGq_cH1AqbIBZAvHxQ2Egpy67iAHYa5SlaKUPfJKMukYJylzhYOYvpJF9Q3RB0hnMC1rD00aXGlTkE5d5TC0XhZoz3CH9tuWHbw_vFgqmxDUXXb-DHTtnTSuDFEHigo8fTlptdco30QkNeJDhVzP-Gpq5BP1IG5_x_Kv=w460-h349-no
.
.
.
SUÈDE GOUVERNEMENT SUÉDOIS EXPULSE UNE FAMILLE DE SA MAISON POUR LA DONNER À DES MIGRANTS
31 MAI 2016 MITTI.SE
.
Une famille suédoise locale originaire de la ville de LINDINGÖ a reçu un avis d’expulsion du gouvernement de quitter leur maison pour la donner à des migrants en provenance d’un pays étranger.
.
Le père de deux garçons adolescents UFFE RUSTAN a reçu un message vocal de sa municipalité locale en lui disant qu’il devra quitter sa propriété en Août prochain, afin de faire place à des demandeurs d’asile en provenance du MOYEN-ORIENT.
.
«On m’a expulsé de ma maison par téléphone. Quand j’ai demandé la raison, on m’a dit que des gens venaient d’autres pays. L’employé municipal m’a par la suite souhaité une bonne fin de week-end» a déclaré RUSTAN à
UN JOURNAL..
RUSTAN vit avec ses fils adolescents, RASMUS (15 ans) et LINUS (17 ans), qui sont tous nés à LIDINGÖ. Il loue la maison de la ville et a vécu dedans pendant moins d’un an.
.
«Ca me donne l’impression d’être totalement inutile, bien que je paye mes impôts et que j’envoie mes enfants au lycée ici. Vous n’avez pas le droit de mettre une famille à la rue pour une autre famille» a déclaré RUSTAN. «Au moment où nous commencions à nous sentir chez nous, nous sommes expulsés»
.
RUSTAN a dit que la nouvelle était «déprimante» et s’est demandé pourquoi des Suédois sont traités de la sorte, encore pire que les migrants qui arrivent dans le pays pour la première fois.
.
Bien que souffrant d’une pénurie de logements, la SUÈDE distribue ses biens aux migrants économiques, et dont certains hommes politiques, encouragent même les citoyens à
RENONCER À LEURS GARAGES pour les donner aux demandeurs d’asile.
.
La SUÈDE n’est pas le seul pays européen qui se débarrasse de ses propres citoyens de leurs logements sociaux our accueillir l’afflux de migrants musulmans.
.
Alors que les migrants jouissent dans certains cas de tous les conforts dans
DES HÔTELS DE BONNE QUALITÉ, les Allemands dont les revenus sont faibles reçoivent l’ordre de quitter leur foyer.
.
Tel que
LE TELEGRAPH l’a rapporté, les Allemands ont reçu plusieurs des avis d’expulsion pour faire place à des demandeurs d’asile.
.
L’ALLEMAGNE dépense 600 millions d’euros chaque année pour loger des migrants dans des hôtels haut de gamme à BERLIN à un coût de € 18.000 par «réfugié», tandis que 10 000 sans-abris de la ville resteront dans les rues.
.
.
.
BELGIQUE «SANS DENTS» SDF IGNORÉS PAR LEUR GOUVERNEMENT AU PROFIT DES MIGRANTS
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/kwVrJl_ZvQOKjW8eYFH947pjiEkgGHHlMJGzaWg7baA64nlruV6De090XZf1kgoQYhLPoWPvTDiDJ7deFH6ALFj505Hyr5ted5P_Q8jYKD757Y9rBCPq1RKI7Y9SQ1U84Gur1uAUt6mMh2te_Yr-Y6HUV6v18sfpkifA935rBCD0sELxbw6slR--y4UwRntYb0Xh4l3r1bEWYAsRRHr6eGls5Pnx4xp0QOs_5SnUTlV1fc5p18QI0jUx1mSk2z5BE6chjDC6vF7qKYhLNGAh46GCUiCRiAmkurLb9e5qU2lEpyoY3veEjtd-0eybWzVr1AODvPtorNuBfcv0S8uquqK-iHHc-jvujvp_06XGhHeWjdJDLyvRopksQQcrDEoXnE4qjRHSZvlhYXwB_8rMBxXQdlq_TkZmaYnPvfdzaRZMUtuoVG6lyGGUI203mDwogbh5eemuQ9AD7QP3lCrf9jC_BpFKBI4RIaqfy601SyGLPsGTWl9SPrumR1-Z_fmmZwHplFzjVC8osr4wBactYejwEVhvqS36qQoNeRUlwHSamRJInd1sSPkySHcvBQw1PQ86u1w0ihxIp4VeRenuxxtk0LBG2lry=w84-h57-no
21% DE LA POPULATION BELGE À RISQUE DE PAUVRETÉ ET D’EXCLUSION SOCIALE
16 AOÛT 2015 EXPRESS.BE
.
Selon des statistiques fournies par la DG STATISTIQUE et rapportées par La LIBRE BELGIQUE, plus d’un citoyen belge sur 5 est à risque de pauvreté et d’exclusion sociale, ce qui correspond à 21% de la population de notre pays. Ce risque de pauvreté et d’exclusion sociale ne se base pas uniquement sur l’analyse de ce que gagne une famille mais concerne également la qualité de vie dans un spectre plus ample. Il peut s’agir de la pauvreté monétaire (15% des Belges en 2014), d’une privation matérielle significative ou du manque de travail au sein d’un ménage, explique le journal. Le seuil de pauvreté s’élève à présent à 1.085 euros par mois pour une personne isolée (1.000 euros en 2012). Pour un foyer composé de deux adultes et deux enfants, le seuil de pauvreté, déterminé annuellement en fonction du revenu médian en BELGIQUE, est maintenant de 2.279 euros. 6% de la population souffre de privation matérielle grave. Le risque d’exclusion sociale, à savoir la faible intensité du travail au sein d’un foyer, concerne maintenant 15% des personnes de moins de 60 ans.

.
Les personnes confrontées à un de ces trois risques (pauvreté monétaire, privation matérielle grave ou faible intensité de travail) correspondent actuellement à 21% de la population de BELGIQUE. On remarque toutefois une certaine stabilité. En BELGIQUE, en 2011, 21% des personnes étaient déjà à risque de pauvreté ou d’exclusion sociale. [...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/kwVrJl_ZvQOKjW8eYFH947pjiEkgGHHlMJGzaWg7baA64nlruV6De090XZf1kgoQYhLPoWPvTDiDJ7deFH6ALFj505Hyr5ted5P_Q8jYKD757Y9rBCPq1RKI7Y9SQ1U84Gur1uAUt6mMh2te_Yr-Y6HUV6v18sfpkifA935rBCD0sELxbw6slR--y4UwRntYb0Xh4l3r1bEWYAsRRHr6eGls5Pnx4xp0QOs_5SnUTlV1fc5p18QI0jUx1mSk2z5BE6chjDC6vF7qKYhLNGAh46GCUiCRiAmkurLb9e5qU2lEpyoY3veEjtd-0eybWzVr1AODvPtorNuBfcv0S8uquqK-iHHc-jvujvp_06XGhHeWjdJDLyvRopksQQcrDEoXnE4qjRHSZvlhYXwB_8rMBxXQdlq_TkZmaYnPvfdzaRZMUtuoVG6lyGGUI203mDwogbh5eemuQ9AD7QP3lCrf9jC_BpFKBI4RIaqfy601SyGLPsGTWl9SPrumR1-Z_fmmZwHplFzjVC8osr4wBactYejwEVhvqS36qQoNeRUlwHSamRJInd1sSPkySHcvBQw1PQ86u1w0ihxIp4VeRenuxxtk0LBG2lry=w84-h57-no
BELGIQUE : UNE MAMAN ET SON ENFANT DOIVENT LAISSER LEUR LOGEMENT AUX RÉFUGIÉS
8 SEPTEMBRE 2015 7SUR7.BE
.
«C'est le monde à l'envers», se plaint AN NEVE, une citoyenne d'OOSTMALLE (province d'ANVERS).
.
AN NEVE (32 ans) est en colère. Sa frustration, elle l'a évacuée sur Facebook. Elle a été forcée d'abandonner son logement à OOSTMALLE (province d'ANVERS) pour faire de la place aux réfugiés. «C'est le monde à l'envers», se plaint-elle. Aujourd'hui, elle se retrouve dans un «petit studio sale» avec sa fille ROBINE (3 ans).

.
AN NEVE, dont la publication a déjà été partagée plus de 6.000 fois sur FACEBOOK, éprouve beaucoup de respect pour les réfugiés. Mais en tant que «Belge dans le besoin, c'est un manque d'accueil».

.
«JE SUIS LA PLUS DÉSAVANTAGÉE»

.
«Logiquement, vous pouvez occuper un tel logement pendant trois mois. Déménager, expliquer à ROBINE que c'est temporaire... Et puis, je reçois un appel cinq semaines plus tard. Vous devez laisser votre logement pour lundi après-midi car trois demandeurs d'asile arrivent. BRUXELLES a pris cette décision», peut-on lire sur le compte FACEBOOK d'AN NEVE.

.
«La morale de l'histoire ? Moi comme Belge et mon enfant, nous pouvons être logées dans les pires conditions possibles. Il a fallu déménager toutes mes affaires. Mais dans cet immeuble, aucun demandeur d'asile n'a fait ses affaires pour m'offrir un studio décent. Sur tous les plans, je suis la plus désavantagée et j'ai dû m'adapter à cette situation inconfortable», avoue AN NEVE.[...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/frU1dTe6Tp5Zs6FEo1FFM2eSfKh4m9vtf4i1eZ6M0eR1xQk9oc0zzhi79QgXei60F-HVIPothxA8I4JHf1RL5yWheFLHOqvHgcC5d1jnoWk7Ib7-4TISkB_KiRAwhKKdwfYWZvozll4jBrhUVB93CfyWEGb2MPA79nOLup9S9K3LmqXobUPKIrO-1ypbruxRYYO_mXY4r3WjfR9caxlYI7bTWbN7ePwG4WYiYG-cjWRrKWYRaHknuWUT04M48mvyYmgZUaVJSjb9bX3I6Dh6uTH0cKlOANeTVUnmfq67ilzON_qUmnHz0t0Jup_FoMkgi54ob6TqMR4lIAKju8m7WE7oJ7g_0vVRgngbtFeUVWuB9_syNFF84q7oJYGzcL2FqYalueWeK_-2MqfotCyl6Pt3cDdkFcf9FwTPNttrDAAFCNdfo-iPkzMQZYN1lLcgLosE3TLYxOlxwj9w5XlocxGkU4ch2UNeg6SfMifzXo7RBF9tKEmxIIGtnu034uUenfmZiO2AJHhyDt_PSa793kPfCDqeF2lrxXItMOfwvL3V9odS1tJ-G9nhgVQsgpZtO9oSt1kUYj7PRDa_X5J6BinAc_RY5Y5g=w84-h57-no
ALLEMAGNE : DES PAUVRES EXPULSÉS POUR POUVOIR ACCUEILLIR LES MIGRANTS
25 AOÛT 2015 CHAINE ALLEMANDE DAS ESTE
.
TRADUCTION DE LA VIDÉO
.
LE JOURNALISTE : Mettons pour l’instant de côté le fait de savoir si la colère est au final vraiment compréhensible ou pas. En tout cas, les nouvelles honteuses s’accumulent, telles que par exemple «Un individu d’extrême-droite urine sur des enfants réfugiés» ou encore «Incendie d’un foyer en préparation pour migrants». Et c’est parce que les choses sont ainsi qu’il est grand temps qu’en plus des appels bien intentionnés et des politiques généreuses, des décisions plus concrètes soient ajoutées. Parce que ce nombre d’au minimum 800000 réfugiés qui arriveront en Allemagne pour cette seule année, ce nombre impose le respect. 800000 personnes, cela fait plus que la population de FRANCFORT-SUR-LE-MAIN tous les mois. Une bonne partie de ces 800000 personnes vont rester, et où vont-elles donc vivre ? ERIK BERES, OLIVER HEINSCH, et ULRICH NEUMANN sont allés chercher la réponse à cette question.
.
LE REPORTAGE :
.
LUDWIGSHAFEN, un quartier de MUNDENHEIM. Là où la ville s’arrête, à sa marge, c’est là qu’ils vivent, depuis quelque temps. Mais maintenant les habitants doivent soudainement partir..
«Où est-ce qu’il faudrait qu’on aille ? Ça fait presque 40 ans que je vis ici.»

.
«Vous êtres pratiquement jeté dehors ?» – «Ah mais oui ! On doit partir pour qu’il y ait de la place pour les autres» – «Pour qui ?» – «J’aime autant ne pas le dire»

.
Que se passe-t-il donc ? Ce lotissement a été bâti il y a 50 ans afin de servir d’hébergement d’urgence aux SDF. Beaucoup y sont restés, ont trouvé un travail, ont eu des enfants et sont installés.
.
«Je dois quitter mon appartement. Et ils vont en construire d’autres pour les demandeurs d’asile. Je ne trouve pas ça normal»

.
Les bâtiments ont longtemps été laissés en déréliction, et certains allaient même devoir être démolis. Mais cette fois, ils le seront bien tous : des bâtiments doivent être bâtis à la place pour accueillir des réfugiés.

.
L’aide-soignante pour personnes âgées TANJA ZEISS, et sa mère qui travaille comme femme de ménage, ont également le sentiment de perdre tout ce à quoi elles se sont consacrées pendant des années au profit des migrants. 80m² pour 6 personnes, 400€ par mois.

.
«C’est petit, mais c’est bien tenu» – «Quelles sont vos chances de retrouver un logement comme celui-ci ?» – «Mauvaises. Très mauvaises. Soit les loyers sont trop hauts, soit les appartements trop petits. Nous avons besoin de quatre pièces, d’une cuisine et d’une salle de bains» – «Qu’allez-vous faire pour vivre si vous ne trouvez rien ?» – «Aucune idée».

.
Les personnes à faible niveau social devant abdiquer en faveur des réfugiés : une bombe sociale. LUDWIGSHAFEN n’est probablement, à cet égard, probablement qu’un cas isolé particulièrement grave. Mais cela peut-il montrer ce qui va se généraliser en ALLEMAGNE ?
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/frU1dTe6Tp5Zs6FEo1FFM2eSfKh4m9vtf4i1eZ6M0eR1xQk9oc0zzhi79QgXei60F-HVIPothxA8I4JHf1RL5yWheFLHOqvHgcC5d1jnoWk7Ib7-4TISkB_KiRAwhKKdwfYWZvozll4jBrhUVB93CfyWEGb2MPA79nOLup9S9K3LmqXobUPKIrO-1ypbruxRYYO_mXY4r3WjfR9caxlYI7bTWbN7ePwG4WYiYG-cjWRrKWYRaHknuWUT04M48mvyYmgZUaVJSjb9bX3I6Dh6uTH0cKlOANeTVUnmfq67ilzON_qUmnHz0t0Jup_FoMkgi54ob6TqMR4lIAKju8m7WE7oJ7g_0vVRgngbtFeUVWuB9_syNFF84q7oJYGzcL2FqYalueWeK_-2MqfotCyl6Pt3cDdkFcf9FwTPNttrDAAFCNdfo-iPkzMQZYN1lLcgLosE3TLYxOlxwj9w5XlocxGkU4ch2UNeg6SfMifzXo7RBF9tKEmxIIGtnu034uUenfmZiO2AJHhyDt_PSa793kPfCDqeF2lrxXItMOfwvL3V9odS1tJ-G9nhgVQsgpZtO9oSt1kUYj7PRDa_X5J6BinAc_RY5Y5g=w84-h57-no
ALLEMAGNE EXPULSÉE DE SON LOGEMENT POUR Y LOGER DES MIGRANTS : «CE FÛT COMME UN COUP DE PIED»
 25 SEPTEMBRE 2015 DIE WELT
APRÈS 16 ANS BETTINA HALBEY DOIT QUITTER SON APPARTEMENT PARCE QUE LA VILE DE NIEHEIM VEUT S’EN SERVIR COMME LOGEMENT POUR RÉFUGIÉS. ELLE SE SENT «COMPLÈTEMENT ABASOURDIE». LE MAIRE SE CONSIDÈRE DANS SON DROIT.
.
A NIEHEIM en NORD-RHÉNANIE-WESTPHALIE la ville a pris une mesure drastique pour loger les réfugiés. Les locataires des logements de la ville sont expulsés pour raison de besoin propre.
.
BETTINA HALBEY raconte qu’elle a écrit le commentaire sur FACEBOOK «par frustration et de tout cœur». «J’ai écrit à peu près «Pourquoi nous enlève-t-on les appartements pour loger des demandeurs d’asile, alors qu’il y a tant de maisons vides ?» »raconte l’infirmière de 51 ans.
(…)
Il s’agit de l’appartement de HALBEY dans une vieille maison à trois étages. Elle y habite au premier étage depuis 16 ans sur 90 mètres carrés ; ses deux fils adultes ont déménagé. Elle est restée avec chien et chat. Mais c’est alors qu’elle a reçu le préavis de la ville daté du 1er septembre – comme sa voisine du rez-de-chaussée ; «pour besoin propre» dit le courrier officiel adressé à HALBEY. (())
.
On l’informe que la capacité d’accueil des trois sites d’hébergement pour demandeurs d’asile est «maintenant presque épuisée, c’est pourquoi la ville de NIEHEIM est contrainte par la loi de trouver des logements supplémentaires». Son bail est résilié «par manque d’alternative». HALBEY doit quitter les lieux d’ici mai 2016.
(…)
Elle raconte que depuis mai 2014 des réfugiés ont emménagé dans l’appartement au-dessus du sien ; d’abord c’était des Syriens, maintenant y a une famille albanaise de cinq personnes et un couple arménien. Ils s’entendent bien. «Nous nous entraidons. Aider les gens, c’est mon principe» dit-elle.

.
Elle ne comprend simplement pas qu’on l’expulse. «Ici à NIEHEIM il y a beaucoup de maisons vides». D’autres villes louent des maisons» dit HALBEY. Son expulsion mérite effectivement des explications, surtout que cela ne résout pas les problèmes de logement de la commune : tous les mois 20 nouveaux réfugiés arrivent ici. 71 demandeurs d’asile vivent déjà à NIEHEIM.

.
Le MAIRE RAINER VIDAL essaie d’expliquer. Il est choqué que NIEHEIM se trouve dans la presse et d’être même personnellement attaqué par email. L’indépendant de 42 ans est considéré à NIEHEIM comme un politique particulièrement engagé, capable d’accomplir un projet de manière cohérente.

.
«Je ne comprends pas pourquoi les médias se ruent particulièrement sur NIEHEIM. Nous sommes loin d’être la seule ville d’ALLEMAGNE qui expulse des locataires par intérêt légitime pour pouvoir loger des réfugiés», dit VIDAL au téléphone. Il trouve que ce serait différent si une grande ville avec la capacité de construire des logements faisait cela, ou s’il s’agissait de logements sociaux occupés par des précaires. «Mais ici il s’agit d’une location privés normale et d’une seule personne concernée», raconte VIDAL. Il doit agir pour le bien de la ville. «Toute nouvelle unité de logement pour 30 réfugiés coûte 300 000 euros à la ville. Cette solution ne me coûte rien».

.
IL SE RÉFÈRE AU PARAGRAPHE 573 DU CODE CIVIL QUI ÉTABLIT QUE L’ON PEUT EXPULSER UN LOCATAIRE POUR RAISON D’«INTÉRÊT LÉGITIME». Mais l’union des locataires le voit d’un œil critique : elle conseille aux personnes concernées de faire appel. Selon elle, c’est politiquement une catastrophe de toute façon ; on ne doit pas «dresser les Allemands contre les réfugiés».

.
Pour le maire de NIEHEIM tout semble juridiquement clair, mais le cas attire l’attention, parce qu’il choque les locataires communaux car il démontre qu’en cas extrême leur propre foyer n’est pas en sécurité. VIDAL relativise ici aussi : «Cela arrive mille fois par jour en ALLEMAGNE qu’un propriétaire résilie un bail pour besoin propre. Cela peut arriver aux locataires privés à tout moment. Il s’agit ici d’une expulsion par intérêt légitime. La ville a le devoir de loger les réfugiés décemment» dit le maire.
.

Il souligne qu’il a le soutient politique total pour son action et qu’il a consciemment thématisé les expulsions avant l’élection municipale du 13 septembre, ce qui ne l’a pas empêché d’être réélu avec 68,8% des voix.
.
.
.

Écrire un commentaire